Livres
464 307
Membres
424 753

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Alaya Dawn Johnson

294 lecteurs

Activité et points forts

ajouté par b3laa 2011-04-20T12:16:35+02:00

Biographie

Alaya Johnson graduated from Columbia University in 2004 with a BA in East Asian Languages and Cultures. She lives in New York City.

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Diamant
29 lecteurs
Or
56 lecteurs
Argent
41 lecteurs
Bronze
39 lecteurs
Lu aussi
55 lecteurs
Envies
395 lecteurs
En train de lire
3 lecteurs
Pas apprécié
59 lecteurs
PAL
189 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 6.4/10
Nombre d'évaluations : 68

0 Citations 52 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Alaya Dawn Johnson

Sortie France/Français : 2013-03-28

Sortie USA/English : 2013-03-01

Les derniers commentaires sur ses livres

Commentaire ajouté par Avalon 2015-08-29T14:48:42+02:00
Le Prince d'Eté

Il y a des histoires avec lesquelles, et malgré toute notre bonne volonté, nous n'arrivons pas à accrocher.

Et bien, cette histoire est l'une de celle-ci.

Je n'ai même pas réussi à dépasser les 100 premières pages.

Ce qui ne m'arrive jamais, en temps normal.

Je passe mon tour ...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Milie_Baker 2015-12-07T23:34:50+01:00
Le Prince d'Eté

Un livre incroyable, riche en bouleversement et en émotions.

Les personnages sont vraiment attachants et on à très peur d'arriver à la fin du livre. Cependant, bien que très surprenante (pour moi en tout cas) j'ai adoré comme l'auteur à choisi de terminer son livre. Je le conseille !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par THgirl 2015-12-10T21:01:49+01:00
Le Prince d'Eté

Je dois que ce roman m'a transporté dans un autre monde. Je crois bien que c'était le livre le plus bizarre que j'aie jamais lu. On ne comprend jamais vraiment bien les sentiments de Enki envers June et cela m'a totalment débousolée... Le plus incohérent était la fin où je me suis vraiment demandée pourquoi j'avais pris la peine de lire tout ce livre. Bien sûr, j'ai aimé le côté révolutionnaire et artistique, ce qui d'ailleurs était vraiment incroyable.

Bref, ce livre m'a laissé perplexe et j'espère que vous le comprendrez mieux que moi...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Ice-Queen 2015-12-14T18:18:42+01:00
Le Prince d'Eté

http://les-lectures-de-ice-queen.blogspot.fr/2015/12/le-prince-dete.html

Je crois qu’il ne va pas être simple pour moi d’écrire un avis sur ce livre, pour la bonne raison que j’ai un tas d’impressions différentes et parfois même contradictoires.

Nous faisons la connaissance de June, une jeune artiste vivant au sein de la ville futuriste de Palmares Tres, située au cœur de ce que l’on appelait autrefois le Brésil. Elle aspire à mener une vie comme les autres, souhaitant juste être reconnue pour son talent. Mes ses plans vont êtres bouleversés lorsqu’elle va croiser la route d’Enki, le Roi d’Été, qui sera sacrifié au terme de son année de règne aux côtés de la Reine. Elle va se laisser entrainer, toujours plus loin, se retrouvant mêlée à d’importantes intrigues politiques malgré elle. Jusqu’à ce que June atteigne le point de non-retour, jusqu’à ce qu’elle soit obligée de choisir entre son cœur, ses convictions et son propre avenir…

J’ai un rapport assez particulier avec ce livre. Au départ, j’ai eu un peu de mal à accrocher, à saisir où l’auteur voulait nous emmener. Au départ, je trouvais cet univers étrange, les mœurs des habitants de Palmares Tres vraiment bizarres… L’histoire est un peu longue à démarrer et on se demande vraiment le but de tout cela. Jusqu’à ce que tout commence réellement. Ensuite, j’ai réussi à m’attacher à June et même à Enki. Malgré leur obsession pour l’art, ce sont deux jeunes gens qui ont un passé douloureux. On comprend en fait qu’ils se donnent corps et âme à leur art qui agit pour eux comme un exutoire.

Le Prince d’Été est une dystopie plutôt originale. Je pense pouvoir affirmer sans me tromper que c’est le genre de livre que l’on aime ou que l’on déteste. Car le récit bouleverse, met mal à l’aise, dérange. Et je dois dire que cela a très bien fonctionné sur moi, si bien qu’une fois l’univers apprivoisé, j’avais du mal à me détacher de cette lecture.

La ville de Palmarès Tres est incroyable. Gouvernée par les femmes, l’homme y a sa place, mais n’a pas accès au pouvoir. Les femmes ne leur font plus confiance, les considérant comme responsables de la fin du monde d’avant. Bien entendu, on comprend très rapidement que le titre de Prince n’est donc que poudre aux yeux… Mais de lourds secrets se cachent derrière cette élection…

Si la ville nous émerveille de par sa technologie, on se rend vite compte que tout n’est pas aussi fantastique qu’il y paraît. Malgré l’abolition de l’esclavage, certains, les plus pauvres, se sacrifient pour le bien-être des autres. Ainsi, au sein de cette cité construite en pyramide, seuls les niveaux supérieurs vivent bien et la plupart ignorent ce que subissent ceux qui demeurent en bas.

L’histoire en elle-même est très prenante et dynamique une fois qu’elle a véritablement démarré. L’action ne laisse aucun répit au lecteur et j’avais vraiment hâte de connaître le dénouement, étant surprise à chaque rebondissement. Les relations entre les personnages principaux sont complexes et ambigües et on ne peut oublier l’échéance de la fin du règne d’Enki… bref, le lecteur perçoit tout à fait la pression qui écrase de plus en plus les protagonistes et s’engage à leurs côtés dans une véritable course contre la montre. June qui était au départ une jeune fille ordinaire, va devenir un véritable symbole pour sa ville. Tout cela, car elle aime l’art et qu’elle est plutôt curieuse. De ce fait, elle se retrouve mêlée à des enjeux politiques et va découvrir avec surprise qu’elle se débat assez bien dans ce milieu.

Il y a beaucoup de non-dits, mais cela ne m’a pas dérangée, car du coup on se retrouve au même niveau que June et les autres. Le fait de ne pas en savoir plus qu’eux contribue à nous faire vivre pleinement cette histoire à travers eux. J’ai particulièrement été touchée par toute la dernière partie du roman, sans compter le final lui-même. C’est le genre de fin que j’adore ! Tout se passe très vite, un peu comme dans un rêve et l’auteur arrive réellement à nous mettre dans le même état que June. Encore une fois, on ne comprend pas vraiment avant qu’elle-même comprenne. Niveau émotions, j’ai été servie ! Je dois dire que j’ai eu beaucoup de mal à passer à une autre lecture après cela, tant cette histoire restait présente à mon esprit.

La plume de l’auteur est fluide et agréable. J’aurais juste souhaité avoir un petit lexique à la fin pour mieux comprendre certains termes employés. Je n’arrivais pas toujours à en saisir le sens tout de suite et du coup cela me déconnectait un peu de l’histoire, c’est dommage. Mais c’est là le seul point « négatif » que j’ai pu trouver. Après je comprends tout à fait que certains n’aient pas apprécié ce livre. Je pense sincèrement qu’il n’est pas forcément accessible à tout le monde. On peut totalement passer à côté. Fort heureusement, cela n’a pas été mon cas !

En résumé, Le Prince d’Été est un roman que je ne suis pas prête d’oublier ! C’est un récit dérangeant, bouleversant, parfois même étrange, mais qui a su me prendre aux tripes. J’ai vécu cette histoire aux côtés de June et j’ai eu un mal fou à passer à autre chose après cette lecture, tant ce livre me hantait encore. Je ne dis pas que je le conseillerais à tout le monde, car avec ce roman il n’y a pas de demi-mesure possible : on l’aime ou on le déteste. J’espère sincèrement que ceux qui se laisseront tenter seront aussi conquis que moi !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Sophie2810 2016-02-13T17:17:22+01:00
Le Prince d'Eté

J'ai vraiment fait tout mon possible pour poursuivre ma lecture ... Malheureusement j'ai dû m'arrêter à la moitié du livre ... J'ai lu les dernières pages par curiosité mais je n'ai vraiment pas eu la force de poursuivre la moitié restante...

Je n'ai pas accroché au style d'écriture ... Le livre est très long à démarrer et est très lent dans la narration ... Ce roman manque d'action...

L'univers créé est vraiment très intéressant mais reste assez flou (manque de détails )

Peut être qu'un jour je le reprendrai et le finirai mais ce ne sera pas pour tout de suite

Dommage... Je comprends que l'on puisse vraiment adoré ce livre comme je l'ai vu dans certains commentaires mais ça ne l'a pas fait avec moi.

J'avais longtemps hésité' à le lire ... Et bien j'aurais dû m'abstenir

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Milca 2017-05-14T20:40:41+02:00
Le Prince d'Eté

Un très bon roman jeune adulte qui a le mérite d'avoir des personnages queers et racisés.

Ma vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=6Fx6_hHsYFQ&index=22&list=PLiaXKX1IPRXU62uj9sfPDh5WrMVuputkU

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Metehera89 2017-06-24T10:51:08+02:00
Le Prince d'Eté

La couverture que je trouve fidèle au roman m'a beaucoup plus et le résumé intriguant a finit de me convaincre. le fait que le livre soit une one shot lui apporte une petite touche de singularité.

Je n'ai pas apprécié ce roman malgré l'univers dystopique très original mais pas assez expliqué ... Après on sent l'implication et le travail que l'auteur a du fournir pour en arrivée a cet univers, c'est dommage !

Et que dire des personnages. Ils ne m'ont pas convaincus du tout. Entre June qui est chiante et finis par te taper sur le système et Enki qu'on n'arrive pas à prendre au sérieux, je n'ai pas réussi à l'attacher à ce livre.

En résumé, je ne recommande pas !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Cassy33 2018-04-23T19:00:21+02:00
Le Prince d'Eté

Le Prince d’Été est une énorme déception.

En lisant le résumé, je m'attendais à me retrouver immergée dans une dystopie originale où seules les femmes auraient le droit de vivre librement, et où les hommes seraient perçus comme des personnes impures. Je pensais que la société dans laquelle vivait June se composait uniquement de femmes (et de quelques hommes sélectionnés pour assurer la survie de l'espèce humaine) et j'imaginais Palmares Três comme une ville assez sauvage, presque primitive, obligeant ses habitants à mener une existence assez dure et précaire. En ce qui concerne le scénario, je croyais qu'il allait surtout se focaliser sur Enki et June, qui tomberaient amoureux l'un de l'autre grâce à leur passion commune pour l'art tout en sachant pertinemment que leur relation ne pourrait pas durer plus d'un an puisque tous les Rois d’Été sont sacrifiés après avoir régné une année entière. D'ailleurs, je pensais également qu'ils essaieraient tous les deux de changer le système politique de Palmares Três pour préserver leur amour et pour empêcher le sacrifice des prochains Rois d’Été.

Mais finalement, rien ne s'est déroulé comme je l'espérais. Palmares Três n'a rien d'une ville sauvage, elle est au contraire très moderne et basée sur un système de castes (ici appelés niveaux) qui m'a rappelé celui de La Sélection ; les hommes vivent comme les femmes à la seule différence qu'ils sont peu nombreux à diriger la ville ; et plutôt que de s'intéresser directement à June, Enki, le Roi d’Été, tombe d'abord amoureux de Gil qui n'est autre que le meilleur ami de notre héroïne. Enfin, tomber amoureux n'est même pas le mot que j'emploierais pour définir leur relation. Gil a, à mon avis, développé des sentiments à l'égard d'Enki, mais ce dernier couchait simplement avec lui comme il le faisait avec à peu près tout le monde... Alors bon, je ne suis pas contre la romance gay, mais je pense qu'il serait tout de même judicieux de le préciser dans le résumé, car tout le monde n'y est pas tolérant... Et puis, j'avoue avoir tout de même été très surprise et déçue de constater que l'amour qu'on nous promet dans le résumé n'est en réalité qu'une histoire de sexe... Si je l'avais su, il est clair que je n'aurais pas lu ce livre et franchement, j'ai presque eu l'impression de m'être fait avoir en découvrant le réel scénario de ce roman.

En plus de ça, Enki et Gil ne sont pas les seuls à agir de cette manière. En fait, la grande majorité des habitants de Palmares Três sont aussi bien attirés par les femmes et les hommes et couchent avec n'importe qui sans éprouver le moindre sentiment...

Pour ce qui est de l'art, très présent dans ce roman, je ne peux pas dire qu'il ait relevé le niveau de l'intrigue. Le fait que je ne sois pas spécialement fan de l'art en général n'a pas dû beaucoup aider, certes, mais je pense que la façon dont l'auteure l'a présenté ne m'a pas permis de m'en faire une meilleure opinion.

En fait, j'ai trouvé les descriptions des projets artistiques de June très brouillons. Même en me concentrant, je n'ai pas vraiment réussi à les imaginer, ce qui rend cette partie du scénario tout à fait inintéressante à mes yeux.

D'ailleurs, toutes les descriptions que nous livre l'auteure m'ont donné cette impression. Son style d'écriture n'est pas mauvais en soi, certains passages étaient même très bien écrits, mais j'ai vraiment eu beaucoup de mal avec tous les lieux ou projets décrits.

En ce qui concerne les personnages, je vais encore une fois me montrer critique et pessimiste car je n'ai apprécié pour ainsi dire aucun protagoniste.

June n'est pas une héroïne attachante, elle est assez capricieuse, insolente et agaçante, surtout quand elle se retrouve en compagnie de sa mère, de Tante Yaha, de ses profs et de Bebel. Quand elle a un avis sur quelqu'un ou quelque chose, elle refuse catégoriquement d'en changer, même quand la personne en question fait des efforts et des sacrifices pour lui prouver qu'elle tient à elle (je parle bien évidemment de Tante Yaha ici). Sa passion pour l'art ne la rend pas plus intéressante car ses projets étaient trop flous pour attirer mon attention, et j'avoue ne pas avoir apprécié la façon dont elle se vantait être la meilleure artiste de Palmares Três juste parce qu'elle a du talent (comme beaucoup d'autres gens).

Enki est un personnage trop ambigu pour que l'on s'attache à lui. On ne sait jamais vraiment ce qu'il pense et même si cela pourrait le rendre mystérieux, ce n'est pas l'impression qu'il m'a donné durant ma lecture. En sachant qu'il était assez provocateur envers les Tantes et très imprévisible, je m'attendais à ce qu'il se révèle captivant et qu'il anime énormément le récit, mais ça n'a pas été le cas. Et puis, je pense que le fait qu'il couche avec n'importe qui sans sentiment ne m'a pas aidé à l'apprécier davantage.

Gil, quant à lui, est le seul à avoir attiré mon attention au début du roman. J'aimais sa complicité avec June, son côté charmeur et sûr de lui ainsi que son humour, mais à partir du moment où j'ai compris qu'il était amoureux d'Enki, qu'il couchait lui aussi avec n'importe qui, et quand son caractère enjoué s'est un peu effacé pour laisser place à un garçon qui n'arrête pas de pleurer dès qu'il parle d'Enki, de sa relation avec lui et du fait qu'il va mourir à la fin de son règne, je l'ai tout de suite trouvé beaucoup moins intéressant.

Pour terminer, la fin n'a pas amélioré mon opinion générale du roman et a confirmé le fait que ce roman n'était clairement pas fait pour moi.

Pour conclure, Le Prince d’Été est un roman qui n'a strictement rien avoir avec son résumé. Peut-être qu'il plaira à d'autres, mais en ce qui concerne, il ne représente qu'un livre que j'aurais préféré ne pas lire. Entre ses personnages qui se sont tous révélés décevants, leurs relations vides et sans sentiments, son scénario qui ne correspond en rien à ce à quoi je m'attendais et la présence un peu trop importante et ennuyeuse de l'art, je ne lui trouve vraiment aucun point positif...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par sorcieregarou 2018-04-24T19:03:03+02:00
Le Prince d'Eté

C'est la première fois que je lis un roman avec ce genre d'univers, entre l'art et la technologie. Je ne sais pas trop quoi en penser... Je ne me suis malheureusement attachée ni a June ni a Enki mais seulement à Gil qui est un personnage secondaire. A vrai dire je ne sais pas où l'histoire voulais nous mener je suis encore perdue. Mais j'ai bien aimée ma lecture, le fais que ce livre ne contient pas d'hétéro-normalité me rend joie ! Je conseille ce livre à tous ceux qui aime le brésil et les livres queers.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par ElleyaneFantasy 2018-08-29T19:55:12+02:00
Le Prince d'Eté

Une petite claque.

Le Prince d'été est un super livre qui mêle mythologie, dystopie, faits passés et Romance.

L'univers est absolument incroyable. Il y a un vrai côté féministe derrière ce nouveau Brésil. Malheureusement parfois il manque des explications ce qui nous laisse dans le flou : cependant on est très vite happé par l'histoire de June pour se poser pas mal de questions.

June est une heroine très combative, très forte tête (parfois un peu trop) qui vit mal la mort de son père et la présence de sa belle mère. Elle exprimé comme elle peut son côté rebel grâce à l'art. Ce mélange art et dystopie rend le livre encore plus imagé. Par ailleurs les descriptions sont tellement bien écrites que l'idée de sacrifices des Princes rendent le monde presque effrayant.

À lire sans modération.

Afficher en entier

Dédicaces de Alaya Dawn Johnson
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Robert Laffont : 2 livres

Thomas Dunne Books : 1 livre

Arthur A. Levine Books : 1 livre

HarperCollins : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode