Livres
472 828
Membres
445 991

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Daniel Cario

50 lecteurs

Activité et points forts

ajouté par Midine 2016-04-02T17:43:04+02:00

Biographie

Ancien professeur de lettres à Lorient, Daniel Cario est un romancier prolifique.

Ses romans, campés en Bretagne (la trilogie du Sonneur des halles, Le Brodeur de la nuit), dans les Cévennes (L'Or de la Séranne), ou le Berry (La Miaulemort), sont publiés aux éditions Coop Breizh, aux Presses de la Cité dans la collection "Terres de France", chez Beluga et au Rouergue. La Miaulemort a paru en 2010 aux Presses de la Cité

Passionné par les danses traditionnelles.

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Diamant
17 lecteurs
Or
14 lecteurs
Argent
17 lecteurs
Bronze
9 lecteurs
Lu aussi
10 lecteurs
Envies
27 lecteurs
En train de lire
1 lecteurs
Pas apprécié
1 lecteurs
PAL
13 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 8/10
Nombre d'évaluations : 19

0 Citations 15 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Daniel Cario

Sortie France/Français : 2019-04-04

Les derniers commentaires sur ses livres

Commentaire ajouté par vivie10 2016-05-01T02:18:38+02:00
Petite Korrig

C'est un roman "terre de france", qui ce déroule en Bretagne dans les année 1900 jusqu'en 1945.

La particularité de ce livre, c'est qu'il parle d'une naine "Korrig" (qui veut dire naine en Breton).

Ce fut mon 1er roman depuis bien 4-5 mois, et j'ai tout simplement adoré !

Ca change de mes polars, et il y avait tout de mm du suspense.

Je ne veux pas dévoiler l'histoire du livre, alors je n'en dirais pas plus, mais je vous conseille fortement de lire ce petit bijoux.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Chryssou 2016-05-13T14:58:33+02:00
Le Bal des âmes perdues

C'est le 2e livre de Daniel Cario que je lis et je ne suis pas déçue!!!!!!! Quelle plume!!!!

Le 1er soir que j'ai commencé le livre, j'ai lu la 1/2, je n'arrivais pas à m'arrêter!!! Il m'est arrivé de lire quelques pages en journée, et j'avais ensuite du mal à reconnecter à la réalité tellement j'étais imprégnée du roman!!!!!

Quelle guerre atroce que celle de 14/18!!!! C'était du corps à corps!!! Je pense qu'il y a eu plus de gueules cassées lors de la 1ere GM que durant la 2eme.

Il a dû sûrement se produire des "échanges" de fils ou de maris, car les survivants ont dû parfois prendre la place de ceux qui étaient tués lors des combats; lorsqu'ils se ressemblaient physiquement. Pierre Lemaître aborde aussi ce thème dans son livre "Au revoir là haut".

Quelle fin!!!!! On se pose la question de savoir comment vont réagir les différents parents le lendemain des festivités!!!!!! Joseph arrivera t'il à se reconstruire et à trouver le bonheur????? C'est tout ce qu'on lui souhaite.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Midine 2016-11-23T20:38:32+01:00
Les coiffes rouges

Une bonne lecture, bien que la révolte promise dans le résumé et qui semble est le centre du roman n'arrive réellement que dans le dernier tiers (vous voilà prévenu). Cependant, s'inspirant de faits réels, ce livre est un vibrant témoignage d'une époque, d'une région et d'une vie pas si lointaine que l'on (re)découvre. Un petit bémol pour les personnages qui tombent un peu dans la caricature mais cela reste un bon roman.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Laurette4939 2017-01-24T17:39:38+01:00
La Guerre des Trottes-menu

J'ai acheté ce livre lors du salon des Étonnants Voyageurs ou j'ai eu la chance de rencontré l'auteur, vraiment adorable d'ailleurs, et je suis bien contente d'avoir acheté sa trilogie !! ce premier tome est vraiment génial, j'ai adoré l'ambiance de ce bouquin, un monde minuscule mais semblable au notre... j'ai trouvé les personnages attachants, mignons et courageux à la fois.

Ce premier tome ce découpe en 3 parties, ma préférée étant la seconde, j'ai vraiment aimé l'ambiance à ce moment du récit.

Le style de l'auteur est agréable, assez rurale on va dire dans certaines de ses expressions, mais ça ne fait qu'ajouter à l'atmosphère du récit :)

Quand aux illustrations, je l'ai est trouvées très jolies, mais par contre je n'ai pas trop aimé les visages, j'ai eu l'impression que le dessinateur à juste recopier les expressions de gens sur des photos et basta ^^' mais les décors sont très beaux.

Bref, j'ai hâte de lire le tome 2 ! :)

Afficher en entier
Coup d'état chez les Trotte-Menu

J'ai trouvé ce tome moins bon que le premier, je me suis un peu ennuyé à certains moments, surtout au début, j'ai trouvé que l'action était vraiment trop longue à ce mettre en place....

Mais bon, j'ai quand même apprécié ma lecture, ça fait vraiment plaisir de retrouver ces personnages et cet univers si particulier que j'adore ^^ et la plume de Daniel Cario est vraiment particulière mais géniale, bref, j'ai hâte de lire le tome 3 ! :)

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Moriol 2018-06-06T16:02:48+02:00
Les coiffes rouges

j'ai beaucoup aimé ce roman qui raconte cette période de la révolte en Bretagne des ouvrières penn-sardines et du reste de la profession. C'est aussi l'histoire émouvante d'une famille pauvre racontée avec intelligence. J'ai eu l'occasion de croiser l'auteur qui vit dans le Morbihan, et je trouve son écriture d'une très haute tenue.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Khiad 2018-06-11T14:22:28+02:00
Au grenier

Ce livre, je voulais le lire depuis 2015 et c'est maintenant chose faite grâce à la gentillesse et à la générosité de Daniel Cario, rencontré à deux reprises en salon. A trois reprises, en fait, vu que je l'ai revu ce samedi à Vannes. Un très bon moment, une nouvelle rencontre magique et de longues discussions. Je posterai mon compte-rendu dans la semaine.

Concernant la couverture, j'aime bien. Elle est simple, mais judicieuse. On ressent de l’oppression à être ainsi épié par le trou de cette serrure et on se met un peu à la place du personnage principal. Une bonne mise en bouche, je dirais.

Avec ce livre, j'ai enfin pu connaître la plume de Daniel Cario. J'ai parfois trouvé certaines tournures bizarres, mais j'ai néanmoins trouvé son style relativement fluide et agréable. Après, il m'a dit l'avoir écrit dans sa jeunesse, donc son premier livre, et ne l'avoir réécrit que bien des années plus tard. Je pense que c'est pour ça que j'ai parfois eu cette impression.

Une petite chose qui m'a intriguée, c'est le fait que l'auteur désigne quasi systématiquement son personnage avec son prénom et son nom de famille. C'est assez rare dans les livres pour que j'ai trouvé ça intriguant. Bon, malheureusement, j'ai oublié de lui poser la question... :p

Avant de commencer ma chronique pour de bon, je voudrais juste pousser un petit coup de gueule contre le spoil monumental présent en quatrième de couverture. 'Tain ! Un simple mot qui m'a gâché ma lecture. Un p***** de mot qui m'a tout de suite révélé l'intrigue et qui a fait que je n'ai pas apprécié ce livre autant qu'il le mérite parce que je m'y attendais....

Je l'ai mauvaise, vraiment, parce que ce livre est bien et que je l'attendais depuis longtemps... Ah ça, j'ai pris une claque, mais pas dans le bon sens. Plutôt un mauvais revers... :'(

Mais essayons de passer outre ce gros petit détail. Bien entendu, je vous déconseille fortement de lire la présentation de l'éditeur (pas de souci avec le résumé, je vous rassure), si vous ne voulez pas vous faire spoiler. Après, vous faites comme vous voulez. Moi je dis ça pour vous. ;-)

Mais revenons-en à notre histoire. Le résumé fait bien son boulot : Évelyne se retrouve enfermée dans son grenier par un mystérieux individu qu'elle n'a pas eu l'occasion de voir avant qu'il ne la neutralise. On ressent son angoisse, sa peur, et la folie qui s'installe peu à peu en elle durant sa séquestration. Surtout lorsqu'elle entend les hurlements de son fils. Ma aussi sa force de caractère pour essayer de se reprendre, pour arriver à s'échapper. Pour son fils. Pour le sauver. Étant moi-même maman, je ne peux qu'imaginer son angoisse.

Ce qui me pousse à me demander comment, dans ce genre de situation, j'aurais pu réagir. Parfois, j'aurais fait comme elle, d'autres fois, j'aurais agis de façon complètement différente.

Je l'ai parfois trouvé très courageuse, comme d'autres fois j'ai trouvé qu'elle abandonnait trop vite (je pense notamment à cette histoire de clé). Une autre question surgit : jusqu'où est-on prêt à aller pour sauver son enfant ?

Concernant l'intrigue, elle est angoissante et bien menée, mas à cause du spoil, je n'ai pas été surprise parce que j'avais deviné (ou plutôt on m'a soufflé) l'intrigue. Après, j'ai eu quelques petites surprises quand même et j'ai aimé le fait que cela s'articule en, disons trois partie, dont la dernière (bien que pas nominativement appelée ainsi) peut faire office d'épilogue.

Concernant la fin, je l'ai trouvé bien amenée et convaincante. D'ailleurs Daniel Cario m'a parlé d'un possible projet d'un T2. :D

En résumé, je suis vraiment remontée contre ce spoil qui m'a empêchée de profiter pleinement de ce livre autant que je l'aurais voulu et autant qu'il l'aurait mérité. RIP l'intrigue et l'effet de surprise... Mais à part ce détail, j'ai aimé ma lecture, au côté de la pauvre Évelyne et de son calvaire. L'auteur touche un point sensible, la relation parent/enfant. Qu'est-on prêt à faire/à endurer pour pouvoir le protéger ?

http://booksfeedmemore.eklablog.com/au-grenier-daniel-cario-a144918918

Afficher en entier
Commentaire ajouté par MARQUISE66 2018-11-08T18:20:44+01:00
Les Bâtards du diable

Et bien whaou qu’elle claque se roman...

Je les dévoré...

Une histoire qui me laisse sans voix.

Un final qui m’a laissé sur les fesses ...

Je suis encore toute retournée...

A lire excellent livre...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Khiad 2019-04-22T16:46:26+02:00
L'Ombre de Claude

Ce livre, je l'avais acheté l'année dernière auprès de l'auteur lors du Printemps du Livre de Montaigu 2018. Comme je savais que j'allais le revoir au Printemps du Livre de Montaigu 2019, je voulais le lire avant pour pouvoir en discuter avec lui. Même si ma chronique vient bien après, j'ai réussi mon objectif. lol

J'en profite pour valider la catégorie n°12 (Un auteur dont les initiales sont voisines dans l'alphabet) du Défi Lecture 2019 .

Concernant la couverture, je ne la trouve pas transcendante, néanmoins elle dégage une sorte de mystère qui lui sied bien et correspond parfaitement à l'histoire. La couleur rouge ne pouvait être mieux choisie.

Concernant le titre, je pense qu'il n'aurait pu y en avoir de meilleur.

Avec ce livre, j'ai pu retrouver avec plaisir la plume de Daniel Cario, fluide et agréable. Légèrement poétique par moments.

J'ai particulièrement aimé le "chapitre 0", si je puis dire. Cette introduction en la matière était tout bonnement très bien trouvée ! ^^

Mais parlons maintenant un peu de l'histoire de ce roman.

Charles Minier est un écrivain de thrillers qui prend souvent son inspiration dans les cas croisés dans l'établissement psychiatrique d'un de ses amis, Hugues de Tassigny. C'est ainsi qu'il va faire la connaissance d'Edwige Hampson, cette femme magnifique et distinguée qui semble, au premier abord, avoir toute sa tête. En ce cas, pourquoi est-elle internée ?

Charles est tout de suite intéressé. Ce n'est alors plus à un auteur à la recherche d'inspiration que l'on va avoir affaire, mais à un homme séduit et curieux qui va tout faire pour comprendre et aider la femme qui l'intrigue et qui l’obsède, quitte à verser dans l'illégalité.

Charles Minier va alors peu à peu découvrir des secrets de famille qu'il n'aurait jamais pu imaginer et qui n'auraient jamais dû voir le jour. Comment, du coup, ne pas compatir à l'état d'Edwige ? Est-elle réellement folle ou pleinement consciente de ses actes ? Va-t-il continuer à l'aimer et, surtout, à vouloir l'aider ? La vérité éclatera-t-elle au grand jour ou restera-t-elle dans l'ombre qui est son quotidien ?

Le récit est basé sur l'alternance des points de vue de Charles à l'instant présent et d'Edwige (alternant entre présent et passé), ce qui rend l'histoire plus dynamique et nous aide à mieux comprendre les actions et le sentiments des uns et des autres.

L'angoisse est là, nous poussant à tourner les pages comme elle pousse l'écrivain à toujours vouloir en savoir plus et à comprendre ce qui a bien pu arriver à Edwige.

Ce livre aborde principalement un sujet fort, dont je ne parlerai pas ici vu qu'il n'est pas évoqué dans le résumé, mais qui m'a beaucoup touchée parce que, même si je ne l'espère pas de tout mon cœur, je pourrais possiblement y être confrontée un jour. Qui sait comment j'aurais pu réagir à la place de la pauvre Edwige ? Bon, certainement pas comme elle (enfin je l'espère ! ! !), mais il n'empêche que ce n'est clairement pas quelque chose dont on sort indemne.

Oh, et je n'ai pas du tout aimé le personnage d'Irène, que j'ai absolument trouvé imbuvable !

Je n'ai pas complètement été surprise par les twists finaux parce que j'avais fini par les voir venir, mais je n'ai pas été déçue pour autant de ma lecture, que j'ai trouvé très prenante.

En résumé, j'ai adoré ce livre, tout comme Au grenier. La plume de Daniel Cario est toujours aussi belle, le sujet très fort, l'angoisse présente, l'intrigue prenante et l'envie de tourner les pages et d'en savoir plus ne s'amenuise pas. Alors oui, bien sûr que je vous recommande la lecture de ce roman, sauf peut-être pour les personnes touchées de trop près par le sujet du deuil infantile, pour qui cela pourrait possiblement être trop pénible.

En tout cas, ce qui est certain, c'est que cela ne sera pas mon dernier livre de l'auteur ! ^^ http://booksfeedmemore.eklablog.com/l-ombre-de-claude-daniel-cario-a161762994

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Saturna 2019-08-08T23:43:58+02:00
Les chemins creux de Saint-Fiacre

Cet été j'ai eu la chance d'assister au festival interceltique de Lorient. C'est sur l'un des stands que j'ai rencontré Daniel Cario. Le résumé de son ouvrage me tentait bien et il m'a définitivement convaincue en m'expliquant que cette histoire était inspirée de la vie de son cousin.

Sur la couverture du poche, l'accroche nous dit "une enfance bretonne". En effet, on ne peut mieux résumer ce roman. Il n'y a pas vraiment d'intrigue, de trame, ce sont juste les souvenirs d'enfance d'un Breton racontés sous forme de petits épisodes. Il y a tout de même un fil conducteur (le gosse rencontre un vieux sorcier qui va l'aider à grandir et à forger sa personnalité) mais on n'a pas le schéma classique "situation initiale, élément déclencheur, péripétie, résolution, situation finale). Du coup c'est assez perturbant. J'ai eu un peu de mal parfois...Mais quel plaisir néanmoins de decouvrir la Bretagne à travers les yeux de cet attachant petit garçon. Il y a un côté "vieille France" très dépaysant.

Concernant le style de l'auteur, il m'a un peu décontenancée. Des fois il parle au passé, des fois au présent, il a une façon de s'exprimer assez familière (dans le sens où on a vraiment l'impression qu'il s'adresse directement à nous). Je ne suis pas forcément fan de sa plume mais ça correspond bien au genre du bouquin.

"Les chemins creux de Saint-Fiacre" n'est donc pas un coup de coeur. Mais c'est un petit livre sympathique et frais.

Afficher en entier

Les gens aiment aussi

Dédicaces de Daniel Cario
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Presses de la Cité : 9 livres

Coop Breizh : 6 livres

Pocket : 5 livres

VDB : 2 livres

Editions du Palemon : 2 livres

Editions du Rouergue : 1 livre

LOCUS SOLUS : 1 livre

Editions des Montagnes Noires : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode