Livres
528 214
Membres
548 180

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Éliette Abécassis

Auteur

489 lecteurs

Activité et points forts

ajouté par Miss Naboo 2009-08-29T17:38:18+02:00

Biographie

ncienne élève de l'École normale supérieure, elle a obtenu l'agrégation de philosophie et enseigne la philosophie à Caen. Son père, Armand Abécassis, enseigne la philosophie et est un historien renommé de la pensée juive. Elle-même est pratiquante et son éducation et sa vie sont baignées de la religion et de la culture juive.

Pour son premier roman Qumran, elle ne s'est pas contentée de ses connaissances préalables sur le monde hébreu, elle a poussé ses recherches jusqu'en Israël, à Jérusalem, à Qumran et est allée aussi aux États-Unis afin d'obtenir le plus de renseignements possibles. Les recherches auront duré trois années. Elles seront payantes : Qumran sort en 1996 et obtient immédiatement un succès énorme, il est alors traduit en dix-huit langues. Les principales maisons d'édition avaient refusé le manuscrit, jusqu'à ce que Ramsay, qu'Eliette Abécassis a pu connaître grâce à son père, accepte avec enthousiasme.

L'année suivante est publié L'Or et la cendre, l'histoire mystérieuse du meurtre d'un théologue berlinois. En 1998, Eliette Abécassis écrit un essai sur l'origine philosophique de l'homicide : Petite Métaphysique du meurtre. Son roman suivant, La Répudiée, est finaliste au Grand Prix du roman de l'Académie française et pour le Prix Fémina. Ce roman s'inspire du scénario qu'elle a écrit pour le film Kadosh du réalisateur israélien Amos Gitaï. Pour élaborer ce scénario, Eliette Abécassis a vécu six mois dans le quartier très orthodoxe de Jérusalem, Mea Shearim.

En 2001, Le Trésor du temple relate la suite de Qumran : les deux principaux protagonistes se retrouvent pour enquêter sur le secret du temple de Jérusalem. La trilogie de Qumran emprunte avec talent la forme du roman d'aventure et de suspens mais dissimule dans les intrigues une véritable érudition et une réelle ambition métaphysique.

Après ce dernier roman, son œuvre prend un tour plus personnel et psychologique. En 2002 paraît le roman Mon père, qui raconte la remise en cause d'une relation père-fille idyllique.

Son roman Clandestin fait partie en 2003 de la sélection des douze livres du Prix Goncourt.

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Diamant
70 lecteurs
Or
142 lecteurs
Argent
110 lecteurs
Bronze
105 lecteurs
Lu aussi
172 lecteurs
Envies
205 lecteurs
En train de lire
5 lecteurs
Pas apprécié
59 lecteurs
PAL
277 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 6.92/10
Nombre d'évaluations : 154

6 Citations 100 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Éliette Abécassis

Sortie Poche France/Français : 2019-05-15

Les derniers commentaires sur ses livres

Commentaire ajouté par Allebei 2019-12-23T23:04:22+01:00
Une affaire conjugale

Même si ce livre raconte des faits très ordinaires, très banals, je l'ai lu jusqu'au bout. Comme l'on dit : "cela sent le vécu". L'auteur a certainement entendu les récits de femmes divorcées, lu d'autres livres sur cette thématique très à la mode si elle-même n'est pas passée par là également (mais ça, je n'en sais rien puisque je ne me suis pas intéressée à la biographie de la dame en question). Par conséquent, tout est réaliste, malheureusement. Et il y a peu de rebondissements. Toutefois, à mon avis, il y a une légère invraisemblance. Agathe prend la fausse identité d'une maîtresse de son futur ex mari et discute avec lui. En même temps, elle se lie d'amitié avec un certain Solal avec qui elle échange des messages. Là, j'ai tout de suite deviné que cet homme "idéal" qui aborde sur le net Agathe la désespérée n'était autre que le méchant... Et là je me pose la question : pourquoi l'héroïne si rouée est-elle si naïve ? Sa vulnérabilité n'explique pas tout... Dans tous les cas, tout est bien qui finit bien. Et le méchant est puni... Bien fait ! (au moins ça ! Cela compense cette thématique rebattue et non originale...)

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Waterlyly 2019-12-26T21:29:35+01:00
Nos rendez-vous.

Paris, fin des années 80. Alors que Vincent et Amélie sont étudiants à la Sorbonne, ils vont se croiser par hasard au détour d’un couloir. D’emblée, l’alchimie entre ces deux jeunes est immédiate. Ils passent la nuit à discuter et se donnent rendez-vous le lendemain dans un café. Vincent sera là, mais Amélie ne parviendra pas à passer outre le carcan de son éducation et ne se décidera pas à venir. Lorsqu’elle se rend compte qu’elle va passer à côté de quelque chose d’essentiel, elle accourt pour rejoindre Vincent. Ce sera trop tard, le jeune homme est parti. Il s’ensuivra alors des rendez-vous fortuits pendant près de trente ans entre ces deux êtres qui auraient dû être ensemble.

Je ressors conquise de ce magnifique roman et je peux même affirmer qu’il s’agit d’un coup de cœur. Éliette Abécassis m’a proposé une véritable parenthèse littéraire, emplie de douceur, d’amours, qu’elles soient réciproques ou contrariées. Je me suis laissée entraîner par ces personnages et leur histoire respective, avec en filigrane leur amour contrarié.

Éliette va nous offrir une analyse du couple d’une acuité rare. Elle va nous faire réfléchir, et immanquablement, je me suis questionnée. Elle va aborder le thème du véritable amour, mais aussi de la passivité dont on fait preuve bien trop souvent en ce qui concerne ce sentiment. Combien de personnes passent à côté de l’être aimé pour finalement épouser une autre personne par convenance, par le qu’en dira-t-on ?

Éliette Abécassis fait preuve d’une grande acuité et de beaucoup de clairvoyance. Elle évoque avec beaucoup de justesse les sentiments, et je n’ai pu que croire en cette histoire et me laisser emporter. Les deux personnages sont bouleversants, touchants, forts mais également faibles à bien des égards. Ils ne réussissent pas à se libérer pour vivre leur amour pleinement.

La plume est tout en douceur. J’ai été conquise par le style de l’auteure auquel j’ai totalement accroché. Le roman est court et pourtant, il est d’une densité émotionnelle rare. J’ai été en totale immersion et bouleversée par cette histoire de rendez-vous qui n’aboutissaient pas vraiment, finalement.

Un magnifique roman où l’auteure va décortiquer les relations amoureuses avec beaucoup de justesse et une grande acuité. Elle nous offre une analyse pertinente au travers de deux personnages qui devront se libérer pour pouvoir s’aimer, tout simplement. À découvrir sans hésiter.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Root 2020-01-08T20:16:27+01:00
Nos rendez-vous.

« Elle se demanda s’il allait lui donner son numéro de téléphone, s’il désirait l’appeler, si elle lui plaisait comme il lui plaisait. S’il valait mieux le montrer ou le cacher, le taire tout à fait. Si elle était assez belle, ou s’il y avait un défaut rédhibitoire, quelque chose en elle qui ne lui conviendrait pas, son nez trop grand, ses pommettes trop hautes, ses cheveux mal coupés, son allure pas trop féminine. Elle fut impressionnée par sa façon de parler, sa mèche sur les yeux, son assurance, la beauté de son visage, l’intensité de son regard, sa voix chaude, profonde et pourtant fine, subtile. Un caractère affirmé mais doux, il était poli et bien éduqué, un peu distant mais sympathique. Un zeste de fantaisie, comme une folie douce. On le sentait parfois ailleurs, dilettante, rêveur. Il faisait de la musique, du piano, c’était ce qu’il aimait par-dessus tout. »

Paris, fin des années 1980. Ils viennent de s’inscrire à la Sorbonne et engagent la conversation. Elle s’appelle Amélie, et doute qu’il puisse s’intéresser à elle ne serait-ce qu’une seconde. Lui s’appelle Vincent, et il est certain que cette fille, avec son air « innocent et malicieux à la fois », lui plaît. Du soleil couchant sur l’île Saint-Louis à l’étal d’un bouquiniste sur les quais de la Seine – Vincent offre à Amélie Lettre à un jeune  poète de Rilke, en échange duquel elle lui fait cadeau d’une édition originale de Belle du Seigneur d’Albert Cohen –, le ton se fait plus confidentiel et chacun y va de son secret. La magie de ce premier rendez-vous improvisé opère : ils conviennent de se revoir au café de la Sorbonne quelques jours plus tard. Vincent attendra une heure durant, Amélie ne viendra pas. Un oubli, un… rêve ? Il passe à autre chose, il a des projets, un tour d’Europe avec des amis. Tant pis… Ce n’était pas un oubli, Amélie a eu un « imprévu ». Elle est venue, mais trop tard. Et ce n’est pas seulement Vincent qu’elle a manqué ce jour-là…

Dès lors, Amélie et Vincent n’auront de cesse de se croiser (des rencontres parfois provoquées), pour s’apercevoir qu’aucun des deux ne s’est accompli. De désillusions en échecs cuisants, de sourires de façade en duplicité, la résignation feinte donne au quotidien un goût amer. Jusqu’à l’impardonnable. Pour soi, pour les autres.

Ce roman défile sous les doigts aussi vite que les années que survolent les personnages sans jamais réellement les vivre, tous deux embourbés dans des existences qui ne leur conviennent pas. Elle, la provinciale à l’éducation stricte, lui, né à Montmartre d’une famille aisée où l’on ne pouvait réussir à moitié, ont remisé leurs idéaux sous les conventions sociales et oublié la passion. L’évidence dans l’écriture, ce naturel, qui prouve qu’il n’est pas nécessaire d’en faire trop pour faire bien, donne à cette belle histoire des allures de conte moderne. Cette vision contemporaine du couple sonne infiniment juste et incite à prendre le temps de regarder autour de soi. En soi, aussi, pour saisir l’importance de nos choix, de nos propres rendez-vous manqués et de ceux, décisifs, qui nous ont menés là où nous sommes aujourd’hui. Un doux mélange de nostalgie, d’introspection et d’optimisme, à qui veut bien le voir.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Chevalerie 2020-01-27T16:39:38+01:00
La Dernière Tribu

Le sujet était tellement intéressant, je suis d'autant plus déçu par la narration qui m'a ennuyé au possible.

Pour ma part le récit a manqué de punch, d'action , de rythme.

J'attendais beaucoup de ce livre et de cette auteur, et je suis d'autant plus triste que j'en garde un goût mitigé.

Je dirai juste dommage!!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Alysvidal 2020-03-17T12:19:36+01:00
Nos rendez-vous.

Un livre très bien écrit. Où se mêle les hasards de la vie

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Edlitham 2020-03-24T13:20:54+01:00
L'Ombre du Golem

Magnifique livre. Les illustrations de Benjamin Lacombe sont comme toujours envoutantes et rajoutent un plus à l'écrit !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par x-Key 2020-04-05T00:07:43+02:00
Mon père

En moins de 150 pages, Eliette Abécassis livre un condensé des relations entre une fille et son père disparu deux ans plus tôt. Une relation tumultueuse, entre passion et rancœur. J'ai trouvé la lecture laborieuse à cause des très nombreuses anaphores, notamment de "mon père" qui revient une bonne centaine de fois tout au long du livre. Certains passages sont vraiment jolis mais, souvent, la poétique l'emporte sur le sens. J'ai parfois eu l'impression d'assister à un étalage de pensées désordonnées ce qui rendait l'écriture assez désagréable à lire.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par alyssa2410 2020-04-21T12:04:57+02:00
L'Ombre du Golem

En se basant sur des faits historiques réels et sûrement peu connus, Agnès Abécassis et Benjamin Lacombe sont arriver à créer un subtil mélange entre conte, philosophie, récit et fantastique où chacun sublime cette histoire à sa manière, d’un côté par une plume tendre et prenante et de l’autre, par des illustrations magnifiques qui collent au récit. « L’ombre du Golem » mêle donc histoire et mythe en étant extrêmement touchant et émouvant notamment grâce à la petite Zelmira, pleine de sagesse et de courage.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par nanou38160 2020-05-02T08:19:14+02:00
Nos rendez-vous.

J'ai beaucoup aimé cette histoire de rendez vous manqués du lien qu'il reste entre deux êtres qui s'aiment mais que la vie décide de séparer ...on lit vite et on a envie de savoir

Afficher en entier
Commentaire ajouté par zenpoete60 2020-05-17T15:20:44+02:00
Nos rendez-vous.

"Dans la vie, on peut aimer plusieurs fois, mais on n'a qu'un seul amour."

Je l'ai lu en deux après-midi.

Une écriture très cinématographique qui me rappelait les films de Claude Sautet.

L'histoire d'un acte manqué.

L'histoire d'un rendez-vous.

Des histoires d'amour et l'histoire d'un amour.

Une chronique douce amère longue de 30 ans qui débute autour d'un café, place de la Sorbonne. C'était les années 80.

Afficher en entier

Dédicaces de Éliette Abécassis
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

LGF - Le Livre de Poche : 14 livres

Albin Michel : 14 livres

Glénat : 6 livres

France Loisirs : 2 livres

J'ai lu : 1 livre

Flammarion : 1 livre

Robert Laffont : 1 livre

Grasset : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode
Array