Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Commentaires de livres faits par AuroreAylin

Extraits de livres par AuroreAylin

Commentaires de livres appréciés par AuroreAylin

Extraits de livres appréciés par AuroreAylin

Les plus récents d'abord | Les mieux notés d'abord
un livre que je recommande plutôt pour les ados :-) Le concept de la fée fantôme qui ne peut se fantomiser qu'à certaines heures données est original, et voir une héroïne désespérée de ne pouvoir grossir un peu et de rester si maigrichonne, ça change. L'intrigue nous offre notre lot de fantaisie, de moments terrifiants aussi, et de personnages hauts en couleur. Une petite lecture sympathique.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Ce premier tome est plein de bonnes idées et de promesses : une héroïne qui ne croit pas à la magie et s'emploie donc à enquêter pour dénoncer les arnaques en tout genre, dans un monde où la femme a un statut vraiment compliqué. Être une femme indépendante, c'est dangereux et épuisant, mais Kit tient à sa liberté par-dessus tout et n'a que faire du mariage, des enfants et de tout ce qui va en général de pair avec la condition féminine. En cela, c'est une héroïne moderne, et son entêtement sur le sujet la pousse à des extrémités qui laissent admirative. L'intrigue de fond est très bonne aussi. Ce que je peux reprocher à ce livre, c'est qu'à un moment, tout semble s'emballer, au point qu'on n'a pas le temps de digérer les informations qui nous sont transmises en même temps qu'à Kit, tout s'enchaîne tellement vite que j'ai parfois peiné à comprendre ensuite les décisions de la jeune femme. Lucien Dredmore, personnage ambigü et détestable (selon les critères de Kit) s'avère riche et ma foi fort séduisant. J'ai eu aussi la sensation de rester sur ma faim concernant certaines choses ayant trait au passé de nos personnages, j'imagine que les réponses viendront dans le tome suivant
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 12-12
Le mythe de l'Ankou ne m'est pas inconnu, puisque je l'ai exploité dans l'un de mes romans, j'étais donc curieuse de lire ce roman jeunesse. Lottie est à la fois attachante et agaçante (c'est une ado, quoi...), à la fois égocentrique comme peuvent l'être les gamins de cet âge et pourtant terrifiée à l'idée que l'Ankou soit là pour lui enlever quelqu'un qu'elle aime. La présence d'un mystérieux garçon qui apparaît et disparaît sans crier gare est la clef de tout et permettra de lever le voile sur un secret vieux de plus décennies...
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 12-12
Un nouveau de la collection Chatons hantés, aux éditions du Chat Noir, qui conforte mon affection pour cette collection jeunesse, qui propose des ouvrages de qualité et des histoires originales joliment illustrées. J'avais eu un coup de cœur pour Les larmes de l'araignée, de Pascaline Nolot, et j'ai beaucoup aimé ce deuxième titre. En dehors de l'aspect fantastique que j'ai trouvé original, plein de rebondissements qui ne tombent pas dans la facilité, et du côté "internat spécialisé", j'ai aimé voir une fois encore traitée la thématique de la différence, l'air de rien. La différence due aux problèmes de sommeil des jeunes pensionnaires, la différence due à la trop vive intelligence du plus jeune de la bande, celle du physique de Joane, de la couleur de peau de Marcus... Bref, en dehors du pur divertissement, ce que j'aime dans cette collection, c'est qu'il y a un message à chaque fois.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
J'ai adoré ! Nevada a un côté jusqu'auboutiste qui peut faire lever les yeux au ciel, mais elle est farouchement attachée à son indépendance professionnelle, à sa famille, à la réputation de son agence. La famille, parlons-en : trois générations hautes en couleur qui cohabitent et dont la jeune femme est plus ou moins le chef. Quand à Mad Rogan, c'est un personnage intense, dénué de scrupules, qui va se retrouver très intéressé par la façon dont Nevada voit le monde.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
J'ai beaucoup ri en lisant cette première aventure de Bane Seed. Les situations et surtout les dialogues sont souvent très comiques : Bane est entourée d'une sacrée équipe de rigolos (j'ai adoré Morgane, oui, la Morgane des légendes, en squatteuse alcoolique :-) ) et ses joutes verbales avec Dorrian sont un vrai régal. Côté intrigue, c'est un peu léger, l'enquête est surtout un prétexte à découvrir le monde magique dans lequel évoluent nos personnages et de les amener à se côtoyer tout en s'envoyant des vacheries à la tête.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 12-12
Un Nora Roberts classique et sans grande surprise (j'ai deviné assez rapidement le secret d'Olivia), mais plaisant, c'est une lecture facile et sans prise de tête. Par contre, attention, c'est une romance datant des années 80, on le perçoit à quelques détails qui m'ont fait sourire, comme les enregistrements sur cassette ou l'absence d'internet et de téléphones portables :-) qui auraient résolu certaines choses !
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 12-12
Une histoire à la trame assez classique, mais efficace. L'intérêt du roman réside surtout dans les personnages, bien campés et sympathiques, à commencer par Elizabeth/Abigail, jeune femme solitaire, d'abord parce que sa mère cherche à la formater dans sa jeunesse, ensuite à cause de son statut de témoin protégé vivant sous une fausse identité, particulièrement brillante intellectuellement mais qui a bien du mal en revanche à comprendre les émotions et les relations à autrui. En totale opposition avec Brooks et sa famille, donc
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Une romance historique fantastique et exotique, qui nous entraîne dans les pas de Judith, son héroïne, à la découverte de l'Inde des Maharadjas. Très bien documenté, ce roman au style fluide nous donne à voir un pays et ses mœurs, sans oublier la romance qui s'installe peu à peu. Certes, la fin est un peu surprenante, peut-être un peu abrupte, mais on se laisse entraîner tout au long du livre dans l'histoire de Judith et Devak dont les joutes verbales animent le roman. La quatrième de couverture ne donne pas spécialement une idée du contenu du roman, heureusement, la magnifique couverture attire l'œil, et pour ma part, j'avais déjà lu et apprécié Aliette Renoir, l'autre héroïne de Cécilia Corréia.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Une romance délicieuse, sur un scénario plutôt classique, mais le fait que l'histoire se déroule en Chine apporte une vraie note originale, car on y découvre aussi les mœurs de ce pays. L'opposition de classe y est fort bien décrite, avec une héroïne dont la condition la destine à la servilité (ce qui ne l'empêche pas de lancer la théière à la figure de Fei Long, lors de leur première rencontre !) et un héros qui place l'honneur au-dessus de tout et semble plutôt froid de prime abord.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Coup de cœur confirmé après la lecture de ce tome 6. On aurait pu craindre que ce tome soit moins intéressant, du fait qu'il entame un nouvel arc narratif après le fil conducteur des 5 premiers (la lutte de Gin contre Mab Monroe), mais je trouve que cet opus fait une belle transition. On retrouve les personnages que l'on aime autour de Gin, notre Araignée, mais aussi un ancien personnage, Donovan, qui va permettre à notre héroïne de tourner une page sur son passé. Il faut dire qu'elle a de quoi faire, et l'Araignée n'est pas prête de prendre sa retraite : partout où elle va, la pauvre Gin se retrouve empêtrée dans des situations complexes, sa propension à venir en aide aux personnes sans défense la jetant régulièrement dans des aventures dangereuses.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 12-12
Ce livre a frôlé le coup de coeur. J'avoue que je redoutais la façon dont serait traitée la différence d'âge entre les deux personnages, mais c'est une histoire magnifique, qui prend racine dans des circonstances dramatiques. L'histoire est coupée en deux parties bien distinctes au cours desquelles Anna et T.J affrontent de multiples épreuves. On pourrait croire que la période de survie sur cette île déserte serait la plus dure à vivre pour eux, à tous points de vue. Pourtant, le retour à la vie normale va s'avérer cruel, car le regard que les gens portent sur eux, en projetant leurs avis malsains, sans savoir ce qu'ils ont vécu, est dur. C'est beau, c'est émouvant, et franchement, c'est une lecture qui ne m'a pas laissée indifférente !
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Mon avis sur cette romance historique pas tout à fait comme les autres : Ce premier tome a été un coup de coeur pour moi. J'ai adoré les frères MacKenzie, tous différents mais unis quoi qu'il arrive, et surtout Ian, ce "fou" si attachant, dont on comprend peu à peu que la folie n'est pas ce que l'on croit, mais plutôt une forme d'autisme (l'autisme n'était bien sûr pas connu à l'époque). Ce qu'il a subi pour le "guérir" de sa folie, la façon dont ses frères tentent de le protéger, celle qu'il a de voir le monde en général et Beth en particulier, tout contribue à faire de cette romance une histoire différente et merveilleuse. À cela s'ajoute un soupçon d'enquête policière qui achève de donner du piquant à l'histoire. Bref, j'ai adoré
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 12-12
Voici donc Cherche jeune femme avisée, ou les mésaventures de Gabrielle, jeune femme attachante un brin fantasque, attentive aux autres. Bien sûr, on pense aussi à une autre gouvernante qui bouleverse le quotidien de toute une famille, cette chère Mary Poppins. Ici, pas de magie, mais beaucoup d'amour et d'émotions. L'histoire commence par une scène dont le héros involontaire est un pigeon, pourtant si la suite nous apporte son lot de sourires, l'émotion est bien présente, à travers l'histoire d'Adrien et de ses enfants.
Si Gabrielle est tout de suite attachante, le moins qu'on puisse dire, c'est qu'Adrien se présente comme un sale type sans humour. Pourtant, à mesure que l'on avance dans le roman, on découvre toutes les nuances de ce personnage qui en a bavé et qui fait tout pour préserver ses enfants, y compris en en faisant trop. Gabrielle fait office de bouffée d'air frais dans cette famille repliée sur elle-même.
Certaines scènes sont carrément rocambolesques, et les personnages secondaires apportent leur lot de surprises, de l'ex de Gaby aux domestiques, en passant par Jane et Martin.
Je dois dire que, sachant qui étaient les personnages principaux du tome suivant, je me demandais comment Sophie Jomain allait réussir à nous séduire, mais je ne peux que conseiller aussi la lecture du tome 2, D'un commun accord
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 10-12
C'est Bettina Nordet qui m'a recommandé Eros automaton à Livre Paris, en mars. Comme j'avais déjà explosé mon budget et que mes achats pesaient lourds, j'ai passé mon tour ce jour-là, mais Clémence Godefroy était en dédicace au Salon fantastique de novembre, j'y ai donc vu une occasion de le prendre. Ce roman est à la croisée des genres, ce qui le rend abordable pour un large public : romance, steampunk, enquête policière dans une époque qui rappelle la Belle époque parisienne... Nous avons des personnages simples, dans le sens où ils sont tout ce qu'il y a de plus humains, notamment Agathe, jeune fille obéissante qui se trouve prise entre l'envie de suivre ses émotions et de faire ce qui est juste, et le devoir vis à vis de ses parents. Le livre pose la question de l'humanité, et de la place des machines : jusqu'où accepter de développer ces machines, jusqu'à quel point doit-on chercher à les rapprocher des humains ? Pourtant, les humains ne sont-ils pas responsables de bien pire que ces machines ? Un dénouement très surprenant, il m'a fallu un peu de temps pour digérer l'information. L'écriture est agréable, et on a juste assez d'infos et descriptions pour ne pas se perdre dans cet univers steampunk avec son vocabulaire ou ses lieux.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Comme tout le monde, quand on me dit Tolkien, je pense Seigneur des anneaux. Aussi ai-je été intriguée par ce livre. Des lettres écrites par un papa se faisant passer pour le Père-Noël, pendant des années, j'ai trouvé l'idée adorable, et j'ai décidé de me plonger dedans. Les lettres sont amusantes, pleines d'idées et de rebondissements qui devaient tenir en haleine les jeunes Tolkien, d'autant que parfois, le Père-Noël leur écrivait dès novembre pour les tenir au courant des catastrophes qui chaque année remettaient en question la distribution... Les textes sont accompagnés d'illustrations que Tolkien réalisait (toujours en prétendant qu'elles étaient du fait du Père-Noël), il y a aussi des photos de ces fameuses lettres, où l'on voit en plus les annotations dans la marge de l'Ours Polaire, le calamiteux assistant de ce cher Nicolas Noël. Au fil des années, de nouvelles créatures apparaissent dans les récits, avec de plus en plus de péripéties, des batailles rangées contre de vilaines créatures qui en veulent aux trains électriques destinés aux enfants sages... J'ai pris beaucoup de plaisir à lire ces récits.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
J'ai retrouvé la fraîcheur du style de Sarah Morgan, ses personnages tellement attachants et les répliques pleines d'humour et de mordant entre ses personnages. C'est doux et adorable comme un conte de fée moderne, idéal comme lecture hivernale en période de fêtes de fin d'année.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 10-12
Elea et Païkan.... cette histoire m'a bouleversée, par sa beauté et sa tragédie. Si la partie "politique moderne" un peu hurluberlue m'a laissée de marbre, la phase de recherches et découvertes, et surtout le récit de l'histoire de nos amants maudits, m'ont transportée. J'ai eu envie de lire ce roman après avoir lu Eve aux Sables dormant ,de Cécile Ama Courtois, un roman très différent de la Nuit des temps, mais avec cependant des échos du roman de Barjavel.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Préquelle de la nouvelle série de Sarah Morgan, "Coup de foudre à Manhattan". Une jolie romance, où quelques heures et une rencontre vont faire basculer les destins. Il aura suffi d'un plateau renversé lors d'une soirée chic. Matilda, la maladroite, est virée par sa patronne. Chase, qui organise la soirée, profite de la diversion pour fuir, lui aussi, ce monde qu'il ne supporte plus. Ils se retrouvent dans l'ascenseur. Matilda ignore qui il est, il trouve cela raffraîchissant. Elle en a assez d'être la fille trop grande, trop timide, trop maladroite, alors elle décide de jouer le rôle de la femme sûre d'elle, en prenant exemple sur l'héroïne de son roman, Lara. Les voilà embarqués dans une promenade nocturne, chacun sous une fausse identité, et pourtant, se dévoilant à l'autre comme jamais.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
En général, je reproche aux romances contemporaines de toujours tourner autour du même scénario et de manquer de magie. C'est la grande force de Sarah Morgan : parvenir à insuffler une véritable magie dans une histoire tout ce qu'il y a de plus terre à terre. ON se laisse porter par les personnages, leurs dialogues souvent plein d'humour, l'ambiance (ici, celle de New York, qui ne m'a jamais spécialement fait rêver mais qui devient attractive et romantique sous la plume de Sarah Morgan), les références de films... Bref, je suis totalement entrée dans l'histoire de Paige, Jake et leurs amis.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Retrouver les personnages de Sarah Morgan, c'est un peu comme retrouver de vieux amis, ou une famille idéalisée. Rien de tel pour passer un bon moment. J'ai apprécié le personnage de Frankie, même si parfois ses peurs irrationnelles sont épuisantes. Mais la voir affronter ses plus grandes phobies, une à une, pour se donner une chance avec Matt permet d'avancer dans l'histoire. Matt est l'homme parfait qu'on adore croiser dans ce genre de romance.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 10-12
Un roman déstabilisant et inclassable. Ce n'est pas une romance, le fantastique est discret et pourtant essentiel, bref, un roman surprenant. Je ne peux pas dire que j'ai adoré, mais l'histoire est suffisamment prenante pour que je me sois surprise à tourner les pages (enfin, virtuellement, sur ma Kindle ;-) ), curieuse de voir la suite. L'écriture est extrêmement soignée, et si la construction est surprenante, chaque élément a sa raison d'être. En effet, on alterne passages du passé, du présent, et même du futur. Alice, l'héroïne, est une jeune femme à laquelle je n'ai pas réussi à m'attacher, en raison de son amertume qui guide sa vie. Ses expériences passées expliquent cet état d'esprit assez pessimiste. D'où l'intérêt des passages évoquant le futur : on y découvre une Alice apaisée, sereine, nouant des relations avec d'autres, elle qui les fuyait, et peu à peu, on comprend comment on en arrive à cet état de fait. L'idée de départ, voir les liens unissant les gens, est excellente, et l'usage qu'en fait Alice dans un premier temps assez inattendu.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Après le Paris des Merveilles, j'ai décidé de me plonger dans un autre écrit de PIerre Pevel. Les Lames du Cardinal, c'est un mélange très réussi d'historique, de fantasy et de roman de cape et d'épée. Très bien documenté sur le plan historique (on se croirait vraiment dans le Paris du XVIIè), le roman est un peu long à démarrer, sans pour autant que l'on s'ennuie : le premier quart est consacré aux nombreux protagonistes. Nous découvrons donc chaque personnage, sa vie, son caractère, avant de les voir se rassembler. Le doute demeure un bon moment sur certains, alliés ou ennemis ? Chacun cache quelque chose, ce qui amène à se dire qu'il risque, dans les tomes suivants, d'y avoir des retournements de situations, voire de veste. J'ai apprécié que les quelques personnages féminins soient des femmes de tête, notamment Agnès, belle, intrépide et intelligente, qui a tout à fait sa place parmi les Lames.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Ce premier tome nous permet de faire connaissance avec les personnages de la série : les survivants qui, sous la houlette d'un homme qui a perdu son fils dans les guerres napoléoniennes, tentent de se reconstruire et forment un groupe hétéroclite et soudé, où l'on se soutient autant qu'on se taquine. Ici, c'est Hugo qui est au cœur de l'histoire : il n'a pas été blessé physiquement, son courage a été largement salué et récompensé. La culpabilité est là, pourtant, il a la sensation d'être un usurpateur et est rentré à moitié fou. Mais il a des responsabilités, et il décide de les assumer. Gwendolyne (qui a un lien avec les Bedwyn, autre saga de Mary Balogh) incarne tout ce qu'il veut et pense ne pas mériter. Entre ces deux êtres que la vie n'a pas épargnés nait une histoire qui semble impossible tant ils sont différents. Et pourtant... Ce tome donne envie de découvrir les autres personnages, Vincent, devenu aveugle, Imogen, qui a perdu son mari de façon terrible et semble si froide et distante, sauf lorsqu'elle est en compagnie des autres survivants, Benedict, qui s'est juré qu'un jour, il remarchera...
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Une nouvelle histoire douce et pleine de tendresse. Vincent cherche à étouffer aux femmes de sa famille, qui l'étouffent depuis qu'il est revenu aveugle. Sophia est une jeune fille sans fortune et sans beauté, parente pauvre de sa belle cousine. Personne ne lui prête jamais attention. Sauf Vincent. Cette fois-ci, le mariage commence avant que naissent les sentiments, c'est en se côtoyant que Sophia et Vincent apprennent à se connaître et s'aimer.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Une suite dans la veine du premier tome, qui nous permet d'en apprendre un peu plus sur certaines Lames, même si de nombreux mystères restent encore à éclaircir. J'attends de lire le troisième et dernier tome avec impatience, car je suis très curieuse de voir comment tout cela va se terminer. Encore une fois, l'aspect historique est soigné et bien documenté, tandis que les scènes d'actions, très visuelles, permettent au lecteur qui n'y connaît rien de prendre plaisir à suivre les combats à l'épée ou d'imaginer le vol des dragons.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0