Livres
469 968
Membres
437 965

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Audrey Perri

13 lecteurs

Activité et points forts

Classement dans les bibliothèques

Diamant
2 lecteurs
Or
5 lecteurs
Argent
1 lecteurs
Bronze
1 lecteurs
Lu aussi
3 lecteurs
Envies
4 lecteurs
En train de lire
1 lecteurs
Pas apprécié
0 lecteurs
PAL
9 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 8.6/10
Nombre d'évaluations : 5

0 Citations 6 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Audrey Perri

Sortie Poche France/Français : 2018-05-30

Les derniers commentaires sur ses livres

Commentaire ajouté par LadyRomance 2017-10-13T15:01:15+02:00
Une bonne âme

Une bonne âme est le premier roman écrit par Audrey Perri. Il a remporté la seconde place d'un concours organisé par Librinova. Il a pour sujet un fait divers de l'époque victorienne concernant les fermières de bébés. Celles-ci s'occupaient de récupérer des bébés que des femmes célibataires ne pouvaient pas garder dans une Angleterre puritaine.

L'autrice s'est inspirée d''un fait divers réel avec de vrais éléments rapportés de l'époque, le contexte et le déroulement de ce que pu être la vie des principaux personnages ayant été imaginés par Audrey Perri.

Cela donne un court roman bouleversant et signifiant qui cible le sujet des femmes rejetées par la société lorsqu'elles mettaient au monde un enfant hors mariage et qui devaient en assumer seules les conséquences, les hommes étant relativement souvent exempt de tous les tracas qui s'en suivaient.

Démunies et la plupart du temps mises à l'écart également par leur famille, ces filles-mères n'avaient guère d'autres solutions que de confier leur enfant à l'adoption. Sauf qu'aucune forme légale d'adoption n'existait encore. Alors souvent, ces mères faisaient confiance à ces fermières de bébés en qui elles trouvaient une solution salutaire bien que terrible à prendre et à supporter. D'ailleurs, il n'était pas rare que, prises de remords, certaines revenaient sur leur décision voulant récupérer leur enfant. Cependant, il n'était pas rare non plus que certaines fermières une fois avec le bébé dans les bras se trouvaient être en réalité très peu scrupuleuses. Car une fois l'argent empoché, elles se débarrassaient de l'enfant de la plus funeste des façons.

Pour ma part, j'ignorais tout de ce genre de pratique de fin de XIX ème siècle mais n'ai aucune difficulté à me la représenter à présent. Ce roman fut très instructif à ce sujet. Et, malgré quelques maladresses du fait qu'Audrey l'ait écrit seule sans aucun regard extérieur, je l'ai trouvé très prometteur, à la fois pour son écriture fluide et pour la rigueur avec laquelle le thème est traité dans le respect de la période historique concernée et des faits relatés.

Une bonne âme laisse à mon avis présagé de futurs romans historiques de qualité, à n'en pas douter, si tant est que l'autrice poursuive cette aventure.

Si le roman est sombre et poignant dans son ensemble quant aux circonstances vécues par les personnages, il se termine sur une note positive des plus réjouissantes.

www.ladyromance.over-blog.com

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Sandrine-71 2017-11-13T16:52:56+01:00
Une bonne âme

Une magnifique découverte qui m’a tenu éveillé une partie de la nuit et que j’ai eu du mal à lâcher une fois commencé.

Une bonne âme d’Audrey Perri

L’auteur, en partant d’un fait divers réel s’étant déroulé en Angleterre en 1899, nous plonge dans une époque souvent méconnue. Elle y conte le destin de deux femmes, Ada Williams, une fermière de bébés et une fille-mère Florence Jones qui cherche à faire adopter sa fille Sélina.

À la lecture de ce livre, on passe par plusieurs émotions ; l’horreur, la tristesse, la compassion. On ne peut que s’émouvoir face à la douleur de ces jeunes mamans livrées à elles-mêmes. On se prend aussi à trouver des circonstances atténuantes aux crimes horribles d’Ada, on en arrive presque à leur trouver une forme d’humanité.

Ce livre fait également réfléchir ; nous ne sommes pas en Angleterre, plus en 1900 mais les choses ont-elles vraiment changées ?

« Tant que notre société stigmatisera ces filles-mères, tant qu’elles ne pourront pas abandonner leurs enfants en pleine légalité, tant que l’on continuera à les blâmer et à les considérer et comme seules fautives.... »

Bref un livre à lire et à découvrir. Le seul bémol que je mettrais est que j’aurais aimé que la psychologie des personnages soit plus détaillée et fouillée.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par karianemaxwell 2018-01-09T10:52:05+01:00
Une bonne âme

C’est dans l’Angleterre Victorienne que nous emmène Audrey Perry avec ce roman magistral basé sur des faits réels.

L’écriture est belle, les mots sont choisis.

Nous découvrons, derrière le fog naissant du début de l’aire industrielle, les machiavéliques trafics d’enfants, ceux que devaient abandonner les femmes de toutes conditions.

Les naissances hors mariage étant fermement condamnés dans toutes les classes sociales, ces malheureuses n’avaient d’autres choix que de payer pour leurs assurer un avenir qu’elles penseraient meilleurs pour eux.

Sous la plume d’Audrey Perry nous découvrons avec effarement « les fermières de bébés ».

La psychologie de cette femme y est brossée avec méthode, tel un catalogue de sentiments tous plus abjects les uns que les autres.

Le cheminement, les questionnements, les actes y sont décrits avec une minutie quasi chirurgicale.

L’atmosphère y est parfaitement rendue et mériterait presque de devenir le scénario d’un film.

L’absence d’empathie de cette fermière d’enfant est d’un réalisme saisissant.

« Une bonne âme » est à ranger dans les grands romans traitants de l’époque victorienne.

Un livre qui se dévore.

C’est mon coup de cœur de ce début d’année.

Kariane Maxwell janvier 2018

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Lolitendouceur 2018-08-13T14:18:22+02:00
La maison de la falaise

L'histoire est absolument passionnante dès la première page et ce jusqu'à la fin. Du suspense, des larmes, de l'amour, des interrogations, des frissons, des rebondissements, des chocs... Un attachement puissant pour les personnages, et un sentiment de mélancolie au moment de fermer la dernière page. Une plume subtile et poétique, avec un mélange de Kate Morton et de Katherine Webb.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par lanoenzo 2018-09-27T12:40:04+02:00
Une bonne âme

L’Histoire de ce roman ce déroule en Angleterre à l’époque victorienne. Il nous raconté comment était traité les femmes à cette époque. Ce roman est touchant, intense et si réel. Dans l’ancien temps, les femmes n’avaient pas de pouvoir et on remarque qu’elles avaient du mal à vivre sans les hommes et que le travail était très difficile à trouver.

Ce livre nous raconte l’histoire de Florence, une jeune femme qui a eu une fille Sélina hors mariage et qui a été abandonné par le père de l’enfant. A cet époque, les mères célibataire étaient rejetés par leur famille et jetés la honte, le déshonneur à leur entourage car une femme ne pouvait pas avoir d’enfant hors mariage. Pourquoi une femme célibataire ne pouvait t’elle pas élever son enfant seule et pourquoi leur famille les rejeté ?

Beaucoup d’entre-elle se retrouvé donc livré à elle-même et faisait donc appelle à des fermières d’enfants. Ces fermières étaient des femmes qui se faisaient payer pour garder les enfants et les faire adopter. Ce qui ressemble plus à un marché d’enfants car ces adoptions n’étaient pas officiel.

Ada Hewetson est une fermière d’enfant dont fera appelle Florence. Cette dernière ne pouvant pas élever sa fille demandera à Ada de bien vouloir s’occuper de la petite. Ada, est une personne brisée qui cache un lourd secret et qui est impliquée dans la disparition de plusieurs enfants. Quel est ce secret ? Que c’est t’il réellement passé ? Que va t’il arriver à Sélina ? Pourquoi Florence ne sait pas renseigné plus sur cette dernière avant de lui confier sa fille ?

Malheureusement à l’époque, les hommes étant peu présent ou pas du tout, les femmes avaient du mal à survivre, alors s’occuper d’un enfant seule était inenvisageable. Peut t’on leur reprocher d’abandonner leur enfant ? Peut t’on en vouloir à ces fermières de faire du profit sur le dos de ses femmes ? Pour le savoir lisez ce livre et soyez prêt à vivre une expérience douloureuse, intense.

Audrey Perri nous fait découvrir dans ce roman, la vie des femmes en Angleterre à l’époque victorienne et nous montre les dessous de ces marchés d’enfants. Dans son roman, elle nous fait passer par un tas d’émotions allant de la Tristesse, du dégoût à la colère. Je remercie l’Auteure d’avoir écrit ce roman que j’ai beaucoup aimé

Afficher en entier

Dédicaces de Audrey Perri
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode