Livres
432 539
Membres
354 569

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Enzo Bartoli

22 lecteurs

Activité et points forts

ajouté par marce217 2015-03-14T21:13:06+01:00

Biographie

Nationalité : France

Né(e) : 1965

Biographie :

Enzo Bartoli vit dans les Alpes et exerce la profession de journaliste satirique. Il at à son actif, quatre romans policiers parmi lesquels: Une cause perdue publiée aux Éditions La Main Multiple en 2007, réédité dans une nouvelle collection "Signé Polar" en 2008 peu avant la publication de Série noire pour femmes en blanc: même année, même collection.

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Quelques chiffres

Note moyenne : 7.5/10
Nombre d'évaluations : 10

0 Citations 16 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Enzo Bartoli

Sortie Poche France/Français : 2018-03-20

Les derniers commentaires sur ses livres

Commentaire ajouté par Cristal20 2016-11-19T00:28:14+01:00

Après avoir découvert Enzo Bartoli dans Curriculum Mortem que j’avais dévoré, je me suis jetée sur tous ses livres. Et oui, il faut avouer que les aventures du fameux 36 Quai de Orfèvres ne manquent pas d’action et de rebondissements. Sans oublier l’écriture rythmée et agréable de l’auteur avec, parfois, une certaine dose d’humour.

L’équipe de choc que forment le lieutenant Lanthernier, le Beau Gosse, et le capitaine Guilbert, appelé affectueusement « Tonton », n’y est pas étrangère non plus, même si les autres policiers de la Brigade ont leur caractère propre, un point appréciable que l’auteur a su mettre en avant.

Dans cet opus, un corps, sauvagement mutilé, est retrouvé dans une barque, flottant sur le lac Daumesnil. Commence alors pour les policiers de la crim’ une enquête loin d'être des plus faciles. Tout ce que je peux me permettre de dire, sans divulguer le moindre indice, c’est que l’auteur s’est plutôt bien décarcassé pour faire tourner le lecteur en bourrique. Les suspects sont nombreux. Je me suis trompée plus d’une fois de canasson. (Non, non, ce n’est pas un cheval l’assassin). Et puis, il arrive qu’on prenne en pitié ce pauvre malheureux assassiné et l’instant d’après, on se dit que, finalement, c’est tant mieux pour lui. Mesquin non ?

Bref, comme vous l’aurez remarqué, j’ai apprécie ma lecture tout du long et ça va être dur d’attendre le prochain roman d’Enzo Bartoli.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par jarnetmelanie 2017-05-15T02:15:32+02:00

Une théâtrale enquête.

Lorsqu'un acteur réputé, Albin Clavel, est assassiné dans sa loge du théâtre du Palais Royal , les équipes du 36 Quai des Orfèvres mènent l'enquête.

Une enquête qui fera ressurgir certains secrets enfouis et où les apparences ne reflètent pas la réalité.

Quiconque me connait sait que je suis une grande amatrice de polars et d'enquêtes policières en tout genre.

Et s'il est un univers que j'aime particulièrement c'est celui du théâtre.

J'adore cet univers alors un livre qui réunit ces deux éléments ne pouvait que me donner envie de partir à sa découverte.

Et c'est avec beaucoup d'attente que j'ai commencé ce livre.

Dès les premières pages on est plongés directement dans l'enquête.

Pas le temps de planter le décor ni de nous présenter les personnages.

On apprendra à les connaitre au fur et à mesure qu'ils vont mener l'enquête.

Tout comme au théâtre nous sommes ici dans l'immédiateté de l'action.

L'on n'en sait pas plus que ce que savent les personnages.

La seule entorse​ à cela étant les lettres qui parsèment le récit.

L'histoire est ici servie par une galerie de personnages auxquels l'on s'attache facilement bien que l'on en saches assez peu sur eux.

Ici il n'y a pas qu'un seul personnage mis en avant mais toute une équipe.

Que ce soit Guilhem, Sandrine , Medhi, Pierre ou Gilles ,chacun à son importance et chacun apporte sa pierre à l'édifice qu'est cette enquête à résoudre.

Le théâtre est un lieu où tant que le rideau n'est pas refermé tout peut arriver, même à la dernière seconde.

Tout au long de la lecture de ce livre on échafaude des théories sur la véritable identité de l'assassin grâce aux éléments qui nous sont révélés.

Mais l'auteur, Enzo Bartoli sait ménager son effet et faire tourner en bourrique son lectorat.

Ce roman est tel une pièce de théâtre.

Il nous surprend jusqu'à la fin, ne nous révélant l'entière vérité que dans ses dernières lignes.

Généralement je devine très rapidement le dénouement d'un roman de ce genre, ce qui peut s'avérer véritablement​ frustrant.

Mais même si certains éléments du dénouement m'avaient déjà sautés aux yeux , j'ai été étonnée par la révélation finale.

J'ai particulièrement aimé la façon dont ce déroule ce roman.

Cette plongée au coeur d'une enquête telle que celle là, avec son côté théâtrale m'a fait passer un très bon moment.

Je pense que ce ne sera pas le dernier livre de cet auteur que je le lirai. Bien au contraire !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Khiad 2017-07-16T04:02:00+02:00

Je vais commencer par la couverture que je trouve vraiment très belle. Même si elle semble sans rapport avec le livre (à moins qu'elle ne représente une rue de Paris), j'aime sa couleur ainsi que l'ambiance qu'elle dégage.

Ensuite, ce livre était mon tout premier d'Enzo Bartoli et je dois dire que c'est plutôt une bonne surprise. La plume est agréable et fluide, quoi que peut-être légèrement en manque de descriptions physiques des personnages.

L'histoire commence avec un meurtre qu'il faut élucider, normal pour un roman policier vous me direz. Un corps sans vie, nu, est retrouvé dans un conteneur. Et c'est à la brigade du 36 quai des orfèvres de mener l'enquête. L'équipe est constituée de Pascal "Tonton" Guilbert et de son coéquipier Guilhem "Beau gosse" Lanternier. A ce duo de choc viennent se rajouter Sandrine, Medhy et Chadly, même si leur rôle est moindre.

On trouve aussi Sylvain, Gilles et Christelle. J'ai bien compris que ces trois-là étaient plus gradés, mais je regrette le manque d'explications sur leur rôle exact que je n'ai pas réussi à situer et c'est frustrant. Tout comme j'ai trouvé le ton utilisé dans les dialogues très familier, peut-être trop parfois et, du coup, moins professionnel. Après, j'ai peut-être une vision trop guindée de la police française. lol

Néanmoins, j'ai vraiment apprécié cette immersion au cœur du mythique quai des orfèvres qui nous laisse entrevoir son fonctionnement au cours d'une enquête.

Pour en revenir aux personnages, je vais tout d'abord parler de Pascal, qui est le personnage principal. C'est un bon flic, avec de l'humour, travailleur et acharné qui aime son emploi, parfois au détriment de sa famille. Il sait gérer son équipe, encourager ceux qui en ont besoin et recadrer son coéquipier lorsque le besoin s'en fait sentir, même s'il n'est pas le dernier à plaisanter avec lui.

Malheureusement, je trouve qu'il est un peu avalé par le personnage de Guilhem qui est grande goule, toujours la moquerie aux lèvres. Je l'ai trouvé très lourd. Typiquement le genre de personne avec qui je n'aurais pas du tout aimé travailler (pauvre Sandrine, elle a eu toute ma compassion) ! Néanmoins, et c'est ce qui l'a sauvé à mes yeux, c'est un bon flic, assidu et qui ne lâche pas le morceau.

Et donc, c'est cette fine équipe qui va devoir résoudre l'énigme de la mort de cet homme trouvé dans un conteneur. Très vite, ils vont s'apercevoir que personne ne regrette ce père de famille actuellement inscrit à Pôle Emploi. Les personnes avec un mobile sont légion, mais quelle est la bonne ?

L'histoire en elle-même est assez classique avec la ligne meurtre/enquête, certes. Mais il se passe toujours quelque chose, ce qui fait que l'on ne s'ennuie jamais entre ces pages. C'est sans compter ces petits passages disséminés entre les chapitres qui semblent n'avoir aucun rapport avec l'histoire, mais qui en ont quand même un, vous vous en doutez, sinon ils ne s'y trouveraient pas. Mais je ne vous en dis pas plus et je vous laisse découvrir de quoi il retourne.

Je vais juste rajouter que tout est lié et que la trame du livre est vraiment bien trouvée, bravo à l'auteur. Quant à la toute fin, je ne m'y attendais vraiment pas. Chapeau bas.

En résumé, j'ai adoré ma lecture. Elle fut rapide, les pages s'avalant toutes seules, et très agréable malgré le caractère imbuvable de Guilhem effaçant un peu trop, à mon goût, celui de Pascal. Il n'y a pas de temps mort dans cette enquête, ce qui fait que l'on a soif de savoir quel est le fin mot de l'histoire, histoire qui est bien ficelée.

Si je vous recommande ce roman policier ? Sans aucun doute. ^^ http://booksfeedmemore.eklablog.com/curriculum-mortem-enzo-bartoli-a130752688

Afficher en entier
Commentaire ajouté par NightTeckLectures 2017-07-19T18:09:12+02:00

Un grand merci aux éditions Amazon Publishing ainsi qu'au site NetGalley pour cette découverte et pour leur confiance.

Nous suivons une équipe de la PJ parisienne dans une enquête de meurtre. Le corps d'un homme est retrouvé dans un conteneur à ordures : Qui est-il ? Comment est-il décédé ? Comment est-il arrivé dans ce conteneur ? Un tas de questions se posent alors et l'équipe va tout faire pour retrouver le meurtrier.

Une enquête passionnante dans laquelle on voit le quotidien des enquêteurs de la PJ. Toutes les pistes exploitées dans cette enquête sont plausibles, c'est quelque chose que j'ai beaucoup apprécié puisque cela donne au récit un caractère authentique. Il y a également beaucoup d'humour de la part de l'équipe de la PJ ce qui peut apporter au livre un soupçon de gaieté.

L'intrigue est présente tout au long du récit et nous ne saurons qu'à la fin qui est le tueur bien que personnellement, je l'avais compris avant la révélation. Ce qui est intéressant également, c'est d'avoir des articles comprenant d'autres meurtres entre les chapitres. Au début, on ne comprend pas vraiment pourquoi ils sont là puis au fur et à mesure de notre lecture, on comprend que tous ces meurtres sont liés et que l'on a affaire à un tueur qui sévit depuis plusieurs années.  J'ai beaucoup aimé avoir quelques notes psychologiques ainsi que les aveux du tueur à la fin du récit.

L'écriture de l'auteur est simple. Les touches d'humour sont subtiles. L'histoire se lit rapidement et on se laisse volontiers emporté dans cette enquête. Les meurtres sont abordés de façon à ne pas choquer le lecteur. 

En bref :

Une enquête passionnante dans laquelle l'intrigue est au rendez-vous et qui va vous emmenez passer un bon moment au cœur de la PJ parisienne !

https://leslecturesdenightteck.blogspot.com/2017/07/curriculum-mortem.html

Afficher en entier
Commentaire ajouté par jarnetmelanie 2017-08-21T21:16:27+02:00

Un thriller efficace .

Un matin, le corps sans vie et dénudé d'un homme est trouvé dans un conteneur à ordures.

Il avait disparu plusieurs jours plus tôt et pourtant sa mort ne date que de quelques heures.

Pourquoi a t-il disparu? Qui lui voulait du mal?

Le capitaine Pascal Guilbert et son équipe vont devoir mener l'enquête.

Il y a quelques temps j'ai lu un autre livre d'Enzo Bartoli, "Les loges du mal", un polar que j'avais beaucoup aimé et qui lui aussi mettait en scène le capitaine Guilbert et son équipe.

C'est donc avec plaisir que j'ai retrouvé cette fine équipe que j'avais tant apprécié.

Une fois encore , je me suis tout de suite sentie happée par le roman.

L'histoire est intrigante et suffisamment bien ficelée pour nous tenir en haleine de bout en bout.

Ici point besoin d'effusions de sang ou de gore, l'histoire se suffit à elle-même pour maintenir l'intérêt du lecteur.

J'ai pris un réel plaisir à mener l'enquête auprès de Pascal et ses acolytes, Guilhem, Sandrine, Medhy, Chadly, Christelle et Gilles.

Chacun des personnages est charismatique, ce sont des personnages auquel l'on peut facilement s'identifier et s'attacher.

Ils forment une équipe où chaque membre est important, chacun amène quelque chose de différent et de complémentaire.

Ce qui m'a beaucoup plu avec cette équipe c'est son franc-parler et son hulour.

Avec eux l'on peut s'attendre à tout .

Ils apportent une touche d'humour bienvenue et fortement appréciable.

J'aime beaucoup les polars mâtinés d'un peu d'humour ,cela n'enlève rien au suspense et je dirais même qu'au contraire cela apporte beaucoup.

J'ai d'ailleurs beaucoup aimé les séances de ping-pong verbal de l'équipe et notamment entre Pascal et Guilhem. L'on sent bien que derrière l'humour se cache une affection sincère.

L'aspect humain du roman apporte beaucoup à l'histoire et à l'enquête.

Comme je le disais plus haut, l'enquête est très bien ficelée.

Tout comme les personnages, l'on s'interroge sur les implications potentielles de certains suspects ainsi que de certains personnages secondaires. Car comme on le voit souvent la clé du mystère est dans les détails.

D'ailleurs j'ai été surprise lorsque j'ai compris la vérité , ce n'est pas forcément cette personne qui m'avait le plus interpellée.

Enzo Bartoli a su créer une histoire passionnante et addictive qui nous tient en haleine et nous divertit tout en faisant travailler notre sens de la déduction.

Le tout sans fioritures ni artifices.

Ici chaque élément de l'histoire et chaque personnage a sa raison d'être.

J'ai pris un grand plaisir à suivre toute l'équipe et j'ai hâte de les retrouver dans de prochaines aventures.

Et il se pourrait que je n'attendes pas très longtemps avant de partir à la découverte d'une autre de leurs enquêtes.

Allez-vous vous laisser tenter ?

Afficher en entier
Commentaire ajouté par jarnetmelanie 2017-10-18T00:01:00+02:00

Un polar passionnant.

Dans "Enquête à l'arrivée" nous retrouvons l'équipe de choc du 36 Quai des Orfèvres qui doit mener l'enquête sur la mort de Cédric Mézières, un chef de rang aux mystérieuses ressources.

Une enquête qui les mènera de Paris à la Normandie, des grands restaurants aux champs de courses.

J'ai une affection particulière pour les personnages de ce livre . Les retrouver c'est comme retrouver des collègues sympathiques avec qui l'on prend plaisir à collaborer ( je vous arrête tout de suite, je ne travaille ni dans la police ni la gendarmerie ; , c'est juste que l'on a l'impression de faire partie de l'équipe.) .

Chaque nouveau tome les mettant en scène nous rapproche un peu plus de cette équipe .

Et la potentielle menace du départ d'un membre du groupe nous provoque tout de suite un petit pincement au cœur.

Dans ce tome on assiste à une enquête passionnante, tout comme les membres de l'équipe on cherche le moindre indice , le moindre petit détail pouvant nous mener sur la piste du meurtrier de Cédric. Mais dès lors que l'on pense avoir enfin trouvé le coupable , un nouveau rebondissement vient mettre à mal nos théories .

L'auteur, Enzo Bartoli, arrive à nous surprendre fréquemment . Avec lui il est rare que les apparences soient vraiment ce qu'elles semblent être . Que ce soit la victime ou les potentiels suspects , tous ont des secrets qu'ils auraient préférés voir rester bien enfouis.

Tous ont quelque chose à cacher et plus l'on fouine plus l'on découvre des choses étonnantes.

Cédric Mézières, la victime , n'est pas forcément blanc comme neige. Il n'était pas un saint et il faut pas chercher bien longtemps pour trouver de potentiels mobiles.

Mais cela rend l'enquête encore plus passionnante car cela multiplie les pistes et nous entraîne toujours plus loin dans l'univers de la victime et nous emmène notamment du côté des courses hippiques.

J'ai trouvé original de mettre en avant le monde hippique et les turfistes , c'est assez rare dans ce genre de roman . C'est un monde avec ses propres codes , son jargon, ses réseaux. Un monde où il est parfois difficile de s'y faire une place . Comme dirait le dicton , il y a beaucoup d'appelés mais peu d'élus.

Moi qui suis novice en ce domaine j'ai parfois été déroutée par certaines expressions propres à cet univers mais cela ne m'a pas empêché de suivre avec attention cette partie de l'histoire, car il était évident pour moi que cet univers a joué un rôle important dans le destin de Cédric Mézières.

Je ne vais pas vous en dire plus si ce n'est que chaque petit détail à son importance et qu'il faut savoir être attentif à tout.

L'une des choses que j'ai beaucoup aimé dans ce livre c'est le fait que l'auteur décide de placer une partie de l'histoire ,chez moi, en Normandie , non pas par chauvinisme mais parce que cela nous sort du cadre parisien , quitte à déboussoler quelque peu notre cher lieutenant Guilhem Lanthernier (peu habitué à la folle frénésie de la campagne normande ;) ) .

Lui et Pascal forment une super équipe et j'adore les voir ensemble.

On sent une vraie complicité entre eux même s'ils ne sont pas toujours d'accord sur tout.

Eux ainsi que les autres membres de l'équipe ( Chadly, Sandrine , Medhy , Gilles ...) font le sel de ce roman.

Certes l'enquête est palpitante et originale mais ce qui la rend aussi intéressante c'est aussi les interactions entre les personnages, ils portent l'histoire et font que le lecteur est tenu en haleine jusqu'à la dernière page.

Chaque membre a son rôle à jouer et il est difficile de concevoir qu'un membre s'en aille.

Ils apportent beaucoup d'humanité à l'histoire grâce à leur complicité, à leurs échanges de blagues parfois douteuses ...

J'ai hâte de les retrouver dans d'autres aventures.

Ce roman m'a étonnée jusqu'à la dernière minute. Alors que je pensais l'enquête totalement bouclée , une surprise de dernière minute vient clôturer cette histoire.

J'ai beaucoup aimé cette apparition d'un ultime rebondissement final car il nous montre que l'histoire n'est pas terminée tant que la dernière page n'est pas tournée.

Une équipe de choc , une enquête étonnante et passionnante, que demander de plus ?

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Root 2017-12-04T19:59:12+01:00

Cloisonné dans son 100m2 du 6ème arrondissement, Régis vit très bien sa marginalité. Quand son médecin lui annonce qu’il lui reste six mois à vivre, il se rend tranquillement aux pompes funèbres pour préparer ses obsèques. S’il n’a rien fait d’extraordinaire jusque là, ce n’est pas sa mort prochaine qui va le mettre en ébullition. C’était sans compter sur sa rencontre avec la mystérieuse Chloé, qui lui propose de mettre à contribution le temps qu’il lui reste en supprimant quelques-uns de ses concitoyens…

« Récit glaçant d’un tueur en série »… Polar, thriller ? Six mois à tuer, à prendre au sens littéral, est noir et très drôle. Décalé et inclassable.

Archétype de l’anti-héros, Régis est irrésistible. On s’attendrait à une once de contrition de sa part, mais une fois lancé, il prend son rôle de « nettoyeur » très au sérieux et déploie des trésors d’inventivité, ravi de se révéler à lui-même. Il n'avait rien fait de si excitant depuis les championnats du monde de Rubik's cube. Et puis qui irait soupçonner la vocation d’assassin de monsieur tout-le-monde? Régis balaie aisément les doutes semés par ses maladresses. Chloé est plus difficile à cerner. Ne veut-elle qu’offrir six mois d’adrénaline à un condamné ? Sûrement pas. De Paris à Ibiza en passant par la mafia albanaise, il faudra suivre ce drôle de duo jusqu’au bout pour découvrir le fin mot de l’histoire.

Un roman vif et gonflé qui se lit d’une traite.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par mariska 2018-03-07T13:24:06+01:00

Un bon livre avec une bonne intrigue. On rentre facilement dans l’histoire

Afficher en entier
Commentaire ajouté par fan06 2018-06-13T09:30:09+02:00

Polar efficace, bien mené, nerveux, personnages et dialogues vraiment biens. Je relirai cet auteur avec plaisir.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par fan06 2018-06-14T17:55:13+02:00

Et un autre excellent polar d'Enzo Bartoli ! Seconde enquête rondement menée par Tonton et le Beau Gosse ainsi que toute l'équipe que l'on retrouve avec plaisir.

Afficher en entier

Dédicaces de Enzo Bartoli
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

la main multiple : 2 livres

Amazon Media : 1 livre

Amazon Publishing : 1 livre

Thomas & Mercer : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode