Livres
475 326
Membres
452 952

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Cathy Glass

271 lecteurs

Activité et points forts

Biographie

Cathy Glass, divorcée, trois enfants, est mère d'accueil depuis vingt-cinq ans. Violentée, best-seller en Angleterre, est son premier livre publié en France. Elle a écrit neuf autres ouvrages – tous des témoignages poignants au sujet des enfants placés chez elle – et a vendu plus d'un million d'exemplaires dans le monde entier.

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Diamant
75 lecteurs
Or
109 lecteurs
Argent
77 lecteurs
Bronze
37 lecteurs
Lu aussi
86 lecteurs
Envies
322 lecteurs
En train de lire
14 lecteurs
Pas apprécié
1 lecteurs
PAL
196 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 8.29/10
Nombre d'évaluations : 79

0 Citations 51 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Cathy Glass

Sortie France/Français : 2018-05-25

Les derniers commentaires sur ses livres

Commentaire ajouté par Shal 2018-03-27T13:45:15+02:00
Violentée

L'une des pires histoires d'enfants abusés que j'ai pu lire. Je regrette presque d'avoir lu ce livre, je n'arriverai jamais à oublier Jody maintenant. C'est affreux que de penser qu'il y a des milliers d'autres Jody en ce monde ... ca me brise le coeur

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Sossolecture 2018-05-04T05:47:52+02:00
Violentée

Super histoire sur la condition des familles d'accueil

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Chrichrilecture 2018-05-11T05:02:15+02:00
Violentée

Heureusement

Heureusement qu’il ya des familles comme celle de Cathy pour s’occuper des enfants qui ne sont pas heureux dans leurs familles ou que leurs parents les maltraitent ou n’arrive pas a subvenir a leurs besoins

Un témoignage bouleversant et révoltant ou la vie de Jodie est foutu à cause de ces parents qui font parties d’un réseau de pédophilie, et cette vie d’enfants qui est aussi gâché par les services sociaux qui ont du mal a ce mettre en place ou que certain ne font pas leurs travail correctement

Un super témoignage que tout le monde devrait lire

Afficher en entier
Commentaire ajouté par django85 2018-07-20T22:32:41+02:00
La petite princesse de papa

J'ai lu pas mal de ces livres et celui là est, si je peux dire, le moins dur. Je ne connaissais pas par contre l'inceste symbolique que j'ai découvert à travers ce témoignage. Cathy Glass est une femme juste exeptionnelle, elle redonne goût à la vie à des enfants qui sont victimes de violences physiques et psychologiques. Je ne conseille pas ces livres à tout le monde car certains sont très durs !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par mimosette26 2018-08-27T07:40:19+02:00
Maman dit que c'est ma faute

La famille de Donna est vraiment horrible et Cathy va aller de découvertes en découvertes, chacune pire que la précédente alors qu'elle pense à chaque fois que la mère de Donna a touché le fond.

Personnellement, je ne comprends pas que cette femme soit non seulement en liberté mais qu'on l'autorise à avoir des contacts avec sa fille qu'elle se plaît à détruire psychologiquement à défaut de pouvoir le faire de nouveau physiquement. La place de cette femme est en taule, ou à la rigueur dans un hôpital psychiatrique parce qu'avoir une telle haine pour une petite fille est révélateur de problèmes mentaux, aux cas où l'état de sa maison et son comportement autodestructeur n'auraient pas mis la puce à l'oreille des autorités.

Même s'il n'y a pas encore eu d'audience définitive devant le juge, je n'arrive pas non plus à comprendre qu'on laisse cette femme en contact avec Donna, trois fois par semaine, surtout quand on voit les crises de violence de la fillette à chacun des retours de ces « séances », actes de violence qui montre tout le désarroi de la gamine.

Le dilemme pour Cathy est énorme car elle doit sans cesse penser à la meilleure manière d'aider Donna mais aussi protéger ses propres enfants et surtout sa fille, Paula, âgée de 6 ans.

A travers de l'histoire de Donna, Cathy nous parle des obligations qui pèsent sur les familles d'accueil : départ en vacances, sorties, privation d'argent de poche, tout doit être accepté par l'assistante sociale. La mère d'accueil doit aussi écrire un journal où elle doit raconter tout ce que fait l'enfant qui lui est confié et ce journal est consulté régulièrement par l'assistante sociale qui le signe pour montrer qu'elle en a eu connaissance. A se demander si les mères d'accueil ne sont pas vues comme de simples employées de garderies. Elles semblent avoir les mains liées pour tout mais doivent gérer les tensions et les difficultés des enfants au quotidien. Si je trouve bien qu'il y ait un suivi pour éviter les dérives que l'on a pu constater dans certaines familles d'accueil, je trouve que là c'est un peu exagéré. Pas étonnant qu'ils aient autant de mal à trouver des familles prêtes à accueillir des cas difficiles quand on voit toutes les contraintes qu'on leur impose.

Cathy a gardé contact avec Donna après que celle-ci, qui est métisse, ait été confiée définitivement à une femme ayant la même couleur de peau qu'elle (décision prise car la fillette avait un gros problème d'acceptation de sa couleur), et nous donne des nouvelles pour qu'on puisse voir comment elle a évolué en grandissant. Elle nous donne aussi des nouvelles de la famille de la fillette.

Ainsi l'histoire ne se termine pas de façon abrupte, comme parfois pour ce genre de témoignage

Afficher en entier
Commentaire ajouté par mimosette26 2018-08-27T12:15:51+02:00
L'enfant de l'enfer

L'enfant de l'enfer est un livre très difficile, douloureux! On est face à une petite fille pleinement consciente des difficultés de sa mère mais également très attachée à elle malgré ce qu'elle a vécu. On est face à de la maltraitance autant morale que physique, des sévices sexuelles et tout ce qui peut être tu par cette enfant et qu'on comprend au fur et à mesure de la lecture.

On découvre une mère pleine de haine envers les services sociaux, très au fait des rouages de la protection de l'enfance. Cette mère s'oppose à tout et à tous! Et en même temps, on finira par en comprendre les raisons même si cela n'excuse en rien le calvaire vécu par Aimé.

Et d'un autre côté, on a Cathy Glass, mère d'accueil depuis de très nombreuses années qui essaye de faire son métier. Il faut baucoup de patience, de courage pour faire ce métier. Cathy Glass a accueilli énormément d'enfants et connait parfaitement son travail. J'ai lu plusieurs de ses livres jusque là mais c'est bien dans celui-ci que l'on constate les limites de la protection de l'enfance. On y voit tous les couacs, les oublis. Une enfant qui d'après tout le monde aurait dû être placée depuis sa naissance mais qui, par d'impensables raisons, a réussi à passer au travers des mailles de la protection de l'enfance, la laissant à son triste sort.

Est-ce mon expérience d'éducatrice qui m'a fait réagir ainsi? En tout cas, ce livre m'a fait passer par une palette d'émotions. La colère envers le système. Je connais ces difficultés mais là c'est tellement exagéré qu'on se dit presque que c'est une farce. La tristesse, cette enfant a tout vu, tout vécu et il faut l'aider à reprendre une vie normale. La compassion pour la mère d'accueil face à ses difficultés malgré son expérience. Cette compassion je le ressens aussi en demi-teinte pour cette mère qui du fond de son enfer de la drogue a encore la rage de se mettre en travers du chemin de tous, montrant une forme d'amour. Cathy Glass relate ici avec tout le recul de la professionnelle les douleurs, les difficultés de l'accueil mais aussi tout ce qu'on ne pourrait imaginer venant de la part de soi disant professionnels de la protection de l'enfance.

C'est pour moi l'un des livres les plus intéressants de Cathy Glass concernant l'accueil difficile d'un enfant et en même temps le plus "improbable". Autant j'ai pu m'attacher réellement à d'autres enfants qu'elle a accueilli autant ici la colère contre le système et l'incompréhension m'ont empêché de comprendre cet accueil si tardif!! S'il ne s'agissait pas d'une histoire vraie, ca en serait presque risible tant c'est ridicule!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par chapitres 2018-09-29T09:26:16+02:00
L'enfant de l'enfer

C'est le second livre de Cathy Glass que je lis, habituellement les livres témoignages, je n'aime pas ça. Mais cet auteur a une écriture fluide et agréable malgré le fait que ses sujets sont toujours terribles.

Pour les gens qui aiment ce genre, c'est un auteur incontournable. Elle nous entraîne dans un monde de violence et d'horreur où les enfants sont la proie de toutes les abominations. Et à sa manière douce et rassurante, elle tente de les ramener vers la lumière et de les aider à redevenir des enfants.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Clemocien 2019-01-30T21:15:26+01:00
L'enfant de l'enfer

Je remercie les éditions de l'Archipel, qui m'ont envoyé ce l'enfant de l'enfer, dans le cadre d'un partenariat temporaire. C'était ma première participation et ce livre de Cathy Glass, dont j'ai déjà un ouvrage dans ma PAL, m'a attiré à cause du sujet abordé. Plus jeune, j'ai lu de nombreux livres de Torey Hadey, psychologue pour enfant, qui s'inspire de ses expériences vécues pour écrire des romans; c'est ce que j'ai retrouvé avec Cathy Glass, même si je ne ferai pas de parallèle plus poussé, mon expérience Torey Hayden remontant à trop loin !

J'ai beaucoup aimé ma lecture de l'enfant de l'enfer, bien que la plume de Cathy Glass ait été un peu trop descriptive à mon goût, on découvre presque une retranscription, un compte rendu de son quotidien. Ceci est peut être préférable afin de ne pas trop heurter le lecteur en créant une empathie plus grande encore avec la petite Aimée.

L'enfant de l'enfer se lit relativement vite, nous avons envie de savoir ce qui arrive à Aimée et les chapitres s'enchainent sans que l'on s'en aperçoive. Cathy Glass soulève des sujets très graves dans son récit, comme, je le pense, dans tous ses romans. Elle nous livre ici son témoignage de mère d'accueil, avec le cas d'Aimée, placée à 8 ans et passée entre les mailles du filet de l'aide sociale à l'enfance depuis sa naissance. J'ai été marquée par plusieurs choses au cours de ma lecture : Cathy, la mère d'accueil, et les défaillances du système. Car malgré le style plutôt plat de l'écriture, l'enfant de l'enfer fait naitre tout un tas de sentiments, et notamment la révolte. J'ai été bluffée par l'expérience de Cathy, sa capacité à interagir avec Aimée, à fixer des limites à une enfant qui n'en a jamais eu; par sa façon de gérer sa vie de famille en y intégrant des "enfants de passage". Car elle nous parle également un peu de sa famille et ses trois enfants (dont une enfant adoptée) semblent également admirables dans leur façon d'être. Moi-même mère de trois enfants, je ne peux qu'admirer son organisation, sa psychologie et l'amour qu'elle donne. Bien sûr, mère d'accueil est un travail à plein temps et l'expérience de Cathy est probablement différente de ce que l'on pourrait vivre en France mais c'est une femme formidable.

J'ai également été révoltée par le système (encore une fois, je ne ferai pas le parallèle avec la France, bien qu'il y ait probablement des similitudes); système hyper rigide, appliqué par des personnes qui semblent parfois s'en laver les mains (du moins d'après mon interprétation du point de vue de Cathy qui ne jette à aucun moment la pierre), privilégiant les règles à l'humain (nécessité certaine pour ne pas se laisser "manger" par les problèmes des autres). La bureaucratie, avec tous les intermédiaires, la volonté de maintenir le lien avec les parents naturels, au détriment de l'enfant, en prenant pour argent comptant ce qu'on nous dit sans le vérifier; c'est aussi ça l'inconvénient des passages de dossier, le changement constant de personnel... le cas d'Aimée est particulièrement révoltant et déchirant car malgré tous les appels à l'aide lancés, personne n'a réagit avant ses 8 ans, avant que sa "maman" n'ait eu le temps de s'attacher à elle et inversement.

Un témoignage bouleversant qui ouvre les yeux (ou non) sur la misère qui nous entoure, les ravages de la drogues, les mauvaises personnes qui profitent des autres; tout en y apportant une touche d'espoir par le biais de Cathy.

Des mots forts, de la bouche d'une enfant qui, malgré une immersion dans un monde d'adultes, avec une éducation sexuelle beaucoup trop avancée pour son âge, conserve une candeur et émeut son entourage.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Dan-1 2019-02-27T17:18:24+01:00
Une enfance brisée

Un livre témoin sur les enfants traumatisés et mal suivis par la DASS, une réalité crue mais sans larmoiement mais je suis un peu déçue par la fin

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Ladykami 2019-03-14T16:46:23+01:00
Maman dit que c'est ma faute

Témoignage poignant d’une enfant boulversé. Le livre se lit vite. Comme tous les témoignages on se demande vraiment ce que les parents ont dans la tête.. heureusement que des gens sont présent pour leurs sauver une partie de la vie.

Afficher en entier

Dédicaces de Cathy Glass
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

France Loisirs : 5 livres

Archipoche : 2 livres

L'Archipel : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode
Array