Livres
549 402
Membres
588 993

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

B.A. Paris

Auteur

408 lecteurs

Activité et points forts

ajouté par Chris-64 2019-09-05T22:45:20+02:00
de

Biographie

D'origine franco-irlandaise, B.A. Paris a été élevée en Angleterre avant de s'installer en France. Derrière les portes est son premier roman.

Vendu à près d'un million d'exemplaire et meilleure vente d'e-books en 2016 en Angleterre, il sera traduit dans 33 pays. Behind Closed Doors est dans la liste des finalistes du Prix Thriller Goodreads 2016.

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Diamant
101 lecteurs
Or
199 lecteurs
Argent
118 lecteurs
Bronze
56 lecteurs
Lu aussi
87 lecteurs
Envies
316 lecteurs
En train de lire
12 lecteurs
Pas apprécié
14 lecteurs
PAL
225 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 7.69/10
Nombre d'évaluations : 258

0 Citations 161 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de B.A. Paris

Sortie France/Français : 2021-03-04

Les derniers commentaires sur ses livres

Commentaire ajouté par mshadow59 2021-01-21T10:23:16+01:00
Le Dilemme

Une vraie claque ce roman ! C'est le 4ème livre que je lis de l'auteure et c'est toujours un plaisir de retrouver une telle addictivité et la sensation de ne pas pouvoir lâcher le roman après chaque chapitre ! Je l'ai autant adoré que "derrière les portes" et "défaillances"! Je pense que B. A Paris fait désormais partie de mes auteurs préférés :) Je lirais avec grand plaisir ses prochaines sorties !

Je vous conseille vivement cette auteure et les trois livres que je viens de citer, dont celui-là ! FONCEZ C'EST UNE PÉPITE CE ROMAN !!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par astonDB9 2021-03-04T12:14:28+01:00
Le cercle de Finsbury

Quant on lit dans la biographie de l’auteure, que celle-ci est considérée comme la star du thriller psychologique, nom de Zeus ! Oui et re-oui ! Je dirais même la reine au même titre que Mary Higgins Clarke ! Il y a d’autres auteures évidemment qui sont tout aussi qualifiées pour nous mettre les nerfs en tension extrême, sauf que ces deux là, c’est vraiment le haut du panier. J’ai découvert l’auteure avec son livre « Le Dilemme », la vache ! C’est du costaud, et ce n’est pas fini ! Vous vous dites « Ouf, je vais pouvoir souffler un peu, MAIS NON ! Voici la nouvelle parution !... »

Le cercle de Finsbury ….Une résidence, privée haut de gamme, qui à première vue est idéale pour vous la jouer « Desperates Housewifes », faire tout ce qu’une famille « normale » peut faire en tant normal et c’est situé en plein Londres ! Le cv de rêve !

C’est ce qu’Alice et Léo pensent au moment où ils emménagent dans cette résidence parfaite. Avec des voisins qui ne paient pas de mine, enfin presque …. (C’est là que vous entendez le générique de la mini série « Nos chers voisins » de rien c’est cadeau pour la petite musique qui vous trottine dans la tête)

Sauf que, ce rêve idéal s’effrite crescendo à l’annonce du meurtre d’une ancienne locataire dans la maison occupée par le couple. Bamm ! Adieu veaux, vaches, cochons et poulets ! Le cauchemar commence….Le cercle de fisbury ou comment devenir parano en 410 pages ! Je vous assure que vous ne verrez plus vos voisins de la même façon. J’ai trouvé Alice un petit peu naïve au départ, parce qu’elle se laisse faire par Léo, mais ensuite ce sentiment s’enlève au fur et à mesure de l’histoire. Allant même à croire que l’on vit l’histoire en même temps que ce personnage ! L’auteure a ce don, nous transporter à l’intérieur de son histoire. Truc de folie ! Pis n’oublions pas ce trou du cul de Léo, un « faux cul » de première ! Tout ce que je peux dire de plus, c’est que la consultation avec un psy sera nécessaire à la fin de votre lecture.

Voilà un aperçu de ce que l’auteure est capable. Il faut lire ses livres !! Elle est une auteure dingue accompagnée d’une muse hors du commun, son stylo doit souvent être changé !! Que du bonheur !! Si j’ ai comparée l’auteure avec Mary Higgins Clarke, ce n’est que la vérité !! Ces auteures ont le déclic pour noircir des pages d’une ambiance glauque à souhait, mettre les nerfs au-delà des limites du raisonnable.

Je pense vraiment que B.A Paris est une auteure , avec laquelle il va falloir compté désormais dans le genre thriller psychologique bien corsé. L’histoire est un coup de cœur, doublé d’un coup de bambou magistral dans la figure !! J’ai d’ors et déjà mis les autres titres de l’auteure dans mon panier amazon !!

Saurez vous répondre à cette question ? Connaissez vous vraiment vos voisins ? Plutôt Dubernet carton ( Nos chers voisins) ou Hannibal lecter (Le silence des agneaux) ?

Maintenant à vos marques ! Prêt, go !! A vos cliks !!

A plus !!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Echo49 2021-03-10T13:15:07+01:00
Le cercle de Finsbury

Ce livre nous fait partager la vie d'Alice qui emménage avec son petit ami Léo dans une résidence sécurisée. Un jour, elle apprend qu'un meurtre a eu lieu dans la maison.

A partir de cet évènement, leur vie va être chamboulée... La résidence qu'elle pensait sécuriser l'est-elle réellement ?

J'ai beaucoup aimé l'intrigue du livre.

La lecture est addictive, on ne peut s'empêcher d'enchaîner les chapitres une fois celle-ci commencée.

Tous les personnages sont suspects, on soupçonne tout le monde, et ce, dans une ambiance oppressante. On finit par se demander si Alice devient folle ou si ce qu'elle vit est vraiment réel.

La fin est surprenante, je n'ai rien vu venir pour mon plus grand plaisir.

Je remercie le site "NetGalley" et les éditions "Hugo Thriller" de m'avoir fait découvrir cette chouette lecture.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par LeMondeDeMarie 2021-03-11T18:19:55+01:00
Le cercle de Finsbury

Une lecture anxiogène où chaque protagoniste a ses secrets et où tous sont susceptibles d’être le tueur. Des non-dits qui forcent à la paranoïa au point de ne plus savoir à qui se vouer, à qui faire confiance. Dès le départ on est tenu en haleine puis la tension ne fait que monter pour atteindre son paroxysme au moment du dénouement.

Alice, une jeune femme très attachante dont les fêlures du passé font d’elle une personne d’autant plus sensible au terrible drame qui s’est produit dans sa maison. Et parce que la victime porte le même non que sa sœur défunte le besoin de savoir qui est le meurtrier lui devient vite vital. C’est à la fois malsain et compréhensif. Mais voilà que ses questions dérangent et que des faits assez inquiétants se produisent dans l’habitation. J’ai admiré sa détermination parce qu’à sa place j’aurais déjà fuit depuis longtemps.

L’auteure a su créer une ambiance lourde et inquiétante. Les jours passent et avec eux le nombre de suspects augmente. On ressent une réelle appréhension et on a peur. Peur parce qu’on comprend bien avant Alice que le danger est bien plus proche qu’il n’y paraît. Nombreux sont les petits quiproquos qui la mènent sur de mauvaises pistes et qui font d’elle une proie d’autant plus facile à atteindre.

Un récit dans lequel on sent que l’attention est primordiale et qu’un tout petit élément peut nous amener à découvrir qui est le tueur. J’ai résolu ce mystère avant la révélation mais je n’imaginais pas l’ampleur de celle-ci. J’ai adoré l’intensité de la dernière partie, celle où on comprend, où tout s’éclaire mais où Alice, elle, tarde à ouvrir les yeux. Et une fois la menace dévoilée, c’est en retenant notre souffle qu’on dévore les dernières pages.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par loeilnoir 2021-03-22T09:51:29+01:00
Le cercle de Finsbury

J’ai retrouvé avec plaisir l’imagination de B.A. Paris dans ce thriller domestique passionnant. Après avoir beaucoup apprécié l’an passé Le Dilemme, je me suis laissée prendre au suspense bluffant de ce nouvel opus: Le Cercle de Finsbury est machiavélique !

Le Cercle de Finsbury est une résidence sécurisée de Londres comprenant une douzaine de maisons idéales et accueillantes, dans laquelle vivent paisiblement plusieurs familles. C’est là qu’Alice Dawson, traductrice, emménage avec son petit ami Léo Curtis, spécialiste dans la gestion de risque. Un grand pas pour la jeune femme qui quitte sa campagne natale pour vivre avec l’élu de son cœur. Désireuse de s’intégrer parmi ses voisins qui semblent tous s’être liés d’amitié, Alice décide de les inviter à un apéritif. Les choses se gâtent lorsqu’elle se rend compte sur le tard qu’un parfait inconnu qu’elle a confondu avec un de ses voisins, s’est immiscé dans leur petite fête, allant jusqu’à visiter leur maison… Est-ce un simple pique-assiette ou un homme qui nourrit de sombres desseins?

Lorsqu’Alice apprend qu’une jeune psychothérapeute a été sauvagement assassinée dans la maison avant qu’ils n’y emménagent, le sentiment d’insécurité s’amplifie. Elle a l’impression qu’une présence hante les murs, et que quelqu’un vient les épier pendant leur sommeil… D’autant plus que Léo, qui doit s’absenter quelques jours par semaine pour effectuer des déplacements professionnels semble lui cacher certaines choses… Perturbée par le fait que la jeune femme assassinée porte le nom de Nina, tout comme sa propre sœur décédée par sa faute dans un accident de voiture, Alice s’intéresse de près à cette tragédie et questionne le voisinage sur la mort de Nina. Tout accuse le mari de celle-ci, Oliver, qui après avoir clamé son innocence, s’est suicidé. En emménageant dans cette résidence finalement pas si paisible que cela, Alice est prise dans un engrenage infernal.

Comme le suggère son nom, la résidence a la forme d’un cercle, où toutes les maisons se font face, permettant à chacun d’avoir une vue sur son voisin, voire de l’épier… Dans cette atmosphère qui s’avère rapidement étouffante, Alice, encore bouleversée par un passé qu’elle ne parvient pas à oublier, semble véritablement obsédée par le meurtre qui a eu lieu sous son toit, et que son compagnon a préféré lui cacher, pour acquérir cette maison sans son avis, à un prix très attractif… Entre les deux tourtereaux, ce n’est pas la joie : Alice ne parvient plus à faire confiance à sa moitié. Les relations avec les voisins deviennent rapidement oppressantes: entre messes basses, mensonges, manipulations et apparences trompeuses, tout est là pour créer une ambiance anxiogène.

L’auteure surprend une nouvelle fois dans sa capacité à captiver son lectorat, elle nous prend en otage car on ne peut lâcher ce livre avant d’en connaître la fin, nous laisse le temps de faire nos suppositions avant de nous dévoiler un dénouement totalement imprévisible.

Je remercie Net Galley et les Editions Hugo Thrillers pour cet excellent moment de lecture!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par sagweste 2021-03-24T16:19:15+01:00
Le cercle de Finsbury

https://saginlibrio.over-blog.com/2021/03/le-cercle-de-finsbury-de-b.a-paris.html coup de coeur!

Whaou quelle ambiance tendue tout au long du livre. J'ai toujours aimé les romans de l'auteure mais ici elle a fait fort. Très addictif, on se passionne pour ce petit ancrage dans Finsbury, où les maisons vivent derrière une barrière de sécurité à la périphérie londonienne. Mais leurs occupants sont-ils en sûreté pour autant?

Alice, après plusieurs mois d'amour avec Léo, accepte de vivre avec lui et ce dernier leur trouve un petit havre de paix au cercle de Finsbury. L'entourage des voisins est très prégnant car ils vivent tous dans cette résidence. Mais très vite, certains évènements arrivent pour lesquels une certaine angoisse va s'installer. Ce sentiment de ne pas être seuls dans la maison n'aide pas Alice à se sentir à l'aise en ces lieux.

Et puis l'impensable arrive, l'histoire de cette maison leur est révélé... Alice va alors essayer de dénouer le vrai du faux, chercher des indices dans les moindre paroles ou faits et gestes de ses voisins.... Elle ne vivra plus que pour cela, mettant tout en péril, sa vie quotidienne, son job, ses relations.

D'un bout à l'autre du roman, on colle aux réflexions d'Alice, en fait elle trop? Pas assez? Est-elle en danger de pousser son "enquête"? Le climat devient malsain, aiguisé.

Si j'avais envie de lui dire de partir avec ses valises, d'un autre côté, je voulais comme elle résoudre ce qu'elle pense être un nœud emberlificoté. A qui se fier? Est-elle légitime de remuer ce passé pas si lointain? Mais en se mettant à la place des autres riverains, je comprenais qu'elle puisse les crisper, voire les agacer.

Impossible de lâcher ce roman, l'auteure excelle dans cette intrigue psychologique. Il fera parti de mes pépites 2021.

Enjoy!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Jenna95 2021-03-29T13:34:08+02:00
Dix petites poupées

Un bon thriller, qui respecte cependant un peu trop les codes. Mais l'histoire reste bien maîtrisée, et même si les gros retournements de situation sont un peu prévisibles et déjà vus, c'est plutôt efficace. Avec un fond assez basique sur une histoire d'amour et des non dits qui laissent voir un peu plus compliqué, avec un personnage disparu énigmatique. Alors oui, ça manque un peu d'originalité, surtout vu la quantité de thrillers sur des thèmes assez semblables, mais pour le coup, j'ai trouvé cette lecture plutôt addictive, avec une bonne plume, et malgré de grosses longueurs dans la seconde partie, la conclusion et les explications de fin sont pas mal. En tout cas, ce thriller m'a suffisamment intriguée pour que je sois tentée par un autre bouquin de cette auteure.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Valerie-50 2021-03-30T12:35:42+02:00
Derrière les portes

Jack et Grace forme un couple harmonieux dont leur entourage envie leur complicité, la réussite de Jack comme avocat qui n’a perdu aucune affaire, les talents de maîtresse de maison de Grace. Mais alors, pourquoi ne voit-on jamais Grace sans son mari ?

Et que dire : Lu en deux jours, alors c’est qu’il m’a plu ? Ben pas vraiment. Quand, je commence une lecture, je lis toujours la 4ème de couverture, regarde le nombre de pages et combien de chapitres il comporte, si chapitre il y a, car j’aime arrêter ma lecture à le fin de chapitre. Donc dès l’ouverture du roman et à cause du titre et de la 4ème de couverture, je savais que ce n’était pas le couple idéal. Les chapitres alternent entre passé et présent. Dans les 100 premières pages, je découvre comment Grace s’est mise dans ce guêpier. Et malheureusement, j’ai levé les yeux au ciel. Est-ce possible qu’elle puisse partir en voyage de noces après cette nuit de noce ? (désolé sinon, j’en dévoile trop). J’ai trouvé que cela manquait de réalisme ou alors l’amour rend vraiment aveugle ! Dès lors, ce qui a retenu mon intérêt c’était de savoir comment Grace allait s’en sortir même si j’ai deviné la fin. De plus, je n’ai pas eu d’empathie pour les personnages

Cette lecture a été agréable mais pas transcendante car j’estime qu’elle manquait de réalisme pour un thriller domestique.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par polacrit 2021-03-31T11:08:47+02:00
Le cercle de Finsbury

Le Cercle de Finsbury, The Therapist dans la version originale parue en 2021, a été publié par les éditions Hugo thriller en 2021. Le style de l'auteur est élaboré, sobre et à la fois riche de précisions utiles pour brosser le décor: "Depuis que nous avons emménagé, il y a dix jours, je n'ai rencontré qu'une seule personne. Maria, qui habite au neuf. Elle faisait monter ses trois petits garçons, qui avaient visiblement hérité de ses cheveux bruns et épais, plus deux superbes labradors, dans son monospace rouge." (Page 11)=> En quelques mots bien choisis, on apprend l'essentiel à propos d'une voisine.

Racontée au présent à la première personne, l'écriture hypnotique de B. A. Paris happe le lecteur d'une façon très subtile, enroulant autour de lui les tentacules invisibles, mais bien réels, d'un suspense qui devient insoutenable au fur et à mesure que l'histoire progresse. Seul moyen d'y échapper: lire jusqu'à la dernière ligne!!

Construction: chapitres en italique: un homme inconnu du lecteur, qui reste anonyme presque jusqu'à la fin, retranscrit les séances de psychothérapie avec sa nouvelle patiente, dont, bien entendu, on ignore le nom. En parallèle, se déroule l'histoire d'Alice, qui vient d'emménager au Cercle de Finsbury, en plein cœur de Londres.

Thèmes: la résilience ( En psychologie, terme qui désigne l'aptitude à faire face avec succès à une situation représentant un stress intense en raison de sa nocivité ou du risque qu'elle représente, ainsi qu'à se ressaisir, à s'adapter et à réussir à vivre et à se développer positivement en dépit de ces circonstances défavorables); psychopathe, tueur en série; l'amitié comme force et non comme handicap.

Alice et Léo viennent d'emménager dans leur nouvelle maison, en plein centre de Londres. désireuse de connaître ses nouveaux voisins, la jeune femme, malgré les réticences de son compagnon, les réunit chez eux, autour d'un verre. Mais qui est cet homme qui se fait passer pour Tim, le mari de Maria et qui disparaît après qu'elle lui ait fait visiter l'étage où Léo a fait faire d'importants aménagements? L'ami d'un voisin? Quelqu'un de complètement étranger à la Résidence? Et pourquoi personne ne se souvient de lui?

Alice, qui travaille chez elle, se sent seule. Elle voudrait se faire des amis parmi les résidents du Cercle, mais Tamsin, qui ne semble pas l'apprécier, se montre froide et distante avec elle. Pourquoi? C'est alors qu'elle apprend par un détective privé que leur maison a été le théâtre d'un crime horrible: Nina Maxwell, l'ancienne propriétaire, a été assassinée dans sa chambre après qu'on lui ait coupé les cheveux, celle que Léo et Alice occupent actuellement. Les circonstances troubles, notamment l'absence de signes d'effraction, et des témoignages ne concordant pas avec ses déclarations, ont convaincu la police de la culpabilité d'Oliver, son mari. Soupçons qui ont été confirmés par son suicide, peu après.

Pourquoi Léo ne lui a pas parlé du meurtre? Pourquoi a-t-il fait croire à l'agent immobilier et à leurs voisins qu'elle était au courant et que ça ne la dérangeait pas plus que ça de vivre sur les lieux d'un meurtre? Quels secrets cache-t-il? Alice réalise soudain qu'elle ne le connaît pas vraiment, qu'elle ne sait pas grand chose de lui...Doutes et colère s'immisce dans son esprit. Et si Nina n'avait pas été assassinée par son mari mais par son amant? Et si ce dernier était le mari d'une de ses voisines et que les autres feraient front pour protéger leur tranquillité? Alice a d'ailleurs remarqué combien ses questions dérangent ceux qu'elle considère comme ses nouveaux mais...Cela signifierait qu'Alice n'est plus en sécurité dans la maison. N'a-t-elle pas constaté que quelqu'un s'introduit chez eux la nuit, en l'absence de Léo? La jeune femme, obsédée par cette affaire, voulant savoir ce qu'il s'est vraiment produit cette nuit-là, est décidée d'aller jusqu'au bout et d'aider Thomas, le détective qui l'a contactée.

Et si votre voisin n'était pas celui qu'il prétend? Et s'il dissimulait, sous ses airs affables, un dangereux psychopathe. De ce thème souvent exploité, B. A. Paris signe un thriller psychologique puissant, tout à fait captivant, évitant tous les écueils du genre avec maestria. Le fait que l'intrigue soit doublée d'une enquête criminelle rend le roman encore plus addictif.

Le talent de l'auteur à manipuler le lecteur, sa maîtrise de l'art du suspense est véritablement bluffante : elle excelle à orienter nos soupçons alternativement vers chacun des résidents, en faisant un suspect possible, chacun ayant un mobile pour le meurtre de Nina. La tension dramatique monte crescendo, entraînant le lecteur et la narratrice dans une spirale infernale, nous conduisant à soupçonner tout le monde, même Léo, son compagnon, même l'agent immobilier qui leur a vendu la maison. Et jamais le lecteur se dit qu'elle se trompe, la suivant dans ses hypothèses toutes aussi envisageables, malgré les apparences, cédant peu à peu le pas à la paranoïa... Jusqu'au coup de théâtre final. C'est là que réside le talent de l'auteur.

Le +: la dimension fantastique avec la présence du "fantôme de Nina", la jeune femme assassinée, ou celui de la soeur d'Alice, morte dans un accident de voiture des années plus tôt, qui se prénommait également Nina, l'auteur jouant sans cesse sur l'ambiguïté pour installer un climat malsain, dérangeant.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par JessSwann 2021-04-05T11:25:43+02:00
Le cercle de Finsbury

J'ai beaucoup aimé ce roman qui commence tout doucement avec l'aménagement d'Alice dans sa nouvelle maison dans le Cercle, véritable enclave sécuritaire au coeur de Londres et va glisser peu à peu dans le thriller et la paranoia pour Alice qui finit par soupçonner tout le monde, à commencer par son compagnon et ses voisins de lui dissimuler des choses.

Qui a tué Nina, la précédente occupante de la maison ? L'ambiance est celle d'un huis clos, étouffante, car Alice sort très rarement de son enclave et elle se lance dans une enquête involontaire après avoir été contactée par un détective ( qui ne lui est pas indifférent). Présences nocturnes, sensations d'oppression, des voisins qui se comportent étrangement, à commencer par Edward et Lorna, le charmant couple âgé qui vit à côté de chez Alice. A mesure que l'histoire progresse, comme Alice, on soupçonne un peu tout le monde jusqu'à ce que la vérité explose. Certes, il y a eu quelques moments où j'ai eu des doutes mais, au final, la révélation m'a surprise et je me suis bien laissée balader par l'auteure. Une réussite

Ce que j'aime : le scénario maitrisé, la manière dont l'angoisse monte, le personnage d'Alice

Ce que j'aime moins : La fin d'Alice et sa relation avec Leo

Pour résumer

Un très bon thriller qui tient en haleine jusqu'au bout

Ma note

8,5/10

Afficher en entier

Dédicaces de B.A. Paris
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Hugo Roman : 6 livres

LGF - Le Livre de Poche : 3 livres

Le Livre de Poche : 1 livre

St. Martin's Press : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode
Array