Livres
421 338
Membres
337 644

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait de Aucun souvenir assez solide ajouté par Mensonges 2014-09-28T15:35:22+02:00

El Levir ouvrit alors les yeux et se redressa d'un seul bond sur ses pieds. Il écarquilla dans l'obscurité et volta rapidement sur lui-même.

- Qui est-tu ? Montre-toi !

- Suis le Lanceur de Vent...

- Sur quoi écris-tu ? Tout les Valets du Livre écrivent. Tous ont leur matière et leur surface.

- Suis le Lanceur de Vent, El Levir...

- Quelle est ton encre ? Où est ton tracé ?

Extrait de "El Levir et le Livre"

Afficher en entier
Extrait de Aucun souvenir assez solide ajouté par Mensonges 2014-09-28T15:33:57+02:00

Si personne ne te parle, fais parler le monde. Tout seul. Et écoute-le.

Extrait de "Sam va mieux"

Afficher en entier
Extrait de Aucun souvenir assez solide ajouté par Mensonges 2014-09-28T15:32:35+02:00

Quand l'étreinte n'a plus d'air, on dit qu'elle est éteinte.

Extrait de "So phare away"

Afficher en entier
Extrait de Aucun souvenir assez solide ajouté par Mensonges 2014-09-28T15:28:27+02:00

- [...] Vous faîtes de la pôlitique, soit. Mais nous, nous sommes des polyticiens.

Extrait de "Les Hauts-Parleurs"

Afficher en entier
Extrait de Aucun souvenir assez solide ajouté par Mensonges 2014-09-28T15:19:09+02:00

Il devait parler pour contrer certes - contrer la connerie ambiante, nuire à la paresse - mais au-delà pour ouvrir et pour libérer - libérer la vie partout où elle était encagée, anesthésiée ou ternie.

Extrait de "Les Hauts Parleurs"

Afficher en entier
Extrait de Aucun souvenir assez solide ajouté par Mensonges 2014-09-28T15:13:36+02:00

- Respect à toi, Spassky. Parle. Qui t'amène ?

- La colère.

- Elle t'a accompagné jusque ici ?

- Disons plutôt que je l'ai laissée dehors sous la pluie. Lorsque je ressortirai, j'espère qu'elle aura perdu patience et qu'elle sera repartie.

Extrait de "Les Hauts Parleurs"

Afficher en entier
Extrait de Aucun souvenir assez solide ajouté par Snowheart 2016-01-31T23:50:50+01:00

Depuis une dizaine de minutes, des mouvements de nuages plutôt inhabituels bouleversent le ciel d'Alticcio. La fine couche de stratus que la pluie avait agencés avec peine a été bousculée par le déboulé de cumulonimbus de type mammouthéen, de sorte qu'une manière de nuit en plein jour commence à s'installer. Se gavant d'air, la méduse a atteint des proportions inquiétantes, qui éloignent toute créature volante dans une sphère de cent mètres alentour. Son bulbe rose tranche sur le ciel gris plomb et elle amorce le contournement du séquoia, qui défile par transparence, brouillé, à travers son corps.

Extrait de "Une stupéfiante salve d'escarbilles de houille écarlate"

Afficher en entier
Extrait de Aucun souvenir assez solide ajouté par Snowheart 2016-01-31T23:36:05+01:00

Ce que nous et-changeons n'a pas besoin du support® argent® pour passer d'un cœur® à l'autre, d'un S-pris à une multitude d'esprits®. Nos mots® ne sont pas des mots® d'ordre®, des injonctions® à voter®, des sues-gestions d'a-chat, des conseils® ou des cons-signes de vie®. Ce sont des mots® de désordre®, des mots® de désirs® sans report®, offerts® et donnés sans attente® de retour® parce que le retour® est déjà vécu® à plein® dans la "vertu® qui donne", comme disait Nietzsche. La générosité® pure® d'âme à âme, la gratuité® d'un Amour™, d'un acte®, d'une attitude®, peut-être est-ce encore un marchié dont vous salivez®. Il vous est ouvert® depuis toujours, sachez-le bien.Sauf qu'il n'y a rien à y hacheter.

Extrait de "Les Hauts Parleurs"

Afficher en entier
Extrait de Aucun souvenir assez solide ajouté par mm22 2015-11-03T09:31:37+01:00

Le bruit des bagues

- C'est un enjeu majeur pour nous : comment échapper à un cadre où tout laisse une trace sur une carte ? Où des banques de données, sans cesse, notent et stockent nos voix, nos pas, nos choix ?

Afficher en entier
Extrait de Aucun souvenir assez solide ajouté par mag38 2014-04-09T11:06:55+02:00

Extrait de "Les Hauts Parleurs"

Lorsqu'une poêlée d'historiens se penchera sur la fin du xxe siècle, qu'ils s'aviseront des techniques de la fabrication du temps qui y furent secrètement testées puis appliquées, ils devront à mon sens reconnaître à la Weather Corp. au moins deux réussites : la mondialisation du n'importe quoi en matière de bricolage quotidien du climat et la mort du vrai chat de Clovis Spassky, le 1er septembre 1995, suite à un orage de grêle rouge déclenché par un climaticien nonchalant.

Il entre toujours une part de séduction vulgaire dans le fait d'associer la grande et la petite histoire et de marier l'anecdotique aux analyses stratégiques.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode