Livres
564 519
Membres
616 812

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Anthony Boulanger

Auteur

92 lecteurs

Activité et points forts

Thèmes principaux

ajouté par autofic 2018-02-21T17:49:34+01:00

Biographie

Originaire de la région de Rouen, Anthony Boulanger vit maintenant à Paris, en compagnie de sa muse et de leurs jeunes fils.

Plusieurs de ses textes sont réunis dans les recueils Écosystématique de fin de monde, aux Editions Voy'[el], La Boîte de Schrödinger – Exp. n°2, aux Editions Walrus et Géniteurs et Fils aux Editions du Chat Noir, Quatre Enquêtes d’Erem de l’Ellipse, aux Editions Mots et Légendes.

Son premier roman, Zugzwang, est paru aux Editions Elenya en 2014 et Au Crépuscule, roman de fantasy, a suivi en 2015 aux Editions Voy'[el], ainsi que Les Reflets d’Earanë, roman de dark-fantasy aux Editions Mythologica.

Touche-à-tout, il travaille aussi bien sur des micronouvelles que des romans et des scenarii de jeux de rôle et de BD, dans tous les genres de l’Imaginaire. Ses sujets de prédilection sont les Oiseaux, les Golems, la mythologie.

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Diamant
15 lecteurs
Or
28 lecteurs
Argent
25 lecteurs
Bronze
16 lecteurs
Lu aussi
18 lecteurs
Envies
208 lecteurs
En train de lire
2 lecteurs
Pas apprécié
3 lecteurs
PAL
70 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 7.97/10
Nombre d'évaluations : 36

0 Citations 35 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Anthony Boulanger

Sortie France/Français : 2020-09-22

Les derniers commentaires sur ses livres

Commentaire ajouté par Marine-66 2018-04-30T15:17:09+02:00
La chute des corbeaux

Un joli texte qui nous emmène en terre indienne, pour un apprentissage révélateur ! J'aurais aimé que cela dure plus longtemps afin de m'immerger encore plus dans cette culture et en apprendre plus sur ce jeune garçon, devenu homme !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par EliseLM 2018-05-01T10:48:45+02:00
La chute des corbeaux

La chute des corbeaux vous plonge en toute poésie dans l'univers des chaman et des animaux totem. Un chouette moment d'évasion.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par bassalus 2018-05-29T22:26:46+02:00
La chute des corbeaux

Les indiens et leur univers, légendes, me passionnent. J'ai plongé le coeur plein d'enthousiasme dans ce récit très court, et je n'ai pas été déçue. Une légende qui vibre et vit! A lire!

Afficher en entier
Ils ne devaient pas s'aimer

Ce livre m’intéresse beaucoup, mais je ne le trouve pas par les voies officielles. Quelqu’un peut il me renseigner?

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Pierrotd 2019-10-03T21:46:57+02:00
Créatures des Otherlands

Très bon livre

Afficher en entier
La revue des Cent Papiers n°2 - Créatures

La revue du faune, dont j’avais chroniqué le numéro précédent, a fait peau neuve en adoptant un nouveau nom : « La revue des Cent Papiers du Faune – Arts et Littératures d’Outre-Mondes », plus communément abrégé en « La revue des cent papiers ». C’est une publication périodique consacrée à la littérature de l’imaginaire. Chaque fascicule est constitué de nouvelles et d’illustrations toutes liées par un thème unique, pour ce numéro, Créatures. Ce mot est à comprendre dans le sens de « êtres créés ».

Ce numéro inaugure un partenariat avec Sea Shepherd. Pour chaque numéro acheté, 2 € sont reversés à l’association.

Les histoires portent sur des sujets très variés, mélange de genres oblige, puisqu’elles appartiennent aussi bien à la science-fiction que la fantasy ou le steam-punk. Et les créatures qu’elles évoquent sont toutes également diversifiées. Cela va de l’être artificiel pour réincarner les morts, au golem, en passant par l’ordinateur ultrapuissant, voire les monstres du monde souterrain.

Mon avis

Pour ce numéro, les créateurs ont pu effectuer leur sélection parmi plus de deux cents auteurs. Inutile de dire qu’avec une aussi importante quantité, ils ont pu conserver les meilleurs (et ils ont dû certainement en rejeter beaucoup d’aussi bons, mais que faute de place ils n’ont pu accueillir). Ainsi, les deux défauts que j’avais relevés précédemment ont disparu. Tous les textes sont excellents, et aucune ne donne le sentiment d’être le début d’un tout plus grand. En revanche, certaines mériteraient davantage de développement, au point d’en faire un roman. Le monde imaginé par leur auteur est si complexe qu’on a du mal à croire qu’il a créé un tel ouvrage pour y situer juste une nouvelle de quelques pages. Et la variété des créatures est tout aussi impressionnante. D’ailleurs, la couverture illustre bien cette multiplicité : cet être mi-biologique, mi-artificiel est un résumé de la revue à lui seul.

Il est difficile de donner un avis global tant les nouvelles sont différentes. Mais en même temps, détailler chacune d’elle est impossible. Elles sont trop nombreuses. Ces nouvelles sur un thème unique, cependant large nous offrent un aperçu des talents existants dans le monde francophone. Aucun genre n’est oublié. On découvrira tour à tour des histoires surprenantes avec des fantômes conçus par ingénierie pour remplacer les morts, touchante avec cette fillette qui veut animer un golem pour prendre le relais de son père, atroce dans le cas d’un sacrifice humain voire marvellienne avec ce superhéros surdoué, mais qui se fera piéger par son propre pouvoir.

Les illustrations complètent ces nouvelles avec une représentation de ces créatures, qui vont de la mécanique à celles issues des enfers, les monstres des profondeurs, voire un "ent".

Une fois de plus, la revue des cent papiers concentre un maximum de talents, pour notre plus grand plaisir.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Mary75000 2020-03-20T11:19:22+01:00
Dimension Système Solaire

Une anthologie variée et pleine d'humour sur le système solaire, notamment la nouvelle sur Pluton, vexée de ne plus être une planète.

Afficher en entier
La revue des Cent Papiers n°2 - Créatures

Voici une revue qui n’a pas souvent les honneurs de la presse spécialisée. « Bifrost » n’ pas encore chroniqué cette revue( Qui a dit « Heureusement ! » ?).

Et pourtant voici un magazine qui se donne pour but de promouvoir la SF francophone. IL se retrouve sur le site de la revue (téléchargement gratuit) ou en format livre papier.

C’est un bel objet de 200 pages avec une superbe couverture de Mari Capriata et une poétique 4éme de couve due à Beezk ; Ot.

Les illustrations sont d’ailleurs une des forces de « La revue des Cent Papiers ». Soignées, elles dispensent poésie, exotisme ou terreur et illustrent souvent de très belle maniéré les récits.

« Des fantômes dans la cité » de Ange Beuque inaugurent de la meilleure des façons cette anthologie sur les créatures mêle fantastique et science-fiction par un biais assez inattendu. Le style sans fioritures nous emmène sans faiblir jusqu’ à une conclusion qui introduit une pointe de satire politique grinçante et surprenante.

« Orages » de Marc Legrand st une histoire de baby-sitter qui commence comme un thriller pour se terminer dans un fantastique gore qui vous suffoque de peur. Là aussi une histoire très bien menée dont la conclusion s’écarte des sentiers classiques.

« Les Fourmis » de Joan Sénécal, un conte que n’aurait pas renié Maupassant ou l’on se mande qui de la Folie, ou du Fantastique correspond à la vérité. Bravo à l’auteure de nous laisser dans le doute.

« Mobilisation des sentiments » est l’œuvre d’Anthony Boulanger qui nous a déjà offert bien d’autres facettes de son talent. C’est une espèce de fantasy horrifique avec un soupçon de feelgood. Très Bon et curieux.

« Les Planches. » de Aude Berlioz est très court mais vous aurez du mal à vous remettre de la conclusion.

« Des fleurs et des mots » de Nicols Parisi est une histoire de fantastique végétal et bibliophile assez flippante. Très originale, elle nous emporte vraiment ailleurs.

« Le Pays des Monstres » de Cedric Bessaies ressort de la fantasy et de la nouvelle d’apprentissage. Bien menée, c’est une touche d’optimisme de ce numéro.

Avec « Au crépuscule, l’ablaton » signé par Thomas Pinaire nous voici dans un récit post-apocalyptique aux résonnances philosophiques. Personnellement, c’est le récit qui m’a le plus angoissé.

« La revanche de l’horloger » de Cédric Teixeira est une très curieuse histoire de voyage temporel « so british ». On s’y amuse bien et le style de l’auteur nous emmène sans problème vers une conclusion un peu inattendue.

« La bête » est du renommé Sylvain Namur est totalement gore et horrifique. A ne pas lire le soir ou avant un bon repas…

« Eaux Troubles » De la romance, de l’humour noir sont au programme de la nouvelle d’Amelie Sapin. On est loin de chez Disney dans le traitement du thême.

Avec « La grosse Carpe » Claire Garand signe le deuxiéme sommet du recueil, une histoire de pêche raconter à vos amis qui s’adonnent à ce loisir ; Les goujons devraient y gagner un peu de tranquillité. Une merveille de situle et d’écriture.

Lisez « Poursuite » de Marie D et vous aurez un récit d’horreur très court et bluffant.

« Rencontre cosmique » de Thierru Fauquemberge est un hilarant conte de science-fiction humoristique. Absurdité et nonsense font merveille et le ton très flegmatique du récit aggrave les choses n’est pas loin.

« Ne pas bruler en vain » permet à Patrick Ugen de nous faire rêver en nous disant » Si ca pouvait être vrai !

« le Knodal » de Lanfeust et « Science sans conscience de de Lancelot Sablon concluent ce recueil de la meilleure des façons . Leurs chutes sont parmi les meilleures de ce numéro 2 d’un excellent niveau de La revue des Cent papiers.

Le thème « Créatures » est très bien respecté et décliné avec des textes souvent très bons qui nous font découvrir de très grands talents dont on espère retrouver bientôt la plume.

Donc à se procurer de toute urgence

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Zamy 2020-11-09T09:59:27+01:00
Contes nippons

Une excellente anthologie dédiée au Japon, ses croyances, ses traditions, ses yokaï, yureï et autres créatures fantastiques, voici 15 nouvelles qui nous font passer d’un aspect à un autre du pays du Soleil Levant. Des notes de bas de page expliquent les termes japonais (et elles sont les bienvenues) et certaines nouvelles contiennent une petite partie explicative à leur fin, ce qui permet de prolonger un peu le plaisir de la lecture.

L’Empereur solitaire et le Cadeau du Corbeau rouge – Anthony Boulanger

Intrigue : Ryu, Dragon-Empereur, recherche une compagne et demande conseil à Yatagarasu, le Corbeau-Soleil.

À travers le périple de Ryu, ce sont diverses créatures que le lecteur est amené à rencontrer et découvrir. On se prend au jeu et on se demande vraiment quelle créature conviendrait comme compagne à Ryu. Très beau texte, très bien écrit.

De soie et de fourrure – Dola Rosselet

Intrigue : La favorite de l’empereur ordonna une jeune femme enceinte d’emporter un kimono dans le nord-est.

Ce texte, tiré d’une légende, se déroule au XIIe siècle et met en scène une femme renarde manipulatrice traquée par les soldats de l’empereur. En parallèle, on suit Namiko, une servante à qui la femme renard a confié le kimono. Le suspense est au rendez-vous.

L’Esprit des pivoines – Églantine Gossuin

Intrigue : Un yokaï (ubume) surgit dans un village. Haruki, apprentie herboriste, enquête sur ce que cache cette apparition.

Une bonne intrigue qui nous présente l’ubume, l’esprit d’une femme morte en couches. Les deux herboristes, la petite-fille et la grand-mère, ont d’autres atouts qu’elles mettent à profit pour résoudre une injustice. J’ai bien aimé le petit côté policier.

8 – Rodolphe Le Dorner

Intrigue : Izanami demande l’aide des huit shikome pour se venger d’Izanagi.

Basée sur la légende d’Izanami et Izanagi, cette histoire s’intéresse davantage à la vengeance d’Izanami et aux shikome (Solitude, Haine, Faim, Peur, Mutiliation, Froid, Insomnie et Espoir). Intrigant et bien mené, on plonge dans l’horreur jusqu’à la vengeance et l’apaisement d’Izanami.

So Leng et le Pouvoir venu du Levant – Laurent Combaz

Intrigue : Le seigneur Nazai souhaite rappeler l’esprit d’un grand guerrier pour l’incarner dans son fils. Les prêtres qui officient divisent ce pouvoir en cinq pour l’incarner dans cinq enfants et contrer Nazai.

De bons personnages fouillés et travaillés que l’on prend plaisir à suivre, on regrette juste que la nouvelle s’arrête au beau milieu de l’intrigue, ce qui laisse un sentiment d’inachevé. Cette nouvelle fait office de prequel de la web-série Kaliderson, mais il n’est pas nécessaire de l’avoir vue pour la savourer.

Les Trois Coups du spectre – Louise Roullier

Intrigue : Un maître accompli du jeu de go se retrouve mis en difficulté par un jeune garçon d’un moindre niveau.

Une partie de go captivante inspirée par un fait réel. Les deux joueurs cachent bien des secrets que l’on découvre petit à petit. Cette histoire est menée avec brio et sans temps mort. Une de mes préférées.

Haha Naru Shizen – Nimu

Intrigue : Revenu d’un voyage au Japon où il a été témoin d’événements surnaturels, Sir Evan Goodman est la risée de ses collègues de Londres. Mandy, une jeune fille, tombe sur ses notes de voyage et part à l’aventure.

On découvre énormément de coutumes et de yokaï dans cette nouvelle, que ce soit à travers les notes de Sir Evan Goodman ou lors du périple de Mandy. Un très bon texte et une chute sympathique à la fin.

L’Enfer de Tomo – Élodie Greffe

Intrigue : Propulsé en enfer, le jeune Tomo doit affronter ses peurs et ses désirs.

Magnifique, terrifiante et bouleversante ! On parcourt l’enfer japonais au côté de Tomo tiraillé par la peur et le doute. L’enfer n’est pas celui qu’on croit, mais il faut attendre la chute pour le découvrir. Une de mes préférées.

Le Pays des yokaï – Audrey Calviac

Intrigue : Jun se perd dans la forêt et est aidé par des kitsune.

Ce texte commence comme un conte et prend un tour très inattendu (et qu’on ne voit absolument pas venir) vers la fin. La plume de l’auteure passe de l’émerveillement à l’horreur avec fluidité.

Huit pattes, sept queues – Vérène Devanthéry

Intrigue : Un nogitsune (renard à cinq queues) doit distraire un nekomata (chat à deux queues) toute une nuit afin de récupérer son âme.

Nous suivons ce nogitsune, maître des illusions, dans ses amusements nocturnes jonchés de cadavres. Une nouvelle horrifique avec une chute très plaisante.

En l’honneur de Sobo – Henri Bé

Intrigue : Après avoir vidé la maison de leur grand-mère défunte, trois cousins sont invités à une réception en son honneur.

Une nouvelle moins horrifique que les précédentes, mais qui laisse planer l’inquiétude. Ici, nous faisons connaissance avec les tsukumogami, ces objets qui acquièrent une vie passé cent ans. Une histoire riche en yokaï.

L’Héritage de Susanoo – Vanessa Arraven

Intrigue : Un groupe de Guerriers dotés de pouvoirs divins a pour mission de repousser des démons venus en masse semer le chaos.

Très riche en vocabulaire japonais, cette nouvelle m’a parfois un peu perdue, car je ne suis pas familière de tous ces termes. Heureusement qu’il y a des notes de bas de page ! Bonne intrigue, des personnages travaillés dans leurs relations les uns aux autres, on a l’impression de lire un roman tellement c’est dense.

Les Maléfices de Maijo – Frédéric Gobillot

Intrigue : Maijo répand ses hordes de goules dans une entreprise. Un groupe de combattants spéciaux se dressent contre elle.

Une écriture fluide et prenante, quelques flash-backs qui éclairent la situation, on est très vite pris dans l’engrenage et on s’attache facilement au groupe de combattants aux pouvoirs spéciaux. Une intrigue bien ficelée.

Le Yureï – Maud Wlek

Intrigue : Un yureï (fantôme) a pris possession du corps de Hiro. Celui-ci cherche un moyen de s’en libérer.

Une nouvelle qui mêle la légende urbaine de la forêt d’Aokigahara (aussi appelée « forêt des suicidés ») aux yureï. Une bonne fin qu’on ne voit pas venir et qui renverse l’intrigue.

Kaiju eiga – Clémence Chanel

Intrigue : Gaël, passionné de films anciens, se voit offrir une bobine de film par un ami tout juste rentré du Japon. Depuis, cette bobine l’obsède…

Étant l’auteure de cette nouvelle, je ne me permettrai pas d’en faire la critique.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Elerinna2 2021-05-18T11:56:09+02:00
Dans l'ombre

C'est un recueil où chaque nouvelle est bien différente et pourtant arrive à chaque fois à être terrifiante. Je ne suis pas habituée à lire des recueils de nouvelles encore moins des livres d'horreurs et pourtant j'ai beaucoup aimé, les auteurs ont fait preuve de beaucoup d'imagination et chacun a eu une belle plume.

Afficher en entier

Dédicaces de Anthony Boulanger
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Voy'el : 4 livres

Editions Kelach : 2 livres

Sombres rets : 2 livres

Mythologica : 2 livres

Mots & Légendes : 2 livres

Editions du Chat Noir : 2 livres

Walrus : 2 livres

Elenya éditions : 2 livres

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode
Array