Livres
534 958
Membres
560 736

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Clark Darlton

Auteur

182 lecteurs

Activité et points forts

ajouté par claire2 2012-04-25T18:10:32+02:00

Biographie

Walter Ernsting (né le 13 juin 1920 à Coblence, décédé le 15 janvier 2005 à Salzburg, Autriche), plus connu sous le nom de Clark Darlton, est un auteur allemand de science-fiction.

Après ses études secondaires, Walter Ernsting fut enrôlé dans la Wehrmacht peu après le début de la Seconde Guerre mondiale. D'abord stationné en Norvège, il fut ensuite déplacé en Union soviétique où il fut fait prisonnier de guerre. Après sa libération, à partir de 1952, il travailla comme traducteur attaché à l'autorité d'occupation britannique. C'est à cette période qu'il découvrit les magazines américains de science-fiction. En 1954, il travailla aux éditions Pabel Verlag, où il collabora comme éditeur et traducteur à un gros recueil de récits utopiques, surtout écrits par des auteurs anglo-saxons. En 1981, Ernsting quitta la Bavière et l'Autriche pour l'Irlande, mais dut revenir en Autriche près de son fils, pour des raisons de santé.

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Diamant
464 lecteurs
Or
912 lecteurs
Argent
629 lecteurs
Bronze
464 lecteurs
Lu aussi
1 338 lecteurs
Envies
79 lecteurs
En train de lire
12 lecteurs
Pas apprécié
5 lecteurs
PAL
571 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 6.55/10
Nombre d'évaluations : 769

0 Citations 141 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Clark Darlton

Sortie Poche France/Français : 2020-02-06

Les derniers commentaires sur ses livres

Perry Rhodan, Tome 364 : Seul contre la terre

Une vraie série B avec des événements invraisemblables, des personnages caricaturaux et des dialogues qui sentent le réchauffé. Pourtant, l'univers de Perry Rhodan est riche et dotée d'une impressionnante mythologie, mais rien à faire, je n'ai pas accroché à ce récit.

Afficher en entier
Perry Rhodan, tome 1 : Opération Astrée

J adore cette série...

Afficher en entier
Perry Rhodan, tome 1 : Opération Astrée

Point de départ d'une légende.

Perry Rhodan. La série de science-fiction la plus énorme (par la quantité, et de loin) au monde. Regroupant à l'écriture de ces lignes 2756 tomes en allemand et plus de 300 tomes traduits en français (chaque tome regroupant 2 fascicules édités en VO).

Une oeuvre titanesque démarrée en 1961 (1966 pour la VF) à raison d'un fascicule par semaine. En France, nous n'avons que 35 ans, (oui oui), de retard sur l'Allemagne à la traduction.

De la sf allemande ? La seule que je connaissais était celle de Andreas Eschbach à travers ses deux titres phares : Des milliards de tapis de cheveux et Kwest et bien voilà une lacune réparée.

KH Scheer et Clark Darlton les auteurs originaux sont mort, respectivement depuis 23 et 9 ans, mais peu importe. Même de leur vivant, ils n'étaient pas, et de loin, les seuls auteurs. Une oeuvre collective donc, d'une longévité exceptionnelle avec un succès encore aujourd'hui, toujours au rendez-vous.

Perry Rhodan, un héros immortel, se battant pour la sauvegarde de la terre puis de l'empire, à l'échelle de la galaxie, contre ses ennemis, dont plusieurs races d'extraterrestres. Mais comment a-t-il commencé ?

Opération Astrée est le premier tome de premier cycle des aventures de Perry Rhodan : La Troisième force qui regroupe les 21 premiers tomes.

Le 19.06.1971 le Major US Perry Rhodan est le commandant de la première expédition lunaire à bord de l'astronef « Astrée ». On notera au passage que les auteurs ne sont pas trompés de beaucoup sur la réalité.

Contraint à un alunissage forcé sur la face cachée de l'astre, il découvre un vaisseau extraterrestre échoué. Les arkonides, un empire humanoïde en pleine décadence, dont l'un de ses représentants, Krest, chef de la délégation scientifique est malade. Et par miracle, un remède est disponible sur Terre. Conscient que leur technologie pourrait révolutionner l'humanité et empêcher une guerre atomique globale (rappelons qu'en 1961 nous étions en pleine guerre froide) Rhodan retourne sur Terre et s'aliène les trois principales puissances : USA Chine Russie.

Face à un ennemi commun, lui, la terre s'unira et gravira la première marche vers une gouvernance globale prête à se défendre contre des menaces extérieures.

Pour les aficionados. Oui, Perry Rhodan est l'oeuvre qui a inspiré la lune des mutins et ses deux suites à David Weber.

Je m'attendais à un truc beaucoup plus basique avec pistolasers à la clé, style années 30. (Cela viendra sûrement en son temps et dans ce tome il y a déjà des objets magiques : champ de force, projecteur psy et annulateur de gravité) et j'ai du coup été agréablement surpris.

Bien qu'écrit en 1961, le style n'est pas du tout daté. Les auteurs parlent un peu technique (de la vrai de la fausse, qu'importe) et cela fait un peu plus réaliste. Un style très accessible, dans un format court, donc on ne s'étend pas forcément.

Les personnages sont survolés, caricaturaux, mais on aura tout le temps de les affiner non ? Reste une histoire très originale. Un point de départ à une immense aventure.

A lire absolument, ne serait-ce que pour notre culture générale.

Afficher en entier
FNA -290- Perry Rhodan, tome 2 : La Terre a peur

Après Opération Astrée, un second tome divertissant du cycle un de l'immense saga Perry Rhodan.

La troisième force est toujours en butte aux différentes forces de la terre, désormais unis militairement (à défaut de politiquement pour l'instant) contre eux. Mais déjà dans la troupe, des sympathies pour Perry et son oeuvre, il a après tout évité la guerre nucléaire globale, naissent.

Côté Arkonides, notre héros a réussi à contraindre la commandante à une coopération, certes forcée mais entière. Les plans avancent doucement mais sûrement.

Fleuve noir nous offre un résumé du tome précédent, visiblement à chaque nouvel opus. Initiative intéressante si elle ne faisait pas souvent doublon avec le corps du texte qui dans les premières pages revient un peu trop souvent sur ce qui s'est déjà passé (j'ai attaqué le tome 3 et c'est pareil).

L'effet découverte est passé et cet épisode qui n'est que la stricte continuité du premier n'amène presque rien en terme d'histoire.

Le style reste hyper accessible, la technique est moins présente. Disons qu'on pourrait en conseiller la lecture aux 10-12 ans pour une découverte de la sf genre space opera toute en douceur.

C'est sur qu'après ma précédente lecture (Seul sur Mars de Weir) ce petit fleuve noir fait bien pâle figure, mais ne jetons pas le bébé avec l'eau du bain. A condition d'assumer cette lecture, qui ferait très probablement bondir les prescripteurs d'opinion en matière sf ayant pignon sur rue, on a quatre petites heures d'un agréable et délassant divertissement science-fictionesque, histoire de mettre le cerveau sur pause le temps d'une soirée.

La suite avec La Milice des mutants.

Afficher en entier
FNA - 295 - Perry Rhodan, tome 3 : La Milice des mutants

L'histoire se densifie pour ce troisième tome du cycle un Perry Rhodan.

Rhodan, avec l'aide de ses alliés, doit reconstruire un vaisseau interstellaire capable de rejoindre le coeur de l'empire. Il passe de plus sous l'indoctrinateur qui lui offre la science arkonides sur un plateau. Dans le même temps, il recrute quelques mutants humains pour former son noyau dur de soutien, tout en combattant quelques incursions extraterrestres qui vont lui valoir définitivement le soutien des différents gouvernements.

Ce tome est plus complexe et plus dense que le précédent. Quelques petites histoires annexes sur les mutants étoffent également le récit et l'intérêt de la licence et l'on sent commencer à poindre la dimension galactique que prendra le récit.

A partir de ce tome, je ne parlerais plus du style, même si à l'avenir plusieurs auteurs se succéderont, tout est formaté et facilités, fluidités, raccourcis et invraisemblances feront désormais partis du paysage. Dans le format original, ils bouclent l'histoire en 70 pages, et la version française regroupe deux fascicules à chaque fois. Vous n'avez pas trop le temps de vous étendre sur les états d'âmes des héros.

La suite dans : Bases sur Vénus.

Afficher en entier
FNA -298- Perry Rhodan, tome 4 : Bases sur Vénus

Tome 4 du premier cycle « La troisième force ». Écrit en 1961 (1966 en France) par Darlton et Mahr. (Déjà le tome 3 avait vu de nouveaux auteurs).

Premier fascicule : Les VAM (Voleurs d'âmes) repérés et abattus dans le tome précédent avait un deuxième vaisseau et comptent posséder les hommes aux postes clés de la planète. Mais c'est sans compter sur Perry, sa milice de mutants et l'IIA dont le patron Mercant est secrètement avec Rhodan.

Second fascicule : Perry veut établir une base sur Vénus pour sa milice et éventuellement une base de la dernière chance. Sur place il doit se battre avec une faune et une flore dangereuse et une mystérieuse forteresse qui si il s'en empare, pourrait bien lui donner les clés qui lui manquent pour mener à bien ses projets, notamment atteindre la planète de jouvence.

Autant la première partie est dans la continuité, même si je l'ai trouvée plus triviale et simpliste, autant la seconde partie est ridicule. On se croirait dans un Pulp des années 30 avec Vénus dotée d'une atmosphère respirable, une jungle, des plésiosaures gigantesques et la découverte du super ordinateur salvateur (on sait maintenant où PJ Hérault a piqué cette idée pour nombre de ses romans).

Mais malgré tout, on finit le bouquin en deux heures, une histoire menée tambour battant, pas de temps mort et cerveau sur pause. J'aime bien finalement...

(Fallait bien que je patiente en attendant la justice de l'ancillaire qui se fait attendre).

Afficher en entier
FNA - 307 - Perry Rhodan, tome 5 : Les Vainqueurs de Véga

Cinquième tome du cycle un « la troisième force ». Par Scheer et Mahr.

L'alarme retentit. Une distorsion dans la gravité à 27 années lumière de là, dans le système Végan. Visiblement une flotte d'invasion que Krest et Thora prennent à tort pour des Arkonides. Perry décide de s'y rendre avec la chaloupe. Découverte de deux nouvelles races. Les agresseurs topsides et les agressés ferroliens.

Perry aura fort à faire pour venir en aide à la race humanoïde contre les vilains lézaroïdes, mais au passage, il pourrait y gagner un croiseur arkonides. le Graal.

Première incursion hors système solaire et début de galactisation de l'histoire de notre cher major. La terre n'est pas encore complètement unis, elle ne dispose pas encore d'une flotte digne de ce nom pour se protéger et prospecter, mais on s'en rapproche.

Même si cela reste primaire, une aventure moins ridicule que le tome 4 ( et pourtant Rodhan est capable de sauver une race sur deux planètes avec 50 hommes) digne du loup des étoiles ou du roi des étoiles d'Hamilton (Edmond pas Peter), contemporains.

Je profite de cette critique pour faire la pub de l'excellent site perry-rhodan.fr très complet et détaillé.

Non, je ne suis pas au fond du trou... Je continue à lire de la sf un peu plus ambitieuse, mais je crois que je me suis trouvé une série chewing-gum (mâcher jeter sans regrets) idéale pour passer le temps quand on n'a pas envie de s'investir et avec 300 tomes traduits, j'ai de quoi remplir de nombreuses heures d'errance intellectuelle.

Afficher en entier
FNA -313- Perry Rhodan, tome 6 : La Forteresse des six lunes

Sixième tome du cycle un « la troisième force ». Par le couple mythique de la série : Darlton et Scheer.

Rhodan, désormais, heureux possesseur d'un croiseur de classe impériale, s'oppose toujours aux Topsides sur Vega, bien décidé à délivrer les Ferroliens de l'invasion des vilains sauriens. Ne voulant pas faire de carnage et risquer la vie de ses hommes, il va utiliser sa brigade de mutants afin d'abuser les Topsides pour qu'ils quittent Véga et ne découvrent pas la Terre. Il doit par ailleurs récupérer des Ferroliens les plans d'un transmetteur que même les Arkonides ne possèdent pas.

Les mutants font leurs cabots et s'amusent. Nous aussi par la même occasion. On passera allègrement sur les méthodes de Rhodan qui arrive à faire des omelettes sans casser des œufs.

Distraction et détente sont toujours au rendez-vous.

Allez tiens, j'irais de ma critique un peu mesquine : ça manque un poil de réalisme et de cadavres sanglants les guerres de Rhodan. Mais en même temps, je n'ai qu'à me rabattre sur Warhammer 40k pour être servi. Perry Rhodan est aux fantômes de Gaunt ce que sont les bisounours à Walking dead.

Afficher en entier
Perry Rhodan, tome 7 : La quête cosmique

La quête cosmique ? Comique oui !

Septième tome du cycle un : « la troisième force » de Darlton.

Deux fascicules ne formant qu'une histoire, une quête par ailleurs inachevée, du fil rouge de toute la série, pour l'heure : le secret de l'immortalité.

Dans le système de Vega, Rhodan et son équipe sont conduits à travers plusieurs défis mis en scène par un immortel (?) à se rapprocher du Graal, dans le temps et dans l'espace.

Une quête ridicule, façon Donjon et Dragons. Des énigmes à résoudre pour progresser, des épreuves et des messages codés à traduire (merci le cerveau positonique). Navrant et désolant de simplisme.

Voilà, peut-être ai-je atteint un point de non retour dans l'épopée de Perry (ou j'en ai probablement lu trop d'un coup, je vais arrêter promis).

Du coup je vais en profiter pour déverser mon fiel, que j'avais retenu, non pas par respect pour l'auteur ou les lecteurs fans, mais pour être raccord avec mes premières critiques enthousiastes.

Le sempiternel dégoût de l'arkonide Thora pour l'espèce humaine, sauf Rhodan et encore, me sort par les yeux. Quand est-ce qu'ils couchent ensemble (terme poli pour ne pas dire autre chose) ceux-là ? (Je sais de source sûre que cela va arriver).

Le ton de Rhodan qui, sans arrêt, parle à ses subordonnés en monarque absolu et passe son temps à rabrouer son adjoint Bull me donne envie de lui coller des baffes à longueur de roman.

Les facilités stylistiques et scénaristiques d'une naïveté confondante. Mais enlevez-lui la baguette magique qu'il a plantée dans le cul...

Et qu'est ce qui a changé entre le premier tome et celui-là ? Rien. Je change de crémerie pour quelques temps...

Afficher en entier
Perry Rhodan, Tome 379 : Le Nouvel Ordoban

La fin d'une époque ?

En espérant qu'une relève se révèle, parce que moi et la langue de Goethe on est pas trop en phase =(

Afficher en entier

Dédicaces de Clark Darlton
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Fleuve Noir : 391 livres

Pocket : 82 livres

Marabout-Gérard : 7 livres

Albin Michel : 1 livre

Eons : 1 livre

Marabout : 1 livre

Fleuve Éditions : 1 livre

Fleu : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode
Array