Livres
553 622
Membres
597 929

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de aurelieel : Liste de diamant

Les Quatre Cavaliers, Tome 2 : Guerre Les Quatre Cavaliers, Tome 2 : Guerre
Laura Thalassa   
Lu en français à la sauce Google Traduction.

Dans le même acabit que le premier. Les arrêts dans les villes avec Pestilence sont remplacés par des raids sanglants avec Guerre.

Beaucoup d'émotions de ce tome-ci également. On est toujours partagé par sur ce but horrible que suivent les cavaliers et les sentiments naissant de l'héroïne. Celle-ci ne se laisse pas faire et la romance est tout en longueurs comme le 1er.

Hâte de lire la suite !

par JustyXP
Rebecca Kean, Tome 7 : Amberath Rebecca Kean, Tome 7 : Amberath
Cassandra O'Donnell   
Je suis désolée de dire ça mais toute cette attente pour ça ... Je suis vraiment déçue ...

Ce tome manque de la profondeur, ce n'est plus la Rebecca Kean que l'on connait, elle est moins mature et elle a moins d'humour ... Je ne sais pas comment l'expliquer il manque le petit truc qui fait dire que c'est Rebecca Kean.
Ensuite on ne voit quasiment pas les personnages principaux, du moins pour moi principaux, Raphaël, Maurane, Ali et Baetan.

Les sentiments entre les personnages paraissent superficielles, tout va trop vite et/ou ce n'est pas assez explorés. Par exemple, la confrontation entre Raphael et Rebecca, j'ai envie de dire "et ?". [spoiler] Je ne parle même pas de la relation entre Bruce et Rebecca, elle l'évitait pendant plus de deux tomes et là en quelques pages ils sont "ensemble". [/spoiler] Même sa relation avec Ali parait plus froide avant elle me faisait sourire mais là non. Il y a une certaine distance entre Rebecca et les autres personnages.

J'ai l'impression, comme d'autre, c'est un tome de transition. Cassandra O'Donnell a placé l'intrigue pour le tome suivant et c'est tout. Aucunes réponses aux questions du tome précédent.

Les tomes précédents, je les ai lu d'une traite mais là pas du tout, pour tout vous dire j'ai même sauté des pages.

Bref, tout ça pour dire que ce tome est loin d'être à la hauteur de mes attentes. C'est triste car c'était ma série préférée mais j'espère que le "dernier" tome sera mieux et qu'on n'attendra pas 3 ans.
La Reine des détestés, Tome 2 : Choisis ton roi La Reine des détestés, Tome 2 : Choisis ton roi
Ena L. Deline   
Toujours aussi d’Ena L. Et de sa plume, j’ai adoré ce second tome.
De l’émotion, du sang, de l’amour, de l’amitié, du suspens et du sexe, un mix gagnant, ajoutez a cela une reflexion sur l’état de notre société et de notre planète, bref un excellent moment.
Un palais de cendres et de ruines Un palais de cendres et de ruines
Sarah J. Maas   
«We will occasionally remind each other that what we think to be our greatest weakness can sometimes be our biggest strength.»

Petit trou de mémoire : Qu'est-ce que je faisais de ma vie avant ACOWAR déjà?

J'ai besoin de boire un truc. «A bottle of wine. "It's fine if you drink directly from it", was all Mor said.» Je me contenterai d'un coca, merci.

Oh. Je ne sais pas quoi vous dire. J'ai le cœur brisé. En un million de petits morceaux qu'un milliard d'années ne pourraient réparer.

Et maintenant, je ne sais absolument pas quoi faire. Est-ce que je ris? Est-ce que je pleure? Est-ce que je me roule par-terre? JE NE SAIS PAS.

Petit conseil pour survivre à Sarah J. Maas: ACCEPTEZ VOTRE DESTIN, VOUS ALLEZ MORFLER. AGONISER.

Alors pour la petite histoire, je ne me suis pas autorisée à lire plus de 100 pages par jour pour faire durer ma lecture sans pour autant finir frustrée. ^^ Et je n'ai dit nulle part, à personne, que j'étais en train de lire ACOWAR. Pourquoi? C'était entre Sarah J. Maas et moi. Je ne voulais personne entre deux. Et je voulais pouvoir pleurer toutes les larmes de mon corps en paix. Merci.

Je ne sais pas quoi vous dire. Sarah J. Maas ne me déçoit jamais. Elle me fait souffrir, oui. Elle me fait rire, oui. Elle me fait pleurer, oui. Elle me fait, oui vous avez compris. Mais jamais elle ne me déçoit.
En gros, je viens de me faire tabasser par 699 pages et j'en veux encore.

«There are more tales to be told in the land of Prythian... The series will continue in 2018.» Ta gueule. Ta gueule et donne-moi le quatrième tome! Par pitié, je ne survivrai pas jusque 2018. Je serais gentille. Avec Tamlin. (uh.)
Ah oui aussi, j'ai eu des envies de meurtres en lisant ACOWAR. Coucou TamTam! [spoiler]Quoi que j'admets que je lui pardonne, un peu. Pour le «Be happy, Feyre.»[/spoiler]

Est-ce que je dois vous préciser que ACOWAR est fabuleux ou est-ce que vous l'aviez déjà compris? Non parce que ça ne me dérange PAS DU TOUT de vous le dire encore et encore.
ACOWAR est fabuleux.
ACOWAR est fabuleux.
ACOWAR est fabuleux.
ACOWAR est fabuleux.
ACOWAR est fabuleux.
ACOWAR est fabuleux.
ACOWAR est fabuleux.
ACOWAR est fabuleux.
J'ai tout aimé. Du début à la fin. Des surprises à la Sarah J. Maas jusqu'au plus petit détail. Qui n'est jamais véritablement un détail avec SJM quand on y pense. Je l'ai appris à la dure, maintenant je me méfie. ;)

Comme à chaque fois que je lis un bouquin -et surtout un livre de Sarah- j'ouvre un traitement de texte où j'écris tout ce dont je veux me souvenir, mes réactions, mes pensées, etc pour pouvoir au final fournir un commentaire plus ou moins complet. Eh bien, mon traitement de texte pour ACOWAR c'est le livre, réécrit à la sauce Louan avec des insultes et des OMFG un peu partout. Voilà.

J'ai même fait un tableau avec tous mes ships de la série qui dit si les deux personnages sont en couple et mates, en couple mais pas mates, mates mais pas en couple, etc. Ça ne sert à rien, mais j'avais besoin de faire ce tableau.
Et le temps qu'on en parle, Azriel is mine. C'est mon mate, je le sens! ^^ Du coup, je me ship avec lui. Soyons fous. #Lazriel

Donc l'histoire était géniale. Avec des moments franchement comiques, des moments romantiques, des moments badass, et j'en passe. Clairement, ACOWAR ne nous laisse pas une seconde pour reprendre notre souffle.

Je n'essaierai même pas de vous faire un résumé. Je me connais. Il va faire cinq pages (précis) et il n'y aura que des spoilers. Donc. Mieux vaut pour vous que je ne le fasse pas. Ça serait tellement dommage de vous gâcher toutes les surprises, tous les rebondissements, tous les retournements de situations, toutes les révélations, tout. N'est-ce pas?

Cependant, je tiens juste à préciser que je me casse. Je fais ma valise et je pars pour Velaris. Ras-le-cul de ce monde pourri. À moi la Court des Rêves!

Maintenant, place aux PERSONNAGES. Inutile de vous dire que je les adore, bien-sûr. OK. Il faut que je le dise: Je les adoooooooooooooooooooooooooooore!

Azriel. Comme vous l'avez sûrement compris: je l'aime d'un amour fou. C'est l'anti-social (psychiatriquement parlant il n'est pas antisocial mais bon) le plus mignon et sexy que je connaisse. Je vous assure qu'il est fait pour moi. Et j'ai savouré chacune des scènes où il était présent.

Morrigan. Mor, c'est Mor. Elle est belle, intelligente, et on était au courant qu'elle était badass. Mais dans ACOWAR elle nous le prouve et j'ai adoré.

Amren. C'est un personnage que j'ai toujours beaucoup aimé. Mais j'avais l'impression que par rapport aux autres personnages, elle restait assez inaccessible (ce qui faisait partie de son rôle). Dans ACOWAR, on la découvre un peu plus en profondeur et je ne pouvais qu'adorer. Maintenant, j'en veux plus. Toujours plus. Je n'aurais jamais assez d'Amren.

Feyre. Je trouve qu'elle a bien évolué depuis le premier tome. C'est une héroïne que j'aime beaucoup et un personnage auquel je me suis indéniablement attachée.

Rhysand. "Ah, Rhys", soupira-t-elle d'un ton rêveur.

Nesta. Mon modèle dans la vie c'est Nesta. Je veux être forte comme Nesta. Froide comme Nesta. Belle comme Nesta. Badass comme Nesta. Sauvage comme Nesta. Tout comme Nesta. Cette fille ferait même peur à la mort. Je suis sa fan numéro 1. ;)

Elain. Eh, bien. J'admets que j'ai eu envie de la secouer pendant une bonne partie du livre. Elle m'agaçait! Heureusement, arrivé la fin elle a commencé à s'éveiller comme une jolie fleur qui éclot et j'ai compris que ça faisait partie de son personnage et ce que j'ai ensuite découvert m'a vraiment plu. ^^

Lucien. J'étais plus que ravie de le retrouver. Lucien aura toujours une énorme place dans mon cœur et j'approuve les choix qu'il a fait dans ACOWAR. Et je crois qu'ils m'ont même fait l'aimer encore plus. Mais je n'ai pas encore eu assez de lui. J'en veux pluuuuuuuus!

Cassian. Cassian. Je ne sais pas quoi vous dire. Il est parfait. Un véritable rayon de soleil qui vous donne envie de fermer les yeux et de savourer sa présence, sa chaleur... *in love*

Et puis il y a tout un tas d'autres personnages que j'ai adoré. Le Suriel (Ah, celui-là. Un rêveur.) [spoiler]On a enfin l'occasion de rencontrer Myriam et Drakon qui sont extraordinaires.[/spoiler] Il y a Jurian (si, si, je l'ai adoré.) Et puis, il y a Varian qui est un véritable coup de cœur pour moi. Et aussi Vassa (un nouveau personnage). Etc.

Un livre de Sarah J. Maas sans personnages géniaux, sans problèmes qui vous font frôler la crise cardiaque, et sans romances qui vous font hyperventiler, ce n'est pas du Sarah J. Maas.

ROMANCES.

Les romances de Sarah me font désespérée. Elles font de moi la personne la plus désespérée et romantique (berk) du monde! Mais qu'est-ce que je les aime! De Feyre et Rhys jusqu'à Cassian et Nesta en passant par Amren et Varian. Please, épargnez-moi. Mon pauvre petit cœur...
[spoiler]Pour ce qui est du couple Elain/Lucien, je suis contente que Sarah n'ait pas décidé que parce qu'ils sont mates ils s'aiment directement. Lucien désire bel et bien Elain, et il aimerait vraiment apprendre à la connaître, etc. Mais du côté d'Elain, c'est bien plus compliqué. Et à la fin d'ACOWAR ils ne sont toujours pas en couple.

Du côté de Azriel et Mor, Sarah nous a offert une belle surprise à laquelle je ne m'attendais pas. du. tout. Effectivement lors d'une conversation, Mor avoue à Feyre qu'elle aime le sexe avec les mâles et les femelles mais que d'un point de vue romantique, elle préfère les femmes. OMG! J'ai cru que je ne m'en remettrai pas. Je suis sincèrement heureuse que Sarah ait pris ce chemin-là. Mor a véritablement une histoire touchante. Mais j'admets qu'en l'apprenant, je lui en ai voulu un peu. Parce que ça fait 500 putains d'années qu'elle connaît les sentiments d'Azriel et qu'elle ne lui a jamais dit. Cependant, je comprends pourquoi et je pense qu'Azriel s'en doute d'une manière ou d'une autre. Tout ce que j'espère c'est que lorsqu'elle sera prête à l'avouer aux autres (pas dans 500 ans please) elle prendra Az à part et lui dira en premier. Il mérite au moins ça. Et j'espère qu'ils trouveront tous les deux la personne dont ils ont besoin et qu'ils méritent.[/spoiler]

BROMANCES.

«You belong to all of us, and we belong to you.»
Comme si j'allais louper une occasion de parler bromance. Non mais pour qui vous me prenez? ^^ Bon, c'est pas comme si j'avais plein de trucs à dire. Honnêtement, l'amitié n'a pas vraiment d'importance dans ma vie personnelle et j'ai parfois du mal à même apprécier une amitié dans un roman. Avant Sarah, je ne connaissais même pas le terme "bromance". Et justement Sarah J. Maas présente des amitiés fortes et sincères qui me plaisent énormément, qui me font autant fangirler (toujours pas grammaticalement correct, quand est-ce qu'on l'ajoute au dictionnaire celui-là?) que les romances. Sarah nous offre le genre d'amitié où on s'accepte les uns les autres avec nos points communs et nos différences, les choix qu'on fait et ceux qu'on ne fait pas, des amitiés qui se rapprochent d'avantage d'une famille sur laquelle on peut compter même dans les moments les plus difficiles et pour qui on ferait n'importe quel sacrifice.
«Our family - our court. The Court of Dreams.»
Entre Rhys, Cassian, Mor, Az, Amren, et Feyre, on a le droit à une belle brochette de bromances. Et j'adore quand les garçons s'appellent des frères avec un véritablement sentiment d'attendrissement. Vous voyez où je veux en venir?
«The great joy and honor of my life has been to know you. To call you my family.»

LA FIN.

La fin est tout ce que j'attendais. Tout en émotions et sourires idiots de ma part. Et je ne sais sincèrement pas quoi vous dire.

Un tas d'évènements se déroulent à la fin. Des évènements qui m'ont fait passée par toutes les émotions possibles et imaginables. Des moments qui m'ont fait désespérée, rire, simplement sourire, ou même pleurer. Un peu. Et même des moments qui m'ont amenés un petit peu de paix intérieure.

À la fin, il y a toujours ce silence. Quand vous venez juste de lire le dernier mot et que l'espace d'une seconde votre monde arrête de tourner. Une fraction de seconde pendant laquelle vous êtes perdu, où vous ne savez pas quoi faire. C'est une seconde douce et brutale. Et ACOWAR me l'a donné. Sarah J. Maas me l'a donné. Merci, Sarah.

Maintenant, je n'ai plus qu'à attendre 2018. Je vais me torturer l'esprit jusqu'en 2018. Pauvre petit cerveau... OMG. Je ne sais pas si je survivrai jusque-là! Avant de l'avoir entre les mains, il y a le titre qui sera révélé, le synopsis, et la couverture. Et déjà rien que d'attendre ces petits moments va être une torture. En tout cas, j'ai besoin d'un synopsis. Vite. Au moins pour savoir! Parce que là, on ne sait rien. du. tout. sur le quatrième tome. C'est l'horreur! ^^

Aussi, j'admets avoir une liste de ce que j'espère voir dans les prochains tome. Je n'ai pas pu m'en empêcher. Voici cette liste : [spoiler]∴Je veux découvrir le fils de Feyre et Rhys (celui dont le Carver prenait les traits aux yeux de Feyre). Mais je ne sais pas encore si je veux le voir enfant ou au début de l'âge adulte.

∴ Je veux plus de Cassian et Nesta. Parce qu'à la fin de ACOWAR ils ont certes des sentiments l'un pour l'autre mais il n'y aucune officialisation ni rien qui nous dit qu'ils soient en couple. Je voudrais donc les découvrir sous le point de vue de Nesta ou de Cassian, comme dans Wings and Embers (nouvelle à la fin d'une édition spéciale de ACOMAF). Et puis, je serai curieuse de découvrir s'ils sont mates ou non. Et si c'est le cas, quand le mating bond m'a se déclencher, etc. Et si ce n'est pas le cas, est-ce que ça les dérangerait d'être ensemble en pensant qu'il y a sûrement quelqu'un quelque part qui est leur mate, etc. Tant de questions. ^^

∴ Pareil concernant Varian et Amren. Surtout qu'après la fin de ACOWAR Amren est à présent une High Fae à part entière donc. Et simplement, je voudrais voir d'avantage de ces deux-là. Leur retrouvailles à la fin page 556/557 étaient délicieuses. ♥

∴ Je voudrais en savoir plus sur Eris, l'héritier de la Court de l'Automne. Parce qu'il m'intrigue et que je pense que c'est un personnage que je pourrais véritablement aimé. J'aimerai donc que Sarah se penche sur beau Eris.

∴ Lucien et Elain? À la fin de ACOWAR Elain semblait seulement commencer à faire un pas vers Lucien et j'aimerai vraiment voir leur relation se développer. Elain va finir par définitivement faire le deuil de sa vie d'humaine et de son ex-fiancé humain. Et je pense qu'ensuite elle pourra véritablement avancer vers Lucien qui n'attend que ça. Désespérément. ^^

∴ Je veux découvrir d'avantage de Vassa, qui était l'une des six reines humaines. Cette reine évoquée dans ACOMAF mais qu'on n'avait pas encore eu l'occasion de rencontre avant la fin de ACOWAR. Elle est sous l'emprise d'une malédiction et retenue captive sur le continent par un mystérieux lord. J'aimerai en savoir plus sur sa malédiction; pourquoi elle l'a reçue et comment elle va la briser. Je voudrais savoir qui est ce fameux lord... Et puis, Vassa a proposé une place à Jurian à sa court (quand elle se sera débarasser de son lord et de sa malédiction, je suppose) alors j'aimerai les découvrir tous les deux. Voir une alliance se former entre Vassa et Jurian. Ce qui permettrait de retrouver Jurian (que j'aime beaucoup). Alors pourquoi pas?

∴ Pour finir, je voudrais voir quand et comment Mor va annoncer à Azriel (et aux autres) sa préférence pour les femmes. Je voudrais la voir dans une romance F/F. Et du côté de Azriel, je voudrais qu'il ait une nouvelle histoire d'amour. Qu'il rencontre quelqu'un qui l'aime comme il le mérite. Parce qu'il le mérite. J'arrête pas de me dire que leur mate respectif est quelque part et je voudrais les voir découvrir le mating bond et tomber amoureux de quelqu'un de nouveau... [/spoiler]
Je sais, ça fait beaucoup. Mais je croise les doigts pour que Sarah cale tous ça dans les prochains tomes. Je lui fais confiance. :)

Alors voilà, je crois que c'est tout, je m'arrête là. Waouh. En conclusion, ACOWAR est un troisième tome génial, addictif, et un énorme coup de cœur. C'est la fin de l'histoire de Feyre et Rhysand mais pas la fin de la saga ACOTAR. Ce qui fait que j'ai leur cœur seulement à moitié brisé, en fait. ;)

«I'll see you on the other side.»

https://theblacksunshineblog.wordpress.com/2017/05/12/a-court-of-wings-and-ruin-sarah-j-maas/

par Sheo
Insaisissable - Saison 2, Tome 1 : Crois en moi Insaisissable - Saison 2, Tome 1 : Crois en moi
Tahereh Mafi   
Eh bien je sors de cette lecture ni tout à fait enjouée ni complètement déçue... J'avais énormément aimé la première trilogie, en particulier les deuxième et troisième tomes où Warner se révèle complètement. La complexité de ce personnage, sa profondeur et sa vision désabusée de son environnement ont fait de lui le personnage masculin de YA que je préfère. Donc pas la peine de vous dire à quel point j'étais ravie (et quelque peu inquiète) de le retrouver dans cette nouvelle trilogie. Ravie car j'avais lu que la moitié des chapitres seraient écrits de son point de vue et inquiète car je craignais que Tehereh Mafi ne saccage ce personnage en voulant relancer une nouvelle intrigue.

Les événements reprennent deux semaines après la fin d'Ignite Me et nous retrouvons une Juliette perdue face à l'immensité de la tâche qui lui incombe en tant que Supreme Commander. Ses doutes et peurs sont très bien retranscrits et totalement justifiés : comment une jeune fille de 17 ans totalement inexpérimentée peut-elle remplir ce rôle et être crédible aux yeux des autres Supreme Commanders ? Mais là arrive la première incohérence : au lieu de l'aider dans cette nouvelle position, les deux personnes à même de l'épauler convenablement la laissent se noyer. Tout d'abord Warner qui ne partage ni son expérience étendue ni des informations importantes sur les relations internationales mais surtout Castle qui joue aux énigmes et distille les informations au compte gouttes alors que la situation est plutôt inquiétante. L'auteur souhaite maintenir le suspense ce qui est une bonne idée en soi mais ici cela donne l'impression que les personnages manquent de bon sens. Par ailleurs, vu tout ce que sait Castle pourquoi n'a t-il pas donné toutes ses informations bien plus tôt, genre dès le tome 3 ? Bref.

Un des points positifs de ce tome et qu'on en apprend enfin (un peu) plus sur le monde dans lequel évoluent les personnages. Toutefois, je crains que Tehereh Mafi ait créé quelque chose d'un peu trop complexe et que le clap final soit bâclé ou bien invraisemblable, j'espère vraiment qu'elle sait où elle va ! Selon moi, les meilleures séries sont celles où l'auteur a tout planifié depuis le début et où chaque détail a son importance (pardon pour cette petite digression :p).

En ce qui concerne l'intrigue, l'auteur la relance de façon plus ou moins habile avec notamment l'arrivée de nouveaux personnages qui auraient peut-être mérités d'être un peu plus développés mais qui le seront sans aucun doute dans les tomes suivants. Par ailleurs, de nombreuses révélations jalonnent le récit, on en apprend beaucoup sur pas mal de personnages, cependant certaines de ces révélations semblent un peu superflues. Encore une fois, j'espère que l'auteur ne s'étale pas un peu trop, mieux vaudrait centrer son intrigue sur un point bien précis et le développer en profondeur.

Enfin, du côté des personnages j'ai été déçue par Juliette que j'avais appris à apprécier depuis le milieu du tome 2 - moment où Warner revient dans sa vie. Avec lui, elle devenait plus forte, plus sûre d'elle, il l'a aidée à se révéler tout au long du tome 3 et leur duo était juste parfait. Dans ce tome leur relation amoureuse a bien été exploitée (chose qui m'a plu) mais le côté "équipe" a été totalement absent ! Juliette a fait trois pas en arrière dans ce tome et me fait penser à celle qu'elle était pendant sa relation avec Adam. Ses réactions manquent de maturité (ok elle n'a que 17 ans) et elle est plus centrée sur ses problèmes personnels (qui sont importants je l'avoue) que sur la situation périlleuse dans laquelle elle et ses amis se trouvent. Quant à Warner... Partager ses pensées a été un vrai plaisir, j'avais hâte de lire les chapitres dont il était le narrateur ! S'il n'y avait pas son manque de partage avec Juliette au niveau des problèmes politiques qu'il justifie par une confiance aveugle en elle - confiance qu'il a toujours manifestée mais comment Juliette peut-elle mener à bien sa mission s'il ne la forme pas un minimum ? - je serais totalement satisfaite de son comportement. J'espère qu'il gardera toujours cette prestance et froideur extérieure et qu'il ne deviendra pas un amoureux transi ne pensant qu'à ses problèmes amoureux.

Pour conclure, cela a été un plaisir de retrouver Warner même si je n'ai pas trop apprécié la direction que prend sa relation avec Juliette et l'intrigue mise en place par l'auteur est intéressante. Toutefois des incohérences m'ont dérangée et je reste perplexe quant à pas mal de révélations. Je lirai la suite avec plaisir pour voir comment tout cela va se démêler ! Je vous conseille de donner une chance à ce livre car il y a de très bons passages (notamment grâce à Kenji et Warner) et de vous faire votre propre avis ;) !

par Aurore.
Les Els, Tome 1 Les Els, Tome 1
H. Roy   
Cela fait près de quatre ans que l’auteure nous parle de son roman, et quatre ans que j’ai suivi son parcours sur sa page Facebook !! D’autant plus que j’ai eu occasion de la rencontrer bien avant la sortie de son roman. Pleins de raisons pour me ruer sur son romans dès sa sortie.
Une fois le livre en main je n’ai pas pu le dévorer. Et quelle lecture époustouflante. Ce fut un coup de cœur pour moi.
Autant vous dire tout de suite que la plume de l’auteure est très fluide et addictive surtout. On ne voit pas les pages défilées. Il a été dévoré en 3 jours à peine. Alors prévoyez d’être accro dès la première page et de ne plus pouvoir et vouloir le refermer avant d’être à la toute dernière phrase.

Ce que j’ai beaucoup aimé dans ce roman est que l’auteure nous fait rentrer dans le vif du sujet.
L’héroïne Connor, va apprendre très vite que c’est une ELS, une évolution des humains dotés de certains pouvoirs, certaines forces et caractéristiques propres à chacun. Les Els sont traqués et tués par des Prédateurs qui sont bien évidemment leurs ennemis. Mais Connor est bien plus qu’une ELS ordinaire mais je vous laisse découvrir par vous-même ce que c’est.

On la suit donc dans sa vie de lycéenne auprès de ses amies Fiona et Naomi. Mais pas facile de voir jongler entre sa vie d’humaine normale et sa vie de Els qui l’ont amener à s’entraîner chaque jour. Mais pour cela elle va être épauler par Juliette son Guide. Grâce à elle et son expérience et passé, on va en apprendre plus sur les Els et les Prédateurs. C’est un personnage joyeux qui cache bien son jeu celle-ci détient un lourd passé pas toujours heureux. Elle va être un pilier pour Connor, elle sera son amie, sa confidente, son alliée, qui est toujours présente pour l’aider dans son apprentissage de ses pouvoirs et a canaliser ses émotions. Car il faut dire que Connor n’a pas sa langue dans sa poche, elle a un caractère très fort et gare à vous si vous avez affaire à Connor.
Avec Juliette, Connor va être épauler par Evann (Ahhhh Evann mon chouchou depuis sa rencontre <3) qui est en fait son Gardien. Mais Connor et Evann ne vont pas arrêter de se chamailler. Mais au delà de ses chamaillerie on sent que les deux s’attirent mais ne se l’avouent pas. Bien que de prime abord il est quelque peu hautain, froid et assez distant, on sent qu’au fond il est attachant, avec un d’or. Pour ma part je suis tombé sous son charme dès que je l’ai rencontré. Malgré ses airs de « rebelle » Evann cache des secrets douloureux qui vont bouleverser notre petit coeur fragile. On sent en tout cas, que son rôle de Gardien auprès de Connor est très important pour lui, il ne le prend pas à la lègère et au fil des pages on comprend pourquoi.
Mais sa relation avec Connor va être semer d’une embûche et de taille (quoique pour moi elle ne l’es pas) : Meyer ou M pour les intimes En effet, M est le meilleur amie de Connor, mais pour une raison inconnu pour Connor celui-ci a pris ses distances, mais son retour va être sans conséquences et une certaines rivalité va entrer en jeu en M et Evann et dans le cœur. On sent qu’un triangle amoureux va s’installer mais pour ceux qui n’aime pas les triangle amoureux ou pour qui cela pourrait agacer, sachez que c’est très secondaire dans le roman, l’auteure ne s’y attarde pas beaucoup. Et c’est ce que j’apprécie car bien qu’il y ait de la romance, l’auteure se centre plus sur l’apprentissage et la découverte du monde des Els par Connor. Tout comme nous l’apprenons à travers ses yeux. M au contraire m’a beaucoup agacé par sa distance, ses mots parfois durs, bien qu’on sache pourquoi par la suite mais son attitude et comportement n’explique pas tout. Un ami pas très fidèle et fiable bien qu’il essaye de se rattraper.

Puis un fois bien happée dans l’histoire, on se rend compte que la fin approche et là FRUSTATION TOTALE !!!
NOOOON c’est pas possible de finir ainsi !! J’en voulais encore plus, quand on en sait a peu pres sur les Els, les Prédateurs et sur nos personnages adoré il faut déjà les quitter et attendre encore au moins une année avant d’avoir la suite. Complot je dis !!! lol

Bref un très bon premier roman qui pose les bases d’un univers très bien écrit et addictif qui nous transporte dans un monde FANTASTIQUE auquel on en sortira pas indemne avant d’en avoir lu la dernière page.
Un livre à se procurer de toute urgence.

par xoxina
Rebecca Kean, Tome 6 : Origines Rebecca Kean, Tome 6 : Origines
Cassandra O'Donnell   
Je suis mitigée par cette lecture. J'avais adoré les cinq premiers tomes, l'histoire, l'univers, l'écriture... Mais là, j'ai été choquée et terriblement déçue par le nombre d'erreurs qu'il y a dans ce tome, par l'abus de point d'exclamations inutiles (non, lire une phrase qui se termine par !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! ce n'est pas agréable du tout et en plus ça fait pas très pro.), par le manque de verbes de parole, puis aussi par le manque de ponctuation par moment. Je suis super pointilleuse là-dessus (et je l'ai dit et redit) parce que c'est gênant d'avoir trois milles point d'exclamation à la fin d'une phrase et c'est gênant de ne plus arriver à suivre un dialogue à cause de l'absence de verbes de parole. J'étais contente de pouvoir l'acheter en avance au Salon du Livre de Paris parce que j'ai patienté trois ans pour avoir une suite mais alors que je pensais que l'auteure aurait apporté un soin particulier à ce sixième tome, je me suis retrouvée avec un tome bâclé et deux fois plus petit que d'habitude (mais là, c'est la faute à J'ai Lu).

Concernant l'histoire, on plonge directement dans l'action qui ne s'arrête pas dans ce tome. Rebecca va devoir affronter plus fort qu'elle et elle va même presque passer l'arme à gauche. Mais notre Rebecca est plus coriace que ça et ramène quelques Vikaris à Burlington.
Alors que dans le tome 5, il y avait déjà pas mal de révélations, là c'est le festival ! On apprend enfin l'origine de Rebecca (même si ce n'est plus un secret pour personne), on sait enfin qui est réellement Raphael (là, j'avoue, Big surprise !) et il se passe un truc exceptionnel pour Beth (mais si vous avez lu un autre résumé qui circule sur le net, vous aurez compris ce qui lui arrive). Bon par contre, c'est un peu dommage qu'il n'y ait pas de grosse bataille à nous mettre sous la dent mais la suite (et sûrement la fin) promet puisque à la fin, on a le droit à un extrait du premier chapitre du tome 7 et les choses risquent d'être explosives !

Rebecca est toujours la même, avec ses méthodes expéditives. Elle n'attend rien de personne et prend ses décisions comme la grande fille qu'elle est, c'est ce que j'apprécie le plus chez elle. Ça et aussi le fait que malgré son assurance, elle est plutôt perdue au niveau de son identité même. C'est toujours les autres qui lui apprennent des choses sur elle et sur son origine et ça doit être super agaçant pour elle de se rendre compte que les autres auront toujours trois longueurs d'avance sur eux. Raphael était un peu absent des derniers tomes parce que Rebecca s'était disputée avec lui mais là, on a un petit retour en force de sa part. Son retour est aussi marqué par le retour d'Ali qui nous avait laissées avec sa révélation sur ses sentiments pour Rebecca. Raphael, Ali, Bruce, Rebecca commence à collectionner les mâles puissants et rien ne nous laisse deviner avec qui elle va finalement finir ! Si elle finit avec un mec parce que la connaissant, elle va peut-être envoyer tout paître et se barrer en France...

En bref, même si j'ai apprécié l'histoire et que j'ai adoré les retrouvailles avec Rebecca, je ne peux vraiment pas dire que c'est un coup de coeur à cause des erreurs qui m'ont perturbé dans ma lecture. J'espère que le prochain tome sera plus soigné et mieux corrigé...

par MissEcho
Rebecca Kean, Tome 5 : L'Armée des âmes Rebecca Kean, Tome 5 : L'Armée des âmes
Cassandra O'Donnell   
On l'a attendue ce tome ! Et sa en valait le coup, je peut vous le dire ! Le précédent tome nous avez laissez dans un suspense insoutenable, donc c'est a peine que je l'ai sortie du carton d'emballage que je l'ai ouvert pour le lire. Le lire ? Le dévoré plutôt !
Cette fois ci l'enquête que Rebecca mène nous entraine dans l'univers des chamans. -Je suis encore époustoufler de la manière dont Cassandra O'Donnell a réussi à s'approprier des créatures pourtant déjà largement explorer.- Qui dit chaman, dit Léo bien sur, et c'est avec plaisir que l'on va suivre ces histoires de cœur avec William et un nouvelle adversaire Ariell. Et du côté de Rebecca, ben, C'est Rebecca ! Une vie sentimental toujours aussi mouvementer avec de nouveaux problème en perspective. [spoiler]Raphaël qui n'est pas un vampire, Aligarth qui lui dit qu'il l'aime et Bruce[/spoiler]
Rebecca, Léo, Raphaël, Bruce, Beth, Aligarth, Maurane et plein d'autre encore, je vous adore vraiment tous mais pour ce tome le trio des trois sorcière vikaris vous détrônent je suis désolée. Elles m'ont fait rire tout le long c'est vikaris, sous leur air de petite vieille adeptes au tricot, avec leur répliques et situation décalée.
Vraiment un tome aussi sublime et génial que les précédent ! J'ai hâte de lire la suite, qui je sais sera longue a attendre pour moi grande fan de Rebecca Kean, mais pour me faire patienté je pense que je vais encore une fois me relire toute la série ! Je me rappelle encore le début du tome 1 avec Rebecca dans sa voiture qui doit s’arrêter a cause d'un cadavre en plein milieu de la route. Nostalgie, quand tu nous tiens ...
Les Sœurs Charbrey, Tome 2 : Un mari récalcitrant Les Sœurs Charbrey, Tome 2 : Un mari récalcitrant
Cassandra O'Donnell   
e fut pour moi un véritable plaisir de retrouver une nouvelle fois le clan Charbrey au grand complet.

Souvenez-vous dans le tome 1, Morgana l'ainée avait décidé de marier sa sœur Rosalie. Elle l'avait donc accompagnée à Londres afin qu'elle fasse sa première saison en tant que débutante. Au final, c'est Morgana qui s'est retrouvée mariée avec Malcolm Greenwald.

Dans ce nouveau tome, nous sommes deux ans après ces évènements: Morgana et Malcolm sont désormais parents, Rosalie est fiancée et doit se marier prochainement avec William le vicomte d'Edgfield.. On apprend très vite que ce sera pour elle un mariage de raison car son cœur a été brisé il y deux ans par John, duc de Langford et meilleur ami de Malcolm. Ce dernier avait séjourné plusieurs mois au château de Charbrey et s'est enfuit après avoir été intime avec Rosalie.

Mais voilà John, revient soudainement de voyage et il n'est pas décidé à laisser cette chère Rosalie se marier.

Certes, dans ce roman nous avons une belle romance, mais ce que j'apprécie le plus c'est de suivre les péripéties de toute cette famille un peu loufoque. Morgana ne change pas, elle est toujours dans ses expériences et reste une vrai mère poule envers ses sœurs; Rosalie est plongée dans ses livres, Daphné la troisième est très maligne et voit tout; et Mary la petite dernière est une passionnée des animaux. Mais je n'oublie pas Madame Wilks la gouvernante et le duo qu'elle forme avec la cuisinière Madame Delomme.

J'ai eu un véritable coup de cœur pour tante Agatha que j'avais déjà beaucoup appréciée dans le tome 1 mais qui là se surpasse: les dialogues avec Rosalie et Malcolm sont très drôles tout comme son comportement avec les autres commères.

Lorsque l'on voit toute cette petite tribu, on ne peut que plaindre ce cher Malcolm qui se retrouve propulsé chef de famille et tuteur: le pauvre, il doit faire face à des situations qui le dépassent totalement.

Nous découvrons un peu plus Rosalie et on se rend compte que son côté trop lisse n'est qu'une façade et qu'en réalité elle a la fougue et le besoin d'indépendance des Charbrey. Son histoire avec John de Langford est sympathique surtout au moment de leurs retrouvailles.

John quant à lui est jaloux et prêt à tout pour reconquérir sa belle.

J'avoue avoir eu un peu de peine pour ce pauvre William qui s'avère être un homme bon et très fair play.

Cette lecture, dévorée en une soirée fut pour moi un vrai régal. Je suis toujours autant fan de la plume et de l'imagination de Cassandra O'Donnell. Je vais attendre avec impatience la suite des aventures de cette famille peu conventionnelle.

par silbert
Rebecca Kean, Tome 3 : Potion macabre Rebecca Kean, Tome 3 : Potion macabre
Cassandra O'Donnell   
Coup de coeur indéniable pour cette série !
Dans ce tome 3 nous retrouvons Rebecca aux prises avec " un problème " - doux euphémisme - concernant les potionneuses.
Un des éléments que j'apprécie le plus, est la justesse des dialogues, directs avec une répartie où l'ironie et les sarcasmes sont maîtres.
C'est dans un rythme effréné que l'auteur nous livre ce troisième opus, nous distillant quelques révélations au passage sur notre Vikaris.
Les démons et potionneuses sont mis à l'honneur dans ce tome, nous faisant un peu regretter notre Magister - Raphael - dont la présence nous fait défaut.
Ce livre réveille un tas d'interrogations, tant sur Rebecca que sur Raphael; quant au dernier chapitre, l'auteur nous laisse dans une attente et un suspense insupportable, nous condamnant des mois jusqu'à la sortie du prochain tome.
BRAVO ! Bien que sensiblement différent des autres, mon addictivité n'a en rien diminué.
Je renouvelle ma confiance en cette série qui conserve une identité et une originalité, chose qui commence à se faire rare sur le marché.

par ccmars

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode