Livres
473 140
Membres
446 658

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Christopher Stork

43 lecteurs

Activité et points forts

Biographie

Christopher Stork est un pseudonyme collectif utilisé par Stephan Jouravieff et José-André Lacour

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Diamant
21 lecteurs
Or
93 lecteurs
Argent
7 lecteurs
Bronze
53 lecteurs
Lu aussi
73 lecteurs
Envies
19 lecteurs
En train de lire
0 lecteurs
Pas apprécié
3 lecteurs
PAL
36 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 6.52/10
Nombre d'évaluations : 17

0 Citations 18 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Christopher Stork

Sortie Poche France/Français : 1998-09-09

Les derniers commentaires sur ses livres

Commentaire ajouté par Siara 2014-02-06T19:56:36+01:00
FNA -1412- Babel bluff

Ce livre nous entraine dans le tourbillons du pouvoir avec des raccourcis cocasses, et des idées intéressantes...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par eferis 2014-02-12T17:33:05+01:00
FNA -1412- Babel bluff

Je n'ai pas l'habitude de lire ce genre de livre, malgré tout je l'ai bien aimée et le conseil vivement pour ceux qui comme moi n'aime pas la science fiction, attention c'est de la science fiction mais les personnages sont tellement fort qu'on en oublie les vaiseaux spatiaux et les extra-terrestres.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par PatBreg 2014-08-26T19:14:50+02:00
Pieuvres

Livre très intéressant, une histoire original qui nous donnent à réfléchir.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Arzak 2015-04-21T21:39:00+02:00
L'Article de la mort

Après une troisième guerre mondiale extrêmement destructrice, le seul corps encore constitué, la sphère administrative, a pris le pouvoir sur la terre entière. Elle dirige maintenant la destinée de seize milliards d’être humains à partir d’un satellite artificiel de forme sphérique qui tourne en permanence autour de la terre. Dans ce monde hautement administré, il est difficile d’avoir la moindre once de liberté. La milice surveille et contrôle les individus en permanence. Il y a bien des groupes terroristes, appelés les Anti-s, qui agissent de manière brutale, à coup d’attentats et d’empoisonnements. Mais cela n’a pas l’air de trop gêner la Sphère, la guerre contre ces terroristes renforce son pouvoir, et les victimes de leurs attentats sont peu de choses dans un monde surpeuplé, ou des centres d’I.V.V. (interruption volontaire de vie) se trouvent à tous les coins de rue…

Christopher Stork n’est pas un grand écrivain, il a même une fâcheuse tendance à recycler certains grands thèmes de la SF, sans pour autant tomber dans le plagiat, mais en laissant tout de même au lecteur avisé de solides sensations de déjà-vu. Un roman comme « L’usage de l’ascenseur est interdit aux enfants de moins de 14 ans non accompagnés » recyclait avec humour et brio les idées principales de « Les coucous de Midwich » de John Wydham. Un roman comme « Demain les rats » épouse, sans ambigüité certaines similitudes avec le célèbre « Demain les chiens » de Simak. « L’article de la mort » est un recyclage en règle de « Le meilleur des mondes » et de « 1984 ». Il y a donc peu de surprise véritable à la lecture de ce court roman… Mais il se lit pourtant à la vitesse grand V. Parce qu’il est léger, amusant et que le suspense est bien mené, que son côté adolescent et sa naïve approche de la révolution comme aboutissement alors qu’un minimum de maturité politique suffit pour savoir qu’il ne s’agit que d’un commencement, est finalement assez touchante. Naïve également nous paraitra, aujourd’hui forcément, son approche de la télématique. Mais pour un roman paru en 1983, soit quelques années avant l’apparition véritable d’Internet, et 2 ans avant l’avènement des premiers romans cyberpunk, ce n’était pas trop mal tapé et imaginer ces révolutionnaires du futur comme des hackers s’en prenant aux bases de données de la sphère était réellement précurseur.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Arzak 2015-04-21T22:23:28+02:00
L'Article de la mort

Après une troisième guerre mondiale extrêmement destructrice, le seul corps encore constitué, la sphère administrative, a pris le pouvoir sur la terre entière. Elle dirige maintenant la destinée de seize milliards d’être humains à partir d’un satellite artificiel de forme sphérique qui tourne en permanence autour de la terre. Dans ce monde hautement administré, il est difficile d’avoir la moindre once de liberté. La milice surveille et contrôle les individus en permanence. Il y a bien des groupes terroristes, appelés les Anti-s, qui agissent de manière brutale, à coup d’attentats et d’empoisonnements. Mais cela n’a pas l’air de trop gêner la Sphère, la guerre contre ces terroristes renforce son pouvoir, et les victimes de leurs attentats sont peu de choses dans un monde surpeuplé, ou des centres d’I.V.V. (interruption volontaire de vie) se trouvent à tous les coins de rue…

Christopher Stork n’est pas un grand écrivain, il a même une fâcheuse tendance à recycler certains grands thèmes de la SF, sans pour autant tomber dans le plagiat, mais en laissant tout de même au lecteur avisé de solides sensations de déjà-vu. Un roman comme « L’usage de l’ascenseur est interdit aux enfants de moins de 14 ans non accompagnés » recyclait avec humour et brio les idées principales de « Les coucous de Midwich » de John Wydham. Un roman comme « Demain les rats » épouse, sans ambigüité certaines similitudes avec le célèbre « Demain les chiens » de Simak. « L’article de la mort » est un recyclage en règle de « Le meilleur des mondes » et de « 1984 ». Il y a donc peu de surprise véritable à la lecture de ce court roman… Mais il se lit pourtant à la vitesse grand V. Parce qu’il est léger, amusant et que le suspense est bien mené, que son côté adolescent et sa naïve approche de la révolution comme aboutissement alors qu’un minimum de maturité politique suffit pour savoir qu’il ne s’agit que d’un commencement, est finalement assez touchante. Naïve également nous paraitra, aujourd’hui forcément, son approche de la télématique. Mais pour un roman paru en 1983, soit quelques années avant l’apparition véritable d’Internet, et 2 ans avant l’avènement des premiers romans cyberpunk, ce n’était pas trop mal tapé et imaginer ces révolutionnaires du futur comme des hackers s’en prenant aux bases de données de la sphère était réellement précurseur.

Afficher en entier
FNA -1001- L'Usage de l'ascenseur est interdit aux enfants de moins de quatorze ans non accompagnés

La lecture de ce titre de science-fiction peu connu fût une bonne surprise. Même s’il partage beaucoup de points communs volontaires ou non avec les « Coucous de Midwich », chef d’œuvre de John Wyndham, ce roman de Christopher Stork ne manque pas de charme et d’humour. Une invasion extra-terrestre sous forme d’enfants mystérieusement surdoués qui commencent à commander les adultes, c’est plutôt original. Développer l’idée que le passage à l’âge adulte ne serait qu’une maladie, une dégénérescence de l’être humain est audacieux, certes naïf, mais réellement amusant. Et comme en plus l’intrigue se termine sur un coup de théâtre particulièrement dramatique de toute beauté, ce titre s’impose comme un des fleurons de la collection Anticipation du Fleuve Noir.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par siriane 2015-08-20T10:51:49+02:00
Demain les rats

Un petit bijoux ! J'adore les rats, et ce livre nous montre comment les rats pourraient prendre le pouvoir sur terre. Vraiment très original, à lire !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Miaouss 2017-07-12T00:30:56+02:00
Une si jolie petite planète

Kitsh à souhaits presque nanard, Une si jolie petite planète décrit un univers...en faite non ça ne décrit rien, c'est ça le problème. Les personnages principaux ont le charisme d'une tringle à rideau et ne sont jamais vraiment détaillés. L'intrigue, il y en a une petite c'est vrai, est survolée, l'univers est survolé comme le reste.

J'avais un peu l'espoir d'être tombé sur une perle méconnue de la SF en lisant la quatrième de couverture, une planète utopique mise à mal par un groupe de braqueurs. Mauvaise pioche.

Il est classifié dans "anticipation" mais il n'y en a pas ici, c'est plus de la science-fiction, honnêtement à ce niveau ça n'influence plus mon avis, je n'ai pas du tout aimé.

Afficher en entier
FNA - 1448 - Ils étaient une fois…

Christopher Stork fait miroiter une utopie atypique qui prend fin avant d'avoir commencée. Un livre agréable à lire mais peu addictif.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par laorus 2017-11-20T23:10:14+01:00
fna -1476- De purs esprits

Une histoire classique des robots qui prennent le contrôle.

On voit se confronter deux types de prise de décisions : l’une basée sur la pure rationalité et l’autre avec l’aspect émotionnel. La question est posée : laquelle est la plus bénéfique pour l’humanité.

Afficher en entier

Dédicaces de Christopher Stork
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Fleuve Noir : 36 livres

Edito-Service : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode