Livres
472 536
Membres
445 245

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Angel Parra

3 lecteurs

Activité et points forts

Thèmes principaux

Biographie

Angel Parra est né en 1943 à Valparaiso. Il est le fils de Violeta Parra et de Juan Cereceda Arenas, conducteur de trains et membre du syndicat de chemins de fer chiliens, «Santiago Watt ».

L’enfance d’Angel s’écoula comme celle de la plupart des chiliens, il souffrit dans l’ombre les rigueurs de la misère.

A l’âge de deux ans il montait déjà sur scène aux côtés de sa mère et de sa sœur Isabel. Plus tard c’est avec cette dernière qu’il formera l’un des plus populaires duos de la musique chilienne.

A l’âge de cinq ans, suite à la séparation de ses parents, il chante dans les cirques ambulants ; son répertoire se nourrit des célèbres interprètes latino-américains du moment tels Léo Marini (chanteur de boléros), et accompagne aussi sa mère dans son infatigable travail de recompilation du folklore chilien. Agé de 10 ans il commence « sa romance » avec le « guitarrón » (guitarre chilienne qui compte environ 25 cordes), quand il fait sa connaissance avec le maître Isaías Angulo. Par la suite il se lie d’amitié avec le compositeur argentin Atahualpa Yupanqui, qu’ il accompagnera dans ses dernières prestations publiques en Europe (matériel enregistré dans le disque « El último recital » : le dernier récital).

A la fin des années 50 il fait déjà partie du monde du disque. Il publie un mini-album avec le groupe « Los Norteños » (Les gens du Nord) et une recompilation de « villancicos du folklore » (chansons de Noël), ce sont des « villancicos » originaux qu’il enregistre sous le nom de « Cuatro villancicos chilenos » (Quatre chansons de Noël chiliennes).

En 1960 il travaille dans la naissante télévision chilienne, où il est employé à plusieurs niveaux : technicien, artiste, assistant de direction. Il répète l’expérience en Uruguay où il est nommé directeur.

En 1961 il parcourt l’Europe aux côtés de sa mère et de sa sœur. En France il commence son travail de duo avec sa sœur Isabel. Ils donnent leur prestations dans les caves parisiennes : « La Candelaria » et « L’Escale » sous le nom de « Los Parras de Chillán ».

De retour au pays, en 1964, il s’engage dans la campagne présidentielle de Salvador Allende, qui est battu par Eduardo Frei.

Avec sa sœur Isabel il développe son projet le plus populaire et légendaire. En s’inspirant des endroits où ils avaient travaillé en France (les caves), ils créent la très populaire et connue« La Peña de los Parras », qui devint l’un de points de rencontre le plus important de la Nouvelle Chanson chilienne, et par extension, latino-américaine.

Angel enregistre ses deux premières productions en tant que soliste « Angel Parra y su guitarra » (Angel Parra et sa guitare) et « Volumen2 » (Volume2).

En 1965 il débute sa traversée dans des œuvres unitaires de longue haleine : « Oratorio para el pueblo » (Oratoire pour le peuple), lequel, avec « El sueño Americano » (Le rêve américain) de Patricio Manns, sera considéré comme un travail précurseur à « La Cantata Popular : Santa María de Iquique » (La Cantate Populaire : Santa María de Iquique) de Luis Advis. Dans « l’Oratoire » collaborent Isabel Parra et Rolando Alarcón, ce dernier deviendra l’invité permanent de « La Peña ».

En 1966, un jeune musicien nommé Julio Numhauser le convainc de diriger un nouveau groupe de passionnés, l’ensemble « Quilapayun ». Angel les aide à monter leurs premières chansons et dirige leur prestation en direct, à Valparaiso. Il leur offre sa composition « El Pueblo ».

L’année suivante il travaille avec un autre groupe qui deviendra définitivement un des représentants de la musique andine : « Los Curacas ». Cette même année il voyage à Cuba où il participe au « Festival de la Canción Protesta » (Festival de la chanson engagée), à Varadero.

Ses œuvres conceptuelles continuent avec « Arte de pájaros » (L’Art des oiseaux) basé dans le poème de Neruda et « Chile de arriba abajo » (Le Chili de haut en bas), s’inspirant d’une œuvre de Manuel Rojas (écrivain chilien). De plus, parmi d’autre publications de cette même période, il enregistre « Las Canciones funcionales » (Les Chansons fonctionnelles), qui ajoutent un ton sarcastique dans le répertoire de la Nouvelle Chanson, ton qui sera repris plus tard par un autre de ses interprètes de cette période-là : Payo Grandona. La chanson « La Democracia » (la Démocratie) fait partie de ce disque. A cette même période appartient aussi le disque « Canciones de amor y muerte » (Chansons d’Amour et de Mort) et la chanson « Canción de amor » (Chanson d’Amour) l’une des plus connues et chantées tout le long du pays.

En 1970 il travaille activement pour la campagne présidentielle d’Allende qui, cette fois-ci, gagne les élections, et pendant les trois années de gouvernement populaire, il parcourt le pays d’un bout à l’autre, pour donner des récitals dans les usines, les coopératives paysannes et les « poblaciones » (cités populaires). Tandis qu’à l’adresse Carmen 340 (lieu où se situe « la peña ») on organise des ateliers culturels pour les gens du voisinage.

En 1972 il enregistre un disque de « cuecas choras » (voir l’article), avec son oncle Roberto Parra et compose, comme symbole du nouvel état d’esprit qui règne dans le pays, l’une de ses compositions les plus célèbres « Cuando amanece el día (Quand le jour se lève).

Peu avant « le passage à l’acte » de l’armée, il publie l’œuvre « Pisagua », basée sur le livre de Volodia Teitelboim, qui rappelle l’utilisation de cet endroit comme camp de concentration par le gouvernement de Gabriel Gonzalez Videla « el traidor »(1) (le traître).

Le coup d’Etat de Pinochet surprend Angel Parra au Chili, et comme d’autres compatriotes il est emmené au Stade National où il séjourna pendant 2 mois. Après il est conduit au camp de concentration de Chacabuco, situé au nord du Chili, où il séjourne longtemps et où il crée des nouvelles œuvres conceptuelles, telle « El oratorio de Navidad » (L’Oratoire de Noël) qu’il monte avec d’autre détenus.

Pendant son exil, comme la plupart des survivants de la Nouvelle Chanson Chilienne, il entreprend un tour du monde pour dénoncer la situation du pays en même temps qu’il développe sa carrière artistique dans un milieu plus exigeant en termes musicaux. Il développe le travail avec sa sœur à la fin des années 70 et début des 80. Il séjourne au Mexique, où il crée « Le corrido du 73 », puis il voyage vers la France où il fixe sa résidence principale, et où il donne une plus grande ampleur à son travail de guitare populaire, travail reflété dans un disque enregistré à nouveau dans les années 90, chez Alerce et symbolise son enracinement dans sa nouvelle patrie en composant en français « La prochaine fois ».

Il retourne au Chili en 1989 pour une tournée, et mène une vie frénétique où les enregistrements se succèdent.

Il enregistre notamment « La travesía de Colón » (La Traversée de Colomb), « Boleros », « Amado apresura el paso » (Mon aimé dépêche-toi ; basé dans un poème de Gabriela Mistral), « Canta a los niños » (Chante les enfants), « Violeta Parra letra y música » (Violeta Parra, paroles et musique), « El último recital » (Le dernier récital), « Canciones eróticas » (Chansons érotiques), « El Insolente » (l’Insolent : qui reprend l’idée des chansons fonctionnelles), « Brindis y Cuecas caballas » (Santé et Cuecas énormes), « Antología de la Canción Revolucionaria – volumen1 » (Anthologie de la Chanson revolutionnaire- volume1), « Todo el amor » (Tout l’amour), la musique de fond du film « Los Náufragos » (Les Naufragés), « Corazón de los Andes » (Cœur des Andes ) . De plus Alerce, a relancé quelques unes de ses compositions telles « Cuando amanece el día », « Guitarra Popular Chilena », « Corazón de bandido » (Cœur de bandit) et Warner publia son anthologie.

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Diamant
0 lecteurs
Or
0 lecteurs
Argent
1 lecteurs
Bronze
1 lecteurs
Lu aussi
0 lecteurs
Envies
2 lecteurs
En train de lire
0 lecteurs
Pas apprécié
0 lecteurs
PAL
1 lecteurs

Dernier livre
de Angel Parra

Sortie France/Français : 2015-03-05

Les derniers commentaires sur ses livres

Dédicaces de Angel Parra
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Métailié : 2 livres

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode