Livres
467 400
Membres
432 524

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Charlotte Erlih

195 lecteurs

Activité et points forts

Classement dans les bibliothèques

Diamant
28 lecteurs
Or
33 lecteurs
Argent
45 lecteurs
Bronze
37 lecteurs
Lu aussi
47 lecteurs
Envies
45 lecteurs
En train de lire
0 lecteurs
Pas apprécié
4 lecteurs
PAL
18 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 7.86/10
Nombre d'évaluations : 53

0 Citations 33 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Charlotte Erlih

Sortie France/Français : 2018-05-02

Les derniers commentaires sur ses livres

Commentaire ajouté par PlumeVive 2017-03-09T21:06:44+01:00
Bacha posh

Ce roman est une véritable merveille.

Il m'a permis déjà de découvrir ce qu'est les bacha posh, une solution absurde choisi par certaines familles, qui montre encore tout le chemin à parcourir avant une véritable égalité qui passent par une évolution des mentalités !

Mais aussi le choix de certaines de se battre jusqu'au bout.

Je m'identifiais à elle, et je me demandas si à sa place j'aurais osé? J'aurais tout essayé pour rester libre ?

J'étais révoltée tout au long de ce roman et en particulier à la fin ! Un véritable crève coeur ! Même encore maintenant, j'ai le ventre noué rien que d'y penser !

Lisez le ! Rien que pour tenter de comprendre, d'imaginer, la vie de jeunes filles dans certain coin du globe (et vous dire que vous avez quand même de la chance d'habiter en France où vous n'êtes pas obligés de vous déguiser pour participer à des épreuves sportives)!!!!

Un bijou sur les femmes et la condition féminine.

http://carnet-de-bord-litteraire.over-blog.com/2017/03/throwback-thursday-n-4.html

Afficher en entier
Commentaire ajouté par JacksonLuna 2017-10-17T09:05:52+02:00
Bacha posh

Un livre que j'ai lu dans un cadre scolaire. Je m'y suis dans un premier temps penchée très récitante à la lecture. Cependant il a su me captiver, une histoire touchante et qui pourrait malheureusement être réelle.

Une fin très mystérieuse cependant ^^

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Lunarsenic 2017-10-17T19:36:47+02:00
Bacha posh

J'ai eu un peu de mal avec ce livre. Pas exactement mon style, l'impression que l'histoire tourne en rond... Bref, à la fin, je voulais juste arriver à la fin du livre pour passer à un autre.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par zeno 2017-11-28T18:21:31+01:00
Bacha posh

J'ai bien aimer se livre, il était pas mal.

C'est vrai que l'histoire à pris du temps avants de réellement commencer et que la fin on la "jeter" comme sa pour sens débarrasser mais j'ai apprécier le lire.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par brokebackjoker 2018-04-07T11:12:57+02:00
Coupée en deux

Alors, ici, nous retrouvons Camille, une jeune adolescente qui doit affronter la séparation de ses parents. Je dis affronter, parce qu’elle se retrouve avec un choix très compliqué pour elle, devoir choisir clairement entre son père et sa mère. Avec lequel elle préfère passer le plus de temps. C’est une situation assez commune maintenant, malheureusement, et beaucoup d’enfants et d’adolescents traversent cela. J’ai connu ça, et j’ai dû, j’ai pû faire ce choix. Je me suis donc beaucoup reconnue en Camille, même si je suis désormais bien plus vieille. Et je pense que beaucoup se reconnaîtront en elle. En dehors de tout cela, c’est une grande joueuse d’échecs, et elle en parle souvent dans le récit. Elle a aussi un garçon en vue, c’est vraiment un personnage qui fait réel, loin des gros clichés dans les YA. C’est donc un personnage que j’ai adoré suivre, qui fait passer des émotions, puisqu’on s’y attache.

Ensuite, il y a la maman de Camille, qui est une maman, quoi. Même si elle n’est pas démonstrative envers Camille, elle l’aime, et elle lit en elle comme dans un livre ouvert. Elle cache sa tristesse sous une carapace mais finit par la dévoiler peu à peu. Par besoin. J’aurai aimé avoir son point de vue, parfois, dans le livre. Par exemple, lors du jugement, qu’on suive les trois personnages en parallèle, parce que c’est un personnage très intéressant, indispensable à l’histoire, bien évidemment, mais qui reste un peu dans l’ombre, puisqu’il y a peu de pages.

Et puis, son père, qui est un peu tête en l’air, qui la joue papa cool. Lui a refait sa vie, il a une copine (je ne sais pas s’ils sont mariés?) ainsi qu’une autre fille, encore un bébé lorsque débute l’histoire. C’est loin des stéréotypes du père qui réclame la garde, j’ai parfois lu des bouquins traitant le sujet de la séparation, de la garde partagée, qui faisait passer le papa pour le méchant, ce n’est pas le cas là, et heureusement. J’ai adoré ce personnage qui rapportait une touche d’humour dans un roman pas toujours très drôle. C’est un personnage travaillé, loin d’être un cliché comm je l’ai dis plus haut. Mais comme pour la mère de Camille, il reste dans l’ombre de sa fille puisque c’est l’héroïne de cette histoire, et j’adorerai connaître son point de vue sur quelques petites choses. Malgré tout, il est bien évidemment indispensable à l’histoire.

Il y a d’autres personnages, comme vous pouvez vous en douter. Tancrède, Anna, Laure, Nina… Mais je vous laisse les découvrir.

C’est un livre IMPORTANT. Le sujet du divorce, de la séparation est encore très tabou. La garde partagée ? Encore plus tabou. Et quand les auteurs osent, eh bien, ça finit souvent en bouquin rempli de clichés, ce qui n’est pas le cas de ce livre, et ça fait du bien. Dans des moments comme ceux là, on peut rapidement se sentir seul, isolé. On peut se renfermer, et je pense que lire ce livre peut beaucoup aider ces enfants, adolescents passant par ce moment difficile. Et les parents aussi, ils pourront y réfléchir, se poser des questions.

D’ailleurs, je ne pense pas que l’auteure lira cette chronique, mais merci, mille fois merci, parce que j’aurai aimé lire ce livre quand je traversais cette période compliquée. J’en aurais eu besoin. Et désormais, je saurai quoi offrir aux personnes traversant cela, autour de moi.

Même si ce n’est plus mon cas, que le choix est fait, etc, ça m’a fait du bien de lire cette histoire. Je me suis sentie moins seule. Je me disais “j’ai traversé ça, mais d’autres aussi. J’ai eu les même pensées.” et je crois qu’on ne parle pas assez de l’importance de se reconnaître dans des personnages, même s’ils sont fictifs. C’est bête pour certains, mais ça peut vraiment sortir un enfant de son cocon de pensées terribles. Alors, merci à l’auteure d’avoir osée.

Le seul point négatif, pour moi, c’est le manque de renseignements sur les parents de Camille, sur leur passé. Mais c’est seulement parce que je suis très très curieuse.

En bref une excellente lecture, qui m’a fait énormément de bien. C’est bizarre à dire mais j’ai l’impression d’être plus légère depuis que j’ai fini ce livre. Il m’a retiré un certain poids de mes épaules, et pour ça, c’est un coup de coeur. La plume de l’auteure est fluide, c’est un livre qui se lit rapidement. Je vous le conseille sincèrement.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par ellesmera 2018-04-18T07:25:20+02:00
Coupée en deux

Les personnages :

Camille est une jeune fille pleine de vie qui ne rêve que d'une chose : avoir une vie normale. Mais peut-on en avoir une quand on est sans cesse ballotté entre deux foyers, avec chacun ses occupants, ses différences, ses différents et ses envies? Camille a pour meilleure amie Anna, elles se connaissent depuis toutes petites et sont inséparables. Elle craque également pour Tancrède.

Rien n'est simple, elle ne sait pas toujours quoi dire ou comment se comporter pour satisfaire tout le monde, ne blesser personne y compris elle-même et ne sait pas quel choix lui conviendrait le mieux.

C'est une adolescente parfois triste, parfois joyeuse, intelligente, mais complètement perdue. Elle a conscience que SA décision impactera sur la vie de tout le monde, à commencer par la sienne. Partir à l'autre bout du monde est aussi flippant qu'exaltant. Et il ne faut pas oublier qu'on sait ce qu'on quitte et pas ce que l'on trouvera. Je me suis attachée à elle et n'aurait clairement pas aimé avoir à faire un tel choix que ce soit étant enfant ou adulte

D'un autre côté nous avons les parents de Camille.

Sa mère vit seule avec Camille, une semaine sur deux. C'est une femme en colère, déçue, et qui est, à mon sens, beaucoup trop stricte sur certaines choses et envers tout le monde. En prenant d'elle-même la décision de s'exiler à l'autre bout du monde, elle ne pense pas aux conséquences néfastes que cela peut avoir sur les autres, y compris sa propre fille à qui elle ne demande pas seulement de choisir chez qui elle veut vivre, mais surtout sur quel continent. La distance ne sera pas 50 ou 100 km mais des milliers. J'ai trouvé son choix particulièrement égoïste et je ne comprend pas qu'on puisse mettre son enfant dans une position pareille. J'avoue que ce n'est pas un personnage que j'ai apprécié, les 3/4 du temps, je ne la comprenais pas et son comportement m'insupporté.

Son père a refait sa vie avec Laure avec qui il a eu Nina. Si il a finalement reconstruit sa vie, il n'en reste pas moins le père de Camille. À chaque fois que cette dernière quitte le domicile pour une semaine, il le vit mal. Son cœur se serre en passant devant sa chambre, il pense régulièrement à elle et ne peut s'empêcher d'être impatient de la retrouver. Il fera tout pour sa fille, pour l'avoir auprès de lui à condition que c'est ce qui est le mieux pour lui, mais surtout pour elle. Il ne veut pas la voir tirailler encore plus entre ses deux foyers, ses deux parents, ses deux familles et ne fera rien qui puisse lui nuire, quitte à en souffrir. J'ai trouvé son père plus "humain", plus préoccupé par le bien-être de Camille que la mère, plus maladroit aussi, et tellement plus attendrissant.

L'intrigue :

L'intrigue se passe en huit-clos dans un Palais de Justice et pour tout vous dire, j'avais oublié ce détail. L'univers est limite oppressant pour le lecteur, entre ses longs couloirs dénués de lumière, tous ces gens qui viennent se faire la guerre, tous ces enfants qu'on met dans des situations impossibles et pénibles et les ressentis de Camille. J'étais mal à l'aise en lisant ce livre et en même temps, je pense que le but de l'auteure était de nous décrire au plus près, cette étape importante qui attend les enfants en âge d'être entendu. Niveau crédibilité, je n'ai rien à redire. Je n'ai pas vécu cela mais je n'ai pas de mal à croire que c'est comme cela que ça se passe. Les personnages sont réalistes, les lieux décrits également et je pense que cette histoire est à mettre aussi bien dans les mains des enfants qui ne sont pas à l'aise dans une telle situation, mais aussi et surtout dans celles des parents pour leur faire prendre conscience de ce qu'ils infligent, sans doute involontairement, à leur progéniture.

L'auteure :

L'auteure a une plume fluide et efficace. Elle nous décrit parfaitement le lieu où se passe son histoire. Peut-être même un peu trop à mon goût vu la longueur du récit dans sa globalité. Les chapitres sont également peu nombreux et assez longs, je pense que si ils avaient été plus courts, cela aura donné plus de dynamisme à l'histoire. Ce qui pour ma part, n'aurait pas été de refus vu l'ambiance pesante du Palais de Justice. Par contre, je suis contente que des auteurs écrivent sur des sujets importants qu'on ne croise pas facilement en littérature jeunesse.

En résumé :

Un livre court qui permet d'appréhender le sujet de la séparation ou du divorce des parents et de la situation souvent compliquée dans laquelle se retrouve les enfants. Un livre qui permet de faire prendre conscience que les premières personnes à souffrir d'une séparation ce ne sont pas forcément les adultes, qui peut faire prendre conscience de certaines choses à tout le monde. Une ambiance parfois trop pesante et des descriptions qu'on aurait pu raccourcir pour créer un récit plus dynamique, moins plombant pour le moral du lecteur. Des personnages attachants ou agaçants et une plume fluide. Par contre, je trouve le prix du livre un peu cher pour à peine 96 pages.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Leane-Belaqua 2018-05-05T23:56:25+02:00
Coupée en deux

Au départ, Camille était en garde alternée. Une semaine chez sa mère, une semaine chez son père avec sa belle-mère et sa demi-soeur. Coupée en deux raconte le déchirement de cette adolescente qui se retrouve confrontée à un choix impossible : partir vivre au bout du monde avec sa mère, ou rester avec père. Si personne ne lui demande expressément de choisir, il est bien évident qu'elle a une pression folle sur les épaules.

Ce roman m'a beaucoup émue. Il est terriblement juste. Le personnage de Camille pourrait être n'importe quel enfant dont les parents sont séparés. Elle vit comme elle doit le faire, partageée entre ces deux adultes qui se sont aimés mais se détestent à présent au point d'avoir même des idéaux incompatibles. Elle aime ses deux parents. Elle aime sa vie seule avec sa mère, et elle aime sa vie avec la famille recomposée par son père. Mais chaque semaine, elle est triste à l'idée de quitter l'un pour aller chez l'autre, et en même temps, elle est heureuse de retrouver son autre parent. Lorsque sa mère trouve un emploi en Australie, l'équilibre de Camille vole en éclat. Compte tenu de son âge, elle peut donner son avis, et sa mère fait tout pour qu'elle s'exprime. Le roman plonge au cœur de cette famille brisée à travers les yeux de Camille. Elle a peur de décevoir, peur de faire de la peine, peur de faire un choix qu'elle regretterait. Elle ne sait pas quoi faire, et qui pourrait lui en vouloir ? Elle souffre, est impuissante, et sait que quoiqu'il arrive, elle souffrira, et le parent qui n'aura pas sa garde aussi.

A travers ses yeux, on découvre aussi ses parents. Sa mère, stricte, pleine de principes, ambitieuse et aimante, solitaire. Son père, plus cool, plus étourdi, moins prise de tête. Sa mère qui paraît sûre du résultat, son père qui espère sans trop y croire. Sa mère qui, l'air de rien, essaie de mettre toutes les chances de son côté quand son père se laisse porter par le destin. Mais surtout, ce sont les sentiments de Camille qui sont mis en avant, et l'utilisation de son point de vue permet d'ajouter au texte de légères notes d'humour, ce qui permet de ne pas tomber dans l'excès larmoyant.

J'ai particulièrement aimé la fin du roman, avec ce qui a suivi la décision de la juge. Les émotions étaient justes, compréhensibles, rageantes aussi. J'ai été touchée par Camille qui vit en même temps que sa vie d'adolescente normale une vie de fille de divorcée. L'autrice n'oublie pas qu'elle n'est au final encore qu'une adolescente et lui donne des préoccupations et des raisonnements liés à son âge. Cela rend l'histoire terriblement crédible. Je me suis reconnue en Camille. Ses doutes, ses angoisses, ses espoirs, je les ai ressentis enfant. Charlotte Erlih a réussi à retranscrire des réactions vraies, qu'il s'agisse de celle de Camille ou de celles de ses parents.

Un dernier point mérite d'être particulièrement soulevé. Il s'agit de la pression sociale, et parentale. Camille ne dit pas ce qu'il se passe à ses amis. Elle n'en a parlé qu'à sa meilleure amie. Si personne ne lui a demandé de choisir, on lui fait bien sentir qu'on attend d'elle tout de même qu'elle prenne une décision. Ce n'est qu'une fois devant la juge qu'on lui dit clairement, et sincèrement, qu'elle peut faire un choix, mais que celui-ci ne sera pas forcément suivi, et qu'il n'est surtout pas obligatoire. J'ai ressenti une pression mise sur Camille par sa mère, que ce soit en la poussant à consulter un avocat selon ses droits, ou en se montrant aussi directive dans le palais de justice. De même, il y a une réaction assez toxique de l'un des parents suite à la décision de justice, à laquelle Camille réagit le plus naturellement du monde en culpabilisant et en essayant de se faire pardonner. Le choix de présenter ces éléments - et d'autres que je ne peux citer sans vous en dévoiler beaucoup trop - est vraiment louable. Ce sont des choses qui sont souvent invisibilisées dans les romans jeunesse alors qu'elles sont essentielles pour comprendre le monde.

Conclusion : ♥♥♥♥♥ Ce court roman présente avec empathie ce que les enfants peuvent vivre lorsque leurs parents se séparent. Le sujet est abordé avec finesse, sans tomber dans l'excès de sentimentalisme. C'est une excellente lecture, à confier sans hésiter aux adolescents qu'ils soient ou non dans la situation de Camille, mais aussi aux adultes qui pourraient mettre un jour un enfant dans cette situation délicate.

http://sweetie-universe.over-blog.com/2018/05/roman-coupee-en-deux-c.erlih.html

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Elodie-Liseuse 2018-05-23T20:06:40+02:00
Coupée en deux

Je tiens à remercier Netgalley et la maison d'édition Acte Sud Junior pour leur confiance.

Coupée en deux est un roman d'une centaine de pages, qui nous emmène dans l'univers de Camille, jeune collégienne, fille de parents divorcer. Le père a refait sa vie et à depuis eue un premier enfant avec sa nouvelle compagne tandis que la mère de son côté conte partir vivre en Australie loin de Paris. Par ce choix de quitter la France, Camille se retrouve au pied du mur, a devoir choisir entre ses deux parents.

L'histoire commence lors de leurs arrivées au tribunal. On est happé par les doutes et les nombreuses questions que ce pose Camille. Qui doit-elle choisir ? Est-elle prête à tout quitter pour partir vivre en Australie ? Ce roman pose de nombreuses questions et mais en lumières cette vie, celle d'une jeune adolescente se retrouvant pris au piège entre deux adultes. Qu'elle choix faire, quelle vie désire telle pour son avenir. Le roman malgré ces cent pages arrive à nous chambouler et nous faire ressentir bon nombre d'émotions. C'est un condensé de sentiments, de doutes qui happent le lecteur jusqu'au choix final.

Ce roman peut être idéal pour tout jeune adolescent se retrouvant dans le même cas de figure que Camille ou tout lecteurs intéressés par ce thèmes assez dur. Une lecture coup de poing comme souvent avec cette maison d'édition.

https://elodie-liseuse-lifestyle.blogspot.fr/2018/05/coupee-en-deux.html

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Annelise-7 2019-03-29T12:00:21+01:00
Bacha posh

Une très grande surprise!! Bacha posh n'est pas le genre de livre que je lirais de moi même. c'était a la base une nouvelle lecture pénible que le professeur de français nous avait obligé a lire pendants les vacances. Et bien même en partant avec ce pessimisme, j'a trouvé ce livre génial. ça doit bien faire 5 ans que je l'ai lu mais je suis encore marqué par ce roman. il est très prenant. L'histoire est touchante et permet de remettre an avant et surtout de faire comprendre la réalité de la place des filles dans le monde. aujourd'hui je travail avec des enfants et j'utilise beaucoup ce livre comme support. C'est un vrai coup de cœur!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par quoi-de-neuf-docteur 2019-07-20T16:55:43+02:00
Coupée en deux

Un bon livre qui bien que pas particulièrement addictif m'a beaucoup touché par son réalisme.

Afficher en entier

Dédicaces de Charlotte Erlih
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Actes Sud Junior : 5 livres

Talents Hauts : 1 livre

Grasset : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode