Livres
472 417
Membres
444 889

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Dong-Hwa Kim

84 lecteurs

Activité et points forts

ajouté par mlles007 2013-11-14T21:57:30+01:00

Biographie

Kim Dong Hwa est né en 1950 à Séoul. Il fait ses débuts dans le manhwa en 1975, et remporte en 1999 le Prix de la Meilleure Création au Festival Asiatique de Bandes Dessinées de Taipei. Il est l'auteur de La Bicyclette Rouge (aux Editions paquet) et de Histoires couleur Terre (Casterman), entre autres.

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Diamant
31 lecteurs
Or
33 lecteurs
Argent
44 lecteurs
Bronze
51 lecteurs
Lu aussi
37 lecteurs
Envies
18 lecteurs
En train de lire
3 lecteurs
Pas apprécié
1 lecteurs
PAL
6 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 7.72/10
Nombre d'évaluations : 23

0 Citations 19 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Dong-Hwa Kim

Sortie France/Français : 2013-04-05

Les derniers commentaires sur ses livres

Commentaire ajouté par MiLn 2017-03-20T17:39:03+01:00
La mal-aimée

Un recueil d' histoires tendres,où les fleurs, la nature sont très présentes.De l'amour, de la douceur, de la sensualité, de la simplicité et de l'élégance dans ce roman graphique...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par MiLn 2017-06-07T17:55:26+02:00
Les nourritures de l'âme

Des petites histoires illustrées...C'est simple, c'est doux...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Do 2017-08-10T18:57:35+02:00
Histoire couleur terre, tome 1

En lisant cette "histoire" sur les femmes, écrite (et dessinée) par un homme, j'ai ressenti un grand bien-être.

J'ai pris tout mon temps pour apprécier ces tranches de vie d'une mère (veuve) et sa fille qui grandit, dans une Corée traditionnelle du début du siècle dernier.

Les relations mère-fille sont imprégnées de douceur et de complicité. Cela permet à la mère de parler, sans complexes, de la sexualité et des sentiments amoureux, à sa fille. Les hommes ne sont pas absents de cet univers féminin ; ils sont médisants, gouailleurs...ou, au contraire, très sensibles...

Les métaphores relatives à la nature (la pluie : symbole de la vie à (re-)naître ; les fleurs et plantes : la féminité), créent une atmosphère poétique, renforcée par des dessins aux traits très fins et expressifs.

Les illustrations (à l'encre de chine) des paysages et des arbres, insérées habilement dans le récit, sont d'une précision et d'une beauté à couper le souffle. J'étais fascinée et leur contemplation m'a procuré un agréable apaisement.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Do 2017-08-10T19:00:22+02:00
Histoire couleur terre, tome 2

Dans ce deuxième tome, la féminité d'Ihwa, enfant devenu adolescente va éclore. La complicité entre mère et fille qui leur permet de se livrer leurs sentiments, parfois très intimes, est toujours là... balayée de temps à autre par le vent des querelles.

Après les premiers émois amoureux (dans le 1e tome), Ihwa va être initié à la découverte des sensations de son corps par son amie (et rivale) Bang-sun et elle fait la connaissance de Deok-sam : jeune homme pauvre, sincère et travailleur. Tous les sens d'Ihwa s'éveillent alors et très épris l'un de l'autre, ils rêvent de se marier.

Or, Ihwa, jolie jeune femme enjouée, est convoité par le vieux et richissime employeur de Deok-sam

Comme dans le tome précédent, les femmes sont le sujet majeur ; la féminité est synonyme de vie, de poésie et de luminosité. le langage allégorique est présent dans beaucoup de dialogues...la femme devient fleur (forsythia, azalée, magnolia, rose sauvage...), l'homme est papillon (tigré, blanc, tacheté...ou de feu). Ihwa dit : "je préfère me consumer dans un amour brûlant. Mon homme sera aussi passionné qu'un papillon de feu".

Mais ce n'est ni un conte, ni une bluette. Nous sommes dans la Corée confucianiste du siècle dernier : les us et coutumes, ainsi que la vertu, dirigent la vie quotidienne des femmes. La mère d'Ihwa, veuve, qui tient une taverne est méprisée (elle vend nourriture et alcool !), les croyances populaires sont multiples, les mariages des jeunes filles sont souvent arrangés...

Kim Dong-Hwa raconte bien tout cela, mais de ses dessins (encre de Chine et crayon) on retient surtout le charme d'une nature omniprésente ainsi que le trait invariablement net et précis, faussement naïf qui suggère (dévoile ?) la féminité : courbes, candeur, gracilité, sensualité...rêveries...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Evanna 2018-07-02T20:25:20+02:00
La mal-aimée

Un très bon receuil de BD, les sujets qui y sont mentionné sont super et instructif peut-être, tout dépends de l'âge du lecteur.

C'est un très bon livre qui parle princpalement, d'amour, de religion et/ou de coutume, de fleurs, ...

C'est très bien.

Afficher en entier
Histoires de Kisaeng, tome 1 : La barque du destin

Une œuvre que j'ai lu en pensant lire une autre "BD" que ma professeur d'histoire m'avait conseillé. Par conséquent je n'aurais jamais lu un livre évoquant les Kisaengs qui sont l'équivalentes des geishas. L'histoire et l'intrigue sont très intéressantes mais les nombreuses répétitions font que la lecture est lente. Par ailleurs j'ai trouvé les dessins de paysages très délicats et jolis

Afficher en entier
Histoires de Kisaeng, tome 2 : La fleur de lotus et la fleur de poirier

Suite très agréable que j'ai bien aimé mais répétitive. Malgré que ce tome est poétique et bien écrit je n'ai pas réussi à rentrer réellement dedans

Afficher en entier
Commentaire ajouté par MaMt 2019-03-07T16:25:06+01:00
Histoire couleur terre, tome 1

Histoire couleur terre n'est pas mon premier manhwa lu et ne sera pas le dernier. Je suis plus une adepte des mangas et manhuas, mais j'ai vraiment envie de lire plus de bandes dessinées asiatiques.

Nous suivons une petite demoiselle, Ihwa, qui vit seule avec sa mère, patronne d'une taverne dans un petit village coréen du siècle dernier. Elle se pose beaucoup de questions, ce qui est tout à fait normal au fur et à mesure qu'elle grandit. On la voit passer de petite fille à jeune adolescente; elle en apprend plus sur son corps, sur la féminité, sur les hommes et l'amour.

J'ai aimé le côté tranche de vie, le côté simple de la vie. C'est poétique, doux, une histoire très féministe en fait. Une ode à la femme très souvent comparée aux fleurs. C'est important de voir la condition de la femme à cette époque; j'ai aussi apprécié la relation mère/fille très fusionnelle, et on a donc un parallèle entre deux générations dont on suit les peines et les joies. La mère d'Ihwa a elle aussi une vie pleine de rêves et de regrets. On a parfois le point de vue de certains hommes et garçons qui m'ont souvent dérangé, dans leur façon de parler des femmes ou dans leurs gestes sans équivoque, même si évidemment, ils ne sont pas tous comme ça.

J'ai bien aimé le graphisme étrangement. Il y a un côté vintage, très simple, sans fioritures, avec une certaine finesse dans le trait de crayon, avec des éléments très souvent mieux dessinés que d'autres et un design des personnages assez étrange mais peu importe au final, je me suis laissée porter car tout est dans la contemplation. C'est très particulier et nul doute que certains ne seront pas sensibles aux dessins.

J'ai trouvé ce manhwa très juste, romantique, élégant, un peu mélancolique par moment. C'est une histoire racontée avec finesse et délicatesse, avec des sens cachés et diverses figures de style (métaphores, comparaisons...) qui sont subtiles et bien pensées. Il me tarde de lire les deux derniers tomes car c'est vraiment une bien jolie découverte.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par MaMt 2019-03-26T16:35:06+01:00
Histoire couleur terre, tome 2

J'avais plutôt bien aimé le premier tome d'Histoire couleur terre, une lecture qui m'a changé de ce que je lisais d'ordinaire. Une jolie découverte, faisant l'éloge de la femme.

Ihwa est une adolescente maintenant, qui a désormais de plus grandes aspirations. Elle est en quête du grand amour, le vrai, le bon. Sa mère lui répète souvent "jamais deux sans trois!". Alors, est-ce ce grand jeune homme fort et gentil, Deok-Sam? Une idylle est en train de naître petit à petit.

Parallèlement, la mère d'Ihwa est en plein doute, la solitude lui pèse plus que jamais. Elle est toujours dans l'attente de la venue de son amant, l'écrivain itinérant et ses visites sont trop rares et trop courtes. Quel avenir pour eux? De plus, elle repense à son défunt mari, sans compter qu'Ihwa lui cause bien des soucis sans le vouloir.

La relation mère/fille est plus que jamais fusionnelle, elles sont de plus en plus proches au fur et à mesure qu'Ihwa grandit et cette dernière se confie beaucoup plus à sa mère bien qu'il y ait des sujets un peu plus personnels qu'une jeune fille a parfois du mal à aborder. Une certaine jalousie s'installe aussi, une jalousie de la mère pour sa fille mais en même temps, elle a aussi peur de voir sa fille prendre son envol et la défend bec et ongles contre ceux qui veulent lui nuire.

J'aime toujours cet aspect de comparer les femmes aux fleurs, aux éléments de la nature, au printemps en général. Cela est fait en finesse et de façon poétique. Les dialogues sont donc très intelligents et invitent à la réflexion.

La question de la sexualité est encore plus mise en avant, ce qui est normal en un sens puisqu'Ihwa est désormais une adolescente. C'est assez drôle de voir la perception du sexe qu'avaient les gens à l'époque alors qu'aujourd'hui, ce n'est plus vraiment un tabou. Ce tome est la découverte du corps, de nouvelles sensations, d'expériences, de gênes et de malentendus. Aussi, on en apprend plus sur la Corée d'autrefois avec ses traditions, ses us et coutume.

En bref, on a une bien jolie avancée dans l'histoire. Ce manhwa est très féministe et poétique, plein de douceur et de justesse et il me reste donc à découvrir le troisième et dernier tome pour enfin connaître le destin de la mère et de la fille.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par MaMt 2019-04-11T15:17:38+02:00
Histoire couleur terre, tome 3

Histoire couleur terre est vraiment un manhwa qui me change de ce que je lis d'ordinaire, qui m'a quelque peu fait sortir de ma zone de confort. J'aime en effet aller vers des lectures qui ne sont pas de mon registre pour une bonne (ou une mauvaise) surprise et là, je dois dire que ça a été une bonne surprise!

Spoiler(cliquez pour révéler)Deok-Sam, celui qu'aime Ihwa, est obligé de partir pour un temps. La séparation est difficile et douloureuse pour les deux jeunes gens, signe qu'ils s'aiment vraiment, c'est un vrai premier amour. Une promesse les lie alors. L'attente est longue pour Ihwa, qui sait enfin ce que ressent sa mère depuis des années, elle qui attend toujours les visites trop rares de son amant, écrivain itinérant. Ces instants vont donc rapprocher encore plus la mère et la fille, elles sont plus proches que jamais, se ressemblent plus que jamais. Ihwa a bien grandie et mûrie et quand son fiancé revient, il est temps pour sa mère de la laisser partir, de laisser le magnifique papillon prendre son envol. Pour Ihwa, c'est une toute nouvelle aventure qui commence auprès de celui qu'elle aime, en tant que femme mariée! Sa mère aussi a enfin droit au bonheur!

Je me suis vraiment faite aux dessins si particuliers qui ne plairont sans doute pas à tout le monde. C'est d'une simplicité, sans fioriture, juste de la beauté pure et simple.

Un dernier tome plein de mélancolie, de douceur, qui sent le printemps avec tellement de messages, qui parle d'amour, de sexualité, de féminisme où 'on a pu voir l'évolution d'Ihwa de son enfance à sa maturité! J'ai aimé les sous-entendus, les comparaisons, les métaphores qui sont fais de façon juste et apporte de la poésie à l'histoire.

En bref, c'est une bien jolie découverte, je pensais au début ne pas accrocher à cette saga mais finalement, ça a bien passé! C'est un manhwa extrêmement féministe qui transmet de nombreux messages forts et importants!

Afficher en entier

Dédicaces de Dong-Hwa Kim
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Casterman : 6 livres

Paquet : 3 livres

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode