Vous utilisez un bloqueur de publicité

Cher Lecteur,

Nous avons détecté que vous utilisez un bloqueur de publicités (AdBlock) pendant votre navigation sur notre site. Bien que nous comprenions les raisons qui peuvent vous pousser à utiliser ces outils, nous tenons à préciser que notre plateforme se finance principalement grâce à des publicités.

Ces publicités, soigneusement sélectionnées, sont principalement axées sur la littérature et l'art. Elles ne sont pas intrusives et peuvent même vous offrir des opportunités intéressantes dans ces domaines. En bloquant ces publicités, vous limitez nos ressources et risquez de manquer des offres pertinentes.

Afin de pouvoir continuer à naviguer et profiter de nos contenus, nous vous demandons de bien vouloir désactiver votre bloqueur de publicités pour notre site. Cela nous permettra de continuer à vous fournir un contenu de qualité et vous de rester connecté aux dernières nouvelles et tendances de la littérature et de l'art.

Pour continuer à accéder à notre contenu, veuillez désactiver votre bloqueur de publicités et cliquer sur le bouton ci-dessous pour recharger la page.

Recharger la page

Nous vous remercions pour votre compréhension et votre soutien.

Cordialement,

L'équipe BookNode

P.S : Si vous souhaitez profiter d'une navigation sans publicité, nous vous proposons notre option Premium. Avec cette offre, vous pourrez parcourir notre contenu de manière illimitée, sans aucune publicité. Pour découvrir plus sur notre offre Premium et prendre un abonnement, cliquez ici.

Livres
718 356
Membres
1 031 150

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Alex Daunel

Auteur

33 lecteurs

Activité et points forts

Thèmes principaux

ajouté par
de

Biographie

Classement dans les bibliothèques

Diamant
1 lecteurs
Or
8 lecteurs
Argent
8 lecteurs
Bronze
6 lecteurs
Lu aussi
9 lecteurs
Envies
14 lecteurs
En train de lire
0 lecteurs
Pas apprécié
1 lecteurs
PAL
10 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 6.88/10
Nombre d'évaluations : 16

0 Citations 10 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Alex Daunel

Sortie France/Français : 2021-08-26

Les derniers commentaires sur ses livres

Commentaire ajouté par lenoute1 2021-08-26T15:42:21+02:00
Les Indécis

Voici un roman original qui traite de manière légère de la vie après la mort. Si vous deviez vous réincarner en personnage de roman après votre mort, quel genre littéraire choisiriez vous, afin d’inspirer un auteur sur terre ? Max, 33 ans vient de mourir dans un accident de voiture. Il a 24h pour choisir son genre littéraire. Mais le voila indécis. Pour le guider, il peut compter sur Mme Schmidt, sa défunte professeure de français. Je vous laisse découvrir par vous-même quel genre s’est révélé à Max... Ce premier roman d’Alex Daunel m’a agréablement surprise. Il est orignal, prenant, par les sujets qu’il aborde et son écriture. A l’aide de personnages très intéressants l’auteur a su avec justesse accorder de la légèreté et du drame. J’ai plongé directement dans l'histoire et l’ai lu d’une traite.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par marie-nel 2021-09-03T15:17:01+02:00
Les Indécis

J'ai tout de suite été attirée par le résumé. Choisir un genre littéraire où vivre quand on est mort, j’adhère tout de suite. Au-delà de cela, c’est le troisième roman de la nouvelle collection des éditions de l’Archipel, « Instants suspendus », dont j'ai déjà lu les deux premiers parus. Comme le présente la maison d’édition, « cette collection rassemble des histoires qui nous font du bien et nous encouragent, où que nous soyons, à nous projeter plus haut, plus beau, plus fort. ». J'aime énormément la philosophie de cette collection. En plus, il s'agit ici d'un premier roman, et j'aime aussi beaucoup découvrir de nouveaux auteurs.

 

Pour en revenir à l’histoire, j’ai donc fait la connaissance de Max, à un très mauvais moment de sa vie, puisque nous le rencontrons juste après son décès. Il vient d'avoir un très grave accident de voiture, et se retrouve dans un endroit totalement inconnu, qui ne ressemble pas à ce qu'il connaît. Il va faire une rencontre inattendue en la personne de son ancienne professeure de français, Mme Schmidt celle-ci décédée également. Elle va alors lui expliquer la situation et ce qu'on attend de Max. Il est en fait dans un lieu intermédiaire, qui n'est ni le Paradis ni l'Enfer. Il est dans l'Inspiratoire. Dans cet endroit, les morts choisissent un genre littéraire qu’ils aiment, et ils serviront d'inspiration à un auteur en prenant la place des personnages du roman qu'il écrit. Max n’en revient pas, est encore très perturbé par son accident et sa mort, et ne comprend pas ce qu’il lui arrive. Il ne sait quel genre choisir, il est perdu. Il va donc faire partie des « Indécis », un groupe de morts qui hésite dans leur choix. Et Mme Schmidt va lui servir de guide car il a un temps limité, 24 heures, pour choisir son genre. Passé ce délai, il se verra attitré un genre d'office, souvent celui le moins prisé, et tomber ainsi dans l'oubli.

On va donc suivre Max dans ses questionnements sur sa vie passée, sur ses erreurs, ses mauvais choix. Ça le perturbe tellement qu’il a de la peine à accepter sa situation. Dans sa vie, il avait un bon métier, était amoureux, mais il sent bien que quelque chose le freine et l’empêche d'accepter sa mort. Il fait une sorte d'analyse sur lui, il se rend compte que son métier dans les mines ne lui apporte pas ce qu'il recherchait quand il a commencé à travailler, lui ce qu'il voulait surtout, c’était aider les autres, et ce n'est pas tellement cette voie qu'il a suivie. Mme Schmidt va ainsi, en plus de le guider dans son choix final, l'aider à se remémorer les moments forts de sa vie passée pour arriver à le débloquer. Sans le savoir, elle va aussi revenir sur elle-même et sur ses goûts.

 

Bien évidemment, il va être question de livres, d'auteurs, d’écriture, pour mon plus grand plaisir. On va naviguer dans un monde littéraire, mais pas seulement. Cela ne prend pas non plus toute la place, et il n'y a pas besoin de grandes connaissances en littérature pour comprendre et s’intéresser à l’histoire. Mais pour une amoureuse des livres comme moi, j’ai adoré me sentir dans cet univers. Et comme j'aimerais, après ma mort, me retrouver dans un tel endroit, par contre, mon choix serait difficile à faire aussi… C’est quand même le rêve ultime pour une amoureuse des livres de se trouver dans un roman, dans la peau d'un personnage, sous la plume d'un auteur. Comme on dit, quel « kiff » ! en tout cas, moi je signe tout de suite !

Pour en revenir à l'histoire, beaucoup de sujets sur la vie sont traités par l'autrice, avec beaucoup de subtilité et de sensibilité. Le deuil, la mort bien sûr, mais aussi les rapports familiaux, parentaux, amoureux, la vie professionnelle, les faux pas que l'on fait, les erreurs qui impactent souvent toute notre vie. Bien que ce roman se passe dans un état après la mort, il parle beaucoup de la vie.

 

J'ai été touchée par Max et aussi par Mme Schmidt, ce sont deux personnages très sensibles, qui ont beaucoup à apporter à l'autre. Je me suis très vite attachée à eux, j'avais envie d'aider Max, le réconforter aussi parfois. Cet attachement aux personnages s'est fait malgré une narration à la troisième personne du singulier qui n’est pas celle à laquelle je suis la plus sensible au niveau ressenti des émotions. Mais j'ai trouvé ce choix judicieux ici, car il m'a permis de garder une certaine distance avec les émotions qui n’était pas négligeable. Tout en m’impliquant dans ma lecture.

Le style est très bon, très fluide, très subtil. La lecture s'est faite facilement, les pages se tournaient sans accrocs. J'aime beaucoup la façon de raconter de Alex Daunel. D'ailleurs ce livre pourrait se classer plutôt comme une sorte de conte philosophique ou d'essai, s'il fallait le ranger dans un genre pour les Indécis. On sent l’amour de la littérature chez Alex Daunel, elle cite des auteurs, des romans, qui m'ont aussi marquée en bien ou pas aussi d'ailleurs. On se souvient souvent des romans qu'on a eu du mal à lire. Autant que nos coups de cœur.

 

Ce roman ci, quant à lui, restera dans mes bons souvenirs de lecture. J'ai beaucoup aimé les massages qu'a voulu passer l'autrice, c’est une très belle découverte pour moi. J’ai aussi aimé son originalité. C’est une histoire pas banale, et c’est tellement bien pensé, que j'ai eu l’impression que cela pouvait exister réellement. Je ne vous dirai bien sûr pas quel choix Max fera à la fin du livre, s'il en a fait un d'ailleurs, en tout cas, j'ai beaucoup aimé ce final. Je trouve que l’autrice a très bien exploité toutes les facettes de ses personnages. Elle a également ajouté des touches d’humour, les réparties entre Max et Mme Schmidt m'ont fait sourire, cela fait du bien, en créant ainsi des bulles de légèreté dans un contexte parfois un peu plus lourd.

 

Pour conclure, je pense que vous l'aurez compris, j'ai beaucoup aimé ce livre, qui me confirme aussi que cette nouvelle collection est de très belle qualité. En plus, les livres sont très beaux, avec une très jolie couverture, dessinée également à l’intérieur. Je suis vraiment très contente de les avoir dans ma bibliothèque.

Je ne peux, bien sûr, que vous conseiller cette lecture, au thème original et très bien écrit. C’est un premier roman réussi, je vais d'ailleurs, de mon côté, noter Alex Daunel dans mes auteurs à suivre pour ne pas rater ses prochaines publications. Je la lirai à nouveau avec grand plaisir.

 

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Causettedemaman 2021-09-06T18:47:40+02:00
Les Indécis

Le résumé m'a beaucoup intrigué, et j'ai eu envie de sortir de ma zone de confort pour découvrir cet ouvrage. Le sujet est très original et le traitement qui en est fait aussi. En se remémorant sa vie, ses lectures, Max va accepter sa mort, préalable indispensable au choix de son genre littéraire. Cela permet à l'auteur de nous emmener d'un genre à l'autre, de les décrire, de les rapprocher d'épisodes de la vie de Max.

J'ai passé un très bon moment avec ce livre. Cela m'a rappelé des souvenirs de lycée, cela m'a aussi donné envie d'explorer ou de redécouvrir certains genres !

Conte philosophique ? Récit fantastique ? Roman initiatique? Ou tout simplement prétexte à parler littérature et émotions? Ce livre est pour moi inclassable. A vous de le lire et de faire votre propre opinion...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par LesLecturesDeLily 2021-10-25T15:07:23+02:00
Les Indécis

#Chronique pour les Éditions de l'Archipel​ : Les indécis d' Alex Daunel​

[Suite à un accident de voiture, Max perd la vie et se retrouve bloqué dans un monde parallèle où il doit choisir son style littéraire afin de donner envie à un auteur d'écrire sur lui. Tant qu'il n'a pas pris sa décision, il est un indécis.

Fantastique, classique, contemporain... Tant de choix, tant de genres, lequel choisir ? Lequel sera le bon ?

Son guide, une ancienne professeure littéraire, va l'aider à faire le bon choix et ce ne sera pas chose facile pour elle, car Max va se remémorer les grands moments de sa vie et devoir accepter sa mort, ce qui le perturbe et le freine dans sa réflexion.

Les chapitres sont courts, Les indécis est un livre qui se lit rapidement et avec beaucoup de plaisir. On découvre des personnages attachants, touchants qui bien malgré eux, se retrouvent dans une situation inconfortable, à faire un choix délicat qui n'est vraiment pas simple autant pour les uns que pour les autres. Imaginez ne choisir qu'un genre littéraire, qu'un auteur, pour le restant de vos jour.]

La suite est disponible sur le blog : http://www.leslecturesdelily.com/2021/10/les-indecis-ecrit-par-alex-daunel.html#more

Vous l'avez lu ? Aimé ? Pas aimé ?

#lesindécis #alexdaunel #editionsdelarchipel #avislecture #leslecturesdelily Les lectures de Lily​

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Ridley 2021-11-16T08:56:32+01:00
Les Indécis

Le résumé m'a appelé dès que je l'ai lu ! Et quand j'ai vu la couverture...j'ai su que je devais découvrir cette histoire !

Max vient d'apprendre qu'il est mort et qu'il est dans l'Inspiratoire, un lieu entre la vie et la mort dans lequel il va devoir choisir un genre littéraire. Une fois le choix fait, il va potentiellement pouvoir revivre à travers un personnage de roman.

Mais problème : Max ne se souvient absolument pas du dernier livre qu'il a lu et n'a aucune idée du genre qu'il préfère. Heureusement il va croiser son ancienne professeur de français, Mme Schmidt, qui va l'aider à trouver sa voie.

Cette histoire est complètement loufoque et touchante ! J'ai adoré ! L'histoire va au-delà du personnage de Max, même si c'est sa vie que l'on découvre à travers les lectures qu'il a faite.

Mais cette façon de découvrir, ou redécouvrir dans le cas de Max, sa vie à travers les livres...nous fait nous pencher sur notre propre vie de lecteur ou lectrice ! Sur les livres qui nous ont marqués, qui nous ont aidés ou encore apportés une aide salvatrice à un moment précis!

En plus de nous faire opérer une introspection littéraire, cette histoire ne dévalorise à aucun moment un genre, contrairement à ce que l'on peut observer dans le monde littéraire malheureusement...

Donc oui j'ai trouvé que la fin était un peu trop rapide mais les mots de l'auteure m'ont vraiment touché tout au long de ma lecture.

Je pense qu'il s'agit d'une histoire qui passe ou qui casse de par son originalité ! Moi c'est passé, j'ai adoré cette lecture qui est une ode à toute la littérature, sans discrimination.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par LightAndSmell 2022-07-26T10:57:58+02:00
Les Indécis

Évoquer la question délicate de la mort tout en plongeant les lecteurs dans une bulle confortable hors du temps que l’on a bien du mal à quitter ! Un petit exploit qu’a réussi à réaliser Alex Daunel avec son excellent roman Les Indécis, que j’ai eu la chance de lire en lecture commune avec Karine du blog Valmyvoyou lit. Si je parle de chance, c’est que ce roman a suscité en moi tellement d’émotions et de réflexions quant à ma propre vie que j’ai ressenti le besoin quasi viscéral d’en parler avec quelqu’un au fur et à mesure que je tournais les pages. Je remercie donc chaleureusement Karine pour nos nombreux échanges qui ont donné une tournure très personnelle à cette lecture, et probablement contribué au plaisir pris à me plonger dans ce savoureux roman.

Un concept de départ aussi audacieux qu’original ou quand la littérature vous offre l’immortalité…

Intelligent et audacieux, avec une belle touche de cocasserie, Les Indécis est une petite ode à la littérature avec des références littéraires à foison, des auteurs dont on capture le nom au détour d’un dialogue, et des personnages qui se trouvent irrémédiablement et éternellement liés au pouvoir des mots et des livres. Une réalité à laquelle va être confrontée, plutôt abruptement, notre protagoniste : Max, la trentaine, découvre qu’il est décédé, et encore plus déroutant, que la mort n’est pas la fin de tout, mais le début d’autre chose… Mais pour cela, faut-il encore qu’il choisisse LE genre littéraire qui lui convient afin d’inspirer un auteur et ainsi pouvoir se réincarner dans un de ses personnages ! Quand on dit que la littérature conduit à la postérité… Il y a d’ailleurs quelque chose d’extrêmement libératoire dans cette idée d’une vie après la mort qui se démarque des religions, tout en offrant cette immortalité que nous sommes nombreux à espérer plus ou moins consciemment.

Lisant de très nombreux genres, j’avoue avoir tout de suite été saisie par l’ampleur de la tâche qui attend Max d’autant qu’il n’a que 24h pour se décider. Malheureusement, les livres et lui, ce n’est pas une grande histoire d’amour, alors choisir un genre dans lequel passer l’éternité, ça lui semble mission impossible. Et puis, il a quand même du mal à réaliser le caractère incongru de sa situation. On le serait à moins… Il pourra toutefois compter sur l’aide de son ancienne professeure de lettres, et béguin d’adolescent, qui lui servira de guide et l’aidera à remonter le fil de ses expériences littéraires. Parce que s’il ne peut se souvenir du dernier livre lu, avec un petit effort et de l’aide, Max commence à se souvenir des livres qui ont jalonné les différentes étapes de sa vie.

Un roman léger qui aborde néanmoins des thématiques fortes…

Au gré de ses souvenirs, des personnages qu’il rencontre et de ses projections mentales qui nous font traverser les époques et les lieux, Max se dévoile à nous dans toute son humanité. Se dessine, au fil des pages, une personne attachante avec ses failles, ses douleurs d’enfant, d’adolescent puis d’adulte, ses qualités, ses amours, ses joies, mais aussi ses renoncements, ses peurs, et cette indécision qui le caractérise et qui l’accompagne même dans l’au-delà. À travers ce personnage touchant, sensible et empathique, qui a tenté à sa manière de veiller sur les autres en oubliant de s’occuper de lui-même, l’autrice évoque tout un panel de thématiques intéressantes : la famille, les relations parents/enfants parfois compliquées, la rivalité fraternelle, l’amour, la maladie, la mort, le deuil d’une personne, mais aussi d’une relation, le besoin de sécurité matérielle que nos sociétés modernes tendent à faire passer avant celui de l’épanouissement personnel, le capitalisme et ses dérives… Il est également question d’épanouissement professionnel, de perte de sens au travail, de burn out, et des petites décisions professionnelles que l’on reporte à plus tard, avant d’être entraîné dans une spirale infernale qui nous dépasse, nous broie et nous annihile lentement.

Si le premier tiers du roman marque par sa légèreté, la suite est un peu plus sérieuse mais jamais pesante, car l’autrice trouve un fabuleux équilibre entre grave et léger, entre sérieux et cocasserie, entre mort et vie. Cela passe autant par une plume tout en légèreté et en arrondie que des personnages savoureux, et un humour omniprésent et d’une grande sensibilité. On ne s’amuse pas de la mort à proprement parler, on la dédramatise et on remet en perspective les défauts des individus qui, une fois leur vie envolée, n’ont plus d’importance. D’ailleurs, ici à l’Inspiratoire, ce qui compte c’est ce qu’on est et non ce qu’on a été. Il n’y a aucun jugement de valeur de la part des guides dont le seul rôle est d’aider les personnes décédées à choisir le genre dans lequel elles pourront s’épanouir.

À cet égard, Mme Schmidt a tout de suite attiré ma sympathie, bien qu’elle m’ait parfois déroutée par une impatience mal contenue et un manque d’empathie lors de certaines scènes. Néanmoins, elle reste un personnage intéressant et bienveillant qui arrive à guider sans imposer, à expliquer sans rationaliser ce qui ne peut l’être, et à recadrer Max quand ses propos frisent la condescendance, même si c’est plus par maladresse que par malveillance. Je salue d’ailleurs l’autrice qui rappelle avec brio que chacun peut lire ce qu’il souhaite sans devoir subir les moqueries d’autrui. J’ai également beaucoup apprécié Théo, un guide qui, malgré le drame de la guerre, garde une vision tellement positive de la vie qu’il ne pourra que vous donner le sourire, et susciter en vous une profonde admiration. Il définit à lui seul la notion de résilience. Mention spéciale également à Odile, une mamie attachante et aux goûts littéraires inattendus.

Un voyage littéraire qui invite à la réflexion et à l’introspection…

Au fil des découvertes sur le passé et la mort des différents personnages, j’ai réfléchi à cette thématique de la mort et à la manière si délicate dont l’autrice l’aborde. Alors que c’est un sujet qui me met d’habitude mal à l’aise, j’ai pris beaucoup de plaisir à lire le roman, et ai même trouvé une certaine poésie à l’idée de me réincarner dans un personnage que j’aurais inspiré à un(e) auteure. Une relation artiste/muse aussi originale qu’inspirante et belle ! Il est également amusant de voir comme aux côtés de Max, on en vient spontanément à éliminer les différents genres pour tenter de trouver celui qui nous conviendrait le mieux. Pour ma part, je crois que j’aurais opté pour le rôle de guide si on me l’avait proposé, puisque ce n’est pas quelque chose que l’on peut décider par soi-même, ou pour un genre désuet, mais qui m’a donné le virus de la lecture, les fables. Mais ce que je retiendrai avant tout de ce roman, c’est la manière dont l’autrice arrive à mettre de la vie, de la lumière et de l’espoir dans la mort : parce que si une personne qui se réincarne oublie tout de sa vie d’avant, elle en commence également une nouvelle avec toutes les promesses que cela comporte.

Le roman, de par son ton joyeux mais profond, se lit vite, trop vite parce qu’une fois la dernière page tournée, j’ai eu du mal à quitter cette bulle hors du temps dans laquelle Alex Daunel nous plonge. J’aurais aimé avoir le point de vue des vivants, découvrir les réactions de l’entourage de Max suite à son décès, et notamment d’un père avec lequel il n’a jamais vraiment réussi à communiquer, et d’une petite amie dont il ne comprendra la force de l’amour qu’après avoir terminé son voyage littéraire. Car à mesure que les livres de sa vie défilent devant ses yeux, Max mène un véritable travail d’introspection, lui permettant de lever des blocages, et de se reconnecter à des émotions et des sentiments depuis trop longtemps ignorés. En d’autres termes, de se réconcilier avec lui-même ! Et c’est probablement la raison pour laquelle suivre les vivants quand on tente de (re)donner vie à un mort, qui l’était peut-être émotionnellement depuis longtemps, aurait amoindri la portée de cette sublime et émouvante histoire de seconde chance.

En résumé, en cassant les codes, en mélangeant contemporain, imaginaire, voire même feel good, l’autrice nous propose ici un roman original, drôle, sensible et émouvant, bien plus profond qu’il n’y paraît. Un roman qui, à travers le voyage littéraire de son héros, invite avec douceur les lecteurs à réaliser un véritable travail d’introspection sur leur vie, leur rapport à la mort, au deuil et à la lecture. Ode aux livres, tous les livres, en même temps qu’aux secondes chances, Les Indécis est un concentré d’émotions dans lequel on se sent bien, que l’on soit un amoureux des livres, un lecteur occasionnel ou un simple curieux prêt à donner sa chance au pouvoir des mots, de l’imagination et de l’inspiration !

https://lightandsmell.wordpress.com/2021/09/10/les-indecis-alex-daunel/

Afficher en entier
Commentaire ajouté par TPKLLBOOK_95 2022-08-02T20:38:52+02:00
Les Indécis

Max meurt, brutalement et se retrouve dans un entre deux. Après la mort, une possibilité de "renaître" à travers un livre, on choisit le genre que l'on veut et y'a plus qu'à inspirer un auteur.

Dis comme ça, c'est facile, mais choisir son genre, qu'on soit lecteur ou pas et pouvoir inspirer quelqu'un est compliqué.

Et cela, Max va très vite s'en rendre compte. Mme Schmidt, son ancienne prof, va être son guide, à travers ses souvenirs elle va l'aider à trouver son chemin...

Je ne vous en dis pas plus. Je ne fais qu'un petit pitch que vous pourrez retrouver dans la 4eme. Pourquoi ? Parce que c'est comme ça qu'il faut plonger dans cette histoire.

Pour moi c'est une leçon de vie.

Qu'importe qu'on soit lecteur ou pas, qu'on aime les livres ou non, cette alternative de vie à travers les mots après la mort... J'adhère totalement. Pour moi c'est une intrigue inédite et c'est ce qui m'a plu !

C'est bien écrit, c'est recherché et crédible.

J'avoue ne pas m'être totalement attaché à Max mais cela ne m'a pas gâché la lecture.

Il est perturbé par ce qui lui arrive et je l'ai trouvé pas très sympa dans certaines de ses réactions. Et le petit bémol était les répétitions sur les fantasmes sur sa prof...

Mme Schmidt quant à elle est un vrai guide, elle oriente Max pour qu'il se (re)trouve, elle est des fois sarcastique et pleine de bonnes volontés même quand elle se fait un peu rembarrer.

On aborde tous les genres littéraires, on a des références (dont certaines que je ne connaissais pas), on "voyage" à travers le cheminement de Max, on change de paysages ça évite l'ennui et ça nous permet de patienter jusqu'à la révélation finale : quel genre va-t-il choisir pour sa réincarnation ?

Parce que pour moi, oui, c'est une véritable réincarnation !

Et puis on met en lumière que la vie va trop vite, qu'on ne prend le temps de pas grand chose au quotidien, ne pas penser qu'au boulot, profiter de la famille, des amis, de la vie tout simplement. Une belle leçon de philosophie de la vie non ? Ce ne sont peut-être que des paroles mais c'est ce que l'on devrait tous faire !

En bref, je finirais par vous dire que pour moi, ce serait le genre "jeunesse" que je choisirai sûrement, même si... Je n'aime pas rentrer dans les cases et être une indécise pourrait me convenir. Jusqu'à un certain stade, que vous découvrirez si vous lisez le livre ! Quel teasing de qualité, je sais !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par MillieDi 2022-08-07T23:46:39+02:00
Les Indécis

Un livre qui parle de livres... idéal pour les amoureux de littérature en tous genres.

Ce roman assez simple se dévore. La thématique avait de quoi attirer la lectrice que je suis : un au-delà où on se réincarne dans le genre littéraire de son choix, le rêve !

Notre personnage principal est un indécis. Cadre supérieur ennuyeux sans imagination qui ne lit pas et est bien embêté pour choisir un genre. Si sa guide spirituelle tente de lui présenter divers genres, elle doit surtout l'aider à accepter sa mort et à faire le deuil de sa vie. Passant par toutes les étapes classiques (déni, colère, etc.), Max fait également un point sur son vécu et les évènements qui l'ont marqué.

Il m'aura manqué un peu de suspens et d'humour. L'histoire ne décolle pas. Le roman m'a surtout paru être une jolie excuse pour parler littérature.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par DreamLife 2022-08-14T17:09:48+02:00
Les Indécis

Une idée très intéressante de ce qu'il y a après la mort, et une approche qui me rejoint beaucoup de ce que mourir signifie pour moi (mais pas selon Max le personnage principal, mais ceux qui l'accompagne).

J'ai aimé les changements de décors constant, les références à beaucoup beaucoup de livres de tous genres. L'auteur ne fait aucune discrimination des genres et en fait un point important tout au long du récit, ce que j'apprécie.

C'était une lecture facile et rapide. Un souffle de vent frais.

Une chose est sur, si j'ai à choisir un genre littéraire suite a mon décès, je ne serai pas indécise.

Afficher en entier

Dédicaces de Alex Daunel
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

L'Archipel : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode