Livres
568 639
Membres
623 723

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Emmanuel Delporte

Auteur

48 lecteurs

Activité et points forts

ajouté par Sonia-16 2018-02-11T17:41:26+01:00
de

Biographie

Emmanuel Delporte est né le 21 mai 1979 en Isère. Il a traversé le Limousin, Paris et la Bretagne tout en pratiquant des activités aussi variées que la vente, le brancardage ou le nettoyage de sanitaires. Il a suivi des études de montage cinématographique puis a décidé de devenir infirmier. L’écriture est cette amie infaillible qui ne le quitte jamais et lui permet de décoder la réalité ou de s’en échapper, selon ses besoins.

Il tient également un blog (au gré de son envie), ledecapsuleur.com, sur lequel il signe des chroniques infirmières, littéraires et cinématographiques.

https://www.livre-book-63.fr/328-emmanuel-delporte

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Diamant
6 lecteurs
Or
12 lecteurs
Argent
13 lecteurs
Bronze
15 lecteurs
Lu aussi
3 lecteurs
Envies
43 lecteurs
En train de lire
7 lecteurs
Pas apprécié
2 lecteurs
PAL
25 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 6.85/10
Nombre d'évaluations : 20

0 Citations 17 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Emmanuel Delporte

Sortie Poche France/Français : 2017-04-06

Les derniers commentaires sur ses livres

Commentaire ajouté par AuroreAylin 2017-05-18T21:39:46+02:00
Stalingrad

Pas du tout mon genre habituel de lecture, car très sombre, mais fascinant, très bien écrit, bien documenté aussi, j'étais à Stalingrad avec ces personnages différents qui, chacun, par le récit de leur aventure et de leur point de vue, nous entraînent vers la réponse à LA question : que se passe-t-il vraiment à Stalingrad ? Quel rôle Baba Yaga et l'ombre de Raspoutine jouent-elles dans ce récit ? C'est une construction originale, en 5 récits pas forcément ordonnés chronologiquement, mais qui amènent le lecteur à assembler les pièces du puzzle.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par autofic 2018-02-18T15:32:03+01:00
Reboot

Dès l’incipit, j’ai été marqué par le style. Les phrases courtes créent de suite une intensité très intéressante. Chaque mot percute le lecteur. L’anaphore de la première page lance un dynamisme. Le CLAC incessant, qu’on ne comprend qu’à la fin, participe lui aussi à dynamiser le récit. J’ai tout de suite été prise par l’élan de ce début.

C’est fluide, rythmé, aucun souci de lecture. Cette nouvelle se lit vraiment toute seule. La langue est maîtrisée.

L’intrigue, les personnages, le style, tous les éléments permettent de dégager une émotion, une sensibilité.

C’est beau, poétique. On ressent les choses.

J’ai vraiment adoré la fin. Elle a su me surprendre. Tous les éléments qu’on ne comprend pas dans la première partie de la nouvelle s’éclaircissent. J’attendais d’être surprise, croyant que l’intrigue ne soit pas à la hauteur du style. Et bien si !

Une nouvelle gratuite, oui GRATUITE à ne pas rater ! Lisez, vraiment lisez ! En tout cas moi, cette nouvelle me donne très envie de lire Emmanuel Delporte à nouveau !

Afficher en entier
De magie et d'ombres

Des textes divers et variés…

La première chose a bien comprendre est que le point commun de chaque texte est leur qualité stylistique. En ce qui concerne l’aspect dark fantasy, il me semble que la noirceur émanant des textes varie en fonction des nouvelles. Ce qui n’enlève rien à la lecture. Nous avons donc plusieurs nouvelles, de longueur différente et donc de degré « dark fantasy » fluctuant. Si trois nouvelles m’ont clairement tapé dans l’œil, les autres sont passées au travers de mes filets. Le style est bon, la plume est belle, mais voilà, les intrigues ne m’ont pas charmée. Excepté donc trois nouvelles. Autrement, j’ai trouvé globalement, que ce recueil était peut-être un peu trop court. Il aurait été plus judicieux de la part de la maison d’édition de mettre plus de textes, de le rendre plus qualitatif en sélectionnant des nouvelles plus noires que certaines publiées à l’intérieur. Je ne dis pas qu’elles sont mauvaises mais j’ai été déçue par certaine. Je vais donc maintenant vous parler de deux nouvelles que j’ai beaucoup aimé : « La goule au bois dormant » de Cécile Ama Courtois et « Le mur de Jade » de Sylvain Desvaux. J’ajouterai rapidement que « La vengeance de Zagan » de Alex N.R. est excellente également.

« La goule au bois dormant » de Cécile Ama Courtois…

Avant d’arriver à ce texte, j’ai enchaîné des nouvelles qui n’ont pas réussi à me divertir plus que cela. Malgré leurs qualités littéraires évidentes, je n’ai pas réussi à entrer dans l’intrigue. Mais dès les premières lignes de celle-ci, je me suis enfin laissée couler dans ce recueil. Cette nouvelle commence comme un conte. Un roi. Un royaume prospère. Une princesse. Et puis, une malédiction. Une princesse en détresse. Qui réveillera la princesse et sauvera le royaume ? Tout commence comme n’importe quelle histoire et puis… Et puis, elle s’achève comme aucune autre. Parce que la princesse cache un secret. Parce que le monde des contes de fées n’est pas si beau qu’on le croit. Parce que les monstres se cachent partout, même en les princes. Parce que la noirceur est en chacun de nous… Cette nouvelle m’a convaincue, par sa qualité stylistique, par la force de son intrigue, par la noirceur propre à la dark fantasy, et par la chute délectable. Un carton plein pour Cécile Ama Courtois ! Un grand merci pour ce super moment !

« Le mur de Jade » de Sylvain Desvaux…

Il n’est pas un secret que j’aime tout ce qu’écrit cet auteur. Du moins, ne nous avançons pas trop, je n’ai toujours pas été déçue par l’un de ses textes. Et celui-ci ne déroge pas à la règle. Sylvain Desvaux nous offre là une nouvelle extrêmement construite dans un monde travaillé et cohérent. Cette nouvelle me semble être la plus longue du recueil et pour cause, l’auteur nous pose un décor de saga de fantasy ! D’ailleurs, à quand la suite ? *appel à l’auteur, Amélia voudrait lire une saga dans ce monde, appel à l’auteur, Amélia voudrait lire une saga dans ce monde* Il nous dépeint un monde basé sur des préceptes religieux, fondé sur une guerre, où le viol semble être monnaie courante. Mais plus encore, d’autres actes abjectes semblent convenir à leur Dieu, convenir aux adeptes… Cette nouvelle parle de génocide, elle met en avant de nombreuses tares de l’humanité. Et puis, une fois l’univers de fantasy posé, le carnage commence. Si la nouvelle était déjà noire par l’univers même, nous plongeons dans le sang et la rancœur, dans la vengeance et l’horreur. Un texte à découvrir !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Artemyss 2018-04-29T21:24:02+02:00
De magie et d'ombres

Cet anthologie m'a permis de découvrir le dark fantasy qu'intuitivement je jugeais non fait pour moi : le style n'est pas repoussant et mon ressenti confirme ce que je pensais ... ce mouvement ne me convient absolument pas ! Cela n'enlève rien à la qualité de l'écriture et au respect que je garde à ces auteurs ... mais je ne persisterai pas dans ce domaine ! je n'ai aucun goût pour trop de violence, la torture et la description de scènes de guerre (et autres) avec grand renfort de tripes et de sang, ni pour les viols et l'irrespect du genre humain ! C'est glauque et vraiment trop noir pour moi.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Cyrielle-1 2018-05-01T13:53:45+02:00
De magie et d'ombres

Je commencerai par dire que j'ai malheureusement eu beaucoup de mal à avancer dans ma lecture de cette anthologie. Le thème m'intéressait beaucoup, et c'en est un que j'apprécie particulièrement, et il y avait plusieurs auteurs au sommaire de cette anthologie dont j'apprécie la plume...

J'aurais au moins découvert que si le format nouvelle ne me convient pas particulièrement en tant qu'auteure, ça semble aussi être le cas en tant que lectrice... du moins quand je ne connais pas déjà les personnages avant (comme j'avais adoré les nouvelles bonus à la fin du tome 3 de la Geste des Exilés de Bettina Nordet). Je suis quelqu'un qui a besoin d'être immergée dans l'histoire, de vivre avec les personnages, quand je lis un récit... et le format court a tendance à me priver de cela, puisqu'il ne laisse pas la place à l'exploration émotionnelle des personnages et/ou à celle, descriptive, de l'univers.

Ainsi, je n'ai pas vraiment réussi à me plonger dans cette lecture, ce qui fait que je ne l'ai pas vraiment appréciée. Néanmoins, la plume de chacun des auteurs présents dans cette anthologie est remarquable et agréable.

Si je devais citer la nouvelle qui m'a réellement plu ici, ce serait "Le mur de jade" de Sylvain Desvaux, peut-être parce que c'est justement la plus longue et que l'auteur a ainsi pu se pencher un peu plus sur l'univers et les personnages...

Afficher en entier
Au bal des actifs : Demain, le travail

Les auteurs des nouvelles de science-fiction présentes dans ce recueil n'ont pas une vision joyeuse du monde du travail dans le futur, c'est le moins qu'on puisse dire : travailler jusqu'à la mort, multiplier les jobs pour réussir à s'en sortir avec l'ubérisation poussée à son paroxysme, vente de son corps, nouvelles technologies au service de l'exploitation des hommes et des femmes où l'intimité même disparaît, la quête de l'argent remplace l'art, tout le monde est lui-même évalué. Certaines nouvelles m'ont fait penser à des thèmes d'épisodes de la série d'anticipation Black Mirror.

Comme dans toute anthologie, la qualité des oeuvres est variable, ou en tout cas certains thèmes m'ont moins plu. Le principe même de la nouvelle empêche de s'attacher à certains personnages avec la rapidité et l'effet de chute.

Et puis... il y a la nouvelle d'Alain Damasio, à la fois cruelle et poétique, virtuose et touchante, avec une belle femme créatrice et vivante. L'important, ce n'est pas le travail au sens du trepalium romain, l'instrument de torture, mais l'art et l'amour.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Rayonnante 2019-04-24T11:48:43+02:00
Sombres Félins

Petite déception en ce qui concerne ce livre. Je m'attendais à des histoires sombres certes, mais plutôt tournées vers le mystère, l'atmosphère effrayante mais laissant planer le doute, etc. dans la même veine que le chat noir de Poe.

Si certaines des nouvelles de cette anthologie correspondent plus ou moins à cela, la plupart sont, à mon avis, juste gores et glauques comme si les auteurs cherchaient presque à dégoûter le lecteur quitte à faire la nouvelle la plus gore possible.

Trop sensible pour ce genre de violence et d’écœurement gratuits, j'ai préféré abandonner ma lecture.

A conseiller toutefois aux amateurs du genre de l'horreur.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Kid_A 2019-07-28T19:02:15+02:00
Au bal des actifs : Demain, le travail

J'ai beaucoup apprécié ce recueil, que ce soit pour les histoires, les concepts ou les styles que nous proposent les différents auteurs. A travers un contenu divertissant et accessible, ces nouvelles permettent de prendre conscience des dérives de certaines pratiques du monde du travail.

Afficher en entier
Au bal des actifs : Demain, le travail

Ce recueil m'a vraiment interpellée à sa sortie, et pour cause: pointant au chômage, tandis que je galérais à obtenir formations et stages pour faire aboutir ma reconversion professionnelle, j'étais plus qu'intriguée de savoir ce que les auteurs de SF imaginaient de beaux pour le futur alors que je galérais au présent.

Le moins qu'on puisse dire après avoir pris connaissance de toutes les nouvelles, c'est que la vision des auteurs français est sacrément sombre. Les lendemains heureux, c'est vraiment pas pour tout de suite et certainement pas pour demain. Il semblerait même que pour eux l'expression "se tuer au travail" soit à prendre au pied de la lettre. Pas très joyeux pour qui recherche une petite lueur d'espoir ! Donc oui, il ne vaut mieux pas être un chômeur ou un travailleur mal dans sa situation quand on lit ce livre...

Passé ce sentiment général de lendemains noirs et déprimants qui donnent envie de se liquider tout de suite pour couper court, on ne peut que constater l'inégalité des nouvelles. Probablement parce que certaines plumes sont diamétralement opposées. Entre celles qui jouent sur le flou des mots, celles qui submergent de vocabulaire technique inventé, celles qui se raccrochent à notre réalité ou celles qui réinventent le monde, il y en a à peu près pour tous les goûts et toutes les sensibilités.

Personnellement, je me suis plus laissée toucher par celles qui faisaient preuve d'un brin d'optimisme et de poésie. Malheureusement, ce sont celles qui étaient en toute petite minorité. C'est ainsi que la nouvelle d'Alain Damasio est vraiment ressortie du lot et m'a plus que convaincue qu'il était grand temps que je m'attaque à un de ses romans. Pour les autres, ma progression dans le recueil a été très laborieuse. Trop de pessimisme, de noirceur, de glauque même. Trop de langage technique aussi. Vraiment pas ce dont j'avais envie et pas totalement ce à quoi je m'attendais en ouvrant ce livre qui, de fait, présente un sérieux déséquilibre.

Je n'ai jamais mis autant de temps à lire un recueil de nouvelles ! Il faut dire que mon état de fatigue n'a pas aidé: enceinte jusqu'au yeux sur la fin, je butais sur pratiquement tous les mots et ne parvenais à progresser de façon conséquente que quand le sujet et l'approche piquaient réellement mon intérêt, sans quoi je m'endormais au bout de peu de pages, et ce, malgré la brièveté de pas mal de nouvelles.

Au final, je garde une impression plutôt mitigée. Mais j'ai quand même eu le plaisir de noter les noms de quelques auteurs pour les découvrir sur des oeuvres plus longues et plus abouties.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Pierrotd 2019-10-03T21:46:57+02:00
Créatures des Otherlands

Très bon livre

Afficher en entier

Dédicaces de Emmanuel Delporte
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Otherlands : 3 livres

L'ivre-Book : 3 livres

Editions Luciférines : 2 livres

Lune Écarlate Editions : 1 livre

La Volte : 1 livre

Format Kindle : 1 livre

Rroyzz : 1 livre

Critic : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode
Array