Livres
493 144
Membres
489 843

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Adriana Trigiani

55 lecteurs

Activité et points forts

ajouté par adeleh 2019-05-23T17:55:59+02:00
de

Biographie

Adriana Trigiani est une grande romancière américaine d'origine italienne. Ses romans ont été publiés dans le monde entier, et elle a reçu de nombreux prix. L'Italienne, son premier roman publié en France, est un best-seller.

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Diamant
11 lecteurs
Or
11 lecteurs
Argent
11 lecteurs
Bronze
10 lecteurs
Lu aussi
10 lecteurs
Envies
58 lecteurs
En train de lire
2 lecteurs
Pas apprécié
5 lecteurs
PAL
40 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 7.18/10
Nombre d'évaluations : 22

0 Citations 17 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Adriana Trigiani

Sortie France/Français : 2019-05-15

Les derniers commentaires sur ses livres

Commentaire ajouté par dianelangevin 2015-10-21T23:48:42+02:00
L'Italienne

uN très beau roman, 2êtres qui se cherchent et finissent par se retrouver. Des moments d'une très grandes tendresses et de grandes émotions.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par SnowAlice 2015-11-30T11:51:03+01:00
Bienvenue à Big Stone Gap

http://snowandaliceread.canalblog.com/archives/2015/05/09/32027579.html

Merci aux éditions Charleston pour ce SP.

Ave Maria, 35 ans est la pharmacienne de Big Stone Gap, considérée comme la vieille fille de la ville elle mène une petite vie tranquille jusqu'à la mort de sa mère dont elle a pris soin pendant la maladie. Mais une lettre laissée par celle-ci va bouleverser Ave et lui faire remettre en question toute son existence. Viennent se rajouter à cela des problèmes d'héritages et des demandes en mariage qui vont bouleverser la vie organisée d'Ave Maria.

Dès les premières pages nous faisons un saut dans le temps et atterrissons en 1978, dans les montagnes de Virginie.

Ave Maria est une jeune femme célibataire de 35 ans adepte du Mian xiang l'art chinois de la lecture des traits du visage. Ainsi pour elle sa vie doit changer avant son prochain anniversaire. Après les révélations de sa mère sur la vraie identité de son père, Ave Maria en sort toute bouleversée, et décide de choisir la vie qu'elle veut mener.

Nous suivons l'héroïne dans ses doutes, ses choix, ses moments de faiblesse. Ave Maria est une femme forte avec beaucoup de valeurs et le cœur sur la main. Les personnages sortent d'une Amérique puritaine où dans les montagnes et les petits villages les rumeurs croulent, d'ailleurs notre héroïne a parfois du mal à se contenir devant certains ouïes dire.

J'ai beaucoup apprécié Jack Mac qui est secrètement amoureux d'Ave et Théodore le meilleur ami de celle-ci toujours là pour elle. Ainsi que Pearl, Iva Lou et Fleeta qui sont des femmes fortes et indépendantes.

Les décors sont magnifiques, certaines scènes sont vraiment touchantes. Ce livre est fait pour les amoureuses de Romance et de l'Italie, et fera un bon livre de chevet.

Afficher en entier
Bienvenue à Big Stone Gap

Que dire

L'auteur vous fait voyager grâce à son écriture dans son histoire où il y a un secret de famille qui constitue un important rebondissement

Afficher en entier
Commentaire ajouté par oceaneaubrey 2016-08-18T20:12:19+02:00
L'Italienne

MAGNIFIQUE

Un des meilleurs romans que j'ai lu

Avec des personnages vrais et attachants que j'ai adoré

Une histoire qui se déroule sur 2 continents entre deux personnes qui se perdent puis se retrouvent

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Lectrice-Lambda 2017-06-19T13:31:16+02:00
Lucia, Lucia

« Lucia Lucia » nous présente l’histoire d’une vie, celle de Lucia, une jeune femme de 25 ans vivant dans les années 50 à New-York. Sa famille est d’origine italienne et elle vit toujours avec ses parents et ses grands frères dans la maison familiale. Alors que sa famille est très traditionnelle, Lucia est plutôt une femme moderne : elle travaille pour être indépendante financièrement et ne jamais devoir dépendre d’un homme. C’est ainsi qu’elle fait carrière en tant que couturière dans un magasin de luxe reconnu.

Alors qu’elle est fiancée à un homme d’origine italienne de son quartier, Lucia décide de rompre ses fiançailles car elle ne se voit pas vivre une vie de famille dans le sens le plus traditionnel qu’il soit. De plus, il ne lui donne pas des papillons dans le ventre, contrairement à ce mystérieux John Talbot..

Ce livre s’inscrit vraiment dans la ligne éditoriale des éditions Charleston.

Lucia est une héroïne moderne et forte pour son époque. Alors que sa famille est très traditionnelle et que la place de la femme n’est pas ce qu’elle est aujourd’hui, Lucia va se faire un nom dans le milieu du travail et se faire respecter. Pour elle, hors de question de dépendre financièrement de qui que ce soit.

Pourtant, elle avait tout pour être une héroïne passive et stéréotypée. Elle vit encore chez ses parents, à plusieurs grands frères très protecteurs et elle est extrêmement belle. De voir qu’elle ne choisit pas la voie de la facilité et qu’elle préfère se battre donne du caractère à ce personnage, mais aussi à l’histoire.

Lucia travaille comme couturière dans un magasin de vêtements sur mesure de luxe. C’est un sujet très intéressant car c’est un métier ancien qui fait toujours rêver et qui reste malgré tout secret puisque pas tout le monde ne travaille dans ce domaine.

Malheureusement, il y a beaucoup de descriptions sur les différents tissus et accessoires, tellement que cela alourdit certains passages. Il est vrai que c’est important de mettre en avant le tissu, cette matière, ainsi que les vêtements, mais parfois les descriptions étaient si longues que l’on en oubliait l’histoire. Ca plaira malgré tout à certains, mais je fais partie des lecteurs qui n’aiment pas les descriptions à rallonge.

Dans « Lucia, Lucia », l’auteur aborde beaucoup de thèmes différents. Le mariage, les traditions familiales, l’amour, l’amitié et le sens du travail. Il y a aussi le changement d’époque, entre le début des années 1900 et la fin du vingtième siècle.

Beaucoup de choses changent, tant au niveau de la façon de consommer que de vivre. Les valeurs ne sont plus les mêmes, les personnes n’attendent plus les mêmes choses. Cela est parfaitement retranscrit avec la confrontation entre les vêtements faits sur mesure et le prêt-à-porter. Ces oppositions nous apportent une belle vision de tous les grands changements qui se sont opérés pendant ces dernières dizaines d’années, des transformations que l’on a pu vivre de près ou de loin.

Le parallèle est aussi bien emmené avec le fait que c’est la Lucia âgée qui raconte son histoire à une jeune femme. Nous suivons donc entre passé et présent son histoire et découvrons les secrets de la veille Lucia qui est si mystérieuse aux yeux de sa voisine.

La fin est quant à elle un peu frustrante.

J’ai trouvé que l’auteur arrêtait trop rapidement l’histoire du passé de Lucia. J’aurais apprécié en apprendre plus sur les choix qu’elle a fait et la suivre un peu plus longtemps.

De même, le retour dans le présent est trop rapide. On ressent vraiment un goût de trop peu et c’est à mon sens le point faible de cette histoire.

En conclusion, « Lucia, Lucia » est un roman agréable. Adriana TRIGIANI nous présente une histoire qui touchera toutes les générations grâce à son opposition entre passé et présent. Lucia est une héroïne forte et indépendante qui porte haut et fort les valeurs des éditions Charleston. Cependant, ce récit aurait mérité d’être un peu plus développé, notamment sur le final, pour que l’on puisse être amplement satisfait.

Un roman à lire et à partager avec toutes les femmes que vous aimez.

( http://lectrice-lambda.blogspot.fr/2017/06/lucia-lucia-adriana-trigiani.html )

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Mayumi 2017-09-08T11:59:43+02:00
Lucia, Lucia

Avis complet : http://vibrationlitteraire.com/2017/09/08/lucia-lucia-dadriana-trigiani/

Une belle histoire d’indépendance féminine,

Nous suivons Lucia, une jeune et belle new-yorkaise qui a tout pour plaire. Fiancée à un bel Italien comme l’espère sa famille, elle aspire à devenir une grande couturière. Cependant, dans les années 1950, le travail des femmes n’est pas forcément bien vu par la société une fois que celles-ci sont mariées. Lucia va défier les codes, quitte à mettre en péril l’honneur de la famille Sartori.

Une fois sortie du livre Les lendemains avaient un goût de miel, j’avais encore un peu envie de rester dans un thème italien et celui-ci est très présent dans ce livre de par la famille italienne et ses coutumes préservées, même une fois immigrée aux USA.

J’ai beaucoup aimé Lucia et sa famille, très traditionnelle, jugeant beaucoup sur le respect et l’honneur. Lucia est l’unique fille de la famille et c’est la petite dernière… Vous vous doutez bien que le côté protecteur de ses parents et de ses frères est légèrement exacerbé !

J’ai beaucoup aimé le personnage de Lucia qui est une femme forte et indépendante, bourrée de charme et d’ambition. Elle n’hésite pas à tenir tête à sa famille ou à des tiers, malgré les convenances, balayant d’un revers de la main certaines traditions au service de son ambition. Lucia se serait surement beaucoup plu à notre époque et elle aurait fait une redoutable femme carriériste. Cependant, l’histoire se déroulant dans les années 50, cet objectif est donc beaucoup plus difficile à réaliser pour elle. Un jour, elle va rencontrer le beau John Talbot et va tomber sous son charme. Celui-ci lui promet une vie de luxe et ne semble pas exiger comme beaucoup qu’elle abandonne son travail tout de suite. Elle va alors se retrouver tiraillée entre son cœur et son ambition.

J’ai apprécié l’évolution de Lucia, qui reste une femme forte envers et contre tout mais qui peut tout de même parfois se montrer très dépendante d’une personne. Elle n’en est que plus humaine !

J’ai adoré découvrir le milieu dans lequel elle exerce : on imagine alors la mode dans les années 50, avant que le prêt-à-porter facile et pas cher ne passe avant la qualité du travail !

Le destin de la famille Sartori est assez tragique en somme et j’ai globalement trouvé cette histoire pleine de promesses assez triste. J’ai adoré la personnalité de Lucia, je n’ai pas eu de mal à m’identifier à elle. On s’attache à tous les personnages, qu’ils fassent partie de sa famille ou de son entourage amical. En effet, ils sont tous bien décrits et on entre jusque dans l’intimité de certains personnages secondaires.

Ainsi, j’ai beaucoup aimé la plume de l’auteure, pleine de légèreté tout en sachant vous tirer quelques larmes lorsque les événements le demandent. J’ai beaucoup aimé suivre Lucia dans ses péripéties, jusqu’en Italie !

Enfin, la fin m’a beaucoup plu. En effet, on retrouve Lucia alors qu’elle a plus de soixante ans et on découvre ce que chaque personnage est devenu. C’était une belle conclusion à cette magnifique histoire !

Lucia, Lucia raconte le destin tourmenté d’une belle jeune femme ambitieuse tentant de se libérer des chaînes traditionnelles italiennes et sociétales de l’époque. Nous découvrons les grands événements de sa vie remplis de péripéties et de rebondissements. Cette histoire a tout pour plaire aux lecteurs avides de femmes emblématiques, fortes et déterminées.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par lilyanne 2017-11-11T18:13:36+01:00
Lucia, Lucia

Un manque petit quelque chose à ce livre pour qu'il soit vraiment mieux une déception pour moi

Afficher en entier
Commentaire ajouté par mariefrancoise 2018-03-20T10:20:06+01:00
L'Italienne

très belle lecture une écriture vive, pleine d'émotions, un bon rythme, de beaux personnages.

Une histoire qui relate les vies de ces immigrés italiens, la découverte de l'Amérique, leur amour pour leur terre natale et à la fois pour leur pays d'adoption.

Une belle histoire qui m 'a plus d'une fois émue.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par MademoiselleMaeve 2018-04-03T13:35:44+02:00
Lucia, Lucia

https://mademoisellemaeve.wordpress.com/2018/03/30/lucia-lucia-adriana-trigiani/

J’ai reçu Lucia, Lucia d’Adriana Trigiani de la part des éditions Charleston et j’avais hâte de pouvoir le lire. J’ai profité d’un petit séjour rennais pour l’embarquer dans ma valise et le laisser à ma maman, histoire d’augmenter sa Pile à lire.

Je ne sais pas si vous avez vu la série espagnole Velvet mais on est totalement dans la même ambiance dans ce roman. J’avais vraiment aimé cette série mettant en avant de jeunes couturières embauchées dans un grand magasin, leurs histoires de cœur, de boulot, d’indépendance…

Lucia, Lucia se déroule dans les années cinquante à Newcastle York. Lucia Sartori a vingt-cinq ans. Elle vit avec ses parents et ses quatre grands frères dans la maison familiale. Ses frères travaillent à l’épicerie du quartier et elle en tant que couturière dans un grand magasin. Indépendante et libre d’esprit, elle renonce à se marier avec le beau Dante car cela signifie qu’elle devra renoncer à son travail et à ses parents. Et puis, il y a cet homme qui lui tourne la tête…

Lucia, Lucia est un très joli livre, Lucia Sartori est un beau personnage. J’ai adoré me plonger dans sa vie, son quotidien, saliver sur les recettes de cuisine italienne et presque sentir entre mes doigts les étoffes qu’elle découpait pour fabriquer de belles robes.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par sentikelt 2019-06-04T16:47:58+02:00
Très Chère Valentine

J’ai adoré ce roman. Impossible de le lâcher. J’ai ri, essuyé quelques larmes. J’ai déjà commandé « l’italienne « du même auteure.

Afficher en entier

Dédicaces de Adriana Trigiani
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Charleston : 3 livres

Points : 2 livres

Orion : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode
Array