Livres
472 232
Membres
443 958

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Dee Shulman

850 lecteurs

Activité et points forts

Classement dans les bibliothèques

Diamant
114 lecteurs
Or
262 lecteurs
Argent
238 lecteurs
Bronze
186 lecteurs
Lu aussi
193 lecteurs
Envies
1 058 lecteurs
En train de lire
20 lecteurs
Pas apprécié
85 lecteurs
PAL
504 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 7.16/10
Nombre d'évaluations : 196

0 Citations 194 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Dee Shulman

Sortie France/Français : 2013-09-26

Sortie Canada/Français : 2013-11-04

Sortie USA/English : 2013-05-02

Les derniers commentaires sur ses livres

Commentaire ajouté par alexiabutler 2017-03-14T23:16:42+01:00
Parallon, Tome 1

L'idée de base de ce roman est géniale : la rencontre entre deux personnages issus d'époques totalement différentes, comme un genre de choc des cultures et des temporalités, associée à un mystère, forcément, autour des causes de leur rencontre et de leur maladie... Mais finalement, le tout est très décevant. L'histoire est affreusement lente dès le début, on attend patiemment que les événements de la quatrième de couverture surviennent (raconter dans sa quatrième de couverture des événements qui ne se déroulent même pas au début du roman, ce n'est pas top, mais alors pas du tout), on tente désespérément de s'accrocher aux personnages principaux mais ils restent vides et superficiels (dans le sens "pas assez approfondis", pas dans le sens "idiots"), et l'écriture se révèle au final très "adolescente" : les phrases sont courtes, la syntaxe pas hyper soignée, les réactions des personnages assez puérils et le moindre petit événement dramatisé à l'extrême.

Bref, je finirais cet avis en avouant que je n'ai même pas fini le roman, donc je ne peux rien dire sur la fin. Ça me saoulait.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Miss_Darkness 2017-04-09T20:51:37+02:00
Parallon, Tome 1

J'attendais beaucoup de ce livre.

J'ai lu résumé et je me suis dis " OH MON DIEU! Un livre qui parle d'antiquité mais aussi de rencontre entre deux personnes de siècle diffèrent ! Wouaaah "

Mais j'ai étais déçu... Les personnages ne sont pas très bien exploiter, le fait que nous ayons seulement le point de vue d'Eva.

Je m'explique, on a aussi le point de vu de Seth, mais pas comme si on était dans sa tête et ca m'a perturbée.

L'histoire est un peu fade et leur rencontre m'a laissé presque de marbre.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par CindySB 2017-06-26T22:48:14+02:00
Parallon, Tome 2

J'ai été déçue de ce second tome. Je trouve que du côté d'Eva, on tourne en rond, elle est malade, elle va à l'hôpital, puis à l'infirmerie, puis ça va donc elle sort mais ça recommence... donc c'est lassant. Mais ce qui m'a le plus déçue c'est Matt. Il s'écrase et laisse la situation à Parallon dégénérer alors qu'il est le mieux placé pour savoir ce que ça va apporter et qu'il devrait se révolter. Au lieu de ça il ferme les yeux et couvre égoïstement ses arrières. Et par rapport à Zacchary on laisse le mystère tel quel sans rien creuser de la situation alors que vraisemblablement il en sait beaucoup. Mais non, on nous laisse dans le flou pour se concentrer sur le retour du passé avec Cassius. C'est lassant.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par alouicia 2017-07-29T15:57:13+02:00
Parallon, Tome 1

Un livre très propréteur mais qui tarde trop à faire rencontrée Seth et Eva...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par alouicia 2017-07-30T20:34:46+02:00
Parallon, Tome 2

Un second tome qui ma déçus l'intrigue n'avance pas et ce répète en revanche j'ai bien aimer la fin. La lecture du tome trois s'impose...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Cassy33 2017-08-17T20:38:32+02:00
Parallon, Tome 1

En lisant le résumé de Parallon, j'avais tout de suite été attirée par l'histoire d'amour entre une lycéenne du XXIème siècle et un gladiateur de l'Antiquité que nous promettait cette quatrième de couverture, et si je ne l'avais pas encore lu, c'était certainement à cause de son épaisseur qui m'avait un peu découragé. Mais cette année, en participant aux challenges, je me suis décidée à faire sortir de ma PAL les livres qui prennent la poussière depuis trop longtemps sur mes étagères, et Parallon en faisait donc partie. Seulement, contrairement aux autres romans qui attendaient depuis longtemps que je les ouvre et qui m'ont agréablement surprise, Parallon m'a profondément déçu. Plusieurs éléments ont fait que je n'ai pas apprécié cette lecture, mais je pense que si je ressors aussi déçue, c'est principalement parce que l'histoire que nous conte Dee Shulman n'a strictement rien avoir avec ce à quoi je m'attendais. Quelque part, l'auteure m'a surprise, mais pas dans le bon sens, malheureusement.

Quand on termine ce roman, on comprend désormais à quoi faisait référence les termes virus et maladie, certes, mais personnellement, en lisant un tel résumé, je croyais qu'Eva comme Sethos voyageraient à travers les époques, se retrouveraient tantôt transportés au IIème siècle après Jésus Christ, tantôt au XXIème, qu'Eva devrait ainsi s'adapter aux mœurs de l'Antiquité qui seraient radicalement différentes de celle de son époque, et vice-versa pour Seth. Je m'attendais à un choc des civilisations, à des situations inappropriées dans telle ou telle époque, et avant tout, je m'attendais à ce que les deux protagonistes se rencontrent rapidement. Mais finalement, rien de tout cela ne va se produire. Il faut attendre la troisième partie, soit la page 317 pour que leur rencontre ait lieu, et je trouve que c'est vraiment trop long, surtout pour un roman de moins de 500 pages. Alors que tout ce que le lecteur attend, c'est d'assister à un échange entre les deux protagonistes, l'auteure se contente de raconter leur histoire séparément pendant les deux-tiers du livre, si bien qu'on finit même par se demander s'ils finiront un jour par se rencontrer. Alors je peux comprendre que Dee Shulman ait voulu poser son cadre correctement, nous donner le plus de renseignements possibles sur la vie de ses deux personnages avant que leur vie ne bascule, mais à ce point-là, ça ne relève même plus du souci du détail.

En plus de ça, le personnage qui finit par voyager dans l'époque de l'autre n'est pas une seule fois choqué par tous les changements auxquels il doit faire face ; il adopte le langage et les coutumes de cette période en un clin d’œil, ce que j'ai trouvé particulièrement irréaliste, et contrairement à ce que je pensais, on n'a donc le droit à aucun choc, à aucun contraste de culture ou de mœurs, à rien qui nous prouve finalement que ce personnage vivait dans un tout autre siècle. J'ai trouvé ça vraiment regrettable pour un roman basé sur l'Histoire, mais c'est sûr qu'avec le peu de pages qu'il restait entre la rencontre d'Eva et de Seth et le dénouement, l'auteure n'avait pas le temps de développer cet aspect plus que ça alors elle a préféré bâcler cet aspect avec une explication ridicule plutôt que de l'approfondir et de rallonger son livre par la même occasion... Après tout, puisqu'elle s'était attardée sur la mise en place du cadre et des personnages, elle aurait pu continuer sur sa lancée avec ce détail aussi, non ?

Enfin, si ces deux éléments étaient les seuls défauts du livre, ça aurait encore pu passer, mais malheureusement, que ce soit du côté des protagonistes, de l'intrigue ou de l'écriture, rien ne peut véritablement sauver Parallon...

Je m'explique : dès le début, j'ai été frappée par l'incohérence du récit du point de vue d'Eva. Alors que la vie de Seth était intéressante car elle se passait dans l'Antiquité, se concentrait sur les gladiateurs, leurs conditions, leurs relations prohibées avec les citoyens, et semblait reposer sur de nombreuses recherches, l'existence d'Eva paraissait fade et très peu crédible. Une fille d'à peine 7 ans (il me semble) devient soudain hacker juste parce qu'une fois, elle a réussi à mémoriser le code de la carte bancaire de sa mère et a fait des achats sur Internet avec ? Je suis désolée mais personne n'a besoin d'être un génie pour mémoriser ce genre de choses si on observe aussi souvent ses parents que le faisait Eva. En plus de ça, commander des chats et un chien sur Internet comme on achèterait un livre sur Amazon ? Ce n'est pas une manœuvre aussi simple, il faut passer par des sites d'éleveur, les contacter et cela prend du temps, et surtout, aucun facteur ne vient nous livrer un chat enfermé dans un carton... Il s'agit peut-être là d'un infime détail, mais c'est l'un des nombreux exemples qui prouvent à quel point les premiers chapitres sur la vie d'Eva me semblaient complètement irréalistes. En plus, dire qu'une fillette d'à peine 10 ans est capable d'esquiver tous les pares-feu des systèmes me paraît un peu exagéré. Sans oublier le fait qu'Eva séchait l'école et que celle-ci n'a jamais appelé ses parents ! Il a fallu que la bibliothécaire chez qui elle passait ses journées finisse par contacter les services sociaux pour que ses parents soient au courant de son absentéisme, c'est quand même ahurissant ! Et ça ne s'arrange pas, même lorsque Eva intègre son second établissement : en très peu de temps, un mec largue sa copine parce qu'il est soi-disant tombé amoureux d'Eva et à partir de ce moment-là, même si Eva ne sort pas avec lui et ne s'y intéresse pas du tout, TOUTES les filles sans exception se liguent contre elle et la harcèlent. Je veux bien que les amies de la fille en question lui mènent la vie dure et que certaines pestes s'en mêlent, mais que toutes les personnes de l'école soient contre Eva, ça ne semble pas un peu trop exagéré quand même ?

Enfin bref, tout ça pour dire que je n'ai pas seulement été déçue par quelques aspects de ce livre, mais que, dès le début, je n'ai pas du tout été transportée par ma lecture, et encore moins durant le point de vue d'Eva. En fait, si je ne mets pas ce roman dans la catégorie "je n'ai pas apprécié", c'est simplement parce que la vie de Seth avant qu'il ne rencontre Eva m'a intéressé, et que j'ai été touchée par son amitié avec Matthias, un autre esclave qui n'avait pas la carrure pour devenir gladiateur et qui servait à la place de médecin.

En ce qui concerne l'écriture, je l'ai trouvé vraiment simple et banale au début, mais heureusement, elle s'est améliorée au fil du roman et a toujours été agréable du point de vue de Seth même si elle restait plus quelconque du côté d'Eva, à part bien sûr quand on avait droit à des explications scientifiques que j'ai trouvé très lourdes et bien souvent incompréhensibles pour une littéraire dans mon genre qui n'a jamais été intéressée par les sciences et qui est incapable de se souvenir de tous ces termes imprononçables. Autant dire que je ne m'attardais pas sur ces passages, mais au bout d'un moment, j'ai quand même eu l'impression qu'ils intervenaient trop souvent, rendant la lecture beaucoup moins fluide qu'elle n'aurait pu l'être. Heureusement, quand il n'était pas question de science, la simplicité de la plume de Dee Shulman me permettait d'avancer assez rapidement dans ma lecture.

En ce qui concerne les personnages, même si j'ai apprécié Seth, Matthias et Rob, je n'ai eu aucun coup de cœur et surtout, je n'ai réussi à m'attacher à aucun autre personnage. Tous les camarades (mis à part Rob) m'ont paru inutiles, insignifiants et généralement peu approfondis. La chose qui m'a le plus marqué, c'est que lors de son arrivée à Sainte-Magdalen (la troisième école d'Eva et celle dans laquelle elle restera jusqu'au bout), Eva fait la connaissance de Ruby et de Omar, deux personnages qui sont bien mis en avant et avec qui elle passe tout son temps les premières semaines suivant son arrivée, ce qui nous laisse du coup supposer qu'ils vont faire partie des protagonistes, mais d'un seul coup, à cause d'un événement qui m'a semblé trop soudain et incompréhensible, ils disparaissent de la vie d'Eva aussi rapidement qu'ils y sont apparus, et ensuite c'est à peine si nous entendons parler d'eux durant une bonne centaine de pages. Spoiler(cliquez pour révéler)Ce qui m'a le plus étonné, c'est que tout à coup, d'une façon extrêmement brusque, Omar avoue à Eva qu'il est soi-disant amoureux d'elle alors que rien ne l'indiquait avant, et qu'il semblait surtout proche de Ruby... Alors que ce personnage me semblait drôle et intéressant, il a, en l'espace de quelques secondes, perdu tout son attrait et a considérablement descendu dans mon estime. Mais en plus de ça, Ruby, qui assiste à la scène, déteste automatiquement Eva sans chercher à comprendre la situation et sans se soucier qu'Eva n'ait absolument rien fait pour susciter l'intérêt d'Omar. Cette fille qui avait l'air si chaleureuse et enjouée devient du jour au lendemain une peste, et je trouve ça vraiment dommage car ça ne rend pas son personnage crédible. En fait, je me demande à quoi ont servi Omar et Ruby, finalement... À montrer qu'Eva est constamment rejetée afin que l'on éprouve de la compassion à son égard, peut-être ? Si c'est le cas, ça n'a en tout cas pas fonctionné sur moi, car au lieu de m'émouvoir, ce retournement de situation m'a plus agacé qu'autre chose. Faire apparaître des personnages pour ensuite les faire disparaître en un claquement de doigt et détruire par la même occasion l'image que l'on se faisait d'eux, ce n'est pas franchement quelque chose qu'un auteur qui se fait publier est censé faire... Avec Parallon, je me demande quel travail les éditeurs ont pu bien faire, car il y a selon moi beaucoup de scènes qui auraient dû être supprimées ou surtout modifiées...

Pour ce qui est d'Eva, ce n'est définitivement pas une héroïne que j'apprécie. J'ai trouvé son point de vue ennuyeux, répétitif et sans intérêt. En fait, on l'a constamment vue en train de travailler, d'étudier des virus, et de faire son possible pour ne pas s'évanouir à cause de l'étrange maladie qui la lie à Seth. Je n'ai pas non plus aimé son caractère, car Eva est une fille presque constamment à l'écart, qui ne pense qu'au travail et qui, une fois qu'elle est malade, ne cesse d'être faible et de vouloir tout de même poursuivre ses recherches sur les virus. Même si elle finit par se lier d'amitié avec Astrid et quelques autres personnes telles que Rob, j'ai trouvé leur lien surfait. En fait, on savait qu'ils étaient amis car il était assez souvent dit qu'elle partageait ses repas en leur compagnie, qu'elle s'asseyait à côté d'eux en cours et qu'elle les voyait pendant ses répétitions ou ses entraînements au théâtre, mais il n'y a pas eu tant de discussions que ça entre eux, et c'est sûrement ça qui rend leur amitié pas si réelle que ça. On sait qu'ils s'apprécient, mais on ne s'attache ni à leur amitié, ni à ces personnages secondaires (à part Rob que j'ai trouvé toujours très attentionné envers Eva, même s'il ne sert finalement pas à grand-chose et arrive trop tard dans le récit pour avoir une chance avec elle). Malgré le fait qu'Astrid soit la plus présente aux côtés d'Eva, je ne me suis pas du tout attachée à elle, et il en va de même pour tous les autres élèves de Sainte-Magdalen.

En ce qui concerne, Seth, il est clair que je le préfère à Eva car il a bien plus de caractère qu'elle, me semble plus profond et approfondi, et a un véritable passé derrière lui. Je l'ai trouvé particulièrement intéressant dans la première partie du récit, quand on le voit dans son rôle de gladiateur, et ce que j'apprécie chez lui, c'est qu'il a de véritables relations, aussi bien avec Livia qu'avec Matthias. Ici, le lien ne semble pas surfait, et ça fait du bien. Le seul problème dans sa relation avec Livia, c'est qu'ils se sont aimés bien trop rapidement. Leur histoire aurait été plus crédible s'ils se connaissaient déjà avant le début du livre, parce que là, ils s'aiment plus que tout au monde, sont prêts à se sacrifier pour l'autre et ne peuvent pas vivre sans lui, alors qu'en fait, ils ne se connaissent pas depuis tant de temps que ça.

Dans la deuxième partie, Seth se trouve dans un lieu très étrange avec Matthias, et j'étais contente que son meilleur ami soit présent lui aussi car j'avais peur que l'auteure se débarrasse aussi rapidement de lui qu'elle ne l'a fait avec Ruby et Omar. Comme cette partie était emplie de mystère, je l'ai apprécié à peu près autant que la première, surtout qu'elle mettait clairement en évidence le lien qui unissait Seth à Matthias. Leur amitié est l'un des éléments que je préfère dans ce livre et qui le sauve un peu, d'ailleurs. On voit bien que Matthias tient énormément à Seth, qu'il ferait tout pour lui, et parfois, je me demandais s'il ne ressentait pas plus que de l'amitié à son égard. Dans tous les cas, Matthias fait partie de mes personnages préférés, mais je suis déçue de la manière dont l'auteure le fait changer dans la troisième partie. Celle-ci étant consacrée à la rencontre entre Seth et Eva, on ne voit presque plus les deux hommes réunis, et on dirait presque que désormais, Seth se contrefiche de son meilleur ami... Spoiler(cliquez pour révéler)En plus, le fait que Matthias tue volontairement des gens du "vrai" monde afin de les rendre immortels dans Parallon m'a vraiment déçu. Même s'il a l'impression de bien agir et qu'il ne le fait pas avec de mauvaises intentions, il n'empêche qu'il tue quand même... Et même si ces gens semblent heureux à Parallon, ça n'est pas un monde normal et ça m'étonnerait franchement qu'ils puissent y rester constamment puisque à leur arrivée, Seth et Matthias n'y ont trouvé personne d'autre. D'ailleurs, même si j'aime beaucoup l'idée de ce monde qui se situe à travers les temps, qui rassemble des gens de toutes époques confondues, et où il est possible de faire apparaître tout ce que l'on souhaite, je trouve que le fait que les gens n'arrivent qu'à partir du moment où les deux hommes se sont installés le rend plus si crédible que ça. Pourquoi est-ce que leur présence déclenche un flot d'arrivées ? Qu'est-ce que faisait Zachary avant qu'ils ne débarquent ici, puisqu'il semble être à Parallon depuis longtemps ? De plus, alors que Parallon permet à des personnes de tous les siècles de se rencontrer, aucun problème ne survient alors qu'une réunion de personnes si différentes devrait forcément en engendrer, mais au final, ils cohabitent tous ensemble comme si de rien n'était, sans rivalités, sans réelles disputes, sans soucis liés à leurs mœurs radicalement distinctes. Encore un élément qui prouve que, malgré de bonnes idées de départ, Dee Shulman ne les approfondit décidément pas assez, ce qui les rend finalement peu réalistes. En tout cas, pour en revenir à Matthias, je trouve que sa décision de tuer des Londoniens pour les amener à Parallon ne lui ressemble pas. Lui qui était médecin, qui avait pour habitude de sauver des vies, se met soudain à tuer sans le moindre scrupule ? Je trouve ça complètement absurde, et j'ai plutôt l'impression que c'est la meilleure façon que l'auteure a trouvé pour se débarrasser de lui et creuser un fossé entre Seth et lui, afin que le gladiateur ne se consacre qu'à Eva... Ce qui m'a également déplu dans cette troisième partie, c'est que Seth y perd tout son attrait. Il ne se focalise plus que sur Eva, on dispose beaucoup moins souvent de son point de vue, et tous les moments qu'il passe sont désormais chaque fois liés à Eva, ce qui le rend soudain niais et inintéressant. C'est vraiment dommage, parce qu'il s'agissait d'un bon personnage qui aurait pu être exploité d'une bien meilleure façon.

Pour terminer, la fin n'a malheureusement pas rattrapé le tout. Elle ne répond à quasiment aucune réponse que le livre a soulevé tout au long des chapitres, se termine si brusquement que je n'ai pas tout de suite réalisé que j'avais atteint le dénouement, et nous laisse une impression d'inachevé. Généralement, je trouve les fins bâclés mais ici, ce n'est même pas le cas, car on a presque l'illusion que l'histoire est soudain coupée en plein dans l'action pour ensuite se prolonger dans le deuxième tome. Alors, je comprends bien que l'auteure veut garder du suspense pour donner aux lecteurs l'envie d'acheter la suite, mais normalement, le premier tome commence déjà à répondre à certaines interrogations ! En plus, même si j'aurais aimé obtenir au moins quelques réponses, il est clair que je ne lirai pas la suite après avoir été autant déçue par ce premier volume - surtout vu le prix des livres de la Collection R, sans oublier le fait que le troisième et dernier tome n'a toujours pas été traduit et ne le sera très probablement jamais. Spoiler(cliquez pour révéler)Enfin, j'aurais tout de même apprécié en savoir davantage sur Zachary qui reste au final un personnage trop mystérieux et impossible à cerner, j'aurais aussi aimé connaître le fin mot de l'histoire au sujet du virus (tant de chapitres lui sont consacrés et finalement aucune explication n'est donné à son sujet !), j'aimerais également savoir qui est l'étrange Professeur Ambrose, s'il a volontairement donné le virus à Eva dans le but de la tuer ou alors pour lui permettre de revoir Sethos, et s'il est lui aussi la réincarnation d'une personne que Seth et Livia connaissaient. Je m'interroge aussi au sujet de Rose, qui semblait très proche de Eva et qui paraissait surtout en savoir pas mal sur Seth et sur le lien qui les unissait. S'agissait-il de Vibia ? Et pourquoi Livia s'est-elle réincarnée en Eva ? Pourquoi tant de temps après ? Bref, énormément de questions subsistent encore, et ça ne me permet donc pas de me faire une meilleure opinion sur ce livre. En plus de ça, je n'ai pas du tout été portée ni attendrie par la relation entre Seth et Eva, et je préférais largement celle-ci sous l'identité de Livia, car selon moi, ses deux femmes n'ont finalement pas grand-chose en commun, et je n'arrive pas vraiment à réaliser qu'elles sont en réalité une seule et unique personne.

En quelques mots, Parallon est donc une grosse déception, qui m'a déplu sur de nombreux points et qui a seulement été sauvé par deux de ses personnages ; Seth et Matthias. L'histoire d'amour que l'on nous promet en résumé ne m'a rien fait ressentir, je ne suis parvenue à aucun moment à m'attacher à Eva, et je trouve que de nombreux personnages ne sont presque voire pas du tout approfondis. Bien que l'on ait droit à deux points de vue, l'un s'est révélé répétitif du début à la fin et n'a pas su attiser mon intérêt, quant à l'autre, même s'il était intéressant dans les deux-tiers du livre, il s'est dégradé durant la troisième partie qui est sans conteste la pire du livre. Dee Shulman est partie avec de bonnes idées de départ, mais elle n'a pas su les rendre crédibles et intéressantes à mes yeux, et par conséquent, je suis certaine de ne pas lire la suite.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par laurine299 2017-11-19T14:10:02+01:00
Parallon, Tome 1

Parallon était un un livre qui m'attendit depuis un bon moment dans ma bliblio. Je me suis enfin décidé à le lire, j'ai tout d'abord été attirée par le résumé et la première de couverture. Etant passionné par l'antiquité et le latin, je me suis dit: "Super ! Enfin un livre qui réuni les deux !"

Et contrairement aux avis que je peux lire en dessous, moi j'ai complètement accroché. J'ai beaucoup aimé le style d'écriture de l'auteur, on reconnaît qu'elle maîtrise bien le sujet de la microbiologie et autre matière scientifique. Par contre j'ai trouvé que la rencontre entre les deux personnages était trop longue et n'arrivait que dans les dernières pages. Spoiler(cliquez pour révéler)J'aurai peut être aussi plus approfondi les sentiments de Seth vis à vis de la mort de Livia, que j'ai trouvé trop bâclée à mon goût. Enfin bref un livre que j'ai aimé tout de même et dont je lirai la suite.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par benerogue 2018-09-19T22:16:36+02:00
Parallon, Tome 1

Un premier tome d'une nouvelle série sympathique, qui se passe entre deux époques. Certains moments traînent cependant un peu trop en longueur. Je ne pense cependant pas lire le tome 2, n'ayant pas aimé la fin de ce livre.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par BiblioJAC 2019-02-24T11:41:26+01:00
Parallon, Tome 1

https://bibliothequedejac.blogspot.com/2019/02/special-saint-valentin-2019.html

Pour commencer, je trouve que l’atout de ce roman est le thème de l'antiquité, bien qu'il ne soit pas assez exploité à mon goût! J'aime beaucoup l'idée de suivre la vie d'un gladiateur et je salue l'originalité adoptée par l'auteure. D'ailleurs, la partie du roman se déroulant pendant l'antiquité est, à mes yeux, la plus intéressante

[…]

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Idole 2019-04-27T19:15:46+02:00
Parallon, Tome 1

J'ai trouvé ce premier tome assez intéressant et le concept de paraillon assez intéressant. Bien entendu la romance entre les deux personnages à pesé dans la balance, même si le côté scientifique était très présent dans l'histoire. Un peu plus et cela aurait été de trop.

J'ajouterais même que l'aspect lié à l'antiquité en fait un livre qui sort du lot.

Afficher en entier

Dédicaces de Dee Shulman
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Robert Laffont : 5 livres

Penguin Books Ltd : 2 livres

Bayard Jeunesse : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode