Livres
473 152
Membres
446 689

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Christophe Brusset

62 lecteurs

Activité et points forts

ajouté par Laurinoushka 2018-09-17T12:49:05+02:00
de

Biographie

D’abord ingénieur agro-alimentaire, ensuite ingénieur de production, Christophe Brusset a été acheteur durant 20 ans pour des grands groupes de l'agro-alimentaire français et étrangers.

À 44 ans, il a décidé de "faire son devoir" et de briser la loi du silence.

En 2015, il a publié "Vous êtes fous d'avaler ça !" où il dénonce les multiples dérives dont il est le complice ou le témoin dans les coulisses de l'industrie agroalimentaire.

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Diamant
9 lecteurs
Or
27 lecteurs
Argent
6 lecteurs
Bronze
6 lecteurs
Lu aussi
14 lecteurs
Envies
24 lecteurs
En train de lire
3 lecteurs
Pas apprécié
1 lecteurs
PAL
16 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 7.78/10
Nombre d'évaluations : 17

0 Citations 9 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Christophe Brusset

Sortie Poche France/Français : 2015-09-16

Les derniers commentaires sur ses livres

Vous êtes fous d'avaler ça ! Un industriel de l'agro-alimentaire dénonce

Un livre vraiment édifiant, avec beaucoup d'humour et une facilité d'accès appréciable. De quoi hurler d'horreur et de dégoût quand on sait désormais ce que les industriels, la grande distribution et le commerce international nous font avaler. Il est temps de réagir et de changer notre mode d'alimentation !

Afficher en entier
Vous êtes fous d'avaler ça ! Un industriel de l'agro-alimentaire dénonce

Un livre à mettre dans toutes les mains ! Pour les personnes qui souhaitent faire attention à ce qu'ils avalent, ce livre est pour vous.

Afficher en entier
Vous êtes fous d'avaler ça ! Un industriel de l'agro-alimentaire dénonce

Toutes personnes responsables devraient lire ce livre. C'est un message alarmant et il faut le dire, c'est un triste réalité où la victime est aussi coupable. Le ton désinvolte réussi à rendre la chose banale. Mais cette banalité n'est là que pour nous avertir du danger. Nous consommateurs devons prendre conscience de notre rôle dans ce processus et vous, producteurs, ayez des valeurs.

Dans cette problématique, la parole est souvent donnée au producteur qui trouve toujours des excuses. Mais nous sommes tous coupable. Comme le dirait l'auteur, s'alimenter correctement devrait être un droit élémentaire. Comment se fait-il que tant de fraudes puissent camoufler ? Comment pouvons-nous consommateur accepter cela ?

Ce livre devrait être lu par tout un chacun.

PS: il est bien beau de faire lire des classiques et tout à fait louable (Molière, voltaire etc...) mais parfois, ne vaudrait-il pas mieux de troquer nos classiques pour des livres dont le but est de vulgariser des faits majeurs de la société actuelle. Les élèves seraient beaucoup plus "coopératifs" mais aussi plus averti. La culture passe également par la prise de conscience des réalités actuelles et non simplement par l'histoire. Je trouve que l'on néglige l'actualité dans notre système par un soucis de programme.

Afficher en entier
Vous êtes fous d'avaler ça ! Un industriel de l'agro-alimentaire dénonce

Ce qui est intéressant dans ce livre, c'est qu'il est écrit par quelqu'un qui a travaillé des années dans de grandes entreprises agro-alimentaires. Il nous montre donc de l'intérieur les rouages (souvent malhonnêtes ! ) pour augmenter les profits, faire baisser les prix et duper les consommateurs.

Après la lecture de ce livre, on ne regarde plus de la même manière le linéaire d'épices, on regarde mieux les étiquettes de miel ou on va acheter son miel chez l'apiculteur du coin et on est bien content de faire ses confitures dans lesquelles il y aura de vraies fraises !!

Ce livre-témoignage se lit facilement car le vocabulaire n'est pas technique et le ton est assez décontracté voire ironique !

Je recommande cette lecture à toute personne qui se pose des questions sur les produits agro-alimentaires que l'on trouve en grande surface.

Afficher en entier
Vous êtes fous d'avaler ça ! Un industriel de l'agro-alimentaire dénonce

Un livre saisissant, à vous dégoûter de la grande distribution. Une chose est sûre, Après l'avoir lu, on ne consomme plus du tout de la même façon.

On y apprend de terribles façons de faire, et on ne peut s'empêcher de se dire "si ça se trouve j'ai mangé ça".

Ce bouquin est d'utilité publique.

Afficher en entier
Et maintenant, on mange quoi ?

Il avait déjà réveillé les consciences avec son livre « Vous êtes fous d’avaler ça », le voilà qu’il récidive avec ce tout nouveau livre. Christophe Brusset est un ancien industriel de l’agroalimentaire, il sait de quoi il parle ; il repart en guerre contre la malbouffe, les mauvaises pratiques des multinationales de l’agroalimentaire et des géants de la grande distribution, l’usage des additifs, l’abus des pesticides, des métaux lourds, des régulateurs de croissance (qui modifient les équilibres hormonaux de la plante), de tout un tas de produits toxiques, l’abus de gras, de salé ou de sucré, de conservateurs, de plats tout prêts, etc.

Dans ce livre, il nous explique pourquoi il faut fuir la nourriture industrielle qui est une nourriture ultra-transformée, il nous met en garde contre les industriels dont seul le profit compte et qui nous « couillonnent » sur les produits, y compris avec leurs étiquettes qu’il faut savoir déchiffrer. Les pièges des industriels sont nombreux, trop souvent trompeurs, y compris sur les étiquettes souvent incompréhensibles et écrites avec des caractères tellement petits que certaines sont illisibles : faire ses courses dans un supermarché devient un casse-tête ; le nom du produit, la marque, le logo et le code-barre sont bien visibles et si la liste des ingrédients est parfois illisible, pire, très incomplète ou mensongère, on s’en fout ! Sans compter que trop d’étiquettes sont trompeuses (Coraya et son surimi « Suprême au goût de homard » alors que le produit ne contient pas du tout de homard ou encore une pâte à tartiner aux noisettes et au lait alors que les deux ingrédients majoritaires sont le gras et le sucre).

L’auteur dénonce la mondialisation et l’industrialisation qui ont permis à des industriels de mettre sur le marché toutes sortes de produits « falsifiés ou de mauvaise qualité», sans compter que lesdits produits font le bonheur de trop de marchands qui s’empressent de les proposer pour augmenter leurs marges. Les seuls qui subissent sont les consommateurs que nous sommes.

Christophe Brusset ne se contente pas de dénoncer, il nous apprend à nous retrouver lorsque nous faisons nos courses dans les grandes surfaces, donne quelques clés en main pour sélectionner des produits de meilleure qualité. Il nous sensibilise aussi sur l’aspect écologique, l’agriculture intensive, les dépenses de santé liées aux maladies, à l’augmentation de l’obésité…

Lire ce livre c’est prendre conscience qu’on nous trompe, que la malbouffe est responsable de maladies comme le diabète de type 2 ou encore les maladies cardiaques. Pour vendre des produits médiocres, colorants, exhausteurs de goût, agents de textures envahissent nos plats, c’est effarant. Effarant d’apprendre qu’en Europe, les produits à base de concentré de tomate sont plus que majoritairement préparés à base de concentré chinois : et bien sûr, rien ne figure sur les étiquettes ! Effarant de savoir que ce que nous avalons contient des colorants, texturants, antimousse, exhausteurs de goût, édulcorants, agents de démoulage, additifs, antioxydants, conservateurs chimiques, la liste est longue. Effarant de constater qu’en fait tous ces poisons sont utilisés dans le but de prolonger les dates limites de consommation, donner plus de couleur à ce que nous mangeons et éviter que les germes se développent parce qu’à la base, le lait aura été mal pasteurisé par exemple et ça fait peur ! Effarant de savoir que tant de fruits et légumes frais dépassent largement les taux maximums autorisés en résidus et pesticides.

A côté de ça, l’auteur liste les dix principales idées reçues sur l’alimentation, comme « Les premiers prix sont de bonnes affaires », « Manger sain coûte cher », « Si c’est autorisé, c’est que c’est sans danger », « Le pire ennemi c’est le gras », « Je sais reconnaître et éviter les produits importés de Chine », « La qualité est meilleure au restaurant qu’au supermarché », etc.

Enfin, conscient qu’il est quasiment impossible d’éviter les « temples de la malbouffe » car en situation de monopole, l’auteur nous guide à travers chaque rayon et passe en revue les produits frais, les surgelés, l’épicerie, ce qui concerne le petit déjeuner, les boissons, le rayon santé et diététique, les produits saveurs du monde, le vrai Bio et le faux Bio...

Pour limiter les dégâts, l’idéal est de savoir quoi acheter et cuisiner soi-même ses plats sans passer par la case «tout prêt ».

Il est clair que ce que j’ai pu lire est assez affolant et qu’il est souhaitable de prendre conscience que nous avons du souci à nous faire pour notre santé. Comme il est clair aussi qu’on ne peut pas absolument tout gérer et tomber dans la parano. Ce livre est là pour nous informer, nous conseiller. Il me paraît évident que les conseils concrets donnés dans ce livre sont importants. C’est simple, au fur et à mesure que l’auteur a passé en revue tout ce qui est vendu dans les géants de la distribution, j’ai pu retenir ce qu’il fallait que je privilégie, ce qu’il fallait que j’évite par rapport à mes habitudes d’achats, apprendre à mieux lire les étiquettes, privilégier si possible le Bio lorsqu’il n’est pas hors de prix, diminuer la consommation de certains aliments, me passer carrément d’autres, tenter de bien décrypter la liste des ingrédients...

Afficher en entier
Et maintenant, on mange quoi ?

Effarant, par l’étendue des idées plus tordues les unes que les autres par des industriels soucieux uniquement du profit, est le mot qui me vient tout de suite à l’esprit puis effrayant, et enfin espoir.

C’est un constat sans appel d’effectué avec chiffres, arguments, et preuves à l’appui. Je vous conseille de le lire, pour, ne serait-ce être plus attentif à ce que l’on mange... à mieux choisir, l’auteur nous aide, nous informe. C’est un constat dressé à partir d’expériences concrètes.

Il ne faut plus hésiter à dénoncer ces pratiques, encourager les organisations indépendantes qui œuvrent dans ce sens dont UFC Que Choisir.

Revenir aux fondamentaux semble être la solution, ... quand c’est possible.

En bref, un constat sans fioritures de notre malbouffe savamment orchestrée par les industriels, les grossistes, les hypermarchés et Cie, des lobbyistes, des États et des autres obsédés du profit, bien peu scrupuleux. Cependant, nous avons encore la latitude d’agir à notre petit niveau. Il ne faut pas se décourager et être vigilants.

Afficher en entier

Dédicaces de Christophe Brusset
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Flammarion : 2 livres

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode