Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs
Lire la suite...

Commentaires sur ses livres

Alexis Anne-Braun

Afficher les commentaires les plus récents
Afficher les commentaires les plus populaires (défaut)
Par Waterlyly le 14 Janvier 2020 Editer
Waterlyly
Victor, enseignant, est muté dans la Somme, au lycée Friville-Escarbotin. Il va alors s’ensuivre une longue introspection de la part de Victor, qui semble totalement blasé. Il va se livrer, d’un œil des plus critiques, à une analyse acerbe des différences entre Paris et le reste de la France.

Je dois avouer avoir eu beaucoup de mal avec ce roman, n’ayant pas su en apprécier à sa juste valeur les réflexions qui parsèment le texte. Il faut dire que j’ai eu un réel problème avec le protagoniste, que j’ai trouvé totalement déprimant et blasé. Je n’ai pas pu accrocher à son histoire, tant il y avait des moments de flottement dans ses réactions.

Ce qui relève sans aucun doute la qualité de ce roman, ce sont les réflexions pertinentes auxquelles va se livrer l’auteur au travers du regard de Victor. Mais je les ai trouvées bien trop nombreuses, venant ainsi desservir le côté romancé de l’histoire. C’est bien trop contemplatif et il y avait sans doute matière à mieux exploiter le quotidien de ce personnage principal au sein de ce lycée.

La plume de l’auteur est parfaite. D’une grande fluidité, les pages ont défilé. Le style est élégant et le phrasé empli de sonorités. C’est un tout premier roman et il y a un talent sous-jacent évident.

Un roman que j’ai peut-être trouvé trop contemplatif et un protagoniste pour lequel j’ai eu peu de sympathie m’ont empêchée sans aucune doute de m’immerger en totalité dans ce récit. Malgré tout, l’écriture très belle et les réflexions interessantes viennent relever le tout.
A propos du livre :
Ce qu'il aurait fallu dire
Ce qu'il aurait fallu dire