Livres
432 648
Membres
354 657

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Alessandro Barbucci

569 lecteurs

Activité et points forts

ajouté par Grenette 2011-11-06T14:42:35+01:00

Biographie

Né à Gênes en Italie le 31 octobre 1973, Alessandro Barbucci est un auteur de bande dessinée italien.

Après avoir travaillé de nombreuses années dans la Walt Disney Company Italia, il est character designer sur le film d'animation Winnie l'Ourson.

Marié à Barbara Canepa, ils créent ensemble la série Witch, puis Skydoll et enfin Monster Allergy, toutes des séries à succès.

[source Wikipédia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Alessandro_Barbucci]

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Quelques chiffres

Note moyenne : 7.95/10
Nombre d'évaluations : 170

0 Citations 238 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Alessandro Barbucci

Sortie France/Français : 2018-09-03

Les derniers commentaires sur ses livres

Commentaire ajouté par alyssa2410 2018-07-18T13:47:45+02:00

Un très bon tome avec une histoire mystérieuse qui tient toutes ses promesses jusqu’à sa fin rocambolesque. On se recentre fortement sur le personnage et la personnalité de Fourmille qui va devoir enquêter dans les rues de Londres, qui regorgent de références en tout genre, et qui se prête parfaitement et en toute logique lorsqu’il est question de thé!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Swein 2018-08-12T14:43:13+02:00

Un univers intéressant et une héroïne aussi intéressante mais il se passe trop peu de choses dans ce premier tome pour que je puisse vraiment être emballée... Mais maintenant que les bases sont posées, l'histoire va pouvoir s'étoffer!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Akisame 2018-08-21T10:23:38+02:00

On prend les même et on recommence. La relation entre les personnages n'évolue absolument pas, alors que nous pourrions penser le contraire au vu de la fin du tome précédent. Un tome qui n'apporte pas grand chose.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par mimimaxcrea 2018-09-08T14:25:53+02:00

De superbes illustrations qui nous emmène dans un univers fantastique !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par ellebana 2018-09-12T13:17:43+02:00

Encore un bon tome.

J'ai particulièrement aimé la référence au chat de Schrödinger, à la fois mort et vivant sans être mort vivant.

Très beau dessins, l'histoire avance malheureusement un peu doucement pour laisser place aux "intrigues", mais on peut pas tout avoir d'un coup.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par louvasanga 2018-09-24T21:06:07+02:00

Après toutes ces années, je ne découvre que maintenant qu'il n'avait pas sa fiche. Qu'à cela ne tienne.

Chops est un BD bien sympas, avec un bon humour, des dessins originaux et marrants. On passe un bon moment en le lisant.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Irene-Adler 2018-09-27T12:50:22+02:00

♫ En mi soledad ♪ Laisser glisser… ♪ En mi soledad ♪

Non, ici il n’est pas question d’Opispo mais de la chanteuse Soledad (comme le titre d’Opispo) qui a des soucis avec la ligue de La Foi, un espèce de groupuscule qui prône des tas de choses en contradictions avec les paroles de la chanteuse et de son mode de vie.

Ceux de La Foi veulent laver plus blanc que blanc et être plus catholique que le pape, si tant est qu’il y ait un pape sur le monde miroir d’Ekhö…

Ce tome revient sur la fusion thaumique entre Yuri et Fourmille et notre Preshaun Sigisbert de Motafiume voudrait avoir plus de détail sur cette fameuse nuit, ce que Yuri ne veut pas lui révéler, bien entendu.

On sent bien dans ce tome que Yuri voudrait avouer ses sentiments à Fourmille, mais celle-ci n’en a cure, ne voit rien venir ou préférerait l’utiliser comme un sex-toys grandeur nature ce qui fait que notre roux préféré va aller voir ailleurs sur l’herbe est plus verte, emportant avec lui ses petits oiseaux bleus gazouilleurs.

N’oubliez pas que sur le monde miroir d’Ekhö, l’électricité n’existe pas et que ce monde, miroir du nôtre, utilise les animaux (dragons et autres bêtes fantastiques) pour se déplacer ou communiquer.

Comme tout le stock d’album de Soledad a été vandalisé, Fourmille a l’idée géniale de partir en tournée avec elle et d’enregistrer on live ! Et on descend dans l’Amérique profonde, celle du Sud et des rednecks.

Les dessins sont magnifiques, les couleurs chaudes et profondes, mais je trouve qu’Arleston donne le sentiment de survoler un peu différent sujet sans vraiment l’approfondir.

Que ce soit avec les espèces d’illuminés de la foi, les groupuscules religieux, les gens qui voudraient nous faire revenir en arrière, le viol, tout est survolé en peu de temps et on passe vite à autre chose, comme si nous étions encore à l’époque de la censure et qu’il ne fallait pas trop s’attarder sur certains sujets sensibles.

Certes, nous sommes dans de la bédé humoristique, mais malgré tout, il n’y a pas de mal à shooter là où ça fait mal puisque l’on aborde certains travers de nos sociétés.

Une fois de plus, Fourmille va prendre l’âme d’un mort et devenir lui, parlant comme lui, ce qui était assez chiant à cause de tous les « fuck’n » utilisés.

Un tome aux paysages somptueux, avec des Preshaun bien présent mais un tome en deçà de ce que j’ai connu. De plus, fallait pas être grand clerc pour deviner le truc avec le révérend Fox, ça m’a sauté aux yeux tellement le truc est éculé de chez éculé.

Malgré tout, on passe un bon moment de lecture, mais je trouve que l’on joue moins avec les sauts de personnalité de Fourmille, que son enquête sur le révérend Fox est trop rapide et que le secret de Soledad, on s’en doutait un peu.

Notre Yuri est peu présent puisqu’il s’est éloigné de Fourmille et tente, tout seul de son côté, de monter un truc avec des petits oiseaux bleus permettant de transmettre des messages : Touïte.

Un album en demi-teinte par rapport aux précédents qui avaient placé la barre très haute.

Cela ne n’empêchera pas de découvrir avec plaisir la suite des aventures thaumique de Fourmille et Yuri et de voir si Sigisbert va trouver matière à son étude…

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Irene-Adler 2018-09-27T12:51:49+02:00

Cet album des aventures de Fourmille et Yuri ne nous fera pas voyager dans Ekhö puisque nous sommes de retour à New-York, à Manhattan, pour être précis, où notre Fourmille va se retrouver habitée par un très grand sommelier.

Si le sommelier l’habite (pardon), c’est qu’il est raide mort… Mais qui a pu tuer un sommelier et surtout, pourquoi ?

C’est ce que notre duo d’enquêteurs, aidé d’un Preshaun, vont devoir trouver et comme vous le savez, peut importe la bouteille, pourvu qu’on ait l’ivresse.

Le tome 6 était un peu en deçà des autres et je vais devoir ajouter que le tome 8 aussi.

L’enquête est intéressante, Fourmille est souvent habitée par l’âme du sommelier, mais il manquait au tableau de Preshaun Sigisbert et, sans lui, il manque quelqu’un.

Il a été remplacé par le Preshaun Van Piperzeel mais je trouve qu’il n’a pas la même saveur que Sigisbert. D’ailleurs, on ne parle même plus de ce qui se passe lorsqu’un Preshaun manque de thé… Bheu, c’est le fil rouge, pourtant.

Quand aux motivations du Grand Méchant, je dirai bof bof, j’ai connu mieux, Arleston m’a habitué à beaucoup mieux et je n’ai pas retrouvé le scénariste génial qui m’a enchanté au début de la série Ekhö.

Le seul moment que j’ai bien aimé, c’est le survol du Central Park version Ekhö… Avec un rappel de ce qu’avait vécu Yuri une fois, dans ce parc où il ne faut pas trainer une fois la nuit tombée.

Anybref, ce n’est pas que cet album ne soit pas bon, mais j’ai une nette préférence pour les premiers qui avaient plus d’humour, de peps, de Preshaun, de références à notre monde, mais sous forme miroir.

À noter les petits clins d’oeil à King Kong et à une référence au combat titanesque entre Godzilla et le Kong, version « autres animaux ».

En espérant que le suivant soit plus intéressant et que nos deux amis explorent un peu plus ce monde fascinant qu’est Ekhö.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Irene-Adler 2018-09-27T12:54:51+02:00

Que pourrait-il y avoir de pire que du Lapsang Souchong introuvable en Europe ? Une pénurie TOTALE de thé en Angleterre…

Jetez un seau d'eau glacée à la figure de tous les amateurs de thé, cette situation horrible se passe sur Ekhö, le monde miroir du nôtre !

Ça n'en reste pas moins une catastrophe internationale pour les Preshauns qui, sans ce breuvage divin pour les calmer, pourraient en arriver à se laisser aller à leurs penchants bestiaux et monstrueux…

Mais que fait Scotland Yard, good lord the bloody bastard ? Ben Scotland Yard, il sèche sur le mystère du thé qui disparaît des entrepôts !

Fourmille Gratule pourra bien coiffer la deerstalker qui n'est pas de Sherlock Holmes afin de résoudre cette affaire ô combien explosive !

Aidé du fidèle Yuri qui aimerait mélanger ses fluides téluriques aux siens, les voici enquêtant dans un Londres qui n'a rien de celui que nous connaissons puisque dans le monde miroir, aucune machine électrique ne fonctionne.

Depuis que j'ai découvert Ekhö dans mon Lanfeust Mag© (en vente dans toutes les bonnes librairies), je ne me lasse pas des enquêtes de Fourmille et de Yuri dans ce monde décalé qu'est Ekhö, et les savoir à Londres a augmenté mon plaisir.

Pour ceux qui ne connaitrait pas le prolifique scénariste qu'est Arleston, il convient de vous mettre en garde : il a de l'humour, beaucoup d'humour, il s'amuse à mélanger les codes de notre monde avec ceux des autres et à jouer avec les lieux communs d'un pays ou d'une ville.

Ce qui veut dire qu'en plus de l'action liée à l'enquête, qu'en plus des personnages drôles et attachants que sont Fourmille et Yuri, vous risquez aussi d'avoir des grands sourires bêtes devant certains faits détournés de notre société ou devant certains dialogues.

Moi, c'est ma tasse de plaisir, lire les aventures de Foumille et en plus, la voir se faire habiter par l'esprit de Sherlock Holmes, c'est un petit plus sur lequel je ne cracherai pas.

L'inconvénient de ma lecture, c'est que j'ai découvert cet album en plusieurs épisodes, puisque prépublié dans le génialissime Lanfeust Mag, et donc, je serai bien obligée d'aller l'acheter lorsqu'il sortira en album afin de me remettre toute cette aventure désopilante en tête !

Je me demande bien où le prochain album de Ekhö va entrainer notre duo… Après New-York, Paris, Hollywood, Barcelone, Rome, le Sud Profond et Londres, que nous réserve ce scénariste prolifique qui, à lui seul, occupe une grande place dans ma biblio vu toutes ses séries ?

Afficher en entier
Commentaire ajouté par mimimaxcrea 2018-10-14T21:44:24+02:00

Le dessin et les couleurs des planches nous plongent dans un Paris fabuleux et étrange. L'intrigue est un peu en dessous du 1er tome mais cela reste quand même addictif.

Afficher en entier

Dédicaces de Alessandro Barbucci
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Soleil Productions : 26 livres

Glénat : 4 livres

Le lombard : 3 livres

France Loisirs : 1 livre

Soleil : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode