Livres
462 297
Membres
419 511

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bernard Prou

13 lecteurs

Activité et points forts

Thèmes principaux

Classement dans les bibliothèques

Diamant
2 lecteurs
Or
7 lecteurs
Argent
4 lecteurs
Bronze
3 lecteurs
Lu aussi
1 lecteurs
Envies
6 lecteurs
En train de lire
0 lecteurs
Pas apprécié
0 lecteurs
PAL
14 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 8.14/10
Nombre d'évaluations : 5

0 Citations 9 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Bernard Prou

Sortie Poche France/Français : 2017-11-02

Les derniers commentaires sur ses livres

Alexis Vassilkov ou la Vie tumulteuse du fils de Maupassant

Ce livre, je l’ai découvert grâce aux chroniques de Gérard Collard dans le Magazine de la santé. J’ai sauté dessus lors de sa parution en poche.

Nous allons vivre au travers de ce livre la vie pleine de rebondissement du fils caché de Guy de Maupassant.

Ce que j’ai aimé dans ce livre c’est ses rebondissements, de la France à la Russie, de Staline à la résistance et au goulag, Alexis nous fait vivre de multiples aventures.

Nous traversons dons les époques et les pays, nous passons pas mal de temps dans un goulag en Sibérie. C’est un univers que je connaissais bien peu. J’ai appris pas mal de choses sur la vie dans ce lieu.

Nous apprenons aussi pas mal de choses sur la franc-maçonnerie. Alexis est en effet initié dans une loge clandestine au goulag. Un lexique est même présent à la fin pour qu’on comprenne mieux les mots employés par les membres de ce cercle.

Si nous suivons une multitude de personnages, je dois dire que j’ai bien eu du mal à m’attacher à un seul. Le personnage principal, Alexis, est certes un homme respectable et courageux pour avoir résister au goulag mais il n’a pas suscité un attachement particulier.

Les derniers chapitres qui concernent la descendance d’Alexis m’ont paru plus brouillons que les autres, je me suis pas mal perdu dans ces quelques pages.

Ce livre est présenté comme une biographie mais c’est plus un roman historique même si le personnage principal a réellement existé.

En bref, un livre qui nous fait traverser les époques et les lieux. Cependant ce roman manque de cohérence à la fin et on a du mal à s’attacher aux personnages.

Afficher en entier
Alexis Vassilkov ou la Vie tumulteuse du fils de Maupassant

Ce livre est une vraie découverte. J'ai beaucoup aimé. Pour ceux qui aiment l'histoire, ils seront servis, car presque un siècle est couvert! J'ai appris énormément de choses sur des thèmes assez peu abordés, comme sur la franc-maçonnerie, ou sur les goulags.

J'ai trouvé ce livre absolument passionnant jusqu'à la fuite d'Alexis du goulag. La dernière partie de sa vie est malheureusement un peu floue, agrémentée de moins de détails documentés, et probablement plus romancée. On comprend finalement assez mal le chemin des Vassilkov jusqu'au maquis.

Pour les aspects un peu désagréables du livre: certains passages très crus n'étaient vraiment pas nécessaires à la narration. Je pense qu'ils auraient facilement pu être a minima réduits, et au mieux supprimés. Enfin les emplacements plus qu'aléatoires des virgules m'ont agacée. Mais bien sur ce livre a plus vocation à être un document historique qu'un roman...

A lire malgré tout!

Afficher en entier
Alexis Vassilkov ou la Vie tumulteuse du fils de Maupassant

Wahou mais quel roman mes amis !!!! Voilà c’est une bonne entrée en matière afin de vous mettre en appétit, illuminer votre œil à la curiosité, monter les commissures des lèvres sur un léger sourire et vous retrouver tout ouïe à mes mots …

Car Bernard Prou va vous faire voyager dans le temps, l’espace et votre imaginaire. Et en plus il vous annonce que Guy de Maupassant a eu un fils ! Attention je ne dis pas qu’il a été père, car il n’a pas eu la chance de connaitre cet enfant, puisqu’il est mort trop tôt pour le devenir. Bernard Prou nous présente la dernière amante de Maupassant et son fils Alexis. Et la vie d’Alexis est digne d’une magnifique livre d’aventure. Il va vivre à Paris puis en pleine Russie à l’époque de la révolution. Il va être prisonnier et vivre le grand amour …Et j’en passe afin de vous laisser découvrir tout ça par vous même .

Le 21 septembre 1892, Liouba accoucha d’un garçon prénommé Alexis. Conçu durant une aurore boréale, il naissait le jour de l’équinoxe d’automne. Ces signes célestes annonçaient sans aucun doute un destin exceptionnel.

Alexis Vassilkov ou la vie tumultueuse du fils de Maupassant est un superbe roman d’Histoire puisqu’il nous parle de la Russie au temps de Staline, de la Seconde Guerre Mondiale et de la résistance française. Mais c’est aussi un roman d’amour ! L’amour de Maupassant et de Liouba puis celle d’Alexis et de Ayami. De vivre avec le passé. Des conditions de vie dans les Goulags.

Bernard Prou écrit merveilleusement bien. De façon simple et précise. Et l’immersion se fait dès les premières pages.

Quant à la véracité de l’histoire, à la fin de ce roman il y a une annexe comprenant des copies de journal intime, de documents … Ce n’est malgré tout jamais vraiment évident vu que Maupassant est mort avant de reconnaître cet enfant . Ceci étant, certains historiens lui octroient aussi trois enfants issues de sa liaison avec Joséphine Litzelmann, qu’il n’aurait pas non plus reconnu alors qu’il n’était pas interné à cette époque. Le mystère reste entier, personnellement , j’aurai tendance à vouloir croire en Alexis

Afficher en entier
Commentaire ajouté par stoufnie 2017-11-11T19:08:34+01:00
Délation sur ordonnance

Comment une « petite » lettre de délation peut entrainer toute une famille !

Oreste est convié dans une maison familiale afin de faire l’estimation de la bibliothèque et de mettre en vente la collection de feu Grégoire. Mais caché dans un des romans, il trouve une ordonnance sur laquelle Grégoire écrivit en 1942 au préfet afin de déclarer de mauvais français. Commence alors une remontée dans le temps afin de connaitre l’histoire de cette famille.

Vous avez lu comme moi, arrêtez-moi si je me trompe ! Si j’ai bien compris le contenu de cette ordonnance, le docteur Saint-Marly, mon grand-père maternel, y dénonce aux autorités de l’époque maître Lepayeur, mon grand-père paternel. C’est ahurissant ! J’ai connu un homme certes un peu renfermé – mais gentil et attentionné. Comment a-t-il pu écrire une lettre pareille ?

Cette ordonnance est le point de départ de l’histoire contemporaine et de celle de 1942. Grégoire, mari et père de quatre enfants, ne sait pas qu’il va modifier à tout jamais une partie de l’histoire familiale. Mais qu’en bien même, ce personnage est si nombriliste que cela n’aurait pas changé grand-chose à mon avis.

Ce roman, qui se passe pendant la Seconde Guerre mondiale, arrive encore à m’apprendre des choses ! Et pourtant, concernant cette période j’en ai lu et j’en lirai encore ! Mais j’ai découvert, notamment, le langage sifflé . D’ailleurs pour ceux qui auraient la curiosité je vous laisse un lien qui vous explique tout ça (https://youtu.be/R64Rl6JWYxM ). C’est incroyable !

Si vous avez lu le précédent roman de l’auteur, dites-vous que vous retrouvez sa plume immersive et riche, qu’il vous fait vivre encore bien des aventures, même si cette fois-ci elles ne vous feront pas parcourir des milliers de kilomètres. Ce roman est un très bon regard sur ce pan de l’histoire. Avec finalement un large panel de ce que l’on pouvait croiser comme individu.

Peut-être moins romanesque, il est reste un très bon livre que je vous conseille !

https://lesciblesdunelectriceavisee.wordpress.com/2017/11/10/delation-sur-ordonnance-bernard-prou/

Afficher en entier
Alexis Vassilkov ou la Vie tumulteuse du fils de Maupassant

Paris 1891. Guy de Maupassant reçoit la visite de Liouba Vassilkova. La jeune femme a décidé de franchir le pas après des mois d’une correspondance ininterrompue. L’immense écrivain et le jeune artiste peintre vont vivre une très belle histoire. Cette idylle sera de courte durée puisque Maupassant montre des signes de plus en plus alarmants de folie. Il sera d’ailleurs interné dans la clinique du Docteur Blanche. Le 21 septembre 1892 naît Alexis, le fruit de leurs amours. Il ne connaîtra jamais son père si ce n’est par ses œuvres ou par ce que lui en dira sa mère beaucoup plus tard.

« Le 21 septembre 1892, Liouba accoucha d’un garçon prénommé Alexis. Conçu durant une aurore boréale, il naissait le jour de l’équinoxe d’automne. Ces signes célestes annonçaient sans aucun doute un destin exceptionnel. »

La vie s’organise sans Guy. Alexis vit avec sa mère à Paris jusqu’à l’âge de treize ans. Bouleversée par les événements dans son pays d’origine, Liouba décide de rentrer à Moscou après l’échec de la révolution. Elle veut participer au soulèvement politique de la Russie.

Alexis poursuit brillamment ses études dans son nouvel environnement. Il devient médecin, psychiatre. Son talent pousse Staline à s’intéresser à lui. Il sera son médecin personnel. Être l’analyste du tsar rouge est certes un poste enviable, mais Alexis en sait trop sur le dictateur. Il est arrêté. Par chance il ne sera pas exécuté, juste éloigné, dans un camp en Yakoutie.

De Paris à Moscou, des allées du pouvoir aux casemates du goulag où il sera initié à la franc-maçonnerie, le destin d’Alexis est en effet exceptionnel. Il réussit à s’évader du camp direction la France où l’attendent d’autres aventures au sein de la Résistance à l’occupant allemand.

Alexis Vassilkov ou la vie tumultueuse du fils de Maupassant ressuscite le roman picaresque, ce type d’œuvre où le héros suit un chemin initiatique en traversant de nombreuses aventures. Bernard Prou nous livre ici un passionnant récit, riche en rebondissements, une description réaliste et inspirée de la fin du XIXème siècle et de la première moitié du XXème. Ce bijou de roman est porté par le style plein de souffle de l’auteur. Loin d’être envahissante, cette verve sert à merveille le déroulement de l’histoire, taille un costume sur mesure à ses personnages. Il y a du Dumas et du Hugo dans cette plume-là. Après Délation sur ordonnance, Bernard Prou m’a encore une fois bluffé par son talent de conteur et la qualité de son écriture. Vous aussi, partez à la découverte de la vie tumultueuse d’Alexis Vassilkov, je vous promets un beau voyage.

« - T’éternues : dix ans ! Tu pètes de travers : dix ans ! Double tarif si on détecte l’odeur !

« Ici tu peux péter tout ton saoul, tu ne risques plus rien. D’ailleurs, personne ne se gêne pour péter. La nuit, c’est comme au pensionnat, ça pète dans tous les coins. Les pets fusent comme des cris de liberté aux multiples accents. Ah, qu’il est beau le pet du zek !

« Pète, je te dirai d’où tu viens ! »

Bernard Prou est diplômé de l’École nationale de Chimie Physique Biologie à Paris et de l’université de la Sorbonne. Il a enseigné les mathématiques et la physique. Alexis Vassilkov ou la vie tumultueuse du fils de Maupassant est son premier roman. Il vient de publier aux éditions Anne Carrière, Délation sur ordonnance.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par denisarnoud 2018-03-04T19:57:00+01:00
Délation sur ordonnance

Oreste, spécialiste en livres anciens, est appelé à Pau pour estimer la bibliothèque dont Laurence Lepayeur vient d’hériter de son grand-père. Il commence par fureter parmi les livres, se saisit d’un volume, quand un papier en tombe. Il s’agit d’une ordonnance bien particulière. Sur un papier à en-tête au nom du Docteur Saint Marly, il découvre une lettre de délation datant du 19 décembre 1942, dénonçant quatre « mauvais français ». Perturbée par cette découverte, Laurence charge Oreste d’enquêter sur l’histoire de sa famille. Peu de temps avant de mourir, son grand-père lui avait dit que cette bibliothèque contenait tout l’histoire de la famille.

Oreste accepte la mission. Cette période le fascine pour des raisons que vous apprendrez en lisant le livre. Il commence par inspecter le volume duquel s’est échappée l’ordonnance : Les Beaux Draps de Louis-Ferdinand Céline. À la fin du pamphlet, il découvre cette phrase sibylline : « La cuisine était propre ». Intrigué par cette inscription, Laurence lui propose de chercher cette phrase sur internet. C’est l’incipit de La Table aux Crevés de Marcel Aymé. Oreste et Laurence se lancent à la recherche de ce volume dans la bibliothèque. Commence alors un jeu de piste qui va révéler aux deux enquêteurs une partie de l’histoire de la famille. L’auteur nous invite d’ailleurs à enquêter nous-mêmes en nous proposant les phrases écrites à la fin de chaque livre pour dévoiler le suivant. Comme moi, jouez le jeu, cela donne encore plus de sel à la lecture. Pour ceux qui veulent s’éviter cette peine, les réponses se trouvent à la fin du roman.

Cette lettre de dénonciation nous plonge dans la période trouble de l’occupation. Le docteur Saint Marly ne se doutait pas en l’écrivant qu’elle allait avoir des conséquences pour toute sa famille. Les quatre « mauvais français » qu’il dénonce avait tous des relations quelconques avec ses enfants.

Bernard Prou nous fait vivre l’occupation comme si nous y étions. Il décrit la vie quotidienne au travers de personnages qui auraient pu appartenir à la majorité des familles de l’époque. Du trafiquant profitant du marché noir, au lycéen résistant de la première heure, de l’amoureuse d’un soldat allemand au haut fonctionnaire collaborationniste qui couvre ses arrières pour éviter d’être inquiété après la libération, c’est le portrait de la France pendant la deuxième guerre mondiale que nous dresse Bernard Prou. Ce roman nous interroge : qu’aurions nous fait à cette période et dans ces circonstances. Aurions-nous été résistants, collabos, ou plus simplement, comme une majorité de français aurions-nous juste cherché à survivre le moins mal possible.

« - C’est une banale lettre de dénonciation, si j’ose dire, comme il s’en écrivit des centaines de milliers à la même période. Celle-ci a le mérite de ne pas être anonyme, ce qui ne diminue pas la laideur du geste. Vous savez, Laurence, cette époque a marqué toutes les familles qui depuis lors trimballent d’inavouables turpitudes ! Il y avait alors 2,5 pour cent de collabos acharnés, 2,5 pour cent de résistants obstinés et 95 pour cent de Français inertes. Il fallait subsister. Nos grands-parents étaient des subsistants. Comme nous le serions nous-mêmes si cela se reproduisait. »

Fasciné par cette période extrême, révélatrice de l’âme humaine, j’ai dévoré ce passionnant roman. Bernard Prou par sa plume pleine d’une verve souvent jubilatoire m’a cueilli dès le début du roman pour ne plus jamais me lâcher. Les dialogues entre le docteur Saint Marly et Louis Destouches alias Louis-Ferdinand Céline, sont particulièrement savoureux. Avec Délation sur ordonnance, j’ai découvert un auteur que j’ai hâte de retrouver. Je vous le recommande vivement.

Bernard Prou est diplômé de l’École nationale de Chimie Physique Biologie à Paris et de l’université de la Sorbonne. Il a enseigné les mathématiques et la physique. Délation sur ordonnance est son deuxième roman. Alexis Vassilkov ou la vie tumultueuse du fils de Maupassant, son premier roman a été publié en 2016

Afficher en entier
Commentaire ajouté par josarag 2018-10-31T20:39:05+01:00
Délation sur ordonnance

J'avais à la fois très envie de lire ce livre du fait de la quatrième de couverture, et un peu peur d'être déçue par l'écriture de l'auteur, que j'avais détesté dans son premier roman (il y avait des fautes de français et d'orthographe un peu partout, et des passages d'une vulgarité dingue et inutile).

Au bout du compte, c'était une agréable surprise. Certes la plume n'est pas incroyable, mais un vrai travail de relecture a dû être fait, et le résultat est beaucoup plus soigné, et permet de laisser voir le travail de recherche effectué par l'auteur.

L'histoire est tout à fait crédible, et les personnages sonnent très juste. J'ai beaucoup aimé, et lirai probablement le prochain roman de l'auteur avec moins d'apréhension.

Afficher en entier
Alexis Vassilkov ou la Vie tumulteuse du fils de Maupassant

Jusqu'où commence la fiction et où s'arrête la réalité? Roman très bien écrit, j'ai adoré suivre les pérégrinations d'Alexis

Afficher en entier

Dédicaces de Bernard Prou
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

LGF - Le Livre de Poche : 1 livre

Brouette Éditions : 1 livre

Anne Carrière : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode