Livres
520 873
Membres
536 933

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Elodie Charrieras

7 lecteurs

Activité et points forts

Thèmes principaux

ajouté par ElodieCh 2020-05-10T18:37:17+02:00

Biographie

Élodie Charriéras est née en 1997, en pleine campagne du Périgord. Elle écrit ses premiers mini-textes dès son plus jeune âge. Mais elle ne tombe réellement dans l’univers du roman qu’à l’âge de treize ans. Sa première histoire est suivie d’une seconde, puis d’une autre et son adolescence se fait dans le bain des mots. À l’âge de 15 ans, lui vient l’idée qui sera la graine de sa première saga fantastique, celle de L’ensorceleur. À son entrée à l’université, où elle étudiait la psychologie, elle s’est lancée dans l’écriture du premier tome, après trois ans de maturation de son œuvre.

Elle présente ses textes, son univers et bien sûr l'auteure qu'elle est sur son site http://elodie-charrieras.e-monsite.com/

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Diamant
0 lecteurs
Or
0 lecteurs
Argent
2 lecteurs
Bronze
3 lecteurs
Lu aussi
2 lecteurs
Envies
3 lecteurs
En train de lire
0 lecteurs
Pas apprécié
1 lecteurs
PAL
0 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 6/10
Nombre d'évaluations : 3

0 Citations 4 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Elodie Charrieras

Sortie France/Français : 2020-03-01

Les derniers commentaires sur ses livres

L'Ensorceleur, Tome 1 : Charmes

Geoffrey est un jeune homme de vingt-et-un ans qui a tout pour être heureux. Il est banquier, vient d'une famille aisée et est fiancée à Charlène. Sa vie va pourtant basculer lorsqu'il va rencontrer Isaline et tomber complètement sous son charme. Mais qui est-elle vraiment ?

Isaline est une jeune brodeuse en mission pour une entité mystérieuse prénommée La Voix. La jeune femme est très douce. C'est une artiste et elle brode avec énormément de talent. Lorsqu'elle rencontre Geoffrey, c'est le coup de foudre. Pourtant, elle fera tout pour mener à bien sa mission quitte à cacher des choses au jeune homme. Que lui cache-t-elle ? Sa mission mettra-t-elle en péril sa relation avec lui ?

J'ai passé un très bon moment. Je dois avouer que j'ai choisi de lire ce roman pour trois raisons. La première étant la couverture que je trouve absolument sublime. La deuxième étant le résumé qui m'a vraiment donné très envie. Et la dernière qui est Isaline. En effet, je trouve ça assez drôle de lire un roman avec ton prénom dedans, surtout que c'est la première fois que je le vois dans un roman. Ainsi, je me suis lancée dans ce roman en étant impatiente d'en savoir plus.

Je suis entrée très facilement dans ce roman. Le but de ce premier tome est de poser les bases de l'univers, de présenter les différents personnages et de mettre en place l'intrigue. Mais une fois cette étape passée, nous avons de l'action, des mystères, des rebondissements et de l'aventure. Les pages ont alors défilées et se sont enchaînées.

Les personnages sont très travaillés. C'est d'ailleurs l'un des gros points positifs de ce roman. Chacun d'entre eux ont une personnalité qui leurs sont propres. Ils sont tous très attachants. Geoffrey est un protagoniste très réaliste et naturel. Il a beau toujours essayer de faire preuve de courage au quotidien, il se laisse souvent dicté par ce qu'il ressent et par ses peurs. Il n'essaye pas d'être quelqu'un qu'il n'est pas. Isaline est une jeune femme très douce et gentille mais elle a aussi un côté guerrière.

La plume de l'auteure est fluide et très agréable à lire. Elle nous transporte dans un univers alliant fantastique, magie et romance. Il s'agit d'un monde bluffant et très bien décrit.

J'ai beaucoup apprécié découvrir l'univers de ce roman. C'est une très bonne découverte. J'ai hâte d'en savoir plus sur la suite des événements.

Un premier tome surprenant qui tient toutes ses promesses et qui laisse entrevoir une très belle suite pleine d'action, de révélations, de rebondissements et d'amour.

https://paradislivresque.weebly.com/chroniques/lensorceleur-tome-1-charmes-de-elodie-charrieras

Afficher en entier
L'Ensorceleur, Tome 1 : Charmes

J’ai lu ce livre dans le cadre d’un Service Presse, je remercie Simplement Pro et l’autrice Elodie Charrieras pour leur confiance.

J’ai un avis mitigé sur cette lecture !

Dans ce premier tome, on suit Geoffrey et Isaline, le premier est un aristocrate contraint à un mariage arrangé et forcé de travailler dans la banque familiale alors Isaline quant à elle est d’un rang plus modeste, elle est douce et vit de ses broderies.

Lorsque Geoffrey rencontre Isaline plus question pour lui d’épouser Charlène, décision qui déclenche les foudres de son père. Très vite et sans se connaitre, nos deux jeunes gens deviennent un couple qui va apprendre à se connaitre au fil du temps. J’ai trouvé leur relation mielleuse et je ne suis pas arrivé à m’attacher à eux.

J’ai aussi eu du mal avec la réaction de Geoffrey, en effet Isaline lui révèle entre une sorcière et alors qu’il traite Charlène de folle avec ses fantômes, cette révélation, là ne le choque pas et il trouve même cela excitant.Je trouve cette réaction quelque peu incohérente. Une fois son destin révélé, on suit Geoffrey dans son apprentissage et ses combats, épaulé par la douce Isaline.

J’ai aussi du mal avec le père de Geoffrey qui décide de la vie des ses enfants (mariage arrangé pour tous et choix de travail, limite s’il ne leur dit pas quoi penser).

En revanche, j’ai beaucoup aimé la relation fraternelle entre Goeffrey et sa soeur Agathe. J’ai aussi aimé le mystère qui enveloppe Thaïs. Que veut-elle réellement? Qu’attend-t-elle de Geoffrey? C’est ce qui me ferra potentiellement lire la suite.

La plume de l’autrice est agréable, cependant j’ai toutefois eu du mal avec la relation des deux protagonistes car j’avais l’impression de voir deux adolescents et non des jeunes adultes.

Je pense toutefois que ce livre peut plaire si on aime la romance et le fantastique.

Afficher en entier
L'Ensorceleur, Tome 1 : Charmes

Retrouvez d'autres chroniques sur mon blog : https://lesfantasydamanda.wordpress.com

--- En toute honnêteté ---

Souhaitant soutenir les jeunes auteurs, et plus encore ceux qui ont choisi la voie de l’auto-édition, j’ai accepté avec plaisir la proposition de service de presse d’Elodie Charriéras. J’ai ainsi reçu le premier tome de sa série L’ensorceleur avec, en prime, une belle dédicace.

Je me suis alors plongée dans ce récit en dépit de mes réticences initiales. Et oui, il s’agit d’une romance paranormale… mais pas que ! L’auteure m’a en effet assuré que le côté fantastique était assez présent, ce que je confirme.

Malheureusement, cette lecture ne s’est pas faite sans heurts, j’ai même eu du mal à en voir le bout ! Sachez néanmoins que si je publie cette chronique aujourd’hui (en accord avec l’auteure), ce n’est pas pour critiquer gratuitement ce roman, mais bien pour vous donner un avis honnête. D’autres lecteurs ont d’ailleurs apprécié Charmes.

--- Et si l’histoire ne reposait pas sur des bases solides ? ---

Geoffrey, le héros de cette saga, travaille au sein de l’entreprise familiale, la banque Deneyrieux. Cependant, sa profession n’est pas un choix, mais une obligation, puisque son père s’est mis en tête de planifier son existence de A à Z, ce qui inclut également son mariage imminent avec Charlène.

Ces quelques éléments, énoncés dans le synopsis, paraissaient tenir la route. Le hic, c’est que cette cohérence apparente a rapidement disparu à la lecture des premiers chapitres. J’ai vraiment eu l’impression que l’auteure n’entendait rien au monde de la finance, ce qui est probablement le cas. Mais, dès lors, comment son personnage pouvait-il vraisemblablement endosser le rôle de banquier ?

De même, je ne comprends pas pourquoi le père de Geoffrey s’obstine à unir son fils à la folle aux fantômes, comme le dit si bien la quatrième de couverture. Si ce n’est pas un mariage d’amour – une évidence, puisque Geoffrey clame haut et fort qu’il ne ressent rien pour Charlène -, ni une alliance stratégique, dans quel but son aïeul souhaite-t-il l’y contraindre ? En vérité, il n’existe pas de raison valable, si ce n’est doter cet homme d’une personnalité dominatrice, manipulatrice et diabolique. Absurde !

--- La romance, le point qui fâche ---

Ce que je craignais le plus s’est effectivement produit : je n’ai pas apprécié l’histoire d’amour. Geoffrey aperçoit à peine Isaline qu’il en tombe éperdument amoureux. Bon, avec quelques efforts, j’ai accepté l’idée d’un coup de foudre, cependant… Nos deux héros semblent aussitôt engagés dans une relation durable, alors qu’ils se sont rencontrés quelques jours plus tôt !

C’est un chouia rapide, si vous voulez mon avis et, encore une fois, peu crédible, d’autant plus qu’ils ne connaissent rien l’un de l’autre.

--- Quand l’action se fait attendre ---

Dans la première partie du roman, j’ai relevé un certain nombre de longueurs, voire même des passages inutiles, notamment les allers-retours incessants de Geoffrey entre son lieu de travail, son domicile et celui d’Isaline.

En fait, j’ai trouvé la plupart des interactions sans intérêt et les dialogues vides de sens. Apparemment, les personnages n’ont pas grand-chose à se dire. C’en est d’autant plus incompréhensible pour Geoffrey et Isaline que l’auteure décrit comme un couple épanoui (je le répète, cette étape est arrivée bien trop vite).

En deuxième partie toutefois, l’action – et le surnaturel ! – surviennent enfin. Mais là encore, je n’ai pas adhéré aux choix de l’auteure ! Les dessous de l’intrigue m’ont paru tirés par les cheveux, tout particulièrement en ce qui concerne la Voix.

--- Des adultes, vraiment ? ---

Si je doute sincèrement de la crédibilité de ce récit, c’est aussi parce que les personnages ne semblent pas avoir l’âge qu’Elodie Charriéras leur prête. Le père de Geoffrey pique par exemple des colères à la moindre contrariété, tel un enfant. Quant à Geoffrey lui-même, eh bien, il se montre tout d’abord incapable de dire « non » à un mariage arrangé pour finalement se rebeller, comme le ferait un adolescent face à ses parents. Pire encore, sa relation avec Isaline sort tout droit d’un conte de fée, brillante de naïveté !

Je ne peux malheureusement pas vous donner d’autres exemples, au risque de vous spoiler, mais sachez que nombre des réactions de Geoffrey m’ont paru excessives ou incohérentes. D’ailleurs, même quand le danger rôde, nos héros prennent le temps de déjeuner et de déclamer leur amour l’un pour l’autre.

--- Un livre qui doit gagner en maturité ? ---

Si je retiens uniquement les idées développées par Elodie Charriéras, je m’aperçois qu’un certain potentiel s’en dégage, même si l’histoire ne sort pas des sentiers battus.

Je pense sincèrement que cette saga souffre d’un manque de maturité. Cela se remarque également au texte qui comprend pas mal de répétitions, surtout au niveau des prénoms, et de descriptions parasites à propos des vêtements des personnages. Mais il s’agit là d’un défaut mineur qu’il est facile de gommer.

Afficher en entier

Dédicaces de Elodie Charrieras
et autres évènements

2020-10-24T00:00:00+02:00

Editeurs

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode
Array