Livres
433 742
Membres
355 873

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Alastair Reynolds

113 lecteurs

Activité et points forts

ajouté par mimi88 2010-07-15T13:19:18+02:00

Biographie

Il passe son enfance entre Cornouailles et pays de Galles. Alors qu’il est écolier, il gagne déjà un prix littéraire. Le poster du système solaire offert par ses parents lui a donné le goût des étoiles. La série documentaire de Carl Sagan, "Cosmos" lui a soufflé le rêve de devenir un jour astronome. Et les séries TV, les comics, les "Thunderbirds" ont développé chez lui un imaginaire SF qu’il exprime en écrivant des nouvelles, un premier roman à 13 ans, un second à 18, jamais publiés.

Plus tard, il rejoint l’Université de Newcastle pendant trois ans pour des études de physique et d’astronomie. En 1988, il entre à l'université de Saint-Andrews en Ecosse, pour poursuivre son doctorat d’astronomie. C’est durant cette période qu’après bien des refus il vendra sa première nouvelle au magazine Interzone, "Nunivak Snowflakes" [1989].

En 1991, Reynolds se rend en Hollande où il enseigne dans le monde universitaire et travaille pour l’Agence Spatiale Européenne. Il écrit beaucoup de nouvelles entre 1989 et 1999. Une partie d’entre elles dessinent un univers cohérent, ensuite dénommé "Cycle des Inhibiteurs", que l’on retrouvera dans ses romans.

Son premier roman, L'Espace de la révélation, publié en 2000 en Grande-Bretagne, est un succès critique et public très rapide. Son space opera ne compte ni planète impériale, ni bataille galactique, ni faune extra-terrestre : au contraire, incapable de dépasser la vitesse de la lumière, les Humains se déplacent rarement et lentement dans un univers semé des traces d’anciens ET disparus et de machines intelligentes destructrices. Le scénario est complexe, sombre et torturé. Les Inhibiteurs, ennemis de la race humaine, sont, comme les Bersekers de Fred Saberhagen, des machines programmées pour détruire toutes formes de vie intelligentes.

Quatre romans sont parus, qui forment le Cycle des Inhibiteurs, mais plusieurs nouvelles participent du même ensemble, dont deux ont été traduites en français à ce jour.

Alastair Reynolds a longtemps mené de front ses deux carrières, celle d’écrivain et d’astrophysicien. Il vivait à Noordwijk, aux Pays-Bas, où il travaillait pour l’Agence spatiale européenne avec sa compagne - qui, pour la petite histoire, est d'origine française.

Depuis 2004, Reynolds se consacre entièrement à l’écriture.

(source : Wikipédia)

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Quelques chiffres

Note moyenne : 7.95/10
Nombre d'évaluations : 22

0 Citations 25 Commentaires sur ses livres

Prochain livre
de Alastair Reynolds

Sortie Poche France/Français : 2019-01-29

Sortie USA/English : 2019-02-21

Dernier livre
de Alastair Reynolds

Sortie France/Français : 2018-09-01

Les derniers commentaires sur ses livres

Commentaire ajouté par Daranc 2013-03-22T20:51:08+01:00
L'espace de la révélation

le premier tome, de la tétralogie, un florilège d'inventions, et de créativité dans ce roman, J'ai retrouvé à sa lecture un peu du cycle de Tchaï, non pas pas l'histoire, ou les aventure, mais par le ressenti à la narration, ce que d'aucuns qualifierait de "longueurs" et qui ne sont que le ralentissement du fil de l'histoire

Afficher en entier
Commentaire ajouté par romain1 2014-07-09T11:31:44+02:00
Doctor Who : La Moisson du Temps

Une bonne aventure du troisième Docteur qui reprend un élément classique (une invasion extraterrestre) et est rehaussée par la présence de UNIT et du Maître. Une petite recherche a cependant été utile afin de comprendre le contexte de ce livre qui correspond à celui des saisons 7 à 10 de la première série Doctor Who. Le Docteur est ainsi piégé sur Terre suite à une panne du Tardis et travaille pour UNIT qui retient aussi prisonnier le Maître.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par mm22 2015-06-16T13:23:38+02:00
Janus

Un livre qui débute assez bien, et dont l'intrigue nous prend tout de suite. On veut absolument savoir comment cela se termine ! Il y a de l'action, des imprévus... Mais au fur et à mesure de la lecture, je me suis vite sentie dépassée et lassée, et je n'ai à peine compris la fin, qui n'avait à mes yeux que peu de sens et posaient encore plus de questions qu'elle n'était censée en répondre.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par lianne80 2016-08-06T21:51:55+02:00
Slow Bullets

http://delivreenlivres.blogspot.fr/2016/08/slow-bullets-alastair-reynolds.html

J'avais acheté cette Novella avant de savoir qu'elle allait être sélectionnée pour les Hugo, et donc quand elle l'a été je l'ai mise en haut de ma PAL pour la découvrir.

Au final j'ai trouvé que c'était une lecture moyenne, je ne me suis pas ennuyée, mais je n'en ressors pas impressionnée.

Scur nous raconte son histoire. Elle faisait partie de l'armée dans une gigantesque guerre entre les humains de la bordure et ceux du centre, une guerre de d'idéaux ou chaque coté pensait que seul son Livre était l'unique. Alors qu'on commence à parler de traités de paix signés mais que personne n'y crois sur la planète ou elle se trouve car l'information met toujours très longtemps à rejoindre les lieux les plus excentrés, elle est capturée par une patrouille ennemie. Le chef de la patrouille est un criminel qui en profite pour la torturer, avant d'être interrompu par un vaisseaux, ce qui sauve la vie de Scur, mais elle sombre dans le néant suite à ses blessures....

Quand elle se réveille enfin, elle ne comprend plus rien, elle est dans un lieu inconnu, dans une situation qui ne semble pas normale. En fait elle est dans une capsule d’hibernation qui vient de s'ouvrir, dans un gigantesque vaisseau de transport, ... qui semble avoir des problèmes. La moitié du vaisseau est en panne pour une raison inconnu, et il s'avère que la très grande majorité des passagers sont des prisonniers de guerres, des deux camps, mélangés. La situation doit être prise en main avant qu'elle ne dégénère en massacre et c'est Scur qui décide de commencer à réorganiser les choses, jusqu'au moment ou elle s'aperçoit que le criminel qui l'a torturée fait lui aussi parti des prisonniers.

Malgré le scénario prometteur sur ce point, on est pas du tout dans une histoire d'action. Le rythme est lent. Je pense qu'il y avait trop de points différents a exploiter dans l'histoire pour tout gérer dans une seule Novella, résultat on passe totalement à coté de tout le coté vengeance qui semble pourtant être le point principal pendant un bon bout de temps. Il traine, traine, on perd toute la tension le concernant et quand il revient j'ai trouvé que ça n'avait plus du tout l'impact qu'il aurait du avoir.

En gros j'ai trouvé ce coté la vraiment mou.

Pour le reste de l'histoire, c'est un peu une situation déjà vu, ce qui ne m'a pas vraiment impressionnée au final. Une femme qui se retrouve dans un vaisseau en panne entourée de criminels. Après oui le coté recherche de ce qui c'est passé, exploration des possibilités est celui qui m'a le plus intéressée. Sur ce point la je suis satisfaite de la façon dont l'auteur à traité l'arrivée d'information et comment les différents protagonistes réagissaient.

Ce que je reproche en fait c'est que rien n'est suffisamment développé. Toutes les idées auraient pu donner un truc énorme mais elles se perdent et ne sont qu'a moitié traitées.

Par exemple les sectes (ou religions, ou idéaux, gouvernements, on ne sais pas vraiment de quoi il s'agit), représentées par les Livres sont laissées à notre imagination, en dehors de leur existence et du fait qu'ils sont différents on ne sais strictement rien dessus. Je n'ai pas du tout aimé ça, bon certes ça fait qu'on n'a pas d'image préconçue des deux camps mais ça donne aussi l'impression que l'auteur n'a pas voulu aller plus loin dans la caractérisation de son monde. Un sentiment d'inachevé en quelque sorte.

J'ai aussi trouvé que les personnages étaient faible. On aurait pu s'attacher à Scur si on en avait su plus sur l'histoire de ses parents et si on avait compris tout ce qui est raconté en 2 lignes sur son enrôlement pour la guerre, mais non. La encore on passe totalement à coté, rien n'est expliqué, ce qui donne l'impression que le personnage n'est que survolé. J'ai trouvé qu'en plus elle manquait de sentiments, elle parait dure et détachée pendant la quasi totalité du livre, le seul moment ou elle montre un peu de caractère et qu'elle est humaine c'est quand elle se fâche à propos des Bullets, une fois sur l'ensemble c'est peu. Plus précisément j'ai trouvé qu'elle était toujours dans le même état durant tout le livre, il manquait une palette de sentiments dans l'affaire.

Les autres personnages ne sont encore moins caractérisés, on résume en 5 lignes leur vie -quand on le fait- et hop c'est terminé. Niveau personnages décidément ce livre ne fait pas fort, aucun ne se démarque particulièrement. Prad aurait pu donner quelque chose aussi, mais au final il ne sers que pour le coté technique, on ne le découvre pas du tout en tant que personne, on ne sais rien de plus de lui, je suis un peu déçue.

Dernier point, j'ai trouvé que la fin était un peu facile. Non pas qu'elle ne soit pas surprenante pour ce genre de livres vu qu'elle est ouverte, mais elle laisse les choses un peu en plan. Ok on voit le plan final, dans le sens ou l'auteur explique ce qui est prévu mais l'histoire s'arrête la, j'ai eu l'impression que tout s'arrêtait au milieu, alors que l'histoire aurait pu enfin commencer. Voila c'est ça, en fait cette novella serait une parfaite exposition de situation dans le cadre d'une histoire bien plus vaste, mais qu'il n'y a pas la suite. J'ai le sentiment (et c'est personnel) que l'auteur à fait une Novella avec un projet plus important qui a avorté.

14/20

Afficher en entier
Commentaire ajouté par nf23 2016-09-28T08:28:39+02:00
L'espace de la révélation

Je ne suis pas très fan de livres de science fiction. Celui-ci m'a été recommandé et prêté, mais je n'ai pas vraiment aimé...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Laurien 2017-03-12T20:29:58+01:00
Les Enfants de Poséidon, Tome 1 : La Terre bleue de nos souvenirs

Quelques très beaux passages, de belles idées poétiques - le lien entre les hommes et les éléphants, le message écologique. Mais un peu long à démarrer, et un peu complexe au départ avec les fils d'intrigue.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Pennyworth 2017-11-30T14:44:44+01:00
La Cité du gouffre

Et bien... je suis très mitigée. parce que j'ai eu des hauts et des bas dans ma lecture. Très enthousiaste au début, j'ai de suite accroché aux personnages et à l'ambiance, ainsi qu'à l'univers. il y a un peu trop de longueur peut-être, notamment dans les descriptions un peu techniques. et puis, il y a ce découpage particulier entre les points de vue qui donne un caractère particulier à l'histoire et qui permet aussi de se poser beaucoup de questions. et puis, il y a eu quelques passages à vide où mon intérêt est retombé. quelques confusions dans l'écriture, des passages trop rapides peut-être... je ne sais pas vraiment. et puis c'est revenu, aussi vite que c'était parti. mon intérêt a grimpé de nouveau et ne s'est plus éteint jusqu'à la fin.

C'est la première fois qu'un livre me fait ça, d'habitude quand mon intérêt retombe, il ne remonte pas mais là, si. preuve sans doute que l'univers et les personnages sont suffisamment solides et complexes pour faire tenir le lecteur jusqu'au bout. parce qu'effectivement, l'intrigue est très intéressante et s'approfondit au fur et à mesure des pages.

Bref, une bonne découverte que ce tome !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Ukko-Ukko 2018-03-11T14:29:17+01:00
Vengeresse

Reynolds développe ici avec adresse un de ces univers sombre et fouillé dont il a le secret. La congrégation connaît sa treizième occupation, chacune séparée de la précédente par de longues périodes d'inoccupation sur lesquels on ne sait pas grand chose. Les hommes n'inventent plus rien, ils se contentent d'aller récupérer les merveilles technologiques du passé dans de mystérieux baubles, sortes de satellites artificiels, ouvrant leurs portes durant de courtes périodes. Des équipages de vaisseaux spatiaux tentent de faire fortune en fouillant ces "baubles" (je ne vois pas trop comment traduire le terme) au risque de rester coincés dedans.

Si l'univers est étrange et fascinant, l'intrigue a quelques ratés. Tant qu'on est dans l'espace, tout va bien, mais les interactions familiales de l'héroïne sont assez faibles et, faute d'un background un peu construit, ces agissements sont parfois peu cohérents voire incompréhensibles. Dommage, parce qu'on a quand même envie d'en apprendre plus sur l'univers.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par MERYITUDE 2018-04-28T18:11:23+02:00
Les Enfants du Poséidon, Tome 2 : Sous le vent d'acier

Histoire surprenante avec ces 3 clones interconnectés et possédant une même âme.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par MERYITUDE 2018-05-26T11:08:58+02:00
Les Enfants du Poséidon, Tome 3 : Dans le sillage de Poséidon

Tout est parfait : idées très originales et surprenantes, une fin à rebond, une philosophie qui peut déranger.

Un très bon livre de fin de trilogie

Afficher en entier

Dédicaces de Alastair Reynolds
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Bragelonne : 7 livres

Pocket : 7 livres

Gollancz : 6 livres

Presses de la Cité : 4 livres

Milady : 3 livres

Vintage Books : 3 livres

Simon & Schuster : 2 livres

Solaris : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode