Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Aude61 : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Origine, Tome 1 : Étoile noire Origine, Tome 1 : Étoile noire
Jennifer L. Armentrout   
Alerte au déluge à venir de coup de cœur.
Si vous avez aimé d'une pure folie la saga Lux de J. L. Armentrout, attendez-vous à ressentir la même chose pour ce spin-off.

Qui aurai pu penser que J. L. Armentrout allait nous proposer une suite à l'univers de Lux mais avec le personnage de Luc et celui de la mystérieuse Evie ? Si on m'avait posé la question il y a trois ans de cela, je n'aurais même pas envisagé cela possible une seule seconde. Je pensais vraiment que l'auteure avait mis un point final à son histoire et qu'elle allait partir sur de nouveaux horizons. Alors imaginez ma surprise quand j'ai appris la nouvelle. Je remercie J. L. Armentrout de prendre autant à coeur l'intérêt que pouvait avoir cette saga sur ces lecteurs et de lui avoir donné un second souffle. Elle parvient sans aucun problème à relancer son intrigue ,et cela m'a donné l'impression de n'avoir jamais quitté l'univers de Lux qui m'avait tant marqué.

Et ce spin-off, Origine, s'inscrit parfaitement dans la continuation de la saga Lux comme si c'était une évidence et comme si elle avait été toujours au programme. Même si j'avais beaucoup de mal à me souvenir de certaines choses, cela n'a pas empêché que le mystère entourant ses éléments ne m'a pas non plus bloquée. Je me suis remise dans le contexte dès la première page. Au final, j'ai tellement aimé cette suite que je ne pourrais même pas choisir qui de Lux ou de Origine à ma préférence. Ce premier tome a tellement été bien plus que addictif ou captivant, il m'a rendu complètement accro au point que j'aurais pu le terminer sans aucun problème en moins de vingt-quatre heure si j'avais été en congé. Autant vous le dire, le commencer, c'est ne plus le lâcher.

L'histoire se déroule quatre ans après l'invasion extraterrestre. Une grande majorité des Luxen survivants ont été enregistré par le gouvernement afin de pouvoir assurer la protection des humains. Evie Dasher, qui ne garde pas beaucoup de souvenirs de cette tragique période, décide de se rendre au Foretoken pour accompagner sa meilleure amie. C'est dans cette boîte de nuit où se mélange Luxen et humain qu'elle va faire la rencontre de Luc, un jeune homme qui se dit être ni Luxen ni humain, et qui semble vouloir a tout prix se rapprocher d'elle. C'est à partir de ce moment que sa vie change radicalement et qu'elle prend conscience que la cohabitation entre Luxen et humain est de plus en plus instable.

Ce spin-off nous propose une intrigue tout aussi plaisante que celle de Lux, et dans laquelle nous retrouvons vraiment la même ambiance. L'histoire ne s'essouffle pas une seule seconde, et c'est ce qui donne envie de tourner les pages sans compter les heures. Les personnages ne nous sont pas tous inconnus puisque Luc avait fait des apparitions dans Lux, mais aussi parce que nous retrouvons quelque fois Daemon ou encore Archer. En ce qui concerne l'héroïne, Evie, j'avais l'impression d'avoir quelque chose qui m'échappait sur elle parce que son nom de famille me disait quelque chose.

Luc est un personnage masculin comme je les aime. Il a du caractère, et combien il peut avoir une réputation dangereuse, on se sent irrésistiblement attiré par lui. Et d'ailleurs, quand on apprend à le connaître, on se rend compte compte qu'il a non seulement du charme mais une histoire touchante. En clair, j'en ferais bien mon quatre heure. Evie est quant à elle une héroïne attachante. Bien qu'elle soit assez effrayée de rencontrer des Luxen à cause de tout ce qu'elle a pu entendre, j'ai aimé le fait qu'elle puisse remettre en question la perception qu'elle pouvait avoir d'eux en comprenant qu'ils n'étaient pas tous mauvais. J'ai eu aussi beaucoup de peine pour elle quand elle apprend une certaine vérité et qu'elle a beaucoup de mal à y faire face. Je comprends sa réaction, qui bien qu'elle puisse paraître excessive est compréhensible parce que c'est loin d'être facile à accepter.

J'ai aussi beaucoup aimé les nouveaux personnages, que ce soit Heidi, Emery, Zoe, Grayson, Kent ou encore Connor. Ils apportent tous quelque chose à l'intrigue.

Tout cela pour dire que ce spin-off est une grande réussite et qu'il me tarde de lire la suite. J'espère juste que ce second tome ne prendra pas trop de temps à paraître parce que j'ai vraiment envie de connaître le mystère entourant les dernières paroles d'un certain personnage. Et j'ai encore plus hâte de pouvoir retrouver Luc et Evie ensemble, parce que c'est deux là m'ont bien fait frôler la crise cardiaque à plusieurs reprises.
L'Oiseau rare L'Oiseau rare
Emilie Collins   
Je remercie Netgalley ainsi que la maison d'éditions BMR pour cette découverte. J'avais envie de changer de thème, entre plusieurs thrillers et de science-fiction, je me suis dit qu'un peu de douceur ne me ferait pas de mal.

Zélie se retrouve à 26 ans dans la rue, avec sa chienne Sita suite à une énième dispute. Ses affaires sont jetées par la fenêtre, ses habits, son ordinateur... La pluie n'arrange rien, en plus du fait que tout ce qui se casse est broyé. Elle n'a plus de famille, pas d'amis, coupée en quelque sorte du monde, elle se retrouve seule, sans aide. Elle n'a plus que sa voiture et par chance ses clés sur elle. Elle s'y installe pour la nuit avec sa chienne, attendant de savoir ce qu'elle va bien pouvoir faire. Au réveil, l'humidité a tout imprégné. Elle retrouve une lettre dont seule l'adresse du destinataire, un notaire, est visible. Plusieurs centaines de kilomètres la séparent de ces lieux, mais elle n'a plus rien à perdre. Elle enclenche la première et débarque dans un petit village trop tard. Elle va devoir attendre que le jour se lève, sauf que sa chienne se fait renverser par un chauffard, qui bien entendu ne s'arrête pas. Par chance, un vétérinaire habite tout près de l'accident et se charge de la chienne. Après qu'elle soit passée sur le billard, elle va devoir prendre du repos. Et ce ne sera pas la seule, car Zélie tombe gravement malade et demeurera inconsciente durant plusieurs jours. Commence alors une histoire où il faudra apprivoiser cet oiseau tombé trop loin du nid sans savoir voler.

Le livre est écrit à la première personne, nous suivons donc Zélie, mais également Mathias, le vétérinaire et une surprise pour la fin. Ainsi nous avons ce qui se passe dans leur tête et je dois avouer que c'est un véritable bazar dans la tête de la miss. Après toutes ces épreuves, elle ne sait plus quoi faire, sachant qu'elle n'a pas d'argent, que son travail est fichu (elle est/était serveuse dans le restaurant de son conjoint) et doit payer les frais pour Sita entre autres. Mathias ne demande rien, il est même bénévole la plupart du temps en dehors de son cabinet, donc un animal de plus ou de moins, cela ne lui fait rien. Bien sûr lorsque la demoiselle lui tombe littéralement dans les bras, à cause d'une forte fièvre, il ne cherche même pas à savoir qui elle est : il fait en sorte qu'elle soit soignée. L'histoire est simple, deux âmes perdues qui s'apprivoisent. Il y a bien entendu des complications qui proviennent essentiellement du côté de la jeune femme. Le fait de se retrouver à la rue n'a rien de fantastique, même si ce qui en découle va se révéler bien plus beau. J'ai trouvé que le surnom de "moineau" va très bien à Zélie, elle est fragile, tremblante, ne voulant pas déranger, essayant de faire de son mieux pour aider, cherchant un peu de chaleur humaine après en avoir si longtemps privé.

Zélie a peur de tout ce qui s'approche de trop près d'elle. Sa confiance dans les hommes est ébranlée. Ce n'est pas qu'elle en croit plus en l'amour, au contraire, elle se sent coupable si son couple n'a pas fonctionné. Pour elle c'est SA faute à elle si elle se retrouve dans cette situation. Elle a dû mal faire, elle n'a pas dû être celle qu'il fallait, celle qui ne faisait pas assez d'effort, elle est nulle, n'est pas capable de... Je vais m'arrêter là car dans une relation il faut être deux pour que cela fonctionne et deux pour que tout dérape. Zélie a été malheureusement maltraitée mentalement. Certains hommes sont capables de retourner n'importe qui, de les manipuler à leur guise pour en faire de parfait robot. Capable de détruire les pensées de quiconque en un claquement de doigts. Zélie est la victime et non celle par qui tout a été détruit. Elle va devoir réapprendre depuis le début. C'est tellement ancré en elle que ses réflexes la font devenir invisible. Mais pas aux yeux de Mathias.

La rencontre entre les deux est due à un accident, celui de Sita qui est tout autant fragilisée que sa maîtresse. Mathias est vétérinaire, jeune, ayant son propre cabinet dans un village où chacun paye comme il peut les soins prodigués à leur animal. Il est bénévole par moment et il peut partir plusieurs mois à l'étranger. Il a une vision des choses intéressantes, apprend énormément à chacun de ses voyages. Il est calme, posé, attentif (sauf quand cela le touche personnellement, il est capable d'avoir des œillères qui lui font perdre pied.) Il est tout de même possessif, jaloux et n'hésite pas à montrer ce qu'il ressent devant ses amis et le village entier, ce qui peut faire peur à une jeune femme qui ne sait pas où elle en est.

C'est naturellement que les deux vont se rapprocher. L'amitié est ce que Zélie peut offrir, lui veut plus. Elle a besoin de se reprendre en main, de recommencer à zéro d'elle-même. Le fameux "NON" est respecté, Mathias est un homme que l'on peut qualifier de bien. Le désir est malgré tout prenant. Mais, car il y a toujours un mais, l'incompréhension du passé de Zélie est un sacré morceau entre les deux. Il ne comprend pas pourquoi elle n'est pas partie et le jugement est fatal. J'ai beaucoup aimé mamie thym qui elle aussi a besoin de s'occuper les mains depuis le décès de son animal. Zélie est une nouvelle mission pour cette femme âgée qui voit en cette jeune femme une petite fille. Cette combinaison entre ces deux personnages marche du tonnerre, toutes les deux ont besoin l'une de l'autre à sa façon. Le côté maternel, le besoin d'aider l'autre pour oublier sa tristesse et cela fonctionne très bien ! Et puis autant bien le dire, cette femme de caractère, Adélaïde de son vrai prénom, a toujours LA solution : les crêpes ! Rien que pour cela, j'irai bien faire un tour chez elle, histoire de me réconforter avec ses douceurs.

Nous avons également Christine, Tim, Marc, Fanny qui ont leur importance dans l'histoire. Christine est une vraie boute-en-train. Sans s'en rendre compte, elle prend également sous son aile Zélie qui voit en elle une potentielle amie. Tim est le médecin du village qui lui aussi est attaché à sa maison, son patrimoine, son secteur. L'histoire de Zélie est assez rude dans le sens où elle apprend énormément sur sa propre famille : sur sa grand-mère, sa mère. C'est tout un monde qui s'écroule pour elle. Il n'est pas évident d'en apprendre autant et de se reconstruire. Savoir pardonner, savoir SE pardonner est toujours une étape compliquée. Son passé n'est pas des plus exaltant, son présent semble plutôt fébrile, très juste, il suffirait d'un rien pour qu'elle sombre. Son futur reste incertain, il va lui falloir travailler pour mettre de côté ses pensées de dénigrement pour avancer.

Il est vrai que dans un village, la générosité n'a pas disparu. Il est rare de se retrouver avec des gens égoïstes. Le village entier reste aux petits soins de Zélie. Le "moineau" a trouvé une famille de substitution, des gens avec qui elle peut être en confiance. Chacun a sa propre histoire et certains comprennent parfaitement la situation de la jeune femme contrairement à Mathias. La lecture reste fluide, j'ai eu envie de savoir comment Zélie allait s'en sortir, car il ne s'agit pas uniquement de la relation entre elle et lui, mais de sa propre vie. Le récit aborde des sujets complexes qui auraient pu faire sombrer le lecteur. La maltraitance mentale, le renfermement sur soi, reprendre confiance en soi sont des étapes difficiles à surmonter. Par chance il y a des pointes d'humour et le fait d'avoir deux personnages qui racontent leur point de vue apporte une fraîcheur.

Par contre, il y a beaucoup trop de coïncidences qui arrangent bien l'histoire. Le vétérinaire jeune qui vit dans une campagne profonde, comme par hasard dans CE village où il y a un passé commun (je vis dans ce type de village et dans ce cas, je dois habiter un hameau, car nous n'avons rien de tout cela ^^), le fait que nous apprenions bien des détails grâce à un journal intime. Là, je vais chipoter, mais comment une personne qui a un bras dans le plâtre et qui doit obligatoirement marcher avec une béquille de l'autre arrive à ramener deux tasses en même temps comme si de rien n'était ? Des détails apportés qui m'ont paru trop gros.

Petit plus : Quelques chapitres d'une autre romance publiée chez BMR. Elle me disait quelque chose, maintenant je sais pourquoi, mais je ne peux pas en dire plus !

En conclusion, une romance douce avec des ennuis qui reviennent très vite, des obstacles à surmonter avant de pouvoir toucher du doigt le bonheur. Nous savons très bien comment ce type de romance termine, ce qui est agréable c'est de lire le chemin parcouru. Il faut du temps pour apprivoiser un moineau, encore plus lorsque ce dernier a eu le malheur d'être maltraité.

http://chroniqueslivresques.eklablog.com/l-oiseau-rare-emilie-collins-a165755686
Effet miroir Effet miroir
Wendy Thévin   
J'ai adoré l'histoire d'Ana et de Melvin, ils sont très attachant. J'ai eu du mal à les quitter, surtout Melvin je crois que je suis tombé amoureuse. Wendy à une plume très agréable, légère et fluide c'est toujours un plaisir de lire ces histoires, notamment sur Wattpad. La "petite auteur" comme elle aime s'appeler, n'a de petit que sa taille, son talent est bien plus grand.

par MamaBina
Toutes blessent, la dernière tue Toutes blessent, la dernière tue
Karine Giebel   
Véritable coup de massue, ce thriller est une réussite totale, malgré une violence accrue, on ne peut qu'adhérer au sujet que Karine Giebel met en lumière, L'esclavage moderne.

L'écriture est à la hauteur du sujet, violente, crue, sans tabous mais avec son style inimitable, un style qui capte l'attention jusqu'au point de nous faire avaler les 750 pages de ce roman sans s'en rendre compte.

Les personnages sont simplement extraordinaires, à différents niveaux car si certains sont dépeints de manière à nous faire comprendre les blessures physiques et morales d'une personne réduite à l'état d'esclave, battue et traité comme un chien voire pire, d'autres sont détaillés tels le diable en personne, d'une cruauté sans nom, ayant toujours plus d'imagination pour rabaisser plus bas que terre leurs souffres douleurs. L'auteure ne fait pas de quartier, pas de distinction, chacun des personnages est aussi travaillé et détaillé avec la même conviction de dénoncer le pire.

Le sujet est bien l'esclavage moderne, en plus, cela commence avec une petite fille marocaine de 9 ans vendue par son père à une marchande d'esclaves qui va rapporter la petite fille en France et la présenter à des familles sans scrupules.
Le fait est que l'eslavage traité ici va entraîner des dommages collatéraux atroces comme les violences conjugales, le viol, la pédophilie, le harcèlement moral et sexuel. Heureusement il y a aussi du positif comme l'espoir, l'amour, la compassion, l'entraide, entre autres.
Heureusement pour le lecteur, il y a aussi quelques éclaircies, des gens gentils de nature.

La trame de l'histoire se déroule en deux lignes de conduite, d'un côté nous sommes avec une petite esclave et son parcours semé d'embûches et de violences, parallèlement une jeune femme amnésique se retrouvant chez un tueur au grand cœur. La deuxième trame équilibre un peu cette violence que nous mangeons littéralement à côté et rend certainement le tout plus digeste.

Nous sommes en présence d'un thriller, c'est indéniable, mais on peut y greffer d'autres genres, notamment le "Drame" ou la "Psychologie".

"Toutes blessent, la dernière tue" nous embarque en enfer, et je ne dirais pas âmes sensibles s'abstenir mais plutôt "âmes sensibles, lisez le et accrochez vous" car c'est une lecture utile, Karine Giebel a écrit ce roman en enquêtant auprès de L'OICEM (organisation internationale contre l'esclavage moderne), elle nous l'explique dans le roman et donne notamment les coordonnées de cette association que je vais vous retransmettre ici en guise de conclusion, je la remercie sincèrement d'avoir écrit ce livre.

OICEM : 72 rue de la république, 13002 Marseille
Tél : +33 (0)4 91 54 90 68
Site web : www.oicem.org

Voir la chronique sur mon blog :
https://unbouquinsinonrien.blogspot.fr/2018/04/toutes-blessent-la-derniere-tue-karine.html

par Maks
Un palais d'épines et de roses Un palais d'épines et de roses
Sarah J. Maas   
«I love you. Thorns and all.»

J'ai mis un certain temps avant de sortir ce livre de ma PAL. Pour la simple raison que je ne me sentais pas prête à le lire. Jusqu'à présent.

A Court of Thorns and Roses est un excellent roman. Et j'ai presque envie de vous dire que c'est normal puisque Sarah J. Maas en est l'auteure. Sarah J. Maas fait partie de mes auteurs préférés avec sa saga Throne of Glass. Et maintenant, A Court of Thorns and Roses rejoint Throne of Glass puisque ce livre est un coup de cœur.
Un coup de cœur à la Sarah J. Maas, si fort qu'il vous donne l'impression d'être capable de voler. Un coup de cœur magique.

La première chose que j'ai aimé dans A Court of Thorns and Roses, c'est l'univers. Le monde dans lequel vivent les personnages. Et plus particulièrement, j'ai adoré Prythian. L'idée des Courts du Printemps, de l'Été, de l'Automne, de l'Hiver, Sous la Montagne, la Court de l'Aube, du Jour et celle de la Nuit. C'est peut-être un détail mais j'ai totalement été charmée par ça.

Et puis, Sarah J. Maas a toujours cette façon d'écrire que j'aime. C'est addictif, elle rend tout son livre fascinant et magique. Avec toujours ce côté explosif qui ne se montre qu'aux moments parfaits.

J'aime ses personnages. Elle sait comment faire pour qu'on les aime ou qu'on les déteste. Elle leur donne des forces comme des faiblesses. Elle les rend réalistes tout en leur laissant ce côté magique qui transparaît dans tout ce qu'elle fait.

Feyre est un personnage attachant. C'est une héroïne qui m'a plu. Elle est forte et faible à la fois. Elle est humaine et même lorsqu'elle est dans le monde des fae, ça ne l'empêche pas de rester fidèle à elle-même, de faire ce qu'elle entend de faire. Et puis, elle a cet amour pour ceux qui lui sont proches que j'apprécie beaucoup chez elle. Elle ferait tout pour qu'ils ne manquent de rien et qu'ils soient en sécurité sans pour autant jouer à l'héroïne idiote qui cherche à se sacrifier à la moindre occasion.

J'ai essayé de résister à Tamlin.
Parce que c'est Sarah J. Maas et que je sais bien que le love interest du premier tome n'est jamais celui du second tome. Sarah J. Maas aime jouer avec les sentiments de ses lecteurs, c'est clair. Mais aussi avec les sentiments de ses personnages, surtout en ce qui concerne la romance.
Alors oui, j'ai essayé de résister à Tamlin parce que je n'avais aucune envie de m'attacher à lui pour finir par pleurer le fait qu'il ne soit pas le love interest de Feyre dans le prochain tome.
Peut-être que je me trompe d'ailleurs mais il y a de grandes chances pour que les choses soient ainsi. Et au cas où, je tiens à être prête.
Mais honnêtement, comment éviter l'inévitable ? J'aime bien Tamlin. Pas comme une dingue, ce qui est en soit une réussite au final. Mais je l'aime bien quand-même.

Et la romance entre lui et Feyre est très bien développée. Elle n'arrive pas dès les premières pages, l'auteure prend son temps. Et c'est une bonne chose. Ainsi les choses ne sont pas précipitées et elles en sont d'avantage réalistes.
Il y a de très beaux moments qui m'ont fait fondre comme du chocolat au soleil. Sérieusement, j'ai beaucoup aimé cet aspect de la lecture. La romance est là sans être pesante. Elle est présente mais elle n'écarte pas l'intrigue. Elle en fait partie mais en même temps, elle laisse de la place au mystère et tout ça. Je ne sais pas comment l'expliquer mais Sarah J. Maas a vraiment su doser chaque aspect de son histoire, dont la romance, pour que l'équilibre de son livre soit parfait.
Et il est parfait.

Pour en revenir aux personnages, j'ai adoré Lucien. Il dégage une énergie que j'ai beaucoup aimé. Il peut se montrer taquin, hostile, sérieux, tout un tas de choses. Contre toute attente, on le considère rapidement comme un allié puis comme un ami. Je l'ai trouvé attachant, je me suis sincèrement attachée à lui.

Peut-on parler de Rhysand ? Sérieusement, ce gars c'est comme si j'avais foncé dans un mur et que j'avais aimé ça. Il se dégage tellement de choses de ce personnage que je ne pourrais pas en faire la liste. Il dégage des choses même qui n'ont pas de nom. C'est un sacré bâtard (désolée) la plupart du temps mais il est haut en couleurs et il est tellement génial. Il a un charme que je n'arrive pas encore à déchiffrer mais c'est fascinant.

Quant aux autres personnages, chacun joue son rôle à merveille. Rien de bien étonnant quand on y repense. ^^

Je suis fan de l'histoire.
Quand on commence, on a entre les mains pleins de petites pièces d'un puzzle. Certaines n'ont pas encore d'image, d'autres n'ont pas encore de sens ou d'explication. Et puis bien-sûr, plus on avance plus on en trouve les réponses. Il n'y a pas une de mes questions qui soit restée sans réponse.
Et au final, on se rend compte que le puzzle est super. Que le travail réalisé sur cette histoire est super et bien détaillé.
A Court of Thorns et Roses est un roman mené avec une main de maître où vous vous retrouverez dans un monde magique, qui s'étend bien au-delà de ce que vous pouviez imaginer et qui cache des moments forts auxquels vous ne pourrez pas résister.

Mais de quoi ça parle ?
A Court of Thorns and Roses, c'est l'histoire de Feyre. Un jour d'hiver, elle tue un loup dans les bois pour la survie de sa famille et par la suite une bête vient la trouver pour lui dire que c'est un fae qu'elle a tué et qu'elle doit payer pour ça. La bête, qui se trouve être Tamlin, l'emmène à Prythian qui est le royaume des fae et là-bas, Feyre découvre qu'une menace pèse sur les terres des immortels.
Reste à savoir si Feyre trouvera un moyen d'aider Tamlin à mettre fin à cette menace. Et quel sera le prix à payer pour ça.

La fin est probablement ce que j'ai préféré dans A Court of Thorns and Roses bien que j'ai adoré ce livre du début à la fin. [spoiler]Le mystère est levé et il est temps d'affronter la menace qui pèse sur Prythian.
Ainsi on apprend que la menace en question est une fae du nom d'Amarantha qui s'est déclarée High Queen de Prythian près de cinquante ans auparavant. Et que la malédiction qui pèse sur Prythian et plus particulièrement sur la Court du Printemps et sur Tamlin, ne peut être brisée que si Feyre tombe amoureuse de Tamlin (ce qu'elle a fait) et qu'elle lui dit qu'elle l'aime en le pensant sincèrement (ce qu'elle n'a pas fait). Feyre se rend Sous la Montagne pour confronter Amarantha et sauver Tamlin ainsi que son monde. Pour cela, elle doit passer trois épreuves et répondre à une énigme. Elle réussit.
Et aussi surprenant que ça soit, Rhysand se révèle d'une grande aide. Il la soigne après la première épreuve, en échange du fait qu'elle passe une semaine par mois à la Court de la Nuit avec lui. Et il l'aide à trouver la solution de la seconde épreuve sans que personne ne le sache.
La troisième épreuve est la plus spectaculaire. Mais elle coûte la vie de Feyre qui trouve au dernier moment la solution à l'énigme d'Amarantha. L'amour. Tamlin tue Amarantha, la malédiction est brisée -Lucien et Tamlin, ainsi que la court du printemps quittent leur masque- et les High Lords sauvent Feyre en la transformant en High Fae, en immortelle.
Ainsi, tout est bien qui finit bien. Mais pour combien de temps ?[/spoiler]

En conclusion, A Court of Thorns and Roses est un roman que j'ai beaucoup aimé. C'est une excellente réécriture de la Belle et la Bête, que je recommande sincèrement.
J'ai hâte de me plonger dans A Court of Mist and Fury pour suivre la suite des aventures de Feyre.

«one day there will be anwsers for everything»

par Sheo
Puisque c'est ma rose, Tome 2 : Fleurir Puisque c'est ma rose, Tome 2 : Fleurir
Jade River   
Cette suite reprend juste après la dernière page d’Éclore. Abby rencontre enfin son écrivain favori. L’histoire est très belle, malgré tout l’intrigue est poussé à son extrême dans le côté dramatique.

Lors d’une sortie dédicace, Arthur et Abélia viennent de s’apercevoir qu’ils correspondent depuis des mois. Leur relation a beau être interdit, ils peuvent rester éloigné l’un de l’autre bien longtemps, et pourtant...

Abélia Rhodes ou Rholia, dix-sept ans est une jeune femme mûre avec une ancienne âme. Elle agit et apparaît comme quelqu’un de plus âgé. Elle va découvrir certaines réponses à ses questions. Un personnage courageux et très fort.
Arthur Valverde, Tobias Arthur Faolán ou Louis Orel, est un homme brisé par son passé. Il cache son côté fragile derrière une posture guindé. La trentaine, il reste un homme libre, jeune et vivant.

La narration est à la première personne, le point de vue est celui d’Abélia. Le suspense sur les pensées d’Arthur est très marqué.
L’intrigue est bien menée et très complète. Arthur joue encore entre les rejets et les rapprochements. Il veut une simple relation amicale avec Abby, puis il lui dit des choses très personnelles. Le chantage d’Ophélie est toujours d’actualité. Abélia doit cesser de fuir le deuil d’Élisabeth. Noah est de plus en plus abîmé entre la drogue et sa famille. Joleen se méfie de la relation d’Abby avec son père ainsi que Dad l’un de ses parents. Et il y a aussi la voiture inconnue qui continue à la suivre.
La plume est belle, fluide et facile à lire. L’utilisation de nombreuses citations de roman ou de poésie apporte un côté contemporain et poétique. Les thèmes sont d’actualités et très bien intégrés à l’histoire de base. Les rebondissements et les péripéties s’enchaînent avec rythme et cohérence, notre pauvre Abby est ballottée dans tous les sens, parfois trop. Cela pousse le côté dramatique, voire accablant et morose de la vie d’Abby, et fait ressortir les bons côtés comme un soulagement.
Les émotions sont intenses et puissantes. Tous les deux, et surtout Arthur avec son histoire, se livrent. Leur complicité est forte. Les thèmes sont très puissants et apportent donc des émotions diverses, bouleversantes et émouvantes. Parfois Abby peut apparaître comme naïve et agaçante, son côté sage et pardonnant tout est énervant.
Les personnages secondaires sont les mêmes, Zoé, Noah, Judith, Elouen, Joleen,...

Une romance tirant entre le dramatique et le contemporain. L’intrigue et les rebondissements sont peut-être excessifs, cependant ils apportent un rythme et des émotions intenses. Ce fût certainement exagéré mais tellement exquis. La plume est fluide et poétique, magnifique.
Un ensemble excellent, à ne pas manquer !

https://meslivres-monplaisir.blogspot.com/2019/01/puisque-cest-ma-rose-tome-2-fleurir.html

par Matoline
Le Ranch de l'espoir Le Ranch de l'espoir
Allison B.   
[spoiler][/spoiler][spoiler][/spoiler]
Dans cette histoire nous découvrons Florian veuf depuis 8 ans et de sa fille Julia une adolescente qui est paraplégique depuis l'accident survenu 8 ans plus tôt.
Florian est un père très protecteur envers sa fille car il se reproche les événements du passé et ne s'autorise pas a allé de l'avant, mais tout va changer quand sa fille va lui demander de passé Noël chez ses grands parents, il va devoir prendre sur lui et affronté cette fameuse route qu'il n'empreinte plus depuis des année.
Le hasard va mettre sur leur route le "ranch de l'espoir" un hôtel dont ils vont faire escale pour se reposer avant de reprendre la route le lendemain.
Puis nous faisons la connaissance de Gabrielle ou Gabi [spoiler][spoiler][/spoiler][/spoiler][spoiler][/spoiler][spoiler][/spoiler]qui t[spoiler][/spoiler][spoiler][/spoiler]ien[spoiler][/spoiler]s l[spoiler][/spoiler]e ran[spoiler][/spoiler]ch avec sa mère [spoiler][/spoiler][spoiler][spoiler][/spoiler][/spoiler]depuis le décé de son père[spoiler][/spoiler], c'est une jeune femme avec un sacré caractère et a qui on s'attache très vite.
On découvre aussi que depuis leurs arrivée au ranch Julia laisse tombé ses barrières envers son père.
Je ne dévoilerais pas plus de cette magnifique histoire digne d'un téléfilm.
Pour mon compte j'ai passé un agréable moment, une très belle histoire que je recommande, on ne peut que s'attacher a ces personnages.
Un dernier mot pour conclure , allison continue a écrire de belle histoire qui nous font voyager et rêvé

pour moi se sera 5/5
Military Hearts, Tome 2 : Juste nous, loin de tout ! Military Hearts, Tome 2 : Juste nous, loin de tout !
Thaïs L   
"Juste nous, loin de tout!" est le second opus de "Military Hearts".
Si vous n'avez pas lu le premier opus ce n'est pas grave du tout car les deux histoires peuvent parfaitement se lire indépendamment l'une de l'autre. Par contre je ne peux que vivement vous conseiller d'aller également découvrir l'univers de "Seulement toi, près de moi..."
Military Hearts, Tome 1 : Seulement toi près de moi Military Hearts, Tome 1 : Seulement toi près de moi
Thaïs L   
Thaïs est un auteur dont j'affectionne particulièrement les émotions de sa plume. Ce roman est entièrement plongé dans un océan de sensations et de sentiments profonds et intenses.

Théo déteste le petit-ami d'Emma, Bastien, et leur complicité. Il est jaloux et possessif. Il utilise d'autres filles comme Marjorie pour oublier sa colère et sa frustration. Hélas, ce n'est pas suffisant, et le seule moyen qu'il ait trouvé et de s'éloigner pour réaliser son rêve.
Emma est en vacances chez sa mère, elle passe de sublimes moments jusqu'à l'épisode où Théo lui ment. Elle le connait tellement bien, qu'elle sait que quelque chose le contrarie. Et lorsque que celui-ci va lui avouer sa trahison, elle va se briser, le fuir, et l'abandonner.

Emma Beaucher, 19 ans est étudiante en droit. Elle a énormément perdue à cause de l'armée, son père, son frère, son oncle, son grand-père,... Son obstination face au choix de Théo va la rendre égoïste et fuyarde. Avec le temps, elle va grandir, devenir courage et forte. Enfin, elle va se battre pour ses sentiments, et exclure la peur. C'est une femme au grand cœur, qui aime donner et être à l'écoute.
Théo est le fils des voisins et meilleur ami d'Emma, son père est aussi militaire. En grandissant, Théo s'est renfermé sur lui-même pour se préserver et protéger ses amis, en les tenant à distance. Il est seul avec son métier. Cet homme est devenu dur, protecteur et possessif, c'est un homme bon et fort en même temps.

La narration est alternée du point de vue d'Emma et de Théo. La plume de l'auteur est légère, très fluide et facile à lire. Le rythme et soutenu, aucune fioriture ou débordement. Les événement s'enchaînent et s'emboîtent parfaitement.
Le roman est basé sur les choix et les convictions, mais aussi sur la rancœur, l'abandon, la souffrance et la peur. Les émotions sont intenses, et la plume de l'auteur les rend encore plus réelles. C'est époustouflant, le lecteur vit les sentiments des personnages, il est ballotté dans tous les sens. C'est frustrant et bouleversant.
Toutes les péripéties et intrigues ne tournent pas seulement autour de la vie d'Emma et de Théo. Les personnages secondaires, un groupe d'amis, Rachelle, Léa, Paul, Jordan et Nathan, sont très présents et tous aussi importants.

Ce roman est une émouvante et belle romance. C'est un jolie combat contre le temps, contre la mort et la vie. L'écriture est sublime et très captivante, les pages filent très vite. Les personnages sont remarquables, et les faits tellement réels. Encore une magnifique histoire de la part de Thaïs, excellent moment de lecture !

par Matoline
Stars, Tome 1 : Nos étoiles perdues Stars, Tome 1 : Nos étoiles perdues
Anna Todd   
Franchement une perte de temps alors que j'ai ADOREE les After.

Pas d'histoire, c'est plat, pas de romance, rien.

Je me suis forcée a finir parce que je pensais qu'Anna Todd allait nous émouvoir à un moment donné. Mais non.

par Yels