Livres
564 478
Membres
616 714

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Eleonore Devillepoix

Auteur

273 lecteurs

Activité et points forts

Thèmes principaux

ajouté par PatateB4 2020-03-11T00:43:30+01:00

Biographie

Née en 1991, Eléonore Devillepoix a passé son enfance dans la campagne normande, à chasser des grenouilles à l’épuisette et à dévorer des histoires. Ces lectures lui ont laissé un goût pour les livres d’aventure et la conviction qu’un bon roman jeunesse doit pouvoir plaire aux adultes. Le personnage d’Arka date de cette époque. Celui de Lastyanax a été inspiré par ses études de politique et de philosophie à Munich, Paris et Londres. La construction de La ville sans vent s’est achevée à sa sortie des bancs universitaires, grâce à l’esprit critique de sa famille et au forum d’auteurs Plume d’Argent. Aujourd’hui, Eléonore Devillepoix vit trois vies en parallèle : attachée parlementaire européenne à Bruxelles en semaine, joueuse de quidditch le weekend et écrivaine la nuit.

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Diamant
84 lecteurs
Or
153 lecteurs
Argent
74 lecteurs
Bronze
32 lecteurs
Lu aussi
17 lecteurs
Envies
520 lecteurs
En train de lire
15 lecteurs
Pas apprécié
5 lecteurs
PAL
294 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 8.1/10
Nombre d'évaluations : 170

0 Citations 97 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Eleonore Devillepoix

Sortie France/Français : 2020-10-14

Interview

Vidéo ajoutée par mantrisse 2020-06-14T10:44:02+02:00

Les derniers commentaires sur ses livres

Commentaire ajouté par alain42 2021-08-04T09:48:52+02:00
La Ville sans vent, Tome 1

Ce livre m'a fait penser à harry Potter je l'ai trouvé pas trop mal

Afficher en entier
La Ville sans vent, Tome 1

Je voulais lire cette duologie depuis longtemps. J'en avais de si bons retours. Et ils sont justifiés sauf qu'avec moi, ça a pêché.

Soit j'ai mis trop de temps à le lire.

Soit l'anticipation de divers événements et révélations ont gâché ma lecture.

Et je pencherai pour cette seconde hypothèse.

L'univers est créatif. Bien que fantasy, la terminologie, les descriptions vestimentaires et architecturales nous replongent dans les civilisations antiques. Le modèle politique est également calqué sur les romains. Dans tous les cas c'est assez instructifs pour un jeune public. Le tout condensé de mages, d'Amazones et d'anima sans omettre un serpent clairvoyant, l'ensemble hétéroclite fonctionne bien. Le récit prend son temps pour mettre en place les divers éléments clé pendant que nous suivons Arka et Lastyanax. Deux personnages que tout oppose et tout rapproche à la fois. Mais on peine à s'attacher à eux. Je crois que j'ai eu plus d'empathie pour le lémure que tous les autres. Maintenant, l'histoire est vraiment chouette. Il faut garder à l'esprit si nous sommes de ces lecteurs aguerris, que nous ne sommes pas le public visé et qu'il nous manquera fatalement plus d'explications, de profondeurs (notamment les liens du mentor et sa disciple) et de détails.

Néanmoins l'ensemble est très cohérent. Beaucoup d'aspects sont expliqués sans que se soit tiré par les cheveux.

Et puis on n'y perd pas au change, la plume est excellente. La richesse du vocabulaire a été très appréciée pour ma part. Je ne manquerai pas de suivre et terminer les péripéties de Arka et Lastyanax.

Afficher en entier
La Ville sans vent, Tome 1

La couverture et l'avis plus que positif d'une de mes librairies fétiches m'a donné envie de lire ce livre et je n'ai pas été déçue. Spoiler(cliquez pour révéler) Peut être juste un peu la fin justement qui me laisse sur ma faim. Souvent la fin d'un tome donne quand même une petite fin même si un peu de suspense nous donne envie de la suite mais ici, on s'arrête en laissant tout en suspend.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Adeia 2021-08-13T15:24:51+02:00
La Ville sans vent, Tome 1

Un univers qui manquerait selon moi de description mais les personnages, leur relation et l'enquête qu'ils mènent est très prenante !

Afficher en entier
La Ville sans vent, Tome 1

j'ai beaucoup aimé l'histoire, les personnages le très sérieux Lastyanax et l 'intrépide Arka, les lieux, les complots, la couverture est belle aussi

Afficher en entier
La Ville sans vent, Tome 2 : La Fille de la forêt

une très bonne suite , les personnages sont de plus en plus attachants, il y a des révélations sur la naissance d'arka l histoire ést bien menée

Afficher en entier
La Ville sans vent, Tome 1

On part sur un roman avec plusieurs points de vue, dans un univers de fantasy. On est sur la découverte pour Arka de cette fameuse ville construite en paliers, tandis que Lastyanax se retrouve propulsé dans la vie politique de la cité.

L'histoire est très sympathique à suivre, dans un décor que je me suis bien imaginée, avec ces différents niveaux et ces tortues qui servent de moyen de transport. Pas trop de surprise sur ce qui est du fonctionnement des classes sociales pour la ville, on sait bien qui on retrouve dans les plus bas niveaux. On est sur un fond d'enquête pour les personnages, ces derniers poursuivant chacun leurs propres objectifs également.

Et évidemment, de la magie est de mise puisque nous retrouvons des mages dans cette cité ! Que ce soit dans un tournoi ou dans des actions d'infiltration, Arka y fait plusieurs fois face.

J'ai apprécié suivre les aventures des personnages. J'ai eu une préférence pour Arka, très espiègle au point de ne pas toujours réfléchir avant d'agir, mais que j'ai trouvée attachante malgré tout, et que j'ai aimé suivre. J'ai un peu moins accroché au caractère de Lastyanax, plus centré sur lui-même, parfois un peu plus "pète-sec", mais cela ne m'a posé de problème de suivre son point de vue dans certains des chapitres.

En dehors de cette enquête et des quelques notions de magie (ce n'est pas la part la plus importante du roman bien qu'elle ait sa place), l'autrice aborde durant quelques passages les questions de la place de la femme en société mais aussi dans la vie politique. C'est notamment par le biais de Pyrrha, qui cherche à faire-valoir plus de droits pour les femmes qu'elle le fait, même si ce n'est pas le sujet central du roman.

On est ainsi entre enquête, politique et une touche de magie dans cet univers qui fonctionne bien, et dans lequel on se laisse emporter facilement. Un livre, qui bien qu'il ne m'a pas complètement emportée, a vraiment de quoi plaire et m'a fait passer un bon moment !

Afficher en entier
La Ville sans vent, Tome 1

Dans quelques jours, les votes pour l’édition 2021 du PLIB seront clos. Et, il serait peut-être temps que je me décide à partager avec vous mes avis sur les différents finalistes ! Attaquons tout de suite par La Ville Sans Vent d’Eléonore Devillepoix.

Dès les premières pages, j’ai été captée par ce roman, à la fois subjuguée par les descriptions et la découverte de ce nouveau monde, mais aussi impressionnée par la qualité de la plume. Il faut dire que l’auteure donne rapidement quelques pistes concernant l’intrigue de son récit, le tout saupoudré d’un peu d’action et de magie. J’étais alors certaine que j’allais adorer cette lecture et peut-être même avoir un coup de cœur !

Si La Ville Sans Vent est le premier roman d’Eléonore Devillepoix, je ne l’ai absolument pas ressenti. Au contraire, j’ai trouvé sa plume très agréable et déjà bien maîtrisée. L’autrice dose parfaitement les descriptions pour ne pas trop alourdir le récit tout en nous permettant d’imaginer chaque élément. Je déambulais dans les rues ou les bâtiments en compagnie des personnages. De plus, même si ce roman s’adresse, à priori, à un public jeune, le vocabulaire est vraiment riche et diversifié. Selon moi, il peut plaire au plus grand nombre, peu importe l’âge.

Concernant les personnages, nous suivons Arka, une jeune guerrière intrépide de treize ans qui visite Hyperborée pour la première fois. Elle pense y retrouver son père, un homme qu’elle n’a jamais connu. Le second héros se prénomme Lastyanax, il s’agit d’un jeune politicien de dix-neuf ans. Plutôt ambitieux, il n’imaginait pas devenir ministre aussi rapidement et encore moins, parce que son mentor aurait été mystérieusement assassiné. Alors que Lastyanax recherche le coupable de ce crime, il va être amené à rencontrer Arka. Chacun a besoin de l’autre pour des raisons différentes. Ensemble, ils vont coopérer afin de réussir à atteindre leurs objectifs. Ce duo vous semble improbable ? Vous avez raison ! Arka et Lastyanax ont des caractères très différents, à tel point que leur relation est plutôt conflictuelle. Néanmoins, j’ai adoré les suivre et j’ai souris plusieurs fois face à leurs échanges. Généralement, lorsque l’on pense duo en littérature, il est souvent question de meilleurs amis, de couples ou encore de membres d’une même famille. Il est beaucoup plus rare de voir deux inconnus, dont l’âge et le caractère sont si différents. Leur relation connait une belle évolution et se transforme petit à petit en véritable amitié. C’est un duo complémentaire où chacun va aider l’autre à grandir.

Par ailleurs, j’ai également beaucoup aimé les deux amis de Lastyanax, Pétrocle et Pyrrha. Le premier est tellement nonchalant mais si touchant. La seconde est intelligente et possède une grande force de caractère. Elle défend les droits des femmes dans cette cité misogyne. Je me suis facilement attachée à eux.

Pour ce qui est de l’univers, l’histoire se déroule principalement en huit clos, au sein d’Hyperborée. Cette cité est construite sous forme de niveaux, les plus bas étant réservés aux classes pauvres et les plus hauts, aux personnes riches et influentes. Hyperborée est une ville très colorée et pleine de surprises. Au fil des pages, on découvre son passé, son fonctionnement et ses coutumes. Grandement inspirée de la Grèce Antique, j’ai adoré parcourir ses rues.

Enfin, l’intrigue est le point le plus épineux à traiter selon moi. Dans un premier temps, j’ai adoré suivre les mésaventures d’Arka : le début de son périple pour rejoindre Hyperborée, le Prix du Basileus, les épreuves lors de l’Attribution, la découverte du système de magie et des créatures qui peuplent ce monde. J’étais totalement captivée par ces passages qui permettaient de contrebalancer avec les moments plus lents ou sérieux en compagnie de Lastyanax. De façon générale, le rythme reste bien dosé mais, au fur et à mesure, j’avais tout de même cette impression de patauger et de traverser quelques longueurs, notamment lors du moment du procès. Cela reste mon ressenti personnel et ne gâche en rien la qualité générale du récit. Chaque élément est indispensable pour mettre en place les pièces de l’échiquier et pouvoir comprendre tous les enjeux de ce premier tome mais également amorcer l’intrigue du second.

En bref, j’ai passé un agréable moment en compagnie d’Arka et Lastyanax. J’ai eu un coup de cœur pour plusieurs passages de ce roman mais l’intrigue perd un peu de rythme sur la deuxième partie du récit avant de se relancer et nous révéler l’intégralité des enjeux de cette saga.

https://alexlovebooks.home.blog/2021/09/09/la-ville-sans-vent-tome-1-deleonore-devillepoix-plib2021/

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Brocy 2021-09-10T21:26:24+02:00
La Ville sans vent, Tome 1

https://www.instagram.com/p/CTpxJeBq6XM/

« La Ville sans vent » fut une excellente surprise pour moi. Un univers comme je les aime : addictif, bien développé, prenant, des personnages auxquels je me suis directement attachée.

J’ai été séduite dès les premières pages par cet univers riche et intéressant, peuplé de mages, d’Amazones et d’anima qui, certes, met du temps à se mettre en place, mais je trouve cela nécessaire justement pour bien comprendre le fonctionnement.

J’ai également fort apprécié l’ambiance pesante, limite conspirationniste, mais surtout une ambiance pleine de magie. Tout cela attisait ma curiosité à un tel point que j’ai dévoré ce livre en très peu de temps.

Les histoires entre les peuples semblent assez réalistes. Au niveau de l’intrigue, (pour éviter tout spoil, je vais être très brève), la fin est remplie de révélations auxquelles on ne s’y attendait pas du tout.

Concernant les personnages principaux, Lastyanax et Arka, je m’y suis directement attachée. Lastyanax est un jeune homme intéressant, loyal, intelligent. Arka est une jeune fille de 13 ans ayant un petit côté rebelle, qui m’a bien plu, son émerveillement face à Hyperborée, son courage, sa fougue.. La relation entre les 2 protagonistes est très belle et surtout très touchante.

La plume d’Eleonore Devillepoix est sublime. La terminologie et les descriptions nous plongent dans une civilisation antique. J’ai adoré !

Un petit plus (mais pas des moindres) : l’objet-livre absolument MA-GNI-FI-QUE !!! J’adore !

Je n’ai qu’une hâte : me replonger dans cet univers et retrouver Arka et Lastyanax avec le tome 2 ! Vous l’aurez compris : il s’agit vraiment d’un gros coup de cœur pour moi ! Je ne peux que vous le conseiller !

Livre lu dans le cadre du PLIB 2021

Afficher en entier
La Ville sans vent, Tome 2 : La Fille de la forêt

Une bonne suite, bonne écriture j'ai passé un bon moment en le lisant

Afficher en entier

Dédicaces de Eleonore Devillepoix
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Petit homme : 1 livre

Hachette Romans : 1 livre

Hachette : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode
Array