Livres
472 885
Membres
446 099

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

David Petersen

72 lecteurs

Activité et points forts

Thèmes principaux

Biographie

David Petersen est né en 1977 dans le Michigan, aux Etats-Unis. Il passe son enfance à grimper aux arbres et à dévorer des bandes dessinées qui nourrissent encore aujourd'hui son imaginaire. Puis, il étudie l'art de la gravure à la Eastern Michigan University, tout en se consacrant à la création des Légendes de la Garde. Aux Etats-Unis, chacun des chapitres qui composent Automne 1152 a d'abord été publié indépendamment, dans une version brochée et sous le titre original Mouse Guard

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Diamant
24 lecteurs
Or
45 lecteurs
Argent
30 lecteurs
Bronze
17 lecteurs
Lu aussi
17 lecteurs
Envies
46 lecteurs
En train de lire
0 lecteurs
Pas apprécié
2 lecteurs
PAL
17 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 8.29/10
Nombre d'évaluations : 31

0 Citations 26 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de David Petersen

Sortie Poche France/Français : 2015-08-20

Les derniers commentaires sur ses livres

Légendes de la Garde : automne 1152

Les graphismes sont trop sympa : ces souris rendent très bien en combattantes ^^ Elles ont leur petit charme...

Après, l'intrigue est clairement survolée, expédiée, et peu approfondie. Il y a quelques bonnes scènes mais ça s'arrête là, ça manque de tension, de dramatisation, d'approfondissement, d'un peu tout.

Mais l'univers a du charme, et cette BD (comics plutôt ? je crois que c'est américain...) est plaisante à lire :)

Afficher en entier
Légendes de la Garde : automne 1152

Offerte par mon chéri pour Noel, cette saga m’a convaincue à 100%, voire même plus si c’est possible. Les dessins sont d’une qualité graphique exceptionnelle de même que la mise en couleur, et l’histoire séduisante à souhait.

Avoir affaire à des souris comme personnages principaux m’a replongée dans mon enfance pour mon plus grand bonheur, tout en gardant un pied dans le présent : il s’agit avant tout d’un ouvrage de fantasy adressé à un public de jeunes adultes, et dont certaines lignes vous touchent droit au cœur (" Qu'importe l'ennemi, tant qu'on a la cause! ").

Carton plein en ce qui me concerne. Je regrette d’avoir fini aussi vite cette saga.

Afficher en entier
Légendes de la Garde : Hiver 1152

Zut, je me rends compte que j'ai commencé par le deuxième tome... Il faut dire que la bibliothèque n'avait que celui-là !

J'ai cependant compris sans mal l'histoire (des souris tentant de rallier les cités voisines à la leur, opposées aux furets et aux chauves-souris).

Les dessins sont sublimes, l'histoire épique et fantastique, dans un fond médiéval.

Afficher en entier
Légendes de la Garde : automne 1152

Une œuvre avec sa personnalité qui n'est pas exempte de défauts (c'est parfois un peu grandiloquent.) Mais elle est aussi bourrée de qualité ! L'univers est riche et cohérent (il a d'ailleurs été adapté en jeu de rôle, mais je ne suis pas sûr que ce soit traduit) les personnages, bons ou mauvais, ont des personnalités fortes, et c'est moins manichéen qu'il n'y paraît. Attention quand même, malgré le fait que les personnages soient des souris, ça ne s'adresse pas à des jeunes enfants.

Afficher en entier
Légendes de la Garde : Hiver 1152

Les dimensions politiques du monde de la Garde prend de l'ampleur sans pour autant que le récit perde son côté épique. Duel avec un hibou, empoisonnements, hordes de chauve-souris... La vie des souris de la Garde n'est pas de tout repos ! Et le dessin est toujours à la hauteur. On découvre avec émerveillement des les cités dissimulées au creux d'un tronc et les ruines cachées au fond des souterrains

Afficher en entier
Légendes de la Garde : La Hache Noire

Une conclusion épique en forme de flashback pour une sage épique ! On ne se lasse pas de ces héros miniatures et du regard finalement plein d'humanité qu'ils posent sur leurs semblables. A lire absolument !

Afficher en entier
Légendes de la Garde : La Hache Noire

Je ne saurais être objectif à propos des Légendes de la Garde, et moins encore concernant La Hache Noire. On atteint ici, à mes yeux, le sommet le l'art du conte. Les dessins sont soignés et magnifiques. La narration est incroyable. Et, bon sang, que dire de Celanawe ? Il est l'incarnation la plus parfaite et la plus humble du héros. En réalité, je n'ai aucun argument sensé à fournir dans ce commentaire : lisez-le, point. Même indépendamment du reste de la saga. Il s'agit d'un chef-d'œuvre du neuvième art, et de la littérature en général.

Les héros deviennent des légendes, les légendes deviennent des mythes, les mythes inspirent de nouveaux héros. Qu'importe l'ennemi, pourvu qu'on ait la cause... La devise de la Garde prend tout son sens à travers l'histoire du dernier porteur connu de l'arme de Faber.

Pour être tout à fait honnête, je ne suis d'ordinaire pas réceptif aux émotions dans ce que je lis. Les tragédies, les amours vécues par les personnages me laissent de marbre... mais ce tome m'a touché en plein cœur, j'ai été impressionné (au sens premier du terme) par sa fin qui m'est restée à l'esprit plusieurs jours après avoir refermé l'ouvrage, et j'ai été réellement triste d'apprendre que David Petersen n'envisageait de lui donner de suite... Et en même temps, quelle fin !

Spoiler(cliquez pour révéler)Adieu, Celanawe, adieu, Lieam.

Afficher en entier
Légendes de la Garde : Hiver 1152

Quand on est une souris, pas besoin de dragon pour faire impression.

Les Légendes de la Garde ont ce quelque chose d'enchanteur. On se pose, on ouvre un tome et on écoute l'histoire qui nous est racontée par la plume et le crayon de David Petersen.

Hiver 1152 détaille l'univers. On découvre que les Territoires et leurs bordures grouillent de vie, et on en apprend plus sur les créatures qui entourent le peuple des souris. Les lièvres et leur caractère très britannique qui travaillent de concert avec les petits rongeurs, le monde caverneux des chauves-souris qui se morfondent dans la rancune des autres espèces, humiliées par un passé légendaire. Un hibou grand duc digne de Smaug.

On en apprend également beaucoup sur la guerre terrible qui a eu lieu entre les souris et les furets, ainsi que sur les difficultés posées par chaque saison...

Ce tome est aussi l'occasion d'approfondir les personnages principaux, en particulier le belliqueux Saxon, sans pour autant lui enlever de sa ténacité qui fait souvent le comique du récit.

Je ne peux vraiment qu'encourager la lecture des Légendes et la découverte de l'univers graphique de Petersen.

Afficher en entier
Légendes de la Garde : automne 1152

Le début d'une formidable saga David Petersen. Les Légendes de la Garde sont une ode au conte et à l'art de conter. Les dessins sont sublimes et la plume l'est tout autant - conter par l'image et par les mots, l'un des enjeux de l'auteur. Un enjeu réussi, et haut la main.

Si l'univers peut paraître niais et mignon pour qui ne le connaît pas, force est de constater, à la première lecture, que ce n'est pas le cas. Les Légendes prennent place dans un monde dangereux, qui n'est jamais que la Nature. Le Bien et le Mal ne sont que des notions très relatives...

Les héros deviennent des légendes, les légendes deviennent des mythes, les mythes inspirent de nouveaux héros.

Afficher en entier
Légendes de la Garde : automne 1152

Un histoire d'heroic fantasy dans un monde de souris, quelle merveilleuse idée !!! On est transporté dans cet univers vu par des souris chevaleresques dans leurs épopées pour protéger leur monde

Afficher en entier

Les gens aiment aussi

Dédicaces de David Petersen
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Gallimard : 3 livres

Gallimard Jeunesse : 2 livres

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode