Livres
433 703
Membres
355 796

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Didier Fossey

21 lecteurs

Activité et points forts

Thèmes principaux

ajouté par Lili-Prune 2015-07-22T12:35:10+02:00

Biographie

Didier Fossey est né le 11 décembre 1954, son père est policier, il lui inoculera le virus, car en plus d’écrire des polars, Didier fait partie de la grande maison, et ça se sent dans ses écrits.

De 1986 à 2000 il œuvre au sein de la brigade anti criminalité de nuit en groupe d’investigation, puis en 2001 il est affecté au groupe de recherches et d’investigations – dans le 13è à Paris jusqu’en 2003 où il prend en charge le bureau de police administrative de cet arrondissement.

(Source : http://www.atelier-mosesu.com)

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Quelques chiffres

Note moyenne : 6.69/10
Nombre d'évaluations : 12

0 Citations 15 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Didier Fossey

Sortie Poche France/Français : 2018-06-18

Les derniers commentaires sur ses livres

Commentaire ajouté par roxanne31 2016-12-17T12:17:10+01:00

Un tome plus sombre que les précédents mais toujours avec autant de réalisme. dans ce tome on suit en parallèle de l'enquête policière la déchéance d'un policier.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par roxanne31 2016-12-17T12:18:43+01:00

Un livre toujours dans la prolongation du premier même si il peut se lire indépendamment. Une enquête réaliste, des personnes attachants avec leur vie de famille.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par FaithAlice 2017-03-12T14:25:38+01:00

Ce n'est pas de la grande écriture ou un grand polar mais j'ai apprécier!! C'est léger et sans surprise, les personnages attachants... A lire pour passer le temps plus que pour l'intrigue qui est inexistante.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par marie-nel 2017-04-19T18:22:54+02:00

Didier Fossey m'avait déjà bluffée dans « Burn out », là je suis littéralement scotchée ! « Ad Unum » est complètement ADdictif, impossible de décrocher de ma lecture, tellement le suspense est entier, les pages défilent, et la tension monte de plus en plus fort. Il fait partie des romans que l'on n'a pas envie de quitter, l'histoire est passionnante, on veut savoir la fin, mais on ne veut pas aller trop vite non plus. Je peux même avouer que j'ai eu du mal à commencer une autre lecture après celle-ci ! L'auteur sait tenir le lecteur en haleine, son style est toujours aussi vif, pas d'excès, on va à l'essentiel, les chapitres sont courts, c'est précis, net et il a une façon de jouer avec nos nerfs redoutable !!

J'ai retrouvé en plus avec beaucoup de plaisir l'équipe du commandant Boris le Guenn, menant déjà l'enquête dans « Burn Out ». Je l'ai trouvée plus unie, plus sincère, et aussi pleine d'humour malgré les événements. Leur vie de famille est aussi mise en valeur, enfin surtout les problèmes et conséquences de leur travail sur leur vie de couple. La femme de Boris lui fait plus de reproches, le pauvre, il ne sait comment faire, surtout avec l'affaire qu'ils ont à démêler !

Justement pour parler d'elle ! Quelle affaire, quel sac de nœuds ! D'emblée, Didier Fossey met le lecteur au parfum et dans l'ambiance, on est avec une personne enfermée dans un tunnel entourant une pièce centrale où va se tenir son jugement, donné par des hommes masqués. Jugement, c'est vite dit, car pas de défense, la sentence est toujours coupable et mise à mort par pendaison. Le corps est retrouvé plus tard avec une inscription sur le front « Ad Unum ». Cela fait trois victimes découvertes de la même façon, avec le même mode opératoire. L'autre point commun entre elles, est qu'elles ont été jugées coupables par un vrai tribunal, mais ont eu du sursis, ou ont été relaxées. L'enquête de Boris et de son équipe va se révéler très difficile, le meurtrier étant très malin et ne laissant aucune trace après son passage. L'auteur lui a d'ailleurs donné la parole, puisque des chapitres lui sont consacrés, on en apprend plus au fur et à mesure sur son enfance perturbée, et on se rend compte surtout de sa folie dévastatrice, de son instabilité psychologique, allant jusqu'à menacer les policiers et leurs proches quand il voit que ses plans ne se déroulent pas comme prévu.

J'avoue ne pas avoir eu le temps de me poser de questions pour essayer de deviner l'identité du tueur, et pourtant, quand tout est révélé, je me suis rendue compte que c'était devant mon nez et que je n'avais rien vu ! Didier Fossey en fait voir de toutes les couleurs à Boris, il en fait de même avec nous. Ce roman est vraiment un très bon polar, voire même thriller psychologique. Mais l'auteur a su doser pour ne pas plonger dans l'horreur et le sanguinolent, il fait plus attention à l'homme, qu'il soit policier ou meurtrier, il le fait toujours passer avant le meurtre. En tout cas, l'expérience professionnelle de l'auteur donne beaucoup de réalisme, on visite le 36 quai des Orfèvres à travers les yeux de Le Guenn, avec l'escalier qui grince, ou ceux menant au tribunal. C'est un petit plus bien appréciable.

Si vous avez envie de lire un roman policier, prenant, stressant, n'hésitez plus, « Ad Unum » est fait pour vous ! Pour ma part, j'attends avec impatience une autre enquête de Boris le Guenn, et retrouver ainsi la plume de Didier Fossey, que je remercie de m'avoir fait passer un moment de lecture incroyable et inoubliable !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Xtra 2018-02-07T17:55:52+01:00

Un livre qui se laisse lire, sans plus. Une enquête policière tout ce qu'il y a de plus classique. J'ai bien aimé, mais il ne me laissera pas un souvenir impérissable.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par DesLivresEtMoi7 2018-03-11T00:46:20+01:00

C'est un polar d'une particulière intensité que l'auteur nous livre là... Fort de son expérience professionnelle dans la police, ce dernier nous entraîne à la fois au coeur d'une enquête particulièrement prenante, tout en braquant sa plume éclairante et clairvoyante sur la réalité du quotidien des forces de l'ordre, pour nous les montrer telles qu'elles sont... Et sans doute telles qu'on ne veut pas les voir... Mais je vais trop vite en besogne : Reprenons...

Ce polar, c'est tout d'abord une enquête bigrement réaliste, menée de main de maître par un auteur qui s'y connaît pour avoir lui-même consacré quelques années de sa vie à la BAC. D'une crédibilité à toute épreuve, le lecteur intègre ainsi volontiers le groupe pour mener l'enquête à ses côtés, comme s'il y était. Se laissant prendre et surprendre au fil des évènements qui le tiennent en haleine d'un bout à l'autre du roman, celui-ci ne voit pas le temps passer et arrive au dénouement en un rien de temps, tant ce bouquin se lit vite et bien.

Mais surtout ce polar nous révèle qu'un policier ne se résume pas à une arme ou un uniforme, c'est bien plus que cela. C'est un homme ou une femme, comme vous et moi... Un être humain fait de chair et de sang, doté d'un coeur avec des sentiments, avec ses forces et ses faiblesses, ses espoirs et ses désillusions... Une brigade de gens ordinaires, exerçant un métier rude et chronophage qui, le plus souvent, empiète sur leur vie personnelle au point parfois de l'envahir pour en faire un champ de ruines qu'il faut sans cesse reconstruire tant qu'on en a la force et le courage, la volonté aussi... Une profession qui s'exerce sous la pression et les contraintes venant de toutes parts et rendant la tâche toujours plus éprouvante... Voire même insurmontable... Difficile alors de ne pas voir son arme comme une échappatoire...

Et c'est sans doute là tout le talent de l'auteur : Bien loin d'accuser ou juger qui que ce soit, l'auteur n'est pas là pour désigner les responsables de cette bérézina mais se contente de nous la montrer, la constater pour prendre conscience d'une triste réalité : Nos forces de l'ordre sont en train de s'user à vouloir exercer correctement leur métier auquel ils sont le plus souvent dévoués corps et âmes au détriment de la famille ou de la santé. Alors on s'y attache, à nos personnages, on les voit avancer pour mieux reculer, on les voit évoluer bon gré mal gré, on les voit chuter puis se relever, souffrir puis serrer les dents pour se forcer à sourire... Alors on comprend, et on voudrait les aider pour rendre leur quotidien moins difficile et plus équilibré... Vaine utopie, seulement la vie est un challenge qu'il faut réaliser chaque jour...

Et parce qu'il sert son récit d'une plume fluide et sobre, d'un style efficace et adapté, d'un vocabulaire de circonstance, la lecture n'en est que plus crédible, plaisante, prenante et touchante.

[Lu en mars 2018 - Chronique complète sur mon blog]

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Anne2702 2018-03-12T18:33:05+01:00

J'adore Mandoline, je ne me lasse pas de ses aventures. J'ai apprécié de retrouver Elsa dans cette histoire.

Un Mandoline qui flirte comme souvent avec la ligne rouge

Il faut lire cette série mais ce n'est que mon avis...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par serjyo 2018-05-17T20:14:28+02:00

Excellent polar qui fait penser à la série TV Engrenage.

Très bon!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Emilie-198 2018-07-30T13:33:12+02:00

Nous revoilà plongé dans une nouvelle enquête du commandant Boris Le Guenn ! Et autant vous dire que c'est du lourd ! C'est une bombe ! C'est un feu d'artifice !!!!

Boris Le Guenn, 59 ans,est maintenant séparé de sa femme (cf la fin de Burn Out), il est toujours au 36 quai des Orfèvres. Commandant de police à la brigade criminelle, son équipe est presque entièrement renouvelée et est composée de : Antoine (présent dans la précédente équipe), Walter, Stéphane, Philippe et Nathalie. Un groupe soudé, mais qui réussi à prendre plus de recul sur la vie professionnelle (les soirées entre collègues sont moins nombreuses qu'auparavant).

Le livre commence sur les chapeaux de roue, avec un homme découvert en forêt, attaché a un arbre et atrocement mutilé aux feux d'artifice.

On entre direct dans l’enquête qui sera bien-sûr dirigée par Boris Le Guenn.

D'autres meurtres tous aussi atroces vont se succéder.

Quel point commun relie ces meurtres ?

Qui semble commencer une véritable croisade meurtrière sur fond de vengeance ?

Pourquoi toutes les victimes habitaient-elles Méré, petit village des Yvelines ?

Voilà toutes les questions auxquelles l'équipe du 36 devra répondre.

En parallèle, on suit l'internement en HP d'un tueur en série, qui semble en vouloir à notre cher commandant.

Qui est-il ? Et jusqu'où ira t-il ?

Le livre est largement documenté sur les artifices et on y découvre une experte Marie-Laure Fresnoy qui donnera quelques pistes et info à Boris.

L'écriture est encore plus fluide que dans les précédents livres, l'auteur s'affirme dans son style et s'est avec aisance qu'il nous emmène dans cette enquête à couper le souffle.

Les personnages sont minutieusement travaillés et exploités.

J'ai beaucoup aimé la fin et la manière dont elle est présentée, même si on aurait pu espérer avoir un bouquet final comme dans les feux d'artifice.

Bref, j'ai adoré, surkiffé !!!!! J’attends avec impatience de retrouver Boris Le Guenn pour de nouvelles enquêtes, car je ne vous cache pas que j'adore suivre au fil des livres des personnages comme celui-ci.

Alors oui, ce dernier polar de Didier Fossey fait parti de mes coups de cœur !!!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par rethon 2018-09-01T10:23:49+02:00

Inutile de préciser ce que signifie "Burn Out" ! Le Burn Out est l'épuisement professionnel. On ne parle pas assez de ces métiers où des hommes et des femmes consacrent leur santé et leur vie personnelle à leur métier, encore moins qu'en c'est pour veiller sur les autres citoyens avec le stresse et les risques que cela comporte ! Je suis moi mème flic ! et je comprends bien tout ça étant aux premières loges. L'auteur a fait passer ce message grâce à son statut d'auteur et je défie un lecteur d'y rester insensible.L'auteur est donc "Flic" et c'est ça fait la différence... C'est un roman écrit avec authenticité, avec le jargon qui le rend crédible. Il peut aussi par expérience décrire les scènes, les procédures, les tensions, le travail d'équipe, le manque de personnel qui vient à bout de leur moral ! Ainsi que l'état d'esprit dans lequel ils doivent travailler...C'est du brut ! Du franc ! Mêmes personnage que dans les précédents romans.Ce qui rend ce roman encore plus attachant car on "sympathise" par la lecture avec cette équipe !

Afficher en entier

Dédicaces de Didier Fossey
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Flamant Noir : 3 livres

Bragelonne Poche : 1 livre

l'Atelier Mosésu : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode