Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs
Lire la suite...

Commentaires sur ses livres

Alexandra Desnier

Afficher les commentaires les plus récents
Afficher les commentaires les plus populaires (défaut)
Par cocodelecture1 le 9 Octobre 2019 Editer
cocodelecture1
Voici le troisième livre d'Alexandra Desnier que j'ai l'honneur de découvrir: Expiatis.

Un titre qui dit déjà tout ou presque.

J'ai été voir la définition précises d'expiation:
"Châtiment, peine subie suite à une faute ou à un crime, pour se faire pardonner."

L'esprit de l'homme peut se révéler extrêmement tordu et ce livre me donne raison.

Un mot défini la raison de ce roman: la vengeance. On a tous cette envie de vengeance lorsqu'une personne nous fait du mal ou blessent une personne qu'on aime. Mais cela ne concerne un bête fait divers, une querelle entre jeunes adolescents non c'est bien plus grave que cela. Comment peut-on persécuter une personne encore et encore et prendre du plaisir à le rabaisser sans cesse jour après jour. Je me le demande et pourtant quand on regarde le fil de l'actualité, il y en a des articles qui concernent le harcèlement ainsi que les conséquences qui en résultent. Chris est un jeune homme trop gentil, trop doux, trop tendre et fait donc la cible idéal pour un groupe de jeune qui ont ce besoin malsain de prouver qu'ils sont les plus forts. Mais dans ce groupe, il y a toujours un meneur et les suiveurs. Pour ma part, les suiveurs sont tout autant coupable que le meneur car ils font mal voire plus en ne faisant rien. Jour après jour, nuit après nuit, Chris vit un calvaire qu'il essaye de garder pour lui mais 2 personnes sont au courant de ce qu'il vit et essaye de l'aider et de le mettre hors d'atteinte de ce groupe de harceleur mais il est évidemment impossible de le protéger h24. Psychologiquement, il est plus bas que terre et son envie de vivre diminue autant que le degré de méchanceté de ces lâches augmentent. Je suppose que je n'ai pas besoin de vous dire la suite, vous la devinez aisément mais il y a quelques détails qui sont différents du dénouement que l'on imagine. Un détail qui fait toute la différence.
Les bourreaux ainsi que les complices "obligés" de tous ses méfaits dont un qui déclenche la mise en route d'une vengeance sans nom et sans pitié.... L'histoire est mise sur les rails, à vous de lire l'histoire d'Alexandra Desnier à concocter pour nous.

Ce roman est noir, sombre et n'est pas à mettre devant tous les yeux. Les âmes sensibles peuvent passer la route mais elles pourraient faire un petit détour vers cette histoire dont l'atrocité humaine est au centre de cette vengeance car malgré tout, elle prend racine dans notre réalité bien moche.
On y découvre dans les détails, toute l'horreur que vit Chris à l'école et au dehors. On peut dire qu'il en a bavé au point que j'en avais le coeur brisé pour lui. Etre victime de harcèlement est déjà lourd mais là ça dépasse l'entendement. La persécution est un acte barbare et c'est juste un besoin pur de domination. Pour moi, seul un sociopathe est capable de faire tout ce genre d'actes. Un livre dont l'ambiance est malsaine mais c'est dans l'unique but de nous faire comprendre le mal qui peuvent nous entourer et que nous ne voyons rien mais que certaines personnes ont tout vu et ont décidé de faire payer les tortionnaires ainsi que les personnes qui ont sciemment fermé les yeux sur tous ses faits.
Mais comme à son habitude, Alexandra Desnier m'a complètement soufflé par sa pirouette à la fin du livre mais surtout par ce "truc" que je soupçonnais et qui retournais le coeur mais quand j'ai eu la confirmation de ce que je soupçonnais, là je suis tombée de mon canapé la bouche grande ouverte....
Une histoire construite admirablement, une suite d'actions et d'inactions très bien décrites (avec beaucoup de précision) et des personnages à la hauteur de leur rôle. Je me suis perdue à un moment et je me demandais qui est qui mais j'ai fini par trouver les réponses et alors tout s'est mis en place et l'histoire complète s'est déroulée sous mes yeux.

Un immense bravo à ce roman hors norme où l'horreur cotoyent le quotidien. Colère et autres sentiments des plus noirs m'ont traversée mais au final c'est la douleur qui m'a tatouée le coeur.

L'homme est un loup pour l'homme et ce n'est pas peu de le dire alors n'hésitez pas 2 secondes pour le lire...
A propos du livre :
Expiatis
Expiatis
Par DomChosson le 27 Mai 2019 Editer
DomChosson
EXPIATIS
De ALEXANDRA DESNIER
EIVLYS ÉDITIONS
272 pages

BRATTLEBORO, dans l'état du Vermont, au bord de la rivière Connecticut.
Un homme reprend lentement conscience. Il est enfermé, seul avec son geôlier.
Il sait que son passé vient de le rattraper mais refuse encore de l'admettre.
Quel crime a-t-il commis pour en arriver là, offert à la vindicte de son ravisseur ?

C'est quelques années plus tôt qu'il faut chercher l'explication.
La ville de Brattleboro est dirigée d'une main de fer par le maire Walter Tilsen. Le premier magistrat est un homme sans scrupules qui ne recule devant aucun moyen d'intimidation pour maintenir son emprise sur sa ville et son influence sur ses administrés.
Son fils Sam, dit Quarter, en est le double maléfique. Adolescent déjà redouté, il fait régner la terreur au collège et dans ses environs, accompagné de trois fidèles lieutenants totalement soumis à ses pulsions malsaines.
C'est sur le jeune Chris qu'il a choisi d'exercer son pouvoir et sa tyrannie. Sans défense autre que le soutien de sa sœur et d'un ami proche, ce dernier va vivre un véritable enfer.
Souffre-douleur attitré de Quarter et de ses sbires, il va endurer de longs mois les brimades, les coups, les humiliations et bien plus encore sans obtenir la moindre aide extérieure, les adultes ne désirant pas s'attirer les foudres du maire tout puissant.
Jusqu'au jour où se produira un inéluctable drame.
Puis les années vont passer. Chacun s'efforçant d'oublier cet épisode peu glorieux, qui avec sa conscience, qui avec sa haine et sa soif de justice.
Mais aujourd'hui, il est l'heure de solder les comptes. Les coupables vont devoir payer, expier leurs fautes, et la note sera forcément à la hauteur du préjudice.

Depuis son premier roman, Alexandra Desnier n'a de cesse d'explorer les méandres torturés du cerveau humain au travers d'histoires toujours plus sombres où le rôle des fratries est omniprésent. Après en avoir étudié certains aspects avec Ombilical puis Gémellaire, elle s'attache avec Expiatis à mettre en exergue les liens indéfectibles qui peuvent exister entre deux êtres issus du même sang. Et jusqu'où ce lien peut perdurer après la disparition de l'un d'eux, contre vents et marées, contre la terre entière, si besoin est.
Le thème du harcèlement scolaire est également l'un des pivots du récit, avec un engrenage de violences subies. Psychologiques, physiques, sexuelles, elles atteignent ici leur paroxysme sans que , comme bien souvent, les institutions responsables ne daignent réagir efficacement. Et surtout sans que la victime ne soit en capacité d'admettre, de verbaliser, et d'oser assumer les sévices dont il est l'objet.
La vengeance est le troisième point traité. Elle intervient quand les solutions légales sont inopérantes et que seul surnage l'instinct quasi bestial, avec parfois des extrémités machiavéliques.

Les aller-retours passé-présent dévoilent peu à peu les tenants et les aboutissants de l'intrigue. L'étau se resserre sur les bourreaux au fur et à mesure que tombent les masques jusqu'à un dénouement qui, sans être une franche surprise, apporte son lot de révélations.

Je le dis à chaque fois, mais le style de l'auteure ne s'embarrasse pas de fioritures.
Tout va très vite, parfois même un peu trop à mon goût tant le roman file sans que l'on s'en rende compte. Si bon nombre d'auteurs ne lésinent pas sur une certaine forme de remplissage, c'est un défaut que l'on ne peut pas reprocher à Alexandra DESNIER tant ses écrits sont épurés à l'extrême. J'aimerais parfois qu'elle s'attarde un peu plus sur des transitions, des situations, sans pour autant renier ce qui fait sa particularité.
C'est un ressenti très personnel qui n'engage que moi, et qui exprime davantage une frustration qu'une critique, vous l'aurez compris. Parce que le potentiel est bien présent et ne demande qu'à s'exprimer plus longuement sur un projet encore plus ambitieux que j'appelle de mes vœux.
Les promesses puis les progrès constatés depuis le premier opus, la montée en puissance d'Alexandra ne sauraient se satisfaire d'un format réducteur.
Quelque part je rêve d'un pavé conséquent où, portée par l'un de ces thèmes si sombres, la plume de l'auteure aurait le champ libre pour atteindre toute sa plénitude.
Mais en l'occurrence, la balle est aussi et surtout dans le camp des maisons d'édition, c'est pourquoi il est important de promouvoir autant que faire se peut un talent évident qui ne cesse de croitre à chaque nouvelle parution !

Résumé :

"Brattleboro...Chris voudrait s’en défaire, laisser derrière lui cet endroit qui le détruit chaque jour un peu plus, qui le pille de son existence, lui extirpant son essence et son âme pour les déchiqueter sans pitié.
Brattleboro... Riley n’aurait jamais voulu fouler à nouveau la terre souillée de cette ville funeste qu’elle ne peut oublier, mais lorsque le passé se rappelle à vous, c’est qu’il a ses raisons.
Brattleboro... ton nom sonne comme un avertissement, une menace qui plane sur les coupables. Quelqu’un connaît les sombres secrets qui t’habitent et compte bien asséner sa sentence.
Nulle échappatoire, chacun paiera son dû à qui de droit... Expier, c’est rendre son dernier souffle à tout ce qu’on a pris."
A propos du livre :
Expiatis
Expiatis
Par Just1lecteur le 20 Mai 2019 Editer
Just1lecteur
Bonjour
Je viens de terminer Expiatis d'Alexandra Desnier, je n'ai pas pu lâcher ce livre du moment où je l'ai ouvert.
L'intrIgue est construite autour de deux fils de vie en parallèle avec en tâche de fond un harcèlement scolaire très dur qui ne vous laissera pas insensible. Comme ses premiers opus l'écriture est fluide et haletante et la psychologie des personnages et profondément exploitée
A lire rapidement sans concession.
A propos du livre :
Expiatis
Expiatis
Par Just1lecteur le 20 Mai 2019 Editer
Just1lecteur
Bonjour
Je viens de terminer Expiatis d'Alexandra Desnier, je n'ai pas pu lâcher ce livre du moment où je l'ai ouvert.
L'intrIgue est construite autour de deux fils de vie en parallèle avec en tâche de fond un harcèlement scolaire très dur qui ne vous laissera pas insensible. Comme ses premiers opus l'écriture est fluide et haletante et la psychologie des personnages et profondément exploitée
A lire rapidement sans concession.
https://www.alexandra-desnier.com/
A propos du livre :
Expiatis
Expiatis
Par Just1lecteur le 24 Janvier 2019 Editer
Just1lecteur
Pour son second roman, l’auteure traite le thème de la gémellité à travers un prisme obscur et haletant qui nous entraine dans la vie tourmentée d’une famille.
Les scènes de vie s’enchaînent à un rythme soutenu sur fond de meurtres en série.
Petit à petit et sans fioriture, le puzzle de la vengeance se construit et maintient le lecteur en haleine jusqu’aux dernières pages du livre.
La scène finale du livre révèle toute la tragédie issue de la dualité frère/sœur de nos deux jumeaux.

Livre à ne pas rater, avec un style franc et efficace.
A propos du livre :
Gémellaire
Gémellaire
Par Just1lecteur le 24 Janvier 2019 Editer
Just1lecteur
Un thriller psychologique haletant qui nous plonge dans les tréfonds du subconscient et de l’amnésie traumatique.
Sur fond de meurtres en série, l’auteure ne nous laisse pas le temps de souffler, les actions s’enchainent, l’écriture est fluide, le style est soutenu, elle nous emmène dans son univers sombre qui ne vous laissera pas insensible.

Ce livre est un bijou à lire, je le recommande fortement.
A propos du livre :
Ombilical
Ombilical
Par Chrichrilecture le 19 Janvier 2019 Editer
Chrichrilecture
Manque de suspense
Un thriller horreur psychologique qui se li vite avec une écriture fluide.
Mais malheureusement l’intrigue est beaucoup trop courte on découvre très vite qui est le tueur d’où le manque de suspense, seul l’enquête reste assez intéressante.
A propos du livre :
Ombilical
Ombilical
Par MARQUISE66 le 16 Janvier 2019 Editer
MARQUISE66
Gémellaire.
Un second de cette auteure très talentueuse.
Encore dans la veine percutante de noirceur véritablement prenant et bien construit bravo ❤️
Alexandra de m’avoir fait connaître ton style que j’affectionne particulièrement j’adore...
A propos du livre :
Gémellaire
Gémellaire
Par MARQUISE66 le 16 Janvier 2019 Editer
MARQUISE66
Ombilical...
Un roman qui vous chamboule qui vous percute...
Une auteure à découvrir j’ai été happée par se récit bouleversant et cruel.
A lire excellent gros coup de cœur ❤️
A propos du livre :
Ombilical
Ombilical
Par petitemimi le 18 Octobre 2018 Editer
petitemimi
Pour découvrir la plume de l’auteur, ma meilleure amie me l’a prêté pour la lecture du dimanche matin.

On rentre directement dans l’essentiel : on va droit au but dans ce thriller psychologique, on n’a pas le temps de s’ennuyer dans des passages sans intérêts.

Nous sommes avec Tamara, une jeune profileuse dans le domaine de la criminologie. Elle travaille avec un jeune stagiaire. Ensemble ils traquent un tueur en série hors du commun.

Nous suivons l’enquête et en parallèle l’histoire personnelle de Tamara. En effet, elle a oublié une partie de sa vie. Un passé très sombre qui pèse sur sa conscience. Cette nouvelle enquête va l’obliger à découvrir la douloureuse vérité et à ouvrir une vieille cicatrice.

Une lecture très fluide qui traite les sujets suivants : l’amnésie, traumatisme, l’abandon, des âmes blessés et torturés.

L’auteur nous plonge dans des moments forts, avec des rebondissements surprenants. Pour ma part, j’ai vite deviné les choses, la lecture est très rapide donc dès qu’on se doute de quelque chose la réponse n’est pas loin.

Malgré que l’histoire soit très rapide, la fin vaut le détour : un retournement de situation jusqu’à la dernière page. J’ai adoré le choix de l’auteur. Une belle conclusion.

Si des fois vous n’avez pas le temps de lire, ce petit thriller est parfait pour ça. Pour ma part, manque plus qu’à découvrir Gémellaire !
A propos du livre :
Ombilical
Ombilical
Par zmeia le 17 Octobre 2018 Editer
zmeia
Après Ombilical, Alexandra Desnier récidive dans un thriller sombre et psychologique en nous présentant son nouveau bébé "Gémellaire".
Rien qu'avec le titre, on sait que nous allons plongé dans les méandres de la gémellité mais méfiez vous puisque vous ne vous attendrez pas à rentrer dans un monde de noirceur ponctué de meurtre pour finir sur un dénouement en apothéose !!
Toujours dans un style direct sans froufrous, on passe vraiment un super moment.
Lu en une matinée, je ne peux que vous le conseiller !
A propos du livre :
Gémellaire
Gémellaire
Par HELENE45 le 22 Septembre 2018 Editer
HELENE45
#39 "Gémellaire" d'Alexandra Desnier
Fini cette nuit !!
Un style toujours aussi direct et épuré, pas de longueurs inutiles ni de descriptions à rallonge.
Et comme d'hab, happée par l'histoire du début à la fin !! (Et quelle fin !! Arf !! ;) )
08/10
A propos du livre :
Gémellaire
Gémellaire
Par Severine-22 le 18 Août 2018 Editer
Severine-22
Après avoir lu "Gémellaire " que j’ai adoré, celui-ci me faisait de l’œil, la couverture est superbe, avant de l’ouvrir, nous savons que nous allons nous retrouver dans un univers sombre, avec des blessures et une histoire mère / enfant.
De la même veine que Gémellaire, c’est un thriller puissant, noir, addictif, sans temps mort.
Tamara, profileuse sur des scènes de crimes est appelée pour un meurtre sordide, une mise en scène abjecte. C’est un personnage avec des fêlures profondes, un passé difficile et j’ai été entraînée avec elle dans son monde noir, son adolescence brisée. Des traumatismes qu’elle va devoir affronter dans sa quête du tueur.
Et une fin bluffante, je pensais trouver le tueur mais je me trompais à chaque fois.
Un thriller psychologique d’une grande efficacité, une auteure à découvrir d’urgence.
A propos du livre :
Ombilical
Ombilical
Par Severine-22 le 12 Août 2018 Editer
Severine-22
Un thriller d’une grande noirceur, intense, sans temps mort, l’auteure ne nous laisse aucun répit. Le roman est assez court et nous sommes directement plongés dans l’histoire, je ne me suis pas ennuyée une seconde, le rythme de l’histoire est haletant.
Le thème des jumeaux a souvent été abordé dans des thrillers, plus ou moins intéressants d’ailleurs, cette histoire m’a transportée.
Ici, nous suivons une famille, parents de jumeaux dont la fille est d’une grande noirceur, ses parents sont obligés de la faire interner. En parallèle, une enquête de police est ouverte pour un meurtre horrible perpétré sur une femme qui n’est autre que la sœur jumelle de la femme du légiste. Quel lien entre ces deux histoires, ces jumeaux ? Alexandra nous tient en haleine jusqu’au bout avec un final magistral. Un thriller que je recommande vivement, et un grand merci à Laurent qui m’a fait découvrir cette auteure.
A propos du livre :
Gémellaire
Gémellaire
Par soukiang04 le 3 Août 2018 Editer
soukiang04
Après Ombilical qui avait révélé une plume d'une grande noirceur et une psychologie des plus retorses mettant en avant un personnage féminin fort, en proie à des démons intérieurs, flirtant souvent avec la zone dangereuse, ces ravines qui ne demandent qu'à engloutir son prochain, l'auteure récidive avec Gémellaire.

Il est coutumier de dire que le plus dur pour un auteur n'est pas de publier un premier livre mais de confirmer avec le suivant. C'est d'une logique imparable car l'attente équivaut alors à une légitimité qu'il ne pourra opposer à ses détracteurs à la seule condition de taper aussi fort, sinon encore plus. Qui plus est, dans le domaine du thriller.
Pour étayer des thématiques récurrentes, d'aller encore plus loin dans les abîmes qui prennent pour cible des victimes du passé, l'innocence outragée et ravagée, perte d'identité et de contrôle, des repères désordonnés, ce roman vous invite à partager le quotidien d'une mère de famille comblée après la naissance de deux jumeaux, une fille et une garçon, à la seule différence près qu'il se passe des choses de plus en plus étranges pour ne pas dire inquiétantes.
Pendant ce temps-là, une série de meurtre d'une sauvagerie inimaginable frappe la ville ...

Une nouvelle fois, l'auteure frappe fort, digne d'une droite directe dans le foie, assez pour vidanger ses tripes, pour sentir le vent de la colère divine passer, cette inaltérable vengeance qui existe depuis la nuit des temps, il ne faut pas de beaucoup de temps pour se laisser rapidement happé par l'intrigue, celle-ci se métamorphosera rapidement en un page-turner, en un trip dévastateur personne n'en sortira indemne, le constat est amer en ce sens qu'il ressemble à un immense gâchis, véritable tragédie contemporaine, terrifiant ces affronts issus de la culpabilité, de vivre avec des stigmates d'un passé douloureux, d'une longue et douloureuse descente au purgatoire, cette psychologie est ici encore plus mise en avant si c'était possible par-rapport à Ombilical, comment trouver la mesure du gouffre qui sépare les entités, cette punition qui a définitivement rompu les amarres de promesses idéalisées, les fêlures d'une vie heureuse et tranquille, les cliquetis des chaînes qui martèlent inlassablement le sol, c'est ce cri silencieux qui résonne à travers les liens invisibles et de complicité, la sélection naturelle à son paroxysme, l'instinct maternel qui s'en trouve irrémédiablement remise en question, les relations indéfectibles qui unissent le chasseur et la proie, l'auteure ne se contente plus de faire de la figuration, elle se permet de faire des digressions salvatrices pour faire définitivement son entrée dans la cour des grandes ...

Comme toutes les énigmes de la science, celle de Gémellaire est doublement fascinante, celle qui a d'abord une explication rationnelle et scientifiquement prouvée, à ce titre, les hypothèses émises sont fascinantes pour rendre les faits crédibles, tout l'art demeure à intégrer ces données sans en faire une simple resucée de Wikipédia, à le laisser mariner ou infuser pendant toute l'intrigue et c'est servi !
Cette zone de mystère qui plane à travers les personnages, si certaines réponses sont rapidement apportées sur un plateau, il n'en reste pas moins que le meilleur ou le pire est encore à venir, ne vous trompez pas, l'histoire pourra sonner comme un air de déjà-vu sauf que cette folie et cette aliénation mentale ne vont pas s'en laisser si facilement contées, loin de là l'idée de l'auteure de se reposer sur les lauriers de Ombilical, ce sera ensuite à votre tour de faire travailler vos méninges, de comprendre ces mécanismes qui induisent à la peur, à la malveillance, à ce déchirement des âmes en perdition, à cette quête obsessionnelle, une mission des plus dangereuses quand vous découvrirez les enjeux personnels mais pas seulement, à démontrer les rouages d'une perversion psychopathologique, à braver le désert de tous les dangers.

Une histoire qui se lit presque à la vitesse de la lumière tellement l'écriture est limpide, l'envie de découvrir la vérité, de plonger de plus en plus dans les abysses d'un l'esprit malade, transgressif le mot est lâché il ne vous reste plus qu'à recoller les morceaux et à vous faire votre propre idée, inévitablement on pourrait parler de thriller psychologique, si l'enquête est bien au coeur du fil rouge de Gémellaire, le choc viendra d'ailleurs, imprévisible, déboussolant toutes les conventions et autres bienséances, je reconnais bien cette plume si , cette volonté de transcender le thriller pour se poser d'autres questions tout aussi envoûtantes que nébuleuses, l'affect et l'émotion, l'empathie ressenti devenant alors une source de toutes les interrogations comme une remise en perspective de toutes les certitudes, cette sensation de toucher à quelque chose sans parvenir à mettre le doigt dessus, comme une terminaison nerveuse qui réveillera des instincts, comme une bête qui sommeille en vous, des relents olfactifs voudraient vous chatouiller les narines et vous faire précipiter dans le néant absolu, lire Gémellaire s'apparente à un cauchemar qui vous ouvrira les portes de l'inconscience la plus redoutable qui soit, l'acceptation de la vérité, l'achèvement d'un long cycle, la gestation d'un monstre sans visage, l'illusion et la réalité, l'inné et l'acquis, méfiez-vous de l'eau qui dort ...

A l'instat d'Ombilical, si le livre est publié chez Eivlys Editions, sachez juste qu'il s'agit d'une "auto-édition assistée", on peut dire qu'il s'agit bien d'un roman "indépendant" pour être nommé ainsi.
L'occasion de saluer la belle couverture qui renvoie l'image du double inversé, du miroir de l'âme, le masque a une valeur hautement symbolique dont vous en trouverez une interprétation saissante en lisant le roman.

Je tiens à remercier l'auteure pour son envoi du SP, cela m'a fait plaisir de le recevoir, plusieurs mois après Ombilical, je ne le répéterai jamais assez, lisez, chroniquez sans complaisance et sans autre chose que de vous livrer, de vous libérer et faire parler le coeur surtout.

Je vous invite à poursuivre la route d'Alexandra Desnier pour pénétrer dans les confins de l'esprit, dans cette zone particulière sans assistance et sans oxygène afin de toucher au plus près des ténèbres les plus sombres et tourmentées de l'âme humaine.
A propos du livre :
Gémellaire
Gémellaire
  • aller en page :
  • 1
  • 2