Livres
461 554
Membres
418 011

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Antonia Medeiros

16 lecteurs

Activité et points forts

ajouté par AntoniaMedeiros 2014-06-26T19:10:20+02:00
de

Biographie

Antonia Medeiros est une auteur franco-américaine qui vit à Montréal. Après avoir travaillé dans le monde de la communication et avoir beaucoup écrit pour les autres, elle se consacre aujourd'hui à ses propres œuvres. En mars 2014, elle publie aux Éditions La Bourdonnaye le premier volet d'une saga familiale trépidante intitulée les Crèvecoeur et qui plonge dans le monde de la chaussure féminine et de la création artistique. Antonia Medeiros aime se définir avant tout comme une romancière, avec un faible tout particulier pour les personnages tourmentés et les histoires avec un grand H.

Suivez-la sur son site www.antoniamedeiros.com

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Diamant
7 lecteurs
Or
12 lecteurs
Argent
2 lecteurs
Bronze
5 lecteurs
Lu aussi
1 lecteurs
Envies
13 lecteurs
En train de lire
0 lecteurs
Pas apprécié
0 lecteurs
PAL
4 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 8.14/10
Nombre d'évaluations : 6

0 Citations 20 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Antonia Medeiros

Sortie Poche France/Français : 2018-02-15

Les derniers commentaires sur ses livres

Commentaire ajouté par mabiblio1988 2015-07-04T19:26:41+02:00
Les Crévecoeur: Germain

https://mabiblio1988.wordpress.com/2015/07/04/les-crevecoeur-tome-3-germain-antonia-medeiros/

J’ai toujours un peu de mal à donner mon avis sur cette saga. Il s’agit d’une histoire de vie, certes fictive mais elle ressemble étrangement à la réalité.

Germain aurait pu être mon grand-père, c’est à moi qu’il aurait pu raconter sa vie, son histoire, ses regrets… Antonia Medeiros a la faculté de ne pas nous rendre seulement lecteur de son livre mais de nous donner l’impression d’avoir un lien avec les personnages.

Dans ce troisième tome, nous découvrons la vie d’adulte de Germain. Il la raconte via une lettre à son fils, Raphaël. Nous sommes en pleine seconde guerre mondiale, la vie n’est pas facile et Germain nous transmet à travers ses mots cette difficulté.

J’avais très envie de lire ce troisième tome car depuis le premier tome, j’ai très envie de comprendre comment Raphaël a pu naître, de savoir qui est sa mère et surtout pourquoi est-ce que Germain n’a pas tenu son rôle de père.

Malheureusement, toujours aucune réponse. Heureusement, un quatrième tome semble prévu pour 2016.

Après la lecture de ce troisième tome, j’ai encore de nombreuses questions. Qui est cette Garance qui débarque dans le dernier paragraphe, comment Germain et elle se sont rencontrés ? Pourquoi un homme qui a vécu une enfance telle que celle de Germain n’est pas resté auprès de son fils ?

En bref :

Le troisième tome de la saga familiale Les Crèvecœur nous permet d’en apprendre plus sur l’histoire de Germain adulte sans pour autant apporter les réponses tant attendues.

La plume de Antonia Medeiros ne se contente pas de faire de nous des lecteurs mais nous la donne la possibilité de tisser un lien affectif avec les personnages.

Le moins :

Après trois tomes, on a l’impression de n’avoir eu aucune réponse aux questions que l’on se pose depuis le début.

Le plus :

Le sentiment de faire partie intégrante de cette famille, d’avoir pratiquement l’impression d’être Raphaël et d’attendre les mêmes réponses que lui.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par SophieSonge 2015-07-16T06:55:18+02:00
Les Crévecoeur: Germain

Un réel plaisir de se replonger dans cette saga pour laquelle on s'attache, et on se passionne un peu plus à chaque épisode.

Raphaêl continue la lecture de la lettre que lui a adressé son père pour se plonger dans les années noires de la seconde guerre mondiale. D'une manière limpide d'un homme qui n'a plus rien à cacher, Germain nous livre et nous dévoile son parcours de créateur de renom et de génie. Comment la guerre pousse et malmène jusqu'à vous contraindre et vous faire perdre votre âme.

Des années sombres qui lui permettront sans doute de mieux faire rejaillir son talent. Un travail d'artisan couplé à une connaissance avisée des femmes, Germain est l'auteur de tous les miracles. On ne se lasse pas de l'écriture appliquée d'Antonia passionnante et passionnée. Secrets de famille ravissent notre soif de curiosité sans discontinuer.

L'auteure n'a pas sortie néanmoins toutes ses cartes nous faisant brûler d'impatience pour le dénouement de cette histoire.

Ce roman feuilleton nous fait palpiter, et qui à n'en pas douter devrait accompagner à merveille votre été ! Je veux la suite !!!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par stoufnie 2015-09-03T20:59:12+02:00
Les crèvecoeur - Edith

Voila le premier tome d'une saga familiale. Bien que le titre est "Edith", ce n'est pas le personnage principal. Mais bien un dénommé Raphaël.

Raphaël, est un jeune homme sans travail fixe, qui n'a qu'une seule passion : La course à pied. Il vit seul, évite un maximum le contact humain et n'a plus que sa mère, son père étant mort dans sa jeunesse. Tout son petit monde va être bouleversé par l'arrivée d'un notaire qui le demande d'assister à un enterrement (close d'un héritage) .

-Et vous vous êtes donné la peine de venir personnellement me remettre l'invitation, sans pour autant me dire de qui il s'agit, pour être certain que je vais accepter. C'est un peu faible comme tactique, vous ne trouvez pas? L'appât du gain et ma curiosité vis-à-vis d'un inconnu, voilà ce sur quoi vous compter pour me faire venir? Avouez que vous avez bien confiance en vous, maître Erlmann.

- Mais , mon ami, je n'ai jamais dit que mon client ne vous connaissait pas, .......

Mais qui est donc cet inconnu ? Eh bien c'est son père ....ah cela se corse là ;)

Le roman passe du présent (Raphaël) au passé (Edith et Romain) chapitre après chapitre. J'ai d'ailleurs eut une préférence pour la période d'Edith pour tout vous avouer. Le personnage d'Edith est attendrissant. On aimerait lui réaliser un peu de ses rêves.

J'ai eu un peu de mal à rentrer dans l'histoire, mais, une fois les deux premiers chapitres passés, Antonia Medeiros a réussi à m'embarquer dans son univers.

Son écriture est fluide et riche. Elle s'attarde sur les sentiments de ses personnages. Ce qui donne une dimension humaine à ce récit !

Verdict : un bon bouquin à emmener en vacances !

Le second volume est dans ma bibliothèque, il m'attend sagement. Ce sera sûrement une lecture pour courant septembre (si vous souhaitez connaître mon avis sur le second opus avant de vous lancer !) http://lesciblesdunelectriceavisee.blogspot.com/2015/07/les-crevecoeur-edith-antonia-medeiros.html

Afficher en entier
Commentaire ajouté par silbert 2015-10-16T17:55:37+02:00
Les crèvecoeur - Edith

Après avoir fini ma lecture, le premier mot qui me vient à l'esprit est curiosité.

Puis au fur et à mesure, c'est tout naturellement que d'autres termes, adjectifs viennent se bousculer à la pointe de mon stylo afin que je puisse les coucher sur le papier (ou tout du moins les faire apparaitre sur mon écran). Les plus importants selon moi sont: solitude, pouvoir, cupidité, mensong, naïveté, déception, mystère, malheur et bien entendu, chaussure.

Germain Crèvecoeur vient de mourir. Il va laisser son fils, Raphaël, qui ignorait son existence, découvrir qui il était réellement. Mais pour cela, ce dernier va devoir participer à un jeu de piste assez particulier , dans une ville de Normandie. Un jeu qui va se jouer principalement dans une vielle demeure pleine de fantômes du passé, de pièces cachées et de boîtes à chaussures....

Dans ce premier tome, nous faisons principalement la connaissance d'Edith Germain devenue l'épouse de Romain Crèvecoeur. Cette femme va connaitre la débacle d'un mariage arrangé avec un homme détestable, la trahison, l'espoir d'un amour naissant et la découverte de la maternité.

Romain Crèvecoeur lui est un être cupide, malfaisant, prêt à tout pour obtenir ce qu'il veut. C'est aussi un homme un peu fou, fétichiste des chaussures et il ne vit que pour elles. En bref, c'est un homme facilement oubliable.

Avec cette saga, j'ai découvert une nouvelle plume très agréable, très posée qui donne envie de tourner les pages et de découvrir les secrets de Germain Crèvecoeur!!!

C'est un bon premier tome qui donne envie de connaitre la suite....

A suivre donc!!!

Boulimique des livres

Afficher en entier
Commentaire ajouté par fifijbyaly 2016-01-29T09:11:04+01:00
Les Crèvecoeur Romain

Germain Crèvecoeur, est un petit garçon qui ne s'exprime pas beaucoup, et qui a très peu d'amis à l'exception de Louis Durand, un petit orphelin. Sa maîtresse Mademoiselle Duchat, le trouve bizarre. Chez lui, tout n'est pas rose.

Au fil des pages, on assiste à la transformation de Germain, qui passe du petit garçon, timide, qui ne parle pas, au petit garçon sûr de lui, qui s'est-ce qu'il veut, à l'adulte qui veut réussir sa vie professionnelle.

L'auteur, nous narre la vie d'un homme qui n'a pas eu la vie facile et qui a combattu à chaque étape de sa vie pour arriver à ses fins. Il va rencontrer des personnes comme Félix et Manon, vont transformer sa vie. C'est un récit bouleversant, poignant que j'ai pris plaisir à lire et pourtant, j'avoue que ce genre de roman n'est pas mon préféré, mais là, j'ai aimé ma lecture qui fut agréable, plaisante.

L'auteur par sa plume, franche, claire, précise et sans chichi, a su me faire apprécier ce récit de la vie de Germain Crèvecoeur.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par silbert 2016-02-09T10:04:57+01:00
Les Crèvecoeur Romain

À travers des lettres destinées à son fils, Germain Crève raconte dans ce second tome, son enfance et son adolescence.

Nous allons découvrir sa relation fusionnelle avec sa mère Édith et son absence totale de lien avec son père Romain.

Romain Crèvecoeur est un homme qui vous donne froid dans le dos. Son addiction pour les chaussures "usagées" le fait aller très loin dans la folie et l'illégalité. Il va même jusqu'à demander à son fils de voler pour lui.

Germain est un petit garçon solitaire et très intelligent. Il a tendance à être isolé et devient très rapidement la bête noire de son école, notamment de son institutrice, justement à cause de ses particularités.

Il va grandir avec une dose excessive d'amour de sa mère et avec l'ignorance de son père. Et lorsque je dis ignorance c'est un euphémisme. C'est justement en recherchant par tous les moyens de se rapprocher de Romain qu'il va découvrir sa "passion maladive". Mais c'est aussi grâce à cela qu'il va découvrir sa propre passion. À la différence de son père, lui souhaite créer et fabriquer des chaussures, uniquement pour femme.

Nous allons le voir mûrir, assister à l'évolution de son talent et de ses réflexions. Sa relation avec sa mère aura une place très importante jusqu'à ce qu'il parte à Paris afin d'apprendre son métier de bottier.

Nous le suivrons dans son apprentissage du métier, le verrons découvrir la ville de Paris. Nous le verrons aussi vivre ses premiers déboires et ses premières rencontres avec les femmes.

Ce tome est très sombre. Une grande partie se trouve en huis clos dans la demeure des Crèvecoeur, entre la maison et la boutique. L'autre partie est basée à Paris.

Comme dans le premier tome, il ne s'agit pas d'une histoire comprenant beaucoup d'actions, ce qui n'est en aucun cas un problème. Les Crèvecoeur est une saga familiale dans laquelle c'est la psychologie des personnages qui est avant tout mise en avant. Et pour tout vous dire, ce ne sont pas des individus ordinaires, surtout notre Romain. Cet homme est malade, dangereux.

Déjà dans le premier tome il m'était apparu antipathique, mais alors là, il m'a atterrée!

Encore une fois, j'ai énormément apprécié ce tome. Je n'ai eu qu'une seule petite déception. Cela concerne le passage de la disparition d'Édith (je l'ai prise en pitié cette pauvre femme). Pour moi, il était trop expéditif quand on connait la relation mère fils du début.

En bref, une très bonne suite!

boulimique des livres

Afficher en entier
Les crèvecoeur - Edith

http://lesangdeslivres.blogspot.fr/2016/02/les-crevecoeur-edith-de-antonia-medeiros.html jeudi 18 février 2016

Les Crèvecoeur : Édith de Antonia Medeiros

Synopsis

Germain Crèvecœur, l’un des plus grands créateurs de chaussures pour femmes du xxe siècle, vient d’être retrouvé pendu. L’artiste adulé, mais pourtant tristement solitaire, lègue tous ses biens à son fils caché, Raphaël. Ces richesses comprennent une maison étrange aux murs couverts de souliers féminins et des lettres dans lesquelles le défunt dévoile le roman de sa vie ainsi que ses plus terribles secrets… Tout commence en 1915, avec Édith, femme magnifique et forte, mariée malgré elle à Romain et secrètement amoureuse d’Hektor. Le premier est un cordonnier fétichiste et dangereux, le second un soldat allemand de la Grande Guerre, ennemi de la patrie. Mais l’amour, apatride, se joue des frontières comme des convenances. Entre passions et intrigues familiales, la saga des Crèvecœur est un hymne à la beauté féminine autant qu’un voyage dans le cœur meurtri d’un homme à la sensibilité unique, qui pensait soigner son âme au fond d’une bottine pour dame.

Chronique de Méli

La couverture est très belle et colle tout à fait aux années dans lesquelles se déroule l'histoire.

Quand nous commençons ce livre, nous sommes tout de suite plongés dans une histoire assez tragique. Nous sommes tristes dès le départ et nous nous nous demandons ce qu'il va se passer par la suite. Nous sommes empreints de curiosité pour ce qu'il se passera et nous avons hâte de continuer.

Nous faisons la rencontre de Raphaël et comprenons rapidement qui est Germain par rapport à lui. Ce que nous ignorons par contre, c'est qui est réellement Germain. Nous sentons que c'était un homme bon et dans un sens, nous sommes tristes de le voir dans sa situation dès le début.

Ce qui nous intrigue beaucoup, c'est le rapport entre Germain et la vie d'Édith. Nous en savons autant que Raphaël dans sa vie présente et à vrai dire, ça nous travaille beaucoup.

Nous apprenons au fur et à mesure qui est Édith et nous apprenons ce qu'est sa vie. Nous sommes tristes de voir ce qu'il se passe et triste pour Édith. Un personnage tout en particulier nous énerve tellement il est égoïste et malsain. Nous le prenons tout de suite en grippe et nous avons du mal à le supporter.

Quand nous voyons un événement, nous sommes heureux de voir ce qu'il se passe. Sous les airs de guerre, nous trouvons du bonheur et de l'amour ce qui est parfait pour égayer cette période.

Rapidement, nous sommes inquiets de voir ce qui se déroule. Nous nous demandons quel sera le destin d'Édith.

Même si c'est un roman contemporain, nous sommes intrigués tout le long du roman et nous voulons toujours en savoir plus.

La fin est très belle et nous avons hâte de connaître la suite de cette saga familiale dans le monde des chaussures pour femmes.

Est-ce que j'ai aimé ce livre ?

Ce fut une très belle découverte. Je ne me serais pas attendu à être autant happée par ce roman et je vous le recommande entièrement.

Afficher en entier
Les Crévecoeur, tome 1 : Edith et Romain

Je remercie Livraddict pour ce partenariat (le dernier par ailleurs, car ils arrêtent pas le forum, juste les partenariats). Je remercie également l'auteur et la maison d'édition qui m'ont fait parvenir son livre. J'adore la couverture, je ne saurais pas dire pourquoi c'est juste que j'ai croisé les doigts pour pouvoir le découvrir. J'ai eu cette chance, sinon je ne pourrais pas écrire ma chronique maintenant.

Le roman est découpé en deux parties, il y a d'abord Edith, puis Romain. (Oui, comme le titre). RAphalël est un jeune homme qui est contacté par un notaire. Un pli lui est remis, il doit se présenter à l'enterrement... de son père ! Tout cela pour avoir le droit d'hériter. Hors ce dernier est décédé depuis bien longtemps. Un grand mystère, surtout que lorsqu'il en parle avec sa mère, elle nie tout. Et le pire, lui interdit d'y aller. Forcément lorsqu'on vous interdit quelque chose, on n'a qu'une envie, faire le contraire. Raphaël va donc se présenter devant le cercueil qui est en fait une boite à chaussures géante. Un dialogue avec le notaire de nouveau, une clé offert : celle de sa maison et le voila qui va en apprendre beaucoup plus sur ce "Germain Crèvecoeur".

Une saga en deux tomes qui est vraiment passionnante. Une recherche sur les chaussures, sur la manière de les créer, de les concevoir. L'histoire se passe avant 1900 pour continuer jusque dans les années 1970. Suivre le personnage de Raphaël pour remonter dans le temps. Ces découvertes nous permettent de mieux comprendre la vie de l'époque sans réellement parler des guerres mondiales. Elles sont présentes, mais l'intérêt n'est pas là. Il y a la famille, les liens entre eux. De nombreuses émotions qui parcourent les personnages : l'espoir, les désillusions, la tendresse, l'amour, la haine... Être cordonnier de père en fils, jusqu'à ce qu'il y ait un hic : Edith. Elle n'est pas un garçon et par conséquent ses parents ne peuvent pas lui passer le flambeau. Il faut lui trouver un mari. Tout réside dans le paraître, mais le nouveau venu est bien différent de ce qu'il montre. Il y a de la mélancolie dans le texte, une soif d'apprendre également. Les personnages dévoilent leur vie sans faux semblant, avec leur crainte, leur désir.

L'histoire se passe essentiellement à Bayeux, puis vers la fin sur Paris. Les tapisseries, l'église, les rues, les commerçants. Pour ma part une chaussure reste une chaussure. Maintenant que j'ai lu ce premier tome, je dois dire que je la vois différemment. Non je ne serais pas aussi obsédée par la perfection, mais imaginer qui pourrait porter telle ou telle pointure, avec quoi est déjà un bon début. Il y a beaucoup de détails que ce soit sur les machines, sur les tissus, les croquis.

La partie sur Edith montre une femme qui ne reste pas dans l'ombre. Elle a envie de vivre sa vie avec un mari aimant. Ce qui sera malheureusement tout le contraire. Rechercher un peu de bonheur est-ce si répréhensible ? Un peu, beaucoup de folie avec ce Romain Crèvecoeur, son mari. C'est un fourbe, malsain, calculateur. Il est capable du pire, comme du pire ! Cet homme ne voit que son nombril et les chaussures. Lui qui n'était pas dans ce métier se voit investit de créer sa propre collection. Vivre d'une passion oui, mais pas au détriment des autres, surtout de sa famille. Edith est généreuse, allant jusqu'à aider les hôpitaux de guerre pour donner un peu de bonheur à ceux qui en ont besoin, même les ennemis.

La seconde partie, sur Romain, suit les mots de leur fils : Germain. Raphaël a hérité. Il tombe sur ce que son père lui a laissé. Germain est si jeune et pourtant comprend bien des choses. Comme ce manque d'amour entre sa mère et son père. Le fait que ce dernier n'a d'amour que pour son travail. Germain et Romain ont une manière de communiquer particulière. Le fils cherche l'approbation constante envers son père. Mais ce dernier s'en fiche comme de sa première chemise. Germain est cet homme énigmatique qui raconte d'où il vient. ce qu'il a vécu, ce qu'il a fait pour aider sa mère à vivre.

En conclusion j'ai eu beaucoup de mal à lâcher ce livre. L'écriture est très agréable. Et la découverte des chaussures m'a énormément plu. C'est une très belle lecture et j'espère pouvoir continuer avec le dernier tome.

http://chroniqueslivresques.eklablog.com/les-crevecoeur-tome-1-edith-et-romain-antonia-medeiros-a144881266

Afficher en entier
Les Crévecoeur, tome 1 : Edith et Romain

Sincèrement, je ressors de ce récit avec une drôle d'impression. Je ne pourrais pas dire si j'ai apprécié ma lecture ou non, car le début fut extrêmement pénible pour moi. Le style d'écriture de l'auteure est assez singulier et je n'ai pas pour habitude de lire ce genre de littérature. Il y a très peu de rebondissements et les échanges entre les divers personnages sont quasiment inexistants.

De plus, Antonia Medeiros détaille les chaussures à un point tel qu'à certains moments cela crée des longueurs incroyables. Et que dire des descriptions qu'elle donne sur le métier de cordonnier et la passion de Romain... En fait, ce premier tome me donne l'impression d'être un hymne à la chaussure.

Et en même temps, lorsque l'auteure sort de ses descriptions analytiques, l'intrigue nous charme. Je voulais en savoir toujours plus sur la vie des personnages de cette famille. Au fil des pages, je me suis laissée prendre au jeu de vouloir découvrir pourquoi Germain a décidé de se suicider et de laisser de multiples lettres à Raphaël afin de lui raconter sa vie et celle de ses parents. Je voulais savoir ce que ferait Raphaël avec toutes ces informations, mais ce n'est que le premier tome donc je suis restée sur ma faim.

Est-ce que je pourrais me laisser tenter par la suite de cette saga? Très sincèrement, je ne pourrais pas répondre à cette question, car les moments où j'ai senti des longueurs me semblent trop nombreux. De plus, à la fin j'en avais un peu marre de lire toutes ces informations sur le métier de cordonnier, de bottier et sur la façon dont l'on fabrique une chaussure. Ce sont des éléments qui, à mes yeux, ont leur importance dans le présent récit, mais pas à ce point. Mais en même temps, je sens que les personnages se sont ancrés dans mon imaginaire.

Bref, si vous aimez les récits où l'intrigue se déroule tout en douceur, où la plume de l'auteure est analytique et très imagée, cette saga est pour vous!

Chronique complète : http://alapagedesuzie.blogspot.com

Afficher en entier
Les Crévecoeur, tome 1 : Edith et Romain

** Cet avis regroupe les 2 tomes de cette saga ** Je tiens tout d’abord à remercier Antonia Medeiros d’avoir pensé à moi et de m’avoir accordé sa confiance pour ce service presse numérique. Les couvertures sont juste sublimes et j’adore le fait que, une fois côte à côte, elles forment un seul et même dessin qui fait penser à un magnifique arbre généalogique, mais qui nous montre les moment clés de l’histoire à la place des personnages (voir cette couverture au-dessus du résumé). De cette année 2018, c’est la plus belle des couvertures que j’ai vues. Je connais déjà l’histoire, car j’ai découvert la très jolie plume de l’auteur dans ces romans lorsqu’ils sont parus en 2016 chez un autre éditeur. Cependant, à cette époque, ils n’étaient pas regroupés en 2 tomes, mais en 4 tomes. Je n’avais lu que les 2 premiers sans avoir eu la chance de lire les 2 derniers opus suite à la fermeture de l’ancienne maison d’édition qui l’éditait. Toutefois, venons-en à ce qui vous intéresse : mon avis sur ces 2 tomes. J’ai vraiment passé un excellent moment en compagnie d’Edith, Romain, Germain et Raphaël. Une fresque familiale sur fond d’une entreprise de chaussures depuis les années 1900 jusqu’aux seventies. On passe par différentes émotions : l'espoir, les déceptions, la tendresse, l'amour, la malveillance et beaucoup d’autres, mais c’est à vous de les découvrir en ouvrant ces 2 pépites. J’ai redécouvert avec bonheur Edith et Romain et découvert avec beaucoup de joie Germain et Raphaël. Un roman que l’on a du mal à lâcher tant il est addictif et dont la superbe plume délicieuse, délicate et pleine de poésie de l’auteur nous envoûte jusqu’à la dernière ligne. J’ai eu un superbe coup de cœur pour cette saga que je vous recommande vivement. N’hésitez surtout pas ! À lire !

#Virginie

Afficher en entier

Dédicaces de Antonia Medeiros
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

La Bourdonnaye : 4 livres

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode