Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Aurelienng : Liste d'Or

retour à l'index de la bibliothèque
Très vite ou jamais Très vite ou jamais
Rita Falk   
Tout d'abord merci aux éditions Magnard et à Booknode qui m'ont permis de découvrir ce livre.

Donc pour commencer au début l'histoire me faisait légèrement penser à Nos Étoiles Contraires ou encore à Si je reste. Pour ceux qui aiment ce style de lecture c'est parfait!

On suit la vie de Jan à travers les lettres qu'il écrit pour son ami Nils dans le coma. Il espère que comme ça, à sa sortie du coma il pourra rattraper ce qu'il n'a pas vu. Donc tout de suite je me suis beaucoup attachée à Jan et Nils surement grâce à l'écriture qui permet de passer par toutes les émotions avec les personnages. L'amitié entre ces deux jeunes est tellement touchante qu'on espère que Nils se réveillera. A plusieurs moments, je n'avais qu'une envie, aller à la fin du livre pour savoir comment cela abouti (et surtout ne pas céder!).

J'ai bien aimé voir l'évolution des personnages, surtout celui de Jan car au début même si je me suis vite attachée à lui, je n'en avais pas moins des pensées très différentes sur certains sujets mais au fur et à mesure du livre, on commence à penser de la même façon. Son service au "Nid de coucous" et son attention envers Nils chaque jour l'on changé.

Pour les autres personnages certains sont plus intéressant que d'autre mais globalement ils sont tous très bien intégrés à l'histoire. La bande de pote de Nils, on l'accepte, on la déteste... Tout cela selon les émotions de Jan face à ce qu'il se passe. J'avais l’impression que, parfois, les pensionnaires du Nid de coucous était plus là pour Jan que ses soit disant amis. Ces pensionnaires d'abord appelé par Jan les "toc-toc", auxquels il finit par s'attacher, ont leur histoire touchante mais ils apportent aussi de la gaité et du soutien pour traverser les drames. Mention spéciale au personnage de Sœur Barbara que j'ai trouvé excellent, était de bons conseils et qui sait montrer comment accepter la réalité.

Le parallèle de l'histoire de la bande de pote, celle des gardes de Jan au Nid de coucou et celle des visites à l’hôpital se rassemblent au fur et à mesure que le temps passe et forme un tout très émouvant.

Un petit point négatif tout de même pour nuancer: Jan dans ses lettres a parfois un langage assez oral mais dans d'autre passage l'écriture est très (trop?) élaborée et cela créer un contraste assez dérangeant mais ce n'est qu'un petit détail.

Moralité, je conseille fortement ce livre et de lire celui-ci au calme pour vraiment entrer dans l'ambiance. Il faut juste être prêt à traverser toutes les émotions possibles, en sachant que tout peut basculer et cela en 1 seconde.

On suit la vie de Jan à travers les lettres qu'il écrit pour son ami Nils dans le coma. Il espère que comme ça, à sa sortie du coma il pourra rattraper ce qu'il n'a pas vu. Donc tout de suite je me suis beaucoup attachée à Jan et Nils surement grâce à l'écriture qui permet de passer par tout les émotions avec les personnages. L'amitié entre ces deux jeunes est tellement touchante qu'on espère que Nils se réveillera. A plusieurs moments, je n'avais qu'une envie, aller à la fin du livre pour savoir comment cela abouti (et surtout ne pas céder!).

J'ai bien aimé voir l'évolution des personnages, surtout celui de Jan car au début même si je me suis vite attachée à lui, je n'en avait pas moins des pensées très différentes sur certains sujets mais au fur et à mesure du livre, on commence à penser de la même façon. Son service au "Nid de coucous" et son attention envers Nils chaque jour l'on changé.

Pour les autres personnages certains sont plus intéressant que d'autre mais globalement ils sont tous très bien intégrés à l'histoire. La bande de pote de Nils, on l'accepte, on la déteste... Tout cela selon les émotion de Jan face à ce qu'il se passe. J'avais l’impression que, parfois, les pensionnaires du Nid de coucous était plus là pour Jan que ses soit disant amis. Ces pensionnaires d'abord appelé par Jan les "toc-toc", auxquels il finit par s'attacher, ont leur histoires touchantes mais ils apportent aussi de la gaité et du soutient pour traverser les drames. Mention spéciale au personnage de Sœur Barbara que j'ai trouvé excellent, était de bon conseils et qui sait montrer comment accepter la réalité.

Le parallèle de l'histoire de la bande de pote, celle des gardes de Jan au Nid de coucou et celle des visites à l’hôpital se rassemblent au fur et a mesure que le temps passe et forme un tout très émouvant.

Un petit point négatif tout de même pour nuancer: Jan dans ses lettres a parfois un langage assez oral mais dans d'autre passage l'écriture est très (trop?) élaborée et cela créer un contraste assez dérangeant mais ce n'est qu'un petit détails.

Moralité, je conseille fortement ce livre et de lire celui-ci au calme pour vraiment entrer dans l'ambiance. Il faut juste être prêt à traverser toutes les émotions possible.
Six of Crows, Tome 1 Six of Crows, Tome 1
Leigh Bardugo   
«No mourners. No funerals.»

Six of Crows commence par une lecture addictive et se termine par un coup de cœur violent. :)

Leigh Bardugo nous fait plonger dans un monde fascinant et complet qui promet une aventure passionnante dès le départ.

On se retrouve aux côtés de Kaz, Inje, Matthias, Wylan, Jesper et Nina qui sont des personnages que j'ai trouvé tout bonnement supers.

Je les ai trouvé complets. Chacun a son histoire et sa personnalité. Ils sont tous différents et attachants d'une manière qui leur est propre. L'auteure a vraiment bien travaillé tout ce qu'ils sont et représentent, les rendant plus profonds si je puis dire, d'autant plus vrais et surtout crédibles.

Ainsi les relations entre les personnages sont très agréables à découvrir, quelles qu'elles soient.

J'ai bien apprécié la plume de Leigh Bardugo qui écrit de manière simple mais captivante.

Alors que dans The Grisha trilogy elle avait choisi d'écrire à la première personne, dans Six of Crows elle écrit à la troisième personne et j'ai trouvé ça très agréable de suivre l'histoire de cette manière sans que, honnêtement, je sois capable de vous expliquer pourquoi.

On suit donc l'histoire de plusieurs points de vue (Jesper, Kaz, Inje, Matthias, Nina, Joost, Pekka). J'aurais bien aimé qu'on ait au moins un chapitre sous le point de vue de Wylan... peut-être dans le second tome !

L'histoire m'a énormément plu.

On suit les aventures de six jeunes criminels à qui on confie une mission qui paraît complètement impossible. Ils doivent se rendre dans un endroit nommé The Ice Court, un endroit où ils vont risquer leur peau, et sont chargés de retrouver un homme car la société est menacée par une drogue pour le moins désastreuse. Et bien-sûr, ensuite, ils doivent ressortir de cet endroit. Vivants, de préférence.

Six of Crows est composé d'un tas d'éléments qui nous permettent de passer un moment de lecture très agréable et qui efface le monde autour, nous pousse dans l'univers de l'auteure sans qu'on s’ennuie à aucun moment et sans qu'on puisse voir le temps qui s'écoule et les pages qui défilent.

Au rendez-vous action, rivalités entre gangs, imprévus, trahisons, flash-backs, révélations surprenantes et même un peu de romance avec une petite touche d'humour. Si ce n'est pas un beau mélange tout ça !

Petite parenthèse : Six of Crows se déroule deux ans après Ruin and Rising (dernier tome de The Grisha trilogy) et si vous n'avez pas lu The Grisha trilogy, rien ne vous empêchera de découvrir Six of Crows malgré tout.

Pour parler un peu plus en détails des personnages...

Kaz Brekker [spoiler](de son véritable nom, Rietveld)[/spoiler] est un voleur et bien plus encore, âgé de dix-sept ans, surnommé 'Dirtyhands' et qui appartient au gang 'The Dregs'. Il est intelligent et plein de ressources. Il n'accorde pas facilement sa confiance et cache bien son jeu. Je l'ai tout simplement adoré.

Inje Ghafa est une Suli qui s'est retrouvée après plusieurs évènements être l'espionne du gang auquel appartient Kaz et la meilleure de tout Ketterdam. Elle a dix-sept ans aussi. C'est une voleuse de secrets surnommée 'The wraith', qui rêve, un jour, de retrouver sa famille. Je l'ai trouvé vraiment attachante et je ne saurais vous dire pourquoi. Elle semble à la fois forte et fragile... En tout cas, je l'ai vraiment bien aimé.

Nina Zenik vient tout droit de Ravka et la jeune femme de dix-sept ans est une Grisha. Ancien soldat de la seconde armée, Heartrender talentueuse et à présent membre des Dregs elle n'a qu'un rêve : rentrer chez elle. Et pour cela, elle décide d'aider Kaz dans sa quête. J'ai beaucoup aimé sa façon d'être, sa personnalité. C'est un personnage très intéressant, que j'ai beaucoup apprécié découvrir.

Matthias Helvar est quant à lui un ancien Drüskelle, chasseur de Grisha, âgé de dix-huit ans. Il passe près d'un an en prison suite à une erreur qu'il prend sérieusement pour une trahison et ne ressort de cet enfer que pour aider Kaz et ses compagnons dans leur mission suicide : entrer dans un tout autre enfer et en ressortir vivants qui plus est ! Matthias est le personnage auquel je me suis le moins attachée et pourtant, je l'ai adoré !

Jesper Fahey est le meilleur tireur d'élite des Dregs. À dix-sept ans, il ne tient pas en place et ne manque aucune occasion d'avoir un peu d'action. [spoiler]C'est aussi un Grisha qui ne crie pas sur tous les toits qu'il est Fabrikator ! Surprise, surprise ![/spoiler] À mes yeux, Jesper est tout simplement passionnant. C'est un personnage que j'ai adoré et pour lequel j'ai d'ailleurs une petite préférence.

Wylan Van Eck a seize ans, c'est le plus jeune du groupe. Enfant d'un riche homme, il a quitté la maison de son père quelques mois plus tôt pour des raisons qu'on ignore [spoiler]jusqu'à la fin du livre. En vérité, Wylan n'est capable ni de lire ni d'écrire et pour ces raisons son père l'a renié déclarant qu'il est une insulte à sa maison.[/spoiler] Wylan est un garçon intelligent et talentueux. Un enfant rebelle qui se lance dans un mission suicide et dont le rôle est de poser des bombes -et de les faire exploser, bien entendu-.

De plus, les passés des personnages sont tout simplement "géniaux", si je puis me permettre. J'entends par là qu'ils sont recherchés, complets, et ils leur ont laissé, à tous, une marque qu'ils n'oublieront jamais et que parfois ils essaient même de cacher.

Les relations entre les personnages sont très agréables à découvrir comme j'ai pu le dire plus haut. On sent un véritable lien qui se créait entre eux au fil du livre. [spoiler]La romance entre Nina et Matthias est un peu plus présente que celle entre les deux autres duos. Mais on sent malgré tout qu'il pourrait bien se passer quelque chose entre Jesper et Wylan -doigts croisés- et qu'entre Inje et Kaz, il y a bel et bien une petite étincelle qui ne demande qu'à se changer en véritable feu -surtout à la fin- (rien de destructeur, espérons). [/spoiler]

Un petit mot sur la fin...

Surprenante et tout aussi entraînante que le reste du bouquin, la fin de Six of Crows m'a épatée et à présent je me sens impatiente de connaître la suite. [spoiler]La bande de Kaz a réussi sa mission suicide haut-la-main mais alors qu'ils s'apprêtent à toucher leur récompense (récompense qui les rendra plus riches qu'ils n'auraient jamais osé l'espérer), la situation change du tout au tout. Leur groupe se retrouve divisé.[/spoiler] Les aventures (ou mésaventures) de Kaz et de son crew sont donc loin d'être terminées !

Six of Crows est un premier tome que j'ai adoré découvrir. C'est 462 pages passionnantes après lesquelles on ne peut demander que la suite ! D'ailleurs, l'attente va être rude !

Leigh Bardugo a remporté mon cœur littéraire haut-la-main.

Ce roman a été pour moi une excellente surprise, je ne m'attendais sincèrement pas à ce qu'il finisse dans ma liste de diamant en étant un gros coup de cœur.

L'un de mes plus gros coup de cœur de l'année 2015.

«We are all someone's monster.»

par Sheo
Six ans déjà Six ans déjà
Harlan Coben   
Déçue par ce livre… pas le meilleur de Coben à mon sens… La première moitié encline à poursuivre lecture, mais la seconde est décourageante et se résume à un imbroglio parfois difficile à suivre, et pour sûr, trop fantaisiste à mon goût, même pour un thriller.
Les vertus de l'échec Les vertus de l'échec
Charles Pépin   
Partant du constat que l’échec est trop peu abordé d’un point de vue philosophique, Charles Pépin, professeur de philosophie cherche à aborder ce thème d’un point de vue positif, aspect trop peu approchée dans notre culture, qui ne valorise que la réussite, au détriment de l’échec.

Peu habitué à lire des livres traitant des notions philosophiques, j’ai été agréablement surprise de voir que l’auteur avait une écriture agréable et vulgarisante, de sorte que j’ai trouvé ce livre très accessible, chose auquel on ne pense pas forcément lorsqu’on pense philosophie, ou dans mon cas lorsque je pense à mes cours de philosophie.

Charles Pépin voit l’échec comme une manière de réussir, et pour cela il prend en exemple des figures de la pop culture : Gainsbourg qui a raté sa carrière de peintre, pour exceller dans la chanson, Ray Charles qui a perdu sa famille, et sa vue, et qui réussit au piano, Steve Jobs qui se fait virer de sa propre entreprise, avant d’être rappelé en sauveur, etc…

L’échec nous ouvre les yeux. C’est en échouant que l’on se remet en cause, que l’on renoue avec la réalité. L’échec est une leçon de vie, une manière d’avancer. C’est en échouant que nous réussissons. Ainsi, sa vision de l’échec est très libératrice, car nous devons dissocier deux faits : le fait d’avoir raté, et le fait d’être un raté.


Pour cela, il faut savoir se remettre en cause, et analyser ce qui n’a pas pu marcher, plutôt que d’occulter cet échec pour passer à autre chose. Il faut aussi être lucide lors de cette analyse: ai-je tout donné? Est-ce que je ne me sabotais pas inconsciemment? Est-ce que tout dépend de moi? Car dans les faits, certaines choses ne dépendent pas uniquement de nous même. Plutôt que de s’évertuer à changer ce qui ne peut être changé, il faut se forcer à ne pas changer ce qui ne peut être changé, et tout donner pour changer ce qui peut être changé.


Enfin, un message qui m’a paru très positif, c’est que l’échec et la réussite sont liés. C’est en échouant que nous réussissons. Prendre des risques nous permet de profiter des fruits de la réussite, si fruit il y a. Car la pire des choses aurait été de vivre une vie d’échec sans avoir tenté de réussir. Essayer c’est vivre.

https://cyberlecture.wordpress.com/2016/10/07/les-vertus-de-lechec-charles-pepin/

L'Étranger L'Étranger
Albert Camus   
Un livre dérangeant, qu'on aime ou qu'on déteste mais à lire au moins une fois !
L'Épouvanteur, Tome 1 : L'Apprenti-Épouvanteur L'Épouvanteur, Tome 1 : L'Apprenti-Épouvanteur
Joseph Delaney   
Bon au début j'étais pas très certaine de l'aimer... C'était un livre obligatoire imposé dans mon cours de français... Mais après quelque chapitres j'ai adoré! J'ai même été ravie qu'a la prochaine session on doive lire le deuxième! :)

par x_marii3
22/11/63 22/11/63
Stephen King   
Ne jamais dire "jamais" ! la preuve...
Je viens de finir mon premier Stephen King et j'ai ADORE !!!
En effet, l'auteur de "Simetierre", "Carrie", "Salem" et autres joyeusetés horrifiques me paraissaient too much par rapport à mes petits nerfs fragiles et délicats ! Mais c'était sans compter sur un commentaire dithyrambique d'un internaute (grand merci à "il" ou "elle" d'ailleurs !) et la certitude absolue que ce roman était largement moins "tensionneux" que ces autres œuvres...et j'ai sauté le pas ! et bien m'en a pris !
Cette description fouillée et passionnante de l'Amérique des années 60 autant sur la façon de vivre que sur la politique de l'époque ; ce soucis du détail, cette description des personnages et de leur sentiment , et ce questionnement lancinant qui trotte dans la tête durant toute la lecture (que ferais-je en pareil situation ? Oserais-je changer le cours de l'histoire ? modifier le cours du destin ?...), le tout saupoudré d'un peu de fantastique ...
C'était comme si j'y étais ! J'ai vécu avec Jake Epping/Georges Amberson pendant presque 1000 pages et j'en redemande...oui enfin bon, ne nous emballons pas, je ne lirai pas pour autant "Simetierre", "Carie", "Salem" !!!

par lou460
L'Œil du loup L'Œil du loup
Daniel Pennac   
Un livre qui, comme dans L'appel de la forêt, nous entraine au sein des loups, ces créatures magnifiques. J'ai trouvé ce livre très prenant. Le seul point négatif : il est trop court.

par myra44
Gatsby le magnifique Gatsby le magnifique
Francis Scott Fitzgerald   
Ce livre révèle le talent de l'auteur, je suis tombé sous le charme de de cette écriture fantastique. C'est une pure merveille, qui nous montre la vie des aristocrate du début du siècle dernier, et la décadence d'un personnage extraordinaire.

par myosotis
Harry Potter, Tome 3 : Harry Potter et le Prisonnier d'Azkaban Harry Potter, Tome 3 : Harry Potter et le Prisonnier d'Azkaban
Joanne Kathleen Rowling   
J'ai adoré ce tome-ci tant émouvant par la rencontre de Harry et de Sirius. Et tant tragique aussi, lorsque celui-ci doit fuir à nouveau. On apprend aussi beaucoup de choses sur les parents de Harry - surtout sur son père. De plus,Harry progresse énormément en tant que sorcier durant cette troisième année à Poudlard (il parvient à créer un patronus, à faire fuir toute une horde de Détraqueurs et à faire face à sa plus grande peur) .

par marjolen7
  • aller en page :
  • 1
  • 2