Livres
472 888
Membres
446 112

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Toutes les séries de Emmanuel Guibert

10 livres
122 lecteurs

Ariol est un petit âne bleu à lunettes.

Il vit en banlieue avec son papa et sa maman.

Son meilleur copain est un cochon.Il est amoureux d'une jolie génisse de sa classe.

Son instituteur est un grand chien,et son prof de gymnastique,un gros coq.

Bref,Ariol est exactement comme vous et moi.

3 livres
33 lecteurs

Au coeur de l'Afghanistan

Fin juillet 1986. Didier Lefèvre quitte Paris pour sa première grande mission photographique : accompagner une équipe de Médecins Sans Frontières au coeur de l'Afghanistan, en pleine guerre entre Soviétiques et Moudjahidin. Cette mission va marquer sa vie comme cette guerre marquera l'histoire contemporaine. Au croisement des destins individuels et de la géopolitique, à l'intersection du dessin et de la photographie, ce livre raconte la longue marche des hommes et des femmes qui tentent de réparer ce que d'autres détruisent.

13 livres
60 lecteurs

Sardine de l'espace raconte les aventures cosmico-comiques de Sardine, de P'tit Lulu et de Capitaine Epaule jaune. Embarqués sur le vaisseau spatial Hectormalo, ils sillonnent l'espace où ils sont en butte aux vilenies machiavéliques de l'infâme Supermuscleman, Président de l'Univers. Son programme tient en une ligne : dresser les enfants afin qu'ils se transforment en de gentilles créatures inoffensives, inodores et incolores – en un mot, en ENFANTS OBEISSANTS.

Heureusement, capitaine Epaule jaune ne l'entend pas de cette oreille...

3 livres
10 lecteurs

"Quand j'ai eu dix-huit ans, Uncle Sam m'a dit qu'il aimerait bien mettre un uniforme sur mon dos pour aller combattre un gars qui s'appelait Adolf. Ce que j'ai fait.

3 livres
16 lecteurs

Jérusalem, à l'époque du Christ. Ce jour-là, une foule de pèlerins afflue dans la ville sainte pour célébrer la fête de Pessah. Parmi eux, un homme et son fils, juché sur un âne. L'homme s'appelle Yaacov. Son petit garçon se prénomme Gamaliel. Ils sont là pour honorer la mémoire de la maman de Gamaliel, en ce jour anniversaire de sa mort. Mais sur le chemin du Temple, dans la foule qui encombre les ruelles de la vieille cité, Yaacov est pris à partie par les marchands du Temple et fait prisonnier par les Romains. Gamaliel, lui, est caché par Cotus et Camulos, deux mercenaires gaulois détestant la bagarre et l'armée. Yaacov parvient à se libérer : commence alors une fuite à travers le dédale de Jérusalem, vers un camp zélote, à l'extérieur de la ville…

8 livres
7 lecteurs

Croisière intergalactique de L'infinity 8, jour 15. Le vaisseau est bloqué par un gigantesque amas d'artéfacts, de bouts de planètes et de sépultures. L'infinity 8 est-il condamné à finir sa carrière englouti dans ce répugnant mausolée géant? Le sort de 88 000 passagers de 257 races différentes est en jeu... Les meilleurs agents du spacio-paquebot ont intérêt à se surpasser pour le sortir de ce pétrin. L'agente Yoko Keren, plus préoccupée de trouver un géniteur idéal que de faire respecter l'ordre au sein de L'Infinity 8, est la première agente missionnée par le Capitaine. Le vaisseau vient d'être arrêté sur son trajet par un amas mystérieux, à elle d'en découvrir la nature et l'origine. Mais à peine approche-t-elle de ce qui s'avère être un mausolée géant, qu'un groupe de Kornaliens, seule espèce nécrophage de l'Infinity, s'échappe du vaisseau et à tout contrôle. Ils assimilent, en même temps que les cadavres, les comportements, en l'occurrence criminels et violents, de ceux qu'ils dévorent… Il ne reste à la belle agente qu'un allié, Sagoss, le seul le nécrophage qui a englouti un romantique exalté… et qui se transforme du coup en amoureux fou mais ultra lourdingue. Arrivera-t-elle à éviter l'explosion du vaisseau jusqu'au reboot ?

Tous les livres de Emmanuel Guibert

1 notes
7 lecteurs

Aaaah Pétula… Il suffit que son nom soit prononcé pour qu’Ariol se sente tout chose. Alors imaginez dans quel trouble peut le plonger une invitation pour tout un après-midi chez la vachette de ses rêves ! Mais entre le moment où il doit appuyer sur la sonnette avec ses deux cadeaux, et celui où son père vient le chercher, rien ne se passe comme il le souhaiterait… Non seulement Pétula ne se montre ni tendre ni compréhensive vis-à-vis du timide ânon, mais surtout, elle passe son temps à disparaître, laissant Ariol en proie aux autres membres de la famille, Pancrace Mâchicoulis, le père, gigantesque taureau irascible, ou Waring, jeune veau un peu punk en pleine crise d’adolescence… Au milieu de tout ça, difficile de profiter de ces quelques heures avec son adorée !…

Un inédit dans la série ARIOL… et le début d’une collection d’histoires complètes, focalisées sur l’un des amis d’Ariol : cette fois, c’est la jolie vachette PÉTULA, dont le petit âne est raide amoureux !

1 notes
7 lecteurs

Kwax va nous jouer de la musique, approchez ! C'est un caneton fou de musique, Kwax, toujours les écouteurs aux oreilles et la flûte au bec. Ariol aimerait jouer aussi bien que lui d'un instrument, mais il a un peu la flemme d'apprendre. Quant à Ramono... il préfère les crêpes au sucre.

1 notes
2 lecteurs

Berlin, entre 1924 et 1939. Deux histoires se croisent, deux explorations différentes d'un même monde.

D'un côté, Adolf Hitler commence à faire peur et à devenir petit à petit ce qu'il sera. Avec lui, guidant ses pas, maître dans l'ignominie, Gustav Hinkefuss, son mentor. Hitler convoite toute l'Allemagne, le Reichstag brûle, et le peuple est soumis, possédé, manipulé en partie.

D'autre part, Nina et Werner, soutenus par Julius. Werner, juif, et Nina moitié russe, moitié bohème sont poursuivis par les S.A., bientôt sûrement par les S.S., bref rien de bien gai.

Les personnages se rencontrent, s'aperçoivent, se croisent et l'Histoire se poursuit, sombre, inexorable, en ce pays où le malheur a chois sa teinte : brune.

(extrait de: http://www.coinbd.com/series-bd/brune/brune/)

1 notes
2 lecteurs

Les Éditions Dupuis rendent hommage à Didier Lefèvre, prématurément disparu, en publiant cet entretien, recueilli par le dessinateur Emmanuel Guibert, illustré de photographies prises entre 1986 et 2006.

Didier Lefèvre raconte ici vingt ans de reportages photo, de voyages et de rencontres. Un échange passionnant entre le dessinateur et le photographe de la trilogie à succès de la collection Aire Libre, applaudie par la critique comme par le public.

1 notes
3 lecteurs

En 1994, Emmanuel Guibert, alors en vacances, rencontre par hasard Alan Ingram Cope, un américain retiré sur l’île de Ré. C’est le début d’une profonde amitié entre ce retraité de 70 ans, et le dessinateur âgé d’alors 30 ans. Très vite, Alan, en fabuleux conteur, se met à raconter sa vie à un Emmanuel Guibert émerveillé.

Après La Guerre d’Alan, consacré au périple du jeune soldat Alan durant la seconde Guerre Mondiale, Emmanuel Guibert s’attache à retranscrire ses souvenirs d’enfance.

L’Enfance d’Alan est aussi un formidable témoignage sur la vie quotidienne aux États-Unis d’avant-guerre. On y découvre la vie d’une famille ordinaire, humble, et l’éveil d’un enfant à l’existence. Dans la description des jeux avec les enfants du voisinage, des moments vécus en famille, ce travail de mémoire touche à l’universel.

Les talents de conteur d’Alan et la grâce du dessin d’Emmanuel Guibert apportent à ce témoignage une douceur empreinte d’innocence enfantine et de nostalgie.

5 notes
14 lecteurs

Une momie égyptienne, Imhotep, revient à la vie dans les années 1900 et provoque une suite de péripéties notamment avec Liliane, fille d'un célèbre égyptologue anglais, le professeur Bowell.

L'histoire commence quand celle-ci décide de sortir le pharaon pour faire une promenade dans les rues de Londres. À la suite d'une petite altercation, ils tuent un policier en utilisant malencontreusement un flacon de somnifère contenant du poison. Après une fuite en Égypte, l'intervention du père d'Imhotep (lui aussi étant une momie "ressuscitée"), un procès et même l'enlèvement de la reine Victoria, l'histoire s'achève sur la formation du couple entre Imhotep et Liliane.

2 notes
13 lecteurs

Quand j'ai eu dix-huit ans, Uncle Sam m'a dit qu'il aimerait bien mettre un uniforme sur mon dos pour aller combattre un gars qui s'appelait Adolf. Ce que j'ai fait." Les souvenirs d'Alan Ingram Cope retranscrits en BD nous montrent une guerre à mille lieux des images hollywoodiennes : entre réalisme scrupuleux et abstraction graphique, Emmanuel Guibert dépeint dans toute sa matérialité et sa véracité cette guerre qu'il n'a pas vécu. Dans le second des trois volets qui composeront "La Guerre d'Alan", Alan débarque en Normandie le 19 février 1945, le jour de ses vingt ans. Avec son unité de chars, il va traverser l'Allemagne dévastée et ira jusqu'en Tchécoslovaquie en mission semi-secrète d'éclaireur.

2 notes
3 lecteurs
2 notes
2 lecteurs

«J'ai toujours une fringale de dessin», aime à dire Emmanuel Guibert. Pour que nous partagions ce grand appétit, Emmanuel Guibert nous entraîne dans les rues de Paris pour une extraordinaire ballade graphique. Inutile de chausser ces croquenots et de prendre un parapluie, les pavés de Paris nous attendent.

Quand il n'est pas derrière sa table à dessin, Emmanuel Guibert aime se promener, et remplir son carnet de milliers de croquis pris sur le vif. On savait qu'Emmanuel Guibert pouvait se montrer pluriel, et s'illustrer dans des styles aussi différents que La Fille du professeur et Le Photographe. Ici, sa palette est encore plus large. Crayon, aquarelle, gouache, feutre... Dessin abstrait ou hyperréaliste. Une succession d'images pavée de petits textes, véritables instantanés littéraires. Nous n'ignorions plus depuis la lecture de La Guerre d'Alan et du Photographe, qu'Emmanuel Guibert était un fin observateur, capable de restituer les situations et les émotions les plus fortes, rétablissant la réalité des souvenirs d'autrui. Avec ce livre, ce petit pavé tout rempli des rues et des passants de Paris, il s'affirme définitivement comme un artiste complet d'exception. C est en 1991 qu'Emmanuel Guibert a commencé à remplir de croquis ses petits carnets. «Dans ce plaisir discipliné, presque spartiate, dit-il, j'ai l'impression de choper un morceau de réel, et, dans le meilleur des cas, cette trace palpite encore dix ans après.» Aujourd'hui, 400 de ces instantanés sont proposés à lecture au public, mis en page par Frédéric Lemercier, son complice sur Le Photographe.

2 notes
5 lecteurs

Info édition : Tirage spécial 4200 ex. avec jaquette et cahier supplémentaire de 30 pages pour les 20 ans de la collection Aire Libre. Inclus un DVD contenant un documentaire de 40 mn. Pas d'indication du mois de DL.

Résumé de la série : En guise d'introduction, par Emmanuel Guibert : "Quand un reporter photographe rentre de mission dans un pays en guerre, il ramène des centaines de photos et autant d'anecdotes. Sur ces centaines de photos, quelques dizaines sont tirées, quatre ou cinq sont vendues à la presse, et le reste, sous forme de planches-contact, échoue dans des boîtes. Le photographe, s'il aime raconter, raconte les anecdotes à ses proches. Puis le temps passe, d'autres missions, d'autres photos et d'autres anecdotes chassent les premières, et la mémoire, elle aussi, les met en boîte. Voilà comment s'endorment les histoires. Le nombre de belles histoires au bois dormant est infini. La bande dessinée est un des moyens de les réveiller. J'ai cent raisons d'aimer Didier Lefèvre. L'une d'elles, c'est qu'il est bon photographe. Une autre, c'est qu'il raconte bien les histoires. Dès les premières fois où je l'ai entendu, planches-contact à l'appui, me raconter un de ses reportages, j'ai voulu qu'on fasse un livre tous les deux. La bande dessinée intervient pour faire entendre la voix de Didier, combler les vides entre les photos et raconter ce qui se passe quand Didier, pour une raison ou une autre, n'a pas pu photographier."

4 lecteurs

L'enfance d'Alan Ingram Cope et l'histoire de son amitié avec sa camarade de classe, Martha Marshall. Des jeux d'enfants aux rendez-vous à l'église, l'album retrace le quotidien du petit Californien dans l'Amérique des années 1930, marquée par la grande dépression.

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode