Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de AuroreAylin : Liste d'Or

retour à l'index de la bibliothèque
La Splendeur de l'honneur La Splendeur de l'honneur
Julie Garwood   
Quel bonheur de retrouver un inédit (en français) de Julie Garwood. Merci, merci , merci aux éditons J’ai Lu de s’être décidés à le traduire plus de 25 ans après sa sortie en VO (vous me direz, mieux vaut tard que jamais…). Oui c’est du très grand classique mais, punaise, que c’est génial. Un constat, les années passent et Julie Garwood me fait toujours autant d’effet !

Bien sûr, pas vraiment de surprise. C’est du grand classique, dans la lignée de tout ce qu’elle a écrit précédemment. Mais c’est tellement bien réalisé qu’on s’en fiche complètement. On est juste totalement entraîné dans son univers. On glousse beaucoup (elle est une des rares auteurs historiques qui me fait exploser de rire) et on sourit tout aussi souvent.

[...]

La suite de la chronique ici: http://lune-et-plume.fr/la-splendeur-de-lhonneur-de-julie-garwood/

par Melwasul
Samantha Watkins ou les Chroniques d'un quotidien extraordinaire, Tome 1 : Pas le choix Samantha Watkins ou les Chroniques d'un quotidien extraordinaire, Tome 1 : Pas le choix
Aurélie Venem   
J'ai beaucoup aimé ce premier tome, au point de télécharger les deux suivants avant d'avoir terminé celui-ci. Sam est très attachante avec sa maladresse, son franc parler et sa détermination, et Phoenix est mystérieux et fascinant à souhait. Les personnages secondaires ne sont pas là pour faire potiche, ils participent pleinement à l'histoire, et vu que j'ai lu à l'heure qu'il est les deux autres tomes, je peux dire qu'ils vont prendre une place essentielle dans la suite.

Lux, Tome 1 : Obsidienne Lux, Tome 1 : Obsidienne
Jennifer L. Armentrout   
Ok. Hum alors comment dire? (Respire Alexiane, respiiiiiiire). Ce livre est volcanique!! je ne trouve pas d'autre mots. Entre l'humour ravageur, les scènes d'actions énormissimes et l'histoire d'amour sauvage je ne vois pas comment on ne pourrait pas aimer ce livre. Le personnage masculin est une vraie enflure (une enflure digne de magazines Hugo Boss) mais on l'adore pour son humour noir et sarcastique. L'héroïne est trop drôle, une vraie geek accro à ses bouquins et à son ordinateur. Ça fait plaisir enfin une héroïne qui nous ressemble!
En bref, je suis totalement sous le charme.
Victorian Fantasy, Tome 1 : Dentelle et nécromancie Victorian Fantasy, Tome 1 : Dentelle et nécromancie
Georgia Caldera   
Je suis tout de suite entrée dans l'histoire, et j'ai adhéré immédiatement à la fois à l'univers créé et aux personnages.
J'aime beaucoup Andraste, têtue, déterminée, fragile et aimante, et Thadeus, plein de contradictions, qui peut être vulnérable ou détestable selon les moments. Leurs affrontements, la passion qui couve entre eux, sont très prenants, tout comme les complots qui se mettent en place.
J'ai dévoré ce premier tome et j'espère que la suite ne se fera pas trop attendre.



La Défaite, Tome 1 : Aux origines La Défaite, Tome 1 : Aux origines
Ysaline Fearfaol    Ayleen Night   
Je voulais quelque chose de Drôle, de Léger mais tout en étant Sexy et apparemment j'ai choisi le bon livre, j'ai passé un excellent moment avec Alexandre et Terrence. Une nouvelle érotique avec un léger soupçon de BDSM très Agréable, très Fun mais surtout très Hot et ne faites pas comme moi, suivez ma recommandation.

A NE PAS LIRE DANS UN LIEU PUBLIQUE

Vous me remercierez plus tard :).

La suite de la Chronique ici :

http://lestentatrices.blogspot.fr/2015/04/la-defaite-ayleen-night.html

par HelleD
Marjane, Tome 1 : La crypte Marjane, Tome 1 : La crypte
Marie Pavlenko   
J'aime les livres de Marie Pavlenko. J'ai dévoré sa trilogie Le Livre de Saskia, j'ai adhéré à la Fille-sortilège, j'attendais donc avec impatience le premier tome de sa nouvelle série, Marjane.

Tout d'abord, je dois vous parler de la couverture. Elle est belle, n'est-ce pas ? Au-delà de l'aspect esthétique, prenez le temps de l'observer, car elle évoque très bien le contenu du roman. On y voit donc une jeune fille brune (Marjane) sur les toits de Paris. À ses côtés, un petit félin aux ailes de chauve-souris. Je n'avais pas spécialement prêté attention à la statue monstrueuse sur la gauche de l'image, mais elle prend son sens à la lecture du roman.


J'ai eu un peu de mal avec les 30 premières pages du roman. Il faut en effet assimiler un univers particulier, avec ses coutumes, son vocabulaire. Une fois cela fait, j'ai totalement plongé dans l'histoire pour ne plus lâcher le livre.


Nous entrons donc dans la Résidence, cette ville dans la ville. La communauté Ninn de Paris est l'une des plus nombreuses et puissantes – et accessoirement, imbue d'elle-même – le complexe s'étend donc sur plusieurs rues, masqué aux yeux des humains par des sorts. À l'intérieur, les Ninns peuvent vivre en autarcie : habitations, magasins, cours, tout est prévu. D'ailleurs, pour des raisons de sécurité, ils ne sont autorisés à sortir de la Résidence qu'à leur majorité, à 17 ans. Un Ninn doit apprendre à se contrôler afin de ne jamais révéler son existence aux humains. À la tête de la Résidence, un petit groupe élitiste mené par l'Édile, l'imbuvable Sofia Dambre. On ne mélange pas les torchons et les serviettes, les Ninns vivent donc selon une hiérarchie bien établie, et chacun vit dans un quartier adapté à son statut social.

Qu'est-ce qu'un Ninn, me direz-vous ? Je ne crois pas spoïler en vous disant qu'il s'agit d'une sorte de vampire. Les Ninns se nourrissent de sang, même s'ils peuvent ingérer de la nourriture humaine. Celle-ci n'a simplement aucune saveur, et surtout, le sang ralentit le processus de vieillissement, permettant aux Ninns de vivre plusieurs siècles. De nombreuses légendes circulent dans la Résidence, parmi lesquelles celle d'une certaine Lothia.


L'histoire débute un beau soir. Marjane y apparaît comme une adolescente plutôt ordinaire, très « humaine ». Elle aura 17 ans dans quelques jours, pourtant son père, Marcus de Beaune, a refusé qu'elle accompagne ses amis, qui sortent dans Paris fêter leur diplôme de fin d'études. Marjane y voit un manque de confiance de la part de son père. Certes, elle a encore du mal à se contrôler, mais elle estime que Marcus aurait pu la laisser s'amuser. Au lieu de quoi, la jeune fille va devoir assister aux festivités d'anniversaire de son propre père, éminent personnage parmi les Ninns, et passer la soirée au milieu des vieux barbons. Elle aime son père, en dépit de ses nombreuses absences et de son refus catégorique de lui révéler quoi que ce soit sur sa mère, et il est évident qu'il tient aussi beaucoup à sa fille. Cette soirée va pourtant tourner au drame et jeter Marjane dans une succession d'aventures douloureuses au cours desquelles elle va aller de découverte en découverte et voir ses croyances, ses certitudes, totalement remises en question.


La construction de ce premier tome est classique : on suit Marjane dans son périple. Son monde s'écroule, un nouveau s'ouvre à elle, elle grandit, passe par toutes les phases (rejet, désespoir, colère, surprise) jusqu'à celle de l'acceptation douloureuse. À travers son regard, le lecteur découvre lui aussi un univers insoupçonné, inquiétant, fascinant. Car si l'histoire se déroule à Paris, c'est le Paris des peuples cachés, et pas le Paris touristique. J'ai regretté de n'avoir pas un plan dans le livre, afin de mieux suivre Marjane dans sa « visite » de la capitale ! Au cours de son voyage, Marjane rencontre divers personnages aux personnalités hautes en couleur, parfois inquiétants, dont certains vont devenir ses alliés, tandis que pour d'autres, la question n'est pas encore tranchée. On est d'ailleurs loin des créatures ailées merveilleuses du Livre de Saskia, c'est un peu la visite du musée des horreurs. Marjane va devoir apprendre à mettre de côté ses préjugés, d'autant que les découvertes qu'elle va faire sur son propre peuple sont loin d'être reluisantes.

Plusieurs intrigues parallèles semblent se développer, pour mieux se rejoindre lors des rebondissements de la fin. On obtient quelques réponses, beaucoup de nouvelles questions surgissent, mettant en place tous les éléments pour la suite, qui s'annonce d'ores et déjà palpitante!


Si l'univers est riche, c'est aussi grâce aux personnages, très différents, que nous suivons. Outre Marjane, il y a d'abord Andras, le majordome humain qui veille sur elle, discret et attentif, depuis sa plus tendre enfance, figure paternelle rassurante lors des nombreuses absences de Marcus de Beaune. L'homme s'avère bien plus complexe que Marjane ne le pensait, et elle le regarde différemment à mesure que leur fuite les jette sur de nouveaux obstacles. Andras ne flanche jamais, il est d'ailleurs le seul à lui dire la vérité, si douloureuse soit-elle.

Allié surprenant, Mats Dambre prend peu à peu sa place dans l'intrigue. Le fils de l'Édile est le pire ennemi de Marjane. Autrefois, ils étaient amis, puis un jour, sans explication, Mats lui a tourné le dos. Son incroyable maîtrise de lui-même, qui confine parfois à l'arrogance, met en évidence l'absence de maîtrise de Marjane. Le jeune homme ne comprend pas pourquoi il s'inquiète pour Marjane, mais il se pose des questions et cherche les réponses coûte que coûte. Là où Marjane apprend des vérités malgré elle, par la force des choses, Mats, lui, le fait volontairement. Il utilise d'ailleurs un système qu'il connaît bien pour obtenir ce qu'il veut. Sa mère n'avait sans doute pas envisagé qu'il mettrait à profit ses enseignements pour l'espionner, lui qui a toujours été un fils docile!

Le personnage d'Ashley est très crédible. La meilleure amie de Marjane n'est pas une héroïne et ne souhaite absolument pas le devenir, elle que tout le monde a tendance à voir comme une écervelée, elle a peur de ce qui se produit autour d'elle, s'inquiète pour son amie perdue en plein Paris, livrée à elle-même. Par amitié, Ashley se met pourtant en danger.

Je ne m'étendrai pas sur Soura, Drack, Borvo ou les sybares, que vous découvrirez par vous-mêmes, mais je ne peux pas ne pas parler des corkans. Les corkans, ce sont ces félins ailés, mystérieux, rares, très mal connus des Ninns. Jack, le corkan de Marjane, joue un rôle non négligeable dans ce premier tome, et on pressent que ses capacités et le lien qu'il noue avec sa jeune maîtresse vont encore évoluer.



Comme toujours, Marie Pavlenko n'hésite pas à sacrifier des personnages sympathiques et n'épargne pas son héroïne. J'ai apprécié qu'elle opte cette fois-ci pour une narration à la 3è personne, nous permettant ainsi de suivre plusieurs personnages au lieu de ne connaître que les pensées et découvertes de son héroïne, même si cela ne m'avait pas dérangée dans ses autres romans.

Le style, enfin, est fluide, l'histoire est écrite dans une langue moderne, jeune, mais sans vulgarité, en adéquation avec le public visé (YA).



À noter qu'en plus d'être superbement dédicacé par l'auteur, mon exemplaire de Marjane-1 : la crypte a une autre particularité. Une trentaine de pages ont été reliées à l'envers à l'intérieur du livre :-) ce qui, passé la première réaction de surprise, n'a pas gêné outre mesure ma lecture, heureusement !

Ce que je n'aurais pas dû voir Ce que je n'aurais pas dû voir
Christophe Miraucourt   
Un livre intéressant à lire, le thème est sympa et le personnage attachant. Le livre est assez court, l'action est obligatoirement très rapide ce qui nous laisse un peu sur notre faim.

par Cllem
Crime Tattoo Crime Tattoo
Christophe Miraucourt   
Un duo de choc.

Antoine aide son père dans sa boutique de tatouages lorsqu'une jeune femme y fait son entrée.
Elle ne reste que quelques minutes avant d'en sortir. Antoine remarque alors qu'elle a oublié son téléphone, il l'a suit pour lui rendre mais elle se fait enlever sous ses yeux. La boutique du père d'Antoine explose alors le laissant orphelin.
Pour Antoine, les ennuis ne font que commencer.

Grâce à ce livre j'ai passé un bon moment. Je n'ai pas vu le temps passer.

En commençant ce livre ,on découvre Antoine, un ado de 16 ans comme les autres . Son père tenant une boutique de tatouages, il lui donne régulièrement un coup de main.
Il va devoir faire preuve de courage et de sang-froid pour gérer ce qu'il va lui arriver en l'espace de quelques heures.

La première impression qu'il nous donne est celle d'un garçon sympathique, courageux et prêt à tout pour venir en aide à quelqu'un.
Le héros typique en somme.

J'ai bien aimé sa personnalité mais j'aurais souhaité que l'auteur lui donne un peu plus de profondeur. J'ai trouvé par moments que l'on restait trop en surface de sa personnalité, ce qui nous donne par moments l'impression d'être face à un personnage un peu superficiel.
Je pense qu'il aurait été intéressant de s'intéresser un peu plus à ce qu'il ressent face à la disparition de son père.

Je comprends que l'accent est été mis sur l'action et le rythme mais je pense qu'il y avait quand même matière à approfondir le récit sans pour autant perdre le rythme.

À cause de cela je ne me suis pas totalement attachée à Antoine , par contre j'ai plus apprécié Pauline (alors que paradoxalement l'on en sait moins sur elle ) . Elle est un peu farouche, solitaire, courageuse et ne manque pas d'humour, une héroïne comme je les aime.
Petit à petit on en découvre plus sur son passé, ce qui nous la rend encore plus attachante, par contre on ne sait quasiment rien de ses activités actuelles ce qui laisse planer une aura de mystère au-dessus d'elle.

J'ai beaucoup aimé le duo que forme Antoine et Pauline . Avec eux l'on ne s'ennuie pas et je pense qu'il pourrait former une super équipe, ce qui pourrait valoir la peine d'être développé dans un autre roman ( en tout cas je ne dirais pas non à en savoir plus ;) ).

En ce qui concerne la trame de ce texte, j'ai trouvé intéressant d'utiliser comme thème les nanotechnologies et leurs utilisations.
Cela pose de vraies questions sur l'utilisation que l'on peut en faire et surtout les possibles dérivés liées à l'essor de ces technologies.
C'est à la fois passionnant et inquiétant.

Même si le sujet de ce livre est très intéressant, ce que j'ai préféré ici ce sont les relations entre les personnages et la façon dont leurs choix les ont conduit là où ils en sont lors de ce récit.
Leurs choix ( bons ou mauvais ) les ont entraînés dans une spirale destructrice et je trouve cela intéressant , notamment en ce qui concerne le père d'Antoine .

Pour résumer je dirais que j'ai bien apprécié cette lecture que j'ai trouvé sympathique , passionnante et bien rythmée mais il m'a quand même manqué un peu de profondeur.
Un texte un peu plus long et développé m'aurait sans doute totalement convaincu.
Je trouve aussi que par moments tout est un peu trop facile pour Antoine , il s'en sort un peu trop facilement à certains moments.

Un polar prometteur même s'il ne tient pas toutes ses promesses.
Surgi du passé Surgi du passé
Christophe Miraucourt   
Auteur de romans policiers à succès, Arthur rencontre sur son profil Facebook Lina, qui se prétend sa demi-sœur. Peu après, la jeune Martiniquaise débarque chez lui pour l’informer de la disparition de leur père journaliste. Abandonné par son géniteur à l’âge de deux ans, Arthur ne sait que croire. Se lançant finalement à sa recherche avec Lina, il suspecte un chanteur de zouk, un parent endetté, avant de découvrir que leur père enquêtait sur un site de rencontres aux pratiques louches. Les adolescents élaborent alors un piège qu’ils jugent imparable…


Un roman psychologique signé par Christophe Miraucourt incarné par le héros de Ce que je n’aurais pas dû voir. Adolescent féru de romans noirs, fragilisé par la quête d’un père qui s’évanouit sans cesse, Arthur recourt souvent à l’écriture pour élaborer le scénario de leurs… retrouvailles. Christophe Miraucourt joue sur la jeunesse de ses personnages principaux et l’ambiguïté d’une disparition pour réaliser une intrigue riche en suspense.

par Cathy-
Les Plumes d'Ysaline, Tome 2 : Plume de vie Les Plumes d'Ysaline, Tome 2 : Plume de vie
Ysaline Fearfaol    Ayleen Night   
Le second recueil de textes courts basé cette fois sur la nature, les animaux et la magie.

http://cocomilady2.revolublog.com/les-plumes-d-ysaline-1-et-2-p1270024

Ce second recueil est fait de la même manière, mais l'auteure y a réuni ses textes courts sur le thème de la nature, des animaux et de la magie. Celui sur le petit chaton abandonné qu'elle a recueilli m'a beaucoup touchée, comme plusieurs autres. L'histoire des fées du frigo aussi ;)
Pour conclure : encore un beau petit livret pour découvrir l'auteure et sa plume, savoir si on les aime, avant de se lancer dans ses romans.