Livres
458 487
Membres
411 903

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Tous les livres de Didier Cornaille

2 lecteurs

L'arrivée d'une famille de " Beurs " vient bouleverser la vie d'un village morvandiau. Ce sont des enfants, Tom et Aïda, qui réconcilieront les habitants. Un beau plaidoyer contre l'exclusion.

Entre Tom et Aïda, dès le premier instant, ce fut le coup de foudre. Qu'ils aient l'un et l'autre treize ans ne change rien à l'affaire et la rend plus attendrissante encore. Le problème est que si Tom est un Morvandiau pure souche, Aïda est une " Beur " non moins authentique. Elle a échoué avec sa famille dans ce hameau perdu entre prés et forêts, loin de tout et même de l'école.

Tout serait simple pour Tom et Aïda s'il n'y avait pas le refus de la différence, la peur de l'étranger et quelques rudes règlements de comptes qui figent chacune des deux communautés dans la méfiance et l'hostilité. Tout cela, fort heureusement, ne veut pas dire grand-chose pour deux enfants qui s'aiment.

A leur façon, ils vont se battre. Et surtout, ils ne renonceront à rien. Les foins, la moisson, la grande foire de septembre et la nature rythment ce roman des traditions et des habitudes morvandelles confrontées aux réalités de notre temps.

3 lecteurs

Par un épouvantable soir d'hiver, Bénédicte, éditrice parisienne, traverse les solitudes du Morvan. A la suite d'une banale panne d'essence, elle est accueillie par une paysanne et son fils dans une ferme isolée et contrainte d'y passer la nuit.

Halte aussi inattendue que la présence d'une gamine de 15 ans à la peau cuivrée' dont elle ignore l'origine, africaine sans doute. Tout semble les opposer mais une onde d'affection et de complicité envahit aussitôt l'adolescente et Bénédicte. Cette rencontre va bouleverser leur vie.

Car si l'une rêve de connaître la ville et le monde, l'autre devine qu'une autre vie est possible, loin des mondanités et des artifices de son métier.

Avec cette surprenante histoire d'amitié, Didier Cornaille signe l'un de ses romans les plus riches et les plus émouvants.

Source : Pocke

5 lecteurs

Entre collines et forêts du Morvan, la ferme d'Antoinette a été mise à sac. Pierre Guédeloffe, son fils adoptif, le découvre alors qu'il vient s'y installer pour y passer sa retraite.

Mystérieux cambriolage. Mystérieuse maison voisine désertée par la famille Guérande à la Libération. Pierre décide de mener son enquête, mais il se heurte au mutisme des villageois, hormis monsieur Armand, qui sait tout sur tous, mais ne dit rien sur lui-même.

Au terme d'une investigation qui le fera remonter au temps de l'Occupation, Pierre découvrira une vérité étonnante. Le spectaculaire aboutissement de son enquête ne sera pas du goût de tout le monde...

4 lecteurs

Si la mignonne et débrouillarde Capucine a renoncé à la ville, ce n'est pas par dépit de n'y avoir pas réussi. Bien au contraire, en choisissant de devenir la raccommodeuse des petits accidents vestimentaires, elle s'est attiré beaucoup d'amitiés. Encouragée par Tonin, son bûcheron de grand-père, et par le séduisant Bastien, citadin repenti, Capucine vient installer son modeste atelier chez ce dernier, au fin fond de la campagne. L'entreprise devient florissante, ce qui lui vaut, cette fois, de devoir compter avec des ennemis aussi redoutables qu'inattendus...

Portée par une héroïne des temps modernes, une histoire aux contours de fable, profonde, juste, pleine de sagesse.

3 lecteurs

Avant de mourir, Octave Grollier, dernier descendant d'une famille jadis puissante au Crot-Peuriau, petit village du Morvan, s'est ingénié à compliquer le testament à un tel point que les nombreux prétendants à l'héritage ne s'y retrouvent plus.

D'ailleurs, était-il réellement propriétaire de la Grande Cheintre, qui fut, et de loin, la plus belle exploitation du village ? Dernier agriculteur du pays, lointain cousin d'Octave, Gustave Grollier se pose la question et cherche le moyen de profiter de la situation avant même que la messe d'enterrement soit finie.

C'est alors que survient un " étranger " et que naît dans l'esprit madré de Gustave un plan machiavélique. Mais il ne sait pas tout. Il y a de curieuses zones d'ombre dans le passé de la famille Grollier.

Et l' "étranger ", pris dans les mailles du complexe filet des passions, des raisons de famille et des histoires d'alcôves, ne sera pas longtemps seul à s'y intéresser. Les intérêts en jeu sont bien trop importants !

2 lecteurs

Au fond d'une vallée morvandelle isolée, le hameau de la Croix de Fourche compte quatre maisons. Trois " vieux gars " finissent leur existence dans trois d'entre elles, leurs fermes familiales. La dernière est à vendre.

C'est là le triste aboutissement de la désertification des campagnes. Pitoyables dans leur solitude, mais aussi pleins de gouaille, les trois vieux garçons vont tout faire pour empêcher la vente de la maison.

En vain. Un nouveau propriétaire s'installe et fait clore sa propriété, interdisant tout passage sur ses terres. Une jeune femme, venue pour un chantier d'archéologie, se prend d'amitié pour eux. D'ours qu'ils sont, ils deviennent petits garçons. Grâce à ses conseils, ils gagneront le procès que leur intente le nouveau propriétaire.

3 lecteurs

Si Marc n'était pas un incorrigible rêveur, peut-être aurait-il pris conscience dès son plus jeune âge des drames, des jalousies et des vieilles rancunes qui déchirent les familles du hameau où il est né. Peut-être aurait-il aussi compris tout ce qui, dès le départ, les condamnait, Odile et lui, à ne pouvoir s'aimer.

Lorsque, vingt ans plus tard, le destin remet Odile sur sa route, il se trouve confronté à un cruel dilemme : retourner à la respectabilité de son foyer parisien et aux médiocres illusions de sa vie bourgeoise, ou admettre qu'il n'a jamais rien voulu que rester au pays, quels que soient les sacrifices que cela lui demande...

Une très belle histoire d'amour où Didier Cornaille met en scène des « âmes fortes » qui se cherchent et s'accordent dans de somptueux paysages dont il sait si bien dépeindre l'âpre poésie.

3 notes
8 lecteurs

Une forêt flambe et c'est lui, Lucien, l'enfant de l'Assistance publique, "l'enfant de nulle part", qu'on accuse d'avoir provoqué l'incendie. Le coupable idéal en somme, que les gendarmes s'empressent de menotter.

Tant d'années ont passé...Lorsqu'il apprend que son ancienne école va fermer, c'est avec nostalgie qu'il décide d'aller pousser une dernière fois le portail de ce lieu chargé de souvenirs. Il découvre par hasard un enveloppe oubliée qui contient toutes les photos de classe. Sur la sienne qu'il tient fébrilement entre ses mains se trouve surement le gamin qui, à l'époque, l'avait dénoncé. Et Lucien veut tout savoir...

3 lecteurs

En Bourgogne, au temps des autoroutes et du TGV, le loup est de retour et, avec lui, les mythes et les croyances qui lui sont attachés. L'Ouïau, le vieux bûcheron, a vu sa trace en forêt, et lorsque les enfants de la discrète Agnès, une Parisienne fraîchement établie dans la région, osent contredire la rumeur, tous ou presque se liguent contre l'étrangère. Comment ose-t-elle s'immiscer ainsi dans la vie d'un village si tranquille ? Trois moutons tués par les chiens d'un notable intouchable, et l'affaire du loup prend une tout autre tournure.

1 lecteurs

Dans un petit hameau isolé du monde et dépeuplé depuis la fermeture de la mine, quelques habitants résistent vaille que vaille.Léonce,l'ancien forgeron,se souvient...il refait le monde avec ses compères au café tenu par la jeune et jolie Juliette, dont tout le monde est amoureux.Pour lui,aucun doute, le jardin d'Eden,c'est ici, au coeur d'une nature paradisiaque que rien ne saurait altérer.Mais un jour, autour de l'ancienne mine, une drôle d'odeur se répand, des animeaux meurent.L'Eden serait-il menacé?

Fidèle à ses racines paysannes et à sa terre d'élection, le Morvan,qui a nourri la plupart de ses romans, Didier Cornaille nous fait découvrir une belle aventure humaine, pleine des secrets du monde rural et de la nature.

1 lecteurs

Entre l'ennui d'un week-end à la campagne et la tristesse de son appartement parisien où Aurélie ne l'attend plus, Simon, un citadin irréductible, se laisse tenter par le charme et la modestie d'un petit hôtel en bord de route. Sans trop savoir pourquoi, il y fait halte. Sa chambre ouvre sur un jardin potager, puis sur un chemin. Un chien passe, Simon le suit.

Le monde auquel ils vont aborder est à la fois banal et extraordinaire, onirique et réel. Au fil d'une longue errance dont seul le chien connaît l'aboutissement, Simon découvre un univers qu'il ne soupçonnait pas et qui peut-être le révélera à lui-même.

Une surprenante aventure initiatique entre rêve et réalité, à la rencontre de gens simples et accueillants, de marginaux parfois inquiétants, et d'une humanité toujours généreuse.

(Source : Albin Michel)

2 lecteurs

Un vent de liberté souffle sur la France des années 1840 : montée du libéralisme, émergence des villes nouvelles, premières lignes de chemin de fer, naissance de l'école laïque... Mais la transformation d'une société rurale archaïque en société moderne ne se fait pas sans douleur. Emportée dans le tourbillon des affaires, La Rudel, bourgade reculée du Morvan, va connaître des bouleversements sans précédent. Avec l'afflux de l'argent au village, avidité, jalousie et défiance vont agiter la vie autrefois paisible de ses habitants.

Les héros de ce roman vous accompagneront longtemps.

Athanase Bourdaud, fils de meunier, ancien grognard, républicain convaincu et laïc avant l'heure ; d'abord opposé à l'affairisme naissant, il finira par se plier à ce début d'économie de marché et s'y révélera fort habile.

Céline : fille d'Athanase au caractère bien trempé, la petite meunière deviendra l'hôtelière la plus en vue de La Rudel.

Gilles Bordier : le commis venu de la ville et par qui le changement arrive. S'éprend de Céline et devient son amant.

Jocelin d'Esternon : le châtelain de La Rudel, farouche ennemi d'Athanase qui le combattra jusqu'au bout.

Albertine d'Esternon : épouse de Jocelin, amie de Céline quelle initie aux lettres et aux idées nouvelles via la lecture de George Sand, et maîtresse d'Athanase.

Edme Pitois : jeune prêtre frais émoulu du séminaire, installé à La Rudel. Se lie d'amitié avec Albertine d'Esternon... et l'anticlérical Athanase.

Le vent des libertés soulevait la terre : une belle histoire qui mêle amour, histoire de France et roman social.

Didier Comaille signe ici son seizième roman. Il est également l'auteur de récits historiques, de guides sur les régions de France et d'un essai où il dénonce l'abandon des espaces ruraux français. Aux éditions Anne Carrière, il a publié Inuksuk (2006), un roman sur les Inuits.

1 lecteurs

« Aussi loin que je puisse remonter dans mes souvenirs, il y a toujours eu des animaux autour de moi. En tout premier lieu, ceux qui peuplaient la ferme de mes parents : chiens, chats, vaches, cochons, chevaux, poules et canards.

L'ennui c'est que, quoi que nous fassions, pour décrire leurs comportements, nous n'avons que des mots !

Ce qu'ils n'ont pas. Dès lors, nous ne pouvons que traduire dans notre langage ce que nous percevons d'eux. »

4 lecteurs

Caresser le petit âne gris a vite réconforté l enfant qui se sentait si seul. Quant au propriétaire du bourricot, il revenait du marché hebdomadaire. Le premier s appelle Julien et s est enfui de chez sa mère pour retrouver son père, le second s appelle Youssef, un brave homme qui reste pourtant un étranger aux yeux des habitants du village. Rien a priori ne les rapproche, sauf cet âne providentiel et le sentiment de solitude qui les habite.

7 lecteurs

Août 1914. C'est le début de la fenaison au hameau de l'Huis Maugrit dans le Morvan, mais les hommes ont été mobilisés. A douze ans, l'énergique Marie, qui se rêvait institutrice, se résigne à prendre en charge la petite ferme familiale. Avec Anne, son inséparable amie, elle traverse toutes les épreuves de la guerre. Trois années passent. Un camp de prisonniers - des insoumis pour la plupart - est installé à la mine voisine. L'un d'eux, Roland, noue des liens très tendres avec la cousine de Marie, Lucienne. Mais celle-ci disparaît et seule Marie sait pourquoi. Avec l'après-guerre viendront la désillusion et l'exode rural. Marie résiste et s'accroche à sa terre. Un jour, Roland, qui avait quitté le pays, réapparaît et malgré le terrible secret qu'elle ne révélerait pour rien au monde, elle consent à l'épouser...

La randonnée pour une heure ou pour un mois, à pied, à vélo, à skis ou à cheval, dans la forêt, en bord de mer ou en haute montagne, nécessite, si l'on veut pleinement profiter de la nature, des outils indispensables à l'orientation, à l'observation et à la compréhension des milieux, des plantes et des animaux rencontrés.

Ce "carnet nature" montre comment identifier une piste, un sentier ou un chemin, lire une carte, se servir d'une boussole ou de jumelles, observer les animaux et leurs traces, reconnaître les arbres, utiliser des appeaux, des nœuds et des couteaux, marcher la nuit, dessiner, enregistrer la nature, et bien d'autres choses encore.

L'auteur, Didier Cornaille, journaliste et écrivain, est un grand spécialiste de la randonnée. Auteur de la collection de guides d'itinéraires "Randonneur", il arpente les chemins de France, trois ou quatre mois par an, à la recherche de nouveaux sentiers.

Il existe des Claudius (vieux bonhomme au c ur tendre), des Amélie (son épouse à l' il vigilant) et des Romaric (galopin déluré d'une petite dizaine d'années) dans tous les villages de France et de Navarre. Ils sont hors du temps, éternels et d'autant plus attachants que chacun se reconnaît dans leurs humeurs, leurs facéties et autres taquineries bon enfant.

6 lecteurs

Après l'énorme succès du premier tome, Les Labours d'hiver.

Au coeur du Morvan, la ferme de l'Huis Maugrit n'a survécu à la tourmente de la Grande Guerre et au déclin de la campagne que grâce à l'obstination de Marie Courbet. Paradoxalement, pendant la Seconde Guerre, le village retrouve une apparence de vie avec l'arrivée de réfugiés fuyant la misère et les bombardements. Après la Libération avec la paix et l'opulence revenues, la solitude du petit hameau devient vite insupportable au caractère entreprenant et trop autoritaire de Marie. Elle s'oppose à son amie de toujours, Anne, comme à ses propres enfants. Marie tente alors de reporter sa tendresse et ses espoirs sur son petit-fils. Elle seule connaît le terrible secret lié à la naissance de cet enfant, qui la repousse. Marie est proche du découragement. C'est alors que son amie Anne lui souffle une idée plus que moderne : créer une " ferme-auberge ". L'idée séduit l'audacieuse Marie. L'avenir redevient possible. Seules l'entravent encore les séquelles d'un passé dont le secret est un poids insupportable.

1 notes
1 lecteurs

Trois matous solitaires ont élu domicile dans une ferme abandonnée au fond des bois. Tranquilles... jusqu'à l'arrivée de Sylvestre. La soixantaine bien engagée, celui qui fut de toutes les causes et utopies, revient quelque quarante ans plus tard dans la maison familiale morvandelle. Mais, entre méfiance et cupidité, d'aucuns voient d'un mauvais oeil son installation.

Heureusement il y a Aurélie, femme de conviction, qui se prend d'affection pour lui et les Caudront, ses voisins, retraités au grand coeur.

Sylvestre le désenchanté, devenu aussi prudent que les trois chats de Chamasson, parviendra-t-il à renouer avec les bonheurs simples de la vie : retrouver sa famille, découvrir ce petit-fils qu'il ne connaît pas encore ?

5 lecteurs

Quatrième de couverture (Albin Michel) :

Qui peut prétendre être maître de son destin ?

Personne, et certainement pas Lazare, "vieux gars" un peu rustre, bûcheron solitaire que rien n'aurait pu décider à quitter son Morvan natal. C'est un infime détail - deux traits sur un arbre qui indiquent un chemin de grande randonnée - qui va bouleverser sa vie. Avec un livre pour seul bagage - "voyage avec un âne dans les Cévennes" de Steventon - ce "sauvage" d'aujourd'hui se lance à l'aventure, claque la porte, siffle son chien, hisse son bagage sur sa mule et part à la découverte des splendeurs secrètes du Morvan, du Beaujolais et des Cévennes. Au cours de cette balade peu ordinaire, il va rencontrer des inconnus, se révéler au monde et qui sait, peut-être à lui même.

Avec sensibilité et finesse, Didier Cornaille poursuit son exploration du terroir et nous fait partager un voyage insolite qui est aussi une étonnante aventure humaine.

1 notes
2 lecteurs

Antoine, Parisien, est tombé sous le charme des collines et des forêts du Morvan. Un jour de promenade il découvre, choqué, une étoile de David taguée sur le portail d'une maison. La propriétaire des lieux, Clara, une vieille dame énergique et bienveillante, fait de lui son confident...

Pendant la guerre, Clara n'avait que cinq ans lorsque ses parents ont été arrêtés et déportés. Elle a été recueillie par des voisins qui ont été ses parents de substitution. Bien que devenue l'institutrice du pays, elle y est toujours restée « la Juive ». Avec, en filigrane, toutes les interrogations qui taraudent Clara et son angoisse de voir se réveiller les vieux démons...

Pourquoi notamment la petite broche ayant appartenu à sa mère se retrouve-t-elle, trente ans plus tard, épinglée sur le chemisier de l'une de ses amies ? Ses parents auraient-ils été dénoncés ? Qui connaît la vérité dans le village ?

Un voyage insolite et poétique à travers les tout petits terroirs de France. Une encyclopédie unique en son genre, qui marie l'histoire des hommes à celle des paysages, l'évocation des cultures locales à la découverte des forces géologiques qui ont façonné la nature.

Une somme patrimoniale, par un auteur qui connaît les multiples paysages de la France.

Les Amognes, l'Artense, le Boréon, la Bouriane, le Capcir, la Forterre, la Gallésie, la Lémance, la Margeride, les Mauges, le Quercorb, le Ségala, le Volvestre, le Valgaudemar.....Autant de noms familiers pour ceux qui y vivent, mais mystérieux pour le voyageur.

Les tout petits pays de France ont ceci de magique qu'ils sont à la fois très français et très exotiques, car s'ils ont tissé l'histoire de la nation, ils ont aussi le plus souvent gardé toute la force de leur particularisme.

Didier Cornaille, grand marcheur et auteur bien connu des collections terroir, a parcouru pendant dix ans la France au pas de son cheval. C'est ainsi qu'il a imaginé cette géographie exceptionnelle : c'est la France vue du ciel, mais en rase-mottes, par-dessus les collines jusqu'au creux des vallées, depuis la source à peine visible sous les herbes jusqu'à l'estuaire qui se déploie face au large.

On y découvre que les frontières restent bien vivantes, malgré les conquêtes et les lois des régimes centralisateurs, parce qu'elles ont été tracées par une rivière, une lande, un coteau crayeux bien plus que par la folie guerrière des hommes.

1 notes
1 lecteurs

Dans un hameau du Morvan, le jeune François cherche sa voie, tiraillé entre son lourd héritage familial et son besoin de rupture, d'émancipation.

Au coeur d'un hameau du Morvan, l'avenir de la ferme-auberge de l'Huis-Maugrit, sur laquelle veille encore Marie Courbet, la matriarche, repose dorénavant sur les épaules du petit-fils, François. Autour de cet univers secret, figé, le monde bouge, ébranlé par la modernité.

Assumer l'héritage ne ferait pas peur au jeune homme n'était l'angoissante question de ses origines. Tout le monde sait, bien sûr, mais personne, surtout pas Marie, ne veut le libérer de ce secret qui tourne pour lui à l'obsession...

Un roman d'une grande justesse sur le thème de l'héritage et de la transmission.

1 notes
1 lecteurs

Afin de sauvegarder l'âme de leur hameau de l'inexorable course du profit et du progrès, des habitants, avec à leur tête Thibaut, un ado plein d'idées, se mobilisent...

De ce hameau tranquille, les Ruées, qui a vu sa population fondre comme neige au soleil notamment avec l'envolée des jeunes vers la ville, ne subsistent que l'auberge, la vieille gare et quelques habitations. Une poignée de fidèles aiment se retrouver à l'auberge, lieu d'une riche tradition familiale, où Mathilde a élevé seule Adeline et Thibaut, aujourd'hui adolescents. Bientôt un projet met en concurrence l'auberge de Mathilde et une zone artisanale, dont la municipalité attend beaucoup pour le développement du village voisin et pour l'emploi... Jusqu'à ce jour, grâce à l'auberge et la gare, même désaffectée, les gens du hameau avaient le sentiment de conserver, aussi fragile soit-elle, l'âme des Ruées. Pour combien de temps ? Mais il y a les choucas, ces élégants oiseaux noirs qui nichent sur le toit de la vieille gare ! Dès lors, les causes se confondent. Toucher aux choucas, c'est s'en prendre aux gens du hameau... Et le timide Thibaut sait, lui, d'un crayonné habile, comment rallier le plus grand nombre à leur cause, comment sauver l'auberge, comment joindre aux belles paroles les vraies résistances...

(Source : Presses de la Cité)

1 notes
1 lecteurs

Une jeune violoniste découvre la beauté d'une région au passé parfois troublé, en enquêtant sur une tragédie que la mémoire locale a soigneusement effacée. Il y a soixante-dix ans, des hommes ont disparu au cœur du Morvan forestier, dans une mine de fluorine....

Mathieu, jeune garde forestier, traque le moindre départ de feu dans les plantations de sapins de Douglas dont le Morvan regorge. Un beau matin, il voit s'échapper de la ferme abandonnée de Montcouvert une colonne de fumée. Qui donc fait du feu au milieu des bois ? Mathieu y envoie Baptiste, son meilleur ami, en vacances chez son grand-père, l'ancien aubergiste du village. Ce cavalier émérite découvre avec stupéfaction qu'une jeune femme, violoniste, a établi son campement à la ferme. Autre étrangeté, elle semblerait avoir choisi ce lieu pour jouer en pleine nature. Subjugué par Guillermina, Baptiste va l'aider dans sa quête, car elle lui confie être à la recherche d'une mine de fluorine - ce minerai qui fit la richesse de la région - où son grand-père serait mort.

Un drame que la mémoire locale a soigneusement effacé. Quel rôle Clément, le grand-père de Baptiste, qui vivait là a-t-il joué enfant ? Quelles tensions entre les habitants, qui se haïssent d'une vallée à l'autre, ont tissé cette histoire trouble ?

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode