Livres
443 672
Membres
379 533

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ariane Bois

70 lecteurs

Activité et points forts

ajouté par x-Key 2012-01-13T14:31:47+01:00

Biographie

Née à Saint Mandé, Ariane Bois est diplômée de l'Institut d'Etudes Politiques de Paris et titulaire d'un DEA d'histoire contemporaine sur la résistance juive, Elle est aussi diplômée de l'Université de New York en journalisme. Elle est actuellement chef des informations au sein du groupe Marie Claire.

Et le jour pour eux sera comme la nuit est son premier roman.

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Quelques chiffres

Note moyenne : 7.63/10
Nombre d'évaluations : 18

0 Citations 19 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Ariane Bois

Sortie Poche France/Français : 2019-01-22

Les derniers commentaires sur ses livres

Commentaire ajouté par camillou360 2013-03-09T11:17:21+01:00
Le monde d'Hannah

La première partie, celle où Hannah est une enfant ne m'a pas vraiment touchée car l'auteur ne donne pas vraiment de détails sur la guerre, elle se contente de rester en surface car Hannah n'a que 8 ans et donc ses parents doivent lui cacher les horreurs de la guerre, c'est d'ailleurs pour ça qu'ils parlent souvent une langue étrangère, pour ne pas qu'elle comprenne. Pour la deuxième partie,qui est pour moi essentielle car c'est la plus touchante, nous avons eu droit au regard d'adulte d'Hannah sur la Reconstruction, la volonté des gens d'oublier la guerre, de faire comme si elle n'avait jamais existé tandis qu'Hannah souhaite qu'on se rapelle de son père. Je trouve que la citation de Jean Ferrat au début du livre convient parfaitement au message que veut faire passer l'auteur :" Je twisterais les mots s´il fallait les twister

Pour qu´un jour les enfants sachent qui vous étiez."

Afficher en entier
Et le jour pour eux sera comme la nuit

J'ai vraiment été très émue en vivant le quotidien d'une famille qui a perdu un membre, un fils et qui essaie de comprendre le comment du pourquoi du suicide de Denis, l'effet que cette disparition à sur chacun des membres, la peine de sa mère, la douleur de sa sœur, son frère perdu et son père qui déraille..

Spoiler(cliquez pour révéler)Je suis cependant déçue de la fin, elle est, selon moi, trop directe, je m'attendais à plus d'explication à propos du suicide de Denis, plus d'informations sur Sabrina, beaucoup plus sur son histoire avec Sabrina et pas seulement le fait de savoir qu'il était amoureux d'elle et qu'elle, au contraire prenait pas ça sérieusement, puis l'annonce de ses fiançailles avec un autre etc.. j'aurais préféré en savoir plus sur cela.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par cookies72 2014-03-06T05:59:59+01:00
Sans oublier

A peine commencé et déjà terminé, je n'ai pas vu le temps passer en lisant ce très beau roman. J'ai été bouleversée, secouée, révoltée par cette histoire. Cette jeune femme, qui a déjà perdu son frère de 20 ans, perd subitement sa mère. Une mère dont elle dira qu'elle était fusionnelle mais à qui elle tentera toute sa vie de prouver sa valeur. La perte de sa mère va créer sa perte également, la perte de sa famille, l'abandon, et la perte de son job. J'ai été fortement "choqué" qu'elle puisse abandonner comme ça ses deux enfants de 6 et 3 ans, bien sûr, les enfants étaient auprès de leur père, mais je me demande encore comment on peut lâcher prise de cette façon. Certes, le décès de sa mère l'a anéantie mais ses enfants auraient du être sa bouée de sauvetage. J'ai été également surprise par la façon dont elle parle de sa petite fille, dès la naissance elle l'a quelque peu rejetée car elle attendait un garçon, cette enfant a grandit tout en ressentant les sentiments de sa mère. Bien sûr, elle rejettera sa mère également. Une histoire qui m'a donc fortement secouée, pour avoir perdu ma mère avec laquelle je n'avais aucun sentiment partagé, j'ai été ébranlée par les sentiments de la narratrice. Une souffrance qu'elle ne partagera avec personne, elle se pense être la seule a souffrir, elle restera dans cette bulle de douleur et s'enfoncera petit à petit. Elle devient très limite avec ses enfants, au seuil de devenir dangereuse pour eux. J'ai adoré la plume de Ariane Bois, elle sait mener le lecteur là où il doit être pour qu'il puisse ressentir la douleur et la déchéance de la narratrice.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par LesLecturesDeLily 2016-01-15T14:47:25+01:00
Sans oublier

Ma chronique: http://www.leslecturesdelily.com/2016/01/sans-oublier-ecrit-par-ariane-bois.html#more

Extrait de mon avis: Un livre que j'ai dévoré tant l'histoire m'a touchée. Il y a de cela quelque temps, j'ai lu La dernière leçon de Noëlle Châtelet, un roman qui est dans la même veine que Sans oublier. On trouve dans ces deux ouvrages les relations intenses entre des mères et leurs filles et l'attachement que ces dernières ont pour leurs mamans.

Si dans La dernière leçon, je suis complètement passée à côté de ce que l'auteure a voulu retranscrire de son histoire qui est autobiographique, là dans Sans oublier, qui est un roman, j'ai été complètement transpercée par les émotions de la narratrice.

Elle perd très soudainement sa maman dans un crash d'avion et ne s'en remet pas. Elle ne perd pas "que" sa maman, si je puis dire ainsi, elle perd aussi et surtout son pilier, son repère. Pour elle, le monde s'effondre à ce moment précis de sa vie et rien ni personne ne peut l'aider à surpasser sa peine.

Elle a pourtant des enfants (un garçon et une fille) ainsi qu'un mari qu'elle aime éperdument, et pourtant, c'est au-dessus de ses forces, elle n'arrive pas à reprendre goût à la vie.

Notre héroïne s'enfonce dans la dépression, s'enfouit pour mieux se retrouver et pour faire le point sur sa nouvelle vie sans sa mère. Les mois passent et un jour, le hasard met sur son chemin une personne qui va l'aider à mettre des mots sur ses maux.

Pour lire la suite rdv sur mon blog www.leslecturesdelily.com

Afficher en entier
Commentaire ajouté par mickaeline 2016-02-19T15:43:38+01:00
Le Gardien de nos frères

Avec Le gardien de nos frères, Ariane Bois, c'est intéressée à tous ces enfants juifs, confiés lors des déportations. Que sont-ils devenus à la fin de la guerre ? Sans prendre parti, l'auteure nous conte leurs histoires, entre actes charitables, et méprisables, et belles histoires, où des liens forts s'étaient tissés.

Le gardien de nos frères est un roman passionnant, bien que complexe. Je remercie l'auteure d'avoir donné la parole à tous ces enfants, que par définition, on n'avait pas entendu.

cf : http://mickaelineetseslivres.blogspot.fr/2016/02/le-gardien-de-nos-freres.html

Afficher en entier
Commentaire ajouté par LesLecturesDeLily 2016-03-16T12:34:13+01:00
Le Gardien de nos frères

Ma chronique:

http://www.leslecturesdelily.com/2016/03/le-gardien-de-nos-freres-ecrit-par.html#more

Extrait de mon avis:

J'ai lu de nombreux ouvrages sur la Seconde Guerre mondiale, mais Le gardien de nos frères traite d'un sujet vraiment unique, puisqu'il nous parle plus particulièrement des recherches faites autour des enfants juifs. Pour ma part, c'est la première fois que je lis un livre sur ce thème et j'ai trouvé cela passionnant. Ariane Bois nous parle des rescapés, des survivants, de ceux qui ont été dissimulés, parfois malmenés... Des enfants des familles déportés. C'est un récit détaillé, rigoureux, je dirais même complexe mais tellement bien écrit qu'il nous tient en haleine jusqu'à la fin. Un livre rempli d'informations qui laisseront forcément des traces indélébiles dans nos mémoires.

Je vais découper ce roman en deux parties, cela sera plus simple pour vous expliquer mes ressentis. La première : je l'ai trouvé fastidieuse, longue et parfois ennuyeuse. J'ai eu du mal à rentrer dans l'histoire, à m'attacher aux personnages, à comprendre où l'auteure voulait me mener. J'ai parfois repris les chapitres du début pour une nouvelle écoute, pour mieux comprendre, pour mieux m'imprégner. J'ai trouvé la seconde partie plus prenante, j'étais vraiment happée par l'histoire, par les personnages, par leurs ressentis. J'ai aimé ce que j'écoutais, c'était passionnant, intéressant et instructif.

Ariane Bois connaît parfaitement son sujet, elle a dû énormément se renseigner, se documenter, car aucune fausse note n'est présente dans ce récit. Tout est à sa place, chaque mot, chaque détail. Cette histoire inspirée de faits réels est un chef-d'œuvre !

Je vais vous parler un petit peu des personnages :

Nous avons Simon Mandel, un jeune garçon de confession juive de 21 ans, qui, suite à la perte de sa famille, va tout donner afin de retrouver un maximum d'enfants juifs.

Elie est le frère de Simon, ce petit bonhomme d'une dizaine d'années prend une grande place dans la seconde partie du livre. Je ne vous en dis pas trop sur ce garçon car une grande partie de l'histoire repose sur lui.

Et puis, il y a Lena, une survivante polonaise qui a été mon personnage préféré dans ce roman. Elle est touchante et mystérieuse.

Ces trois protagonistes sont au cœur du roman, ils sont, chacun à leur manière, très intéressants.[...]

Pour lire la suite rdv sur mon blog www.leslecturesdelily.com

Afficher en entier
Commentaire ajouté par anam 2017-01-08T21:51:27+01:00
Le Gardien de nos frères

D'abord, j'ai eu du mal avec l'écriture... J'ai aussi trouvé que l'introduction était un peu bâclée. J'ai eu du mal à entrer dans l'histoire et à m'attacher à Simon. Je n'ai pas du tout aimé les 150 premières pages. L'auteure est très bien renseignée et on aurait presque dit au début qu'elle voulait s'assurer que tout le monde le sache: on est bombardé de faits historiques divers absolument pas importants pour le développement de l'histoire et ça entrecoupe de manière désastreuse l'histoire de Simon dans laquelle le lecteur essaie désespérément d'entrer...

Ça s'arrange par la suite, mais dans cette première partie de récit, Simon n'a tout simplement pas d'émotion. Heureusement, sur ce point, cela va en s'améliorant. Le texte manque aussi cruellement de dialogues... Et je déteste ça.

Ce que j'ai aimé (parce que oui, il y quand même un gros point positif!), c'est le thème. On y parle de la Résistance en France, mais une fois la guerre terminée. C'était la première fois que je lisais un roman qui évoquait cette période. La fin de la guerre est perçue comme une période heureuse, mais ce qu'on oublie souvent, ce sont les traumatismes, la solitude, le désespoir de ne plus arriver à vivre comme avant. J'ai adoré lire une histoire qui parlait de cette réalité et c'est l'unique chose qui m'a laissée accrochée au bouquin.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par juliebch 2017-08-22T12:19:04+02:00
Le monde d'Hannah

Une histoire touchante ! La vie de Hannah pendant et après la seconde guerre mondiale vue au travers de ses yeux d'enfant est plutôt sympa ! La guerre n'est pas omniprésente dans le sens où ses parents lui cachent les choses. ce qui fait qu'on est principalement centré sur son amitié avec Suzon et ce qui découle des interdits faits aux juifs.

J'ai bien aimé les personnages plus ou moins attachants et le fait qu'au travers de ses yeux d'enfant elle ne comprenne pas tout alors que nous, connaissant l'Histoire, on perçoive des choses essentielles.

Par contre je ne m'attendais pas à cette fin ! J'ai été surprise :)

Afficher en entier
Commentaire ajouté par cinou13 2018-08-06T11:01:13+02:00
Sans oublier

J'ai de suite accroché ce roman je ne lâcher plus.

Très dur de perdre sa maman encore plus dans cette condition.

A lire

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Freelfe 2018-10-09T17:02:26+02:00
Le Gardien de nos frères

Ma chronique : http://freelfe.blogspot.com/2018/10/le-gardien-de-nos-freres-dariane-bois.html

Le gardien de nos frères est un roman d’Ariane Bois publié par les Editions Charleston. Un drame historique de 368 pages coutant 8,50€. Un livre qui ne se lit pas vite, aux pages bien remplies, émotionnellement chargé, très détaillé.

Ariane Bois a failli me perdre au début de son livre. D’un côté, nous avons la romancière, qui nous raconte une fiction sous fond historique. De l’autre, nous avons la journaliste, qui nous narre des détails véridiques. J’ai trouvé que le côté entre les deux ne se faisait pas très bien. Au départ, j’ai eu l’impression de lire un documentaire qu’on aurait mieux écrit. J’ai donc hésité à refermer ce livre. Et je serais passée à côté d’une lecture très marquante !

Au fur et à mesure que nous avançons, que nous découvrons la vie éprouvante de Simon, le calvaire de Léna. Nous nous attachons à ces personnages, à ce qu’ils vivent et à ce qu’ils ont vécu. Et l’écriture un peu brute et froide d’Ariane Bois rend ça magnifiquement bien et là où j’ai eu du mal au début, je l’ai trouvé parfaite par la suite. C’est brute et froid, à l’instar de ce moment de l’histoire. Pas de chichi ou de fioriture. Le côté « documentaire » devient moins présent, ou peut-être me suis-je habituée ?

Ce livre m’a beaucoup questionné. Ce qui est certainement le but du livre de cette autrice. Je ne connaissais pas du tout les évènements qu’elle nous raconte. Je ne parle pas de la seconde guerre, mais de l’après. On se questionne peu sur l’après en fait : que deviennent les enfants cachés une fois la guerre finie ?

Le portrait que nous dresse l’autrice est cruellement juste. D’un côté, une nécessité pour le peuple juif de récupérer ces enfants. De l’autre, des familles aimantes et honnêtes à qui on retire froidement et subitement un être qu’ils ont appris à aimer. Au milieu, des enfants battus, violés, par des gens qui n’ont fait que profiter d’une main d’œuvre gratuite et qui réclame de l’argent ! Et la religion catholique qui n’a pas le bon rôle non plus qui, dans un mouvement (ou une mascarade ?) de piété, refuse de laisser « redevenir juif » les enfants qu’elle a fait catholique.

Alors ont-ils bien fait, ces juifs survivants ? C’est la question avec laquelle je ressors. Leurs arguments sont louables, bienveillants et censées. Leurs intentions bonnes, clairement. Mais quand on voit la réalité ainsi exposée, certains de ces enfants enlevés à des foyers bons et aimants pour être placés dans un orphelinat (bon aussi mais ce n’est pas pareil.). Ça questionne, ça me questionne. L’autrice nous expose cela de manière neutre, sans donner son avis je trouve.

La découverte de ces évènements, l’absence de parti pris, les questionnements autour rendent se livre excellent, frappant, poignant. Un livre que je ne suis pas prêt d’oublier !

Afficher en entier

Dédicaces de Ariane Bois
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Belfond : 3 livres

France Loisirs : 2 livres

Ramsay : 1 livre

J'ai lu : 1 livre

Robert Laffont : 1 livre

L'éditeur : 1 livre

Charleston : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode