Livres
475 842
Membres
454 049

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Daphné Du Maurier

Royaume-Uni Né(e) le 1907-05-13
Royaume-Uni 1989-04-19 ( 81 ans )
1 234 lecteurs

Activité et points forts

ajouté par newmoon 2010-11-14T18:10:21+01:00

Biographie

Romancière anglaise

[Littérature étrangère]

Née à Londres en 1907

Décédée en 1989

Elevée dans une famille londonienne aisée, Daphné Du Maurier écrit ses premières pages dignes d'être publiées à l'âge de dix-huit ans. Elle se marie en 1932 avec Sir Frederick Browning, général de division. 'L' auberge de la Jamaïque', récit mélodramatique aux accents hitchcockiens, est le livre qui la fait connaître du grand public. C'est pourtant 'Rebecca' (1938), oeuvre saluée par la critique, qui lui apporte la gloire. Son maniement expert des trames narratives en tous genres, ses décors gothiques et son goût pour la violence et le mystère en font l'égérie du genre romanesque populaire. Daphné du Maurier est également l'auteur de romans historiques et de pièces de théâtre, ainsi que biographe de son père et de Branwell Brontë.

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Diamant
316 lecteurs
Or
487 lecteurs
Argent
321 lecteurs
Bronze
246 lecteurs
Lu aussi
289 lecteurs
Envies
622 lecteurs
En train de lire
32 lecteurs
Pas apprécié
24 lecteurs
PAL
445 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 8.17/10
Nombre d'évaluations : 406

1 Citations 259 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Daphné Du Maurier

Sortie France/Français : 2015-10-01

Les derniers commentaires sur ses livres

Commentaire ajouté par claire-obscure 2019-04-05T16:07:03+02:00
Le Mont-Brûlé

Ceux qui croient chercher ici l'exubérance, le parfum d'aventure et de romance, l'humour de La Crique du Français ou l'Auberge de la Jamaïque, seront déçus, comme moi.

Toutefois l'histoire est édifiante et en filigrane ce qui depuis plusieurs siècles, caractérisait les rapports entre Anglais et Irlandais, ceux de colonisateurs, considérant les colonisés comme des sous-hommes, des esclaves.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Khrolz 2019-05-08T14:49:17+02:00
Ma cousine Rachel

J avais adoré Rebecca. Je retrouve un peu de cet univers dans Ma cousine Rachel. L auteure nous tient en haleine jusqu'à la fin qui reste mystérieuse et laisse notre imagination faire le reste.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Erolin 2019-05-30T11:37:07+02:00
Rebecca

Un très beau roman! J’ai adoré cette écriture, où la narratrice ne cesse de s’imaginer de manière détaillée ce que font les différents personnages au moment où elle y pense, ce qu’ils feraient dans telle ou telle circonstance, ou encore ce qu’ils ont pu faire à un moment donné. Cela rend la description de ses pensées très réaliste et très vivante.

En outre, on ressent très bien la présence spectrale de Rebecca dans tout Manderley, et la fascination inquiète qu’elle inspire au personnage principal. Ce dernier ne cesse de se heurter, que ce soit dans les lieux ou dans les esprits, au souvenir de cette femme qui semblait si parfaite, et ne peut s’empêcher de se comparer à elle sans arrêt.

Enfin, la tension augmente soudain à la fin du roman Spoiler(cliquez pour révéler),lorsque l’on découvre en même temps que les personnages les différents éléments de l’enquête menée sur la découverte du cadavre de Rebecca et que l’on redoute les preuves qui incrimineront Maxim, et nous tient en haleine pratiquement jusqu’à la dernière page.

Spoiler(cliquez pour révéler)Cependant, je ne m’attendais pas du tout au dénouement de toute cette affaire. A vrai dire, le fait que Rebecca ait eu un cancer qui puisse expliquer son suicide me semble presque un peu trop.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Erolin 2019-05-31T11:02:17+02:00
L'Auberge de la Jamaïque

J'ai tout simplement dévoré ce roman! En une seule journée, ses 360 pages étaient mâchées, avalées et digérées. Ce qui n'arrive hélas pas si souvent...

Pour commencer, l'atmosphère lourde et oppressante, dans ces landes désertes et inquiétantes battues par les vents avec ses personnages sauvages et brutaux, est vraiment très bien décrite. Pour ma part, cette auberge et son propriétaire m'ont d'ailleurs beaucoup fait penser à Heathcliff et les Hauts de Hurlevent. Le même isolement dans les landes, la même mauvaise réputation, le même personnage ignoble et presque maléfique...

En effet, voilà encore un point qui m'a conquis: le méchant. Parce que -et personne n'osera dire le contraire- nous avons là un vrai méchant. Un vrai de vrai. Pas un de ceux qui retournent leur veste à la fin du roman, ou qui ont une histoire triste qui excuse leurs actes. L'aubergiste est une pourriture ignoble, un être violent et grossier, qui n'a aucune morale, martyrise sa femme et Spoiler(cliquez pour révéler)trucide à tour de bras pour de l'argent. Voilà un méchant qu'on peut haïr pleinement et sans remords!

Le personnage principal, Mary, est au contraire très attachant. On s'identifie facilement à elle, car ses raisonnements sont au fond plutôt simples et pragmatiques. Sa force de caractère, qui la distingue des autres faibles femmes du roman, lui permet tout de suite d'imaginer la manière dont elle va s'enfuir, et de mettre ses plans à exécution tout au long du roman.

L'Auberge de la Jamaïque est donc un excellent roman d'aventure comme on les aime, avec une héroïne courageuse livrée à elle-même, un méchant entièrement voué au crime, des bagarres et une quête !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Shaynning 2019-06-08T02:52:11+02:00
Rebecca

La narratrice de cette histoire relate une partie de sa vie. Lors de son passage a monte Carlo, dame de compagnie de la riche veuve Van Hopper, une fouineuse bavarde qui manque de tact et de manière, la jeune femme fait la rencontre de Maximilien de Winter, récemment veuf et ombre de lui-même. Même si la chose lui paraît impossible, l'aristocrate semble se plaire en sa compagnie et lorsqu'elle doit partir sur un coup de tête de son employeur, "Maxim" la demande en mariage. La jeune Mme de Winter va donc vivre dans le superbe manoir Manderley, là où la mémoire de l'ancienne femme de Maxim, Rebecca, persiste encore dans la mémoire collective. Si bon nombre de personnages ont été pâmé devant la belle et intrépide Rebecca, les choses ne sont pas telles qu'elles semblent l'être. Et lorsque le bateau de la défunte femme est retrouvé en mer, les évènements prennent une tout autre tournure.

Superbement relaté, c'est une histoire relativement simple mais très agréable à suivre. Daphné Du Maurier est l'une des meilleure autrices que j'ai lu, dans les livres classés "classiques littéraires". Le genre de livre que l'on savoure , ne serait-ce que pour la richesse de la plume de l'auteur.

On sait dès le début qu'il est arrivé quelque chose de grave au couple De Winter, mais on découvre la vérité bien plus tard, dans une succession de rebondissements. La narratrice, une jeune femme anxieuse et à l'estime fragile, a une forte tendance à anticiper pour le pire, alors il y a beaucoup de suppositions. Et même à la fin, alors qu'on croit avoir deviner, on reste surpris.

Je le conseille fortement, c,est définitivement un chef d’œuvre.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Moustiik65 2019-06-29T11:25:15+02:00
Rebecca

Agréablement surprise par ce livre !!

Beaucoup de rebondissement, de suspense ...

Je le recommande vraiment

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Colyn-99 2019-06-30T23:44:14+02:00
Rebecca

Ce fut un roman captivant ! Au début j'ai eu peur que l'histoire relatée ne soit celle d'un remariage sans grand intérêt où l'ombre de la première femme défunte à peine un an auparavant pèse encore sur les lieux où vit l'étrange ménage.

Ce fut ma première impression : un étrange ménage que pouvait former un homme de 42 ans avec une femme qui n'avait que la moitié de son âge. Bien qu'elle eu l'air terriblement amoureuse de lui, la question de la réciprocité pouvait se poser.

Au final, au fil des pages nous découvrons une histoire bien plus profonde que ça... Le roman se révèle, les événements tragiques, le suspense et les révélations s'enchaînent... Jusqu'à la chute qui nous explique tout le mystère du second chapitre.

C'était une sacrée brique mais ce fut un régal !!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par slavia_bct 2019-07-31T01:37:33+02:00
Rebecca

Je ne m’en cacherai pas ; j’ai eu du mal, au début, à entrer vraiment dans l’histoire. Ce n’est qu’à partir de la moitié que j’ai réussi et commencé à vraiment en profiter. À partir de ce moment par contre, j’étais à fond. L’histoire m’a beaucoup intriguée. Au final, il s’est avéré que j’ai énormément aimé.

L’univers m’a beaucoup fait penser à la série Downton Abbey, qui se situe un peu dans le même milieu ( grande maison aristocrate anglaise ).

La fin est impressionnante !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par kadeline 2019-08-05T08:58:09+02:00
Rebecca

Dans Rebecca, on suit une jeune demoiselle de compagnie et narratrice, qui pendant un séjour à Monte Carlo va rencontrer le riche, veuf et mystérieux M. de Winter. Celui-ci s’attache à la demoiselle un peu naïve et lui demande de l’épouser pour qu’elle ne parte pas vivre aux Etats-Unis avec sa patronne. Arrivée à Manderley, elle s’aperçoit que l’ombre de la première femme, Rebecca est omniprésente, pesante et entourée de mystères.

L’ambiance de ce presque huis-clos est lourde. On est mal à l’aise dans cette maison qui porte le poids du passé, et l’empreinte de Rebecca. Le personnel était conquis par Rebecca en particulier Mrs Danvers qui continue à lui vouer un culte plutôt malsain. J’avoue ne pas comprendre comment il est possible de rester dans une telle ambiance sans tenter de changement mais c’est aussi ce qui fait qu’on reste dans l’histoire. L’héroïne est d’une extrême naïveté et souffre d’un complexe d’infériorité qui colle avec l’époque. Ça la rend molle et agaçante mais comme c’est la narratrice et que le récit est construit de telle sorte qu’elle raconte comment elle était à l’époque et a conscience qu’elle était comme ça, son caractère passe. On a la sensation que les événements passés les ont tous rendus fous. Niveau rythme il faut être préparé à une grosse première partie très lente, on est dans un roman d’ambiance pas d’actions. Quand le passé refait surface, le rythme s’accélère et l’histoire arrive à créer un décalage entre bien, mal et ce qu’on souhaite qu’il arrive. Ce n’est pas clair mais je n’ai pas trouvé comment expliquer la prise de position qu’on prend alors que ce n’est pas celle qu’on prendrait normalement sans divulguer le secret autour de Rebecca. Une bonne lecture malgré le fait que je sentais que ce n’était pas le bon moment pour que je le lise.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Arwen14 2019-08-20T15:54:17+02:00
Ma cousine Rachel

Prenant, captivant, la hâte qui nous prend à chaque fin de chapitre...

Pour au final, rester dans cette constante incertitude, de savoir si Spoiler(cliquez pour révéler)Rachel est coupable ou innocente, comme le disait Philip. Et ce personnage, Philip, à travers lequel on vit l'histoire, voit ses plans chamboulés à la rencontre de sa cousine Rachel, et qui semble suivre les pas de son cousin...

Très bien écrit, de manière détaillée et laissant des bribes d'informations çà et là, mais sans en donner trop...

J'ai beaucoup apprécié la lecture, et conseillerais ce livre :D

Je suis également curieuse de découvrir l'adaptation cinématographique que Roger Michell en a fait...

Afficher en entier

Dédicaces de Daphné Du Maurier
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Albin Michel : 17 livres

LGF - Le Livre de Poche : 14 livres

Phébus : 9 livres

Hatier Poche : 2 livres

Arrow Books : 2 livres

France Loisirs : 2 livres

NRC - Editions de la nouvelle critique : 1 livre

messinger : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode
Array