Livres
472 235
Membres
444 008

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Tous les livres de Alan Bennett

2 lecteurs

Un masseur, c'est le genre de personne dont on se repasse le numéro de téléphone. Aussi quand celui-ci vient à mourir, c'est une clientèle éplorée qui se rend à son enterrement. Mais le jour de l'office commémoratif, le père Jolliffe et l'archidiacre Treacher ont de quoi s'interroger. Cette assemblée de célébrités - philosophe en vue, vedette de sitcom, évêque suffragant, baryton de Covent Garden - n'est-elle composée que de patients reconnaissants ? Le deuil d'un thérapeute aux mains aussi habiles et aux « spécialités » aussi éclectiques peut-il expliquer un tel émoi ? Quel terrible secret cet expert en manipulation emporte-t-il dans la tombe ?

Entre la chair et la mort, Jeux de paumer exprime la quintessence de l'humour anglais. Parodie d'éloge funèbre, à la fois loufoque et cruel, ce nouveau Bennett cousine avec Quatre mariages et un enterrement, les frissons macabres en plus.

7 notes
23 lecteurs

Miss Shepherd, vieille dame excentrique, vit dans une camionnette aux abords de la résidence londonienne d'Alan Bennett. Victime de l'embourgeoisement du quartier et de quelques vauriens, elle finit par installer son véhicule dans la propriété de l'auteur. Commence alors une incroyable cohabitation qui durera près de vingt ans. Entre disputes, extravagances et situations drolatiques, la dame à la camionnette n'épargne rien à son hôte ni au lecteur. En excellent conteur, Bennett livre, au-delà des anecdotes, un tableau très juste du Londres des années 1970 et 1980, de sa bourgeoisie progressiste et de ses exclus. Un récit d'une grande humanité qui croque avec humour les travers de la société britannique contemporaine.

14 notes
29 lecteurs

Un soir, en rentrant de l'opéra, M et Mme Ransome incarnation de la bourgeoisie britannique contemporaine pétrie de convenances et de snobisme retrouvent leur appartement cambriolé, ou plutôt absolument vidé. Tout a disparu, jusqu'aux plinthes et au papier toilette. Monsieur cherche les coupables, Madame, d'abord effondrée, se rêve finalement une nouvelle vie et, pendant que le couple tente de faire face avec flegme aux événements, le fragile voile des conventions se déchire et les masques tombent. Il va falloir manger, se laver, trouver du linge et affronter le monde extérieur, ce grand inconnu peuplé d'individus aux manières extravagantes - épicier pakistanais, grossier inspecteur de police, ménagère abrutie de télévision. A la clef, une révélation : le mode de vie des Ransome et ses fondements sont bien partis avec les meubles ! Un pastiche social très réussi qui au passage égratigne sans vergogne le couple et ses petits compromis.

68 notes
196 lecteurs

Que se passerait-il outre-Manche si, par le plus grand des hasards, Sa Majesté la Reine se découvrait une passion pour la lecture ? Si, tout d'un coup, plus rien n'arrêtait son insatiable soif de livres, au point qu'elle en vienne à négliger ses engagements royaux ? C'est à cette drôle de fiction que nous invite Alan Bennett, le plus grinçant des comiques anglais. Henry James, les soeurs Brontë, le sulfureux Jean Genet et bien d'autres défilent sous l'oeil implacable d'Elizabeth, cependant que le monde empesé et so british de Buckingham Palace s'inquiète : du valet de chambre au prince Philip, d'aucuns grincent des dents tandis que la royale passion littéraire met sens dessus dessous l'implacable protocole de la maison Windsor. C'est en maître de l'humour décalé qu'Alan Bennett a concocté cette joyeuse farce qui, par-delà la drôlerie, est aussi une belle réflexion sur le pouvoir subversif de la lecture.

4 notes
22 lecteurs

Mrs Donaldson et Mrs Forbes ont la cinquantaine.

Mariées et mères de famille, elles sont ce que l'on pourrait appeler des "femmes respectables" de la middle-class anglaise. La première, vieille dame effacée que le veuvage vient de libérer d'un mariage trop ordinaire, s'apprête à goûter à la solitude altière et digne à laquelle son nouveau statut la prédispose. La seconde, matrone surprotectrice, a des idées bien arrêtées sur tout, et voit d'un oeil critique les noces de son fils Graham, conseiller bancaire séduisant et passablement narcissique, avec la disgracieuse Betty.

Mais voilà qu'un souffle libertin vient bousculer ce havre de respectabilité petit-bourgeois. Mrs Donaldson devient la logeuse de deux étudiants en médecine qui, en fait de loyer, offrent leurs ébats sexuels à ses regards voyeuristes. Quant à Mrs Forbes, il faut toute la ruse de son entourage pour lui camoufler les frasques de son fils, homosexuel non avoué, qui assouvit ses pulsions en louant les services d'un prostitué.

Fantaisie impertinente sur une libération sexuelle tardive et farce familiale se mêlent ici pour un régal de lecture impudique et subversive.

2 notes
5 lecteurs

Miclgley, la quarantaine indécise, a souvent rêvé de tuer son père et, clans ses rêves, tout allait très vite. Quand on lui apprend que le vieil homme est à l'article de la mort, Midgley est presque soulagé, persuadé qu'une nouvelle vie l'attend, loin du mépris et de l'emprise paternels.

Pourtant, à l'hôpital du Yorkshire où son insupportable géniteur est transporté clans un état grave après une attaque, rien ne se passe comme prévu : l'agonie est interminable.

Midgley refuse alors d'offrir une ultime occasion à son père d'être déçu et décide de rester à son chevet, en fils modèle, jusqu'à son dernier souffle. Mais même inconscient et mourant, le vieillard réussira à faire de ces derniers moments partagés un petit séjour en enfer.

Les saynètes hilarantes aux dialogues grinçants se succèdent ; attisées par une vieille tante et une épouse moyennement solidaire, les embrouilles familiales prennent le dessus. Même le personnel hospitalier s'en mêle.

Et alors que la libération se fait attendre, le lecteur suit avec délices la mise en scène de l'hypocrisie sociale et des difficiles relations père-fils.

À l'origine scénario d'une désopilante série télévisée de la BBC des années 80, Soins intensifs distille au fil des pages le meilleur de l'humour british: quiproquos délirants, dialogues caustiques, humour noir. Mais Bennett ne s'arrête pas là. En transformant son script en véritable roman, il étoffe ses personnages et s'offre une belle critique sociale.

3 notes
11 lecteurs

'Reading is not just an escape. It is access to a better way of life.' Karin Slaughter

Whether brand new or steeped in history, real or imagined, libraries feature in everyone's lives. In memoirs, essays and stories that are funny, moving, visionary or insightful, twenty-three famous writers celebrate these places where minds open and the world expands.

Public libraries are lifelines, to practical information as well as to the imagination, but funding is under threat all over the country. This book is published in support of libraries, with all royalties going to The Reading Agency's library programmes.

1 notes
1 lecteurs

The mysterious events of April 21, 1918, the day the legendary Red Baron met his end, have kept the world captivated for decades.

There have been many theories, articles and books concerning exactly what took place but all previous accounts have been overshadowed by this groundbreaking book. Here is the definitive answer to one of history's most compelling mysteries.

Taking you straight to the site of Richthofen's final crash, leading aviation historian Norman Franks and pilot Alan Bennett dissect the evidence and expose what only eyewitnesses could see, complimented by a host of forensic and historical facts that illustrate in detail what actually occurred, when and how.

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode