Livres
429 059
Membres
350 552

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Alex Cartier

Activité et points forts

Classement dans les bibliothèques

Diamant
53 ajouts
Or
126 ajouts
Argent
131 ajouts
Bronze
122 ajouts
Lu aussi
127 ajouts
Envies
513 ajouts
Pas apprécié
73 ajouts
PAL
488 ajouts

Quelques chiffres

Note moyenne : 6.6/10
Nombre d'évaluations : 96

0 Citations 145 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Alex Cartier

Sortie France/Français : 2017-10-12

Les derniers commentaires sur ses livres

Commentaire ajouté par Priscilla456 2017-12-26T16:59:32+01:00

J’ai préféré ce second tome , car les personnages on évolué et certainement grâce à Charlie(IL EST TROP CANON !!!!). Ophélie est quand même très naïve pour une jeune femme de cet âge , enfin elle s’efforce de croire en l’amour de Mickaël qui est tout pour elle. Un malheur surgit quand même dans ce roman , et je peux vous le dire je m’attendais absolument pas à ça . Je vais donc lire le dernier tome et ai trop hâte de découvrir la suite.

PS: j’aimerai trop qu’ophelie termine avec Charlie !!!! Est ce que vous aimeriez vous aussi?

Afficher en entier
Commentaire ajouté par chacha57 2018-01-07T12:25:52+01:00

Ce tome est dans la continuité du premier, j'ai trouvé qu'il y avait des passages assez long et puis je trouve qu' Ophélie est un peu naïve. Je trouve également que l'histoire était trop facile trop simple, il n'y a pas de réelle difficulté pour Ophélie. Et puis Michael par ci, Michael par la, c'était un peu barbant au bout d'un moment.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Devoreusedelivres17 2018-02-04T19:05:47+01:00

Je n'ai pas aimé, je n'ai même pas fini le livre pour être honnête.

Dès le début, j'ai été très confuse.

Je n'aime pas le caractère d'Ophelie, je n'aime pas ses fantasmes et d'autres choses aussi.

Je voulais le lire car je pensais que ca aller me plaire et que j'allais rajouter un commentaire positif...

Mais il y a quelques pointes d'humour mais apres ça s'arrête là.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par TuttiFruttyx 2018-02-19T19:13:40+01:00

Quelle déception !

Le pitch de ce bouquin était parfait, pourquoi l'auteur a-t-il fait cela !?

Il y a tellement de sexe dans ce bouquin, tellement d'histoire qui n'ont rien à voir avec la trame principale que cela devient presque hors-sujet. J'ai très rarement de déception dans mes lectures, car je survole le résumé la plupart du temps et donc je ne m'attends à rien en particulier.

Mais là, on m'a promis une femme qui allait se lancer dans la création d'une série, et malheureusement ce n'est pas ce que j'ai trouvé dans ce livre.

J'ai pourtant persévéré dans ma lecture avec beaucoup d'attente, car je pensais voir enfin le côté "tournage" apparaître vers al fin. Et non, cette fin est décevante et en plus on suit toute les parties de jambes en l'air de cette héroïne pour au final la voir faire un choix sans intérêt.

En bref, si vous n'êtes pas passionnés par le côté "tournage de série" alors lisez-le, mais si c'est justement ce thème qui vous intéresse dans ce livre, passez votre chemin.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par alapage 2018-03-13T20:41:35+01:00

Laure et Ophélie sont associées dans une boîte de relations publiques à Hollywood. Alors que la vie d'Ophélie est un vrai conte de fées, Laure approche tranquillement de la trentaine et se demande où s'en va sa vie. Plusieurs personnes autour d'elle lui demandent régulièrement pourquoi elle se limite à travailler en relations publiques alors qu'elle pourrait produire sa propre série télévisée. L'idée fait tranquillement son chemin...

Un soir alors qu'elle est au comptoir du bar lors d'une représentation et que son copain David est à l'extérieur et discute avec son ex-copine, Laure est en colère contre lui et tente donc de séduire le barman, Alexandre, en lui disant qu'elle va produire une série. Mais la soirée tourne au cauchemar...

Par la suite, Laure apprend que son associée la quitte pour un an, car elle part avec son amoureux pour un tournage à l'extérieur du pays. Sa vie de couple avec David bat de l'aile depuis un petit moment et le découragement la gagne lorsqu'elle apprend que David part pour la France. Il vient d'accepter un contrat de six mois avec son ex-copine alors qu'elle-même, elle est partie de la France pour faire carrière à Hollywood. Rien ne va plus dans sa vie personnelle et professionnelle... elle se sent vraiment seule.

C'est avec Sean que le rêve de produire une série prendra vie, mais pour se faire, il faut absolument convaincre le beau Alexandre et qui malheureusement, n'est plus à Hollywood par sa faute. Elle devra aller le chercher au fin fond du Grand Nord canadien. De plus, il va falloir qu'elle accepte que Julia, la fille de Sean, joue un rôle prédominant dans la série... bref, les embrouilles ne font que commencer!

Assurément, Alex Cartier a décidé de donner suite aux personnages de sa saga Movie Star pour ce récit. Alors qu'auparavant, Ophélie était au centre de ses intrigues, ici l'intrigue tourne plutôt autour de Laure. Par contre, nous sommes toujours dans l'univers du cinéma, des gens riches et célèbres!

Je dois avouer que le début du roman fut assez pénible pour moi. J'ai eu de la difficulté à adhérer non seulement à l'intrigue, mais également aux personnages. Je n'ai pas vraiment apprécié la personnalité de notre protagoniste. Laure m'a semblé superficielle, prétentieuse et arrogante! D'ailleurs, la plupart des personnages m'ont donné cette impression et je dois dire que ce n'est pas une toile de fond bien sympathique.

Par contre, à mesure que l'on avance dans le récit, nous sentons que les personnages prennent un visage un peu plus humain. J'ai réellement senti cette métamorphose lorsque Laure est partie au Grand Nord pour aller chercher Alexandre. À partir de là, j'ai adhéré un peu plus à l'intrigue. Et ce fut essentiellement la même chose pour les personnages secondaires. Personnellement, j'aurais bien aimé que l'auteur nous présente dès le début ses personnages sous cet angle.

L'univers du cinéma est quant à lui bien intéressant. L'auteur nous expose l'envers du décor et toutes les intrigues politiques qui se cachent derrière. Mais au final, je suis relativement déçue par ce roman. Je m'attendais tellement à plus en lisant le résumé. Heureusement que l'auteur a su se rattraper dans la deuxième moitié sinon je crois bien que j'aurais pu laisser tomber ma lecture...

http://alapagedesuzie.blogspot.com

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Julie-176 2018-03-16T22:24:06+01:00

Un tout grand merci aux Editions Belfond et à Netgalley de m’avoir offert ce livre.

Grosse erreur de ma part, avoir lu ce livre, sans avoir lu les précédents tomes de la trilogie « Movie Star ». Même s’il est annoncé sur différents sites qu’il peut être lu indépendamment des autres tomes, j’ai un goût de trop peu après avoir lu pourtant ces quelques 556 pages. De très nombreux rappels aux précédents tomes sont faits tout au long de l’histoire et malgré les explications en note de bas de page, j’ai eu du mal à m’y retrouver.

Grande addict des thrillers, polars, policiers en tout genre, j’étais curieuse et enthousiaste de sortir de ma zone de confort et de me plonger dans ce roman. Hélas, je sors de cette lecture avec un sentiment vraiment mitigé : à la fois, j’ai passé de bons moments avec beaucoup de références cinématographiques et en même temps, je me suis parfois ennuyée de par la longueur du récit. Autant le résumé m’avait beaucoup attirée, autant je reste sur ma faim à bien des égards.

Je pense que le gros « couac » dans cette lecture est que je n’ai pas pu m’attacher à l’héroïne principale : Laure. Qui est-elle ? En quelques mots : une française expatriée à Hollywood avec sa meilleure amie, Ophélie, en vue de créer une société de relations publiques. Tout va bien dans le meilleur des mondes, jusqu’à ce qu’Ophélie décide de suivre son fiancé de réalisateur à l’autre bout du monde pour son prochain film et que son petit ami, David, soit envoyé temporairement comme reporter à Paris. Mythomane et fantasque, je l’ai trouvée à de nombreux égards, agaçante au possible. Difficile donc, de se plonger totalement dans l’histoire. Il en a été de même pour les autres personnages que j’ai trouvé fort superficiels. Parfois, la psychologie féminine échappe aux auteurs masculins et c’est sans doute le cas ici.

Ce roman est difficilement classable. A certains égards, j’ai eu l’impression de me retrouver dans un livre de type « young-adult » et pourtant, les scènes de sexe sont assez explicites pour ne pas pouvoir être mises dans n’importe quelles mains. Bon, d’accord, je sais que je commence à me faire « vieille » mais je ne crois pas non plus penser comme une prude bonne sœur. Heureusement, on ne retrouve pas ces « descriptions » à toutes les pages non plus.

A côté de cela, j’ai apprécié me plonger dans l’univers du cinéma et des séries et surtout, y découvrir l’envers du décor, pas toujours très rose.

Comme vous pouvez donc le constater, cette plongée dans le « new romance » n’a pas été une expérience très concluante pour ma part, malgré tout le respect que j’ai pour cette maison d’éditions que sont les Editions Belfond. Dommage, une prochaine fois peut-être…

Afficher en entier
Commentaire ajouté par amel78s 2018-05-30T23:47:19+02:00

13.5 - 1 = 12.5/20

Bon, eh bien la grande leçon que j’aurai tiré de Movie Star, c’est qu’il faut toujours lire les résumés des livres avant de répondre « oui » à la question « voulez-vous participer ? » de l’opération « lire avant tout le monde » !

J’avais été sélectionné pour lire le tome 1 il y a un peu plus de 2 ans et moi qui mets un point d’honneur à toujours finir les livres que je commence, je me retrouve avec cette trilogie érotique sur les bras !

Eh oui, je n’avais pas apprécié le premier tome. Cependant, je dois admettre que j’ai relativement apprécié celui-ci.

En fait, au début je n’aimais pas du tout, j’étais même plutôt saoulé car ce n’était pas de bon cœur que je reprenais la série, mais plus je tournais les pages et plus ça commençait à me plaire.

Reprenons donc du début.

Tout d’abord, ce qui m’a un peu fâché et amusé à la fois, c’est de lire une scène de sexe dès la page 6 !!!!!!!! La page 6 !!! Mais c’est trop rapide, on a même pas le temps de se remettre dans l’histoire ! J’étais dépassée, l’auteur ne perd pas son temps hahaha.

D’ailleurs, il y a beaucoup, voire que du sexe dans ce livre, plus que dans le tome précédent il me semble. Au début de ma lecture, je me demandais vraiment si je n’étais pas en train de lire un roman porno.

C’est simple, soit ils baisent, soit ils parlent de cul, littéralement. Une ou deux scènes un peu chaudes ne me gênent pas mais ici c’était très lourd. Très cru également, un peu grossier sur les bords, je n’ai pas aimé du coup je passais vite ces passages mais on finit quand même par s’y habituer au fil de la lecture.

De plus, la relation entre Ophélie et Michael est trop malsaine, surtout au début. Honnêtement, quand ils étaient tous ensemble sur le yacht j’avais plus l’impression qu’Ophélie était une escort-girl à bord pour satisfaire tous les désirs de Michael que son amante.

Du reste, ce n’était pas qu’une impression mais la réalité vu que Charlie avouera lui-même qu’ils ont l’habitude de faire ce genre de virée sur le yacht. Donc, Ophélie n’était qu’une fille de plus mais qui a réussi à tirer son épingle du jeu.

En parlant de cette dernière, elle est complètement à l’ouest. Elle est folle amoureuse de lui et pense que Michael est aussi fou amoureux d’elle mais d’un autre côté, elle a peur qu’il se lasse d’elle et son seul moyen de le retenir est le sexe.

Le summum, c’est quand il l’oblige à lui faire une fellation et qu’elle n’ose rien dire de peur qu’il la quitte et quand elle ose enfin s'affirmer et dire non lorsque Michael lui force un peu la main pour pratiquer la sodomie, elle est hyper heureuse qu’il respecte son choix et elle qualifie cela je cite : d’« une véritable preuve d’amour »… Mais enfin, c’est quand même la moindre des choses qu’il respecte son choix ! Elle a vraiment le cerveau ramolli, celle-là !

Et le pire, c’est que ce n’est pas le pire ! Quand leur petite session sexuelle sur le yacht arrive à son terme, il la jette sans même lui dire un au revoir (tout ce qu'il y a de plus prévisible) et elle, elle continue de lui courir après !!!! Je crois que je n’ai jamais lu un livre où le personnage principal a aussi peu de fierté. Un peu d’amour propre Ophélie, s’il-te-plaît ! Elle m’a paru tellement cruche sur ce coup. Et quand elle le retrouve à Venise, elle recouche presque immédiatement avec lui comme si de rien n’était…

Toutefois, même si elle est cruche, j’ai quand même apprécié son personnage ainsi que celui de Laure dans ce second tome. Mise à part leur conversations qui ne tournent quasi exclusivement qu’autour du cul, elles font bien la paire toutes les deux, et je les ai trouvé marrantes. C’était hyper drôle quand Laure a volé les cartons d’invitations des deux femmes Russes, elle avait tout prévu, chapeau Laure !

En réalité, à partir du moment où ils se quittent sur le yacht, l’histoire devient plus intéressante. Le récit est plus dynamique, le retour à Paris, puis Venise, Christophe, et encore Londres, et à la toute fin Los Angeles. Le rythme est un peu retombé quand elles sont revenues de Venise mais globalement, l’histoire a réussi à maintenir ma curiosité jusqu’à la fin.

C’est vrai que c’était plaisant de lire les dernières pages et du coup, je suis impatiente de connaître la suite, qui l'aurait crû ?

Il reste néanmoins 2 points négatifs dont je voulais parler (je crois que mon commentaire va faire 500 pages, c’est du grand n’importe quoi. Pour celles et ceux qui ont eu la force de le lire, félicitations !! ;) :

1 - Je n’ai pas du tout aimé la jalousie excessive d’Ophélie dès lors qu’une autre femme s’approchait trop près de son Michael. J’ai trouvé ça grotesque car elle-même est la maîtresse d’un homme marié donc elle ne devrait pas s’étonner s’il va voir ailleurs et de ce fait, elle est archi mal placée pour insulter les autres. Par exemple, à Londres, quand la mannequin Victoria Secret est sur la piste de danse avec Michael et qu’elle l’insulte de « salope » et de « guenon en rut », ça m’a profondément irrité. Je ne supporte pas les insultes gratuites et la médisance. J’espère ne pas revoir ce genre d’attitude de sa part dans le dernier tome.

2 – Enfin, le truc qui m’a énervé à un point et qui m’a choqué, tellement choqué que je suis obligée de retirer 1 point symbolique dans ma note du livre, c’est le racisme envers les Asiatiques dont a fait preuve Michael. Ophélie, elle, ça la fait rire. Moi, ça ne m’a pas fait rire.

Ce livre a été publié en 2016. Ça veut dire qu’en 2016, on publie encore des livres avec des bons vieux clichés racistes. Il imite odieusement un accent chinois alors que la masseuse est indienne en faisant comme si elle ne savait pas parler un bon français. Etant moi-même une femme racisée, je suis très sensible à ce genre de racisme ordinaire et c’est juste scandaleux de publier des choses comme ça aujourd’hui.

Ces derniers points n’entachent pas ma hâte de lire le dernier tome mais c’était tout de même important de le signaler car entre les insultes et les préjugés racistes, ma patience commence à avoir des limites.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par giniebook 2018-06-25T15:11:02+02:00

Je n'ai pas aimé le mode d’écriture et je ne l'ai même pas fini.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Avalon 2018-08-03T20:06:09+02:00

Ce n'est pas une lecture qui me restera en mémoire.

Honnêtement je ne m'attendais pas à ça en commençant ce roman.

L'univers de la production est vite relegué aux oubliettes en faveur des pseudos romances et des scènes de sexe. Je n'ai pas particulièrement de problème avec ça d'habitude, mais là c'est trop souvent, trop long et beaucoup trop cru à mon goût. C'est même carrément vulgaire par moment. Il n'y a aucune ambiance romantique là dedans.

De plus je n'ai pas aimé que les femmes présentent dans l'intrigue soit qualifiée de nymphomanes alors que ce n'est pas le cas pour le héros qui se vante pourtant de ses nombreuses conquêtes. Mouais la féministe que je suis n'a vraiment pas apprécié ça.

En bref, c'est surtout un romance érotique et rien d'autre.

Je conseille aussi de lire la saga "Movie Star" avant de lire ce livre, sinon vous allez patoger dans la semoule pour comprendre les références faite dans l'histoire. Je parle en connaissance de cause.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par amel78s 2018-08-15T23:41:24+02:00

6/20

Pffffff j’ai pas envie de commenter, surtout parce que je suis vraisemblablement partie pour un long commentaire… J’ai pas le temps pour ça :(

Bon, que dire ? Sans doute la même chose que pour les deux premiers tomes.

Je vais commencer par ce qui m’a le plus saoulé : les remarques racistes. Et pour illustrer, je vais mettre un petit passage sympa ci-dessous :

« — Remarque, si tu veux tester un gros pénis, autant sortir avec un Noir.

— Laure, c’est raciste comme remarque ! Mon amie a pris un air offusqué.

— Pas du tout ! Ce serait raciste si je disais qu’il en a une petite parce qu’il est noir. Là, c’est factuel ou au moins statistique. Ce sont plutôt les Asiatiques qui sont moins bien pourvus. »

Je ne suis même plus choquée des propos de l’auteur, au bout de 3 navets (ouuh que je suis mauvaise), je commence à m’habituer, mais il n’y a pas un éditeur, une équipe qui travaille avec lui, des gens qui relisent etc. pour lui dire qu’il ne faudrait peut-être pas publier ça comme ça ?!

Entre autres, il y avait aussi le taxi Haïtien qui ne s’intéressait pas vraiment au cinéma, donc Ophélie a remercié Dieu de lui avoir donné un homme « cultivé » qu’un pauvre chauffeur de taxi inculte (mépris de classe) ou encore Ophélie qui pensait que la Japonaise était une « groupie analphabète » juste car elle était Japonaise (racisme ordinaire encore). Bref, on ne va pas énumérer non plus.

Le deuxième point insupportable, c’est le sexe. Comme je l’ai dit pour le tome 2, soit ça baise, soit ça parle de cul mais pour ce dernier opus, l’auteur s’est surpassé. Le sexe, ce n’est plus une page sur deux mais une phrase sur deux maintenant. Félicitations !! C’est une véritable performance, je ne pensais pas que c’était possible.

Il y en a beaucoup trop, c’est grossier, ce n’est même pas sexy ! Honnêtement, ça m’a écœuré, surtout que j’imaginais des personnes âgées en train de copuler dans ma tête, c’était terrible.

Troisième point : Ophélie ! J’aime les personnages qui ont confiance en eux, qui savent ce qu’ils valent et qui ne se privent pas de le dire. Mais là, j’ai fait une overdose. Soit, Ophélie, tu es la plus belle femme du monde; est-ce une raison pour dire que toutes les autres sont moches ? J'honnis les gens qui jugent autrui sur son physique. "Il est laid","elle est grosse","elle a le cul bas", "elle a les jambes courtes", "il a des grandes dents"... Ça m’agace vraiment de lire des choses comme ça, on est à l’école primaire ou bien ?

Je l’ai trouvé garce et je n’ai pas apprécié, d’autant plus qu’elle fait la sainte à côté. Un exemple : quand Amy lui dit que son couple avec Charlie bat de l’aile et qu’elle lui demande d’aller plaider sa cause auprès de lui, on voit Ophélie 3 minutes plus tard se demander si elle pourrait pas coucher avec Charlie car : « serait-ce même une trahison, dans la mesure où son couple bat de l’aile ». No comment.

Sa relation avec Laure était également trop malsaine. Elles sont censées être meilleures amies alors pourquoi Laure ne fait que se rabaisser et se dénigrer par rapport à Ophélie et sa beauté incroyable ? Je trouve cette amitié plutôt triste. Moi, je n’aimerais pas être une amie comme ça ni avoir ce genre d’amie.

En parlant de Laure, ce personnage est une catastrophe ambulante qui ne s’intéresse et qui ne parle que de sexe, qui n’existe qu’à travers le sexe et dont l’auteur l’a étiqueté sous la dénomination de femme libérée.

Donc, pour l’auteur, une femme moderne et libérée est une nymphomane, génial.

En réalité, en tant que féministe, j’ai eu du mal avec ces propos, et puis toutes les petites remarques du genre « nous, les femmes, on est susceptibles nia nia nia… ».

De toute façon, comme j’ai pu le dire dans le tome 1, ça se voit que l’auteur est un homme.

En fait, je me rends vraiment compte en ayant fini le dernier livre que toute cette trilogie n’est rien de plus ni moins qu’une ridicule caricature de la féminité.

Mais de quoi l’auteur s’est-il inspiré pour créer ses personnages féminins exceptionnels ? Hé bien il nous le dit gentiment dans les remerciements à la fin du bouquin :

« Mais se projeter dans les fantasmes et la description du plaisir féminin n’aurait pas été possible sans la lecture quotidienne des blogs et des sites de magazines féminins : Elle, Cosmo, Marie-Claire, Femme actuelle, Version Fémina… Merci à toutes les journalistes qui ont contribué à faire d’Ophélie et de Laure deux jeunes femmes crédibles et modernes. »

Je crois qu’on ne peut pas faire plus niaiseux que ça.

Ces magazines, à part te prédire ton horoscope, te dire quelles couleurs seront à la mode à l’automne prochain, te faire faire un quiz « quel animal de la jungle es-tu ? », le top 5 des meilleurs positions du kamasutra à réaliser avec son amoureux sans oublier la page diététique avec la recette quinoa et courgettes, je ne vois pas vraiment ce qu’ils ont d’autres à proposer. Bon, bah au moins maintenant, je comprends tout !

Honnêtement, je n’aime pas casser un auteur, je ne l’ai jamais fait d’ailleurs, mais les romans pour femmes, quand on ne sait pas très bien ce qu’est une femme, vaut peut-être mieux pas les faire. C’est un conseil.

Et puis, au-delà même de la manière dont l’auteur traite le sujet de la féminité et de la sexualité, l’intrigue principale du livre ne marche pas. Absolument rien n’est crédible. Tout est surréaliste ! Je réitère ce que j’ai dit pour le tome 1, c’est Zazie dans le métro. Il aurait pu rajouter des dragons et des vaisseaux spatiaux dans l’histoire, ça ne m’aurait même pas étonnée.

En tout cas, je suis bien contente d’avoir fini cette trilo, je n’en pouvais plus. Une série de moins dans ma pile à lire. Si j’avais su dans quoi je m’embarquais quand j’ai reçu le tome 1…

Bon allez, salut (adieu !!) Laure & Ophélie et bonne continuation !

Afficher en entier

Dédicaces de Alex Cartier
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Belfond : 4 livres

Pocket : 3 livres

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode