Livres
464 305
Membres
424 751

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Andreï Makine

259 lecteurs

Activité et points forts

ajouté par 21la 2013-03-09T21:52:15+01:00

Biographie

Andreï Makine est né le 10 septembre 1957 en Sibérie; son enfance fut marquée par l’immensité des espaces et la singularité des coutumes de cette contrée ainsi que par les échos du Goulag.

La présence d’une française lui permit de devenir bilingue; après des études universitaires à Kalinine et à Moscou, il voyage dans le monde entier, puis s’installe en France en 1980; il est enseignant à Sciences-po quelques années, puis fait une thèse de doctorat sur le poète russe Ivan Bounine.

Après avoir enseigné la philosophie à Nougorod, Andreï obtient le droit d'asile politique suite à un voyage en France en 1987. Très vite, il se consacre à l'écriture en français, langue qu'il maîtrise depuis l'enfance grâce à sa grand-mère. Malgré l’argent que lui rapportent les cours de littérature russe qu’il donne à l’Ecole normale supérieure, ses débuts dans la capitale parisienne s’avèrent difficiles. Ses manuscrits sont rejetés par les éditeurs dans un premier temps, mais il parvient à faire publier la 'Fille d'un héros de l'Union soviétique' en 1990. Commence alors une importante carrière littéraire avant la consécration en 1995 : la double obtention des prix Goncourt et Médicis pour 'Le Testament français'. Plusieurs romans plus tard, Andreï Makine impose un style savant et ample, qualifié par certains de poétique, par d'autres, plus communément, de néoclassique. En dépit de quelques critiques, Makine reste un écrivain exigeant, pour qui la littérature ne se satisfait pas de mécanismes faciles et usagés, de belles phrases ou de scandales éphémères, mais de vision.

Il a passé en 1980,son doctorat en littérature de l'Université de L'etat de Moscou.

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Diamant
52 lecteurs
Or
73 lecteurs
Argent
67 lecteurs
Bronze
58 lecteurs
Lu aussi
54 lecteurs
Envies
67 lecteurs
En train de lire
11 lecteurs
Pas apprécié
14 lecteurs
PAL
111 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 7.48/10
Nombre d'évaluations : 63

4 Citations 47 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Andreï Makine

Sortie France/Français : 2016-08-18

Les derniers commentaires sur ses livres

Commentaire ajouté par Le_Nordiste 2018-02-21T12:41:12+01:00
L'Archipel d'une autre vie

Un livre qui transporte loin, dans des décors de rêve, vers un idéal de liberté...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Artemis57 2018-05-13T13:13:15+02:00
Le Testament français

Un livre qui vous montre que certains moments non vécus paraissent plus vivants que les jours de sa Vie réelle, la force des mots ; du style, la force du rêve tout simplement et de son évanouissement lorsque nous sommes confrontés à sa réalité. Lorsqu'un rêve disparaît de notre imaginaire pour s'inscrire dans le concret, nous nous rendons compte comme l'auteur que nous avons "déjà vécu une partie de notre Vie" accompagnée de ses désillusions et de la perte de notre esprit d'enfant.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par marg33 2018-08-08T18:32:15+02:00
L'Archipel d'une autre vie

J'ai découvert ce livre totalement par hasard et j'ai adoré! L'auteur possède une manière de raconter des histoires qui immerge tout de suite le lecteur dans un environnement à la fois rude et fascinant!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Granny-1 2018-09-13T06:31:48+02:00
L'Archipel d'une autre vie

Bonjour les lecteurs ….

On ne présente plus Andreï Makine et ses merveilleux récits.

Cette fois l'aventure se passe dans l'Extrême-Orient russe. Au-delà de nulle part.

Aux confins de la Sibérie, dans la taïga proche de la mer d'Okhotsk.

C'est l'histoire de Pavel Gartzev, qui fut mêlé à une chasse à l'homme à la fin de l'ère stalinienne.

Pavel était, avec d'autres soldats lancé aux trousses d'un fugitif.

Mais qui est ce fugitif?

A la découverte de son identité, la vie de Pavel va s'en trouvée bouleversée. Et au fur et à mesure que la poursuite s'intensifie, Pavel se remet en question et refuse d'appartenir au camp de la violence gratuite.

Voici un beau roman d'aventures au sein d'une nature majestueuse

Mais, ce n'est pas que cela … c'est aussi une remise en question sur le comportement de nous, les hommes.

Et si l' archipel où vivre autrement existait ? Un endroit où l'homme délivré de ses jeux terribles de vainqueurs et de vaincus inventerait la réconciliation.

On peut vire autrement ne cesse de clamer Makine , on peut choisir un mode de vie qui exclut la pollution, la surconsommation, la surexploitation et l'homme ne devrait jamais oublier qu'il n'est qu'un pauvre locataire de la Terre.

On peut rêver.. et Makine nous le fait faire de très belle façon.

Ce récit est basé sur la propre histoire de l'auteur .. Sibérien, il a bien entendu rencontré dans sa jeunesse un " Pavel" dans la majestueuse taïga. Un Pavel qui non seulement lui a fait découvrir la nature mais l'a fait réfléchir sur sa propre condition d'humain.

Voici un roman qui fait réfléchir .. à lire !!!

Afficher en entier
Confession d'un porte-drapeau déchu

Dans une banlieue défavorisée de Leningrad, deux jeunes garçons, Kim et Arkadi, vivent une enfance et une adolescence de pionniers, pleine de rêves et d’illusions socialistes. Piotr et Iacha, leurs pères, sont d’anciens combattants de la seconde guerre mondiale. Piotr, ancien tireur d’élite de l’armée rouge a eu les deux jambes sectionnées, suite à un bombardement venu de son propre camp. N’ayant été doté ni de fauteuil roulant ni d’appareillage, il n’a que les épaules de son ami Iacha pour se déplacer. Malgré un dénuement certain, la vie reste insouciante, solidaire et communautaire dans ce petit monde un peu à part de la ville entre les parties de dominos des hommes, les bavardages des femmes et les parades guerrières des jeunes pionniers. Jusqu’au jour où Kim, devenu militaire doit partir risquer sa vie en Afghanistan…

« Confession d’un porte-drapeau déchu » est un roman autobiographique sur une jeunesse pauvre mais heureuse vivant en Union soviétique sur une période allant de Staline à Gorbatchev en passant par Kroutchev et Brejnev. D’une guerre l’autre, deux générations sacrifiées. Quelques épisodes comme celui des gamins déterrants des dépouilles de soldats allemands pour les écrabouiller sauvagement sont assez pénibles à lire. L’ambiance dans ce petit quartier un peu à l’écart est fort bien rendue. Mais la fin ouverte et se voulant poétique laisse une impression assez bizarre. Pas un mot sur les méfaits du communisme. Une sorte d’indulgence un brin suspecte. Oeuvre de jeunesse ? Texte ayant obtenu l’imprimatur du conseil des écrivains bolcheviques ? Le lecteur ne peut pas savoir. En conclusion, pas le meilleur des ouvrages de Makine qui nous a habitué à beaucoup mieux comme dans « Le testament français » par exemple.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Valerie-50 2018-11-29T19:58:06+01:00
L'Archipel d'une autre vie

Pavel Garstev est suivi par un adolescent à travers la taïga. Un soir, il le rejoint et lui raconte une partie de sa vie. Et plus particulièrement, celle où, lorsqu’il était réserviste, il a, avec ses compagnons, poursuivi un évadé d’un camp. Cette course poursuite à travers la taïga va changer sa vie.

A travers cette traque, l’auteur développe les comportements humains de ces hommes russes du régime de Staline. De cette traque découle un roman initiatique où la nature à toute sa place absorbant le lecteur hors du temps et de la réalité du quotidien. Ce roman dégage l’envie du retour aux sources, d’isolement, de fuite de la perversité de l’homme vers« l’autre vie ».

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Irene-Adler 2019-03-09T11:07:34+01:00
Au-delà des frontières

Ceux qui lisent habituellement mes bafouilles doivent se demander comment ce roman a atterri dans ma main car il est aux antipodes de ce que je lis habituellement.

Si je m’encanaille de temps en temps avec de la SF ou de la fantasy, ce genre de roman ne fait pas partie de mon univers littéraire habituel (polars & romans noirs).

Non, on ne m’a pas payé pour le lire et on ne m’a pas offert le bouquin non plus… La faute à un zapping télé du mercredi 6 février (2019) et j’ai demandé à Chouchou de s’arrêter sur La Grande Librairie qui venait de commencer, juste par curiosité.

Ce soir là, j’étais fatiguée, mais en écoutant les différents invités, dont Joseph Ponthus et Andreï Makine, pour ne citer que ces deux-là, mon cerveau s’est réveillé et s’est gavé de leurs paroles qui volaient bien plus haut que ce que j’entends habituellement à la télé ou à la machine à café.

Nom de dieu, je voulais lire leurs livres ! Ce qui est fait.

Pour faire court et simple, le roman commence sur un récit mélange de post-apocalypse et de dystopie avec un grand déplacement de ceux qui ont provoqué le cataclysme débouchant sur des attentats (les journalistes, les intellos), dont deux ex-président (Sarko et celui qui allait en pédalo), vers la Libye.

Fait amusant, si je puis dire, c’est que les exilés forcés se construisent très bien en Libye alors que ceux resté en France ont plutôt l’air de se faire chier alors qu’on pensait arriver enfin à une société idéalisée. Du rêve en poudre…

Ensuite, nous rencontrons le narrateur, éditeur de son état, qui vient de lire ce manuscrit assez court envoyé par la mère de l’auteur. Gaia, l’expéditrice, est la mère de l’auteur, Vivien de Lynden qui a tout du nazillon extrémiste, qui en a après tout le monde, que ce soit les Juifs, les Noirs, les Arabes, bref, tout ce qui n’est pas blanc et français comme lui.

Niveau personnages, les portraits sont réussis et la plume de l’auteur envoie du lourd, sans pour autant devenir pédante ou illisible. En fait, la plume de Makine est comme son ramage à la télé : clair, riche et hautement compréhensible.

Là où le roman prend une autre dimension, c’est lorsque l’éditeur apprend que Vivien a fréquenté Gabriel Osmonde, que lui-même connait et qui n’est autre qu’un pseudo d’Andreï Makine sous lequel il publia des ouvrages. Vous me suivez toujours ?

Osmonde est un "digger", un qui creuse (pas comme Tuco dans "The Good, the Bad and the Ugly"), c’est à dire une personne qui cherche au delà des mensonges de la société. Sans compter qu’Osmonde pense aussi qu’on a trois naissances et que la 3ème est l’Alternaissance, la plus difficile à obtenir.

Ne me demandez pas dans quelle proportion l’auteur est en raccord avec les pensées ou les dires de son double, Gabriel Osmonde ou des autres personnages, mais en tout cas, il soulève des points qui font mal, met en avant toutes les dérives et les conneries de nos sociétés, le tout en vrac, puisque les récits de ses personnages vont et viennent, chacun s’imbriquant dans l’autre, à la manière des Matriochkas ou alors, se contredisent puisque nous sommes face des extrémistes et d’autres plus modérés.

Au final, je pense que l’auteur nous met face à un choix : dormir ou rester éveillé. Hurler avec la masse ou au contraire aller avec la minorité, celle qui analyse plus finement la société qui nous entoure, que ce soit au niveau "racial" ou religieux et qui refuse les préjugés ou les idées préconçues.

Voici un roman qui se déguste avec sagesse, car brassé avec savoir et dont il me faudra plusieurs jours, si pas semaines, pour arriver à le digérer. Pas qu’il était trop lourd, juste copieux, très copieux !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Natacha743 2019-05-11T10:53:26+02:00
L'Archipel d'une autre vie

Andrei Makine nous entraine dans une grande et rude aventure dans sa Sibérie natale, celle du communisme suranné à la poursuite d'un évadé du Goulag.

Le magnifique roman passion d'une longue chasse à l'homme. Une mise en question de la violence et des fanatismes de ce monde. En quête d'un archipel d'une autre vie, "l'île aux écureuils"… un récit haletant!L'auteur né en Sibérie, membre de l'Académie Française conserve le caractère de l'écriture Russe ou pour le moins ce qu'on en pense généralement: humour un peu désabusé et fatalisme. L'aventure contée dans cet "Archipel" qu'on pourrait qualifier de rocambolesque se déroule en plein stalinisme et ne nous épargne aucun de ses avatars.Une intrigue géniale dans un décor hostile. Une histoire qui se révèle petit à petit. un style d'écriture unique. bref, un incontournable

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Natacha743 2019-05-11T11:11:44+02:00
La musique d'une vie

Un livre pour les amoureux de la vie, pour ceux que la passion a fait basculer dans un autre monde. Ce héros aime la musique par dessus tout, elle lui a pris sa vie et pourtant il ne l'oubliera jamais comme un amour qu'on porte en soi comme un trésor. C'est simple, court, magnifique. Laissez-vous transporter par Makine dans cette Russie du stalinisme, de la guerre autour de ce personnage mystérieux qui laisse comme une empreinte longtemps après avoir refermé le livre. Ce roman est prenant comme une sonate romantique, avec ses temps pianissimo, ses andante et ses allegro. L'avantage d'un court roman de cette qualité c'est qu'on peut s'y retrouver encore et encore le temps de quelques heures d'un bonheur émouvant. J'en ressort bouleversée à chaque fois. Je rêve que ces gens que la démocratie indiffère puissent prendre leçon de ce testament de la vie sous la noirceur politique

Afficher en entier
Commentaire ajouté par LeoLabs 2019-07-14T14:30:22+02:00
L'Archipel d'une autre vie

C'est dur, c'est froid, et on évolue dans un environnement de continuelle adversité. Une très belle plume certes, mais un ennui pour ma part. J'ai eu du mal à m'immerger dans l'histoire. Ce n'est qu'à partir du début de la traque que mon intérêt s'est ravivé. Je m'attendais à un contexte historique plus poussé.

Un roman que les férus de "Nature Writing" vont certainement adoré.

Afficher en entier

On parle de Andreï Makine ici :

Andreï Makine est Gabriel Osmonde
2011-04-01T22:47:24+02:00

Dédicaces de Andreï Makine
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Seuil : 9 livres

Gallimard : 8 livres

Mercure de France : 2 livres

Editions du Rocher : 1 livre

Points : 1 livre

À vue d'œil : 1 livre

Grasset : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode