Livres
568 127
Membres
623 069

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Akiko Higashimura

Auteur

253 lecteurs

Activité et points forts

Thèmes principaux

MangaTranche de vieJoseiShojoSeinenComédieRomanceDrameOtakuModeMéduseHistorique
ajouté par lag123 2012-08-29T15:39:16+02:00

Biographie

Née le 15 octobre 1975, dans la préfecture de Miyazaki.

C’est en 1999 qu’Akiko Higashimura fait ses débuts dans le numéro spécial « Nouvelle Année » du magazine Bouquet (l’ancêtre du magazine Cookie !!), avec une histoire courte intitulée « Fruits Koumori ». Elle monte sur Tokyo, afin de continuer sa carrière de mangaka. Elle n’a alors que 23 ans.

Il ne faudra que très peu de temps pour qu’elle se fasse remarquer. En 2000, elle dessine une histoire courte, dans les pages de Cookie : « Kisekae Yuka-chan ». Plébiscitée par les lecteurs, cette nouvelle devient alors une série, dans les pages du même magazine. Le succès est rapide, d’autant que Shoko-tan, une idole particulièrement en vogue au Japon, soutient activement la série sur son blog !

En 2004, Akiko Higashimura va faire la une de la presse, d’une manière plutôt surprenante : elle épouse IKKAN, véritable célébrité au Japon (acteur, doubleur, comédien comique, présentateur..). Un an plus tard, de leur union, naît un adorable petit garçon : Goku. Mais les problèmes ne tardent pas à venir, et c’est finalement en 2008 que le couple divorce.

Désormais mère célibataire, la jeune femme décide de redoubler d’efforts pour subvenir aux moyens de son fils ! Heureusement qu’entre temps, elle avait travaillé d’arrache pied, en imaginant deux séries : 1/ « Himawari, Kenichi Legend » (dans Morning de Kodansha) très largement inspiré de sa propre vie, et qui raconte les aventures d’une jeune femme, juste à la fin de ses études. 2/« Mama ha tenparist » (« Ma mère travaille à mi-temps »), dans les pages de Chorus de Shueisha, et qui raconte l’histoire d’une jeune mère célibataire !

En 2009, elle lance ensuite Princess Jellyfish dans les pages de Kiss (Nodame Cantabile, Kimi wa pet...). La consécration ne tarde pas à venir, puisque ce manga reçoit dès 2010 le prix de « Meilleur Shôjo » de l’année, et bénéficie quelques mois après d’une adaptation en anime, par le studio Brain’s Base.

Peu de temps après la fin de « Himawari, Kenichi Legend », elle enchaîne – toujours dans les pages de Morning, et en parallèle de la publication de Princess Jellyfish et « Mama ha Tenparist » - avec une nouvelle série : « Omo ni naitemasu », qui seulement après deux volumes sortis est déjà nominée pour le grand prix culturel Taisho 2011...

Son site officiel :

http://www.higashimurapro.com/

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Diamant
301 lecteurs
Or
504 lecteurs
Argent
283 lecteurs
Bronze
151 lecteurs
Lu aussi
258 lecteurs
Envies
254 lecteurs
En train de lire
3 lecteurs
Pas apprécié
7 lecteurs
PAL
72 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 8.27/10
Nombre d'évaluations : 358

0 Citations 176 Commentaires sur ses livres

Prochain livre
de Akiko Higashimura

Sortie France/Français : 2021-11-10

Dernier livre
de Akiko Higashimura

Sortie France/Français : 2021-10-01

Les derniers commentaires sur ses livres

Commentaire ajouté par lag123 2021-05-03T15:06:23+02:00
Tokyo Tarareba Girls, Tome 4

La vie des trois copines n'est pas si simple ! Et c'était chouette de suivre les réflexions de Rinko sur ce qu'elle est prête à faire pour garder son copain. Elles ne sont pas toujours sur la même longueur d'ondes mais j'adore ce groupe de copines !

Afficher en entier
Trait pour trait, dessine et tais-toi, Tome 1

Ce premier tome est une bonne introduction pour ceux qui souhaitent découvrir le monde du dessin au Japon. Les concours d'entrées dans les écoles et les facs d'arts nous sont présentées.

Je ne suis pas particulièrement fan du dessin, quoiqu'il transcrit bien les expressions faciales comiques. C'est un tome drôle. Certaines situations sont grotesques.

Je n'ai pas ressenti grand-chose pendant ma lecture. Deux ou trois fois, l'auteur nous fait comprendre l'importance que son professeur a eu dans son parcours. On comprend la tendresse qu'elle a à son égard. Ce professeur s'ouvre à plusieurs reprises mais se referme aussitôt, ce qui est à la fois frustrant et curieux. Je suis davantage intéressé par la relation prof-élève que par les aventures d'Akiko. A voir ce que va donner le second tome.

Afficher en entier
Trait pour trait, dessine et tais-toi, Tome 2

Ce tome se concentre sur la scolarité chaotique d'Akiko. Elle traverse des phases de doutes et d'improductivité qui l'amène à nous faire découvrir la vie à Kanazawa, différente de celle à Miyazaki. Le tome est davantage tourné vers la tranche de vie.

Les quelques apparitions du professeur ne font pas évoluer la relation. On est à un statu quo frustrant car j'aurais préféré qu'il soit plus présent. Le tome est moins drôle que le premier. Les blagues se répètent. À mon avis, le manga va avoir du mal à se renouveler. C'est pour cela que j'arrête ma lecture ici.

Afficher en entier
Tokyo Tarareba Girls, Tome 1

Ce manga a un côté délirant que j'aime bien, du même genre que Switch Girl. Après je ne comprends pas cette obsession autour de la trentaine, pour moi c'est pas si vieux... x)

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Plume16 2021-08-06T13:38:47+02:00
Le Tigre des neiges, Tome 6

Un tome assez triste mais on avance bien dans l'histoire. je me réjouis de découvrir la suite.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Plume16 2021-08-06T13:42:46+02:00
Le Tigre des Neiges, Tome 7

Un tome avec pas mal de stratégie au départ, c'est intéressant.

Je trouve que l'on insiste pas mal sur la condition de femme de Tora, on voit qu'il est difficile pour elle de tenir son poste de commandement lors de ces périodes de règles. Elle se bat et je trouve cela admirable.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Midine 2021-08-07T13:59:41+02:00
Le Tigre des Neiges, Tome 5

Un tome toujours aussi prenant où Kagetora se prépare à affronter Harunobu dont on découvre les exploits. C'est l'occasion pour notre héroïne de surpasser sa peur des hommes qui est apparue lors de sa rencontre avec son ennemi.

Afficher en entier
Trait pour trait, dessine et tais-toi, Tome 1

Commentaire pour les tomes 1 à 3:

J'avais beaucoup apprécié Princess Jellyfish, le premier manga de Akiko Higurashi à nous être parvenu en France. Si le dessin avait des faiblesses, le style graphique avait le mérite d'être personnel et, surtout, l'histoire était bien menée et intéressante. Donc, tout naturellement, quand une flopée de titres de cette mangaka hyper prolifique et à succès ont été annoncés en France à peu d'intervale, j'étais au taquet pour me les procurer.

Après avoir collecté quelques tomes, c'est sur Trait pour trait, dessine et tais-toi ! que je décide finalement de me pencher avec les trois premiers tomes. Pourquoi ? Parce que c'est un récit autobiographique où la mangaka retrace son parcours scolaire du lycée au club de dessin, en passant par les cours privés d'art, puis ses études aux beaux-arts, jusqu'à ses débuts de mangaka professionnelle. Un partage d'expérience qui a de fortes chances de trouver écho en moi puisque je fais partie des personnes qui ont fait des études mêlant en partie art et créativité.

Le moins qu'on puisse dire en lisant ces 3 premiers tomes, c'est que l'autrice est très sévère avec la jeune fille qu'elle a été, allant jusqu'à se traiter d'idiote. Mais tout cela est fait avec une bonne dose d'autodérision qui fait sourire et parfois même rire tant ça va loin dans le ridicule (le coup de la radiesthésie pour réussir ses exams... :lol: ). Il y a beaucoup de nostalgie dans sa narration des souvenirs de cette époque et une pointe de regrets vis à vis des non-dits et des incompréhensions qui ont jalonné son parcours d'apprentissage. Notamment avec ce prof bourru aux méthodes peu orthodoxes (des coups de sabre en bambou, sérieux ?!) mais au coeur en or et à l'investissement sans faille qui l'a toujours tirée vers le haut et qu'elle considère à présent comme son mentor.

J'ai retrouvé dans ce début consacré essentiellement à sa scolarité l'assurance propre au jeune âge, qui flirte dangereusement avec l'arrogance et qui se retrouve rapidement mise à mal quand les désillusions s'enchaînent. Et des désillusions il y en aura pas mal sur le parcours de Akiko, pourtant sa prétention aura longtemps la peau dure :lol: On a clairement envie de lui mettre des baffes parfois, pour lui remettre les idées en place ou lui faire dégonfler le melon, mais on reste tout de même dans l'indulgence de ceux qui ont été jeunes aussi et qui savent ce que c'est, comment on se sent avant d'apprendre la vie, la vraie.

Côté expérience artistique, ça a quelque chose de rassurant de savoir que tout le monde passe par les mêmes étapes de doute, d'auto-dévaluation des créations et de blocage. C'était aussi intéressant de voir comment, quelque part, la nana dévaluait les qualités nécessaires pour être dessinateur de manga. Globalement, on sent bien qu'on est encore dans cette période où le mangaka n'a pas encore le statut de "rock star" actuel qui peut gagner à millions, ce qui pousse Akiko à longtemps ne pas s'ouvrir sur son projet professionnel.

Graphiquement, j'ai trouvé ça mieux que Princess Jellyfish, mais j'ai été étonnée de retrouver des faiblesses de dessin. Comme quoi, faire les beaux arts ne fait pas tout ! :lol:

En bref, une série autobiographique sans concessions, mais toujours dans l'autodérision, qui sonne juste et dont j'aurai plaisir à lire les deux derniers tomes quand ils seront parus, afin de découvrir les déboires propres à ses débuts de mangaka professionnelle.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par lag123 2021-09-14T22:08:15+02:00
Tokyo Tarareba Girls, Tome 5

Amusant et intéressant. Dans ce tome, les problèmes des trois copines ne se résolvent pas mais la prise de conscience est importante et ça m'a fait plaisir de voir que malgré les tensions leur amitié est solide.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par louji 2021-09-16T09:20:58+02:00
Le Tigre des Neiges, Tome 4

J'avais eu l'occasion de lire le T1 en 2019, sans mettre la main sur la suite pour autant. Après emprunt en médiathèque, j'ai pu replonger dans ce titre dont le pitch de base me plaît beaucoup (je vous laisse regarder le résumé si vous ne connaissez pas). J'ai même préféré ma 2ème lecture du T1, sans compter que la suite est encore plus entraînante.

Ce début de série se concentre assez logiquement sur l'enfance, la jeunesse et l'arrivée au pouvoir de Tora. Différentes étapes franchies avec leurs lots de blessures, de trahisons, de pertes ou de victoires. Sans compter les personnages qui gravitent autour de Tora : ils sont peu nombreux à n'avoir su capter mon intérêt, tant dans le camp des protagonistes que des antagonistes. Tora est un personnage assez fascinant dans sa manière décomplexée d'appréhender le monde, mais aussi dans la dualité qu'elle embrasse entre son genre de femme et son rôle d'homme. La façon dont son entourage réagit à ses actions, à son poste et à ses responsabilités diffèrent et offrent des PDV différents sur les attentes à l'époque.

Le côté historique est suffisamment exploité pour qu'on saisisse l'essentiel des enjeux de l'époque, sans être abrutissant ou en mode "reportage". D'ailleurs, pour les personnes qui se ficheraient de cet aspect et voudraient en rester à l'action et à l'aventure, la mangaka a prévu des "passe-cases" (mot inventé à l'instant, rien d'officiel). Ces passages se situent en bas de pages et font un aparté généralement comique et bref sur l'aspect historique qui est déroulé plus sérieusement sur le reste de ma page. Je lisais les 2 personnellement, c'est pas si long que ça !

Pour le dessin, j'aime beaucoup le style de Higashimura, tant sur les personnages que les paysages ou les vêtements/accessoires. C'est pas trop lourd, c'est pas trop léger, et en plus la mangaka se renseigne beaucoup sur le genre de vêtements qu'elle peut utiliser ou pas.

Afficher en entier

On parle de Akiko Higashimura ici :

Dédicaces de Akiko Higashimura
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Kodansha : 33 livres

Delcourt : 22 livres

Shûeisha : 19 livres

Akata : 18 livres

Le Lézard noir : 13 livres

Shogakukan : 2 livres

Le Lézard Noir : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode
Array