Livres
464 168
Membres
424 542

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bertrand Jullien-Nogarède

69 lecteurs

Activité et points forts

Thèmes principaux

Classement dans les bibliothèques

Diamant
4 lecteurs
Or
17 lecteurs
Argent
13 lecteurs
Bronze
8 lecteurs
Lu aussi
20 lecteurs
Envies
69 lecteurs
En train de lire
2 lecteurs
Pas apprécié
5 lecteurs
PAL
11 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 7.32/10
Nombre d'évaluations : 37

0 Citations 39 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Bertrand Jullien-Nogarède

Sortie France/Français : 2018-06-06

Les derniers commentaires sur ses livres

La première fois que j'ai été deux

J’ai trouvé les personnages touchants et l’histoire super mignonne. Cette romance est une histoire d’amour comme je les aime, tout en douceur. On apprend énormément de choses sur Londres (ça donne très envie de s’y rendre !), j’ai découvert beaucoup de musiques aussi car l’auteur nous donne pas mal de titres à écouter. On a même cette playlist à la fin du livre ainsi que la PAL de Karen. En effet, c’est un personnage qui lit beaucoup tandis que Tom aime énormément la musique. Comme vous dire que j’étais dans mon élément. Je vous conseille vraiment d’écouter ces musiques en même temps que votre lecture pour mieux en apprécier le cadre. Mais je dirais que c’est tout ce qu’il y a autour que j’ai le plus apprécié.

L’auteur nous présente une réelle réflexion sur l’amour et les relations amoureuses de façon très juste. Que l’on soit adolescent ou adulte je dirais. C’est une leçon inter-générationnelle aussi entre grand parents, parents et enfants. Il y a tellement de citations que l’on pourrait lire et relire dans ce livre.

Afficher en entier
La première fois que j'ai été deux

Lecture plutôt mitigée, il se lit facilement, certains passages m'ont beaucoup plu, qu'ils soient musicaux ou historiques avec les histoires des familles. Par contre, la partie romance Londonienne m a paru très très longue, et la fin .....déçue par l épilogue

Dommage que certains passages paroles musiques ou poèmes ne soient pas traduits

Afficher en entier
La première fois que j'ai été deux

Ma chronique complète sur : https://didimentionireadyou.wordpress.com/2019/01/03/chronique-la-premiere-fois-que-jai-ete-deux-de-bertrand-julien-nogarede-concours/

L’histoire de Karen et Tom est une histoire toute douce et mignonne qui se déroule entre la France et Londres, j’ai beaucoup apprécié cet aspect du roman. Je ne sais pas si vous connaissez ce dicton « il y a un peu de Londres en chacun d’entre nous » et j’ai trouvé que c’était exactement le cas avec ce livre !

Le personnage de Karen, est un personnage comme je les aime, une fille forte, légèrement anti conformiste et qui ne se laisse pas faire. Pour Tom, j’aurais aimé en apprendre plus sur lui, fin ce n’est pas souvent que je dis cela, mais j’aurais bien aimé avoir son point de vue pour savoir ce qu’il pensait. Mais ce n’est pas pour autant que je n’ai pas aimé ce garçon avec de très bons goûts musicaux ni le fait qu’il soit très attentionné. La meilleure amie de Karen, je l’ai trouvé un peu clichée mais rien de bien grave, par contre ce qu’il lui arrive durant le roman, je ne m’y attendais pas du tout ! En le lisant j’ai cru rêver car c’est super fou (et super triste) !

Afficher en entier
La première fois que j'ai été deux

. La romance est sympathique même si elle va un peu vite à certains moments ( il se rencontre et une semaine après elle part en vacances chez lui) Mais c'est ce qui fais l'histoire après tout.

J'ai eu un peu de mal à accrocher avec les personnages Tom et dans le monde des bisounours tout est beau tout est rose tout est faisable tout le contraire de Karel qui est pessimiste au possible. Le mélange de deux personnages le lien qui les unit et en ce qui me concerne bien fait c'est ce qui met du piment dans le récit. Sinon j'ai beaucoup aimé les thèmes abordés tel que la musique même si j'aurais aimé encore plus de musique, j'ai aussi énormément apprécier le côté british les visites dans la ville. En revanche pour ceux qui me suivent depuis un moment vous devez le savoir, vous en avoir rendu compte le thème de la guerre n'est pas du tout mon truc, mais là il ne m'a pas du tout déranger il est présent mais sans trop c'est juste à certains de passage ( passage important pour la suite ).

C'est ce que j'ai aimé avec l'auteur le mélange de thèmes bien différent, bien distinct mais sans en faire de trop non plus pour ne pas que ce soit trop lourd, mais assez pour qu'on apprécie et qu'on passe un bon moment.

Ho mais je ne vous ai pas parlé de cette fin !!! Je suis choqué, je m'y attendais tellement pas je ne l'ai pas vu venir, tant leur choix que les événements qui s'y passent.

Afficher en entier
La première fois que j'ai été deux

« La première fois que j’ai été deux » porte bien son nom. Le lecteur accompagne une adolescente sérieuse et disons le « un peu coincée » dans son éducation sentimentale, les premiers amours, les premiers moments magiques liés au sentiments amoureux, mais aussi les premières désillusions et les premières brouilles avec les amis.

Toute la partie romance peut-être vue comme « initiatique » par des jeunes de quatorze/quinze ans, ce qui est une bonne chose car ici on insiste sur le fait qu’une jeune fille n’est pas un objet servant à assouvir les pulsions des petits gars aux hormones en pleine poussée.

La seule chose que je peux reprocher dans la partie romance, c’est que parfois c’est long et comme les personnages se cherchent, il y a quelques répétitions.

Le récit se déroule dans deux lieux principaux, tout d’abord la banlieue parisienne, grise, ennuyeuse et telle qu’on peut la vivre nous ici, et Londres, avec sa magie, sa culture, ses habitants chaleureux, leurs façons de ne pas juger les gens. Londres est vraiment un point fort du roman.

Les personnages sont assez bons, disons que les secondaires sont classiques, ni mauvais ni trop bons, l’héroïne attire la sympathie de part sa manière de ne pas être sûre d’elle, puis il faut dire que nous sommes tout du long dans son intimité, son cocon, ce qui forcément rapproche le lecteur et le personnage.

Là ou ça vaut vraiment le coup, c’est pour Tom, l’anglais, qui est resté dans la tendance des « mods » (je vous invite à vous renseigner sur ce mouvement car il serait trop long d’expliquer cela ici mais c’est vraiment intéressant), pour résumé : Parka de surplus de l’armée, écussons, musique qui va bien tels que Oasis, The Whoo, Jam… sans oublier le scooter, à l’ancienne avec plein de rétros et de phares. Ce personnage est donc super original et m’a captivé de par son monde, c’est d’ailleurs ce qui fait craquer notre héroïne au départ.

N’hésitez pas à écouter le concert d’Oasis en live en même temps, ça le fait vraiment bien, j’ai essayé et finalement je n’ai plus lu sans musique.

Nous avons donc une romance existentielle, des personnages sympas, un environnement et un monde captivant avec pour couronner le tout une fin qui m’a vraiment surpris, très touchante.

Sur le blog :

https://unbouquinsinonrien.blogspot.com/2019/03/la-premiere-fois-que-jai-ete-deux.html

Afficher en entier
La première fois que j'ai été deux

L'histoire est mignonne et d'une certaine manière, elle m'a touché. L'auteur nous peint une image de l'Angleterre que j'aime beaucoup et ça m'a donné des envies de voyage. Concernant les personnages, je me suis reconnus un peu au travers de Karen. C'est le genre de personnage auquel on souhaite du bien alors qu'il est plutôt tourmenté. Et... j'ai craqué pour Tom ?

Ce n'est pas un coup de coeur, mais j'ai passé un bon moment avec cette lecture. C'est sans prise de tête et c'est ce dont j'avais besoin au moment où je l'ai lu

Afficher en entier
La première fois que j'ai été deux

L'avis de #Lilie :

A la lecture du quatrième de couverture, on s’attend à lire une jolie histoire d’amour pour adolescentes. Je dois vous avouer que résumer ce livre à cela serait très réducteur car il permet de mettre en lumière de nombreux thèmes liés à l’adolescence, avec tact et simplicité. Dans tous les cas, c’est une lecture passionnante qui ne vous laissera sûrement pas de marbre.

Ce roman raconte l’histoire de Karen, lycéenne en terminale dans la banlieue parisienne, qui a une petite vie bien rangée. Idéaliste de l’amour, même si elle n’y croit pas vraiment, elle se consacre à ses études, à sa passion pour ses livres mais à l’inverse de sa meilleure amie Mélanie, elle ne prend pas la peine de multiplier les conquêtes masculines. Quand Tom, un jeune anglais, arrive dans son lycée, tout est bousculé. Ces deux adolescents, en total décalage avec leur époque, vont vivre un amour de jeunesse, plein d’imprévu, qui les marquera à vie.

Karen est une jeune fille en total décalage avec le monde moderne. Élevée par une mère célibataire qui a trouvé refuge dans les livres et déçue par les hommes, elle n’a pas d’autre modèle masculin que son meilleur ami Jonathan et son oncle qu’elle voit ponctuellement. Sa rencontre avec Tom va être un tsunami pour elle…. Et pour lui aussi, qui vient de perdre son père et qui se retrouve expatrié en France, alors qu’il n’a rien demandé. Peu enthousiaste à cette idée, il va trouver un rayon de soleil nommé Karen, qui va lui redonner un nouvel espoir pour l’avenir. Néanmoins, même si leur histoire est prometteuse, les embuches seront nombreuses et surtout, je pense que vous n’êtes pas prêt de deviner tout ce qui les attend.

Adepte de la littérature jeunesse, j’ai été complètement happée par cette histoire surprenante et pleine de rebondissements. La plume de l’auteur est fluide, addictive et nous entraine dans cette histoire remplie d’émotions fortes. En effet, Bertrand Jullien-Nogarède profite de son livre pour nous parler des problématiques des parents célibataires, du deuil à l’adolescence, des différentes représentations de l’amour chez les jeunes mais aussi pour pointer certaines dérives telles que la drogue ou le mal-être de la jeunesse. Ce roman est un voyage, entre la banlieue parisienne et la capitale anglaise, un voyage pour deux ados qui découvrent le grand amour. J’ai aimé le fait d’être surprise car rien ne va se passer comme on l’attend. Le roman est écrit à la première personne, comme si Karen nous racontait son histoire et ainsi, on ressent avec elle tout ce qui peut lui arriver. Émotionnellement, j’ai souri, j’ai souffert et j’ai eu le souffle coupé lors de ma lecture et je n’ai senti aucun temps mort dans ce roman. Je suis restée sur ma faim car je ne m’attendais pas du tout à ce que cela se termine comme cela et j’aurais voulu en savoir plus… Je n’en dis pas plus pour ne rien révéler mais sachez que je suis très frustrée de la manière dont cela se termine.

Je recommande donc ce roman classé jeunesse à tous les amoureux de belles histoires d’amour. En effet, si vous cherchez un roman frais, non conventionnel et qui vous entraine dans un grand voyage vers l’inconnu, n’hésitez plus et tournez-vous vers « la première fois que j’ai été deux ».

Afficher en entier
La première fois que j'ai été deux

Pour le résumé, cela retrace l'histoire d'amour de Tom et Karen, deux lycéens qui nous font voyager tout au long du roman.

De manière générale, j'ai beaucoup apprécié ma lecture et ce roman m'a vraiment touché. Il traite de nombreux sujets tels que l'adolescence, les études, la pression et les problèmes familiaux, la découverte de l'amour et de la sexualité. Pour moi cela est la force du livre car toutes les jeunes filles peuvent se reconnaître en la personne de Karen.

_

La plume de l'auteur est très belle, fluide, on y trouve de très beaux passages où les pensées du personnage principal nous emmènent dans des réflexions existentielles. Les pages se tournent et les chapitres s'enchaînent sans qu'on s'en rende compte.

_

En plus de cela, la diversité du livre est appréciable (enchaînement de dialogues, pensées, lettres, e-mails et journal intime..). le vocabulaire est tout à fait adapté au public concerné, et vraiment dans l'air du temps. Étant étudiante en histoire, j'ai beaucoup aimé les passages historiques.

_

Et quelle fin ! Sans pour autant être bâclée, la fin du roman est tout à fait surprenante, on a envie de connaître la suite et de voir l'évolution de cette romance.

_

Enfin, si vous aimez la musique vous allez apprécier ce roman car il y a de nombreuses références dans le livre !

Afficher en entier
La première fois que j'ai été deux

J’ai beaucoup aimé l’histoire dans sa globalité, la rencontre, la manière dont le lien se crée entre Karen et Tom mais aussi leur histoire respective et leur lien avec la seconde guerre mondiale.

Karen reste malgré tout très bornée sur ses idées de couple ce qui, par moment, a tendance à casser le charme de sa romance avec Tom. Elle est trop terre à terre et son esprit alambiqué la rend un peu exaspérante ! ??‍♀️

Après ça reste cohérent avec son passé proche comme lointain.

Tom, quant à lui, a tout du parfait gentleman anglais, bonnes manières et romantisme ! Petit ami idéal donc mais rien de trop guimauve pour autant ! J’ai beaucoup apprécié. -

Par contre cette fin ? Je ne m’y attendais pas du tout ! C’est la descente en pic des montagnes russes ?

Je conclus sur un ressenti très positif de ce livre, même si certains moments m’ont semblé long, j’ai aimé les personnages et l’histoire et j’attends la suite avec impatience !

Afficher en entier
La première fois que j'ai été deux

Je n'ai rien aimé dans ce roman mais je ne peux pas non plus dire que je l"ai détesté... disons que je l'ai terminé

Afficher en entier

Dédicaces de Bertrand Jullien-Nogarède
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Flammarion jeunesse : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode