Livres
473 054
Membres
446 473

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Tous les livres de Alexandra David-Neel

1 lecteurs
2 notes
7 lecteurs

Au début du XXe siècle, le Népal est encore pratiquement interdit aux étrangers. Grâce à ses amitiés et à une connaissance subtile de l'âme orientale, Alexandra David-Néel (1868-1969) parvient à y entreprendre le plus étonnant des voyages. Publié en 1949 mais longtemps demeuré introuvable, Au cœur des Himalayas relate le pèlerinage que "Jétsunema" (la "Dame-Lama") effectua durant l'hiver 1912-1913 sur les lieux mêmes où vécut le Bouddha. Son récit éclaire une civilisation à la fois cruelle et mystique qui échappe à tous les critères d'analyse de la pensée occidentale. C'est une très riche leçon d'histoire humaine autant qu'une captivante expérience vécue.

5 lecteurs

Exploratrice, écrivain, orientaliste, Alexandra David-Neel (1868-1969) voyagea à pied durant une quarantaine d'années à travers l'Inde, la Chine et le Tibet et fut la première Européenne à entrer dans Lhassa, la ville sainte bouddhiste, en 1924.Depuis sa mort en 1969, à l'âge de 101 ans, plusieurs malles et caisses de la correspondance d'Alexandra ont été triées, permettant de rassembler 37 ans de correspondance (de 1904 à 1941), essentiellement avec Philippe Neel, son mari.La lecture de ce document unique, qui nous restitue toute la richesse personnelle de la célèbre exploratrice, nous montre également la personnalité d'un mari qui sort grandi de cette aventure peu banale que fut leur vie conjugale. Au fil des lettres, on le voit comprendre de mieux en mieux sa singulière épouse : des milliers de kilomètres et des guerres les séparent mais ils sont unis par la pensée. Alexandra se trouve mêlée à des événements dramatiques ? Philippe s'inquiète ! Elle a perdu tous ses bagages, ses subventions, son avoir personnel ? Philippe cherche un moyen de lui faire parvenir des subsides afin de la sortir de la dramatique situation où elle se trouve.Pourtant Philippe Neel quittera cette terre en 1941 sans connaître l'issue de la dernière "aventure" de son "aventureuse" épouse. Mais Alexandra n'a jamais oublié celui qui lui a permis de vivre "sa vie" jusqu'à son dernier jour.

1 lecteurs
1 notes
3 lecteurs

Ce volume réunit les écrits féministes, libres-penseurs et libertaires de la jeune Alexandra David-Néel que nous avions auparavant publiés, respectivement dans Pour la Vie (en 1998); puis dans le Féminisme rationnel (en 2000), qui reproduisait aussi des articles du journal féministe La Fronde, récemment retrouvés. Ces facettes de la personnalité de la future exploratrice du Tibet - par ailleurs férue de philosophie indienne - restent encore un peu méconnues de ses fidèles. En digne filleule du géographe anarchiste Elisée Reclus, "ADN" y révèle déjà une force de conviction tout à fait comparable à celle d'une Madeleine Pelletier ou d'une Nelly Roussel, ses contemporaines féministes.

3 lecteurs

« Il n’est pas déshonorant de mourir en poursuivant un but même futile, ce qui l’est, c’est de se laisser vaincre et d’accepter sa défaite. » Alexandra David-Néel Au pays des brigands-gentilshommes fait partie d’une série de quatre volumes1 qui relatent les pérégrinations d’Alexandra David-Néel au Tibet, de 1921 à 1924 et de 1937 à 1946, bien avant que ce pays ne soit sinisé. Cette première partie débute le 5 février 1921. Depuis l’occupation chinoise, en 1950, tout a changé dans cette immense contrée rayée de notre planète en tant que pays indépendant. Les Tibétains restés sur leurs hauts plateaux se sont « adaptés au modernisme » introduit par les Chinois, tout comme ceux qui, ayant suivi S.S. le XIVe dalaï-lama en exil, ont évolué au point de dire : « Même si nous retournons au Tibet très bientôt nous savons que ce ne sera plus comme avant. » C’est donc ce Tibet, tel qu’il était « avant », que nous allons retrouver tout au long de ces pages évocatrices et souvent humoristiques. L’intrépide voyageuse a, il est vrai, un art tout particulier pour décrire les paysages – déserts sablonneux, jungles luxuriantes, solitudes herbeuses ou humbles cahutes, hameaux vétustes, gompas fabuleuses – sans parler de ces « paysages humains » qu’elle sait rendre si vivants… Tout ce qu’elle décrit, elle l’a vu, elle l’a vécu. Au cours de dix années elle a parcouru des milliers de kilomètres à dos de mules, de yaks, et le plus souvent à pied, pour faire ce qu’aucun Occidental n’avait fait avant elle, et ne fera après elle. Aussi ses études ethniques, philosophiques et religieuses constituent-elles un témoignage exceptionnel auquel on devra toujours se référer. Ceux qui ont aimé le Voyage d’une Parisienne à Lhassa qui relate la réalisation d’un projet fou (traverser le Tibet à pied et en mendiant et vivre deux mois dans la capitale de ce pays resté si longtemps mystérieux) apprendront, en lisant ce récit, les innombrables difficultés auxquelles Alexandra David-Néel s’est heurtée avant de franchir la frontière si bien gardée ou plutôt la « barrière politique » qui en interdisait l’accès. « Mais, tous comptes faits, dit-elle, le bilan du présent voyage n’a rien d’attristant. J’ai parcouru une grande étendue de pays presque inconnue, j’y ai vu, entendu et appris maintes choses. » C’est tout cela que le lecteur va découvrir au pays des brigands-gentilshommes. Quant à ceux qui ont connu Alexandra David-Néel à travers son Journal de voyage (lettres à son mari) ils auront, peut-être, à certains passages, l’impression du « déjà lu ». Il n’y a pourtant pas double emploi, la correspondance est, tout simplement, complémentaire du présent livre, voire de toute l’oeuvre. D’ailleurs, ces milliers de lettres écrites au jour le jour permettent aux lecteurs de situer dans le temps les pérégrinations de celle qu’on a surnommée « la femme aux semelles de vent ». Alexandra David-Néel ne se préoccupe pas, pour sa part, du temps qui passe, persuadée qu’elle ne fait que passer ou, plus précisément, voulant à tout prix franchir cette frontière interdite, se battant et se débattant pour y parvenir, elle ignore souvent tout au long de ces difficiles chemins le jour et la date… À cette époque, sans doute pensait-elle déjà ce dont elle était convaincue dans les dernières années de sa longue vie : « Qu’est-ce que cela veut dire, la date, l’âge, le jour, la nuit ! Ce ne sont que des mots… » M. M. P

3 lecteurs

"A vrai dire, j'ai le mal du pays pour un pays qui n'est pas le mien. Les steppes, les solitudes, les neiges éternelles et le grand ciel clair de "là-haut" me hantent ! Les heures difficiles, la faim, le froid, le vent qui me tailladait la figure[...] les camps dans la neige, dormant dans la boue glacée, et les haltes parmi la population crasseuse jusqu'à l'invraisemblance, la cupidité des villageois, tout cela importait peu, ces misères passaient vite et l'on restait perpétuellement immergé dans le silence où seul le vent chantait, dans les solitudes presque vides même de vie végétale, les chaos de roches fantastiques, les pics vertigineux et les horizons de lumière aveuglante. Pays qui semble appartenir à un autre monde, pays de titans ou de dieux. Je reste ensorcelée."

Ce sont à la fois les hauts plateaux tibétains et les confins nord-ouest de la Chine himalayenne que célèbrent avec une nostalgie poignante ces ligne d'Alexandrta Davied-Néel.

Chine et Tibet sont en effet les pays de prédilection de la célèbre exploratrice. Elle les a parcourus sur des milliers de kilomètres de jungle, de steppes ou de solitudes glacées, à pied, à dos de yack ou de mule, le plus souvent par des chemins inexplorés.

Ces voyages, Alexandra David-Néel les a racontés dans une série de livres inoubliables rassemblés ici pour la première fois en un seul volume, sous le titre simple mais évocateur de Grand Tibet et Vaste Chine.

Le premier récit débute en février 1921, quand Alexandra entreprend le projet fou de rejoindre Lhassa, la cité saine perchée sous le toit du monde, à pied, déguisée en mendiante. La dernière aventure prend fin en 1946, quand, famélique et vêtue de hardes, elle échappe aux horreurs de la guerre sino-japonaise.

Dans chacun des cinq textes qui couvrent ces deux périodes d' exploration, le lecteur retrouvera intacts l'acuité du regard, la profondeur de réflexion, l'humour, tout ce qui fait l'immense talent de celle que l'on a surnommée "la femme aux semelles de vent".

1 lecteurs

" Pour la majorité des Occidentaux, qu''ils s''en tiennent à la définition des catéchismes : " L''homme est composé d''un corps mortel et d''une âme immortelle ", ou à des définitions analogues établissant une division bien tranchée entre esprit et matière, c''est le principe immatériel, ou âme, qui subsiste, tandis que le corps est détruit. Il n''en va pas de même chez les peuples imbus de notions différentes quant à la constitution de leur personne.

Cependant, en tous lieux, les faits imposent à l''homme la constatation du caractère transitoire de tout ce qui l''entoure, mais cette constatation, qui lui est pénible, n''entame pas son désir inné d''immortalité. Il s''y obstine, créant des mythes, des doctrines et des pratiques, tous tendant à le réconforter, à le conforter dans la foi qu''il chérit en son immortalité. " Alexandra David-Néel. Dans cet ouvrage passionnant, paru pour la première fois en 1961 et qui continue à faire autorité, Alexandra David-Néel examine les mythes, croyances et légendes en rapport avec l''immortalité dans les cultures chinoise, tibétaine et indienne.

2 lecteurs

Nombreux sont ceux en qui subsiste la curiosité concernant les doctrines enseignées par des maîtres de traditions orientales. Les descriptions de rites bizarres ne présentent qu'un aspect extérieur, alors que ceux qui cherchent le sens ésotérique comprennent que rites et symboles ne sont qu'un voile aisé à soulever pour quiconque est animé d'un puissant désir de savoir.

1 notes
8 lecteurs

Journal de voyage, journal intime, livre de réflexions, conversation à bâtons rompus, ces lettres envoyées par alexandra david-néel à son mari sont une invitation à suivre, pendant les années les plus captivantes de sa vie, une femme hors du commun.

Orientaliste, exploratrice, alexandra david-néel décrit tout avec un véritable talent d'écrivain : ses expéditions entre l'inde et la chine, ses rencontres, ses étonnements, ses réactions face aux coutumes locales, son adhésion à la sagesse et au mode de vie orientaux. voici peut-être le plus personnelle de cette femme exceptionnelle. alexandra david-néel telle qu'elle était et racontée par elle-même !

1 notes
11 lecteurs

Une femme écrit à son mari... Pas n'importe quelle femme ! Depuis plus de quinze ans, elle parcourt des milliers de kilomètres à la découverte des régions inexplorées du Tibet. Pour aller la première là où aucun Occidental n'est jamais parvenu. Parce que c'est là, au cœur de l'Himalaya, qu'aboutit sa quête de la sagesse. Cette femme, c'est Alexandra David-Néel. Ses voyages en Asie appartiennent déjà à la légende. Mais ses lettres, écrites de 1918 à 1940, nous restituent vivante celle qui a osé renoncer à tout pour un rêve insensé ! Doutes, angoisse, bonheur absolu : dans le second tome de sa correspondance, Alexandra David-Néel livre le témoignage émouvant et fascinant de sa conquête tibétaine. Tous les grands textes d'Alexandra David-Néel sont chez Pocket.

9 lecteurs

La lecture des romans de Jules Verne... De longues heures passées au musée Guimet... Ainsi est née la passion des voyages, et surtout le désir d'Orient, d'Alexandra David-Néel ! L'Inde où j'ai vécu est le récit de son premier voyage en Inde, à l'aube du XXe siècle. Les dieux hindous et les rites qui leur sont consacrés. Le système des castes et l'abolition de " l'intouchabilité ". Les gourous, institution nationale aux mille formes. Les " saints " professionnels : ascètes, mystiques, philosophes, pèlerins... Tout ce qui fait la richesse de la religion hindoue est ici observé et commenté par celle qui se nommait " orientaliste-reporter " ! Une initiation captivante aux mystères et à la sagesse de l'Inde.

1 lecteurs

Un livre domine toute la littérature philosophique et religieuse du Tibet. C'est le livre de la Prâjna pâramitâ, qui consiste en une relation de discours supposés avoir été tenus par le Bouddha s'entretenant avec son disciple Sariputra. Ce sont ces enseignements que les auteurs ont étudiés pendant trois ans et qu'ils nous exposent.

2 lecteurs

Cet ouvrage est un recueil de pensées et de maximes d'Alexandra David-Neel, issues notamment de son carnet de notes et de sa correspondance.

6 lecteurs

Munpa, disciple et serviteur d'un saint ermite, trouve son maître assassiné. Tout à son chagrin et a sa juste colère, l'inconscient se lance sur les pas du meurtrier... sans savoir où chercher. Son enquête aux mille rebondissements le conduira du Tibet en Chine, de la prison au monastère, de la bastonnade au lit d'une aubergiste. Munpa subira bien des déceptions mais la sagesse est peut-être au bout du voyage.

Un roman policier tibétain.Un détective inattendu, pétri de superstition et de logique, de naïveté et de roublardise, d'irrationalité et de sens pratique. De multiples coups de théâtre que n'aurait pas désavoués. Agatha Christie. Mais aussi un livre tout empreint de philosophie orientale et plus précisément tibétaine, riche d'enseignement pour un esprit curieux. Après Le Lama au Cinq Sagesses et Magie d'Amour et Magie Noire, La Puissance du Néant est le troisième volet du triptyque romanesque consacré par Alexandra David-Néel, en collaboration avec son fils adoptif, le Lama Yongden, au pays qu'elle aimait tant. Un roman à lire d'un trait pour ses aventures, à relire pour le méditer.

1 notes
3 lecteurs

Depuis plus de douze siècles, les conteurs itinérants d'Asie centrale, du Tibet à la Mandchourie, du lac Baïkal au mont Pamir, colportent la légende de GUESAR DE LING. Fougueux, impitoyable mais juste, rusé et sans scrupules mais pourtant toujours pur, le jeune guerrier Guésar traverse tel un trait de lumière les steppes et les hauts plateaux à la tête de ses cavaliers. Bientôt il sera; déjà il est plus qu'un homme : fils d'une vierge, il sait lutter contre les maléfices dont usent à son encontre les suppôts des ténèbres, les alliés des démons qui propagent sur terre la fausseté, le meurtre, le désordre, les massacres et les pillages.

Guésar possède des dons surnaturels; ceux-ci lui viennent d'un puissant magicien, le gourou Padma, né d'un cœur de lotus, qui, dans l'ombre, utilise le valeureux guerrier comme un simple instrument au service du bien et de la justice; par la volonté de Padma, Guésar deviendra le héros civilisateur de tout un peuple.

2 notes
10 lecteurs

Résumé

Présente les principales notions du bouddhisme : les quatre vérités, la méditation, le karma, le nirvana, le Sangha, la vie et l'itinéraire spirituel de Bouddha. La dernière partie de l'ouvrage concerne la place attribuée aux femmes dans la vie sociale et spirituelle.

Quatrième de couverture

Né prince, fils d'un souverain de la puissante tribu des Sakya, au VIe siècle avant Jésus-Christ, il vécut dans le luxe et l'opulence avant de tout quitter pour partir sur les routes, seul, à la recherche de la sagesse. Il avait vingt-neuf ans, il s'appelait Siddharta Gautama, il allait devenir le Bouddha. Alexandra David-Néel a été l'une des premières Occidentales à pénétrer au Tibet et à comprendre la spiritualité orientale. Nul mieux qu'elle ne pouvait écrire cette présentation du « bouddhisme du Bouddha » en étant totalement fidèle au message et parfaitement accessible aux lecteurs occidentaux. Également chez Pocket : Au pays des brigands gentils-hommes, Mystiques et magiciens du Tibet, La puissance du néant, Le lama aux cinq sagesses, Voyage d'une Parisienne à Lhassa, Le sortilège du mystère, L'Inde où j'ai vécu, Journal (2 tomes), Magie d'amour et magie noire et La vie surhumaine de Guésar de Ling.

2 lecteurs

" En dehors de l'exonération des charges maternelles, il n'est aucune réforme qui puisse changer véritablement notre situation sociale. Tous les droits que l'on pourra nous concéder demeureront, jusque-là, effets profonds. En vain siégerions-nous dans les assemblées législatives, rien ne pourra faire que le solliciteur puisse traiter sur un pied d'égalité avec celui dont il implore l'assistance. [...] Toutes celles d'entre nous qui ne possèdent point de fortune, c'est-à-dire l'immense majorité, demeureront solliciteuses en face de leurs frères et leur amour maternel les poussera, comme par le passé, à toutes les abnégations, à toutes les déchéances, jusqu'à l'annihilation la plus absolue. " Ce texte de 1909 n'avait jamais été republié depuis lors. Il vient à point nommé éclairer l'actuel débat sur " la parité ".

1 lecteurs

« En pensant à ces choses il me semble que j’évoque le souvenir d’un rêve ou que je me rappelle le récit des aventures d’une étrangère… Est-ce bien moi qui ai vécu ces heures ? Est-ce moi qui, transie, l’âme vide, suis arrivée, ici, à la nuit tombée, dévisagée narquoisement par les servantes ? Moi qui, deux heures après, étais aux bras de cet homme, inconnu la veille, subissant passivement ses caresses, tellement brisée que, de ma chair, lasse jusqu’à l’anéantissement, ne monta même pas une protestation, un cri de révolte… »

Se présentant comme le journal d’une actrice, Le Grand Art surprendra les admirateurs d’Alexandra David-Neel par sa sensualité et sa modernité. Achevé en 1902, à une époque où son auteure était encore inconnue mais déjà une femme déterminée de plus de trente ans, ce roman nous fait suivre la vie tourmentée d’une jeune comédienne et chanteuse lyrique, prise au piège entre sa passion pour l’art et la prédation sexuelle des hommes. Isolée, démunie, elle cherche les ressources pour défendre sa liberté…

2 notes
11 lecteurs

Avec pour cadre les solitudes enchantées du Tibet, voici "le premier roman qui ait jamais été écrit par un lama tibétain à la gloire de son haut pays des neiges, pour le monde du lointain Occident".

Un récit signé d'Alexandra David-Néel et de son fils adoptif le lama Yongden, qui mêle à la passion et à l'aventure la pittoresque description des faits, coutumes et paysages du Tibet.

1 notes
5 lecteurs

De nos jours, des troupes d'hallucinés cheminent à la suite de grotesques charlatans ou pseudo-mages pontifiants en oripeaux de carnaval, abusés par la promesse d'aborder, grâce à ces mystificateurs, aux rives d'îles fortunées spirituelles. Au cours de mes voyages, j'ai été amenée à faire de fréquentes incursions dans ce monde aux aspects tantôt invraisemblables, tantôt infiniment pitoyables, des spirites, des apprentis occultistes et des adeptes de sectes secrètes. Ce sont quelques-uns des " paysages humains ", ainsi rencontrés, que je me propose d'esquisser dans le présent livre. Peut-être amusera-t-il certains de mes lecteurs ; et je souhaite qu'il puisse en éclairer d'autres, car la poursuite sincère et louable des hauts buts spirituels suit une route difficile, exposée à bien des erreurs ". Alexandra David-Neel. Ces textes, retrouvés dans ses notes, forment ce livre posthume de la célèbre voyageuse dont Jean Chalon a raconté le " lumineux destin

1 notes
3 lecteurs

L'avertissement d'Alexandra David-Néel est clair : "Tout au long des pages suivantes, le lecteur est prié de se rappeler que ce roman a été vécu." Histoire vécue que celle qu'on raconta dans la nuit du Tibet à notre voyageuse ? Récit mythique que cette histoire où le merveilleux croise l'horreur ?

Roman d'amour fou que le récit de cette passion entre Garad le brigand et Detchéma, fuyant sa famille pour rejoindre celui qu'elle vit en songe ?

Au pays du réel nimbé d'imaginaire, Alexandra David-Néel plonge au cœur des coutumes et des croyances des habitants d'une des régions les plus reculées du monde et réinvente Roméo et Juliette dans les steppes du Tibet. Un livre lumineux qui se lit comme un songe.

1 notes
8 lecteurs

Dans ce livre, j'ai tout d'abord relaté les circonstances qui m'ont mise en contact avec le monde religieux lamaïste et celui des sorciers de tout genre qui gravitent autour de lui. Ensuite, je me suis attachée à grouper un certain nombre de traits saillants concernant les théories occultes ou mystiques et les pratiques d'entraînement des Tibétains... Mon but a simplement été de donner une idée de la manière dont sont envisagés, dans un des pays les moins connus du monde, certains faits rentrant dans le champ des études psychologiques.

1 lecteurs
1 lecteurs
1 lecteurs
1 lecteurs

Ces "nuées d'orage", ce sont celles qui s'étendent sur la Chine en 1937 quand la guerre sino-japonaise éclate. Alexandra David-Néel se trouve alors au Tibet, isolée dans un village de montagne. Le front de bataille se rapproche de semaine en semaine. Bientôt à court d'argent, la voyageuse doit fuir vers Pékin, sous les bombardements, dans des trains qu'il faut attendre des jours durant et où s'entassent blessés et population en exode.

Avec l'énergie et l'humour qui sont les siens, l'auteur raconte ces péripéties, et témoigne sur le vif des violences et des excès d'une invasion par laquelle notre siècle entrait dans la Seconde Guerre mondiale.

Source : Pocket

1 lecteurs
12 notes
57 lecteurs

Quatrième de couverture

1924. Pour la première fois, une femme étrangère réussit à entrer dans Lhassa, capitale interdite du Tibet !

Huit mois auront été nécessaires à Alexandra David-Néel pour relever ce défi extraordinaire ! Huit mois d'un long périple à travers les immenses solitudes du "pays des Neiges". Huit mois d'une vie rude et dangereuse sous l'apparence d'une mendiante tibétaine! A une époque où personne ne parle de "raid", et encore moins quand il s'agit d'une femme, c'est un magnifique exploit et une aventure exceptionnelle que nous décrit ici l'auteur ! Elle y ajoute sa propre quête spirituelle, et ce regard fasciné qu'elle porte sur la civilisation tibétaine. --Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.

1 lecteurs

Voici des textes inédits d'Alexandra David Neel, retrouvés par Marie-Madeleine Peyronnet et Marc de Smedt dans sa maison de Digne où elle termina ses jours en 1969. Ce recueil est d'autant plus intéressant qu'il couvre tout le champ de son existence aventureuse, de la Belgique à la Tunisie, de la Corée au Japon, du Sikkim à l'Indochine, de l'Inde au Tibet. Toute sa philosophie se trouve exposée ici, ainsi que sa réflexion spirituelle alimentée par la rencontre de grands maîtres et ermites en Orient et par les textes sacrés qu'elle traduisait ellemême.

A la suite de ces vingt-deux écrits essentiels, on lira le vibrant hommage posthume qu'adressa l'actuel Dalaï-Lama en 1982 à cette grande dame de l'esprit.

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode