Livres
524 399
Membres
542 668

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Angie Le Gac

Auteur

140 lecteurs

Activité et points forts

Classement dans les bibliothèques

Diamant
41 lecteurs
Or
58 lecteurs
Argent
45 lecteurs
Bronze
32 lecteurs
Lu aussi
37 lecteurs
Envies
152 lecteurs
En train de lire
5 lecteurs
Pas apprécié
4 lecteurs
PAL
119 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 7.92/10
Nombre d'évaluations : 77

0 Citations 83 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Angie Le Gac

Sortie France/Français : 2018-12-07

Les derniers commentaires sur ses livres

Commentaire ajouté par Karine6284 2019-11-14T00:22:02+01:00
D'autres Horizons

Andrew est architecte dans un cabinet réputé, il a aider une carrière prometteuse, mais il se retrouve du jour au lendemain à travailler sur le projet de construction d’une nouvelle école à Madagascar, plus précisément dans un petit village de pécheurs. Durant cette période, il va devoir s’acclimater à cette nouvelle vie, de nouvelles coutumes et croyances, celles des malgaches, bien différentes de siennes.

Tiana est un jeune malgache qui, saisissant la possibilité de s’éloigner de chez lui, accepte l’offre d’emploi pour venir en aide aux analphabètes de son nouveau village. De plus, conscient que son rêve de devenir musicien est loin derrière, il se lance d’autant plus dans cette nouvelle aventure. Il vient de la ville et le changement est saisissant pour lui.

Les débuts entre nos deux héros ne sont pas des plus calmes. Andrew a du mal à accepter ce qu’il considère comme une punition, tandis que Tiana se rend compte qu’il a placé de grands espoirs sur cet étranger venant des États-Unis, pays où il aimerait vivre.

Malgré tout, ils sont entourés par les habitants du village et des amitiés se créent. Andrew finit pas trouver sa place dans cet univers tellement différent du sien. Et aussi auprès de Tiana. Ils apprennent à se connaitre, s’apprivoiser et à se rapprocher.

J’ai beaucoup aimé. Le style m’a un peu déroutée au début car il ne ressemble en rien à ce que je lis habituellement mais je m’y suis vite habituée et de cette manière j’ai trouvé que le ressenti était plus fort. Le mélange des cultures entre les personnages, le fait qu’il vive dans deux pays éloigné l’un de l’autre et du coup de partager les doutes quant à la suite de leur histoire, est quelque chose que j’aime beaucoup, car on se demande toujours, finalement, où cela va déboucher et qui fera les compromis.

Afficher en entier
Une bague, une boîte et de l'espoir

Je publie des chroniques littéraires sur lavisqteam.fr et celle de ce roman est présente au lien suivant : http://www.lavisqteam.fr/?p=45586

J'ai mis la note de : 20/20

Mon avis : Une bague, une boîte et de l’espoir nous transporte dans un univers sombre, post-apocalyptique, étrangement aussi noir que beau, également poétique. La situation dystopique tragique se confond avec le discours écologique et plein de lumière que décrit l’auteure, via des images fortes, des personnages attachants, des scènes émouvantes et de magnifiques illustrations. Le roman, principalement destiné à la jeunesse, porte un lourd message, qui parlera aussi bien aux adultes qu’aux enfants. Lecture du soir visuellement prenante et émotionnellement captivante, Une bague, une boîte et de l’espoir constitue un instant plutôt unique, qui se lira rapidement mais qui restera bien plus longtemps dans les mémoires.

Le style des graphismes épate par ses détails et son parti-pris artistique envolé. Les insectes n’ont jamais été aussi gracieux et beaux, n’ont rien d’effrayant et devraient fasciner même ceux qui en ont habituellement peur. Ils illustrent la quasi-totalité des pages et, même s’ils restent agréables pour l’œil, ces bêtes volantes possèdent un réel intérêt pour l’histoire et le message qui est véhiculé. Finalement, rien n’est laissé au hasard. Ces dessins apportent à la lecture une légèreté que l’univers conté, surtout au début, ne permet pas vraiment d’entrevoir.

Les mots employés relèvent de simplicité et d’efficacité. L’apocalypse qui a détruit l’humanité, appelée le Gros Truc, en conteste. La force des mots nous emmène sur des sentiers peu explorés. L’auteure nous permet de ressentir les émotions, les sensations et les pensées de la petite Tabitha, notamment grâce à des réflexions cohérentes et plausibles pour son jeune âge. On observe le bunker dans lequel elle vit avec ses yeux pas si innocents que cela, qui savent analyser et qui lui permettent de survivre en environnement hostile. Rien ne semble lui réussir, pourtant Tabitha ne désespère pas et vit au jour le jour, en s’occupant comme elle peut, ne mangeant pas à sa faim et se souvenant affectueusement de sa grand-mère décédée qui lui a tout appris. Le monde tel que nous le connaissons ne lui dit rien ; la petite fille n’a jamais vu de fleurs, ou de ciel étoilé. Comment réagira-t-elle lorsqu’elle découvrira notre Terre dévastée par le Gros Truc ? Y-aura-t-il des survivants ? Décidera-t-elle de changer de vie ?

L’histoire avance vite sans se presser. Les dialogues avec Tabitha enchantent par leur innocence et leur intelligence. Le personnage principal est une héroïne attachante, émerveillée par ce qui l’entoure et optimiste, malgré le temps passé en sous-sol, dans un milieu sans couleur et terne. Une bague, une boîte et de l’espoir joue sur la découverte d’un monde et la fascination d’un foyer que l’on ne sait finalement plus apprécier à sa juste valeur. La nature recèle de mystères et de secrets et l’humanité peut très bien vivre en les partageant et les respectant.

L’histoire manie peu le suspense ou les rebondissements, mais la lecture n’en est pas du tout dégradée. Au contraire, on suit les aventures de Tabitha avec un plaisir non dissimulé, désireux de découvrir ce que sont les Sauvages ou ce que cache la fameuse boîte que la petite fille transporte toujours avec elle. Quelques mystères entourent Tabitha et les révélations des dernières pages répondent à toutes les interrogations induites par le récit, et donnent des pistes de réflexion à nos réflexions muettes, qui nous poussent à nous questionner sur notre place sur Terre.

D’un côté, dans le bunker, la survie semble le seul mot d’ordre, tandis qu’à la surface, la vie paraît avoir repris ses droits d’une toute autre manière. Le partage, l’entraide, l’altruisme… des états que Tabitha n’a pas l’habitude de côtoyer et qu’elle finira par intégrer. Bien que l’on pourrait le penser, le récit n’a rien de niais, reste vrai et cohérent tout du long. Rafraîchissant, il laisse la place à des personnages charismatiques, qui n’ont pas forcément besoin de s’exprimer pour se faire comprendre, et décrit les conséquences de notre décadence avec des termes justes, et tristement plausibles.

Une bague, une boîte et de l’espoir s’appuie sur des bases terrifiantes mais fait du bien au final, tout en permettant aux adultes, comme aux enfants, de réfléchir à l’avenir. Grâce à des chapitres courts et efficaces, des illustrations magiques et une police d’écriture spécialement établie pour faciliter la lecture aux enfants atteints de dyslexie, l’auteure nous accorde une œuvre pleine de magie, à lire et relire sans modération.

Afficher en entier
Une bague, une boîte et de l'espoir

J'ai découvert Angie Le Gac avec son roman Une coccinelle dans le cœur que j'avais beaucoup aimé. J'avais pu apprécier alors son style et sa plume, et sa façon de faire ressentir au lecteur tout ce que vivent ses personnages. J'ai donc accepté avec joie sa proposition de lire ce livre dans un format bien plus court puisqu'il s'agit d'une novella et dans un genre totalement différent puisqu'il s'agit d'une dystopie. Il est proposé à un jeune public, mais peut très bien être lu par les adultes, la preuve, je l'ai lu, et j'ai pris beaucoup de plaisir à le faire. Il contient des messages tellement forts qu'il est bon que les adultes le lisent aussi pour arriver à s'imaginer vers quelle catastrophe court notre planète.

Car cette histoire va traiter d'un sujet qui touche chacun de nous, elle se passe dans le futur, un futur qui a connu des bouleversements énormes suite au dérèglement climatique que l'on connait de nos jours. Il n'y a pas de date, mais l'on se doute que c'est dans un avenir proche. Les habitants appellent ce bouleversement le Gros Truc, ça a dévasté la Terre et rend apparemment toute vie impossible à la surface. C'est pourquoi, des survivants habitent dans des sous-sols des villes. On va ainsi faire la connaissance de Tabitha, une fillette de dix ans, qui vit dans le sous-sol d'une gare avec d'autres personnes. Sa grand-mère lui racontait souvent comment c'était avant, comment était la nature, les insectes et les animaux qui vivaient alors. Ils se nourrissent essentiellement de petites pilules. En voulant chercher un dictionnaire pour avoir la définition d'un mot, elle va voir une femme qui était avant un écrivain célèbre, une certaine Amélie N., habillée en noir avec un grand chapeau (ça vous rappelle quelqu'un aussi non?) Elle va discuter avec Amélie, mais le rat de celle-ci, Husky, va s'enfuir. Tabitha va partir à sa recherche et promet de le ramener à Amélie. Mais Husky ne se contente pas de rester dans les sous-sols, et va s'aventurer à l'extérieur. Va ainsi commencer pour Tabitha une aventure extraordinaire, et pleine de dangers, qui va la mener sur des chemins qu'elle n'aurait pas pensé pouvoir prendre.

Je me suis tout de suite attachée à Tabitha, c'est une petite fille courageuse, intelligente et pleine de bon sens. Elle va vivre grâce au petit rat plein de malice une aventure insoupçonnée. Elle va découvrir ce qu'est l'extérieur, la nature, et surtout ce qui s'est réellement passé après le Gros Truc. Elle va aller de surprise en surprise, et le lecteur aussi. Et tout comme elle, on va avoir la preuve que l'homme peut continuer à vivre s'il se contente de l'essentiel et s'il reste au plus près de ce que la nature peut lui donner.

Cette histoire est une belle leçon de vie sur notre planète, sur ce qu'il s'y passe, sur les dégâts que l'humain a commis et les conséquences de ses actes. Ce texte est bourré de phrases intelligentes et philosophiques sur l'existence, il montre des solutions évidentes, et notamment une que prône déjà de très nombreux scientifiques, mais qu'on a beaucoup de mal à appliquer. Elle consiste à se satisfaire de l'essentiel, du nécessaire, et d'arrêter de fonctionner avec trop de superflu ou de surconsommation, qui est un fléau pour l'humanité, provoquant la mort de bien des espèces animales. Ce texte est porteur d'espoir, il démontre que malgré la dureté des événements, l'homme est capable de survivre s'il écoute la Terre et se met à son niveau, et non au-dessus comme en ce moment.

Le titre représente toute une symbolique et chacun de ces objets a une importance dans l'histoire, la bague, la boite qui va amener énormément d'espoir aux hommes. J'ai trouvé l'idée de cette boite très ingénieuse, elle représente la vie et sa perpétuité. J'espère que dans notre monde actuel, quelqu'un aura eu l'intelligence de penser à en faire de même, pour si jamais on était victime d'un Gros Truc.

J'aime décidément beaucoup les dystopies qui permettent de s'imaginer l'avenir avec des bases réelles de notre présent actuel. Ça permet de souligner nos dysfonctionnements et de démontrer ce qu'ils peuvent occasionner comme dégâts dans nos vies.

C'est une histoire passionnante, qui fait un peut plus d'une centaine de pages et qui se lit très vite. Les chapitres sont courts, n'oublions pas que c'est une lecture jeunesse et qu'il faut captiver le lecteur. Pas la peine de faire de trop longues phrases ou de trop grandes descriptions pour pouvoir garder l'attention. La police d'écriture est spécialisée pour la dyslexie, ce qui permet à tous les enfants de pouvoir la lire. C'est une lecture très intéressante à faire avec son enfant, afin de pouvoir en discuter avec lui, savoir ce qu'il en a pensé, s'il est d'accord avec ou pas, et de pouvoir transposer l'histoire dans notre monde actuel, pour mieux réfléchir avec lui de ce qu'il faut faire ou arrêter urgemment. Je trouve, pour ma part, que c'est un livre essentiel à lire et à avoir, pour tous les sceptiques ou ceux qui s'en fichent, et pour tout le monde. On n'a jamais assez de livre sur ce sujet tellement important et vital.

Le texte est agrémenté de jolis dessins représentant des insectes ou des petits animaux. Cela donne un effet encore plus « nature » en montrant à l'enfant les espèces qui menacent de disparaître. Ces illustrations rendent en plus le livre très beau. J'ai beaucoup aimé ces petits détails. Et comme toute nouvelle, je trouve qu'elle pourrait être la base d'un roman encore plus approfondi sur le sujet, peut-être plus recommandé pour des adultes vu que le texte serait plus long. Je dis ça à chaque fois que je lis ce format court, mais je trouve qu'il est tout à fait approprié pour un livre jeunesse.

Je pense que vous l'aurez compris, j'ai adoré cette lecture et je vous la recommande à 1000% ! que ce soit pour vous ou pour votre enfant. C'est un livre à lire absolument par tout le monde. J'ai une nouvelle fois pu apprécier le style de Angie Le Gac qui m'a transportée dans l'univers qu'elle a créé. C'est une auteure que je vais continuer à suivre de près, tellement j'aime sa manière de conter une histoire.

Je remercie chaleureusement l'auteure pour ce beau moment de lecture qui, en plus de me divertir, a eu le double rôle de me faire réfléchir et j'aime quand mes lectures ont ce double pouvoir.

Afficher en entier
Une bague, une boîte et de l'espoir

Mon avis

Que faire à 10 ans dans une ville qui a subie « Le gros truc », en plus de vivre dans les sous sols de cette ville avec d’autres ? Je vous répondrai survivre ! C’est ce qui nous pend au nez ! En réel ! Si on ne fait pas plus attention à notre VIE, avec un grand V car sinon, nous sommes bon pour vivre dans l’espace.

Il s’agit d’une petite choupinette, répondant au prénom de Tabitha, elle a une mission malgré tout ce chambard ; honorée une promesse faite à une vielle amie. Et tout ça va provoquer un nouveau chambardement dans son esprit lorsqu’elle est de retour à la surface, parmi les Sauvages …

Ouah, cette histoire vous remue à un point pas possible ! C’est court, mais d’une force ! Un message de vie, d’espoir qu’il faut absolument imprimer dans votre cerveau et fissa ! Le fil rouge est mignon, sans chichis tout ce qui fait que la plume d’Angie est sublime et poétique. Il y a une sorte de magie chez l’auteure qui fait que l’on est de suite embarquée dans l’histoire, comme à chaque fois. L’histoire de Tabitha ne déroge pas à cette magie même si c’est avec des sujets qui nous touchent de près en réel. Des personnages attachant, touchant. Une sacrée pépite !!

Angie, je te jure que si l’occasion se présente, je te fais un méga bisou de remerciement pour cette histoire ainsi que toutes les autres ! Continue ! J’adore !!

Sur ce , foncez !!  https://www.amazon.fr/dp/2490869159/ref=asc_df_24908691591576915200000/?tag=member-new-21&creative=22686&creativeASIN=2490869159&linkCode=df0

A plus !!

Afficher en entier
Une bague, une boîte et de l'espoir

Si vous cherchez une très belle histoire post apocalyptique avec une petite fille en vedette, vous êtes au bon endroit.

Angie Le Gac propose un texte assez court, proche du conte (c’est l’effet que ça m’a fait), dans lequel Tabitha va devoir s’armer de courage parce qu’elle ne connaît de la vie que cette gare dans laquelle elle a grandi. Des rumeurs circulent sur les habitants du dehors. Et si en poursuivant Husky là-bas, elle croisait l’un d’entre eux, oserait-il lui faire du mal ?

Trois mystères à élucider ici : la bague, la boîte et la véracité des rumeurs sur l’extérieur. Tabitha va aller de surprise en surprise et apprendre toutes les nuances du mot espoir.

J’ai adoré ce récit iniatique, cette innocence qui s’en dégage malgré l’effondrement du monde que nous connaissons. C’est un bel hommage pour nos abeilles et notre monde actuel qui part en vrille.

L’histoire est parfaite, avec un contexte qui ne part jamais dans le trop. C’est Tabitha, c’est l’après-monde, celui qui potentiellement saura survivre, c’est de l’espoir et une simplicité retrouvée.

? Coup de cœur ?

PS : Illustrations magiques tout au long du texte.

Afficher en entier
Une bague, une boîte et de l'espoir

Cette fois-ci, Angie Le Gac sort des styles littéraires où nous avons l’habitude de la lire et c’est orienté vers la jeunesse.

J’ai beaucoup aimé la découvrir dans ce genre. Elle va aborder des thèmes tels que l’écologie et la nature avec beaucoup de sensibilité et de simplicité.

Du coup, le jeune lecteur peut sans effort s’y retrouver.

Si vous cherchez une histoire sympa et facile à lire pour vos bambinos, je vous le conseille fortement.

Son texte est écrit en « OPEN DYS », merci à l’auteur d’avoir pensé aux enfants dyslexiques !!! Ça, c’est top.

Venez suivre les aventures de TABITHA, cette petite fille intelligente et très courageuse. Grâce à sa rencontre avec un petit rat, elle va mener de superbes voyages.

Le roman est complété d’illustrations qui sont vraiment très belles et correspondantes parfaitement à l’histoire. Elle rajoute une autre dimension à notre lecture.

La plume de l’auteure a su s’adapter à son jeune lectorat et a su en ressortir le meilleur. Des phrases courtes, mais percutantes sont un vrai plus pour une lecture facile et agréable.

Bravo à l’auteure, pour cette très belle découverte. J’espère que ce roman ne sera pas le dernier dans ce genre pour le plus grand plaisir de nos enfants.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Kate_Lyna 2020-01-19T21:17:50+01:00
Les métiers ordinaires

J'ai participé à ce recueil. Pour autant, je n'ai qu'une seule nouvelle dedans et j'étais donc curieuse de découvrir celles des autres auteurs qui ont participé ;)

J'ai été un peu déstabilisée au départ car ce n'était pas vraiment ce à quoi je m'attendais. On peut d'ailleurs s'en rendre compte en lisant ma nouvelle : elle dénote un peu ^^"

Néanmoins, cela ne m'a pas empêchée de faire de très belles découvertes :)

Si je devais donner un coup de cœur pour une nouvelle, sans hésiter, ce serait pour "Elliot et le mécano" de Sully Holt.

Bien évidemment, il y en a d'autres que j'ai beaucoup aimées. Mais celle-ci est la seule pour laquelle je n'ai pas trouvé de défaut, qui m'a vraiment et totalement enthousiasmée ^^

Quoiqu'il en soit, ce recueils renferme de bonnes surprises et vous trouverez forcément une pépite dedans, car il y en a pour tous les goûts. Et en plus, l'acheter équivaut à une bonne action

Afficher en entier
Une coccinelle dans le cœur

J'ai choisi ce livre pour son titre poétique.

On suit l'histoire d'Elena sur plusieurs années. Je me demandais pourquoi faire défiler les années ainsi, puis j'ai compris que cela permettait de mieux la connaître et d'entrer dans sa vie et dans sa tête.

Sauf qu'Elena est malade, elle se voit diagnostiquer une maladie assez lourde et difficile à gérer. Nous y découvrons aussi sa manière de gérer la maladie au quotidien.

Elle voit sa vie basculer du jour au lendemain et doit gérer sa réorientation professionnelle tout en devant aussi apprendre à vivre différemment. Et ce ne sera pas la seule épreuve qu'elle va subir.

J'ai eu mal avec elle, j'ai souffert avec elle, en tant qu'amie, lectrice, et observatrice extérieure. L'autrice raconte bien ses aventures, en retenue, tout en pudeur, sans sentimentalisme. On y voit les différentes facettes de sa vie, le couple, la relation avec sa mère, les relations mère/enfant, la vie qui bascule d'un coup.

A recommander à ceux qui aiment les histoires intenses

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Dorothee-9 2020-01-27T23:11:12+01:00
Une coccinelle dans le cœur

A la fin de cette lecture, je suis écœurée une nouvelle fois de cette justice qui se croit tout permis...

L'héroïne principale est hyper attachante et fait tout son possible pour combattre sa maladie, seulement, les aléas de la vie font qu'elle bascule dès qu'elle n'a plus vraiment de point d'ancrage.

La lecture est vraiment aisée par l'écriture et la mise en oeuvre de la vie d'Elena au fil des années.

Une fin courageuse en tout cas.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Velandra 2020-03-18T18:59:06+01:00
A.D.N

C'est une superbe histoire que nous livre Angie Le Gac.

Cela commence comme une douce et tendre romance puis l'intensité, la vrais celle qui prend aux tripes, arrive et là nous souffrons avec les personnages nous espérons avec eux !

Une mention spéciale pour cette fin que je n'avais pas vu venir mais qui finalement est tellement juste !

Afficher en entier

Dédicaces de Angie Le Gac
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

AFNIL : 3 livres

Auto-Edition : 2 livres

PMM : 1 livre

Textes gais : 1 livre

Amazon Media EU S.à r.l. : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode
Array