Livres
528 312
Membres
548 344

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de Auremy : Ma PAL(pile à lire)

Ennemis et amants, Tome 1 : Les Tourments du coeur Ennemis et amants, Tome 1 : Les Tourments du coeur
Monica James   
Une romance à la Roméo et Juliette, avec deux personnages que l'on suit sur plusieurs années, et donc l'histoire est semé d’embûches.

Le postulat de départ est assez classique, c'est un ennemi-amant, mais l'auteure apporte vraiment des touches originales à son récit. La romance met du temps à se mettre en place, c'est agréable. Cependant, une grande partie du récit, on est dans le suspense, et quand cela devient intéressant, on apprends qu'il y a un tome 2, ce qui m'a fortement déçu (je préfère les standalone sur ce genre de livre). Je lirais quand même le tome 2, pour connaître la fin de l'histoire entre London et Holland.

par benerogue
Ennemis et amants, Tome 2 : Les Tentations du coeur Ennemis et amants, Tome 2 : Les Tentations du coeur
Monica James   
Holland à ses parents :

"I never wanted to be a part of your family feud, and neither did London. But we weren’t given a choice. Your past influenced our future, and now, we’re paying for the sins of your past. My whole life, London was the only person who understood me”—a guttural sob escapes me—“because he too suffered over a decision we had no part in making. But you told me to stay away from him. That he was no good. You judged him because of his surname, because of who his parents are, but you’re not without blame.”
My mom’s strangled sobs are killing me, but if I don’t get this out, I never will.
“So I grew up hating the only boy I ever…loved.”
Fire Horse Fire Horse
Stefy Quebec   
C'est une histoire qui mélange cowboy et biker, mais je n'ai pas vraiment apprécié cette histoire. Voilà un résumé du livre: Joleen sort avec son ami d'enfance et biker, Nash. Mais voilà un drame se produit et il la trahit lâchement avant de disparaître. Elle essait de survivre, et puis après 5 ans sans nouvelle elle apprend que les biker vont revenir. Pas le choix, il ne faut plus survivre mais essayer de vivre et de se battre. C'est à partir de là que ça devient bizarre : elle trouve vite un job, se fait vite une amie, passe assez vite sur ces difficultés [spoiler]après avoir été voilée je ne pense pas que tu te lie d'amitié direct avec la 1ère personne que tu croise après 5 ans de vie monacale, ni que tu sorte avec un garçon aussi vite... [/spoiler]. Ce qui me gêne aussi mais qui est assez vrai dans la vrai vie c'est que ces proches essaient sans cesse de la culpabiliser: le mec est malheureux il faut qu'elle fasse quelque chose... et elle? qui se soucie de son bonheur? qui fait quoi pour elle? Bref, on comprend très vite qu'entre Nash et elle ça va exploser et que la situation est trop complexe. Elle essai de reconstruire sa vie et de refaire confiance aux hommes.
Je trouve que les choses vont trop vite par moment, elle passe vite sur des choses, et sur d'autres on la comprend vraiment. Dès fois elle s'énerve vraiment pour des choses importante mais dès fois elle culpabilise alors qu'elle ne devrait pas: sentiment renforcée par le fait que TOUS le monde la culpabilise sans cesse et franchement c'est fatiguant, on a envie de crier: la soeur lui demande pourquoi elle ne couche pas avec son frère et sous entend qu'elle DOIT le faire, heu non, si elle ne veux pas non c'est non... la vie privée de ton amie n'est pas a juger, juste à essayer de comprendre... pareil pour son frère et sa famille qui veut CONSTAMMENT la remettre avec Nash, parce qu'il est malheureux... et elle? sérieux?
Bref tout est comme ça, elle est constamment déprécié, critiqué, mise plus bas que terre par tous les mecs qui l'entoure. Le seul qui remonte le niveau c'est Charly, le seul à deviner des choses et a essayer de la comprendre sans la culpabilisé ou en s'excusant quand il se rend compte qu'il le fait...
Bref, un livre ou je ne me suis pas identifié au personnages féminin, ou l'histoire et la personnalité des personnages est grossièrement esquissée. Je ne relierais pas ce livre te je ne le recommande pas spécialement, le seul truc à en retenir: on ne connait pas une personne aussi bien qu'on le croit, il faut éviter de culpabiliser les gens dont le comportement nous parait incompréhensible, avoir de la bonté quoi...

par ninon64
Opex, Tome 1 : Un pari à gagner Opex, Tome 1 : Un pari à gagner
Julie Christol   
C’est le risque à prendre lorsque l’on se lance dans un livre. D’autres ont beaucoup aimé, voir dévoré le lire, et d’autres comme moi, ont été très déçus. Et Opex ne déroge pas à la règle.

Alors, tout d’abord, je suis très déçue quant à cette lecture. Je m’attendais sincèrement à avoir un coup de cœur. La couverture est belle, le résumé alléchant et met en avant un sujet intéressant. Je n’avais entendu aucun avis négatif. Tout était réuni pour me faire passer un super moment. Pourtant, au fil de ma lecture je suis allée de déception en déception…

On retrouve Curtis, un adolescent de 16 ans avec un caractère très spécial. Il vit seul avec son père, depuis le divorce de ses parents. Plein d’humour, intelligent, honnête, il ne manque pas de faire des espiègleries et de manifester une attitude désinvolte. C’est un vrai enquiquineur, ça c’est sûr, mais derrière ses taquineries, il y a un personnage intéressant et attachant.

Mily est une étudiante de 19 ans, partie vivre à Lyon pour ses études en économie et finance. Jeune femme plutôt coincée, agaçante, dans le contrôle et la mesure, Mily file le parfait amour avec son petit ami Paul. Avec lui, elle se sent rassurée et en sécurité. Pourtant, dès qu’elle rencontre Curtis, elle est immédiatement attirée par lui, même si elle refuse de ressentir ou d’éprouver quoique ce soit le concernant. Elle fait une obsession sur leur différence d’âge. C’était d’ailleurs un peu trop exagéré, ce n’est pas comme-ci l’adolescent avait 10 ans non plus. Curtis, lui, ne s’en cache pas au contraire, il en joue. Malheureusement pour elle, ils seront amenés à se revoir et à cohabiter ensemble.

Au contact de Curtis, Mily se remet en question et chamboule ses certitudes. La provoquant sans cesse, Mily devient petit à petit une femme pleine d’assurance, indépendante et drôle, qui profite enfin de la vie comme la jeune femme qu’elle est. Pour lui prouver qu’il peut être un homme sûr de lui, de ce qu’il veut et de qui il veut, Curtis s’engage dans l’armée. Encore une fois, ses motivations étaient exagérées. On ne part pas en guerre pour l’amour d’une fille mais par conviction.

L’auteure nous plonge dans le milieu militaire avec les enjeux qu’il occasionne. On est témoins des risques qu’endurent les soldats, le dévouement dont ils font preuve, de l’angoisse et de l’attente des familles. C’est un bel hommage que de montrer les sacrifices encourus de ces femmes et de ces hommes pour leur patrie. Cela m’a fait rappelé la série American Wives, où l’on suit le quotidien des femmes et des hommes de l’armée américaine. Il faut être extrêmement fort pour accepter ce quotidien.

Toutefois, je n’ai pas du tout aimé que Curtis doive changer pour plaire à Mily. Autrefois rieur et insouciant, je l’ai trouvé ensuite plus calme et sérieux, voire ennuyeux. Il avait l’air d’être dans le contrôle pour devenir l’homme que Mily a toujours rêvé d’avoir et cela m’a beaucoup déplu. On ne devrait pas devenir ce que l’autre voudrait que l’on soit même par amour. C’est dommage, car c’est bien la singularité de Curtis qui m’avait plu dès le début.

J’ai trouvé d’ailleurs invraisemblable leur couple quand on sait comment cela a commencé. Je regrette que l’histoire soit beaucoup trop centrée sur la relation entre Curtis et Mily, quitte à oublier de les développer vraiment. Les personnages secondaires ne sont pas vraiment ou pas du tout exploités, et font parties du décor. Le début est lent et puis ensuite tout va trop vite pour de nouveau ralentir et devenir pesant vers la fin.

La suite ici C’est le risque à prendre lorsque l’on se lance dans un livre. D’autres ont beaucoup aimé, voir dévoré le lire, et d’autres comme moi, ont été très déçus. Et Opex ne déroge pas à la règle.

Alors, tout d’abord, je suis très déçue quant à cette lecture. Je m’attendais sincèrement à avoir un coup de cœur. La couverture est belle, le résumé alléchant et met en avant un sujet intéressant. Je n’avais entendu aucun avis négatif. Tout était réuni pour me faire passer un super moment. Pourtant, au fil de ma lecture je suis allée de déception en déception…

On retrouve Curtis, un adolescent de 16 ans avec un caractère très spécial. Il vit seul avec son père, depuis le divorce de ses parents. Plein d’humour, intelligent, honnête, il ne manque pas de faire des espiègleries et de manifester une attitude désinvolte. C’est un vrai enquiquineur, ça c’est sûr, mais derrière ses taquineries, il y a un personnage intéressant et attachant.

Mily est une étudiante de 19 ans, partie vivre à Lyon pour ses études en économie et finance. Jeune femme plutôt coincée, agaçante, dans le contrôle et la mesure, Mily file le parfait amour avec son petit ami Paul. Avec lui, elle se sent rassurée et en sécurité. Pourtant, dès qu’elle rencontre Curtis, elle est immédiatement attirée par lui, même si elle refuse de ressentir ou d’éprouver quoique ce soit le concernant. Elle fait une obsession sur leur différence d’âge. C’était d’ailleurs un peu trop exagéré, ce n’est pas comme-ci l’adolescent avait 10 ans non plus. Curtis, lui, ne s’en cache pas au contraire, il en joue. Malheureusement pour elle, ils seront amenés à se revoir et à cohabiter ensemble.

Au contact de Curtis, Mily se remet en question et chamboule ses certitudes. La provoquant sans cesse, Mily devient petit à petit une femme pleine d’assurance, indépendante et drôle, qui profite enfin de la vie comme la jeune femme qu’elle est. Pour lui prouver qu’il peut être un homme sûr de lui, de ce qu’il veut et de qui il veut, Curtis s’engage dans l’armée. Encore une fois, ses motivations étaient exagérées. On ne part pas en guerre pour l’amour d’une fille mais par conviction.

L’auteure nous plonge dans le milieu militaire avec les enjeux qu’il occasionne. On est témoins des risques qu’endurent les soldats, le dévouement dont ils font preuve, de l’angoisse et de l’attente des familles. C’est un bel hommage que de montrer les sacrifices encourus de ces femmes et de ces hommes pour leur patrie. Cela m’a fait rappelé la série American Wives, où l’on suit le quotidien des femmes et des hommes de l’armée américaine. Il faut être extrêmement fort pour accepter ce quotidien.

Toutefois, je n’ai pas du tout aimé que Curtis doive changer pour plaire à Mily. Autrefois rieur et insouciant, je l’ai trouvé ensuite plus calme et sérieux, voire ennuyeux. Il avait l’air d’être dans le contrôle pour devenir l’homme que Mily a toujours rêvé d’avoir et cela m’a beaucoup déplu. On ne devrait pas devenir ce que l’autre voudrait que l’on soit même par amour. C’est dommage, car c’est bien la singularité de Curtis qui m’avait plu dès le début.

J’ai trouvé d’ailleurs invraisemblable leur couple quand on sait comment cela a commencé. Je regrette que l’histoire soit beaucoup trop centrée sur la relation entre Curtis et Mily, quitte à oublier de les développer vraiment. Les personnages secondaires ne sont pas vraiment ou pas du tout exploités, et font parties du décor. Le début est lent et puis ensuite tout va trop vite pour de nouveau ralentir et devenir pesant vers la fin.

La suite ici C’est le risque à prendre lorsque l’on se lance dans un livre. D’autres ont beaucoup aimé, voir dévoré le lire, et d’autres comme moi, ont été très déçus. Et Opex ne déroge pas à la règle.

Alors, tout d’abord, je suis très déçue quant à cette lecture. Je m’attendais sincèrement à avoir un coup de cœur. La couverture est belle, le résumé alléchant et met en avant un sujet intéressant. Je n’avais entendu aucun avis négatif. Tout était réuni pour me faire passer un super moment. Pourtant, au fil de ma lecture je suis allée de déception en déception…

On retrouve Curtis, un adolescent de 16 ans avec un caractère très spécial. Il vit seul avec son père, depuis le divorce de ses parents. Plein d’humour, intelligent, honnête, il ne manque pas de faire des espiègleries et de manifester une attitude désinvolte. C’est un vrai enquiquineur, ça c’est sûr, mais derrière ses taquineries, il y a un personnage intéressant et attachant.

Mily est une étudiante de 19 ans, partie vivre à Lyon pour ses études en économie et finance. Jeune femme plutôt coincée, agaçante, dans le contrôle et la mesure, Mily file le parfait amour avec son petit ami Paul. Avec lui, elle se sent rassurée et en sécurité. Pourtant, dès qu’elle rencontre Curtis, elle est immédiatement attirée par lui, même si elle refuse de ressentir ou d’éprouver quoique ce soit le concernant. Elle fait une obsession sur leur différence d’âge. C’était d’ailleurs un peu trop exagéré, ce n’est pas comme-ci l’adolescent avait 10 ans non plus. Curtis, lui, ne s’en cache pas au contraire, il en joue. Malheureusement pour elle, ils seront amenés à se revoir et à cohabiter ensemble.

Au contact de Curtis, Mily se remet en question et chamboule ses certitudes. La provoquant sans cesse, Mily devient petit à petit une femme pleine d’assurance, indépendante et drôle, qui profite enfin de la vie comme la jeune femme qu’elle est. Pour lui prouver qu’il peut être un homme sûr de lui, de ce qu’il veut et de qui il veut, Curtis s’engage dans l’armée. Encore une fois, ses motivations étaient exagérées. On ne part pas en guerre pour l’amour d’une fille mais par conviction.

L’auteure nous plonge dans le milieu militaire avec les enjeux qu’il occasionne. On est témoins des risques qu’endurent les soldats, le dévouement dont ils font preuve, de l’angoisse et de l’attente des familles. C’est un bel hommage que de montrer les sacrifices encourus de ces femmes et de ces hommes pour leur patrie. Cela m’a fait rappelé la série American Wives, où l’on suit le quotidien des femmes et des hommes de l’armée américaine. Il faut être extrêmement fort pour accepter ce quotidien.

Toutefois, je n’ai pas du tout aimé que Curtis doive changer pour plaire à Mily. Autrefois rieur et insouciant, je l’ai trouvé ensuite plus calme et sérieux, voire ennuyeux. Il avait l’air d’être dans le contrôle pour devenir l’homme que Mily a toujours rêvé d’avoir et cela m’a beaucoup déplu. On ne devrait pas devenir ce que l’autre voudrait que l’on soit même par amour. C’est dommage, car c’est bien la singularité de Curtis qui m’avait plu dès le début.

J’ai trouvé d’ailleurs invraisemblable leur couple quand on sait comment cela a commencé. Je regrette que l’histoire soit beaucoup trop centrée sur la relation entre Curtis et Mily, quitte à oublier de les développer vraiment. Les personnages secondaires ne sont pas vraiment ou pas du tout exploités, et font parties du décor. Le début est lent et puis ensuite tout va trop vite pour de nouveau ralentir et devenir pesant vers la fin.

La suite ici https://lesamoureuxdeslettres.wordpress.com/2020/03/18/opex-julie-christol/#more-2318
Opex, Tome 2 : Une vie à partager Opex, Tome 2 : Une vie à partager
Julie Christol   
Une suite à la hauteur du précédent tome. Dans ce tome, on rentre encore plus dans l'univers de l'armée, l'auteur dépeint avec justesse les risques qu'encourent les soldats, les séquelles que leur laisse la guerre, l'importance d'avoir de la famille pour les soutenir. L'auteur rend un bel hommage aux soldats ainsi qu'à leurs familles.
Easy Easy
Tammara Webber   
Si je devais réellement mettre une note à ce roman ce serait un 10/5.
Easy traite un sujet assez lourd : Le viol( humiliation, souffrance, honte de le dévoiler à sa famille, ses amis, du regard des autres sur le sujet) Non EASY n'est pas qu'une simple histoire d'amour, ce sont plusieurs combats qui sont menés par nos personnages, contre leurs démons intérieurs et extérieurs. Comme celui de ne pas se rendre responsable des drames qu'ils ont subis ou subissent.

Easy nous apprend de ne jamais se fier à l'apparence

Easy c'est une lecture agréable, limpide, grave, poignante, lascive, sensuelle..

Un des meilleurs livres que j'ai pu lire..Il m'a bouleversé.(less)

par Lylie34
Softly Softly
Tammara Webber   
Je n'avais pas mis ce livre dans ma PAL lorsqu'il est sorti. La raison ? J'avais toujours trouvé le principe de base de raconter la même histoire du point de vue d'un autre un peu ennuyeux, et pour être franchement honnête, un peu prendre son lecteur pour un idiot, en lui lançant de temps en temps un os à ronger (c'est-à-dire bien souvent une minuscule scène supplémentaire) tandis qu'on copiait/collait la plupart des passages sans s'embarrasser de les approfondir, et qu'on se contentait de pointer des évidences qui pouvaient déjà être déduites depuis le premier tome comme si c'étaient de véritables "révélations", en ôtant ainsi toute part de mystère aux personnages. Et après quelques expériences malheureuses, j'étais bien décidée à ne pas me faire avoir avec celui-là.
Mais voilà, je suis une incorrigible curieuse, et le personnage de Lucas n'était pas assez présent, assez développé à mon goût dans le premier tome. Tel un chien enragé, je mourrais d'envie de connaître ses pensées, et aussi la part de son histoire personnelle qui ne pouvait être racontée dans le tome de Jacqueline.
Et ce fut une immense surprise de lire ce tome. J'ai ADORE ! vraiment, ça doit être la première fois qu'un auteur fait VRAIMENT l'effort de nous fournir une histoire différente de la première, et non pas seulement de changer le point de vue et de décalquer les dialogues. Ce tome n'est pas seulement "l'histoire de Easy du point de vue de Lucas", ce tome est véritablement l'histoire de Lucas, il s'approprie les évènements ; et l'alternance de narration entre Lucas et Landon, entre son passé et son présent, se forme comme un dialogue adressé à lui-même. On est vraiment centré sur lui et personne d'autre. On en découvre TELLEMENT plus sur sa personnalité et ce qu'il désire, comment il en est arrivé là et sa détermination à s'en sortir. Jacqueline, au fond, n'est qu'un personnage secondaire (j'entends par là que ce n'est pas tant elle qui compte, mais plutôt ce que LUCAS pense d'elle, comment LUI la voit et comment il interagit avec elle). J'ai été admirablement surprise du véritable travail fourni par l'auteure, qui se donne la peine de nourrir son personnage avec des révélations jamais évidentes, jamais superficielles. Et au lieu d'atténuer le mystère autour de Lucas, elle est parvenue à l'approfondir et à me faire aimer le personnage encore plus !
Un grand bravo, une performance qui mérite d'être soulignée quand on voit que certains auteurs ne se donnent pas cette peine. On sent vraiment que l'auteure tient à ses personnages, et par cet attachement à eux, elle nous fait les aimer nous aussi. En fait, je pense même qu'elle nous montre tout son respect, parce que son travail reconnaît enfin que ses lecteurs tiennent à ses personnages comme à des êtres vivants, autant qu'elle tient à eux, et que pour cela il faut leur délivrer une performance digne de leurs attentes.

par Jow27
Sweet Sweet
Tammara Webber   
Après avoir fini Softly j'étais curieuse de découvrir le personnage de Boyce. Je dois avouer que ce que j'ai vue de lui dans Soflty m'a beaucoup plu alors j'étais impatiente de lire Sweet. Je n'ai donc pas pu attendre sa sortie en français pour me lancer. Et je dois dire que j'ai bien fait de ne pas attendre et de lire en V.O.

Après ma lecture de Sweet je dois avouer que ce livre porte très bien son nom et que je suis complètement tomber sur le charme de Boyce et Pearl. Ce sont de magnifiques personnages, ils sont touchants, beaux, attentionnés. Ils sont merveilleux chacun à leur façon mais quand ils sont ensemble c'est tout simplement sublime. Pearl & Boyce se connaissent depuis presque toujours et à travers l'histoire nous avons droit à des retours dans le passé qui nous fait bien comprendre le lien qui les unis. Naviguer entre passé et présent pour découvrir leur histoire m'a bien plu et je crois que ça offre un gros plus à la romance. On comprend très vite à quel point ils sont importants aux yeux de l'un et l'autre, combien ils se comprennent. La connexion qu'ils ont est magnifique et les moments passer ensemble sont parfait. J'ai ressentie la complicité, l'alchimie qu'ils partagent ce qui donne de super beaux passages et des scènes chaudes à souhait. J'ai adoré comment Tammara Webber a battit cette romance et a manier les personnages. C'était du pur bonbon addictif à souhait. Un coup commencer je n'ai pas déposer Sweet avant d'en être à la dernière page.

Boyce est tellement un personnage intéressant! En plus d'être une bonne personne il est merveilleux avec Pearl et je dois avouer que son petit côté sweet m'a bien plu. Je l'ai trouver magnifique tout simplement c'est impossible de ne pas résister. Et Pearl moi n'est pas en reste. Cette fille est super dans tout les sens du terme, c'est impossible de ne pas l'aimer. Douce, gentille, respectueuse, une bonne amie, une bonne personne point. Elle est aussi merveilleuse avec Boyce et je dois dire que c'est deux là ensemble sont perfection. Sweet sweet sweet je vous le dis ce live porte vraiment bien son nom.

Sweet fut une lecture agréable et addictive avec de magnifiques personnages et une romance simple mais très belle. L'auteur nous offres un vrai petit régale avec ce livre. L'univers est fantastique et la plume de Tamarra Webber est fluide, simple et envoûtante. L'épilogue de a fin était tout simplement parfait. Nous avons même droit à quelques moments avec Lucas !! Bref Sweet rentre dans ma Pal d'argent sans hésitation et Boyce & Pearl gagne une petite place spéciale dans mon cœur.

par Marieno89
Brave Brave
Tammara Webber   
J'aime vraiment le style d'écriture de Mme Webber. Elle a une merveilleuse façon de vous faire sentir les émotions de ses personnages. J'ai absolument aimé les trois livres précédents de la série et les ai lus à de nombreuses reprises. Ils sont dans ma bibliothèque. J'aimais Erin dans les livres précédents et j'étais tellement excitée de lire son histoire. Cette histoire évoque beaucoup de sujets sérieux allant du racisme, du chagrin à la trahison, mais elle n'a pas exploré ces questions en profondeur avec les personnages eux-mêmes. Il semblait plus que nous regardions ces questions de loin et cela a perdu une partie de l'impact émotionnel.

par CandyV
Devil's Road, Tome 1 : Survivre Devil's Road, Tome 1 : Survivre
Iride Salvatore   
Vous aimez les bikers? Oui et bien moi aussi! Bickers donc mais pas que… Ce n’est pas une histoire ordinaire, l’auteure nous emmène loin des lieux-communs que l’on rencontre assez souvent avec ce genre de thème, personnellement c’est ce qui m’a beaucoup plu!

Direction le club des Devil’s road pour faire la connaissance D’Eli et de son beau motard Rick. Eli est médecin, enfin était médecin jusqu’à ce que certains événements la pousse à fuir le plus loin possible de sa ville d’origine… Après s’être déplacée et cachée pendant près d’un an, elle décide de se réfugier chez les Devil’s Road, là où elle sera sûre et certaine de ne pas être retrouvée. Sa vie d’errance et de terreur n’est plus possible. Elle espère, en louant une maison au sein du club et en proposant ses services en tant que praticien, que son existence retrouvera une certaine stabilité. Ce monde ne l’effraie pas, elle en connait les us et coutumes. Elle est la fille d’un ancien président de club: les Son’s of Reaper. Elle n’a pas voulu demander leur protection pour n’impliquer personne. Et puis son père n’étant plus de ce monde, elle n’a pas de famille ni de compte à rendre.

La première rencontre avec les Devil’s ne se passe pas très bien et elle essuie carrément un refus. Mais elle a éveillé la curiosité (et l’envie) du fils et bras droit du président: Rick. Contre toute attente, il fait soumettre sa requête au vote du club. Ils acceptent finalement de lui louer une petite maison qui sert de lieu de stockage et la laisse entrer dans leur cercle. Apres tout les services d’un médecin attitré dans ce style d’organisation est plutôt bienvenue! Tout n’étant pas très légal, les hôpitaux en cas de pépins sont assez contre-indiqués!

Eli va devoir côtoyer les membres du club et surtout se confronter à Rick. Le comportement de celui-ci semble étrange. Il est à la fois le froid et le chaud. Il lui fait bien comprendre qu’elle l’attire mais reste distant. Eli, avec tout ce que son passé suppose, a bien d’autres priorités en tête et s’encombrer d’un homme aussi sexy soit-il ne fait pas partie de ses plans. Pourtant l’attirance entre eux est irrépressible. Va t-elle résister ou succomber? Et si ses secrets les mettaient en danger?

La trame secondaire dans ce roman est vraiment originale. Eli est une héroïne traquée, continuellement sur le qui-vive et dans la crainte, ce qui donne très vite un climat anxiogène à l’histoire. Elle a beau être une femme forte et courageuse, ce qu’elle doit affronter la terrifie. L’auteure a su parfaitement retranscrire cet état de quasi paranoïa du personnage. Eli est secrète, elle lutte contre ses envies pour se protéger et protéger les autres, l’amour et la fuite ne sont pas compatibles.

Rick, le beau bicker aux allures de viking ( personnellement j’y vois un petit clin d’oeil à Jax de Son’s of Anarchy) est assez complexe. Il est difficile à cerner, il veut Eli mais dans le même temps quelque chose le freine. Ses réactions sont parfois limites sans que l’on sache pourquoi. Il faut dire que sans son point de vue c’est légèrement compliqué et j’espère que le prochain tome lèvera ces zones d’ombres.

L’histoire d’amour des personnages est profonde et sincère. Le début est peut-être un peu rapide à mon sens, mais cette impression est vite oubliée grâce à l’omniprésence de l’action et à l’exaltation permanente. C’est comme si le contexte imposait de tout vivre plus intensément. La plume de l’auteure est fluide et facile à lire, elle a su sans mal me faire entrer dans l’histoire et dans la peau d’Eli. Un premier tome que j’ai apprécié et qui m’incite à lire la suite!

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode