Livres
451 047
Membres
396 159

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Christopher Priest

250 lecteurs

Activité et points forts

ajouté par newmoon 2010-12-12T17:07:13+01:00

Biographie

Christopher Priest est un écrivain britannique de science-fiction né le 14 juillet 1943 à Cheadle.

Après des études le conduisant vers le métier d'expert-comptable, Christopher Priest se tourne vers l'écriture en 1963. Sa première nouvelle intitulée The run est publiée dans la revue Impulse en 1966. Quatre années passeront avant la sortie de son premier roman qui ne fut pas traduit en France.

Malgré la reconnaissance de son talent, notamment par ses pairs, le succès n'a pas été immédiat. Il conquiert définitivement le public en 1974, grâce à la publication de son troisième roman : Le Monde inverti qui remporte, cette année-là, le prix British Science-Fiction du meilleur roman. Ses autres œuvres majeures sont Futur intérieur, La Fontaine pétrifiante, Le Prestige, L'Archipel du rêve et La Séparation (Grand Prix de l'Imaginaire 2006).

En 1999, il participe à la novélisation du film EXistenZ, de David Cronenberg. Il a lui-même reconnu que cette adaptation n'était que pour couvrir ses besoins financiers et qu'en outre il n'avait pas aimé le film.

En 2006, son roman Le Prestige est adapté au cinéma par le réalisateur Christopher Nolan.

Considéré comme l’un des auteurs les plus originaux du genre, acclamé par la critique de science-fiction, il n'a cependant pas encore rencontré le succès commercial. Son œuvre qui tourne autour du thème de la perception de la réalité embrasse la majorité des genres de l'imaginaire, allant de la hard science au fantastique en passant par le steampunk.

Cette caractéristique lui doit d’être considéré aujourd’hui comme le successeur de Philip K. Dick. Il a avec Ballard participé à la nouvelle vague qui a renouvelé la science-fiction dans les années 1970.

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Quelques chiffres

Note moyenne : 7.75/10
Nombre d'évaluations : 77

0 Citations 65 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Christopher Priest

Sortie Poche France/Français : 2018-09-06

Les derniers commentaires sur ses livres

Commentaire ajouté par LilyMoon 2018-05-15T12:10:55+02:00
L'Adjacent

Un mélange d'histoires, regroupant plusieurs personnages se ressemblant, dans un format qui ressemble à un recueil de nouvelles, où les histoires finissent par se mêler. On suit notamment l'histoire d'un couple, ou plusieurs couples, qui passe son temps à se courir après, à essayer de se retrouver. Le phénomène de l'adjacence brouille les pistes et fait le lien entre les histoires. Des gens disparaissent, à plusieurs endroits et plusieurs époques, de l'Angleterre à l'Archipel du rêve, et ça marche très bien. On suit les personnages, et c'est tout ce qui compte. Chaque histoire racontée, prise individuellement, est passionnante, mais tout prend son sens quand on les lie aux autres, malgré un nombre important de questions sans réponses. Une grande réussite.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Leona-1 2018-07-01T12:05:09+02:00
Notre île sombre

Dans un sens, ce roman est un hymne aussi discret qu’ironique à la philosophie Carpe Diem.

Incisif et particulièrement réaliste, il livre une vision presque post-apocalyptique de la société anglaise. Une civilisation qui confond pacifisme avec passivité.

À l’heure d’une des plus grandes crises migratoires, ce livre revêt une tout autre dimension. Prémonition ou simple coup de chance ? force est de constater qu’il dépeint la situation de l’Europe d’aujourd’hui, à la manière d’un miroir grossissant.

Petit bonus, la version parue en 2014 chez Denoël n’est pas celle de 1972, mais une nouvelle revisitée par l’auteur.

Et vous, quels événements ou conflits choisiriez-vous pour faire revivre le roman-catastrophe ?

Chronique complète :

https://biblideleona.wordpress.com/2017/10/12/roman-catastrophe-notre-ile-sombre-par-christopher-priest/

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Lupa 2018-07-06T15:27:13+02:00
Le monde inverti

Voici enfin révélé mon premier Priest !

[...]

J'ai perdu tous mes repères d'emblée, pour partir à la découverte d'une ville sans pareil. Une ville en perpétuel mouvement, conçue pour avancer sur des rails, vous imaginez le délire des ressources utilisées... Mais dans quel but ?

Me voilà donc partie sur les chemins de la compréhension, avec les yeux, et toutes les autres perceptions du héros, dans une déroutante expérience de désorientation, sans boussole, et mystérieusement initiée dès les premières lignes du roman...

J'aime être déstabilisée, et là, j'en ai eu pour mon compte, tant cette histoire fût saisissante !

Car c'est bien en cela que Priest excelle : nous embarquer dans un environnement déstabilisant, empli de stimuli dont l'implication nous échappe ! Il ne veut pas nous perdre, mais pas non plus nous tenir par la main vers les bonnes réponses. Il préfère nous balader un peu en chemin, nous tester afin de savoir jusqu'à quel point il peut nous faire prendre des vessies pour des lanternes. J'adore !!!

Il m'a donné envie de tourner les pages et de suivre les personnages avec une ardeur déconcertante. Prise d'une sorte de crise intense d'extrapolations, de frénésie de compréhension, je suis arrivée au bout du voyage, découvrant sa réalité finale, en me disant : « Bien joué ! » devant ce nouvel horizon révélé.

Une vérité qui prend tout son sens, et incite à se repasser les détails de l'expédition, éperonnant nos pensées pour revenir sur les traces de tous les petits cailloux semés en route pour nous remettre sur la bonne voie.

Evidemment, je ne peux pas vous dessiner la carte de cet itinéraire livresque, l'errance fait partie du plaisir ressenti, faisant de l'irrationalité du paysage admiré et l'étendue de sa perspective finale, des souvenirs uniques !

Revigorée par mes pérégrinations et par le dépaysement éprouvé, je me perdrai bien volontiers dans l'univers d'un autre Priest, dès que j'en aurai l'occasion.

Croyez-le ou pas : une lectrice invertie en vaut deux !!!

Retrouvez ma chronique complète sur le blog :

https://lup-appassionata.blogspot.com/2018/05/le-monde-inverti-de-christopher-priest.html

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Masa50 2018-07-14T10:59:54+02:00
Une femme sans histoires

Abandonné –

Après avoir pris beaucoup de plaisir avec la littérature de la Science-Fiction des années ‘50, j’avais très envie d’évoluer vers le contemporain. Jusque-là, je n’ai pas trouvé d’excellence. Je n’ai eu que des déceptions. Tout a commencé avec China Mieville, puis j’ai enchaîné avec Laurent Whale. J’ai souvent entendu parler de Christopher Priest et je me lance donc avec « Une femme sans histoires », trouvé par hasard.

Tout commençait pour le mieux avec une intrigue et une atmosphère particulière. Bienvenue dans l’Angleterre profonde où une écrivaine voit son roman censuré. Sa meilleure amie, une vieille femme, est retrouvée assassinée par strangulation.

J’ai beaucoup aimé les premières pages avec cette ambiance énigmatique. L’auteur nous développe lentement sa trame et l’on se pose des questions. Pourquoi cette auteure a-t-elle vu son récit censuré ? Et puis, l’on y apprend qu’il y a eu un accident nucléaire.

Bon, mais après ? Plus rien. Christopher Priest nous intercale des chapitres narrés par différents protagonistes (dont écrit à la première personne). Certains sont alléchants, d’autres sont ennuyeux. Le récit est rythmé à la banalité de la vie ascétique du personnage principal. Elle se bat pour son roman, tente une enquête sur son amie décédée, sa relation avec son chat. La Science-Fiction est inexistante. Je me demande même s’il y en a.

Pour finir, j’ai abandonné à presque cent pages du point final. Il ne se passe rien, on s’ennuie ferme. Ce n’est certes pas une œuvre majeure de l’auteur, mais le style mollesse ne me tente pas avec autre de ses récits.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Mister-Lone 2018-08-14T15:53:14+02:00
Le monde inverti

Ce roman est très surprenant, je me serai attendu à un récit plus classique et pourtant.. J'ai passé un bon moment à le lire, j'apprécie que la fin ne soit pas complètement ouverte mais ne donne pas toutes les clés pour autant. Un très bon morceau de science-fiction.

Afficher en entier
La machine à explorer l'espace

Très déçu. Le rythme n’est pas présent. L’histoire est pauvre.

Un livre hommage à wells ? On remarque surtout que la guerre des mondes est un superbe roman à côté.

Je vais attendre avant de relire un Priest.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Maks 2018-10-14T21:27:56+02:00
Conséquences d'une disparition

Pour se débarrasser des choses qui fâchent, je vais tout de suite faire part de ma surprise, en effet étant un roman de la collection Lunes D'Encre, je m'attendais à un roman de science-fiction (ou au moins un récit en ayant des éléments), mais ici il n'en est rien. Nous suivons un journaliste impliqué dans les conséquences de l'après 11 septembre 2001, obsédé par l'événement ici présenté sous forme d'enquête mais aussi de moments de vie et de souvenirs et ce pour une raison, faire son deuil de ce jour tragique.

En dehors cette déconvenue de contenu, j'ai passé un moment de lecture très agréable, une enquête rondement menée avec une théorie intéressante et des recherches poussées sur une catastrophe qui nous a tous marqués au fer rouge, je me souviens encore de ma découverte de cet événement sur toutes les chaînes en direct ce jour tragique, des images atroces que l'ont nous a martelé en boucle pendant des jours.

L'intrigue est fictive bien-sûr mais aussi plausible. S'y mêle une belle histoire d'amour et surtout un deuil impossible à faire lorsque l'être cher s'est volatilisé sans traces. Le personnage du journaliste est excellent psychologiquement parlant.

Christopher Priest nous propose cette histoire avec une écriture ciselée et complexe telle une toile d'araignée, en entremêlant les époques nous tenant en haleine de bout en bout sans jamais nous perdre car tout est bien placé, bien calculé, même avec ce récit emmêlé diluant les informations avec parcimonie tenant le lecteur captivé.

C'est un des rares récits sur les attentats du World Trade Center qui ne fait ni l'apologie de ce que l'on nous a montré dans les médias ni celle de la théorie du complot, le lecteur se fait son propre avis ou alors il se laisse porté par l'histoire contée ici sans prendre parti.

Une réelle bonne surprise, mais qui aurait bien plus sa place au rayon littérature contemporaine.

Voir la chronique sur mon blog :

https://unbouquinsinonrien.blogspot.com/2018/10/consequences-d-disparition-christopher.html

Afficher en entier
Commentaire ajouté par KortaLeFourbe 2018-11-06T13:57:36+01:00
Le prestige

J'ai adoré le film, au niveau scénario, réalisation, etc...

J'ai donc tenté le livre, et je suis plutôt mitigé, le fond de l'histoire a énormément de potentiel, mais la narration, malgré des clins d’œils dans les journeaux d'Alfred très bien faits, manque de puissance et les personnages de consistance et de cohérence, ou tout simplement d'émotions. un point de vue complètement extérieur à Alfred comme celui du film aurait pu être intéressant, ou mettre l'accent sur les émotions aurait pu donner un très bon livre, et un autre truc qui m'a déplu : le début du roman et son dénouement, c'est absolument contre-immersif et on reste froid par rapport à la fin qui aurait pu être magistrale.

En bref un roman qui n'est pas dénué de qualités et qui se laisse lire, mais qui m'a laissé une forte impression de "gachis" par rapport à un tel potentiel, c'est dommage !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par lelette1610 2018-11-07T22:24:30+01:00
La séparation

C'est le premier livre de cet auteur que je lis. Je dois dire que la lecture de cet ouvrage est loin d'être facile. Par contre, les narrations historiques sont très intéressantes.

Christophe Priest nous conte la Seconde Guerre Mondiale à travers la vie des jumeaux Joe et Jack qui partent dans des directions différentes. Lors de leur participation aux Jeux Olympiques de 1936 à Berlin, Jack rencontrera le dauphin du Führer, Rudolph Hess, tandis que Joe, conscient des troubles politiques d’alors,fera sortir d’Allemagne une jeune fille, juive, amie de leur famille, qu'il épousera et qui sera source de rivalité avec son frère.

Nous avons les points de vue respectifs des deux frères avec en fil conducteur, Stuart Gratton, auteur contemporain écrivant un livre sur l'un des deux frères.

Tout tourne finalement autour de la date du 10 mai 1941 : date de naissance de Stuart Gratton mais surtout date à laquelle Rudolph Hess, alors numéro 2 du Reich, a atterri en Ecosse avec semble-t-il la mission de conclure la paix entre l'Angleterre et le Reich.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par LilyMoon 2019-01-04T09:52:53+01:00
Les extrêmes

Un livre sur le deuil et la réalité virtuelle. Il reprend les thèmes qu'on trouve déjà dans la Fontaine Pétrifiante, mais je l'ai trouvé moins abouti, trop ressemblant dans le côté confusion entre réel et virtuel/imaginaire. Il se rapproche aussi pour ça du film Existenz (qu'il a novellisé, d'ailleurs). Comme toujours chez Priest, on termine le livre sans avoir de réponse claire (c'est ce qui me fait l'apprécier mais peut en rebuter d'autres). Le personnage de Teresa est intéressant, sa manière de survivre à son deuil aussi, et c'est cette partie, très humaine, qui m'a le plus intéressée.

Afficher en entier

Dédicaces de Christopher Priest
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Gallimard : 16 livres

Denoël : 13 livres

Urban Comics : 12 livres

J'ai lu : 4 livres

Pocket : 4 livres

Calmann-Lévy : 3 livres

Gollancz : 2 livres

Le Bélial' : 2 livres

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode