Livres
546 159
Membres
582 079

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bernard Afflatet

Auteur

9 lecteurs

Activité et points forts

Thèmes principaux

ajouté par chica07 2013-03-18T21:22:56+01:00

Biographie

Je suis né à Alès(30)en 1969.

Ma fibre artistique, nourrie d’une quête existentielle, se révèle très tôt. Mon besoin de partager mes émotions me pousse durant plus de vingt ans à tenter ma chance en tant qu’auteur, compositeur et interprète. Puis j'ai étudié la typologie des personnalités, organisé mes premières conférences en 2010, et me suis lancé dans la rédaction de mon premier roman ; MITANIA (-Mythania-). J'habite depuis un petit village à 10km du Pont du Gard, Valliguières.

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Diamant
6 lecteurs
Or
10 lecteurs
Argent
3 lecteurs
Bronze
0 lecteurs
Lu aussi
0 lecteurs
Envies
3 lecteurs
En train de lire
0 lecteurs
Pas apprécié
0 lecteurs
PAL
22 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 8.75/10
Nombre d'évaluations : 4

0 Citations 11 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Bernard Afflatet

Sortie France/Français : 2013-03-08

Les derniers commentaires sur ses livres

Commentaire ajouté par pruneploum 2014-08-31T15:26:24+02:00
Mitania

Livre en 2 parties roman d’anticipation et aventure

Pour l’anticipation on est servi !

la première partie démarre avec Chris Nolan dans son vaisseau spatial . 1 ou 2 passage un peu difficile car scientifique mais ne pas hésiter à passer le cap çà en vaut la peine. Une écriture fluide, vivante, poétique . l'évolution de l'espèce humaine , telle qu’il l’a dépeint ,fait plutôt flipper. Le pire c'est que c'est crédible. Il ne fait qu'aggraver une situation d'actualité: les émissions télé de plus en plus abrutissante, la dictature des laboratoires pharmaceutiques, des empires financiers, la complicité politique

la seconde partie nous fait découvrir Mitania , l'ancien monde a disparu et un nouvel eden est né. Le rêve pour certains, un plaidoyer écologique, ne faire qu'un avec mère Nature .Pourtant il faudrait peu de chose pour pervertir Mitania mais Bernard Afflatet veut nous ouvrir à une autre perspective. magnifique roman d'anticipation que je conseille. un coup de cœur .

une réflexion que nous devrions tous avoir en tête. Il évoque une citation de Geronimo, grand chef apache :

" quand le dernier arbre aura été abattu, quand la dernière rivière aura été empoisonnée, quand le dernier poisson aura été péché, alors on saura que l'argent ne se mange pas."

Afficher en entier
Caverne, les disparus du val

Siméon Brocciante a décapité son père, sa mère, sa femme et ses deux enfants après avoir transformé ceux-ci en punching-ball et celles-ci en poupées gonflables. Trois gendarmes, le maréchal des logis chef Michel Crouzet, la suédoise de Strasbourg Marion Terboven et le « bleu bite » Josselin Cortignac ont mission de le convoyer de la prison de Nîmes à celle de Privas. Mais à la sortie d'un virage négocié trop vite, le fourgon cellulaire fait une embardée, quitte la chaussée et percute un arbre. Brocciante profite d'un moment d'inattention de ses gardiens pour disparaître à leur vue. Les battues pour le retrouver ne donnent rien. Vingt ans plus tard, l'évadé est toujours dans la nature et l'affaire enterrée. Mais elle obsède encore Josselin Cortignac devenu entre temps détective privé itinérant...

« Caverne » ou « Les disparus du val relève du thriller fantastique. Vaguement inspirée de la fameuse caverne de Platon, l'intrigue, avec ses mondes parallèles, ses disparitions incompréhensibles et ses failles dans l'espace-temps donne à fond dans le fantastique le plus échevelé ce qui ne pourra qu'irriter cartésiens et rationalistes et ravir tous les autres. Le volet « thriller » de l'affaire est nettement moins étoffé et c'est un peu dommage. Les « exploits » du monstre Brocciante, émule d'Hannibal Lecter, auraient mérité un large développement plutôt qu'une simple évocation. Les nombreux rebondissements et la fin assez surprenante font de la lecture de cet ouvrage un agréable moment si on fait abstraction d'un certain nombre de développements et de redîtes inutiles et de quelques petites lourdeurs narratives ou stylistiques. Il faut se montrer indulgent avec ce second roman d'un auteur dont l'originalité, l'imagination et la fantaisie méritent absolument le détour.

Afficher en entier
Caverne, les disparus du val

j'ai ADORE cette histoire. J'ai dévoré ce livre et cela ne m'était pas arrivé depuis un bon moment.

J'avais déjà adoré son premier roman " Mitania" un roman post-apocalyptique et j'étais curieuse de découvrir sa plume dans un autre registre.

Le résultat est concluant. Un thriller rondement mené, un suspens bien entretenu. Des personnages attachants et effrayants. Le côté fantastique ne devrait pas rebuter les non amateurs. Une touche d'humour, un soupçon de terroir , d'histoire, de légendes.

Je ne peux pas en dire plus au risque de gâcher les effets de surprises.

Des rebondissements jusqu'à la fin, on ne s'ennuie pas une minute.

" l'allégorie de la caverne " de Platon comme base est originale et magnifiquement exploitée.

Vous l'aurez compris je vous recommande cette lecture originale

Afficher en entier
Commentaire ajouté par ProseCafe 2017-06-19T12:03:01+02:00
Mitania

Ça c’est du bouquin qui nous fait réfléchir sur la place de l’Homme sur la Terre.

L’auteur ne cherche même pas à défendre l’humanité, bien au contraire.

Malgré les 3 parties, j’en distingue surtout deux.

Tout d’abord une synthèse de la place de l’Homme sur la Terre et dans l’univers. Mr Afflatet se fait partie civile ou procureur. Il nous dépeint une société du 22ème siècle qui n’est pas si éloignée de notre mode de vie actuelle, c’est à peine exagéré. Chacun peu s’en faire son opinion.

Puis nous retournons sur Terre avec le capitaine Nolan. Nous apprenons à le connaître. Nous suivons sa dérive psychologique puis le dénouement… heureux mais pas sans difficultés. Nous apprenons à gérer la solitude ou du moins tenter. Heureusement qu’il y a le faucon sinon c’est la folie assurée.

Puis… Puis… Je vous laisse le soin de découvrir la fin et quelle fin. J’ai beaucoup aimé le coup de l’église.

J’ai eu du mal à accrocher mais en persévérant, j’ai lu une bonne histoire pleine d’humanité.

Bonne lecture à vous !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par merryfantasy 2017-09-06T11:37:54+02:00
Mitania

Cette lecture fut assez particulière pour moi, car je suis passée par plusieurs émotions contradictoires. D'abord, le résumé avait vraiment retenu mon attention (pour une fois que j'en lis un !). Ensuite, car ma lecture a été assez laborieuse sur une partie du roman, tandis que, sur l'autre partie, j'étais passionnée. Ce ne fut donc pas un moment banal.

J'ai adoré la documentation liée à l'astronomie ou aux habitudes des Terriens. Mais qu'est-ce que cela créait des longueurs ! Au début, j'avais l'impression de lire un livre dont l'histoire était une excuse pour permettre à l'auteur de philosopher sur les grands concepts d'écologie actuels. Certes, c'était intéressant, mais cela rendait l'histoire plate : il ne se passait rien de vraiment incroyable en somme.

Pourtant, c'était intéressant de voir Chris redécouvrir la Terre lors de son retour sur la planète, et de le voir réaliser avec effroi qu'il était seul. À sa place, je serai devenue folle. Mais je me disais que, peut-être, il y avait quand même des survivants... jusqu'à ce que des scènes de ses compères, dans l'autre espace-temps, apparaissent et nous donnent le sentiment que tout était perdu pour l'être humain.

La fatalité était alors omniprésente dans le texte, car chaque personnage était voué à un futur peu reluisant. Et toute la légende Mitania est arrivée. J'ai juste trouvé cette idée magique que de permettre à Claire de communiquer son amour, et à Chris de retrouver l'espoir grâce à cette légende. Je ne peux en dire plus sans spoiler, mais c'était incroyablement beau.

Ce fut donc une lecture particulière, entrecoupée de moments de lassitude car le texte semblait long (surtout sur le début) et de moments d'intérêt grandissant face à des questions importantes sur les erreurs commises par les être humains, et cette réponse apportée par l'auteur via la légende de Mitania. C'est une réponse comme une autre... mais elle me plaît bien !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Goewin 2017-09-11T23:56:01+02:00
Mitania

Coup de cœur ! Retour aux sources.

Chris Nolan est asocial, c’est ce qui lui a permis d’intégrer le programme EDGE et durant 12 ans de parcourir la galaxie à la recherche d’une vie autre que terrestre. Alors que son voyage a duré 12 années, 700 ans se sont écoulés sur terre. Il a pour seule interlocutrice, Juliet, un système informatique qui l’appelle par son numéro matricule, 412, et qui lui sert de navigatrice, cuisinière, réveille-matin, système de guidage, pilote… De retour sur terre, c’est le choc pour Chris. Il n’y a personne pour l’accueillir et la Base Aérienne Internationale de Dubaï a disparu. L’axe terrestre s’est déplacé et il n’y a plus trace humaine sur la planète. Que s’est-il passé et que va devenir Chris Nolan ?

Tout d’abord je dis un grand merci à Anita Berchenko ainsi qu’aux Éditions du 38 pour l’envoi de ce Service Presse. D’habitude j’évite les livres de science-fiction car ce n’est pas trop mon domaine mais le sujet m’intéressait et me rappelait une vidéo vue il y a quelques années sur ce que deviendrait la terre sans les hommes. (Pour ceux que cela intéresse, j’ai mis les liens sur mon blog.) J’ai adoré Mitania Au cœur de la légende. Bernard Afflatet m’a complètement envoûtée. Il m’a fait rêver d’un monde où le mal n’existerait plus, où l’homme vivrait en paix au rythme de la Nature, dans le respect de celle-ci et des animaux.

Son héros est peut-être asocial, ce qui lui a permis de supporter sa solitude dans l’espace, il n’en demeure pas moins quelqu’un de profondément attachant et j’ai suivi passionnément ses aventures. N’ayant pas l’esprit scientifique pour deux sous, j’avoue que les explications plus techniques me sont largement passées par-dessus la tête mais cela n’a pas du tout gêné ma lecture.

Le suspense est superbe et je me suis facilement mise à la place du capitaine Nolan. Les descriptions que nous donne l’auteur sont magnifiques et j’ai été captivée de la première à la dernière page. Il m’est très difficile de parler de ce livre car je ne veux surtout pas spoiler. Je ne peux dire qu’une chose, n’hésitez pas à vous plonger dans Mitania. Vous serez emporté dans une aventure qui vous poussera à vous poser toutes sortes de questions sur la place de l’homme sur terre, sur notre responsabilité, sur l’écologie, la guerre, la société que nous avons créée avec notre course incessante au profit, notre soif de domination et de possession.

Un roman magnifique, bouleversant d’humanité, un des plus beaux livres post-apocalyptiques que j’ai lus.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Goewin 2018-08-11T19:40:50+02:00
Chroniques amasiennes, Tome 1

Deux cents millions d'années après… Fascinant, addictif, hâte de m'y replonger !

Voilà une chronique très frustrante à faire car je ne peux pratiquement rien dire de l'histoire si je ne veux pas vous gâcher le plaisir de la découverte. Quand j'ai vu le nom de Brad Bury, cela a fait immédiatement tilt dans mon esprit et pourtant je n'ai pas lu « Les Chroniques Martiennes ». Mais j'ai lu « Fahrenheit 451 » qui a profondément marqué l'amoureuse des livres que je suis. Je n'ai jamais pu l'oublier. De plus, même si généralement j'évite les livres de science-fiction, « Chroniques Amasiennes » étaient écrites par Bernard Afflatet, un auteur que j'ai eu la chance de rencontrer dans un Salon du Livre à Toulouse. C'est quelqu'un d'adorable et j'avais énormément aimé un autre de ses livres : « Mitania Au cœur de la légende ». Je remercie Anita Berchenko ainsi que Les Éditions du 38 pour m'avoir fait confiance et envoyé ce service presse que j'ai drôlement bien fait de demander. J'ai trouvé l'histoire géniale et j'attends la suite avec impatience. Bon, je l'avoue les explications scientifiques me sont passées un peu au-dessus de la tête mais j'ai vraiment adoré l'intrigue et les personnages.

Après plusieurs millénaires - 200 millions d'années - Brad Bury reprend conscience et possession de son corps. Dans le même temps, la révolte gronde à Sol-Phasis. Le peuple souffre de la faim et manque de tout. De plus, la population est victime d'une épidémie due à un mystérieux virus, la Deimonite.

L'humanité a bien changé, normal me direz-vous, il s'est quand même écoulé 200 millions d'années. Le monde tel qu'il est devenu a certes fait un incroyable bond en avant côté scientifique et est sans commune mesure avec le nôtre. Mais Bernard Afflatet nous le décrit de telle sorte qu'il est très facile de se le représenter et de s'y plonger. De plus cette Société avec ses croyances est fascinante. L'auteur a un véritable don pour créer un univers futuriste incroyable. Les personnages principaux tels que Brad Bury, en hommage au grand-maître de la Science-fiction Ray Bradbury, Qae Wï-Lorf et Gotty Zë-Henn sont attachants et j'ai hâte de découvrir la suite de leurs aventures. Ce qui ne va guère tarder car le second tome est sorti. L'auteur aborde les thèmes de l'amour et du sentiment amoureux, de la liberté. Malgré le temps écoulé et toute leur évolution, les citoyens de Sol-Phasis nous ressemblent par leurs aspirations.

J'ai adoré ce premier tome et je vous recommande la lecture de « Chroniques Amasiennes » même si comme moi vous n'êtes pas spécialistes de Science-fiction. L'auteur a une écriture fluide et agréable, j'ai envie de dire très visuelle. Je verrais bien un film et (à part les explications scientifiques) je me représentais très bien les scènes. Brad Bury est un personnage plein d'humour que je me réjouis de retrouver ainsi que Qae Wï-Lorf et Gotty Zë-Henn.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par pruneploum 2019-09-07T18:07:10+02:00
Pacemaker

J'ai vraiment été séduite par ce petit roman à l'écriture fluide, très visuelle et auditive . L'histoire est à la fois très simple et au final complexe . D'ailleurs l'auteur en profite pour nous laisser sur une note frustrante , laissant présager une suite . En fait il nous donne dans les notes en fin de livre un lien pour assouvir notre curiosité et bien évidemment j'y suis allée mais je ne vous dirais rien .

J'ai beaucoup aimé le personnage d' Albin ce vieux monsieur qui va devenir le compagnon d'enquête de Catalina sur un événement des plus étranges.

Une touche terroir avec une légende, les métiers, les paysages, la flore .

Une touche surnaturelle pour capter l'attention du lecteur.

L'occasion également de s'interroger sur notre place dans l'univers et la portée des réactions humaines lors d'événements largement médiatisés.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par pruneploum 2020-06-12T18:56:52+02:00
Hémisphère

Lu dans la journée et j'ai adoré .

J'aime les univers de ces deux auteurs et j'étais curieuse de découvrir cette histoire écrite à quatre mains.

C'est une réussite . Si au début on se rend compte de qui émane le chapitre écrit, très rapidement on oublie les auteurs et on se laisse porter par les personnages et les événements . Le suspens est entretenu.

L'écriture est fluide pour les deux , c'est donc vraiment les thèmes abordés qui les distinguent

Une chose est certaine , la vie des Désignés n'est guère enviable.

La description des modes de vie et des environnements est très visuelle . On s'y projette aisément .

Amateur de SF , fantasy et mythologie ce livre est pour vous

Afficher en entier
Chroniques amasiennes: Intégrale

Ce livre de 458 pages, paru aux éditions du 38, regroupe les deux tomes de la série.

L’accroche est plus qu’intrigante : un homme qui est ressuscité 200 millions d’années après sa mort….Impossible pour un amateur de SF de résister ! D’autant plus que je connaissais déjà la plume de Bernard Afflatet. Je l’ai découvert avec Caverne, les disparus du val, qu’il m’a gentiment dédicacé lors d’un salon du livre. J’avais beaucoup apprécié son style et le retrouver dans ce livre a été un plaisir.

200 millions d’années …Enorme !!! il fallait absolument que l’auteur décrive cette société et l’aspect physique des gens pour que le lecteur puisse s’immerger dans l’histoire. Il a fait preuve d’une grande imagination et d’une grande rigueur. Les descriptions sont minutieuses et précises, allant jusqu’à donner des détails sur la nourriture. Le côté « technique » est loin d’être oublié également. Beaucoup de détails qui rendent l’univers compréhensible et « réaliste ».Peut-être même un peu trop de détails, ce serait le seul « reproche » que j’aurais à faire sur ce livre. Le passage est nécessaire et intéressant, mais un petit peu long à mon goût.

Ensuite l’aventure prend le dessus et je me suis laissé embarquer à la suite de Brad Bury. Les amateurs de SF ne manqueront de remarquer le clin d’œil à Ray Bradbury, l’auteur de Fahrenheit 451 ou de Chroniques martiennes.

*****

L’aspect physique de ces êtres du futur est finalement très proche du nôtre. Leur crâne est glabre, ils n’ont ni cils ni sourcils, pas de pavillons auditifs. Un léger renflement percé d’une paire de trous minuscules remplace le nez. Leur peau diaphane est vert amande. Mais le plus étonnant, outre leur couleur, est leur langage. Le « on », impersonnel, est de rigueur et les pronoms « je », « tu » et « nous » sont bannis sous peine de sanctions allant jusqu’à l’emprisonnement.

Car cette société ressemble à s’y méprendre à une dictature. Certes d’énormes progrès scientifiques et techniques par rapport à nous, normal, mais... Il y a d’un côté « l’élite » (membres du Conseil et du parti, grands scientifiques, clergé …) qui a toutes les facilités et commodités, et de l’autre le peuple, les kyriels. Peuple qui gronde. La nourriture commence à manquer et une rumeur circule, le gouvernement serait à l’origine d’une maladie, la deimonite….

Pour calmer le jeu et donner aux kyriels de quoi penser à autre chose, le commandeur Aru décide de « convier » le peuple au réveil de « l’ancêtre » dont le corps datant de 200 millions d’années a été retrouvé un an plus tôt et régénéré à partir d’un échantillon ADN. Mais les choses ne vont pas se passer comme Aru l’avait prévu….

Vous l’avez compris, cet « ancêtre » est un des principaux personnages du livre. Se « réveiller » après être mort ne doit déjà pas être évident, mais faire un tel bond dans le futur…..Lors de son retour à la conscience, il ne se souvient que de son nom ; sa mémoire lui reviendra petit à petit. Mais ce qu’il voit est suffisant pour qu’il se sente « perdu ».Son esprit va-t-il résister à ce décalage temporel ? Va-t-il s’intégrer et devenir un observateur de cette étrange société ? Sera-t-il un simple cobaye ou au contraire un loup dans la bergerie ?

*****

Autant ce livre est agréable à lire, autant il est assez frustrant à chroniquer ! Je ne peux guère parler de l’histoire sans divulgâcher alors que j’aurais envie d’en dire tellement plus ! Pour les progrès scientifiques et techniques, c’est la même chose. J’aime beaucoup ce côté « découvertes » et je n’apprécierais pas qu’on me dise avant lecture « ils arrivent à faire ça, ou ils ont cette possibilité ». Je suppose qu’il en est de même pour vous, futur lecteur.

Quant à la fin, eh bien…elle vaut le coup d’aller au bout du livre, je vous assure ! D’ailleurs, on ne voit pas défiler les pages qui sont finalement vite « avalées ». Le langage est assez déroutant au début, avec l’emploi de ces « on », mais on s’habitue. D’ailleurs je pense que ce côté-là est voulu par l’auteur pour que son lecteur ait l’impression d’avoir vraiment fait un bond dans le futur.

*****

En bref : Un SF que je conseille aux amateurs du genre. Le côté « techniques et sciences » est bien développé, on sent l’intérêt de l’auteur pour les sciences ! Les personnages et « l’univers » sont bien étudiés et très vite on s’attache à Brad et on prend plaisir à le suivre.

J’espère que vous prendrez autant de plaisir que moi à cette lecture !

Afficher en entier

Dédicaces de Bernard Afflatet
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Les éditions du 38 : 3 livres

Editions Terriciaë : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode
Array