Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de aurline : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
Les lupins sauvages Les lupins sauvages
Charlotte Link   
http://labibliogirly.over-blog.com/2016/06/les-lupins-sauvages.html

Suite des aventures de Félicia et des siens. Ce second tome est encore plus addictif que le premier. J'ai retrouvé Alex Lombard avec plaisir. Une suite magnifique et tout aussi émouvante.
Charlotte Link a le don d'écrire l'âme humaine, en ce qu'elle comporte de qualités et de défauts.
Elle n'hésite pas à montrer les côtés faibles de l'Homme mais aussi, comme quelqu'un peut faire preuve d'un courage insoupçonné quand il le faut.


par Marjogch
Six of Crows, Tome 1 Six of Crows, Tome 1
Leigh Bardugo   
«No mourners. No funerals.»

Six of Crows commence par une lecture addictive et se termine par un coup de cœur violent. :)

Leigh Bardugo nous fait plonger dans un monde fascinant et complet qui promet une aventure passionnante dès le départ.

On se retrouve aux côtés de Kaz, Inje, Matthias, Wylan, Jesper et Nina qui sont des personnages que j'ai trouvé tout bonnement supers.

Je les ai trouvé complets. Chacun a son histoire et sa personnalité. Ils sont tous différents et attachants d'une manière qui leur est propre. L'auteure a vraiment bien travaillé tout ce qu'ils sont et représentent, les rendant plus profonds si je puis dire, d'autant plus vrais et surtout crédibles.

Ainsi les relations entre les personnages sont très agréables à découvrir, quelles qu'elles soient.

J'ai bien apprécié la plume de Leigh Bardugo qui écrit de manière simple mais captivante.

Alors que dans The Grisha trilogy elle avait choisi d'écrire à la première personne, dans Six of Crows elle écrit à la troisième personne et j'ai trouvé ça très agréable de suivre l'histoire de cette manière sans que, honnêtement, je sois capable de vous expliquer pourquoi.

On suit donc l'histoire de plusieurs points de vue (Jesper, Kaz, Inje, Matthias, Nina, Joost, Pekka). J'aurais bien aimé qu'on ait au moins un chapitre sous le point de vue de Wylan... peut-être dans le second tome !

L'histoire m'a énormément plu.

On suit les aventures de six jeunes criminels à qui on confie une mission qui paraît complètement impossible. Ils doivent se rendre dans un endroit nommé The Ice Court, un endroit où ils vont risquer leur peau, et sont chargés de retrouver un homme car la société est menacée par une drogue pour le moins désastreuse. Et bien-sûr, ensuite, ils doivent ressortir de cet endroit. Vivants, de préférence.

Six of Crows est composé d'un tas d'éléments qui nous permettent de passer un moment de lecture très agréable et qui efface le monde autour, nous pousse dans l'univers de l'auteure sans qu'on s’ennuie à aucun moment et sans qu'on puisse voir le temps qui s'écoule et les pages qui défilent.

Au rendez-vous action, rivalités entre gangs, imprévus, trahisons, flash-backs, révélations surprenantes et même un peu de romance avec une petite touche d'humour. Si ce n'est pas un beau mélange tout ça !

Petite parenthèse : Six of Crows se déroule deux ans après Ruin and Rising (dernier tome de The Grisha trilogy) et si vous n'avez pas lu The Grisha trilogy, rien ne vous empêchera de découvrir Six of Crows malgré tout.

Pour parler un peu plus en détails des personnages...

Kaz Brekker [spoiler](de son véritable nom, Rietveld)[/spoiler] est un voleur et bien plus encore, âgé de dix-sept ans, surnommé 'Dirtyhands' et qui appartient au gang 'The Dregs'. Il est intelligent et plein de ressources. Il n'accorde pas facilement sa confiance et cache bien son jeu. Je l'ai tout simplement adoré.

Inje Ghafa est une Suli qui s'est retrouvée après plusieurs évènements être l'espionne du gang auquel appartient Kaz et la meilleure de tout Ketterdam. Elle a dix-sept ans aussi. C'est une voleuse de secrets surnommée 'The wraith', qui rêve, un jour, de retrouver sa famille. Je l'ai trouvé vraiment attachante et je ne saurais vous dire pourquoi. Elle semble à la fois forte et fragile... En tout cas, je l'ai vraiment bien aimé.

Nina Zenik vient tout droit de Ravka et la jeune femme de dix-sept ans est une Grisha. Ancien soldat de la seconde armée, Heartrender talentueuse et à présent membre des Dregs elle n'a qu'un rêve : rentrer chez elle. Et pour cela, elle décide d'aider Kaz dans sa quête. J'ai beaucoup aimé sa façon d'être, sa personnalité. C'est un personnage très intéressant, que j'ai beaucoup apprécié découvrir.

Matthias Helvar est quant à lui un ancien Drüskelle, chasseur de Grisha, âgé de dix-huit ans. Il passe près d'un an en prison suite à une erreur qu'il prend sérieusement pour une trahison et ne ressort de cet enfer que pour aider Kaz et ses compagnons dans leur mission suicide : entrer dans un tout autre enfer et en ressortir vivants qui plus est ! Matthias est le personnage auquel je me suis le moins attachée et pourtant, je l'ai adoré !

Jesper Fahey est le meilleur tireur d'élite des Dregs. À dix-sept ans, il ne tient pas en place et ne manque aucune occasion d'avoir un peu d'action. [spoiler]C'est aussi un Grisha qui ne crie pas sur tous les toits qu'il est Fabrikator ! Surprise, surprise ![/spoiler] À mes yeux, Jesper est tout simplement passionnant. C'est un personnage que j'ai adoré et pour lequel j'ai d'ailleurs une petite préférence.

Wylan Van Eck a seize ans, c'est le plus jeune du groupe. Enfant d'un riche homme, il a quitté la maison de son père quelques mois plus tôt pour des raisons qu'on ignore [spoiler]jusqu'à la fin du livre. En vérité, Wylan n'est capable ni de lire ni d'écrire et pour ces raisons son père l'a renié déclarant qu'il est une insulte à sa maison.[/spoiler] Wylan est un garçon intelligent et talentueux. Un enfant rebelle qui se lance dans un mission suicide et dont le rôle est de poser des bombes -et de les faire exploser, bien entendu-.

De plus, les passés des personnages sont tout simplement "géniaux", si je puis me permettre. J'entends par là qu'ils sont recherchés, complets, et ils leur ont laissé, à tous, une marque qu'ils n'oublieront jamais et que parfois ils essaient même de cacher.

Les relations entre les personnages sont très agréables à découvrir comme j'ai pu le dire plus haut. On sent un véritable lien qui se créait entre eux au fil du livre. [spoiler]La romance entre Nina et Matthias est un peu plus présente que celle entre les deux autres duos. Mais on sent malgré tout qu'il pourrait bien se passer quelque chose entre Jesper et Wylan -doigts croisés- et qu'entre Inje et Kaz, il y a bel et bien une petite étincelle qui ne demande qu'à se changer en véritable feu -surtout à la fin- (rien de destructeur, espérons). [/spoiler]

Un petit mot sur la fin...

Surprenante et tout aussi entraînante que le reste du bouquin, la fin de Six of Crows m'a épatée et à présent je me sens impatiente de connaître la suite. [spoiler]La bande de Kaz a réussi sa mission suicide haut-la-main mais alors qu'ils s'apprêtent à toucher leur récompense (récompense qui les rendra plus riches qu'ils n'auraient jamais osé l'espérer), la situation change du tout au tout. Leur groupe se retrouve divisé.[/spoiler] Les aventures (ou mésaventures) de Kaz et de son crew sont donc loin d'être terminées !

Six of Crows est un premier tome que j'ai adoré découvrir. C'est 462 pages passionnantes après lesquelles on ne peut demander que la suite ! D'ailleurs, l'attente va être rude !

Leigh Bardugo a remporté mon cœur littéraire haut-la-main.

Ce roman a été pour moi une excellente surprise, je ne m'attendais sincèrement pas à ce qu'il finisse dans ma liste de diamant en étant un gros coup de cœur.

L'un de mes plus gros coup de cœur de l'année 2015.

«We are all someone's monster.»

par Sheo
Leïlan, Tome 1 : Les Yeux de Leïlan Leïlan, Tome 1 : Les Yeux de Leïlan
Magali Ségura   
J'ai découvert ce livre car j'en connais l'auteure et je ne me lasse plus de le relire. La magie qu'elle glisse entre ses lignes et l'origine de cette fabuleuse histoire m'ont emporté avec elles. A chaque fois que je lis je ne vois plus les mots mais des images et je n'ai eu aucun problèmes pour me représenter chaque lieux, chaque personnage,... Certes le début est lent mais il va à la vitesse de la compréhension d'Axel, et puis c'était son premier roman ^^

par Cam66
Grey Grey
E.L. James   
http://lesreinesdelanuit.blogspot.com/2015/07/grey-de-el-james.html

On peut dire que depuis sa sortie VO, ce livre fait couler beaucoup d'encre. Avec des propos bien souvent virulents à son égard.
Pour ma part, il était hors de question que je passe à côté de récit, mauvaises critiques ou pas. Je ne suis pas, et je n'ai jamais été une fan de 50 nuances, mais cette trilogie a une place toute particulière dans mon cœur. Tout simplement car c'est le premier roman érotique que j'ai lu. Alors oui, depuis, j'en ai lu des biens meilleurs, j'ai même eu des coups de cœurs pour certains... mais... comme on dit, la première fois, ça marque ! Et puis c'est Christian Grey quoi !

Donc je partais dans cette lecture, enthousiaste oui, mais sans pour autant mettre la barre haute (par crainte d'être déçue). Et croyez le ou non, mais je ressors de ma lecture enchantée ! J'ai bien du mal à comprendre tout ce lynchage médiatique envers ce roman.
Alors oui, évidement, ce n'est pas une histoire originale et c'est du déjà vu... puisque c'est le tome 1 de 50 nuances de Grey mais cette fois-ci du point de vue de Christian Grey. Forcément, il y a beaucoup de copié/collé avec la version d'Ana, comme le contrat, les mails, les discussions...etc...
Oui, mais... Je ne sais pas vous, mais par exemple lors des échanges de mails, j'ai toujours rêvé de connaître les sentiments de Grey à ce moment, de voir ses réactions... de savoir ce qu'il le poussait à agir de telle ou telle façon... etc...
Je suis donc ravie et comblée de ce côté là.

Après, on reproche à E.L James d'avoir survolé le roman, de ne pas apporter d'éléments nouveaux. C'est vrai que de nombreuses questions restent encore sans réponse et peuvent frustrer le lecteur. Qu'il est toujours difficile de cerner C.G, et que son passé et ses relations avec ses soumises sont encore un mystère. Certes. Mais ce n'est que le tome 1... L'auteure ne va pas tout divulguer dans un premier tome, si ? Donc, moi, ça ne m'a pas gênée plus que ça. Oui, le personnage de Grey aura pu être plus approfondi... ça n'est pas le cas, mais je ne doute pas que le tome suivant saura nous satisfaire.(Car pour moi, il y aura obligatoirement une suite - même si, en vérité, je n'en ai aucune idée :p)

Personnellement, ayant toujours eu un gros problème avec Ana que je trouve nunuche au possible, ne plus être dans sa tête est un bonheur. Exit la déesse intérieure et bienvenue au Mr maniaque du contrôle.
Je ne peux pas dire avoir été surprise du personnage de Grey. Je le trouvais avant, trop autoritaire, avec de gros problèmes à gérer - comme son obsession pour la bouffe, le besoin de tout contrôler et sa tendance limite psychopathe (si, si il faut l'avouer, par moment Christian est limite dans ses actes et comportements) -, bref, Grey a toujours été complexe et torturé... loin d'être un prince charmant, et c'est toujours le cas ici. Mais c'est comme ça qu'on l'aime, non ?

Et puis, ce que j'apprécie dans ce récit justement, c'est que ce personnage énigmatique reste énigmatique. Le voile n'est pas encore levé et c'est tant mieux. Le mystère Grey reste entier. Même si on entrevoit tout de même sa part de fragilité et chose nouvelle (car je ne l'avais pas perçu comme ça avec Ana), [spoiler]c'est son manque d'assurance, C.G doute... souvent et sur beaucoup de choses. Voir cette facette, nous permet de comprendre plus "aisément" certaines de ses réactions.. [/spoiler]

Donc voilà sans écrire tout un roman à son sujet, j'ai beaucoup aimé ma lecture qui, je l'accorde, m'a plus semblé être une relecture. Mais pour moi, le tome de trop - s'il y a - c'est celui d'Ana :p

En bref ? Jugez par vous-même. Chacun à son propre ressenti, et pour ma part, le mien est très positif.

par toutoun
Minuit, Tome 5 : Le Voile de minuit Minuit, Tome 5 : Le Voile de minuit
Lara Adrian   
CHARMANT !

Il est toujours agréable de lire cette série, même si celui-ci n'égale pas le 3 ( mon préféré ), il n'en reste pas moins intéressant et plaisant.
Dans ce nouvel opus, Nicolaï part pour le Canada afin de rallier aux côtés de l'Ordre un guerrier Gen-1 menacé d'assassinat.
Ce qu'il découvre à son arrivée fait plus que le perturber, dire que le Gen-1 fait preuve de mauvaise volonté est un doux euphémisme ! Ce dernier est bien décidé à n'en faire qu'à sa tête et à ne suivre que ses propres lois, défiant ainsi tout ce qui fait l'honneur d'un guerrier en commettant des actes atroces pis que les Renegats.

C'est dans cette atmosphère que Nicolaï rencontre Renata, une fière guerrière dotée d'un don psychique imparable. Lui qui d'habitude aime les conquêtes faciles et sans attachements, se prend à nourrir de nombreuses pensées envers cette Compagne de Sang vindicative et létale, mais il ignore tout de ce qu'a été sa survie...
Les Gen-1 de tous horizons sont mis à l'honneur dans ce tome, la révolution continue à faire rage, touchant et corrompant jusqu'aux plus hautes sphères de la Lignée.
Nicolaï se laisse submerger par un désir et une passion dévorante, on lui découvre un côté tendre en plus de sa fougue et une empathie extrêmement touchante.

Bémol : un tome un peu léger et prévisible malgré tout, il m'a manqué quelques sensations fortes, j'attendais beaucoup plus de cet opus je l'avoue.


par ccmars
Héros de l'Olympe, Tome 4 : La Maison d'Hadès Héros de l'Olympe, Tome 4 : La Maison d'Hadès
Rick Riordan   
Ça y est, j'ai fini et j'en reviens pas qu'il soit encore mieux que le précédent ! Les Héros de L'Olympe est une série magnifique et Rick Riordan est un auteur incroyable, il est brillant. Son écriture est fluide et on est toujours surpris par la tournure de l'histoire. On découvre et redécouvre des mythes grecs avec des nouveaux dieux et monstres toujours aussi complexes dans leurs personnalités. Beaucoup de personnages présents dans les Percy Jackson sont de retour. Ce tome est sans doute le plus mature de la série, l'humour est un peu moins présent, l'ambiance un peu plus sombre et on sent que la guerre est imminente.

La maison d'Hadès reprend là où la marque d'Athéna c'était fini,[spoiler] Percy et Annabeth dans leur chute sans fin au Tartare.[/spoiler] L’équipage de l'Argo II, Leo , Piper , Jason, Frank , Hazel, Nico et le Coach Hedge, cherchent une solution pour arrêter la guerre entre les grecques et les romains et cherchent à atteindre les Portes de la Mort dans le monde des mortels et y retrouver Percy et Annabeth.

Comme d'habitude, les PDV sont mis en place entre les personnages et pour la première fois, on a le point de vue des 7 demi-dieux dans le même tome. Nico est le seul à ne pas en avoir. Mais bien sûr, il est toujours présent dans le PDV des autres membres de l'équipage.

Que dire sur les personnages ? Je les adore tous, tout simplement. Ils ont tous une personnalité bien à eux mais ils sont tous tellement attachants. Ils subissent tous des grands changements dans ce tome, ils sont vraiment bien développés et on en apprend beaucoup sur eux. [spoiler]Jason montre à quel point il peut être un bon leader, un ami formidable et j'aime beaucoup sa relation avec Piper.
Et Léo, oh Léo, Léo. Il mûrit aussi beaucoup et il rencontre (ENFINNN) une fille qui partage ses sentiments. J'ai ADORÉ sa relation avec Calypso, oh mon dieu. Quand Léo arrive sur son île je ne m'attendais vraiment pas à un telle accueille de sa part. Mais finalement ils tombent amoureux l'un de l'autre et j’espère vraiment que Léo pourra trouver une façon de retourner sur l'île.
Frank arrive enfin à s'assumer complètement comme fils de Mars. Frank a toujours été un peu maladroit, mais dans ce livre il a certainement intensifié son jeu. Il obtient même une promotion. Nous apprenons à connaître Hazel un peu plus cette fois-ci et on apprend exactement pourquoi sa présence est importante pour cette mission. J'ai adoré Piper dans ce tome. Cette fois-ci, elle montre qu'elle n'est pas seulement un joli visage mais aussi une véritable combattante. [/spoiler]
Je dirais que ce tome montre vraiment la puissance des filles de l'équipage, parce que cette fois, les filles n'ont pas besoin de sauvetage, des fois c'est même complètement le contraire. ^^

Et enfin Percy et Annabeth. Je ne peux honnêtement pas dire à quelle point j'aime ces deux-là ensembles. J'ai vraiment eu mal au cœur pour eux tout au long du livre. Ils se soucient réellement l'un de l'autre et la plupart du temps, ils se battent ensemble pour survivre et pour trouver les Portes de la Mort, et ils pensent toujours à leurs avenir ensemble. Ok, tous ensemble: "Awwwww!"
J'en arrive à Nico. Oh Nico, Nico mon pauvre incompris. [spoiler] Dans le dernier tome j'étais totalement convaincue qu'il était amoureux d'Annabeth, mais durant sa confrontation avec Cupidon il a finalement avoué qu'il était amoureux de Percy. [/spoiler] Alors là, je ne m’attendais pas du tout à la révélation de son secret. Mais je peux simplement dire que j'adore Nico encore plus. Comme quoi Rick continue à nous surprendre avec des personnages qu'on connaît depuis des années.

[spoiler] Les scènes dans le tartare sont mes préférés, pas seulement pour les moments (vraiment vraiment) adorables et touchants entre Percy et Annabeth mais aussi parce que j'ai ADORÉ la façon d'ont Rick l'imaginait. Même si franchement ça m'a fait peur. Le pire de tout c'est que le Tartare juge Percy et Annabeth digne de son attention personnelle et prend forme humaine (enfin, plus ou moins) pour les affronter. Ok à ce moment-là j'avais vraiment peur pour eux. C'est sans doute le plus terrifiant des monstres qu'ils ont eu à affronter. Mais aidée de leurs amis, un titan et un géant (oui, oui) ils s’en sortent. J'ai adoré Bob le géant et la fin m'a vraiment fait de la peine. [/spoiler]
Un des meilleurs et des plus importants messages de la Maison d'Hadès, c'est que n'importe qui peut déjouer son destin s'ils croient simplement en eux-mêmes. (Mention à Damasen).

J'ADORE cette série, et ce tome est sans doute mon préféré.
Je ne peux honnêtement pas dire assez de bien sur cette série, ni sur Rick Riordan.
Et comme d'habitude, le temps d'attente pour l'année prochaine va être long et difficile.

(Le commentaire de Rick qui se trouve au début du livre:
"A mes merveilleux lecteurs:
Je suis vraiment désolé pour le dernier cliffhanger.
En fait, non, pas vraiment. HAHAHAHA.
Mais sérieusement, je vous aime les gars."
Sérieusement Rick? T'es le pire.)

Don't tell, tome 1 : Le silence de la peur Don't tell, tome 1 : Le silence de la peur
Karen Rose   
Thriller génial comme les autres romans de Karen Rose! Lecture néanmoins un peu gâchée du fait que lorsqu'on a lu les autres romans de Karen Rose, comme moi, on sait tout ce qui va se passer vu que l'auteur parle de cette histoire dans ses autres romans. Il est donc dommage que les éditions harlequin ne publie pas les romans de Karen Rose dans l'ordre.

par quiesse63
Héros de l'Olympe, Tome 3 : La Marque d'Athena Héros de l'Olympe, Tome 3 : La Marque d'Athena
Rick Riordan   
Hello !
Après de longue heures d'hésitation, je me suis emfin décidée à le lire en anglais. Et j'ai été très étonnée ! C'était beaucoup plus facile que ce à quoi je m'attendais.Si vous avez vraiment hâte de le lire, n'hésitez pas et essayez en anglais, de toute façon, si vous n'y arrivez pas, il vous suffira d'attendre la sortie française !
J'ai trouvé ce tome plus mur que les deux précédents. L'ambiance est plus sombre et on sent que la guerre approche. On entre vraiment dans l'action, maintenant que les 7 sont réunis. On découvre l'Argo II qui accompagnera nos héros durant leur quête. L'arrivée au camp romain est très stressante. Annabeth doit quivre la Marque d'Athéna et venger sa mère. Tous ensembles, ils doivent convaincre les Romains de coopérer, sauver le monde, retrouver Nico qui a disparu, traverser l Méditérannée, et se battre avec de redoutables et ancestraux montres !
Durant tout le livre, ils accomplisent de "minis quêtes" par groupes de 3, le plus souvent, afin de permettre à Annabeth de suivre la Marque d'Athena et pour battre les armées de Gaia.
Le livre est raconté suivant 4 points de vue : Léo, Annabeth, Percy et Piper. J'ai beaucoup le point de vue de Percy, qui me rappelle les 5 premiers tomes et qui, je trouve, est le plus drôle et le plus attachant; mais aussi celui d'Annabeth, que l'on n'avait jamais "entendu". Le point de vue de Léo est super drôle et amusant, alors que celui de Piper est plus ennuyeux et moins intéressant.
On découvre de nouveaux mythes grecs, réadaptés à la sauce Riordan (Narcisse, Echo, Arachnée...) et de nouveaux personnages divins et humains (Némésis, Bacchus...). Deux nouveaux géants apparaisssent.
Les personnages, qu'ils soient gentils ou méchants, sont tous très attachants et on les aimes malgré leurs défauts.[spoiler]Référence à Otis qui fait des pirouettes et des pliés à chaque attaque ! [/spoiler]
Mon petit coup de coeur est la rencontre entre Léo et Hazel et j'espère vraiment qu'il se pssera quelque chose entre eux. J'ai adoré tous les moments où Percy et Annabeth sont réunis !
Ce tome m'a fait rire, pleurer, me ronger les ongles jusqu'au sang pour savoir ce qui va se passer, m'a rendue complètement accro et totalement dingue !!!
La fin est... horrible ? affreuse ? romantique ? C'est le pire cliff-hanger que l'ai jamais vu !
Rick Riordan écrit très bien et avec beaucoup d'humour. Ce tome est totalement addictif !! :)
En tout cas, je vous conseille sincèrement de vous lancer et vous allez A-DO-RER ( moi, j'ai adoré...) !!!!!
La Sélection, Tome 5 : La Couronne La Sélection, Tome 5 : La Couronne
Kiera Cass   
Voilà, c'est la fin d'une de mes sagas préférées... Je sais pas trop comment je dois réagir enfaite. Pleurer ou Sourire ?
En tout cas, la seule chose que je retiens, c'est MERCI Kiera Cass pour tout ce travail que vous partagez avec nous...

MAIS comment dire au revoir à Maxon et America une nouvelle fois ? Et comment dire au revoir à notre merveilleuse Eadlyn ?

Tout ce que je peux dire, c'est que je suis tombée amoureuse de "La Sélection" en 7 minutes.

Alors Merci Kiera Cass.
Les Larmes rouges, Tome 2 : Déliquescence Les Larmes rouges, Tome 2 : Déliquescence
Georgia Caldera   
Attention ce billet contient des spoilers sur le roman, vous êtes donc prévenus.

Mon avis ne rendra certainement pas honneur à la talentueuse Georgia et à sa plume absolument incroyable que peu de mots ne peuvent lui rendre justice, je vais donc tenter d'exprimer mon ressentie malgré tout. Avant tout sachez que Les Larmes Rouges est un pur chef-d’œuvre ! Je vous conseille à toutes de vous ruer dans les magasins et librairies pour vous le procurer.

[spoiler] Ce livre m'a accompagnée lors d'une période assez difficile de ma vie et grâce à ce récit, j'ai été happé loin de mes blessures pour moins y penser tellement j'étais en immersion dans la vie de Cornélia et Henri.

Nous retrouvons donc notre hybride et son petit ami de vampire après le passage sanglant du Duc au château. Suite a tout ceci, Henri décide d'aller à Redding House ce qui n'enchante pas vraiment Cornélia étant donné que lors de son précédent voyage la-bas, elle n'en garde pas un bon souvenir.

L'auteure nous plonge tout de suite dans l'histoire, nous entraînant dans ce monde sombre et sanglant, où la plume déverse du sang et ne se censure pas en matière d'obscurité. Georgia ne nous ménage pas, tout comme ses personnages, allant parfois jusqu'à nous faire entrer dans des passages absolument poignants et bouleversants. Je crois que tout le passé d'Henri vu à travers les rêves de Cornélia est le plus saisissant surtout celui où il se fait torturé par Avoriel. En parlant de lui, le roi sombre est une ombre qui plane en permanence et sa noirceur est mise en avant au côté d'un Henri déjà fort mais qui malheureusement ne peut pas le contrer. Nous apprenons également que le châtelain avait une femme et un enfant... Nous le découvrons jeune vampire, ainsi que dans des étapes de son existence qui nous permettent de mieux le comprendre et le connaître.

Georgia a un don incroyable parce qu'a travers la noirceur d'Henri ainsi que toute sa palette de défauts, entre la jalousie, la possessivité, son coté renfermé et stoïque, taciturne, ses crises de colère, je ne vois en lui qu'un vampire pourtant bon et tellement amoureux qu'il est capable de tout, même du pire. Je n'arrive pas à lui tenir rigueur de quoi que se soit, de l'accusé ou de penser du mal de lui. Je crois qu'il m'a hypnotisée, envoûtée et a utilisé ses pouvoirs sur moi. A chaque fois, je le comprends, et je vois surtout son amour pour Cornélia, qui a bien de la chance d'avoir un « homme » comme lui à ses côtés...

En parlant de Cornélia, elle va commencer son apprentissage une fois à Redding House, mais avant d'y arriver, elle va faire ses au revoir à son père qui ne se font pas dans la douceur. Le ton est donné, entre le père et sa fille : rien ne va plus en ce début de roman... Ensuite, nous découvrons qu'elle entre en contact avec un vampire retenu prisonnier et en piteux état. Si au début, tout comme elle, nous pensons à Maxime son ancien amant, Georgia nous surprend en introduisant de la sorte ce fameux Treizième. Jamais je n'aurai pensé à lui ! Quel superbe tour de la part de l'auteure ! Quant je vous le dis qu'elle a du talent … Cornélia va donc se taire et ne pas prévenir Henri de son «  échange » avec ce vampire qui semble avoir beaucoup de pouvoir également et un lien particulier avec elle. Pourquoi est-il parvenu a entrer en contact avec elle précisément et pas quelqu'un d'autre ? Son comportement fait penser à l'ancien amant de Cornélia...

L’hôtesse nous présente aussi de nouveaux personnages mais également des anciens que nous prenons plaisir à suivre. Certains attirent plus l'attention notamment Lucia, pour qui j'ai eu un petit coup de cœur, Bertille dont le rôle effacé au début va surprendre par la suite et tant d'autres encore dont un professeur de clavecin que j'ai eu envie d'étriper ! Une Emma qui va pas faire long feu... Ah revenons à ce maudit professeur … J'ai trouvé Henri extrêmement gentil avec lui ! Je voulais du sang, du cœur arraché, des membres brisés... Hola, je m'emballe désolée. Mais j'avoue avoir adoré Henri lors de ce passage, devenir un homme possessif qui va détruit celui qui a osé touché celle qu'il aime !

Sinon, je crois que j'ai secoué le livre plus d'une fois à défaut de pouvoir le faire personnellement à Cornélia. Cette demoiselle, qui s'affirme de plus en plus et joue de son «  emprise » sur Henri pour lui faire céder certaine chose, notamment au moment de la petite fille, est une véritable tête de mule additionné à une girouette. Elle provoque des catastrophes et tiens pour responsable Henri alors qu'il n'agit seulement que dans son intérêt et pour elle. Elle récolte ce qu'elle a semé et son souffre douleur n'est autre que le vampire qui l'aime. Alors certes Henri aurait peut-être pu se montrer moins violent à certain moment comme lorsqu'il lui fait boire son sang. C'est fort et poignant, voir un peu osé mais au final il fait ça pour elle et la sauver ! Quelle tête de pioche ! Elle n'hésite pas à utiliser ses nouveaux pouvoirs sur d'autres vampires pour obtenir ce qu'elle veut, elle fait des reproches à son compagnon de lui cacher des choses, alors qu'elle en fait autant. Elle se met dans des situations dangereuses et commet quelques bêtises …

Leur relation s'intensifie et évolue, tanguant entre l'amour et la haine. Un maigre fil que l'auteure telle une somnambule traverse et maîtrise à la perfection sans tomber. Georgia allie même les deux en même temps, arrivant à mélanger le bonheur et l'horreur à la fois. Une fois encore, elle me surprend lors de leur moment d'intimité. J'avais dans mon billet pour le tome 1, glissé une demande de plus de baiser et de rapprochement et je ne m’attendais pas à tout ceci. La aussi, le ton est donné pour le second tome. Entre le couple les choses montent d'un sacré cran et ça dès les premières pages. Cornélia et Henri passent à l'étape supérieure et s'unissent intimement mais attention ne vous attendez pas comme dans les autres romans qu'on lit à quelque chose de fantastique avec un vampire. Non, une fois encore Georgia crée son propre univers. Cornélia est plongée entre extase et horreur adsorbant des passages sanglants voir plus lors de leur union. De quoi également nous retourner parce qu'on ne s'attend pas à ça.

J'ai noté une plume plus réservée et timide contrairement aux descriptions bien imaginées lors des passages sombres. Je ne sais pas si je vais me remettre de celle d'Henri se faisant torturer, j'en ai eu les larmes aux yeux et mal au cœur... Bref, là en revanche, la plume reste suggérée, à la surface. Est-ce volontaire de la part de l'auteure, une certaine timidité à écrire et approfondir ces scènes ou justement un contraste entre l’extase et la noirceur de son récit ? Mettre plus en avant l'obscurité que la «  lumière ». En tout cas Georgia est surprenante et va là où personne ne l'attend, créant des effets de surprises hallucinants.

Pas une seule fois nous trouvons le temps long au court de ce délicieux pavé tant le rythme est soutenu voir essoufflant vers la fin et lors des passages où l'on en apprend toujours plus et on en veut toujours plus, comme Cornélia, c'est une vraie drogue !

J'ai vraiment hâte de découvrir la suite, surtout vue la dernière phrase du livre. La petite coquine nous abandonne sur … Vous verrez ! J'ai eu beau retourner le livre, non je n'avais pas la suite, mais c'est pour mieux nous attirer pour le prochain tome qui sera épique j'en suis sur ! Beaucoup de questions trottent dans ma tête, j'ai du mal à percer à jour le Treizième, je n'arrive pas à savoir s'il est vraiment «  bon  et gentil » où si c'est une taupe, un espion et un piège envoyé par Avoriel. Cornélia doit également faire face au deuil et celui-ci arrive dans des circonstances déchirantes. Je n'imaginais pas retrouver son père dans une situation pareille. Georgia tu es une déesse ! [/spoiler]

Quoi dire de plus mise à part que je suis envoûtée par autant de talent ! Et en plus d'être une auteure talentueuse, Georgia est une femme adorable qui prend de son temps pour échanger avec ses lectrices. Elle est pour moi, une source d'inspiration et un exemple, un modèle pour la petite apprenti auteure que je suis ! C'est mon auteure française favoris que je recommande à tout le monde ! Sa plume est travaillée, fluide et imagée, détaillée sans être lourde et suffocante. Au contraire, les mots glissent et s'avalent nous donnant envie d'en apprendre plus sur l'univers de ces vampires et sur Cornélia. Elle prend des chemins où on ne l'attend pas, loin de ce qu'on imagine et c'est encore bien mieux ! Elle n'a pas peur d'oser et d'entrer dans des sujets sensibles, violents, sombres ou même choquants, Georgia y va pour notre plus grand plaisir. Félicitation à cette auteure incroyable ! Merci de m'avoir fait voyager dans son univers et bonne continuation pour la suite. J'ai hâte de découvrir la suite et le dernier tome Les larmes rouges, mais également de lire ses prochaines histoires, qui seront, j'en suis sur, toutes aussi magiques et magnifiques !



par Vidia