Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de aurelylie : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Orgueil et préjugés Orgueil et préjugés
Jane Austen   
Depuis plusieurs mois je me suis découvert une adoration pour la lecture fantastique, mais je me suis promit de lire d’autre style pour ne pas passer a côté d’un bon roman, car mes goûts son assez variés dans presque tout.
Orgueil et préjugés, un livre de 622 pages, si je n’aime pas ça va être long… Mais non je me suis fais avoir ! Malgré d’être loin de mon style de lecture j’ai craqué. (Mais je dois avouer que j’ai du parcourir la moitié du livre pour me sentir aisé, me laisser bercer et enivré par l’histoire).
Le personnage d’Élisabeth m’a charmé. Ici loin d’être une histoire de coup de foudre, mais bien une évolution de sentiments renversés.
Je sais que ce livre est un coup de cœur de beaucoup de personne et qu’il a reçu beaucoup d’éloge, c’est pourquoi je voulais le lire, le mettre au défit de voir si il pouvait me séduire. Il a réussit avec un franc succès.


par vallery73
Stage Dive, tome 1 : Rock Stage Dive, tome 1 : Rock
Kylie Scott   
Pour la science, j'ai lu beaucoup de livres dont je me pose encore la question : pourquoi ?! mais qu'est-ce qui m'a pris ?

La nouvelle génération ne se contente plus de bisous et d'élipses qui nous empêchent d'avoir tous les détails croustillants de l'acte (qui je le rappelle sont facilement disponibles sur le net). Le Young Adult ce n'était donc pas assez, on a créé le New Adult. Le but étant de voir évoluer des jeunes gens vers la vie d'adulte ; études, premier boulot, premières fois… O.K on voit bien le topo.

Commençons par les deux bons points :
• One point for the characters. Ils sont attachants, assez rapidement on se prend au jeu. Leurs dialogues sont réalistes et leur humour collent parfaitement bien à leur tranche d'âge.
• One point for the style of the author. Kylie Scott a une plume fluide qui rend le tout très addictif, percutant et bourré de peps. Elle donne de la vie aux pensées de Ev. avec beaucoup de réalisme.

Encore une fois, j'insiste sur ce mot 'Réalisme' car c'est bien ça qui m'a le plus gonflé. Elle a gâché son histoire parce que d'un côté, elle a une plume géniale avec le mordant qui accroche la lectrice et ses personnages qu'elle a crée avec amour ; mais en face, elle me colle des putains d'incohérences, juste WTF et crédibilité=0.
[Aucune surface solide n'a été maltraitée durant la lecture]

C'est d'une stupidité sans nom parfois, je n'avais plus la force de rouler des yeux. Je crois qu'en dehors du 'amoureux' en moins d'une semaine, c'est quand même la première scène de baise qui a eu le prix Mais-qu'est-ce-qui-m'a-pris-de-lire-ce-livre-et-pourquoi-je-continue-de-le-lire-bordel-de-mairde. Après le traumatisme de sa première culbute à l'arrière de la voiture au lycée, elle n'avait pas eu d'autres rapports. Elle est donc nerveuse. Normale. C'est donc pour ça qu'ils ont décidé de le faire juste au moment où ils reçoivent des amis chez eux, qu'ils montent à l'étage exprès en les laissant se démerder en bas avec les cartons de déménagements. MAIS BIEN SUR.

Bref, j'ai lu du New Adult.

par LLyza
Double je Double je
Marie-Léa Pacchieri   
Suivez les aventures paranormales d’Eve, personnage sous tension depuis son retour à Denver. Saura-t-elle affronter son passé ?

Livre disponible dès le 10 janvier 2018 sous format papier et en Ebook

Possibilité de recevoir un exemplaire dédicacé en envoyant un message ici :
https://www.facebook.com/DoubleJe.MLP/

ou directement à M-Zombie sur Booknode !

par M-Zombie
Sandalphon - épisode 1 - le monde des hommes Sandalphon - épisode 1 - le monde des hommes
Morgan Zachary Matthews   
Un ange s'est rebellé. Il s'est rendu sur notre monde avec pour objectif de libérer des anges déchus de l'Enfer. L'armée céleste est envoyé après lui tandis qu'il glane des informations dans l'espoir de trouver le moyen d'ouvrir la frontière qui sépare le monde des humains de l'Enfer. Sandalphon, ange responsable du chœur d'anges auquel appartient le rebelle, descend sur Terre afin de veiller sur le jeune homme dont il a la charge tout en pistant le rebelle avant que ce dernier ne commette l'irréparable.
Sa venue sur notre monde lui fera découvrir que son corps n'est pas qu'une simple enveloppe et qu'il possède de nombreuses ressources qu'il lui faudra découvrir.

Sandalphon est une mini-série de cinq épisodes dérivée de la série Possession du même auteur. Elle se déroule trois ans avant l'histoire de la série principale qui est axée sur le personnage de Kyle lorsque ce dernier apprend à devenir exorciste.

par aurelylie
Forget Tomorrow Forget Tomorrow
Pintip Dunn   
Je remercie les éditions Lumen – et tout particulièrement Emily – pour leur confiance. Avant même de recevoir ce livre, j’étais à peu près sûre d’une chose : j’allais l’aimer. Avec Forget Tomorrow, j’ai été comblée. Aussitôt reçu, aussitôt lu. En moins de 24h, il était englouti, même si j’aurais donné n’importe quoi pour prolonger l’instant ! J’ai clairement frôlé le coup de coeur.

L'histoire prend place dans notre monde, après l'Essor Technologique. À la veille de ses dix-sept ans, Callie trépigne d’impatience. Elle va enfin recevoir son souvenir du futur ; un souvenir décisif, qui déterminera le reste de sa vie. Passionnée de cuisine manuelle, elle espère se découvrir grand chef étoilé et entourée de sa soeur et de sa mère qu’elle aime tant. Mais le jour J arrive et lui dévoile un pan d’avenir terrible qu’elle ne s’explique pas. Ce futur remet en cause toute sa vie et fait d’elle une condamnée de prison. Enfermée dans les Lymbes, Callie se retrouve impuissante. Heureusement, elle recevra de l’aide de son ancien ami d’enfance, Logan, afin de rejoindre un monde où la fatalité n’est plus un frein à l’épanouissement. Malgré cette main secourable, de nombreux mystères planent autour de cette vision qu’elle a eue de son futur et la jeune fille devra mener l’enquête afin de comprendre. Peut-être qu’ainsi, elle parviendra à déjouer le Destin…

Dès les premières pages, j’ai embarqué dans l’univers, j’ai aimé Callie et l’histoire m’a balayé comme un raz de marée. Ça s’est goupillé assez facilement et je pense que le fait de ne pas avoir lu résumé a beaucoup aidé. C’est d’ailleurs la seule critique négative que j’aurais à faire. Je vous déconseille de lire ce synopsis. Mieux vaut découvrir l’intrigue soi-même, c’est encore plus grisant et on se sent aussi confus et surpris que Callie.

Le lecteur est guidé par un seul et unique leitmotiv : en savoir toujours plus. J’ai lu le livre en lui même vitesse grand V. Si ça n'avait tenu qu'à moi, il aurait été terminé en une poignée d’heures tellement j'ai adoré l'univers de Pintip Dunn !

La société qui nous est dépeinte est futuriste et repose sur des principes assez effrayants pour faire dresser les poils des bras. J'ai été choquée de voir à quel point la nature humaine est prompte à juger, voire même à condamner. Certes, Forget Tomorrow est un roman de pure fiction, mais quelque part, on est tenté de s’interroger. Ce qui arrive dans ce livre est susceptible d’arriver dans un futur lointain (si tant est que l’on ait un peu d’imagination). Depuis toujours, l'Homme cherche à avoir la main mise sur l'imprévu. Connaître l'Avenir de chaque individu permet de prévoir ce qui n'était pas prévisible avant. Mais heureusement, rien n'est blanc ou noir, tout peut encore changer...

Ici, le Destin a une valeur immuable et est considéré comme une réalité à laquelle on ne peut pas échapper. C'est bien souvent cruel, ça ôte à l'Homme sa capacité de choisir. Il n’a plus son libre arbitre. Le lecteur ne peut pas s'empêcher de se mettre à la place de Callie, l'héroïne, en se demandant si rester prisonnier de sa propre Destinée n’est pas un cauchemar en soi.

Callie est le personnage central et se révèle très intéressante à apprivoiser. Elle se montre avide de tout, curieuse d'emmagasiner le plus de belles choses possibles avec les yeux. Elle est « nature » et modeste ; elle possède une vision du monde belle dans sa simplicité, et se contente des choses que nous, nous ne prenons bien souvent pas la peine de regarder. Callie, c'est une fille qui ne ressemble à aucune autre, qui dévisage la vie à la manière d'une artiste. Et puis cette petite pointe d'égoïsme n'est pas pour me déplaire, car j'aime particulièrement les héroïnes imparfaites. Je me suis beaucoup attachée à elle, un fait rare quand on sait qu’en général, je préfère les personnages masculins dans les romans.

À mesure que l’intrigue progresse, les choses commencent à se complexifier. Callie se retrouve bien malgré elle au cœur d'un système extrêmement vaste. Difficile de mettre le doigt sur le méchant de l'histoire, car les rouages se soutiennent les uns les autres et forment un ensemble qui fait tourner le monde. Les potentiels « méchants » ne le sont pas tout à fait, car on comprend pourquoi ils agissent de la sorte. On finit par ne plus trop savoir sur quel pied danser. Les principes d'Avenir et de Destin donnent à réfléchir sur le sens de nos propres existences.

À 100 pages de la fin... c'est l'hécatombe, vraiment. Je suis tombée des nues. Je m'attendais à des révélations, c'est sûr, mais pas au point de rester ébahie de cette façon. Je n'avais rien deviné, rien imaginé à ce sujet, et c'était tellement bon que j'aurais aimé ne jamais terminer le livre. La plume de l’auteur, d’une fluidité remarquable, a permis de rendre cela encore plus addictif !

Puis la fin... Parfaite ! L'apothéose. Après nous avoir fait languir, Pintip Dunn nous offre une fin de tome digne de ce nom. Percutante, brillante... Une alternative à laquelle jamais je n'aurais pensé. Un pur délice ! En refermant l’ouvrage, je me suis demandé comment il serait possible de faire mieux avec le tome suivant. Car cette fin… pfffouaaa ! J’ai presque envie de vous la raconter tellement elle m’a laissée sur le popotin, mais je vais m’abstenir...

En résumé, c’est une excellente dystopie qui ne laisse pas tellement de répit. La conclusion m’a laissée comme une boule de nerfs. Tant de suspens, ça devrait être interdit ! Grâce à ses personnages attachants et à son intrigue à donner des frissons, Pintip Dunn signe un premier tome de saga plus que réussi. Je me languis de connaître la suite.

Ma chronique : http://april-the-seven.weebly.com/dystopie/forget-tomorrow-tome-1-pintip-dunn
Déploie tes ailes, tome 1 : Coeur sucré Déploie tes ailes, tome 1 : Coeur sucré
Rose Darcy   
Un avis + détaillé sur : http://wp.me/p6618l-5u8

{Helle} : Un pure moment de bonheur, ce livre c’est comme s’être enfilé 4 cocktails explosifs, vous voyez ce petit moment de légèreté et de folie. Bah c’est pareil, détente total sans prise de tête, il y’a juste à vivre le moment.

C’est drôle, rafraîchissant et cela fait surtout du bien. Jasper et Cameron sont deux anges diamétralement opposés et pourtant les deux réunis ensemble nous offrent un très bon moment d’ allégresse.

[...]

Un duo angélique qui m’a fait mourir de rire, mais qui a su aussi me charmer et m’attendrir, ils sont trop choupinous.

Un excellent moment moment de lecture avec des personnages haut en couleur et un humour exceptionnel.
Diabolic, Tome 1 Diabolic, Tome 1
S. J. Kincaid   
Quand ta binôme te dis fonce, qu'elle a eu un coup de cœur pour un roman SF alors que ce n'est pas son genre de prédilection, eh bien tu ne peux que lui faire confiance. Et une fois de plus son sentiment sur ce roman est juste. Ce roman SF, dystopie, Jeunesse, car c'est un peut tout ça, est une Pépite du genre.
La couverture de ce roman me faisait de l'oeil depuis un moment déjà , comme mille autres romans qui me tentent tous les jours. je m'étais donc promis de le lire , un jour. C'est chose faite. Le plus, c'est que je peux lire désormais le tome 2 dans la foulée avec ma jumelle de lecture, mais il se dit qu'un troisième opus et prévu pour l'année prochaine, c'est moins top. Je n'aime pas trop attendre entre les tomes d'une saga.

Dans cette fiction concoctée par l'auteure tout est particulièrement réaliste. Que nous vivions sur terre aujourd’hui ou dans une lointaine ville spatiale aux confins de la galaxie, dans un futur peu clairement défini ( mais pour une fois l'on s'en fiche) les monstres ne sont pas toujours ceux que l'on pense. L'humain reste ce qu'il est, un humain avec ses failles et ses valeurs et sa monstruosité.
Jeux de pouvoirs, manipulations, assassinats pour parvenir à ses fins, c'est dans cet univers impitoyable que Nemesis, la Diabolic, cet être génétiquement modifié, va devoir trouver sa place, apprendre, composer, jouer le rôle de celle qu'elle n'est pas : une humaine éprouvant des émotions des sentiments qu'elle ne peut en principe pas éprouver puisqu'ils ne servent en rien à sa mission première, celle pour laquelle elle a été conçue : protéger sa maîtresse Donia, à tuer si nécessaire, jusqu'à mourir pour elle si besoin. Le seul sentiment qu'éprouve Némesis, c'est de l'amour pour Sidonia, un sentiment jugé indispensable à la relation qui la lie a jamais à sa maîtresse.
Une fois cette graine implantée dans le cœur, peut-elle se développer chez un être sans âme ? Peut-il évoluer et être ressenti pour d'autres personnes ?
L'amour est le plus beau sentiment au monde, mais il n'y a pas d'amour sans blessures.
Et est-ce l'amour qui fait de nous des humains ou simplement nos gènes ? L'amitié n'est-elle pas aussi une forme d'amour et de ce fait jusqu'au est-on capable d'aller pour protéger ceux qu'on aime ? l'attachement de Sidonia et Némesis est réciproque, si cette dernière aime sa protégée parce qu'elle a été programmée pour ça, l'amour "amical " ( et j'avoue que je me suis interrogée sur cette forme d'amour qui lie les 2 jeunes femmes) que porte Sidonia à sa "créature" qu'elle est loin de considérer ainsi, est quant à lui spontané.
Au fil des chapitres Némesis développera des sentiments qui n'ont pas été programmés chez elle et de se demander si dans certains contextes, la plus belle part d'humain qui est en chacun d'entre nous peut triompher du mal, grandir sous une bonne influence ? C'est une belle note d'espoir en l'humanité que met en avant SJ Kindaid.
De ce fait, toutes ses pensées, réflexions, sur la place de l'amour dans nos vies, sur jusqu'au il peut nous pousser à aller, à faire des sacrifices, sur l'importance des vraies valeurs, sur les causes que l'on croit juste et pour lesquelles on est prêt à donner sa vie, portent cette histoire magnifique et donnent corps à cette romance SF et fait réfléchir sur le sens que l'on veut donner à notre propre existence.
L'auteure nous transporte dans une lointaine galaxie, et nous conte l'histoire d'une civilisation à l'agonie (la notre un jour peut-être ? ) sous le règne d'un empereur tyrannique et dangereux, sous la coupe d'une mère manipulatrice et redoutable. On ne peut s’empêcher de comparer certaines situations à celles de notre propre passé avec la chute de l'Empire Romain, une période de perversité et de crimes pour obtenir ou conserver le pouvoir. L'auteur glisse même une interprétation personnelle de ces phénomènes somme toute très sensée.

"- L'histoire de l’humanité, reprit Tyrus, est une répétition de schémas. Les empires gagnent en puissance, puis sombrent dans le déclin (...) et comme depuis la nuit des temps, un même phénomène s'est produit nous sommes devenus paresseux"
Mais aussi avoir le sentiment de suivre un film d'action avec ses similitudes qui nous rappelle Star Wars, pour ceux qui connaissent cette saga cinématographique, mais pourtant ce roman reste unique, ce n'est pas une parodie de la célèbre série car dans cette histoire , c'est tout un mélange de plusieurs autres films ou romans SF, et l'imagination de SJ Kindaid y est, sans contexte pour beaucoup.
Tout est savamment orchestré : rebondissements, émotions, humour, le tout, de part la plume magique et addictive de l'auteure qui nous tient en haleine, nous surprend, nous déconcerte, nous touche, nous attache à ses personnages au point qu’arrivé au terme de la lecture, l'on soit déçu de les abandonner.
Parce que Nemesis, Sodonia et Tyrus sont magnifiques, tellement humains que les jeunes lecteurs pourront d'identifier à eux les aimer et les détester par moments, selon certaines situations, éprouver des doutes, avoir envie de les réconforter, et surtout continuer l'aventure avec eux.
C'est donc avec une pointe de regrets que je ferme ce livre pour lequel j'ai eu un énorme coup de cœur.Et très bientôt je vais les retrouver pour la suite de leurs aventures avec le tome 2 en LC avec ma binôme.
Merci à ma jumelle Gaelle pour m'avoir incité à lire ce roman et fait découvrir la plume et l'univers magique de cette Diabolic auteure qu'est SJ Kindaid qui m'a torturée suscitant en moi milles émotions.
PS Je trouve la couverture très appropriée avec cette notion de transformation vers un magnifique papillon.

par Missnefer
La fille des enfers, tome 1 La fille des enfers, tome 1
Miyuki Eto   
Étant une grande fan de l'anime, il était impossible que je rate ce manga. Ayant, donc vu l'anime avant d'avoir lu le manga, ma première impression sur celui-ci a été plutôt positive, même si (attention cet avis est strictement personnel) le chara-design est meilleur dans l'anime que dans le manga. Mais bon, en même temps ce n'est que le premier tome, il faut voir l'évolution au fil de la série.

En tout cas, le lecteur est tout de suite plongé dans l'ambiance et ça c'est un excellent début. On débute avec 5 histoires n'ayant aucun lien entre elles, sauf un...le courrier des enfers!!

Quoi vous ne connaissez pas?!

C'est un site qui n'est disponible qu'à partir de minuit. À ce qu'il paraît, si vous entrez le nom d'une personne, la fille des enfers enverra celle-ci en enfer pour accomplir votre vengeance.

Mais ceci n'est qu'une légende et si vous voulez en savoir plus, alors vous savez ce qu'il vous reste à faire. Mais attention, il faut deux tombes pour une malédiction.

par choupie-s
Les Cinq Royaumes, Tome 1 : Les Pirates du ciel Les Cinq Royaumes, Tome 1 : Les Pirates du ciel
Brandon Mull   
Cole est un adolescent qui aime s’amuser. C’est pour cela que le soir d’Halloween, il a décidé de se déguiser en épouvantail. Avec son ami, il compte bien aller dans les rues réclamer des friandises. Et s’il a de la chance, se rapprocher de Jenna, une adolescente pour laquelle il craque.

C’est toujours quand on ne s’y attend pas que les choses dérapent. Ils se sont tous donné rendez-vous pour aller une maison réputée pour sa décoration d’halloween macabre. Arrivés dans la cave, ils se retrouvent face à des mercenaires d’un autre monde, qui les enlèvent. Seul Cole en réchappe, mais il décide de les suivre discrètement pour les libérer. Passant par un vortex, il se retrouve dans un monde totalement différent.

Très vite repéré, il se retrouve en cage, tout comme ses amis et quelques autres jeunes. Il sera vendu au Pirates du Ciel, qui accomplissent des missions dangereuses.

Son aventure ne s’arrête pas, loin s’en faut, et il plonge plus profondément dans le monde des Five Kingdoms…

Je ne sais pas vraiment par quel bout prendre ce livre. Il y a beaucoup de trop, et pas mal de pas assez. Ce qui me laisse sur ma faim.

Bon tout d’abord, j’ai trouvé qu’on plonge beaucoup trop vite dans les Five Kingdoms. On ne reçoit que quelques indications sur ce qu’est la vie de Cole dans le monde réel. Trop peu en tout cas pour pouvoir donner une consistance à sa famille, à son milieu de vie. Pour moi, c’est déjà un point négatif malheureusement.

Il y a ensuite des détails, qui auraient pourtant leur importance, qu’on ne fait qu’effleurer. On en parle, mais on passe trop vite à autre chose, sans avoir eu le temps d’approfondir certains sujets.
Le gros point négatif, à mon sens, c’est qu’il y a beaucoup, beaucoup trop d’actions différentes. Les enchaînements sont trop rapides, aucune situation ne dure assez longtemps pour qu’on puisse s’attacher à un personnage ou l’autre. J’ai eu l’impression de visiter une attraction de parc, où l’on se promène en bateau pour voir une scène après l’autre… Vous voyez ce que je veux dire ?

Une vraie tornade d’inventions et de décors différents donne le tournis, je suis passée d’une contrée à l’autre sans avoir eu le temps de souffler. J’aime les rebondissements, mais paradoxalement, le nombre de situations diverses ne procurent pas le sentiment d’aventures que j’attendais.

Bon, du coup, si on est pas trop difficile pour une aventure légère, pour un dépaysement rapide, c’est une bonne lecture.

Pour ceux qui ont besoin de plus de consistance, il vaut mieux passer son chemin.


par bebi
Les Passeurs de Lumière, Tome 1 : Un ange passe Les Passeurs de Lumière, Tome 1 : Un ange passe
Blandine P. Martin   
"En fin de compte, Un ange passe est une bonne lecture détente avec un imaginaire qui ne demande qu’à être plus exploité dans la suite. La narration est simple, fluide, et le rythme est soutenu, pour que le lecteur puisse dévorer son bouquin sans difficulté ! Les personnages sont attachants, et vont sûrement évoluer encore dans les tomes suivants. Mon seul regret est d’avoir beaucoup trop anticipé ce qui arriverait sur la fin, dénouement que je voyais arriver gros comme une maison. Cela étant, la romance était plutôt mignonne, et elle m’aura bien accrochée malgré son aspect facile (fleur bleue un jour, fleur bleue toujours !). La fin me donne envie d’avoir le tome 2 sans trop tarder donc…
Je vous recommande le premier tome des Passeurs de Lumière et ce sera un 16/20 pour moi !"

Chronique entière ici :
http://leden-des-reves.blogspot.fr/2016/08/les-passeurs-de-lumiere-blandine-p.html